Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something...
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something...
Rose & Stéphanie

 
« Rage in the cage and piss upon the stage there's only one sure way to bring the giant down.
Defunct the strings of cemetery things with one flat foot on the devil's wing. Crawl on me, sink into me, die for me. Living dead girl.»

Ce fut une longue et dure journée, il faut dire que la jeune femme c'était un peu laissé aller, à patrouiller durant la nuit précédente tout en pensant qu'elle saurait être fraîche comme une fleur pour son plus long shift de la semaine. Heureusement que pour une fois les rues de Gotham furent calmes, juste quelques zonards cherchant un peu la misère à d'ou s'amusant à faire peur aux jeunes femmes, mais la Spoiler réussit à les refroidir pour au moins quelques jours de plus. Stéphanie bossait toute la journée presque sans interruption pour pouvoir avoir quelques heures ici et là, que ça soit pour porter son costume ou feuilleter les brochures d'écoles un peu trop chère à son goût...et à son porte-monnaie...peut-être devait-elle juste travailler d'arrache-pied pendant une année et reprendre ensuite ses études ? La blondinette ne tenait pas vraiment à s'endetter, ni à trop demander à sa mère qui était déjà assez gentille de la laisser occuper ce petit appartement qu'elle louait auparavant, c'est que pour une raison qui lui échappe, elle avait décidé d'acheter l'appartement que sa fille eut occupé avant l'annonce de sa mort...peut-être une manière de la faire revivre ? Puis elle avait tout gardé intacte, les effets personnels de la blondinette s'étaient retrouvés chez sa mère le jour où elle passa le cap de louer ce lieu. Il fut de nouveau pour elle à la minute où elle sut que sa fille était en vie, pourtant elle ne montra aucune poussé de joie intense, mais c'est ce détail qui fit comprendre à la jeune femme que finalement sa mère tenait un minimum à elle. Elle devrait bientôt composer avec un boulot, une école et elle ne tenait pas non plus à raccrocher son costume, devenant presque comme une drogue, un besoin pour les autres et pour soi. Espérons que le moment venue, elle ne se rapproche pas tout doucement du burn-out.

Ce fut en fin de journée qu'elle fut surprise de croiser une personne qu'elle n'avait encore jamais vue en vrai, mais qu'elle connaissait pourtant déjà à travers un ami commun. Elle en voit, passer des gens, certains réservant parfois un petit grain de folie, des personnes qu'elle croisait aussi de façon régulière, commençant à connaître jusqu'à leurs prénoms, mais jamais elle ne pensa la voir elle, Rose. Combien y avait-il de chance pour qu'elle se retrouve en face à face avec la colocataire de Tim ? Car elle en fut certaine qu'il s'agissait d'elle. Ou presque. Passant la commande comme ci rien ne fut, Stéphanie se précipita dans les vestiaires une fois son service terminé puis tenta de rattraper la jeune femme qui venait de quitter les lieux juste avant la fermeture. Bon, elle dut courir aussi pour la rattraper, heureusement qu'elle connaissait par où il fallait tourner pour se rapprocher de son appartement. Puis elle ne put d'empêcher de presser encore un peu plus le pas en l'apercevant et la doubla avant de se mettre en travers de son chemin, reprenant son souffle.

« Rose... Rose Wilson ? Je... Je m'appelle Stéphanie Brown, nous avons un ami en commun je crois. »

Elle voyait bien que Rose la regardait avec des yeux comme des billes, il est vrai qu'elle aurait pu avoir l'air un peu moins menaçante en la stoppant ainsi, pouvant donner l'impression de vouloir la prendre en tenaille. En y réfléchissant bien, elle aurait pu tout simplement accélérer un peu plus le pas et prendre une autre rue afin de rattraper celle que venait d'emprunter la colocataire de Tim, mais en sens inverse, comme une nouvelle coïncidence. Sauf qu'elles sauraient que ce n'en serait pas une. Et voilà qu'à présent elle se retrouvait face à cette pauvre fille qui n'avait rien demandé et elle n'arrivait pas à formuler une phrase, lui dire au moins quelques mots...qu'elle aurait préféré que Tim la contacte pour la revoir, mais qu'elle fut tout de même contente qu'elle trompa l'attention de son coloc' pour lui faire comme...une blague ? Après un long silence, elle se racla finalement la gorge.

« Je...euh...merci, pour le petit tour. Bon, même si c'est vrai que j'aurais apprécié que ça vienne de lui, mais il ne m'a pas fermé la porte au nez comme je l'aurais cru, c'est déjà un peu. Enfin...je voulais juste te dire...merci. »

Elle était réellement sincère, cela pouvait se voir jusque dans son regard. À présent elle se demandait comment la jeune asiatique allait pouvoir réagir, elle pourrait tout bonnement passer son chemin, qui lui disait qu'elle désirait réellement faire sa connaissance et qu'elle ne tentait pas juste d'améliorer son quotidien en donnant un coup de pouce à son colocataire pour qu'il soit un peu plus joyeux ? Bien qu'il était évident que ces retrouvailles forcées étaient à double tranchant. La joie, mélangée à la douleur et la peine. Que ce soit pour Tim, comme pour Stéphanie, pourtant la jeune femme réussissait encore à se dire que ce qu'elle avait fait état la meilleure des solutions, tout du moins pour l'époque.
(c) DΛNDELION
Stéphanie Brown
~ Spoiler ~

Profil
Perso
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something... Tumblr_ophvlj8rWd1vboct7o3_400

Pseudo : Jo
Date d'inscription : 23/12/2018
Crédits : Blake.
Messages : 194
Batarangs : 2970
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2484-stephanie-brown-well-surprise-i-m-not-dead-yet#46047 http://legendsofdc.creationforum.net/t2488-stephanie-brown-the-long-hard-road-out-hell#46114 http://legendsofdc.creationforum.net/t2487-spoiler-she-shines-in-a-world-full-of-ugliness#46106 http://legendsofdc.creationforum.net/t2489-arcs-narratifs-de-stephanie-brown#46117
Jeu 10 Jan - 16:29
Revenir en haut Aller en bas

Who is this irresistible creature Who has an insatiable lust for the dead?

Living dead girl!

Rose cacha fébrilement ses mains tremblantes avec des mitaines. La peau de ses phalanges saignait encore, mais rien qui pouvait hausser son inquiétude : après tout, avec son don de guérison accélérée, rien n’y paraitrait plus dans une paire de minutes. Elle rajusta sa chevelure lattée avec un semblant de dignité, et sa veste en jean un peu trop grande –empruntée à son colocataire, mais qui lui allait carrément mieux à elle d’après un jury composé uniquement d’elle-même– et quitta la sombre allée ou gémissait piteusement les deux pauvres thugs qui avaient pensé casser de l’asiatique ce soir. Ce soir, comme bien d’autres, elle l’avait cherché, c’est vrai. Mais encore pas vraiment digne de confiance pour bien des titans, forcée de se sevrer dans son coin avec toutes les peines du monde, elle devait se rendre à l’évidence : il lui fallait bien plus que de la volonté pour finir par se purger définitivement du sérum gracieusement offert par son père. Se nourrissant d’adrénaline, si elle avait une certaine affection pour sa nouvelle vie de casanière, ça ne lui suffisait pas. Elle ne voulait pas rentrer chez son père en lui suppliant de l’aider, parce qu’elle s’était juré qu’elle y arriverait sans lui. Il ne la comprenait pas et ferait n’importe quoi, et probablement ferait tout pour la garder dans ses griffes. Sans oublier qu’elle était toujours furieuse depuis qu’il l’avait déposé chez les titans comme un vieux sac de patates germées. Il avait pas eu de remord à la laisser là, sans lui donner plus d’indication, elle n’avait eu aucune nouvelles de lui, et en plus il avait trouvé visiblement plus loyal. Long story short : qu’il aille se faire foutre. Elle s’en sortira toute seule, ou elle se laissera crever, mais elle ne reviendra pas.

Sortie nocturne terminée donc. Le tremblement de ses mains diminuait a vu d’œil à son plus grand soulagement.  Sa température corporelle baissée, les battements de ses tempes plus silencieux, et ses sens désormais rassasiés, elle eut tout le loisir de constater que son gosier était sec. La soirée était tout de même pas mal avancée, et elle accéléra le pas l’air de rien pour trouver un café encore ouvert, pour acheter deux breuvages salvateurs avant de s’enterrer sur le canapé. Deux parce que ça ferrait probablement super plaisir à Tim d’avoir un truc à boire en revenant de sa patrouille quotidienne. Elle aurait adoré l’accompagner, mais c’était pas vraiment l’idée la plus safe du monde dans son état actuel. Elle n’avait pas osé lui proposer pour l’heure. Et elle ne mourrait pas d’envie de voir un Batman débarquer de nulle part, pour lui dire de gicler sa carcasse de fille de Deathstroke loin de son protégé. Bah ça il fallait y penser avec qu’elle s’accoquine avec les trois. Désolée mec, c’est pas sa faute : Gotham est un gros troll.

Un tel troll que quand elle tombe sur un établissement encore ouvert, à peine eut-elle le temps de lever le nez du sol pour donner sa commande à la barista, qu’elle tomba nez à nez avec the unfamous Stephanie. Elle savait que c’était elle, au vu des quelques photos que son ami lui avait montré au cours d’une énième soirée de confidence. Et elle avait été particulièrement marquée de sa ressemblance avec la jeune fille qu’elle avait connu au Canada, se disant qu’ils avaient même des goûts similaires en meufs, et heureusement qu’ils avaient pas de raison de se battre sur ce sujet.

Le regard que lui jette également la jeune blonde est probablement aussi éloquent que le sien : si encore Stephanie n’avait nullement sût à quoi ‘la coloc’ ressemblait, il y avait un moyen de s’échapper de cette situation houleuse. Mais c’était pas le cas. Elle ne savait pas si c’était Tim qui l’avait décrite, si elle l’avait déjà vu, ou si un selfie débile avait trainé quelque part à l’appart, mais elle n’avait pas vraiment envie de le découvrir. Elle reprit le contrôle, dicta avec éloquence sa requête avant de payer cash, et saisit ses deux gobelets avant de détaler vers la sortie, alors que l’écriteau était déjà tourné sur Close devant la porte d’entrée.

Cette situation gênante passée, son rythme cardiaque put reprendre une activité normale. Pour une durée salvateur de 36 secondes. Parce que son putain de sérum sait que quelque chose est en train de se passer, que ça arrive, et que ça arrive fissa. Les sens aux aguets, prête à dégainer ses poings au sacrifice du précieux liquide tout fraichement acheté, Rose scrute avec attention le moindre corridor sombre de son œil unique, toute prête à attaquer à la première ombre qui bouge.

C’est pour ça que tomber sur la barista essoufflée qui lui coupe la route lui arracha un hoquet de surprise. Pour être sincère, elle avait été à une  phalange de l’ébouillanter vivante avec du café : surprendre une mercenaire meta  humaine, c’est pas vraiment la meilleure idée de l’année.

Et en prime elle lui parle précisément de ce qu’elle ne voulait pas du tout mettre sur le tapis. Mais de quoi pouvait-elle lui parler d’autres après tout ? Rose  était pas bête à ce point, mais ça ne l’empêcher pas de rester interdite devant cette jeune fille qui lui parle avec une sincérité déconcertante. Pour être totalement franche, Rose n’avait pas été très fière de son coup. De retour à l’appartement, elle était très angoissée, presque prête à devoir faire ses valises pour quitter son refuge fissa : qui voulait rester avec une traitre en guise de coloc après tout. Tim avait été furieux, mais devant l’argument que sans ça, il n’aurait rien foutu suffit à le convaincre. C’était qu’il était pas bien convaincu : Tim n’était pas vraiment du genre à laisser tomber les négociations facilement, et elle en savait quelque chose. Pour la peine, elle n’insistait même plus quand il demandait la télécommande. Une tasse de café plus tard, il n’était même plus faché. Du moins plus trop.

Elle avait vraiment voulu l’aider, maladroitement certes, mais au moins ça. Depuis qui lui avait parlé d’elle, elle avait bien vu que ça le rongeait, et qu’il n’oserait rien faire sans un coup de pouce du destin. Pour une fois, elle avait voulu faire quelque chose pour lui, quand c’était lui qui lui avait tout donné quand elle n’avait rien. Mais elle avait dépassé les bornes, elle le savait, et elle avait bien comprit qu’elle devait rester en dehors de ce genre d’histoire.

« Oh. »
Éloquente réponse quand elle lui lâcha tout de go un merci qui lui semblait venir de nulle part. Elle soupira et mit une de ses mains dans ses poches, l’autre portant les deux cafés sur leur présentoir en carton. « Je savais qu’il te mettrait pas à la porte. Mais de rien. » Elle eut un petit rire jaune avant de dire « C’est cool qu’un moins un sur deux soit pas trop remonté contre moi. C’est juste que tu lui manquais, et je savais pas trop quoi faire et… » Elle roula des yeux, s’insultant intérieurement alors que la phrase ‘mèle toi de ton cul’ resurgit à nouveau dans son esprit. « … bref. C’est vraiment trois fois rien, j’ai juste tapé deux sms. Tout le monde peut le faire. »

Elle regarda autour d’elles, et une question surgit l’air de rien dans son esprit, une qui n’avait rien à voir avec le reste.

« Attends une seconde : Tu vas rentrer toute seule à cette heure-ci ? »
Elle leva  un sourcil, chose toujours étrange chez quelqu’un qui porte un cache-œil. « Tu sais que c’est pas super safe Gotham, en pleine nuit ? »

Quoi, elle ? Elle a un œil en moins, ça veut en dire assez. Ça veut aussi dire : je suis moyen fréquentable pour les jolies jeunes filles blondes.




HARLEY-
Rose Wilson
If found please return to
Red Hood

Profil
Perso
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something... Tumblr_nt4zzdVYFW1tu233fo1_400

Date d'inscription : 20/11/2017
Crédits : avatar : twizzle Sign : aeairiel + tumblr
Messages : 244
Batarangs : 5050
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
Lun 21 Jan - 4:15
Revenir en haut Aller en bas
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something...
Rose & Stéphanie

 
« Rage in the cage and piss upon the stage there's only one sure way to bring the giant down.
Defunct the strings of cemetery things with one flat foot on the devil's wing. Crawl on me, sink into me, die for me. Living dead girl.»

Elle n'avait pas peur de dire qu'elle avait agi sur l'instant, au moins eut-elle la décence d'attendre la fin de son shift pour tenter de retrouver Rose plutôt que de courir après elle une fois que cette dernière eut passé les portes de la boutique, en tenue de travail et par ce froid, on l'aurait pensé encore plus folle qu'elle ne l'était déjà et surtout son collègue n'aurait pas laissé l'endroit ouvert une fois l'heure de fermeture du magasin, même pour ses beaux yeux. Elle eut donc un minimum d'intelligence pour ne pas se retrouver à errer dans les rues de Gotham jusqu'à la réouverture du magasin et qu'elle puisse récupérer ses effets personnels. Cependant, courir après cette dernière, même en réussissant à lui faire face, en pleine nuit, n'était pas non plus l'idée la plus intelligente qu'elle eut. Après tout, elle aurait pu prendre son temps et venir sonner à l'appartement. Elle aurait pu aussi attendre de la recroiser, que le moment soit un peu plus propice à la discussion. Mais nous n'allons pas trop lui en demander à la petite, au moins elle ne lui avait pas sauté littéralement dessus ou mal fait ses calculs pour la rattraper. Tout en reprenant son souffle, Elle lui déballa ce qu'elle avait à dire, puis le silence.

Quoi dire ? Quoi faire ? Voilà qu'elles se regardaient à présent comme deux chiens de faïence se posant visiblement la même question. Elle n'aurait peut-être pas dû chercher à la rattraper, après tout, elle aurait pu simplement lui dire merci une fois sa commande prise et elles auraient toutes les deux continué leur vie chacun de leur côté, mais Stéphanie eut la brillante idée de finalement la retrouver juste pour lui dire ça et visiblement les mettre toutes deux dans l'embarras. Bien joué Steph' au moins tu excelles toujours dans l'art de la connerie et de te mettre dans des situations étranges. Puis la jeune femme brisa le silence d'un simple « oh » assurant ainsi que son interlocutrice ne voulait peut-être rien avoir affaire avec elle, qu'elle n'avait pas besoin d'une autre blondinette dans sa vie ou quoi et qu'est-ce. Elle reprit en étant certaines de son côté qu'il n'aurait pas osé la mettre à la porte. Certes, ce n'était pas des plus polies, mais au vu de la situation entre les deux, même si à présent elle était un peu plus confiante, elle n'aurait pas parié grand-chose sur le genre de réaction qu'il aurait pu avoir lorsqu'elle comprit qu'il n'était pas l'émetteur du message.

« Ah... bien peut-être qu'à force d'offrande de café sa colère retombera ? »

Elle se sentait légèrement coupable alors que pour une fois elle n'avait pas gaffé. Mais de ce qu'elle avait retenu, ils s'entendaient bien alors Tim passerait peut-être l'éponge d'ici quelque temps. Elle avait bien noté ce qu'elle avait commencé à dire, même si elle ne sembla pas vouloir aller plus loin, certainement qu'elle n'était pas censé révélé ce genre de chose à la blondinette, mais qu'elle ne s'en fasse pas, ils avaient réussi en partie à crever l'abcès, ils tenaient l'un à l'autre c'était évident. Ils étaient repartis mais, enchantant la blondinette. Elle leva un sourcil face à la question de Rose, elle aurait bien répondu, même si un peu déstabilisé par la question de prime abord... c'est qu'il était « tôt » pour Stéphanie. Elle se mit à douter soudain de savoir à quel point elle en savait sur la Brown et peut-être la Spoiler.

« Ne t'en fais pas, je connais Gotham depuis que je suis enfant. Je sais les quartiers à éviter la nuit...puis j'ai l'habitude. Elle haussa les épaules. Tu en fais de même, même si c'est vrai qu'à défaut, je n'ai pas tes armes de cafés bien chauffés... d'ailleurs désolée de te le dire, mais c'est loin d'être le meilleur café du monde. »

Un petit sourire en coin, elle mettait déjà sa petite pointe d'humour dans leur conversation, c'était donc plutôt bon signe. Ce n'était pas faire bonne publicité là où elle travaillait, mais qu'importe ! Elle n'allait pas non plus mentir en lui vantant des vertus qu'il n'avait pas, mais au moins il avait la décence d'être meilleur que ceux servirent par les machines instantanées qu'aujourd'hui tout le monde a chez soi.
(c) DΛNDELION
Stéphanie Brown
~ Spoiler ~

Profil
Perso
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something... Tumblr_ophvlj8rWd1vboct7o3_400

Pseudo : Jo
Date d'inscription : 23/12/2018
Crédits : Blake.
Messages : 194
Batarangs : 2970
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2484-stephanie-brown-well-surprise-i-m-not-dead-yet#46047 http://legendsofdc.creationforum.net/t2488-stephanie-brown-the-long-hard-road-out-hell#46114 http://legendsofdc.creationforum.net/t2487-spoiler-she-shines-in-a-world-full-of-ugliness#46106 http://legendsofdc.creationforum.net/t2489-arcs-narratifs-de-stephanie-brown#46117
Mar 5 Fév - 18:37
Revenir en haut Aller en bas

Who is this irresistible creature Who has an insatiable lust for the dead?

Living dead girl!

L’offrande de café. C’était plus ou moins la réponse ultime a toute embrouille avec Timothy, et Rose aurait pu en témoigner plus d’une fois. Mais elle préféra ravaler sa langue après un bref sourire en coin. Elle ne savait pas vraiment quoi dire pour être tout à fait honnête. On fait quoi quand on veut avoir une conversation complétement casual avec quelqu’un de normal ? Personne ne lui avait dit que Stephanie aussi était une affectionnado de la bagarre en costume moulant, et dommage, parce que ça lui aurait au moins fait un sujet de conversation pas trop mauvais. Là tout de suite, elle aurait eu moins de difficulté de parler avec un alien. Pourtant elle a vaguement pu prétendre être normale une paire de fois. Mais dans sa situation actuelle, complétement prise de court, avec deux cafés à la main, et en train d’être remerciée pour ce qu’elle s’est blâmé d’avoir fait pendant de longues heures. C’est honnêtement pas vraiment le cas de figure sur lequel elle avait pu se préparer pour avoir des réparties rigolotes. À la place elle avait l’air d’une parfaite crétine.

C’est pour ça qu’elle est ravie quand le sujet découle sur quelque chose qu’elle maitrise mieux : comment survivre à Gotham la nuit. Elle avait littéralement mit à terre deux brutes juste avant d’avoir acheté son nectar caféiné, même si la jeune femme en face d’elle sembla tenter de lui faire comprendre que ce café s’apparentait plus à du jus de chaussette. Mais elle sourit en haussa une épaule.

« Je suis pas née ici mais je commence à m’y faire. Puis j’sais un peu me défendre : J’ai pas perdu un œil en jouant au scrabble. »


Non, elle l’a fait en s’enfonçant un couteau dans la carotide. Et jusqu’à la garde s’il vous plait. Dans la fureur du moment, sous influence du sérum, elle n’avait même pas eu mal. Maintenant ? Elle regrettait profondément. Outre le fait que ça la rendait encore plus moche et bizarre qu’elle ne l’était déjà, avec ses cons de cheveux blancs et sa face de métisse qui sait pas d’où elle vient, en plus c’est vraiment un handicap au quotidien. Être une meta humaine avec des sens amélioré ne rend pas les choses plus pratiques quand on a perdu un œil : c’est un angle mort en combat, c’est un boulet en société, c’est chiant pour suivre des conversations à plusieurs personnes, et ça veut dire s’asseoir toujours sur le bord droit du canapé pour être certaine de voir son interlocuteur. Ça, plus le regard des autres, comme si elle était entre la bête de foire et l’énième ado qui se croit plus maligne que tout le monde en portant un faux cache œil pour attirer l’attention. Ce n’est pas vraiment le meilleur baume au cœur quand on est handicapée.

Alors elle préférait blaguer dessus, c’était le plus simple pour faire passer la pillule, et se réconcilier un peu avec son reflet dans la glace. En essayant de faire fi des horribles souvenirs que son orbite vide peut lui rappeler.

Bon maintenant qu’elle a réussi à se faire passer pour une tarée qui a perdu un œil au court d’une bagarre –ce qui est toujours mieux que la vérité- laissant apercevoir le talent de Tim pour choisir une colocataire responsable, douce et digne de confiance, elle jeta un œil vers les tasses qu’elle tient à bon de bras et ajouta. « T’inquiètes donc pas. Si c’est si mauvais que ça, je préciserai sur ma note sur Yelp que le service était impeccable ! »

Elle jeta un bref regard autour d’elle et finalement s’avance vers la jeune fille, pas vaiment certaine de ce qu’il faut faire dans ce genre de situation.

« Bon euh… je sais que t’as visiblement pas besoin d’aide. Mais j’me sentirai un peu mieux si j’te raccompagne. Ou si je te commande un uber, au pire. Bon je sais c’est un peu con comme réflexion parce que tu fais le trajet visiblement tout les jours mais….»


… Mais elle n’a pas d’arguments.
Et elle ne sait vraiment pas pourquoi elle est partie sur ce terrain-là. Il aurait été tellement plus pratique de dire merci et de se tirer.


HARLEY-
Rose Wilson
If found please return to
Red Hood

Profil
Perso
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something... Tumblr_nt4zzdVYFW1tu233fo1_400

Date d'inscription : 20/11/2017
Crédits : avatar : twizzle Sign : aeairiel + tumblr
Messages : 244
Batarangs : 5050
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
Dim 24 Fév - 16:51
Revenir en haut Aller en bas
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something...
Rose & Stéphanie

 
« Rage in the cage and piss upon the stage there's only one sure way to bring the giant down.
Defunct the strings of cemetery things with one flat foot on the devil's wing. Crawl on me, sink into me, die for me. Living dead girl.»

Stéphanie eut une petite grimace en l'entendant parler à nouveau, certes la blondinette n'avait pas vraiment de blessure de guerre, rien de visible... tout du moins à présent. Elle ne savait pas réellement comment la jeune femme avait perdu son œil et trouvait un peu grossier le fait qu'elle puisse le lui demander ainsi en pleine rue et alors qu'elle ne se connaissait que depuis quelques minutes. Et encore, cette rencontre était la faute à pas de chance comme dirait l'autre, l'une semblait embarrasser de cette rencontre fortuite tandis que l'autre en semblait ravi pour pouvoir enfin remercier la seule et l'Unique : Rose Wilson, colocataire -mais pas petite amie- de Tim. La jeune femme eut d'ailleurs un sourire en repensant à la manière dont il avait souhaité exprimer qu'il n'y avait rien entre Rose et lui, ils avaient beau ne plus être ensemble il avait tenu à le lui dire alors qu'elle n'avait rien demander et aucun soupçon ne semblait vraiment l'avoir fait douter à ce moment-là. Comprenant aussi un peu mieux son explication du « c'est moi, mais en fille » même si elle n'avait encore pu réellement explorer son côté nerd, il y avait ce petit quelque chose du « j'ai du mal avec les gens. », mais en la voyant, elle se retint quand même de lui proposer d'échanger leurs numéros de téléphone afin qu'elle puisse lui envoyer des photos bien ridicules et qui ne lui parleront peut-être pas.

« Désolée pour ton œil, ça doit être assez... déroutant au départ. »

Revenant sur le début du sujet sur lequel elles s'étaient lancées, The Spoiler tenta de s'imaginer dans sa position, comment ferait-elle pour se débrouiller et retrouver assez d'équilibre pour pouvoir dégommer du méchant. Déjà qu'en temps normal, Tim et Dick devaient très certainement crier à qui bien voudra l'entendre qu'elle était l'une des personnes les plus maladroites qu'ils connaissaient, une fois le costume violet revêtu c'était comme si elle gagnait ce pouvoir de bien rester sur ses jambes... Enfin presque, car malheureusement elle essuya plusieurs défaites et ce à cause de son ego, fonçant tête baissée dans les problèmes sans prévenir personne avant, ni même pendant. Oui, elle travaillait encore sur ce point, même si elle s'améliorait...un peu ? -ce qui lui fit penser que peut-être devrait-elle accepter l'offre de Rose, surtout qu'elle devait plutôt la prendre pour une fille des plus banales et qui pourraient se faire facilement agresser-

Bien entendues, à présent qu'elles avaient un peu parler et surtout qu'elles étaient en dehors de son travail, avouant que le café n'était pas vraiment le meilleur... c'est que lorsque l'on vivait avec Tim, l’accro du café par excellence, mais attention un bon café tout de même ! On pouvait trouver certains insipides ou même trop sucrés. Qu'importe, elle tenterait un jour de faire a secret batch juste au cas où l'un des deux ne vient pas. Elle ne put s'empêcher d'avoir un grand sourire à défaut de rire à la petite blague de Rose.

« La prochaine fois, j'en ferais un spécial sur le côté pour Tim ou toi, comme ça vous aurez un café digne de ce nom... »

Elle regarda alors la jeune Asiatique se rapprocher d'elle et lui proposer à nouveau de la raccompagner ou même de lui commander un uber, rien que ça, sachant que ce dernier pouvait bien être une personne pas très saine dans son esprit... c'est qu'à Gotham, on a tendance à se méfiait, même si elle essayait toujours de voir le bon dans chacun et always Looking on the bright side... autant rassurer la jeune femme en acceptant juste et en cessant d'être la tête de mule qu'elle pouvait être. Elle haussa alors les épaules.

« Écoute, c'est comme tu veux, même si dans un sens cela voudrait dire que tu devrais faire le trajet inverse seul. »

Elle regarda ensuite les gobelets avec le jus insipide.

« Dans un sens, ça me permettrait de préparer du vrai café... »
(c) DΛNDELION
Stéphanie Brown
~ Spoiler ~

Profil
Perso
Hi! Do you know me? Like, the living dead girl or something... Tumblr_ophvlj8rWd1vboct7o3_400

Pseudo : Jo
Date d'inscription : 23/12/2018
Crédits : Blake.
Messages : 194
Batarangs : 2970
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2484-stephanie-brown-well-surprise-i-m-not-dead-yet#46047 http://legendsofdc.creationforum.net/t2488-stephanie-brown-the-long-hard-road-out-hell#46114 http://legendsofdc.creationforum.net/t2487-spoiler-she-shines-in-a-world-full-of-ugliness#46106 http://legendsofdc.creationforum.net/t2489-arcs-narratifs-de-stephanie-brown#46117
Sam 13 Juil - 21:36
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: