Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Souriez ! C'est pour la bonne cause ! [PV Jack Emerson]
Voilà donc une chose dont je n'ai jamais compris l'intérêt, les soirées données dont les bénéfices vont à une bonne cause. Les orphelins, les maisons de retraites, les anciens militaires… Tout ce genre de choses. Attention, je ne dis pas que je suis contre, bien au contraire, c'est surtout que… Comment dire… Il s'agit surtout du meilleur moyen pour beaucoup de se montrer. Vous venez de faire un film ? Allez-y ! Un album de musique ? Idem ! Moi si je m'y suis rendue ce n'est pas pour cette raison. Entre mon boulot de mannequin et mon rôle de Green Lantern, je n'ai pas besoin de me montrer pour me trouver utile. Si je suis ici, c'est surtout à cause de ma manager. Elle m'a inscrite à ce qu'ils appellent "une tombola de bienfaisance". Pour être plus claire. Je serais vendue au plus offrant pour passer une soirée en tête à tête, aux chandelles, avec un parfait inconnu. Pour la suite des choses, j'escompte lui briser quelques doigts s'il venait à être un peu trop entreprenant. Pretty woman c'est un film les gens ! Pas la vraie vie ! Il ne suffit pas d'avoir plein de sous pour qu'une femme vous suive, ou alors si… Mais c'est qu'elle n'a pas beaucoup d'amour propre.

Heureusement, je n'y étais pas encore. Mon appartement n'était pas des mieux rangés, pour tout dire, c'était un sacré bordel. Entre les peluches qui traînaient un peu partout, les boîtes de pizza vide et les boissons énergétiques… La fée verte n'était pas celle du ménage ! Me motivant tant bien que mal, je fini par le faire, allant presque jusqu'à oublier l'heure. Mon portable sonna. La voix de ma manager me hurla dessus. Arriver en retard à un gala de bienfaisance, voilà qui commençait bien tient. Douche rapide, maquillage léger, et… Zut ! Coiffure façon déstructurée pour la route. Un dernier point manquait : qu'allais-je bien pouvoir porter ? Une robe ? Une jupe ? Un tailleur ? Laissons le destin faire son choix… Une main sur les yeux, l'autre dans la garde-robe, je pris au hasard un des cintres. Ouf ! Pas de costume de licorne rose – carnaval nous a tous laissé des souvenirs – pour ce soir, mais une magnifique robe blanche, ressemblant presque à celle que portait la belle Marilyn Monroe. A peine l'avais-je enfilée, que le digicode sonna. Le taxi envoyé pour m'amener au gala venait d'arriver. Bon et bien… Souriez ! C'est pour la bonne cause.

* *
*

Assise dans le taxi, je me prit à me regarder dans le rétroviseur du chauffeur, y croisant son regard, je m'amusais en lui parlant dans sa langue natale. Sur son permis était inscrit son nom : Ranjit Singh, ainsi que son pays d'origine, le Bangladesh. On parla ainsi jusqu'à arriver à destination. Ce fut après lui avoir offert en selfie en sa compagnie que je me rendis compte que j'avais oubliée mon collier. Tant pis, on fera sans. J'avais au moins mon anneau. Chose qui ne me quittait pas. Encore moins lorsqu'il s'agissait de ce genre de soirée. Un appel, et hop ! Après avoir trouvé une excuse je me sauvais rapidement. La porte du véhicule s'ouvrant, je sortais une jambe, puis l'autre, et, le sourire aux lèvres, je remontais le tapis rouge qui menait à la soirée de bienfaisance. De part et d'autre, des photographes, des journalistes, des fans de toutes sortes. Aller, faisons leur plaisir. Quelques photos, encore plus de selfies, une poignée d'autographes et je passais enfin les portes du restaurant entièrement réservé pour la soirée.

A l'intérieur tout n'était que dorures et magnificence. Le luxe qui se trouvait ici aurait pu remplacer toutes les soirées données afin de récolter de l'argent pour la prochaine décennie au moins. Un des serveurs vint à ma rencontre et me plaça à une table ronde. J'y retrouvais des visages connus, une star d'Hollywood connue pour son rôle de super héroïne badasse aux cheveux rouges, une écrivaine, et trois autres mannequins qui, à mon grand dam, ne ferait que parler de leur besoin incessant de manger des carottes… Une soirée bien banale, je le crains. Puis les repas furent servit après quelques minutes d'attente et de mise en place des invités. Certains allaient et venaient de tables en tables. Quittant la mienne subrepticement. Je me dirigeais vers le bar où je commandais un cocktail. Le mélange des couleurs me plaisait toujours autant et, quoique puisse en penser les autres. Les cocktails de fruits, c'est la vie ! Alors que je pris mon verre, je bousculais l'homme qui se trouvait à côté de moi. Renversant son verre par ma faute, je m'excusais et lui proposait de lui en payer un autre. De toutes façon, tout l'argent dépensé ce soir, reviendrait aux bonnes œuvres… Alors autant dépenser sans compter !


- Je suis vraiment désolée. Être maladroite à ce point-là devrait être interdit… Je suis confuse, vraiment. Permettez que je vous offre un autre verre.
Arisia
Membre de LOD

Profil
Perso
Souriez ! C'est pour la bonne cause ! [PV Jack Emerson] 68747410

Date d'inscription : 01/06/2018
Crédits : Julianne Hough
Messages : 288
Batarangs : 36
Age du joueur : 33
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2226-in-brightest-day-in-blackest-night-no-evil-shall-escape-my-sight-arisia#38619 http://legendsofdc.creationforum.net/t2242-eclairer-les-tenebres-a-la-lumiere-des-green-lantern#38718 http://legendsofdc.creationforum.net/t2243-personne-ne-resiste-aux-green-lanterns#38719 http://legendsofdc.creationforum.net/t2241-arcs-narratifs-de-arisia#38717
Jeu 4 Avr - 15:52
Revenir en haut Aller en bas
Souriez ! C’est pour la bonne cause !
Poussant une grande porte, je me retrouvais dans une immense salle à l’architecture moderne. Décor digne d’une scène d’un des romanes de Zola, l’espace faisait penser à une de ces gares françaises où les voyageurs se retrouvaient en descendant des trains et traversèrent pour retrouver le monde extérieur ou s’arrêter ici, afin de découvrir quelques boutiques comme boulangerie, papeterie ou mini-resto. Pourtant, ce n’était en rien une gare, car malgré la taille démesurée de la salle, et des fenêtres ovales faisant le tour tout en haut, situé sous de petites arches, nous étions en réalité… Sous terre. Et la place de banc et de boutiques, c’étaient de nombreuses vitrines parfaitement alignées, qui formaient un petit labyrinthe d’artefacts en tout genre, exposé ici.

Arrivant à l’entrée de ce mini-dédale, mon pas ralentissait devant les premières œuvres dévoilées. À l’entrée, un masque africain qui me fixait avec des yeux bien rond. Un peu effrayant, il fallait le dire. Ses orbites vide, sortaient du crâne, et elle fit une bien curieuse moue, comme si elle semblait vouloir m’embrasser. Mais, c’était normal, c’était une femme. Enfin, je disais cela à cause des cheveux tressés qui remontaient le long de son front, pour redescendre derrière en tresses. Et en face de cette lady, une armure presque complète d’un soldat perse du XVIIème siècle. Il y avait juste le casque surmonté d’une pique, un peu comme les casque prussien et allemand de la Première Guerre mondiale, avec un voile métallique qui en pendait, et le plastron en fer, avec de la dorure. Et pendant que je contemplais rien que ces deux pièces, une voix vint interrompre ma réflexion.

"Je me doutais que cela vous plairais Emerson."

Tournant la tête, je vis se tenir au beau milieu de l’allée principale, une jeune femme, typée asiatique, portant une tenue plutôt chic, tout en blanc. La regardant, je souriais à sa vue et à sa remarque, avant de revenir sur les objets.

"Vous savez ce qui me fais plaisir Lisa Pitt."

La jeune femme se mit à rire.

"Alors, qu’en dites-vous de cette petite collection privé ?"
"Pas mal du tout. Vous avez un beau masque africain. C’est Dan ç’est ca ? Sasn doute découvert à la frontière de Libéria. Et cette armure perse est vraiment surprenante. XVIIème siècle. "Je dirais sans hésiter Khorassan. "

Me redressant, je m’approchais de la Pitt, ouvrant mon sac et y fourrant ma main. Cette dernière ressortie un objet assez gros, plat et de forme rectangulaire, faite tout en pierre. Fière de moi, je tendais le nouvel objet à la belle dame, tout sourire aux lèvres.

"Et voilà pour vous. La tablette perdue du roi Pakal. Et je pense que son contenu devrait vous plaire."

Lisa eut les yeux qui brillaient. Et malgré le désir enfantin de posséder un tel trésor, elle attrapa le précieux objet avec douceur et délicatesse, me remerciant. Ses yeux parcoururent de haut en bas les reliefs du morceau de pierre, retournant sans cesse cette dernière. J’étais bien entendu content, quand la cliente était contente, et cela voulait dire que j’aurais une bonne paye à la fin. Cependant, ses yeux semblèrent devenir sombres, et son joli sourire s’effaça pour devenir une moue boudeuse, quand elle posa son regard sur moi. Sur le coup, je me sentais mal à l’aise. Pas que j’étais du genre vantard, mais jamais je ne m’étais considéré comme moche, déplaisant du regard du moins. Redoutant quelque chose, j’osais lui poser la question à savoir ce qu’il se passait.

"Vous comptez sortir ainsi monsieur Emerson ?"
"Et bien euh… Oui pourquoi donc ?"
"Mais… Vous êtes dans un sale état mon ami. Regardez-vous."

Je pris quelques secondes pour m’examiner. Il était vrai que je n’avais pas fais trop attention à mon état. Les vêtements étaient froissés, et j’étais recouvert de crasse, de la tête aux pieds. Les cheveux, n’en parlons pas. Mais ce fut les risques du métier, surtout vue les derniers événements. Alors, levant les épaules, je ne pus m’empêcher encore de faire mon petit malin.

"Excusez-moi, mais je n’eus le temps de prendre une douche. Suit à l’attaque de Washington, et du fait que je fus contacté juste après pour me faufiler dans des égouts, usines bien crades et autres endroits dont je ne mentionnerais pas pour trouver cette tablette, je n’eus vraiment pas le temps de penser à ma toilette."

Là, le visage de Lisa devenait plus sévère. Et un peu comme une grande sœur réprimandant son insupportable petit frère, elle hausa légèrement le ton.

"Emerson, cessez de faire l’idiot. Je vous rappelle que ce soir, vous avez un dîner de bienfaisance et un loto. Un tel événement, est idéal pour faire oublier ce qui s’est passé à la capitale justement. Alors, allez vite vous préparer et partez. Votre argent sera déposer sur votre compte mon ami."

Frappant ma main sur mon front, je me souvenais justement de mon engagement. Je voulais bien aider la société, mais avec toutes mes dernières mésaventures, j’eus oublié un peu cette histoire. Alors, suivant les conseils de Lisa, je me hâtais pour aller me préparer à la quatrième vitesse.

Quelques heures plus tard.

Pour l’occasion, je m’étais vêtu de mon plus beau costume. À bientôt l’ensemble spécial aventurier, bonjour smoking et nœud de papillon noir. Et autant vous le dire, j’aimais faire du sociale, mais les soirées mondaines, pas du tout. Comme quoi, c’était un beau sacrifice que je faisais là. Moi qui détestais justement les faux-semblants, la politique qui soit petite ou grande, et l’hypocrisie (Qui aimait ça franchement ?), cet endroit grouillait de ses adeptes. Alors, je me contentais de boire quelques cocktails, écouter quelques discussions avant d’abandonner à cause de leur sujet si peu attrayant. Franchement, je m’ennuyais comme un rat mort ! Je finissais par me laisser choir contre une colonne décorative, attendant que le jeu commençât enfin. Une attente qui fut vite écourter, à cause d’un petit accident…

Une belle jeune femme blonde, présenta ses plus vives excuses après avoir renverser mon verre par mégarde. Par réflexe, je tentais de nettoyer les dégâts, mais c’était sans doute ma dernière veste en bonne état, qui eut profité de la boisson. Toutefois, je tâchais de me montrer rassurant, avec mon sourire et mon humour espiègle, on n’allait pas déclencher une guerre, surtout pas ici. Et je n’allais pas pleurer pour un verre.


"Si tel était le cas, je finirais ma vie derrière les barreaux. Ce n’est pas grave ne vous en faite pas. Et ce serait plutôt à moi de vous offrir quelque chose non ?"

Je pouvais être fou, impulsif, espiègle, inconscient, violent même. Mais je savais très bien me montrer gentleman. Courtois envers tout le monde, j’aimais privilégier la diplomatie et le charme, avant de sortir mon arme pour abattre l’adversaire. Mais, heureusement je n’étais pas en danger de mort là, enfin tout dépendant si survivre à une telle soirée, comptait comme danger mortel. Pour moi oui. Toutefois, dans l’accident de cette jeune femme, j’y voyais une bonne chose.

"Et je dois vous remercier. Un peu d’animation ne fait pas de mal, si vous n’étiez pas arrivé, je pense que je serais devenu un peu fou. Plus que d’abitude."


Codage par Libella sur Graphiorum

__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
Jack Emerson
MODO ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso
Souriez ! C'est pour la bonne cause ! [PV Jack Emerson] Wsxp

Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1202
Batarangs : 166
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Mar 9 Avr - 9:21
Revenir en haut Aller en bas

Non, vraiment, être aussi peu douée avec mes mains, ça tient de l'incroyable talent quand même. Jamais encore je n'eu l'incapacité à tenir un verre, ou mieux encore, à faire attention à autrui. Bien contre mon gré, l'homme au smoking impeccable refusa ma proposition, allant jusqu'à me proposer de le faire à ma place. Mon verre étant plein, ce n'était pas forcément très utile pour le moment. Sa proposition restait dans un coin de ma tête, une chose qui ne tarderait pas à s'effacer au détriment d'autres informations toutes plus ou moins utiles les unes que les autres. En fait, pour cette soirée, j'avais prit une décision des plus… Importante. Pas d'anneau. Pas de Green Lantern. Juste Arisia Raab. Mannequin et potentielle philanthrope pour cette soirée. Tout en lui présentant mon verre, lui faisant ainsi comprendre que sa proposition n'était pas des plus utiles, il se mit à tenter de nettoyer ma faute sur sa veste. Sacrées taches, seul un pressing saurait – et encore – comment récupérer ça. Bon, s'il était ici, ce ne devait pas être son seul smoking, pour se rendre à cette soirée, nous devions être ajouté à une liste d'invités triés sur le volet. Pour preuve, j'en tenais quelques personnalités particulièrement en vogue, dont le Prince Dragon, magnat du pétrole d'un pays qui, il y a quelques années encore, se trouvait en voie de développement. Afin d'éteindre le feu qui me brûlait aux joues, car il faut bien l'avouer, l'homme se trouvait fort agréable à regarder, quelques mots me firent sourire. Devenir fou ici ? Qui ne l'est pas ? Déjà que de me rendre ici m'a coûté bien plus de mon bien-être mental que quoique ce soit d'autre… Alors un peu plus ou un peu moins… Il n'y a pas beaucoup de chemin à parcourir.
 
- La folie est une consoeur dans mon métier vous savez. Par ailleurs, je tiens vraiment à m'excuser pour ce désagrément. En cela, je m'engage à vous rembourser l'intégralité des frais de nettoyage. Vraiment, j'y tiens, monsieur ?
 
Cela était de bon augure, et me changeait assez des discussions aux écarts politiques, aux robes de cocktails hors de prix, aux potiches de voitures de sport et aux hommes aux mains baladeuses. Une bouffée d'air frais si je pouvais dire. Prenant place sur un fauteuil recouvert d'un magnifique velours bleuté, j'invitais l'homme à s'assoire en face de moi. Confortablement assise, je me présentais à mon tour. Une table basse, semblant faite de marbre blanc, et parfaitement circulaire me permit d'y déposer mon verre. Il s'était présenté, tout en restant discret sur sa présence. Pour moi, je n'appréciais les gens qu'à leurs actes, non leurs paroles. Séductrice, mes jambes se croisèrent, dévoilant des cuisses fines, ma robe dansait sur ma peau, délicate, la caressant presque. Comment allait-il réagir ? Car, je ne devais pas oublier une chose. Soirée de bienfaisance ou non, nombreux se trouvaient être les gigolos et autres concubines d'un soir pouvant s'y trouver. Même si, dans ses manières d'agir, il n'en avait nullement le profil. Un peu gauche, presque maladroit, une tenue propre certes, mais qui ne lui convenait pas vraiment. Plus habitué aux tenues larges et pratiques qu'à ces costumes trois pièces dont l'intérêt était bien trop surfait.
 
Me penchant vers l'avant, amusée de ce petit jeu, car oui, en tant que mannequin, les hommes se traînaient à mes pieds, et, à la différence de mes consoeurs, je trouvais cela vraiment… Comment dire… Dégradant. Autant pour eux que pour moi. Mes courbes, mes formes, je les avais obtenues à force de courage et de volonté. Peut-être un peu aussi grâce à mon ascendance… Néanmoins, le sujet de la soirée passait pour secondaire aux discussions qui passaient et repassaient à nos côtés. Pour autant que je comprenais, les seuls intérêts passaient continuellement dans l'argent gagné, et non dépensé pour tel ou tel achat inutile. Mon doigt caressait le rebord de mon verre, le liquide que j'y avait laissé filer déclencha, alors que je passais, telle une enfant, sur le cristal, résonna en une musique agréable à l'oreille.

 
- Mais dites-moi. Que faites-vous ici ? Vous n'avez rien en commun avec les hommes qui se trouvent assis juste à côté. Et je ne vais pas vous cacher que, au vu de vos manières, vous feriez un piètre gigolo… (Puis, m'appuyant de nouveau sur le dossier de mon fauteuil.) Serait-ce une femme qui, au fil de ses demandes aurait eu raison de votre présence ici ? A moins bien entendu que ce ne soit tout à fait autre chose... Et oui, je vous le concède, je suis très curieuse. Un peu trop parfois paraît-il.
Arisia
Membre de LOD

Profil
Perso
Souriez ! C'est pour la bonne cause ! [PV Jack Emerson] 68747410

Date d'inscription : 01/06/2018
Crédits : Julianne Hough
Messages : 288
Batarangs : 36
Age du joueur : 33
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2226-in-brightest-day-in-blackest-night-no-evil-shall-escape-my-sight-arisia#38619 http://legendsofdc.creationforum.net/t2242-eclairer-les-tenebres-a-la-lumiere-des-green-lantern#38718 http://legendsofdc.creationforum.net/t2243-personne-ne-resiste-aux-green-lanterns#38719 http://legendsofdc.creationforum.net/t2241-arcs-narratifs-de-arisia#38717
Sam 13 Avr - 14:32
Revenir en haut Aller en bas
Souriez ! C’est pour la bonne cause !
En même temps, il valait mieux un verre renverser comme catastrophe, qu’une attaque terroriste, ou le réveil d’un artefact maudit du millénaire passé. Et si j’en parlais, ce n’était pas pour rien. Oh que oui, je l’eus déjà vécu par le passé et effectivement, cela pouvait être cool, mais en même temps déroutant. J’étais convaincu que votre imagination, suffirait à vous représenter les scènes. De toute manière, je ne voudrais trop revenir sur pareil sujet. Car contrairement à mes excursions dans la jungle ou le désert, ce genre d’événement avait le mérite de me faire vraiment peur. Dans une immense salle, remplis de gens innocents, tous en danger de mort et moi… Simple petit mortel n’ayant que ses deux bras et son cerveau pour tout arrêter.

Donc, même si ce genre de soirée pouvait m’ennuyer à en mourir, il était préférable de voir son verre retourner par accident, qu’être menacer par une arme ou des griffes. Comme dit juste avant, ceci eut le mérite d’animé un peu la soirée, sans mort ni blessé. Et de quoi donner aussi une petite anecdote positive, servant de bon souvenir une fois que j’aurais quitté cet endroit.

"Ecoutez, si vous insistez très bien, mais je me sentirais quand même gêné. Emerson. Jack Emerson. Et vous ?"

Je voulais bien lui croire que la folie côtoyait son métier. Encore, si elle connaissait le miens. Sur l’univers du show, on prêtait une sacrée réputation, et on aurait cru que ses membres faisaient tout pour confirmer cette notoriété. De toute façon, vu le monde dans le quel on vivait, il ne serait pas illogique de voir des fous partout. Avec ces guerres, ces fléaux, cette armée d’êtres divins parcourant nos cieux… De quoi perdre la tête.

Prenant place, je ne pus m’empêcher de noter que ma nouvelle compagne de soirée, était un tantinet séductrice. Attention, je pouvais être un amoureux de l’Histoire, un passionné pour cette discipline, je restais quand même sensible à la gente féminine. Bien que ce furent l’esprit et le caractère qui m’attiraient le plus chez une personne, le physique envoûtait le regard. Que vouliez-vous, je restais humain après tout. Un mec surtout ! De belles jambes et de belles formes attiraient toujours l’attention. Mais, je n’étais pas un dragueur, ni un gars qui sautait sur tout ce qui bougeait. Bien qu’on me prêtât une image de charmeur, la séduction n’était pas mon fort, c’était surtout un art, que je pratiquais que très peu.

Allumage ou pas, je restais quand même insensible à son charme. Même si c’était une très belle jeune femme, le visage d’ange, couronné de cheveux d’or de Sif, aux corps d’Ondine, ce serait mal venu de la prendre déjà pour une Cléopâtre occidentale. Toutefois, je me prêtais bien à la conversation. Ainsi assis, j’avais les coudes posés sur les genoux, mains rejointes, et le dos voûté, car je me penchais vers elle. Telles furent mes manières, désinvolte et complétement décalé dans le milieu de haute, dont on m’obligeait à côtoyer comme ce soir. En tout cas, on ne pouvait pas dire que je n’étais pas naturel.

"Comment ça un gigolo ? Première fois qu’on me dit ça."

On m’avait affublé de bien des titres, mais jamais un de cela. Déjà que je ne courais jamais après l’argent. J’en avais besoin comme tout le monde, mais je ne plaçais pas mes priorités et mon amour dans ce genre de truc. J’étais bien plus porter sur l’humain que les biens matériels. Frère Jack à parler !

"Oh ! Vous n’êtes pas la seule. La curiosité, si elle ne faisait pas partie de mon boulot, ça resterait dans ma nature. Aussi je suis très curieux, aimant poser des questions, découvrir le pourquoi du comment. Pas pour les potins, juste connaître la vérité, gagner en savoir. En sagesse c’est un peu loupé, mais au moins j’apprends ainsi de mes erreurs et de celles des autres pour éviter de les reproduire."

Mon application cérébrale « Tu parles encore trop et t’as oublié la vrai question », venait de m’envoyer un signal sonore dans ma tête. Me rendant sans doute compte à temps, je stoppais rapidement ce monologue, avant d’attraper vite un verre et boire d’une traire. Boarf ! Une grimace déforma mon visage, comment les riches pouvaient aimer ce genre de boisson ? A croire que ce n’était pas la qualité qui les attirait, mais le prix.

"Désolé. Oui, une femme m’a attirer ici plus ou moins. Comment dire… Après ce qui s’est passé à Washington avec l’armée des Savage, me suis dis que ce genre de soirée pouvait aider à oublier ou détraumatiser. Et c’est surtout une cliente qui me la rappeler à temps, disant au combien ce serait bon pour tout le monde, que je m’y rende." Me rendant compte que ma phrase pouvait être à double sens, je me pressais de préciser "Je suis un archéologue privé."

Inutile de préciser par contre, le fait d’avoir participer à cette guerre, et en quoi consistait réellement mon job. Moi-même j’avais du mal à l’expliquer, il pouvait facilement changer. Car vue la situation dans la quelle on ma mise, je bossais en gros au noir. Je n’avais pas de statut officiel allons-nous dire. Et désireux d’éviter ce sujet pour l’heure, j’orientais la conversation sur autre chose.

"Et vous alors ? Que faites-vous donc dans un endroit pareil ? Je suppose que ce n’est pas pour se faire bien voir et s’attirer de la pub. Question d’image. Les Stars font toutes ça, c’est si pathtétique."


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
Jack Emerson
MODO ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso
Souriez ! C'est pour la bonne cause ! [PV Jack Emerson] Wsxp

Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1202
Batarangs : 166
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Dim 21 Avr - 8:40
Revenir en haut Aller en bas

Aller de catastrophes en catastrophes, voilà qui m'allait bien tient. Une fois de plus, j'avais fait des miennes. Après un verre renversé sur l'homme qui se présenta sous le nom de Jack Emerson, façon James Bond – le costume et les gadgets peut-être en moins –, je ne su être capable de faire de même. Alliant un sourire amusé à un regard qui fuyait le sien de temps à autres. Donc, après lui avoir renversé un verre dessus, je venais de l'adjectiver, le comparant à un gigolo de seconde zone… Oups ! Arisia, la reine de la bêtise en soirée mondaine. Ce n'est pas totalement ma faute non plus, ce genre de trucs, toutes ces simagrées, ces obligations, bref, tout ce qui nous entourait, ce n'était pas moi. Passer une soirée à manger du pop-corn, une peluche sur les genoux en regardant une série débile avec Michaël J. Fox… Voilà ce qui me plaisait. Même la musique me revint tant et si bien en tête que je ne pu me retenir de la fredonner entre mes dents.

- Arisia, Arisia Rrab, et vraiment, je suis désolée.

Dis-je, gênée de voir son regard caresser mon corps de cette manière. Non pas que cela n'était plus une habitude depuis mon arrivée sur Terre, et surtout depuis les premières photos faites pour un magazine de mode. Pourtant, Jack – oui, je me permets de l'appeler par son prénom – ne me paraissait pas plus intéressé par m'allonger dans son lit, que de devoir manger des crackers hors de prix toute la soirée. Il était bel homme, c'est juste, pas le genre Roger Moore, non, plutôt… Josh Groban. Une voix romantique, agréable, un visage sympathique, mais loin du beau gosse qui se la joue super tombeur à deux sous. Dont le seul intérêt dans la vie, c'est lui-même. Etrangement, Jack m'intéressait plus que quiconque ici, allait-il me raconter des histoires passionnantes ? Remplies de combats de capes et d'épées, ou mieux encore, de voyages aux confins de la planète où se trouvaient des peuples Pygmées à grands nez qui chassent des canards un peu trop curieux ? Je verrais bien.

Il me fit rire. Vraiment. Pas ce petit rire débile qu'on les potiches de la table juste à côté de la nôtre, faisant cela juste pour attirer l'œil sur un décolleté tellement plongeant que même le grand bleu ne pourrait pas y survivre ! Moi, c'était naturel, il parlait de sagesse, de connaissances et de nos erreurs passées. Comme celle que je venais de faire avec ce satanée verre. Qu'il venait de vider d'un trait ! Son estomac devait être en plomb pour réussir à ingurgiter cette mixture ignoble. Moi-même, j'avais du mal, et pourtant… Je n'étais pas Terrienne. Trempant mes lèvres, faisant mine de l'accompagner dans ce désir de terminer rapidement ce que j'avais commandé, je continuais de l'écouter, avec une certaine passion à peine dissimulée. C'est ainsi qu'il m'expliqua les raisons de sa présence, parlant tantôt de Washington, tantôt de son métier.

Passionnant ! Un archéologue, ce serait donc portée vers de lointaines contrées que nous allions naviguer. Dans un autre endroit, je n'aurais pas hésité une seconde de m'affubler d'un chapeau, d'une canne et, tout en me faisant pousser une magnifique barbe toute aussi verte que ma tenue, j'aurais crié "vous ne passerez pas !". Voyager à travers le monde. Green Lantern ou non, il s'agissait là d'une chose que, jusqu'à présent, je n'avais pas encore pu faire. Tout du moins, pas pour profiter et prendre des photos telle la simple touriste de passage. Mon visage s'éclaira, me pinçant les lèvres, je baissais la tête, gênée. Une femme se mit alors à chanter, une chanson vraiment agréable. Ancienne, certes, mais superbe ! Le prenant par la main, je le tirais – bien malgré lui – sur la piste de danse. Evitant les tables, m'excusant auprès de celles et ceux qu'on bousculaient, je m'arrêtais ; là, mêlés à la foule de danseurs, ma main serrant la sienne, et, tandis que la voix de la chanteuse s'élevait, je lui expliquais ce que je faisais pour vivre, ou plutôt, la partie visible de l'iceberg.



- Je suis mannequin. Vous m'avez peut-être déjà vu dans certains magazines. Attention ! Pas de nudité. Et puis… Même si la plupart des gens me perçoivent comme la parfaite potiche blonde aux courbes de folie, je suis… Bien plus. (Tournant sur moi-même, passant alors sous son bras, je revins vers lui, et, posant ma main libre sur son torse, plongea mon regard dans le sien.) Un archéologue ? Façon Indiana Jones ou plutôt Mortimer Wheeler ? Quand aux stars… Nous ne brillons guère dans le même monde eux et moi. Ils aiment les paillettes et les caméras. J'aime le calme et le pop-corn !

Riant, je me relâchais vers l'arrière, percutant une mégère – mal apprivoisé apparemment – qui m'insulta ouvertement de "petite pimbêche blonde siliconée". A quoi je répondis que, moi au moins, c'était purement naturel. Passant outre son étonnement et ma satisfaction, je retournais vers notre table. Une chose attira mon œil, deux cartons recouverts d'un petit ruban rouge s'y trouvèrent posés. Dixit l'admirateur secret, deux numéros. Voilà qui attisa ma curiosité. Un loto ? Un jeu où je pouvais gagner un ours en peluche ? Non, Arisia tu te calme, et surtout, de la tenue. Tendant le sien à Jack, j'attendais calmement de connaître les résultats d'un jeu qui, sans doutes, m'amuserais quand même moins que la danse que l'on venait d'avoir lui et moi. Piètre danseur, mais au moins, mes pieds avaient survécus !
Arisia
Membre de LOD

Profil
Perso
Souriez ! C'est pour la bonne cause ! [PV Jack Emerson] 68747410

Date d'inscription : 01/06/2018
Crédits : Julianne Hough
Messages : 288
Batarangs : 36
Age du joueur : 33
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2226-in-brightest-day-in-blackest-night-no-evil-shall-escape-my-sight-arisia#38619 http://legendsofdc.creationforum.net/t2242-eclairer-les-tenebres-a-la-lumiere-des-green-lantern#38718 http://legendsofdc.creationforum.net/t2243-personne-ne-resiste-aux-green-lanterns#38719 http://legendsofdc.creationforum.net/t2241-arcs-narratifs-de-arisia#38717
Jeu 20 Juin - 15:15
Revenir en haut Aller en bas
Souriez ! C’est pour la bonne cause !
P endant un bon moment, j’oubliais l’endroit dans lequel je me trouvais. Le malaise d’être dans un lieu qui ne me ressemblait pas, rassemblant une foule de personne dont je me serais moqué, n’existait plus. Non que je me sentisse intégré loin de là, juste que plus personne n’existait mise à part celle venant de se présent, Arisia Rrab. Un bien curieux patronyme, à la fois exotique et charmant. Et qu’est-ce que j’aimais chez elle ? Et bien elle n’avait visiblement rien à voir avec les mannequins qu’on nous montrait souvent à la télé. Belle, grande et blonde certes, mais ne jouant nullement les idiotes, ne cherchant pas à satisfaire mon ego de mâle. En gros, on pouvait y voir de l’authenticité chez cette personne, et c’était tout ce que je demandais. Soyons honnête, il était préférable d’avoir une conversation plus ou moins sérieuse avec quelqu’un, un véritable échange, que de monopoliser un prétendu savoir, juste pour conclure et se sentir supérieur. Un échange intellectuel était toujours plus intéressant, et on se sentait toujours plus fort, plus instruit et mieux nourris en sortant.

La mannequin m’attira avec elle sur la piste de danse, et sur une bonne vielle musique d’Etta James, nous faisions ce qui ressemblait à un slow. Bon très bien, je voulais bien croire qu’elle avait succomber à mon charme irrésistible. Humour, même si je savais que je pouvais faire des ravages chez la gente féminine, et bien très peu on put me supporter bien longtemps. On ne voyait en moi, qu’un type avec du charme oui, mais qui donnait envie de partager sa couche. Après le vrai moi, attirait peu, car peut-être bien que je démontrasse que je n’étais pas juste une belle gueule, qu’il y avait une âme derrière, ou bien ma vie faisait trop peur, ce qui était vrai, ou que mon univers n’intéressait pas plus que cela.

La musique toutefois était prenante. Il ne manquait plus que tout devenait noir et blanc, que nous nous échangions quelques remarques ambiguës, pour finir sur un baisé. Cela me rappelait tellement les vieux films que je regardais petit quand j’allais chez mes grands-parents. Ces histoires ne m’avaient jamais pris aux tripes. Certes, je croyais plus au romantisme qu’à la recherche du plaisir, du moins le plus souvent, mais tout ce qui était finalement romance, histoire d’amour, etc. N’était pas mon principal intérêt. Mais si vous me suiviez depuis le début, vous comprendriez que ma situation était loin d’être facile.

Arisia m’expliqua donc en résumé ce qu’elle faisait, en même temps que nous agitions nos bras, faisant peu d’effort dans cette berceuse qui donnait envie de fermer les yeux et se laisser aller. Fort heureusement, les paroles de Rriab aidèrent à rester éveiller.

"Je l’espère bien. Même si cela se voie déjà."

J’étais tenté de lui demander pourquoi avoir choisis un milieu qui justement, dévaloriserait son image ? Mais je soupçonnais déjà la réponse, et j’étais prêt à parié, qu’on pourrait me la poser aussi. De toute façon, il n’eut le temps de lui demander que déjà, après un petit jeu de toupie où franchement, elle bougeait comme une déesse, elle enchaina de suite sur une nouvelle demande.

"Je dirais que cela dépend des jours. La dernière fois, j’étais une Bob Morane m’avait-on dit. Par contre, vous semblez avoir choisi le mauvais job pour ça. Le calme et le pop-corn ne sont pas trop toléré chez vous non ?"

Il était vrai qu’on voyait souvent la vie de mannequin sous les projecteurs, dans des soirées très animés et bruyante, et ne faire bouffer que de la salade avec une ou deux feuilles seulement par jours. Clichés certes, mais jamais on entendait parler de modèle qui mangeait sucrée et vivait paisiblement. À moins que ce soit des parias, et qu’on les enfermait dans des caves pour les faire sortir que lors de grandes occasions. Bigre ! Tout cela me donna l’impression qu’elle et moi, avions beaucoup en commun.

Arrêtant donc notre danse, nous allions rejoindre notre place, ou une bien curieuse surprise nous attendait. Un petit carton avec une nœud trônait sur chaque assiette, comme un mot doux. Nous comprenions rapidement de quoi il s’agissait et autant vous dire, que cela me surprenait fortement.

"Curieux, je ne pensais pas que ce genre de jeu se déroulait ainsi, et encore moins y avoir participer… A moins que j’ai la mémoire courte."

J’aurais surtout cru que cela se passerait comme dans ces maisons de retraites ou les églises. Nous serrions tous rassembler autour d’une roue géante, qui serait une idole président le destin de chacun. Les fidèles attendraient une très bonne bénédiction de sa part après une offrande monétaire qui serait suivit par une grande célébration. Au lieu de cela, tout se fit dans le plus grand secret, ce qui fut fort regrettable, car cela aurait mener un peu plus d’animation. Bien que suspicieux, je déballais le petit message délicatement, avant de lire ce que le ciel m’avait accordé. Tyché était-elle d’humeur joviale ou farceuse ? Farceuse ? Et si en réalité…. Non je devais délirer. Ouvrant donc le petit carton, je lisais avec un certain étonnement, le message caché à mon intention.

"Tiens, j’ai gagné un dîner pour deux. Bon courage pour trouver quelqu’un en si peu de temps."


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
Jack Emerson
MODO ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso
Souriez ! C'est pour la bonne cause ! [PV Jack Emerson] Wsxp

Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1202
Batarangs : 166
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Dim 23 Juin - 8:57
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: