Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MISSION TITANS : Il faut sauver le soldat Megan !


Il faut sauver le soldat Megan !





Décembre 2017, San Francisco.

Des semaines se sont écoulées depuis que la Justice League et le Team Titans ont repoussé la menace des Savage. Mais à quel prix ? Si les intentions des deux criminels notables demeurent encore inconnues au bataillon, nos héros, eux, déplorent la perte de l’une des leurs. Ou plutôt, l’éloignement d’une amie pourtant proche.

Miss Martian n’a jamais repris connaissance après l’étrange onde psychique qui l’a terrassée ce jour là. Son état comateux n’a pas même semblé s’améliorer depuis le drame, au grand désespoir des jeunes Titans et de tous ses amis qui n’ont pourtant jamais cessé le combat. Sans relâche, nos héros ont épuisé toutes leurs ressources accessibles afin de sauver Megan Morse de sa propre psyché, ayant recours à la magie bien plus d’une fois. Ainsi, après de nombreuses nuits blanches passées à parcourir les pages de ses grimoires, c’est finalement Zatanna qui a trouvé ce qui est sans aucun doute leur unique chance de secourir leur sœur d’armes et de coeur.  

L’esprit de Nightwing a été lié à celui de la martienne quelques nano-secondes avant l’incident, lui permettant à la fois de ressentir sa douleur mais également de communiquer inconsciemment avec elle, par le biais de rêves de plus en plus éprouvants pour le jeune homme. La nuit dernière, il est parvenu à retrouver Megan au travers de leur lien psychique, ce qui a tout de suite alerté la magicienne de grande renommée. Zatanna se servira donc de cette passerelle mentale pour plonger une équipe dans les abysses de l’âme martienne, mais la mission sera loin d’être une partie de rigolade.

Un briefing important sur la mission et nos amis Titans se retrouvent rapidement installés dans la salle commune de la Titan Tower, allongés selon un cercle parfait dont ils ne devraient plus bouger pendant un certain temps. L’espoir connaît son plein essor tandis que Zatanna peut maintenant lancer son sort, pour le salut de Megan Morse. Bientôt, leurs esprits ne feront plus qu’un ; bientôt ils se réveilleront au beau milieu d’un paysage qu’ils pourront associer à la planète Mars.

Est-ce que les protagonistes de cette histoire découvriront des vérités oubliées sur la planète Mars ou encore sur l’amie qu’ils pensent connaître ? Seront-ils capables de sauver M’Gann d’elle-même ? Une chose est sûre, ils ne devront en aucun cas oublier que tout ce qu’ils verront relève du domaine du psychique, ou les conséquences sur leur esprit pourraient être désastreuses…

Bon courage, amis Titans. Vous en aurez besoin.


PARTICIPANTS :

Dick Grayson – Nightwing
Donna Troy — Troia
Garfield Logan — Beast Boy
Kyle Rayner — Green Lantern
Megan Morse — Miss Martian
Wallace West — Kid Flash
Zatanna Zatara (PNJ)


PARTICIPATION DU MDJ : Non.
ORDRE DE PASSAGE : Libre.
DURÉE DE CHAQUE TOUR : 15 jours max.
TWIZZLE (c) 2018
Maître Du Jeu
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1014
Batarangs : 1000002433
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Dim 2 Déc - 18:06
Revenir en haut Aller en bas
« I had made every single mistake. That you could ever possibly make. I took and I took and I took what you gave. But you never noticed that I was in pain. I knew what I wanted; I went in and got it. Did all the things that you said that I wouldn't. I told you that I would never be forgotten. I know that's part of you.  » (Sia → Alive)Dick, Garfield, Kyle, Wallace, Donna and Megan  ~ Il faut sauver le soldat Megan ! J'attendais toujours Dick, je ne sais même pas depuis combien de temps je suis dans cet état, enfin ici enfermée dans mon propre crâne. Cela pourrait être deux minutes comme cela pourrait tout aussi bien être plusieurs semaines... J'avais une vie en dehors de mon crâne... Enfin... Si on peut appeler réellement ça une vie. J'essayais tant bien que mal de m'intégrer dans cette société et comment dire que ce n'est pas toujours facile... Tout et rien me rappelait Mars, je ne voulais qu'une seule chose, que rien n'ait changé... Mais que pouvais-je réellement espérer ? Je suis adulte, je devrais cesser de me voiler la face. Cesser de faire l'enfant qui espère encore et toujours que sa propre race ne soit pas responsable de l'extinction de toute la vie sur Mars... Satanés martiens blancs... Pourquoi avoir fait ça ? Et puis moi... Franchement pourquoi j'étais une gentille ? Pourquoi je ne suis pas comme les autres martiens blancs ? Et mes parents ? Ils étaient eux aussi gentils, bons et généreux... Pourquoi notre propre peuple a décidé d'éradiquer ainsi la vie sur Mars ? A force de réflexion, j'aurais pu tuer quelqu'un d'ennui.

J'étais toujours plongé dans cette pénombre, qui n'était ni inquiétante ni rassurante. Je ne ressentais ni chaleur, ni froid... C'était assez déroutant en fait de ne rien ressentir pour moi, qui pouvait aussi bien ressentir par le mental que par le physique. J'étais coupée de tout, sauf de Dick enfin c'était assez dur à dire... Genre je suis coupée de tout mais à un centième je pouvais ressentir  Dick, c'était tellement léger et imperceptible que j'en oubliais parfois sa présence. Je m'étais couchée sur le sol, enfin je pense que je suis couchée, si cela se trouve j'étais debout, c'est assez perturbant. J'attendais, de toute manière je n'avais que ça à faire.

Attendre.

Attendre encore et toujours.

On pourrait presque me donner une certification du style « Diplômée en attente, niveau doctorat ».

Et je ne blaguais même pas en fait.

Puis en une fois, le noir n'était plus, je ne voyais rien en fait, même plus mon corps, comme si je n'étais plus qu'une conscience immatérielle... Ah... tiens, un paysage... Non, mais c'est Mars ça !? Qu'est-ce que ? Dick qu'est-ce que tu fous encore putain ? C'est quoi ça ? Génial, je ne le ressentais plus. Magnifique. Seigneur, mais ce n'est pas possible... J'essayais tant bien que mal  de ressentir la moindre chose mais rien... Puis en une fois, je ressentis des présences étrangères, mais impossible de dire qui... Ni même de les voir, je les ressentais...

C'était complètement déroutant. Qui pouvait bien être là ? Dick ?  J'essayais de tourner la tête tout ça pour me rappeler que je n'étais plus qu'une conscience donc je n'avais pas de tête. Je finis par voir des silhouettes, les silhouettes appartenant à ces dites-présences que j'avais perçu. Je vis finalement le paysage désertique de Mars flasher, oscillant entre le paysage actuel qu'était Mars maintenant et comment était Mars avant. Pour finalement au bout d'une minute de flash entre les deux paysages se stabiliser sur le paysage de Mars du passé, avec ces buildings, ces maisons, ces parcs, et ses rues qui me manquaient tellement.  Un sentiment de nostalgie m'envahissait, je revoyais mon monde natale, le monde que j'ai connu, pas celui qu'il était devenu après mon départ... Et j'avais mal, mon coeur me brûlait, d'une douleur aiguë. Je voyais ce que j'avais perdu, je me souvenais des gens, ma famille, mes amis, tous ceux qui sont morts et que je ne reverrais jamais...

Je me souvenais encore de ces paysages mêlant bâtiments et nature, mon peuple avait tellement implanté la nature partout, que cela en était merveilleux pour les enfants... Aujourd'hui ce n'était plus que terre désolée et sans vie, plus aucune ruine n'était encore debout tout avait été balayé de la carte... Mais revoir tout cela me faisait du bien, de voir là d'où je venais, mais me faisait atrocement mal, car cela me rappelait tout ce qui se passa après...

Un cri atroce se fit entendre. Puis comme une explosion. Les martiens couraient dans tous les sens, c'était la panique, les uns après les autres, ils hurlèrent, fuyant, mais prenant subitement feu. Je voyais les miens brûlés vivants, hurlant de douleur et de détresse, sans pouvoir agir. Je ne comprenais rien, je ne voyais aucun martien blanc tirer, mais seulement mon peuple tomber un à un dans d'atroces douleurs...

Puis une petite fille courait, courait pour sa vie... Comment je le savais ? Parce que cette enfant n'était autre que moi... Je courais au travers de corps calciné qui brûlait encore.... Pour finalement tomber en larmes à terre. Je remarquais qu'en fait j'étais tombée devant ces présences. La gamine pouvait les voir. Elle tenait dans ses bras une peluche. C'était une peluche qui représentait mon animal préféré de mars, un espèce de chat, panda, renard, c'était comme le format d'un chat avec la tête d'un panda, le corps d'un chat et plusieurs queues comme un renard et c'était rouge et argent, vraiment une sublime créature ! Mais soit, je m'extasiais sur une race éteinte d'une planète morte.

La gamine s'était relevé mais une espèce d'explosion la propulsa au loin, lui faisait perdre conscience, mais aussi le contrôle de sa transformation humanoïde... Elle redevenait ce que j'appelais l'apparence du monstre, ma véritable apparence, celle de martienne blanche... Cette apparence que j'appelais monstrueuse car je pensais que les martiens blancs avaient exterminés les martiens, et que cela avait fait détruire notre entière race... Mais j'étais dans le faux... Dans le faux complet... Qu'est-ce qu'il s'est réellement passé ? Je cessais de divaguer à mes questions, et remarquais déjà que le paysage avait changé... La ville avait pris un halo rouge de fumée... Les bâtiments avaient déjà pris assez cher, on pouvait remarqué des vitres brisés, des arbres majestueux au sol éventrant de superbes bâtisses... Au loin, on pouvait voir des tours s'écrouler... J'assistais une nouvelle fois, à l'annihilation de mon peuple, de ma ville, de ma planète... Et je ne pouvais rien faire d'autre que regarder sans agir... Et aussi comprendre que j'avais vécu dans le mensonge...

J'étais bouleversée. Moi, le monstre de martienne blanche, n'était pas au courant de la véritable histoire de la fin de sa patrie...


Et c'est là que je compris que j'étais un monstre d'ignorance... Et de haine mal placée avec les miens, les martiens blancs, qui n'étaient coupables de rien...

©️ 2981 12289 0
Megan Morse
Miss Martian

Profil
Perso
I can mess your mind with only a blink of mine

Date d'inscription : 12/07/2017
Crédits : Elyxir, XynPapple, ART N STICK
Messages : 238
Batarangs : 1590
Age du joueur : 23
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1197-m-gann-mais-appelez-moi-megan http://legendsofdc.creationforum.net/t1206-megan-s-life http://legendsofdc.creationforum.net/t1203-les-relations-d-un-morse http://legendsofdc.creationforum.net/t1204-arcs-narratifs-de-megan-morse
Lun 3 Déc - 5:20
Revenir en haut Aller en bas
MISSION TITANS : Sauvons Megan !
« Tous les changements, même les plus souhaités, ont leur mélancolie. Car ce que nous laissons derrière, fait partie de nous même. On doit faire le deuil de sa vie passée, avant d'entrer dans la nouvelle. » — Anatole France.

Une puissante vague de froid envahit son corps – glisse lentement le long de sa moelle épinière avant de se disperser par chacun de ses nerfs, à la manière d'une onde sonore dans une étendue d'eau salée. L'obscurité s'infiltre dans les méandres de son esprit comme le voile sombre d'une femme endeuillée tandis que cette sensation de se perdre sous la surface devient persistante. Le néant finit par l'engloutir totalement.

Connaissez-vous l'abominable impression que de sentir sa conscience être durement extirpée de son enveloppe corporelle ? Laissez-moi vous assurer que pour un maniaque du contrôle tel que Dick Grayson, ayant passé la majeure partie de sa vie à entraîner son esprit contre toutes sources de vices susceptible de le compromettre, il s'agit d'une expérience hautement désagréable.

Et pourtant, cette fois-ci, tout est consenti.

Il est l'élément clef du sort qui va permettre à Zatanna d'ouvrir un pont psychique pour venir en aide à leur amie Miss Martian, prisonnière de son propre esprit depuis maintenant des semaines. Dick connaît tous les risques qu'implique cette mission, particulièrement dans son cas ; mais son engagement n'a pas même laissé place à une seule seconde d'hésitation. Il a confiance en Zee et pour être franc ils sont déjà à court de temps et d'options. De toute manière, leurs esprits sont déjà liés, n'est-ce pas ? Il ne peut nine veut abandonner l'une des Titans de la première heure ; une amie aussi proche que Megan.

Voilà bientôt que deux perles océan s'ouvrent sur un immense paysage désertique : au début, tout ressemble à un flou lointain – des souvenirs oubliés ? – alors que la constriction de ses artères résonne avec fureur dans son crâne. Mais petit à petit les images se rassemblent, les détails se forment. L'image se concrétise devant ses yeux. L'équipe est là aussi, tout aussi sonnée que lui. Le sens du toucher est le dernier à  lui revenir ; les rayons de chaleur agressant soudainement sa peau déjà bronzée par ses racines de Rom. Grayson se protège de la lumière aveuglante avec son bras avant de s'assurer que tout le monde est arrivé à bon port. Ce qui est le cas. Ignorant d'abord tout de leur localisation, les Titans avancent dans un premier temps à l'aveugle, cherchant désespérément le moindre signe de leur amie tombée au combat.

Et puis, le mal de crâne revient. Dick plonge sa tête entre ses mains. Les paysages se mettent à se superposer pratiquement instantanément, tantôt leur désert ardent, tantôt une ville calme et paisible – se succédant comme la nuit et le jour dans un endroit où le temps n'a plus aucun sens.

C'est finalement sur la ville que le décor se stabilise, offrant un court moment de répit à nos protagonistes épuisés par leur voyage. Elle est semblable à une petite ville américaine dans un premier temps, carée et rangée, aux pelouses verdoyantes et aux maisons hautes en couleurs. Pourtant, aussi familière puisse-t-elle sembler, elle n'en reste pas moins étrangère à l'escadron de San Francisco.  

« Nous sommes sur Mars. », déclare le justicier, connaissant instinctivement cette information. De toute évidence, le lien reliant son esprit à celui de Megan a survécu au voyage.  « Avant sa destruction. ».

Des habitants de la ville apparaissent au fur et à mesure de leurs pas, comme venant confirmer les dires de Nightwing. Tout semble si calme, si paisible ; rien à voir avec le paysage désertique de tantôt. Dick a entendu dire que Mars avait renfermé une population pacifique ; avec l'atmosphère que dégage cet endroit il n'a aucun mal à y croire.

Et pourtant, un cri éclate, fendant la sérénité de ce lieu. Les habitants s'affolent, les bombardements commencent. L'anarchie fait rage sans prévenir, plongeant nos héros dans un flot total de surprise et d'incompréhension. Instinctivement, Grayson porte ses mains aux bâtons d'escrima qui reposent sur ses omoplates, avant de se rappeler que tout ceci n'est que le projeté de la conscience de Megan.

« Rien n'est réel. Tant qu'on garde ce paramètre à l'esprit, ils ne peuvent pas nous atteindre. », souligne le chef d'escadron. « On s'en tient à la mission principale. »

Mars est déjà perdue ; tous ces gens ne sont plus que poussière dans le cosmos depuis bien trop longtemps. Autant que cela aille totalement à l'encontre du véritable complexe du héros porté comme seconde peau par le justicier Gothamite, tout ce qu'ils peuvent faire ici est de réparer la conscience de Miss Martian ; et la ramener parmi eux.

Comme une minorité de poissons se faufilant contre le courant du ban, les Titans avancent leur progression au travers de la foule. S'ils fuient quelque chose, ce quelque-chose doit bien avoir une signification importante pour leur mission. Ils n'ont cependant jamais l'occasion de terminer leur chemin. Une enfant s'arrête devant eux, affolée et vulnérable. C'est la première qui semble les remarquer. Les yeux noisette de sa forme humanoïde les dévisage un instant – un à un, sans avoir l'air de se calmer pour autant. Il y a quelque chose de curieux avec cette enfant, comme un pressentiment, un je ne sais quoi qui coupe le souffle de Grayson le temps d'une seconde. Juste le temps qu'il faut à la gamine pour décamper dans le sens inverse. « Hé, attend ! ». Dick tend le bras pour la rattraper, mais elle lui glisse entre les doigts comme une anguille dans un filet de pêche. Il ignore pourquoi, mais il sait qu'il doit la rattraper. Que c'est important. C'est cette curieuse impression d'urgence qui le pousse instinctivement à la poursuivre.

Un croisement plus loin, quelques palissades à franchir et les Titans parviennent finalement à rattraper la jeune fille... Dont la forme a radicalement changé. La martienne est recroquevillée dans un coin, inconsciente. Elle s'est métamorphosée, comme si elle avait finalement perdu le contrôle de sa forme : c'est une martienne blanche, grande et impressionnante ; mais pourtant à l'instant semblant si frêle et fragile. Grayson arque un sourcil, fait deux pas prudents en avant et s'arrête subitement.

« C'est... », il hésite, avec un hoquet de surprise en se tenant une nouvelle fois le crâne.

« C'est M'gann. »


__________


Circus boy.


ω We're not defined by our tragedies or our turning points. We're defined by the choices we make in the face of them. We're defined by how we choose to react to being challenged.

Spoiler:
 


Dick Grayson
ADMIN ❖ FLYING GRAYSON

Profil
Perso


Pseudo : TWIZZLE
Date d'inscription : 26/06/2016
Crédits : Twizzle
Messages : 2364
Batarangs : 5960
Age du joueur : 21 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
Jeu 10 Jan - 17:11
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: