Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Help me and I'll help you.. Fail me and I'll Kill you! | Ft. Noah Byrd
Help me and I'll help you.. Fail me and I'll Kill you! ft. Noah Byrd

« Je vous en pris ne faites pas ça, je ne ... » Le bruit énervant que causait la voix de l'homme s'arrêta brusquement, laissant place à un léger silence. Il était dur de parler lorsqu'on n'avait pas de cœur, en fait, il était dur de faire quoi que ce soit lorsque cet organe si essentiel était retiré de son emplacement d'origine. Ma main, griffée d'Ergot, venait de le transpercer, tout bonnement, comme un perce un ballon rempli d'air. Son cœur cessa de battre entre mes mains, alors que le corps de l'homme s'échoua au sol. Comment avait-il pu croire que supplier pourrait le sauver ? L'homme mort allait servir d'exemple, trahir les hiboux conduit à la mort, rien de moins. Un exemple pour tous les autres qui pourraient avoir envie de jouer au plus malin. Stuart Braken, ancien allié des hiboux, il avait même siéger près du grand maître pendant un moment, mais lorsque sa femme était partie avec tous ses biens, il n'avait pas reçu l'aide qu'il espérait, étant plutôt exclus du conseil des hiboux. Peut-être s'agit-il de la raison qui explique pourquoi il allait balancer la plupart des membres du conseil, peu importe, il ne pourrait plus le faire désormais.

Ma main encore remplie de sang, je déposa le cœur près du corps, puis j'introduis une plume dans le trou que ma main avait créer, laissant ainsi la légende des hiboux prendre encore plus d'ampleur. Mes mouvements étaient rapides, sautant de toit en toit, me rapprochant sans cesse d'un de mes repaires, jusqu'au moment où un cri attira mon attention. En quelques secondes, seulement, je parvins à localiser l'endroit d'où provenait le cri, me laissant alors guider par celui-ci, qui sait peut-être, je trouverais une confrontation plus intéressante que celle qui m'avait occupé quelques instants plus tôt.

Camoufler dans l'ombre que la nuit m'offrait, je devena le spectateur d'une scène qui pourrait éventuellement tourner à mon avantage. Mise apport les quelques cris qui étaient rapidement étouffés, il m'était impossible d'entendre quoi que ce soit de ce qu'il se passait un peu plus bas. Il me fallut attendre jusqu'à la fin du massacre pour finalement avoir un indice qui me fit légèrement sourire. Le mot qui m'amena un sourire fut, Carnage. Selon les informations que j'avais réussi à avoir, il s'agirait d'un jeune homme, guidé par l'esprit de la vengeance, prêt à tout pour faire payer ceux qui lui ont tout pris, donc une arme potentielle pour la cour des hiboux. Si la ville connaissait désormais cette arme sous le nom de Carnage, mes sources et mes connaissances me permettaient de croire que le nom réel de l'homme était plutôt Noah Byrd. Je me leva d'un bond, me laissant tomber vers le sol, atterrissant dans le dos de l'homme. « Cette scène était magnifique... vous avez comblé mes yeux et ceux de la cour des hiboux, seriez-vous prêt à rencontrer le grand-maître... Monsieur Byrd. »

William Cobb
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 18/08/2016
Crédits : *
Messages : 562
Batarangs : 551
Age du joueur : 25
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2165-william-cobb-i-m-the-court-of-owls http://legendsofdc.creationforum.net/t2206-les-jugements-de-cobb http://legendsofdc.creationforum.net/t2208-the-owls-of-cobb http://legendsofdc.creationforum.net/t2207-arc-narratif-de-william-cobb
Dim 22 Juil - 19:13
Revenir en haut Aller en bas
HRP:
 



Il ne ressentait plus rien. Cette joie maladive qui lui traversait les tripes à chaque fois qu'il rayait un nom de sa liste avait tout simplement disparue. Son esprit était vide. Il avait beau planter ce couteau dans chaque partie de ce corps sans vie. Il avait beau hurler et frapper la moindre parcelle de peau...rien. Sa vengeance n'était pas aussi rapide qu'il l'avait planifié à l'origine. La recherche des hommes ayant causé sa chute était trop lente à ses yeux. Et il en avait assez de chercher. Il en avait assez de courir après des indices qu'il n'était même pas sûr de pouvoir croire totalement. Noah Byrd s'impatientait. Il entendait encore les voix des défunts dans son crâne, résonner sinistrement dans son esprit, et le réveiller la nuit.



Help me and i'll help you... fail me and I'll kill you !



Implorant de leur voix caverneuse qu'il les venge tous. Tue-les Noah, tue-les ! Massacre-les ! Elles s'étaient intensifiées de jour en jour, amplifiées, à l'image des énormes cernes sous ses pauvres yeux. Il était fatigué, le mercenaire. Et le fait d'avoir devant lui le cadavre de l'un de ses ennemis ne changeait rien…

Il soupira, amer, en donnant un énorme coup de pied dans le corps encore chaud de sa victime. Puis, las, s'accroupit en se passant une main nerveuse derrière la nuque. « Putain... » siffla-t-il, dégageant maladroitement de sa poche son paquet de clopes avant d'en sortir une et de l'allumer. Il tira une longue taffe tout en fermant les yeux, ouvrant la bouche pour en laisser échapper la fumée qui s'évapora dans la nuit. Il l'a regarda, l'esprit toujours aussi vide, durant plusieurs belles minutes avant qu'il ne se décide enfin à se lever.

Il ne tourna pas un regard vers le carnage qu'il avait crée un peu plus tôt et s'éloigna sans un bruit. Il fit à peine quelques pas qu'il entendit brusquement quelque chose derrière lui. Alors, de cette rapidité qui lui était propre, il saisit son arme à feu et se retourna presque immédiatement, pointant le canon sur le visage de l'inconnu. Ou plutôt...sur le...bec ? « Cette scène était magnifique... vous avez comblé mes yeux et ceux de la cour des hiboux... » commença l'inconnu. Mais Noah était trop absorbé par cette vision qu'il n'écoutait qu'à moitié ce que ce drôle d'oiseau était en train de lui dire. Ce masque lui rappelait les légendes urbaines qui circulaient dans Gotham. Et cette stupide comptine… La Cour des Hiboux qu'il disait ? Qu'est-ce que ça voulait dire ? « ...seriez-vous prêt à rencontrer le grand maître… Monsieur Byrd. »

Noah tiqua face à l’appellation de son nom. Il n'était pas surpris que cet individu – aussi étrange pouvait-il être – connaisse son identité : après tout, toute la ville de Gotham City était au courant ; mais le fait qu'il ait choisi le nom Byrd plutôt que Carnage était déstabilisant. Personne ne l'appelait comme ça dans son monde. Ses clients l'appelaient Carnage, ses victimes l'appelaient Carnage, ses ennemis l'appelaient Carnage. Alors le fait que cet hurluberlu ait fait ce choix là l'intriguait au plus haut point. Mais si la curiosité gagnait de plus en plus de terrain sur la méfiance, le brun n'en baissa pour autant pas son arme qui – toujours braquée sur le visage de l'inconnu – ne tremblait pas d'un iota. « Qu'est-ce que tu veux ? » répondit froidement le mercenaire, la frustration d'avant cette interruption n'ayant pas quitté son esprit bouillonnant.

Noah Byrd
Membre de LOD

Profil
Perso
Help me and I'll help you.. Fail me and I'll Kill you! | Ft. Noah Byrd House-10

Pseudo : Noah Byrd, aka Carnage
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : Moi, google, Twizzle
Messages : 307
Batarangs : 1051
Age du joueur : 21 Aucun
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2219-revenge-it-s-all-that-matters-noah-byrd http://legendsofdc.creationforum.net/t2228-noah-s-rp http://legendsofdc.creationforum.net/t2227-carnage-relationship-noah-byrd http://legendsofdc.creationforum.net/t2229-arcs-narratifs-de-noah-byrd
Mer 27 Mar - 13:48
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: