Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something...
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something...
Rose & Stéphanie

 
« Rage in the cage and piss upon the stage there's only one sure way to bring the giant down.
Defunct the strings of cemetery things with one flat foot on the devil's wing. Crawl on me, sink into me, die for me. Living dead girl.»

Ce fut une longue et dure journée, il faut dire que la jeune femme c'était un peu laissé aller, à patrouiller durant la nuit précédente tout en pensant qu'elle saurait être fraîche comme une fleur pour son plus long shift de la semaine. Heureusement que pour une fois les rues de Gotham furent calmes, juste quelques zonards cherchant un peu la misère à d'ou s'amusant à faire peur aux jeunes femmes, mais la Spoiler réussit à les refroidir pour au moins quelques jours de plus. Stéphanie bossait toute la journée presque sans interruption pour pouvoir avoir quelques heures ici et là, que ça soit pour porter son costume ou feuilleter les brochures d'écoles un peu trop chère à son goût...et à son porte-monnaie...peut-être devait-elle juste travailler d'arrache-pied pendant une année et reprendre ensuite ses études ? La blondinette ne tenait pas vraiment à s'endetter, ni à trop demander à sa mère qui était déjà assez gentille de la laisser occuper ce petit appartement qu'elle louait auparavant, c'est que pour une raison qui lui échappe, elle avait décidé d'acheter l'appartement que sa fille eut occupé avant l'annonce de sa mort...peut-être une manière de la faire revivre ? Puis elle avait tout gardé intacte, les effets personnels de la blondinette s'étaient retrouvés chez sa mère le jour où elle passa le cap de louer ce lieu. Il fut de nouveau pour elle à la minute où elle sut que sa fille était en vie, pourtant elle ne montra aucune poussé de joie intense, mais c'est ce détail qui fit comprendre à la jeune femme que finalement sa mère tenait un minimum à elle. Elle devrait bientôt composer avec un boulot, une école et elle ne tenait pas non plus à raccrocher son costume, devenant presque comme une drogue, un besoin pour les autres et pour soi. Espérons que le moment venue, elle ne se rapproche pas tout doucement du burn-out.

Ce fut en fin de journée qu'elle fut surprise de croiser une personne qu'elle n'avait encore jamais vue en vrai, mais qu'elle connaissait pourtant déjà à travers un ami commun. Elle en voit, passer des gens, certains réservant parfois un petit grain de folie, des personnes qu'elle croisait aussi de façon régulière, commençant à connaître jusqu'à leurs prénoms, mais jamais elle ne pensa la voir elle, Rose. Combien y avait-il de chance pour qu'elle se retrouve en face à face avec la colocataire de Tim ? Car elle en fut certaine qu'il s'agissait d'elle. Ou presque. Passant la commande comme ci rien ne fut, Stéphanie se précipita dans les vestiaires une fois son service terminé puis tenta de rattraper la jeune femme qui venait de quitter les lieux juste avant la fermeture. Bon, elle dut courir aussi pour la rattraper, heureusement qu'elle connaissait par où il fallait tourner pour se rapprocher de son appartement. Puis elle ne put d'empêcher de presser encore un peu plus le pas en l'apercevant et la doubla avant de se mettre en travers de son chemin, reprenant son souffle.

« Rose... Rose Wilson ? Je... Je m'appelle Stéphanie Brown, nous avons un ami en commun je crois. »

Elle voyait bien que Rose la regardait avec des yeux comme des billes, il est vrai qu'elle aurait pu avoir l'air un peu moins menaçante en la stoppant ainsi, pouvant donner l'impression de vouloir la prendre en tenaille. En y réfléchissant bien, elle aurait pu tout simplement accélérer un peu plus le pas et prendre une autre rue afin de rattraper celle que venait d'emprunter la colocataire de Tim, mais en sens inverse, comme une nouvelle coïncidence. Sauf qu'elles sauraient que ce n'en serait pas une. Et voilà qu'à présent elle se retrouvait face à cette pauvre fille qui n'avait rien demandé et elle n'arrivait pas à formuler une phrase, lui dire au moins quelques mots...qu'elle aurait préféré que Tim la contacte pour la revoir, mais qu'elle fut tout de même contente qu'elle trompa l'attention de son coloc' pour lui faire comme...une blague ? Après un long silence, elle se racla finalement la gorge.

« Je...euh...merci, pour le petit tour. Bon, même si c'est vrai que j'aurais apprécié que ça vienne de lui, mais il ne m'a pas fermé la porte au nez comme je l'aurais cru, c'est déjà un peu. Enfin...je voulais juste te dire...merci. »

Elle était réellement sincère, cela pouvait se voir jusque dans son regard. À présent elle se demandait comment la jeune asiatique allait pouvoir réagir, elle pourrait tout bonnement passer son chemin, qui lui disait qu'elle désirait réellement faire sa connaissance et qu'elle ne tentait pas juste d'améliorer son quotidien en donnant un coup de pouce à son colocataire pour qu'il soit un peu plus joyeux ? Bien qu'il était évident que ces retrouvailles forcées étaient à double tranchant. La joie, mélangée à la douleur et la peine. Que ce soit pour Tim, comme pour Stéphanie, pourtant la jeune femme réussissait encore à se dire que ce qu'elle avait fait état la meilleure des solutions, tout du moins pour l'époque.
(c) DΛNDELION
avatar
~ Spoiler ~

Profil
Perso


Pseudo : Jo
Date d'inscription : 23/12/2018
Crédits : Blake.
Messages : 88
Batarangs : 1110
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2484-stephanie-brown-well-surprise-i-m-not-dead-yet#46047 http://legendsofdc.creationforum.net/t2488-stephanie-brown-the-long-hard-road-out-hell#46114 http://legendsofdc.creationforum.net/t2487-spoiler-she-shines-in-a-world-full-of-ugliness#46106 http://legendsofdc.creationforum.net/t2489-arcs-narratifs-de-stephanie-brown#46117
Jeu 10 Jan - 16:29
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: