Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Bienvenu au zoo! [PV: Maggie Marzena]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Expérimentation au détriment d’autrui dans un lieu public? Ma petite cousine a plus de cran que je ne le pensais, c’est bien, excellent même! Ça lui apprendra à ce troglodyte antipathique à maltraiter sa clientèle! Moi je rigole comme seule une Maggie sait le faire. Si les arcs en ciel pouvaient rire, ce serait exactement comme moi. Parfaitement monsieur! Je m’amuse. On dira que je sais m’amuser d’un rien mais moi, au moins, c’est toujours sincère. Je ne fais pas semblant et je déteste ceux qui agissent ainsi par nature. Je ris vraiment parce que c’est drôle. Les gens ordinaires ne savent pas ce qui se passent, n’ont aucune idée des forces à l’œuvre derrière ce qui se produit. Ne peuvent pas voir la structure de la troisième dimension se plier et se distordre pour exécuter la volonté d’Alice. Mais moi si. Et c’est presque poétique d’ailleurs.

Si vous pouviez voir comme chaque inflexion du ton, comme la plus petite fluctuation d’émotion tisse une toile qui s’intègre à même ce que vous considérez comme le réel… Elle a un talent naturel, c’est une artiste, comme moi. Superbe. Quelle vivacité d’esprit, c’était inspiré en plus… Génial. Si, si. Mais si Alice veut faire des expériences, pourquoi ne pas lui prêter main forte? Naturellement, nous ne voulons pas causer une panique. Certes, certes, le Canada, au pro rata par rapport aux États-Unis a moins de super héros sur son sol mais un, il y en a et deux, certains super héros voyagent à des vitesses super soniques ou se téléportent donc… Prendre des risques inutiles serait tout bonnement irresponsable. On argumentera que la réaction de ma cousine était immature mais… C’est matière à débat. Très certainement. Venger une injustice, est-ce vraiment immature?

Pour ma part donc, je fais quelque chose d’encore plus ambitieux. Je manipule la perception de quiconque pourrait regarder la scène… Incluant les caméras de sécurité, ce genre de choses. Et croyez moi que c’est plus difficile qu’on ne le pense que de modifier quelque chose qui a déjà été vu. Les implications ont l’air simple quand on a un supposé pouvoir absolu mais faites-moi confiance. C’est du sport. Autrement dit, je m’assure que notre terrain de jeu ne sera pas perturbé par la nature fragile, capricieuse et souvent exagératrice de l’être humain. Rappelez-vous ce que je vous ai dit sur la Cinquième Dimension : le but ce n’est pas de laisser des marques permanentes mais de prendre note de nos expériences et idéalement de tout remettre en place comme si de rien n’était. C’est important ça de tout remettre en place… Porter attention aux détails et tout…


« Alice, si tu voyais ce que je vois… Positivement artistique ce que tu viens de faire. Je vois la troisième dimension se plier à ta volonté, se restructurer… Ça te vient naturellement, comme n’importe qui de chez nous. Un pur régal pour les yeux à observer. Pour l’expérience 1.2, pourquoi ne pas essayer quelque chose d’un peu plus amusant? Une tête de mule? Non. Une tête de cochon? Pourquoi pas… Non?

Ou peut-être veux-tu essayer quelque chose de plus risqué. Un éclair de génie, tiens. Ou encore, ne pas en faire une maladie? Oh oh oh! Péter le feu! Tout dépendamment du niveau de risque que tu veux prendre. Je te rappelle que si jamais ça dégénère… Je peux tout ramener à la normale. Pas d’offense chère cousine mais tes pouvoirs ne font pas le poids face aux miens…Mais de toute façon, se battre entre membre de la famille, c’est… Impensable. »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Dim 1 Juil - 4:29
Revenir en haut Aller en bas
Ce rire qui émana de ma cousine me laissa bouche bée. Il était si cristallin et clair. On aura dit le rire d’une fillette de 6 ans avec les cordes vocales d’une jeune femme dans la fleur de l’âge. Je souris doucement, non pas à cause des effets de mes pouvoirs, mais bien en la voyant si heureuse. Depuis combien de temps n’avais-je pas pris la peine de me demander si j’étais vraiment heureuse et si tout ce que j’entreprenais était afin de faire perdurer ce bonheur qui n’existait peut-être déjà même pas? J’eus les yeux dans le vide pendant quelques instants, mais la voix de cette chère cousine me ramena à la réalité bien rapidement. Elle tenait à ajouter son inspiration à ce vacarme ambulant que je venais de créer. Les clients se plaignaient de plus en plus, certains d’entre eux critiquaient grandement le propriétaire et se demandait s’il n’y avait pas de la sécurité présente aux alentours.

Je réfléchissais. Les suggestions de Maggie était très bonne, mais je ne pouvais me résigner à prendre l’une de ses idées. Je n’aimais pas prendre l’inspiration des autres en général. Et puis, c’était assez mal vu dans le domaine du journalisme. Pas que ma vie tourne autour… en fait, si elle tournait et tourne encore autour du journalisme et de l’enseignement universitaire. C’est la vie… et ma vie, comme on dit. Néanmoins, je tentais toujours de mettre la main sur une expression qui pourrait être assez drôle à se voir matérialiser. Il y en avait bien une qui avait toujours attisé ma curiosité depuis ce fameux cours de français… mais je ne pouvais pas me résigner à la dire. Je savais bien que Maggie aurait pu tout arranger, mais vraiment? Jouer avec l’espace-temps ou un truc dans le genre? C’était du lourd.

J’avais bien trouvé quelque chose qui ressemblait à ce que Maggie avait proposé. Un travail d’équipe, pas vrai? Je pouffai avant de dire :

-Eh bien! On dirait que quelqu’un a le feu au cul!

Un client visiblement en colère fut plus surpris et terriblement effrayé lorsqu’il vit apparaître quelque braise sur son pantalon au niveau de son postérieur. Puis, ce fut un feu de joie pour Maggie à moi qui se mit à consommer peu à peu l’arrière-train de ce grand furieux qui injuriait le patron au moment des faits.

Je me retournai vers Maggie, visiblement hésitante, mais je tentais de prendre de l’assurance.

-Il y a bien une expression que je veux utiliser depuis des années, juste pas curiosité… toutefois, ses répercutions pourraient être grandes. Penses-tu que ce serait tout de même possible d’en voir les effets?

Je fis une pause.

-Et puis… ne peux-tu pas me faire voir ces variations dont tu parles? Et fluctuations? Il me semble que tu pourrais… modifier ma réalité pour l’adapter à la tienne, non? Ou est-ce plus complexe que cela?

Décidément, je posais beaucoup de questions… mais j’avais tellement d’années d’ignorance à rattraper! J’étais contente que nos chemins se soient croisés. J’allais enfin avoir quelques réponses… loin d’être tout le temps plausibles d’un point de vue strictement terrien, mais après tout… je n’étais pas complètement Terrienne moi-même!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Juil - 2:52
Revenir en haut Aller en bas
Bien joué cousine, bien joué. Même moi j’aurais hésité avant de la sortir, celle-là. Ceci dit, comme tout est sous ma bienveillante juridiction, point de risque que ça tourne mal. Tout est contenu dans un périmètre bien délimité et donc pas de danger que ça dégénère. Je ne voudrais quand même pas que les premières expérimentations extra dimensionnelles d’Alice prennent une vilaine tournure. Et oui, je peux faire la grande sœur, des fois. Ça vous surprend, d’accord mais c’est quand même tout moi ça. Je peux être très protectrice si l’envie me prend, c’est juste qu’en général… Je préfère ne pas trop m’exposer ou me mêler de choses qui pourraient se compliquer. Je suis un électron libre, fait pour s’amuser, pas pour prendre des responsabilités. C’est pour cette raison que jamais je ne me considérerai capable d’être une super héroïne.

De toute façon, dans l’absolu, qu’est-ce que ça peut bien changer? Il y a assez de gentils garçons et de gentilles filles prêts à donner leur vie pour un idéal que de toute façon je ne partage pas. Par nature je ne blesse ni ne tue. Cela ne veut pas dire que je vais chercher à sauver le monde. Pour commencer, ce n’est même pas mon monde, encore moins ma réalité. Il y a des choses sympas ici, oui, mais rien qui ne vaille la peine de mourir pour. Égoïste, mon jugement? Peut-être. Sauf que je m’assume, moi. Et peu peuvent prétendre la même chose. Je suis Maggie M., la plus grande farceuse de tous les temps. Et les farceurs font rire, ils ne sauvent pas le monde. Mais revenons-en à mon inspirée petite cousine qui semble avoir une idée de génie. Mais amuses toi Alice, profites-en! Nous n’étions pas ici pour ça à la base mais… Pourquoi pas, après tout? Hum?


« Ne t’en fais pas. Tu peux t’amuser comme tu veux, tout est contenu à un périmètre soigneusement érigé pour t’éviter des ennuis. Tout ce que tu veux tester, tu le teste. Tout ce que tu veux tenter, tu le tentes. Pas de restriction, pas de limite. Tout pour que ma petite cousine s’amuse. Quant à voir ce que je vois… Pourquoi pas. Mais autant te prévenir, tu vas trouver ça dépaysant. Mise en garde? C’est fait! »

Bon bah… Si elle veut voir… Elle verra. Comment expliquer ça? C’est comme goûter l’arc-en-ciel, sentir le silence, entendre les couleurs. C’est voir le monde comme la nature ne l’a jamais prévu, en fait. Mais c’est la comparaison la plus efficace que je puisse faire car on parle d’une dimension s’imposant sur une autre et c’est super le fun à regarder. Un peu comme un kaléidoscope. Je ne dirais pas que c’est psychédélique car ce n’est clairement pas le cas mais c’est définitivement surréaliste. Contrairement à Alice, par contre, vous n’aurez jamais la chance de le vivre, j’en ai peur. En tout cas j’espère qu’elle va aimer la vue parce que sinon…Je serai la première à être déçue, ce n’est rien de le dire. Sa première incursion dans « mon monde » se doit d’être un succès! C’est une question de fierté, je suppose. Je veux qu’elle soit fière de son héritage.

Alors oui. Oui je vais l’encourager à utiliser son plein potentiel. N’est-ce pas ce que les grands frères et grandes sœurs se doivent de faire? Certes, nous sommes simplement cousines mais ce n’est pas une raison pour faire moins au lieu de plus. Combien de fois ai-je entendu « c’est juste ceci » et « c’est juste cela »… La famille c’est important et je pense qu’Alice a été plus ou moins négligée sur ce point. À moi de faire le nécessaire pour changer la donne. Et si vous n’êtes pas d’accord… Honnêtement qu’est-ce que ça peut bien me faire? Ce n’est pas de vous dont je m’occupe mais bien de elle. Et si dans le processus des derrières doivent êtres roussis… Qu’il en soit ainsi. Vous savez ce qu’on dit sur les œufs et les omelettes ou sur l’ego et ses petits bobos. Au final, personne en dehors de nous deux ne va se souvenir de quoi que ce soit donc pourquoi ne pas en profiter!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Mar 3 Juil - 4:23
Revenir en haut Aller en bas
Pas de limite. Moi qui avait grandi dans un quotidien et une culture qui ne cessaient de répéter: « Il y a des limites à tout. », il était très étrange de concevoir que je pouvais construire (quasiment littéralement) mes limites. M’amuser. Depuis combien de temps n’avais-je pas tenté quelque chose « juste pour m’amuser »? Il me semblait qu’il s’agissait du quotidien de cette chère Maggie. Les premières minutes de notre rencontre me revinrent en mémoire. Elle avait quitté sa zone de confort (encore de façon quelque peu littérale) pour venir me sortir de ce pétrin. Elle avait été d’une gentillisse peu commune. Et sûrement que d’autres aventures nous attendaient! Les pirates… Et puis, peut-être que nous allions procéder à une journée spa! Ce que j’aurais donné pour avoir ne serait-ce qu’un massage d’une durée de 30 minutes… Surtout après l’entraînement que j’avais fait il y avait de cela deux jours. Mes mollets commençaient à peine à être moins douloureux. Je soupirai intérieurement. J’avais déjà l’impression que cette cousine allait influencer le cours de ma vie, et ce, de façon grandement positive.

Ma demande me semblait légitime, mais j’avais comme l’impression que Maggie allait me faire vivre quelque chose d’assez psychédélique. À quoi bon consommer lorsque votre cousine est toute droite tirée de la Cinquième Dimension, hein? Pas que cela ait été quelque chose qui m’ait intéressé ne serait-ce que quelques secondes durant mon existence, ne vous méprenez pas. C’était juste que j’y repensais drôlement après coup, après cette demande, en me disant que j’avais peut-être prononcé ces mots sans vraiment savoir à quoi m’attendre.

Et puis, pouf! J’eus les yeux de Maggie. Je me demandai d’ailleurs si elle avait fait cela de façon littérale et si la couleur de mes yeux avait changé en même temps. Je ris légèrement à cette pensée ridicule. Puis, je pris la peine d’apprécier complétement ce changement visuel. C’est ce qui s’appelait changer de décor. Je restai silencieuse de nombreuses minutes. Cette vision me faisait pour la première fois apprécier réellement mes pouvoirs. C’était si beau de voir toutes ces variations et cette micro-cellule anarchique régner.

Je m’étais souvent demandé, même en tant qu’une simple humaine, si tout le monde voyait la même chose. Il y avait un certain consensus sur la couleur bleu. Toutefois, les teintes étaient-elles les mêmes pour tout le monde? Et si le bleu était en fait le vert pour quelqu’un d’autre, le saurions-nous réellement un jour? Si la personne appelait cela ainsi, est-ce que ça voulait décidément dire qu’elle le voyait de la même façon? Il était prouvé que les locuteurs d’une langue demandant plus de précision quant à la couleur (ayant plusieurs teintes de bleu appelées différemment, par exemple, comme en espagnol), étaient plus attentifs aux différentes teintes et aux variations.

Je regardais ce spectacle, ébahie, alors que des souvenirs de mon adolescence et de mon début d’apprentissage dans le domaine de la linguistique refaisaient surface. Le jour où j’avais compris que si je parlais anglais avec mes parents je n’avais pas besoin de leur préciser si je sortais avec un ou une ami(e), par exemple. Ces images, textures et sensations me rappelaient plein d’autres événements joyeux que j’avais vécu.

C’est ce qui me permit de lancer le coup de grâce. Je ne pouvais plus attendre. Je voulais voir l’effet qu’aurait ces mots. Je sortis de mon état quasi catatonique juste afin de les prononcer et de pouvoir apprécier l’étendu du pouvoir des mots; du pouvoir qu’avait mes mots.

-C’est magnifique, Maggie. Vraiment un super moyen de tuer le temps.
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 4 Juil - 20:17
Revenir en haut Aller en bas
Alice s’amuse, je m’amuse, tout le monde s’amuse. Enfin. Les gens importants, je précise. Tous ces gens autour de nous sont de peu d’importance, en fait. Qui se soucie d’eux? Pas moi. Ils sont des pions sur un échiquier multi dimensionnel et de toute façon, d’ici peu, ils auront tout oublié. Visiblement ma cousine ne semble pas trop dépaysée par ce qu’elle voit, ce qui est une bonne chose. Je sais que certaines personnes manquent de perdre la tête si vous les exposez à quelque chose qu’ils ne sont pas capables de concevoir… Ce qui est d’autant plus étrange quand on considère qu’en fait… Ce qu’on leur montre n’est pas dangereux, c’est en fait fascinant voire carrément merveilleux, comme un arc-en-ciel ou une aurore boréale. Personne ne perd la tête en regardant ces splendeurs dans le ciel, que je sache. Ce serait… Très bizarre.

Peut-être quand l’humanité était encore plus primitive. Maintenant, je serais quand même sacrément étonnée. Encore que bon, avec les terriens, on ne sait jamais. Ils sont capables de s’imaginer maitres du monde, une notion complètement dingue même pour un être de la Cinquième Dimension mais ils ne sont pas prêts à accepter que leur dimension puisse être une parmi tant d’autres et certainement pas celle qui domine. Encore qu’on ne peut pas vraiment parler de domination puisque nous n’avons clairement pas l’intention d’envahir qui que ce soit ou quoi que ce soit. Encore une preuve irréfutable que bien qu’on puisse avoir une supériorité sur quelque chose, on a encore le choix de l’exercer ou non et surtout, comment on l’exerce. Prenez Alice, par exemple, qui découvre que les limites qu’elle connait sont en fait de fausses limites. Est-ce qu’elle abuse?

Bon d’accord, elle vient de tuer le temps mais… Pardon? Comment ça se manifeste? Mais vous n’avez jamais tué le temps vous? Je vais tâcher d’expliquer la chose de façon à ce que vous puissiez comprendre. Vous avez déjà vu un miroir se briser, non? Il éclate en fragments qui continuent de renvoyer votre reflet. Dans le cas qui nous intéresse, imaginez plutôt que ces fragments montrent divers moments du passé. Pas forcément le vôtre, juste… Du passé. Pourquoi pas du futur? Mais parce que vous avez tué le temps! On ne peut donc que regarder en arrière! Quand quelqu’un décède, vous pensez à ce qu’il a fait avant, pas aux cendres qu’il y aura dans l’urne, ce serait stupide sinon! Enfin bref. Ces fragments sont suspendus dans les airs comme autant de décorations de Noël. C’est très joli mais il ne faut pas toucher, attention. On touche avec les yeux!


« HA HA HA! Si je m’attendais à celle-là… Tuer le temps, c’est si inspiré! J’adore! On ne peut pas dire qu’on s’ennuie avec toi! Fais attention par contre, ce sont des morceaux de temps. Pas touche! Tu sais, un de vos savants, je ne me souviens plus lequel, a dit un jour : le temps est objet ou il n’est rien. Et il n’avait pas tort : ça se manipule comme n’importe quoi d’autre mais toujours avec prudence, bien sûr.

Tu imagines ce que tu aurais pu déclencher en disant : tuer le temps l’espace d’un moment? Ah ça aurait été glorieux! Une autre fois peut-être… On ne va pas tout tenter tout de suite, quand même. Surtout que de toi à moi, je préfère ne pas laisser trop longtemps le temps en suspens même si c’est localisé en un point précis. Oui, je peux tout annuler, d’accord mais pourquoi prendre des risques inutiles… »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Jeu 5 Juil - 4:57
Revenir en haut Aller en bas
J’étais hypnotisée par tout ce raffut. Je buvais le désordre qui se présentait devant moi et me sentais si… fusionnelle avec celui-ci. Ce pouvoir, il était miens, j'étais responsable de cette force chaotique. Alors ce coup de grâce. Ce fameux coup de grâce. J’inspirai ardemment à la suite de celui-ci juste avant de voir ces morceaux devant moi se fragmentent les uns après les autres. Tant de moments de vies différentes se dévoilaient à moi. J’avançai doucement une main décidée vers ceux-ci, prête à tout découvrir, tout voir, tout manipuler.

La voix de Maggie résonnait à arrière-plan, mais tout ce que je voyais était ces morceaux de temps et les secrets qu’ils renfermaient. J’étais obnubilée par ce temps mort. Était-ce des moments du passé ou de l’avenir? Ou encore du moment présent, mais ailleurs? Ne disait-on pas que le temps était une boucle sans fin? Et si je pouvais voyager de la sorte et découvrir d’autres horizons? Pourrais-je voir mon avenir à travers ces morceaux de temps morts?

Tout était toujours aussi chaotiques autour de nous, mais cela ne m’intéresse guère en comparaison à la nouvelle expression que je venais d’utiliser. Je voulais en faire plus. Je voulais les sortir une par une et voir l’étendue de mon pouvoir. Ma main commença à trembler doucement, mais elle continuait éperdument son avancée vers cette parcelle de temps. Ce tremblement, ce n’était pas du stress ou de la fatigue, c’était bel et bien de l’excitation. J’allais voir, j’allais enfin savoir.

Ma respiration produisait un léger sifflement, mais je m’en foutais royalement. Ma main était presque arrivée à cette parcelle. Allais-je me couper, rentrer dans cette période de temps? Peu importe, j’allais le tester et on verrait bien. Le discours de Maggie résonnait toujours au loin, je ne pouvais pas discerner ce qu’elle disait. C’était comme si elle avait cessé d’articuler.

Mes paupières se faisaient lourdes et je sentais mon énergie diminuer. Puis quelques mots de Maggie raisonnèrent à l’intérieur de moi dans un écho fort et continu : « Pas touche! » se répétait en boucle, diminuant d’intensité.

Juste avant que ma main ne frôle cette parcelle de temps, une force toute droit sortie de moi-même me propulsa rapidement vers l’arrière. La table, les chaises suivant la danse et moi-même, nous nous retrouvèrent contre le mur dans mon élan. Je pus néanmoins protéger ma tête avant que celle-ci ne se fracasse contre la paroi de briques. Un mal de tête intense s’en suivit, mais j’étais maintenant en dehors du joug de ces expressions. J’avais perdu cette envie de savoir et de dominer. Je manquai de souffle pendant de longues secondes. Puis, lorsque je pus afin reprendre celui-ci, je poussai un long soupire. Je regardai Maggie, les yeux plein d’eau, exténuée et quelque peu bouleversée. Je venais de vivre un moment si intense. La vision de Maggie, puis se fracassement et ce meurtre de temps... ce fut beaucoup à endosser pendant le temps d'un instant pour mon esprit à moitié Terrien et si inculte en ce qui concerne cette Cinquième dimension. Je n'avais pas eu de temps mort (sans mauvais jeu de mots) pour tout assimiler sans être hypnotisée par l'action de mes capacités.

Je me relevai tant bien que mal, remarquant que mon bras droit avait quelques éraflures, dont l’une qui saignait quelque peu.

-Désolée… je ne sais pas ce qui m’a pris. Je ne t’entendais plus… j’ai… j’ai perdu le contrôle, dis-je en comprenant l'ampleur que pouvaient prendre les choses.
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Juil - 6:07
Revenir en haut Aller en bas
Devrais-je m’étonner du fait qu’elle soit fascinée par son pouvoir, quitte à faire une bêtise? Non. C’est même normal je dirais. Vous découvrez quelque chose de complètement fou, qui dépasse vos rêves les plus déments alors c’est clair que l’excitation vous gagne et vous pousse à faire quelque chose d’inconsidéré. C’est pour cette raison que c’est pratique d’avoir une amie magique… Non, ça c’est Minifée… Une cousine magique. Enfin. Pas magique. D’une autre dimension. Comme Star Butterfly, en fait! J’adore cette série télé d’ailleurs… Enfin bref, tout ça pour dire que ce n’est pas grave. Toute gaffe qu’elle fait, je peux la défaire et je vais la défaire. C’est son premier coup de pratique, on ne peut pas s’attendre à un succès parfait, quand même! Enfin si, si vous êtes complètement con et irréaliste. Ce qui n’est pas mon cas.

Ceci dit, cela ne veut pas dire que je vais l’envelopper dans de la ouate et l’empêcher de faire des erreurs. Ça, elle doit apprendre, comme tout le monde. Le pouvoir peut corrompre. C’est une vérité, c’est une réalité. Et elle doit en prendre conscience. Je rigole tout le temps en disant que c’est complètement con le « un grand pouvoir exige de grandes responsabilités » mais ce n’est pas tout à fait idiot. On peut avoir un pouvoir surpuissant mais ne pas l’utiliser à outrance sans même faire d’efforts. Regardez moi. Je suis une farceuse, pas une dominatrice. Non, moi, en cuir moulant avec une cravache… Pour l’Halloween, peut-être et encore… Moi j’aime la couleur, le brillant, le lumineux. Ce qui attire le regard, quoi. Gardez vos sombres idées d’asservissement de la planète. Je préfère les blagues, ça amène des sourires et les sourires, c’est gratuit donc c’est génial!

Je vois bien qu’elle est déboussolée et légèrement en détresse alors j’utilise la méthode universelle pour rassurer et réconforter les gens : le câlin. Bah oui, encore un câlin. Ça vous dérange? Pendant que je lui donne son câlin, la réalité se modifie, reprend sa « forme d’origine » soit avant qu’Alice commence à jouer avec. Personne ne va se souvenir de rien sauf elle et c’est vraiment comme si de rien n’était. Même les éraflures ont disparu sur son bras. Elle est comme neuve! Forcément, quand je dis qu’on peut défaire ce qu’on a fait, ou dans le cas actuel ce qu’Alice a fait, c’est tout. Absolument tout. La règle non écrite, par contre, c’est de ne jamais en abuser. Là, comme ma cousine est en apprentissage, je lui ai filé un coup de pouce. Mais si elle décide d’abuser de son pouvoir, elle en subira les conséquences et vivra avec le poids de ses erreurs.

C’est comme ces femmes qui utilisent l’avortement comme méthode de contraception. C’est pour « corriger une erreur », comme on me l’a expliqué. Ou réparer partiellement une terrible injustice impliquant un crime odieux qui laisse des marques pour toujours. Pas parce que vous avez été négligent ou irresponsable. Aider Alice à réparer une erreur parce que c’était réellement accidentel ou parce qu’elle a été forcée d’utiliser son pouvoir pour se défendre, c’est une chose. Mais « Maggie, j’ai encore brisé le continuum espace-temps, lol! », ça non. Je suis gentille, naïve et rose bonbon, je ne suis pas débile, stupide et idiote. Le reste du monde voit deux jeunes femmes en train de discuter mais en vérité nous sommes derrière un bouclier dimensionnel donc on peut parler sans être dérangées par des oreilles indiscrètes. C’est plus pratique pour rassurer une cousine.


« Pourquoi tu penses que je suis là? Pour réparer tes gaffes! Enfin. Pour cette fois, hein, il ne faudrait pas abuser. Le pouvoir corrompt, à ce qu’il parait et il fallait bien que tu vois ce que ça peut faire quand ça monte à la tête. Maintenant, tu vas être encore plus prudente et c’est ce qu’il faut! Allez maintenant, cousine Maggie veut un gros câlin! Chasse cet air troublé et donne-moi un sourire ou un rire! »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Mer 11 Juil - 14:51
Revenir en haut Aller en bas
J’étais encore quelque peu sous le choc. Une de mes mains ne m’écoutait plus et malgré l’intensité à laquelle je la fixais, elle tremblait. Cette pauvre hérétique! Même pas encore 30 ans et des problèmes de tremblements… les pouvoirs, ça ne faisait pas que me faire prendre des responsabilités, mais me faire prendre en âge aussi! J’essayais tant bien que mal de remettre le nord en place dans mon esprit, alors que je fus happée par une Maggie-câlineuse-extrême; nouvelle espèce toute droit sortie de la Cinquième dimension! Vient avec aucun manuel d’instructions : à vos risques et périls, aucune garantie fournie.

Mon corps me faisait mal et elle me câlinait comme si de rien n’était. Je fus quelque peu surprise lorsque je me rendis compte qu’elle eut raison de le faire : alors que nous mettions fin à notre étreinte, tout était revenu à la normale. Plus aucun signe de ce qui venait de se dérouler n’était présent. Même mes blessures et ma douleur s’étaient évaporés. Je regardai Maggie, ahurie. Avait-elle manipulé mon esprit aussi pour que mes terminaisons nerveuses ne ressentent plus la douleur? Elle parla, puis je lui refis un câlin. Sous le choc, je tapotai un peu son dos pour voir si elle n’était pas en fait un mirage.

Peut-être étais-je en réalité retenue dans une contrée lointaine comme… dans le désert du Sahara et que j’étais en pleine hallucination. À quand allais-je trouver la prochaine oasis pour m’abreuver?

Je serrais Maggie de plus en plus fort en partant dans mon délire interne. Seulement la question de juridiction de ce dit désert me ramena à la réalité. Enfin, la juridiction concernant le Sahara occidental. C’était dit « indépendant » par l’ONU pour éviter les embrouilles… mais était-ce au Maroc… à l’Algérie ou quelconque autre pays revendiquant ce territoire? Et la Mauritanie, dans tout ça?

Pour me poser une telle question, j’étais bien moi, surtout pour me souvenir de cette enseignante qui nous en avait parlé lors de ce fameux cours de géographie. Ce devait bel et bien être la réalité.

Je regardai ma jolie, pétillante et très puissante cousine avec un sourire gêné. Elle voulait un câlin? Elle l’avait eu! Non? Néanmoins, tout cela me fit redouter encore plus mon « don »…

-Mais Maggie, comment vais-je faire pour gérer tout ça? Mes mots peuvent se transformer en catastrophe! Comment être sûre qu’ils peuvent être utiles et ne pas détruire le continuum espace-temps?

J’avais une mine plutôt dépitée. Un peu comme une enfant de 6 ans à qui on venait de piquer ses friandises. Je repensais d’ailleurs à ces loukoums. Ils me manquaient déjà. Le rose bonbon de la chambre de Maggie, lui, me manquait moins… Dans tous les cas, je gardai ces deux commentaires pour moi.

-Et si… par mégarde je blessais quelqu’un? Comment puis-je remettre les choses à l'ordre comme tu l’as fait? Y-a-t-il une technique, un entraînement à suivre?

Mes épaules étaient baissées. Ma tête était lourde, tout comme mes paupières et les larmes qui s’accumulaient sous celles-ci.
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Juil - 1:59
Revenir en haut Aller en bas
Allons, allons, elle s’en fait pour rien! Enfin. Pas exactement pour rien car effectivement elle pourrait causer une catastrophe mais je serais quand même très étonnée qu’une telle chose se produise. Elle semble prudente, mature, responsable… Je vois difficilement comment elle pourrait faire quelque chose de dangereux à moins de vraiment agir sur le coup de la colère. Et encore… Ça dépend si elle a vraiment le sang chaud et comment elle aborde ses problèmes. C’est quand même étonnant de voir ô combien les réactions humaines sont diverses et variées. On peut établir un schéma global mais il y a de quoi s’y perdre plus facilement que dans un labyrinthe et ce sans la moindre carte ou GPS pour se repérer. Enfin bon, tentons de répondre de façon claire aux interrogations de ma cousine. Pauvre Alice…

« Techniquement, si tu blesses quelqu’un, comme tu ne fais pas pleinement partie de la Cinquième Dimension, tu ne peux pas comme moi tout remettre en ordre d’un claquement de doigts. Cependant, s’il existe une expression te permettant de faire machine arrière, tu peux t’en servir. Les énergies chaotiques de notre dimension sont en général plutôt fiables pour obtenir l’effet désiré. Neuf fois sur dix.

Dans le cas du une fois sur dix, si tu as été assez claire, ça devrait être inoffensif. À moins de dire quelque chose d’absolument obscur ou incompréhensible… Je ne vois pas comment tu pourrais rater ton coup. Ta maitrise de la langue… Enfin de nombreuses langues même, devrait te protéger d’un certain nombre d’imprévus indésirables. C’est se perdre en conjectures, après ça. Mais sinon… J’ai bien une idée pour toi. »


Bah quoi, autant être honnête. De vous à moi, je serais quand même étonnée qu’elle déclenche une catastrophe. Elle semble avoir une tête sur les épaules en plus de savoir s’en servir. À froid comme ça, j’ai un bon pressentiment. Et puis j’ai dit que je ne la sauverais pas tout le temps mais si elle fait une gaffe vraiment trop grosse pour son bien… Je viendrai quand même la sauver. Mais ne lui dites pas, des fois qu’elle voudrait abuser, la vilaine pas si vilaine. Et oui on peut l’entrainer. Et ici, on inclut la personne qui parle. Donc moi. Je ne veux clairement pas qu’elle se retrouve dans le collimateur d’un super héros un poil trop zélé. C’est qu’ils peuvent être tellement balai dans le cul, c’est parfois à peine croyable! À toujours prétendre vouloir faire régner la loi et l’ordre dans leurs costumes souvent bien trop voyants… N’importe quoi!

Mais comment faire pour faire diminuer ses craintes ou ses appréhensions? En l’aidant à maitriser son pouvoir. Ça c’est une bonne idée. Un entrainement donc.  Ce n’était pas dans mes plans immédiats mais il faut bien consentir aux imprévus! Adieu, queues de castor et autres sucreries, bonjour le terrain d’entrainement tout droit sorti de Mulan! Et si vous pensez que je fais juste prendre une référence au hasard… Jamais! Car bientôt on entend les premières notes de la chanson «  I’ll make a man out of you » et ensuite devinez qui commence à chanter? Moi, évidemment! Ne me  demandez pas comment j’ai concocté des paroles modifiées pour cette occasion particulière, une jeune femme doit garder un certain nombre de secrets. Imaginez : Maggie déguisée en samouraï qui chante du Disney chaotiquement modifié…  Attachez vos tuques avec de la broche!


« Il faudra se dépasser
Pour bien t’entrainer!
Maitriser tes pouvoirs
Ça demande, de l’espoir!

Un petit jeu de mot, une expression
Peuvent déclencher une explosion
Ça demande, de faire très, attention! »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Dim 22 Juil - 2:33
Revenir en haut Aller en bas
Mon air paniqué se transforma aussitôt en air pensif. Une expression contraire, voilà une option assez intéressante. Toutefois, trouver une expression exactement contraire était… compliqué, surtout en ne sachant pas exactement comment celle-ci s’appliquerait. Mon don était quelque peu difficile à gérer. Oui, une expression avait souvent le même effet, mais cela variait aussi selon le contexte. Et puis… pour être incognito, ce serait vraiment raté. Si la première expression ne venait pas à bout du scepticisme des gens, la deuxième leur ferait tout éclater au visage. Pour obtenir l’effet désiré? 9/10… mes chances n’avaient jamais été aussi bonnes, personnellement. Peut-être que j’avais un sacré talent pour la malchance aussi…

Les langues avaient beau être les esclaves de leurs locuteurs à endurer toutes ces aberrations de fautes à journée longue, je ne les maîtrisais pas. Elles me méprisaient et me maîtrisaient malgré mon amour pour celles-ci. Parfois si subtiles… mais si peu futiles. J’inspirai profondément. J’aimais les langues. Ô que je les aimais, mais des fois, j’avais bien l’impression que ce n’était pas réciproque.

Lorsque j’arrivai dans une Chine antiquo-bizarre avec une chanson de Disney en arrière-plan, je me dis que ma curiosité finirait réellement par mener à ma perte… Bon, elle chantait bien, fallait lui donner ça, mais son « remake » de Mulan était juste et tout simplement étrange.

Je la regardai avec mon air blasé.

-Ne compte pas sur moi pour chanter avec toi.

En fait, j’adorais cette chanson et chanter aussi, mais pas devant les gens. Ou devrais-je dire, pas dans ce contexte. Ce n’était plus le temps de déconner, on se devait d’être sérieuse et de prendre soin de mon don ou quoi que ce soit qui y soit relié.

-Allez, Maggie! En garde! L’entraînement se doit de débuter! Prête à se tirailler avec les mots?

Bon, je me laissais peut-être avoir par cette frénésie qui était la sienne. C’est qu’elle avait du « punch » cette Maggie!

Elle m’avait presque donné envie de jouer avec les paroles d’une certaine chanson quelque peu souverainiste de Loco locass… mais avant de toucher à du Loco locass, il fallait être certain et je ne pouvais me permettre d’improviser à ce sujet.

-Alors, on passe aux choses sérieuses ou autant retourner dans l’espace rose bonbon avec mes loukoums, dis-je un sourire quelque peu malicieux au visage.

J’allais donner le coup de grâce. Je n’avais pas été -ne serait-ce qu’un peu- chiante depuis longtemps et j’avais l’impression que cela allait me retomber directement au visage, mais… ça en valait toujours la peine.

-À moins que… tu aies peur? Maggie… la poule mouillée.

Dommage que mes pouvoirs n’aient aucun effet sur elle… bon, pas définitivement certainement, mais quelque temps, cela aurait pu s’avérer drôle.
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Juil - 3:12
Revenir en haut Aller en bas
Oh la vilaine! Elle refuse de chanter avec moi! Pas cool ça! Et moi qui me donne tout ce mal pour l’aider à maitriser ses pouvoirs! Je serais presque vexée tiens! Mais en même temps, je me dis… Tous ne sont pas comme moi et oui, je peux comprendre qu’elle ait certaines appréhensions que l’humour pourrait malencontreusement exacerber. De la discipline, Maggie. De la discipline. C’est toi « l’adulte » qui doit prendre en charge toute l’affaire. Elle veut un entrainement sérieux? Elle aura un entrainement sérieux. J’en fais le serment devant vous, là, maintenant, tout de suite. Il faut juste trouver le bon angle d’attaque. Par où commencer pour faire un travail efficace qui va l’aider à prendre confiance en elle tout en s’améliorant? Elle aime les jeux de mots, elle aime la langue et c’est la base de ses pouvoirs… Je… HEY!

Comment ose-t-elle faire pareil acte d’insubordination? Elle me traite de poule mouillée? Ah j’en aurais prit pour mon grade si ses pouvoirs avaient de l’effet sur moi! Fort heureusement, ce n’est pas le cas. Mais je ne perds pas de vue que c’est de la provocation caractérisée! Je note, je note. Élève motivée mais potentiellement turbulente. À surveiller. Dix points de moins pour Mouettedor! Provoquer de la sorte celle qui va l’aider à la former… Je fais apparaitre plusieurs mannequins, chacun seront les victimes d’une tournure de phrase d’Alice. L’objectif c’est d’arriver à un résultat qui ne soit pas : A) l’apocalypse, B) quelque chose avec un dosage trop puissant et C) une dérivation entropique. Autrement dit, une expression qui mute en autre chose. Dans le genre… Une poule mouillée. Couverte de pétrole. Géante, par-dessus le marché. AVEC DES DENTS.

Ah mais non, je n’exagère en rien! La Cinquième Dimension est comme le génie de la lampe. Elle interprète ce que vous ne précisez pas. Oubliez le non-dit avec pareille dimension. Si vous ne donnez pas des paramètres précis et exacts, ce qui est très difficile lorsque votre pouvoir concerne les expressions en tant que tel. Est-ce que vous avez-déjà vu quelqu’un dire prenons le taureau de deux cent cinquante kilos, au pelage noir luisant, par les cornes qui mesures très précisément trente et un centimètres chacune? Non vous ne l’avez jamais vu et vous ne le verrez jamais non plus. Je ne vois pas pourquoi d’ailleurs. Pourquoi se donner la peine de préciser à ce point? On me dira que c’est de l’abus mais ce n’est pas exactement de l’abus vous savez? Je me comprends. Maintenant silence, chers lecteurs car la première leçon va commencer. Oh que oui!


« Alors… Voilà plusieurs mannequins, tous identiques, sur lesquels tu vas t’entrainer. Sur chaque mannequin se trouve une pancarte qui te dit quel effet tu dois obtenir. Poule mouillée, par exemple, aurait été bien utile sur le mannequin numéro trois : changement de forme et effet élémentaire. Comme dans donjons et dragons! Et si tu ne connais pas ça… Il va falloir faire ton éducation dans le domaine, c’est clair! »

Faire du jeu de rôle avec Alice. Si ça devait se produire, j’imagine le délire parmi les délires qui en résulterait. Moi je ne serais pas contre. J’adore ce genre de grands délires. J’aime quand on est sérieux sur les « mauvaises » choses et qu’on déconne avec les trucs « importants ». Je me comprends. Et je suis bien curieuse de voir comment Alice va s’en sortir. Un peu d’imagination. Je fais appel à son sens de l’improvisation. À sa créativité. C’est facile de savoir ce que doit être le résultat. C’est tout autre chose que d’y arriver. C’est un peu un exercice libre sans qu’il soit complètement libre. Tester les effets et l’amplitude de ce qu’elle sait faire sans lui mettre de stress non plus. Certaines personnes travaillent mieux sous pression mais ici, il s’agit d’apprentissage, c’est complètement différent! Et puis du reste, qui est le prof ici? Vous ou moi?
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Mar 31 Juil - 4:14
Revenir en haut Aller en bas
La conséquence fut plus légère que ce que j’avais en tête à ce moment-là. Un défi. Une mission. J’étais preneuse. Elle pouvait m’envoyer tout ce qu’elle voulait. Cet esprit fertile qu’était le miens était prêt à toute éventualité. J’adorais les défis, quoi que ceux-ci s’avéraient vraiment plus souvent reliés à ma vie professionnelle que personnelle. Pour une fois, ma vie n’était pas seulement à propos du travail que je faisais ou que je devais faire.

Le sourire sur mon visage s’agrandit. C’était, bien sûr, avant de voir le défi qui me serait lancé, toutefois, cela en valait la peine. J’inspirai profondément pour donner un peu plus d’oxygène à mon cerveau, pas que cela ne fonctionne réellement, je me doutais que la quantité devait être tout le temps celle maximale qui pouvait être donnée… enfin, bref.

La référence de Maggie au sujet de Donjons et dragons me fit quelque peu rire. Je ne connaissais pas cela particulièrement, mais j’en avais entendu parler, c’est ce qui s’appelait être de son époque, mais surtout journaliste. Le plus de sujets étaient maîtrisés et le moins de mauvaises surprises on aurait lors d’entrevues. Car entre nous, ce sont les journalistes qui normalement sont supposés d’amener ce genre de surprises. Partie éclatante, mais parfois aussi très sombre de mon métier que je maîtrisais pourtant à la perfection. J’étais fière de moi, enfin… sauf pour certains aspects de mon physique, mais je doutais que c’était le moment idéal pour penser à tout cela et je me concentrai sur ce qui s’afficha sur les cartons que portaient les cinq mannequins fait de tissus.

Sur la première affiche on pouvait lire : « Météomédia s’est encore trompé »
Sur la deuxième : « Qu’est-ce que ton dentiste dirait si… »
Sur la troisième : « Changement de forme et effet élémentaire », comme Maggie l’avait si bien dit. Toutefois, je n’allais pas me la couler douce… j’allais prendre une autre idée, même si c’était la mienne à la base. Une poule mouillée aurait été tout de même assez drôle, effectivement, mais j’avais déjà autre chose en tête.
Sur la quatrième : « Tout le monde à terre! »
Sur la cinquième : « Lorsque la chimie opère! »

Je me plaçai devant la première, tout de même un peu nerveuse.

Visualisation, Alice. Je regardais et me concentrais totalement pendant de longues secondes sur le premier mannequin, j’avais déjà mon idée en tête. Je devais être claire et déterminée.

-Numéro un, c’est qu’il pleut des cordes par chez-toi! Brrrr. Et ce froid de canard!

Des cordes de différentes longueur après quelques longues secondes se mirent à tomber du ciel. Elles furent suivies par un courant d’air et une canne et ses cannetons. Ceux-ci passèrent un peu trop près de moi, me laissant une canne très peu contente aux fesses.

Je couru vers le deuxième mannequin en semant de justesse cette foutue canne. Maggie devait bien se marrer.

-Deux, tu as la dent dure. Et ce n’est pas croyable à quel point tu es armé jusqu’aux dents!

Le mannequin eut de longues dents qui semblaient bien solides avant qu’un ensemble d’armes de la mort qui tue lui arrivent de nulle part et ce, jusqu’aux dents elles-mêmes, qui devinrent bien aiguisées. Celui-ci ne bougea pas, toutefois, on aurait presque dit qu’il avait pris vie. Je reculai de quelques pas. La canne avec ses petits avait maintenant l’air très gentille. Toutefois, je me reconcentrai très rapidement sur la mission. Je serrai les poings et me dirigeai vers le troisième mannequin.

Ma troisième idée me faisait bien rire. Je me mettrais sûrement à étudier des expressions bientôt pour pouvoir mieux les utiliser. Cela pourrait s’avérer être une bonne stratégie, pensai-je. Je m’avançai encore un peu et dit bien haut et fort :

-Trois, c’est que tu es un chaud lapin!

Je me retins pour ne pas rire. Heureusement que mes expressions s’appliquaient la plupart du temps de façon littérale! Et puis, hop, trois fut un lapin sur la broche, bien chaud. Si jamais je me retrouvais sur une île déserte… je pourrais au moins manger. Il fallait voir le bon côté des choses. Il y avait de la métamorphose et de l’élémentaire. Lapin et feu pour le faire griller. J’étais bien fière de mon coup, mais je commençais à sentir mes paupières devenir lourdes et j’avais de plus en plus de difficulté à me concentrer. Était-ce ma moitié de la Troisième dimension qui faisait des siennes?

Je marchai au lieu de courir jusqu’au quatrième mannequin. De toute manière, mon inspiration était limitée pour celui-là.

-Quatre…, hésitais-je.

J’eus une idée.

-Quatre, tu es face contre terre!

Le mannequin tomba raide, la tête contre le sol, mais je me sentis aussi quelque peu en déséquilibre et puis, me mouvai péniblement vers le cinquième mannequin. J’allais y donner tout ce qui me restait.

Ce n’était pas les idées qui manquaient pour celui-ci.

-Hey! Cinq, on dirait que tu as des atomes crochus avec quatre.

Le bras gauche de quatre se dématérialisa et réapparu à travers le bras de cinq. Je restai sous le choc quelques secondes. C’était fort impressionnant. Mon souffle se fit de plus en plus audible. J’avais une dernière idée du genre et j'étais très fière de ma performance jusqu'à présent. Je pouvais le faire, j'en étais sûre. J'avais le pouvoir, la concentration et la force.

-Wow, on peut dire que c’est le coup de foudre!

Avais-je manqué de précision? L’éclair jaillit à l’instant juste devant moi, me projetant plusieurs mètres plus loin. Je cognai ma tête contre le sol. Je n’avais plus la force de me relever même si je luttais comme une acharnée, c’était en vain. Tout était un peu flou. Je finis par être capable de bouger et de relever le haut de mon corps, mais j’étais si faible.

-Maggie!, réussis-je à crier. Tout va bien?! Tu n’es pas blessée?

Il m'avait manqué "responsable" dans tous ces qualificatifs que j'avais nommés précédemment... et j'espérais sincèrement que Maggie n'en payerait pas les frais.
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Aoû - 2:34
Revenir en haut Aller en bas
Que d’enthousiasme, ça fait plaisir à voir! Une élève appliquée qui ne se laisse pas abattre par l’adversité et qui n’hésite pas à donner son 110%. J’approuve. Bon on me dira que je suis probablement plus enthousiaste qu’elle, ce qui est sans doute vrai mais au moins, je suis là pour l’encourager. Pour évaluer ce dont elle est capable, aussi, mais surtout de m’amuser, en fait. Ce ne serait pas Maggie si le mot « fun » n’était pas quelque part. Que voulez-vous, en général, je suis miss bonne humeur. À ce qui parait, ça me rend chou. Encore heureux que ce ne soit pas Alice qui l’ai dit et que ses pouvoirs, qui n’ont pas d’effet sur moi, m’eut transformé en chou! Mignonne, en fait. Adorable, pour être exact. Attendez voir. Je suis la patronne ici, la boss. Et je suis chou. Conclusion logique, donc… JE SUIS LA CHOUPERVISEUSE MAGGIE M.!

Parfaitement et je revendique le titre. Fière de mon coup, ma tenue se transforme telle celle d’un de ces fonctionnaires tirés à quatre épingles chargés d’évaluer ceci et cela. Je regarde les différentes expressions qu’utilise Alice et leur résultat. À ça, quelle maitrise innée de son sujet, c’est impressionnant! Je ne m’attendais pas à ce qu’elle échoue, bien entendu mais réussir si facilement et si rapidement ne peut que me remplir de fierté. C’est que ma cousine est balèze, quand même. Je pouffai presque de rire en l’imaginant donner bien des misères à un ou une de ces costumés. Pourquoi pas Supergirl, qui débute plus ou moins (elle est sur Terre depuis bien moins longtemps que super slip), pour que ça reste dans la thématique familiale? Papa approuverait, c’est clair et net… CLARINETTE!

Évidemment, utiliser autant ses pouvoirs sur une courte période, surtout quand on ne les maitrise pas… Je ne dirais pas à la perfection mais bien suffisamment, ça peut causer problème. Fatigue, faiblesse, une panne des batteries. Car aussi douée soit Alice, sa technique est terriblement énergivore. Elle ne sait pas encore comment bien canaliser sa partie « Cinquième Dimension » et donc elle gaspille de l’énergie pour accéder à cet univers de possibilité qui est nôtre. En même temps on ne peut pas la blâmer, elle commence, la pauvre, donnons-lui une chance! Je dois reconnaitre que pour le dernier mannequin, le coup des atomes crochus, bien que très malin comme idée, elle a peut-être été trop gourmande car elle ne peut pas le voir mais moi oui. Les énergies avec lesquelles elle joue semblent perdre leur cohésion toute relative comme si le vent se levait.

Je viens pour l’avertir de ne pas utiliser une expression supplémentaire, la situation s’apparentant à un mineur de charbon qui va approcher sa lampe à l’huile d’une poche de gaz mais c’est trop tard. Après avoir rigolé pendant tout l’exercice et de plus en plus fort, délecté par les frasques de ma cousine, je redeviens on ne peut plus sérieuse et dissipe une partie du mini cataclysme qu’elle a failli déclencher malgré elle. Elle est un peu sonnée voire désorientée mais ce n’est pas grave. Au final, je suis très fier d’elle et c’est ce qui compte le plus. Je ne suis pas blessée, évidemment, et toute sourire, je lui tends la main pour l’aider à se relever. Pas de panique, Alice, plus de peur que de mal. Je vais bien. Promis, juré, craché. Je rajuste mon étiquette de « chouperviseuse » et je lui livre mes conclusions. Auriez-vous oublié que c’était un exercice? Moi non!


« Je vais bien, Alice, ne t’en fais pas. Pour commencer, magistrale démonstration, je suis très fière de toi sur ce point. Par contre, quel gaspillage d’énergie, c’est flagrant que tu as besoin de pratique. Tu vas brûler la chandelle par les deux bouts, si tu me permets l’expression. Ça explique le pépin du coup de foudre. Mais sinon, dans l’ensemble, pour une novice, tu t’en es super bien sortit. Et un collant bonhomme sourire!

Si tu te sens d’attaque, on essaie un nouvel exercice! En fait non, tu VAS essayer un nouvel exercice! Les mannequins c’est bien mais évidemment, dans la vie de tous les jours, tu risques d’affecter d’autres êtres vivants. Alors… Je veux voir tes talents à l’œuvre. Le but de l’exercice : modifier non pas des mannequins mais ton environnement afin de répandre joie, bonheur et farces autour de toi. Surtout les farces… »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Mer 1 Aoû - 4:05
Revenir en haut Aller en bas
Mes yeux étaient lourds, mais je pus tout de même remarquer que Maggie avait procédé à un changement de tenue. Tout me semblait si flou, mais le tailleur lui allait à merveille. Et il ne semblait pas du tout être déchiré ou abîmé, elle allait donc bien, je fus soulagée. Elle avait encore et toujours ce même sourire au visage. Comment faisait-elle pour sourire autant? Je n’avais pas envie de le lui rendre, alors, je ne le fis pas. Mon corps ne voulait pas se redresser. Je ne pris même pas la peine de prendre sa main. Je tombai à plat au sol en fermant les yeux alors que j’entendis le son de sa voix en écho dans mes oreilles.

Je saisis la moitié de ce qu’elle me disait. Je clignai doucement des yeux encore sonnée et quelque peu désorientée. Pourquoi fallait-il que mes expressions s’appliquent de façon littérale? J’aurais bien dit à ce moment que je pétais le feu pour me ressaisir et me remettre du choc, mais je doutais que le sens littéral m’aide de quelconque façon.

Maggie semblait déjà prête pour une nouvelle aventure et ce n’était décidément pas mon cas. Les images formées en partie par mon cerveau venaient à peine de reprendre leur digne emplacement. Je soupirai. Triste de se dire, qu’en fait, nous voyions toujours dans le passé à cause du temps qui était nécessaire pour traiter l’information. Je clignai des yeux rapidement. Il fallait que je trouve un moyen de me relever.

Je redressai à nouveau le haut de mon corps. Le sol bougeait encore sous mon poids. Ou était-ce les étourdissements? Je finis par m’asseoir dans l’herbe. J’utilisai enfin la main de Maggie pour me redresser. Mon audition reprenait elle aussi conscience. Je n’avais rien dit depuis mon cri pour m’assurer que Maggie allait bien.

Je me servis de Maggie comme appui afin de ne pas tomber à la renverse alors que je mettais tout juste un peu de poids sur mes deux jambes.

-Maggie, écoute, je comprends ton enthousiasme, mais je pense ne vraiment pas être en état de continuer. As-tu un truc pour me remettre sur pied par moi-même? Reprendre un peu d’énergie?

Je cherchais à tout prix une expression qui pourrait me redonner mon état original, toutefois mon cerveau faisait les liens à la vitesse… d’une tortue. Moi qui aurait aimé que ce soit à vitesse grand V…

Être gonflée à bloc… non. Être… Je n'avais plus d'idée. Rien ne fonctionnait. Je me mis à me concentrer sur ma respiration. Le retour à la réalité était rude. Je regardai Maggie pour la première fois et je laissai sa pauvre épaule tranquille.

-Pourrais-tu répéter tranquillement et m’expliquer? Je pense… en avoir manqué un petit bout.

Je me massai les tempes, celles-ci étant encore douloureuses. Je doutais d'être capable de faire autant d’artifices à nouveau pour les prochaines 24 heures.

-As-tu des aspirines pour le mal de tête?
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Aoû - 21:56
Revenir en haut Aller en bas
Ah… Ouais. Je suppose qu’en effet, il est envisageable que la pauvre Alice soit fatiguée. Franchement Maggie, tout le monde n’est pas une pile sur pattes comme toi. Aussi étonnant que ce puisse être, les gens normaux ont besoin de se reposer. Oui, oui. Ça m’a étonné la première fois mais… À la longue, on s’y fait. Pas le choix, on me dira. Enfin si, le choix mais… Je me comprends. Effectivement est-ce que je connais une expression que pourrait aider Alice à reprendre de l’énergie? À se remettre sur pied? Pas vraiment, non. Je pourrais toujours lui faire une petite blague, pas trop vilaine, pour lui faire CROIRE que ça fonctionne et altérer sa réalité pour lui redonner de l’énergie. Est-ce que je le fais? Est-ce qu’elle le prendrait mal? Tant pis, je le fais! Je prends un air soucieux puis pensif en lui disant que je ne connais rien dans sa langue.

En fait, je précise, je ne connais aucune expression dans une langue terrienne. Cependant, comme j’ai beaucoup voyagé, au travers le temps, l’espace, les réalités et les dimensions, j’ai une expression dans un dialecte d’une tribu lointaine dont je lui fais une courte présentation. Ah mais quand je fais une farce, elles sont pensées. Réfléchies. Planifiées. Je ne suis pas une vulgaire farceuse. Je suis la reine des farceuses! Tout ce que je lui raconte a des airs de crédibilité car je raconte avec le même enthousiasme qu’on me connait. Je finis par lui révéler les paroles pour cette fameuse expression : Ooo eee, ooo ah ah ting tang, walla walla, bing bang! Je devine son scepticisme. C’est étrange comme prononciation mais il y a bien eu un petit effet lumineux quand j’ai prononcé « l’expression ». Il y a donc vraisemblablement encore plus de crédibilité, vous voyez?

Pour un esprit humain et accessoirement fatigué, pourquoi se poser des questions? La logique, leur logique, cherche à expliquer ce qu’ils ne comprennent pas et souvent, ce qui est inconnu ou « étranger » rentre dans la catégorie « c’est normal parce que… ». Elle va le dire. Elle ne peut faire autrement que le dire. Et le dire elle dit… Et tout d’un coup, à plein volume, Witch Doctor commence à jouer! Je précise, la version eurodance du groupe Cartoons, sur leur album Toonage sortit en 1998. Et oui, ce sont les paroles d’une chanson! Vous avez déjà oublié que c’est une blague? Moi, je suis hilare, je ris devant cet air que je devine confus voir un peu perdu. Et ne vous inquiétez pas, je ne suis pas méchante, je lui ai redonné un boost d’énergie. Quand même, je ne vais pas la laisser dans cet état. Mes côtes, mes pauvres côtes, je ris, je ris et je ris encore…


« JE T’AI EU! Si tu voyais ta tête! HA HA HA HA HA! Mes côtes! Mes pauvres côtes! Je meurs! Je meurs de rire! HA HA HA HA HA! Tu es tombée dans le panneau ma chère Alice! HA HA HA HA HA! C’est trop, trop fun d’avoir une cousine comme toi, je suis vraiment super chanceuse! Allez, tu mérites une pause après toutes ces émotions! On reprendra plus tard! Après le dur labeur, la récompense! »

J’essuie les larmes de rire qui me coulent des yeux avant de nous transporter à nouveau dans « la chambre rose » avec loukoums et breuvages par ma cousine préférée. Tactique de diversion classique de Maggie : viser l’estomac! Un estomac heureux évite bien des tracas. Si l’estomac est heureux, le reste du corps est heureux. Et puis bon, elle ne peut pas vraiment m’en vouloir. Surtout que je continue de me creuser l’esprit pour trouver une vraie expression pouvant servir ses intérêts. Je dois trouver une solution non? De nous deux, c’est moi « l’adulte ». Le problème m’incombe donc. Si je dis recharger ses batteries… Imaginez qu’elle finit en Robocop! Ou en Terminator. Désolée mais seul Arnold a le droit d’avoir l’air cool en disant « I’ll be back ». Ou elle pourrait finir en Seven of Nine. Je la vois bien à regarder ses rapports. I am BORED. HA HA HA HA HA! Vous savez, bored, au lieu de borg…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Ven 3 Aoû - 0:28
Revenir en haut Aller en bas
J'appuyai mes deux mains sur mes genoux en me penchant vers l'avant. Mon souffle était toujours plus saccadé qu'à l'habitude. Maggie semblait en pleine forme. La chance. J'avais l'impression que quelqu'un s'amusait à marteler mon crâne. Maggie aurait pu faire apparaître des aspirines avant de se lancer dans cette histoire aussi farfelue et difficile à suivre dans ma condition actuelle (et parfois, même en pleine forme, il fallait un petit café pour être capable de la suivre, mais alors là...). Je soupirai et grognai quelque peu. J'étais grumpy. Il n'y avait pas de meilleur mot dans une autre langue pour exprimer la façon dont je me sentais. Grumpy. Même la prononciation reflétait bien mon humeur et mon état.

Bref. Les cours d'anthropologie culturelle ou d'ethnologie purs que j'avais pris étaient loin dans ma mémoire et puis, c'était bien la dernière chose à laquelle je voulais penser.

De plus, je n'avais aucun comparatif. Une tribu... D'un autre espace temps. Wow. Particulier. Elle avait la même énergie qu'à l'habitude, mais tout cela me semblait bizarre. Mon esprit humain avait de gros doutes. Ceux-ci se confirmèrent lorsqu'elle prononça l'expression en question.

-Ooo eee... Hein?, dis-je en fronçant les sourcils.

Les effets de lumière derrière elle en faisant beaucoup à prendre en même temps. Et je trouvais bizarre que cela ne se soit pas déjà traduit dans mon esprit. Cela n'avait aucune signification. Et elle avait fait se remettre en marche à la vitesse grand V ma petite cervelle qui faisait toujours assez mal entre temps. J'analysai chaque son et ce que les combinaisons pouvaient données. Mais rien. Quelques dialectes mélangés à d'anciennes langues et une portion de langues extraterrestres m'auraient données une phrase plus ou moins sensées en modifiant quelques morphèmes... Mais cela était tellement tiré par les cheveux. Un autre grognement sortit de ma bouche. Je détestais être dans l'incompréhension. SURTOUT d'une langue... Peu importait la provenance ou l'essence de celle-ci.

Je répétai à voix haute la phrase complètement pour me donner une idée d'où venait la prononciation de ces différents sons. Et puis... Un générique débuta. Je ne le connaissais pas, mais je me sentis mieux tout d'un coup. Et Maggie se mit à rire de façon... Exagérée.

Je fronçai les sourcils à nouveau, pas du tout amuser par l'ensemble de cette petite blague. On aurait dit une enfant de 8 ans qui avait quelques défauts dans le développement de son sens de l'humour.

-Ah. Ah. Ah., dis-je avec ironie et sarcasme.

Au moins, toutes mes fonctions vitales avaient repris un rythme qui me semblait plus normal et je n'avais plus autant mal à la tête. Et son utilisation d'expression... Tomber dans le panneau, mort de rire... Le faisait-elle exprès?! Elle pouvait dire tout cela grâce au contrôle qu'elle avait de ses pouvoirs. De mon point de vue, il s'agissait de phrases que je ne pourrais sûrement jamais prononcer sans conséquence...

Un peu de ma frustration se transforma en tristesse. Je serai les poings en me retrant quelque peu les ongles dans la peau.

Sa réaction encore plus enfantine sur la chance qu'elle avait de m'avoir calma mes ardeurs. Je la regardai avec un léger sourire. Elle était si chou et mignonne. Toutefois, j'étais encore quelque peu fâchée. Me laisser écouter tout cela et attendre dans l'état dans lequel j'étais était assez irresponsable! Je roulai mes yeux au ciel. Il fallait réagir en conséquence.

Heureusement pour moi, je ne survivais pas pour manger, mais je mangeais pour survivre. Alors, si Maggie pensait éviter ma colère grâce à ses loukoums peu caloriques... Elle avait tort. Enfin... Ils étaient non-caloriques, alors, j'en pris un pour avoir quelque chose dans l'estomac, puis je me retournai vers Maggie, les mains sur les hanches comme si j'allais disputer l'enfant de 8 ans qu'elle avait été.

-C'était assez irresponsable comme blague. Je souffrais. Et il va falloir travailler ton effet lumineux. C'était assez peu crédible! Pour la peine... Je vais devoir trouver une punition à la hauteur de ton acte!

Sans prévenir, je sautai sur Maggie, l'emportant par la même occasion sur son lit rose bonbon (sans commentaire) et rempli de coussins (ça réduit les dommages colatéraux dus à la potentielle chute). Puis, je me mis à la chatouiller. De quoi la rendre vraiment morte de rire!

-Je vais te chatouiller jusqu'à ce que mort s'en suive, cousine! Gare à toi, mwahahahah!!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Aoû - 23:33
Revenir en haut Aller en bas
Quel horrible manque de sens de l’humour, c’est vraiment consternant! C’est une blague, bon sang! Je veux bien comprendre qu’elle n’était pas au sommet de sa forme mais un, personne n’est mort et deux, je l’ai soignée, oui ou non? Oui. Alors je ne comprends pas sa réaction. Le non verbal en dit énormément sur quelqu’un et ce que je lis n’inspire pas aux meilleurs sentiments. Pourquoi se fâcher, une blague quand elle n’est pas méchante doit être ri, pas boudée. Je ne comprendrai décidément jamais les Humains. Est-ce que j’en ai voulu à mon père quand je lui ai dit une fois que ce n’était pas la mer à boire et qu’il m’a largué l’équivalent d’un océan sur la tête? Bien sûr que non! J’ai su apprécier la créativité, l’ingéniosité, le côté artistique de la chose! Alors pourquoi Alice ne peut pas en faire autant, je vous le demande…

Je viens pour protester à sa réprimande quand je suis prise par surprise, une attaque lâchement effectuée en traitre pour me torturer par les chatouilles. Fidèle à moi-même, je laisse entendre un HIIIII strident avant d’éclater de rire. Je suis une farceuse, une guerrière du rire, d’accord, mais ça ne veut pas dire que je suis immunisée aux chatouilles. Ce n’est pas humain ça! Enfin je sais bien que je ne suis pas humaine mais… Je me comprends. Et c’est l’essentiel. Au début, je ne suis pas en état de riposter alors je ris, je ris, je pleure de rire mais comme avec bien des choses, graduellement, elles deviennent plus supportables. Prends garde Alice, ma vengeance sera terrible! Je suis la reine des farceuses et la duchesse des chatouilles! Prends garde à toi, tu ne sais pas à qui tu te mesures! Et peu importe qu’elle fasse partie de la famille! Pas de pitié! TAÏAUT!

D’un adroit coup de coussin en plein visage, je parviens à déstabiliser momentanément ma cousine : pratique ce cossin! Maggie prend l’offensive et avant de dire « mais tu n’es pas supposée ne jamais blesser et jamais tuer toi »? Je vous rappelle que le coup de coussin est légal dans plus de deux cent systèmes, dimensions, réalités et galaxies confondues. Alors non, ce n’est pas blesser quelqu’un. Comment vous voulez blesser quelqu’un avec pareille chose d’ailleurs? C’est tout mou, moelleux et irrésistiblement confortable! On ne peut pas faire mal à un être humain adulte avec ça. Même en aillant une force surhumaine, il se déchirerait plus qu’il causerait de la douleur… Enfin bon. Quand on attaque Maggie, Maggie contre-attaque! Avec plus ou moins de succès, je veux bien mais on peut au moins me donner des points pour l’effort. Évidemment.

En tout cas une chose est bien certaine. Batman, Superman, Wonder Woman et tous ces costumés de la Justice League ne peuvent espérer un jour dans leur vie prendre part à un combat aussi épique. Et avec « Ghost Love Score » en arrière-plan, vous rendez la scène encore plus… WOW. Je suis quand même capable de faire du multi tâche même si on torture mes pauvres côtes. Je suis une professionnelle alors n’essayez pas ça à la maison les enfants. En tout cas, elle ne vend pas facilement sa peau la cousine parce que franchement, j’ai fait peu de combats de chatouille mais c’est l’énergie de l’une face à l’endurance de l’autre et je ne suis pas certaine que la pile sur pattes que je suis va l’emporter. C’est une coriace, une dure de dure qui connait tous les coups bas dans l’art de la chatouille. Aurais-je enfin trouvé ma padawan de l’humour? Ce serait presque trop beau…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Lun 6 Aoû - 2:19
Revenir en haut Aller en bas
Un « HIIIIII » strident provenant d’une Maggie surprise et déjà sous mon jouge me fit très mal aux oreilles, mais la douleur n’était rien face à la satisfaction que j’avais eu de la prendre par surprise. Son éclat de rire cristallin me confirma que j’avais pris la bonne décision en tentant et réussissant (comme toujours) cette attaque surprise. MWAHAHAH! À moi la victoire.

Tout allait si bien et mon plan, très peu planifié, se déroulait comme prévu ou à tout le moins, j’avais l’avantage, alors, je ne me posais pas trop de question et j’étais de moins en moins sur mes gardes. Maggie riait à en pleurer, elle devait bien trop être déstabilisée pour tenter quoi que ce soit.

J’en eus fini avec cette pensée lorsqu’un méga coussin tout mou, fluffy et habituellement si confortable me ramassa le visage (oui, oui, presque littéralement). Était-ce un message subtil pas si subtil pour me dire « Cousine, je veux me faire botter le derrière dans une bataille d’oreillers! ». Challenge accepted, si tel était sa volonté.

Ce qui me semblait être de la musique de film dans le genre Angels & Demons, toutefois, ce n’était clairement pas du Hans Zimmer, se mit à résonner en fond sonore. Cela ne rendrait cet affrontement que plus épique et intense. Il allait y avoir des plumes qui soufreraient, les amis!

Sans attendre, d’une main, je continuai de chatouiller sans répit cette pauvre Maggie et de l’autre j’agrippai fermement un oreiller, prête à contre attaquer. Elle n’y avait pas été de main morte la cousine. Elle m’avait presque débalancée complètement, mais je m’étais ressaisie juste à temps. Je reculai d’un bond vers l’arrière, tombant directement sur le plancher de sa chambre en criant :

-EN GARDE!

Je tenais maintenant fermement l’oreiller devant moi avec mes deux mains. J’étais prête à toute éventualité. Je vis non loin de là un coussin (ou cossin, c’est selon votre préférence, hein, je ne juge pas) ayant une forme longue et arrondie. Je me munis donc de mon oreiller comme bouclier et je pris ce parfait coussin en guise de lame.

-PRÊT!

Je me replaçai en position en criant « CHARGÉ!!!! » et en ressautant sur le lit pour cacher ma cousine sous les frappes de coussins, me protégeant avec l’oreiller que j’avais précédemment saisi.

Elle avait des méthodes efficaces elle aussi, c’était ce que j’appelais une adversaire de très bon niveau, mais je doutais qu’elle ait mes expériences en matière de déplacement lors de combats « organisés » de la sorte. En même temps, mon esprit me dictait de ne pas sous-estimer quelqu’un qui pouvait avoir vécu aussi longtemps qu’elle…

Mes pensées se mirent néanmoins à divaguer un tantinet. Comme quoi… tout cela me faisait penser à une vraie journée de fille. Ne manquait plus que le combat dans la boue pour cocher cette case.

Le terrain du combat s’était étendu à toute la chambre et à chaque fois que je passais à côté de l’assiette de loukoums, j’en prenais un, des fois deux, que je me dépêchais à mâcher en évitant les coups de coussin de Maggie. Puis, ce fut une petite gorgée de limonade par-ci et par-là, accompagnée de rires lorsque l’une d’entre nous perdait quelque peu l’équilibre, puis se ressaisissait.

-MWAHAHAHAH! Avoue-toi vaincue, Maggie de la Cinquième dimension!

Effectivement, je ne me souvenais plus tellement de la prononciation de son nom de famille, alors, j’avais évité de le mentionner. Néanmoins, l’effet escompté était là : j’étais menaçante, ARG! Je me retins en fait pour ne pas rire de la situation. Elle était très drôle… et ma cousine aussi!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Aoû - 22:47
Revenir en haut Aller en bas
MWAHAHA! Elle croit la grande Maggie Marzena une proie facile! Elle pense que je suis une proie sans défense! Une cible facile! Et bien non! Je suis une grande guerrière, médaillée du polochon d’or pour défense exemplaire avec un oreiller! Je suis la légionnaire de la bataille de coussins, drapée d’une cape qui est en fait un édredon. Elle ne sait clairement pas à qui elle a à faire et je le prouve avec une défense et une riposte digne des plus grands escrimeurs, un ballet de plumes sous fond de pyjamas et de rose bonbon. C’est très fille, en effet, très « girly » mais qui s’en soucie? Certainement pas moi. Je m’amuse. J’adore m’amuser. Je vis pour le rire, pour les sourires, ce genre de choses positives. Je déteste tout ce qui est triste ou trop sérieux. À mon âge, on ne prend plus grand-chose avec la gravité qu’il faudrait. Pourquoi?

Parce que si ça doit arriver, ça va arriver. C’est juste comme ça. Vous pouvez en faire tout un plat, lutter avec l’énergie du désespoir et vivre dans le déni… Ou vous pouvez l’accepter et profiter de la vie avant l’événement fatidique. Je ne suis pas stupide. Je sais que la plupart de mes amis vont mourir bien avant moi. J’en ai enterré plusieurs d’ailleurs. Mais je n’en oublie jamais un par contre. Je me sens vivante dans ces petits moments enfantins qui constituent autant de trésors à chérir pour l’éternité. Et je compte bien me souvenir de ma première bataille d’oreiller avec ma cousine comme d’une victoire. MA victoire. Oui, je peux être compétitive, et alors? Ça vous dérange? Ce n’est pas vous, que je sache, qui êtes en train d’esquiver les attaques d’Alice! C’est moi! Alors gardez vos jugements faciles pour vous ou joignez-vous à la bataille. Voilà quoi!

Évidemment, après une séance de chatouilles, je ne suis pas forcément au top mais j’offre une défense plus qu’honorable. Je ne prends pas forcément le dessus mais je ne recule pas. Je refuse de céder du terrain. Un combat entre Superman et le général Zod? Oubliez ça. Le combat Luke Skywalker contre Darth Vader? Bagatelle. Eowyn contre le roi sorcier? Bof, bof et rebof. Ils font tous pâle figure face à l’ultra épique de cet affrontement entre cousines! Allez Maggie, ce n’est pas le moment de flancher. Tu ne peux pas flancher, ce serait admettre que des décennies de gamineries ne suffisent pas à triompher d’une cousine vraiment plus jeune que toi. Ce serait trop la honte. Que dis-je, le déshonneur familial et encore, je pèse mes mots. Allez Maggie, on sort la grosse artillerie. Montrons à Alice qu’elle n’a pas devant elle une adversaire ordinaire.

Tout d’un coup, une dizaine de coussins s’élèvent dans les airs, comme doués d’une volonté propre avant d’attaquer Alice de toute part. Mwahaha! Tu oublies que dans la Cinquième Dimension, nous jouons selon nos règles… Et comme nous sommes dans ma bulle dimensionnelle, ce ne sont pas les règles terriennes qui s’appliquent! Tu as négligé la règle numéro un de la bataille d’oreiller, Alice! Toujours connaitre le terrain! Cette erreur te coûtera cher, c’est promis! Qui est sur la défensive, maintenant? C’est toi. Et qui est sur l’offensive? C’est moi! On va voir si tu fais toujours autant la fière désormais! Et non, je ne triche pas. Accuser sans preuves, c’est mal. Vous pensez que par chez nous, on joue comme vous? Elle a de la chance, j’aurais pu inverser la gravité, un truc de genre. C’est hardcore le combat d’oreiller chez les jeunes de la Cinquième Dimension!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Ven 10 Aoû - 4:04
Revenir en haut Aller en bas
Ah, cette Maggie! Toujours aussi frivole et pleine de surprises! Comment allais-je même pouvoir rivaliser avec elle à la fin? Je n’étais que la demie portion… la demie cousine… la demie terrienne!

Alors tout devait passer par l’attitude! Je devais être à la hauteur de MOI! Elle avait l’avantage du terrain en plus de celui de la réalité! C’est elle qui mènait la danse dans SON univers… pfff. C’était injuste, mais aussi, c'était la vie.

Et au même moment où j’avais cette pensée… devinez quoi?! Elle fit le pire! Eh bien ouais. Elle se servit de ses super facultés de ouf et de la mort qui tue pour tenter (Oui, oui, j’ai bien écrit tenter) de me déstabiliser. C’était bien joué, chère Maggie, mais tu avais bien là oublié ma botte secrète!

Les oreillers se dirigeaient tous dans ma direction. Je réussis à bien en assommer un avant de faire une quasi pirouette pour en éviter un autre qui s’assomma à son tour contre le mur. Et c’est là que j’aperçu la brèche, c'est-à-dire, le moment idéal pour mettre mon plan à exécution. Je devais faire vite, les deux oreillers que j’avais mis hors d’état de nuire avaient déjà repris le boulot et une armée me pourchassait encore! Je lâchai les armes (les trois oreillers que j'avais toujours en main), mais ce n’était pas pour abandonner! Je m’élançai entre deux oreillers qui me pourchassaient, puis je fis un plongeon bien calculer pour atterrir sur ma cible principale : la gauche de Maggie. La distance était idéale pour l’agripper et lui faire un gros câlin alors que les oreillers nous projetèrent un peu plus loin. Oui, oui, elle m’avait servi quelque peu de bouclier, mais j’étais certaine qu’elle serait heureuse. Je venais de lui faire un câlin!

Je me débattais encore avec les derniers oreillers lorsque j’accrochai la table où étaient logés la limonade et les loukoums. Saviez-vous que le sucre à glacer est très volatile? Presque autant que l’acétone, à ce qu’on dit! Eh bien, si je n’en étais pas encore certaine, j’avais ma confirmation. Mes vêtements aussi alors qu’un mélange visqueux de limonade sucrée et de loukoums s’accumulait sur ceux-ci. J’étais à tout le moins… collante. Et je ne savais pas si Maggie commençait à me trouver collante, mais je mis fin à notre « étreinte ».

Je relevai la tête, un oreiller frappant toujours contre celle-ci. Je le pris et le plaqua violemment au sol, celui-ci se débattait, mais ce n’était rien comparé à l’état de la pièce : le spectacle de plumes et de sucre à glacer, qui… étaient omniprésents, était impressionnant.

Je ne pensais jamais directement et littéralement me battre avec mon oreiller. C’était particulier tout cela.

Je regardai Maggie, un peu mal pour l’état de sa chambre.

-Alors… Ce combat finit-il à égalité?
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Oct - 18:02
Revenir en haut Aller en bas
Ceux qui snobent les batailles d’oreilles n’en n’ont visiblement jamais fait de vraie. Une VRAIE bataille d’oreillers, ça décoiffe! Ça bouge! Ça fait faire du cardio! Ah mais parfaitement mesdames et messieurs! Et Alice m’en donne plus que pour mon argent! Je suis super fière d’elle d’ailleurs, il y a bien longtemps que je ne m’étais pas amusée comme ça! Il y a différentes façons de s’adonner à une activité, chacune avec un degré différent suivant la proximité de la personne avec qui vous le faites. C’est pour ça que faire du paintball avec des étrangers et faire du paintball entre amis, ce sont deux choses diamétralement différentes. Après bon, on ne va pas faire une thèse de doctorat sur la question, quand même! En fait si, je pourrais. À loisir, pourquoi pas. C’est que j’ai pas mal de temps devant moi, ce serait une façon utile de l’utiliser.

Quel chaos! J’ADORE! C’est parfaitement le genre de choses qui se passe sur une base régulière dans la Cinquième Dimension et c’est ce qui fait qu’on ne s’y ennuie jamais. Enfin… Très rarement, on va dire. Quand tout peut arriver, pour le meilleur et pour le rire… Pourquoi s’en priver? Non vraiment, sincèrement, je ne troquerais ma dimension pour rien au monde. Comme je ne troquerais certainement pas un moment avec ma cousine pour autre chose. Oui, la pièce est en mauvais état, d’accord. Mais encore? Un claquement de doigt et tout sera réglé. Pourquoi se casser la tête avec des problèmes qui n’existent pas? C’est ridicule! Je ne veux pas qu’Alice s’en fasse avec quelque chose qui n’a pas sa raison d’être. Je veux qu’elle passe du bon temps en ma compagnie, justement en oubliant les tracas d’une existence dans la troisième dimension.

Mais la bataille d’oreillers, demandez-vous, qu’en est-il? Oui, la contre-attaque d’Alice a été audacieuse et le revirement de situation intéressant mais est-ce que cela constitue réellement une égalité? Voilà une question intéressante. Très intéressante même. Il faudrait consulter des experts. Lire divers textes traitant de la question. Mais ce genre de choses prend du temps, non? Enfin si mais non parce que je peux aussi claquer des doigts et faire en sorte d’avoir le panel d’experts nécessaire pour débattre de la question. Ce que je fais sans honte, sans regret et sans remords. Autour d’une table ronde, donc un groupe d’expert commence à débattre des tactiques et stratégies utilisées de part et d’autre avant d’en venir à une conclusion des plus surprenantes. Ils déclarent Alice gagnante! Mais que… QUOI!? Mais c’est impossible! Comment ça? Je proteste! Carton rouge!

Puisque c’est comme ça, je boude! C’est quand même le monde à l’envers! Battue à mon propre jeu, sur mon propre terrain! C’est absolument… Non. En fait si. C’est parfaitement comme ça que ça fonctionne par chez nous! Rendre l’impossible possible! C’est parfaitement Cinquième Dimension! Ma séance de boudage ne dure pas longtemps, remplacée par une petite crise d’hilarité. C’est encore mieux que je ne l’aurais espéré! Alice fait des choses comme on les fait par chez nous sans même s’en rendre compte! Elle est trop forte cette petite! Ah je l’adore. Je vais clairement garder un œil sur elle. J’ai tellement hâte de voir quel chaos elle va relâcher sur le monde, volontairement ou non. Oh ne vous trompez pas. Il ne reste jamais passif bien longtemps celui-là. Allez, petit claquement de doigts pour tout remettre en ordre, histoire d’être « au propre ».


« Et bien il semblerait qu’au final ce soit toi qui gagne, chère cousine. Bien jouée. Vraiment bien joué. Je ne m’attendais pas à ce revirement de situation mais c’est très Cinquième Dimension donc je ne peux qu’approuver. Les experts ont parlé : je reconnais ma défaite. Mais prends garde! Ma revanche sera terrible! À la gagnante l’embarras du choix dans ce cas : qu’est-ce qu’on fait maintenant, ô grande championne? »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Dim 7 Oct - 21:49
Revenir en haut Aller en bas
En voyant le panel d’experts arrivés -alors qu’ils avaient été matérialisés par Maggie-, je savais que c’était, dès lors, le début de la fin. Elle sortirait gagnante pour sûr, ELLE avait appelé les jurés! Elle les avait créés!

J’affichai tout de même une moue surprise sur le coup, désolée si la banale humaine en moi était encore étonnée des proportions que pouvait prendre mes pouvoirs, mais surtout les siens! C’était peu dire… Si elle le désirait, ma cousine, cette charmante jeune femme, pourrait être la reine du monde entier plusieurs fois et même de façon exponentielle. Elle pourrait réfuter n’importe quelle loi qui a été prouvée par les plus grands scientifiques de mon monde d’origine. Si seulement elle avait pu faire cela à l’époque où j’avais encore des examens de physique… ainsi il m’aurait été possible d’avoir des résultats acceptables en inventant des théories!

Pendant que les jurés se consultaient et que j’étais aux prises avec mes rêveries, l’oreiller avait réussi à filer en douce de sous mon pied et ne prit pas de temps avant de me plaquer contre le mur, puis de m’attaquer au visage. Je ne fis ni une ni deux et je sautai au sol comme pour lui faire une prise de catch avec le coude, vous voyez le genre? Je l’eus en plein dans la table ronde! Toutefois, celui-ci était tenace et je dus l’écarter avec mes deux bras et mon tronc pour le maintenir contre le sol.


Nous nous débâtâmes ainsi pendant quelques instants. Ce fut le verdict des juges qui nous fîmes arrêter drastiquement. L’oreiller et moi tournâmes notre tête (si on pouvait considérer qu’il avait une tête… disons sa partie frontale avant), regardant les juges, puis nous regardant mutuellement à plusieurs reprises.

Un « Quouuua? » sortit aussi simultanément de nos corps. Je regardai l’oreiller étonnée.

-Tu parles?!

Celui-ci se déprit de mon emprise, lissa son ventre d’un air un peu indigné et se mit à marcher (oui, marcher avec ses petits coins, je vous jure) vers une petite porte et il disparut. Moi qui pensait m’être fait un ami (ressentir, ici, mon sarcasme).

Je me redressai et imitai un peu l’oreiller en replaçant mes vêtements et mes cheveux. Ce combat freestyle avec l’oreiller m’avait encore plus décoiffée et le pauvre… il allait avoir besoin de passer à la machine avec toute la limonade et le sucre à glacé que j’avais sur moi, à moins que Maggie s’en charge.

J’avais justement une Maggie qui boudait à côté de moi; je comprenais pourquoi elle était aussi douée en matière de boudage, après autant d’années de pratique, hein…

Je souris tout de même en me disant que ces jurés avaient été plus impartiaux que pas mal de comités olympiques, mais ça, c’était une autre histoire!

Maggie fut prise d’un rire avant de claquer des doigts… et tout revint comme avant. Mes vêtements étaient nettement plus confortables. Je profitai de l’occasion pour sauter sur le plateau de loukoums (Non, non… pas littéralement, je ne l’avais guère dit à voix haute).

Elle avait décidément l’air de bien prendre sa défaite. J’étais bien contente. Je ne voulais pas me mettre ma toute nouvelle cousine à dos!

Que faire? Eh bien, Maggie! Voyons voir. Nous avions pratiqué dans un milieu théoriquement très peu dangereux et j’étais bien curieuse de voir jusqu’où ma cousine pouvait aller…

Et si nous allions réellement sur le terrain?

J’avalai quelques loukoums et un verre de limonade avant de répondre. Il fallait bien reprendre de l’énergie! Bon, rien de tout ça n’était calorique… alors, oui, il n’y avait là pas d’énergie… mais bon peut-être était-ce juste un peu de gourmandise? Bref.

-Je suis prête à aller sur un terrain palpitant et des plus dangereux, cousine! Direction la mer! Allons voguer sur les océans et rencontrer Jack Sparrow et son équipage! ARG! À BABORD ET À L’ABORDAGE!

J’étais sur son lit, debout, la jambe sur un oreiller que je prenais décidément pour un rocher, en train de tendre une épée visiblement imaginaire. Peut-être m’étais-je un peu trop prise au jeu.

Je souris à Maggie, un peu mal, mais je ne pouvais m’empêcher de bien rire et m’amuser en sa compagnie! Que vouliez-vous? C'était l'effet Maggie M.!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Oct - 23:40
Revenir en haut Aller en bas
Ah on va jouer les pirates là? Tant mieux! Ça promet d’être amusant. Les galions, les canons, les combats épiques sous une musique qui l’est tout autant… Sauf que je ne veux pas jouer les pirates. C’est sale, c’est grossier et c’est méchant. Corsaire, à la rigueur. Mieux encore, amirale Maggie, à la tête d’une impressionnante flotte venue botter le derrière de ceux qui pillent et qui tuent par cruauté et par cupidité. Je ne sais pas quel rôle veut jouer Alice : à elle de choisir. Le décor change et se transforme, encore une fois et tout d’un coup c’est le cri des mouettes, l’odeur de l’air style sel de mer et les injonctions des soldats et des marins qui nous entourent. C’est plus vrai que vrai, évidemment. C’est signé Maggie de la Cinquième Dimension. Je connais mon affaire, quand même, pour qui me prenez-vous? Une novice?
 
Au loin, une île tropicale comme on en voit uniquement dans les récits de fiction, les films et son imagination. Plage de sable fin, palmiers, une eau cristalline et j’en passe. Cependant il ne faudrait pas se laisser captiver par pareil paysage, non. Des pirates, nous apprend un narrateur invisible, rôdent dans ces eaux et pour cause! Le trésor d’une civilisation perdue serait enterré quelque part sur l’île, suscitant jalousie et convoitise. Nous avons été envoyées par un royaume X gouverné par une reine juste et bonne qui veut mettre fin au règne d’un terrible roi pirate qui n’a qu’un seul désir : mettre la main sur le trésor pour mettre ledit royaume à feu et à sang. Nous sommes les gentils : on ne va pas permettre une telle chose! Jamais! Enfin… Pas moi. Dans un rôle ou dans la vraie vie, je suis opposée à ce qu’on fasse mal aux autres ou qu’on tue. Ceci étant dit…
 
Je ne suis pas une pacifiste pour autant. Je suis une farceuse. Et s’il faut bombarder un méchant à coup de tartes à la crème, comptez sur moi. Ou lui envoyer un manche de râteau sur le nez. Je vous le dis il y a des gags qui ne se démodent pas. Loin de là. Des classiques, qu’on appelle ça. Tout ça pour dire que nous voilà prêtes à affronter un méchant qui n’a pas encore montré le bout de son nez. Il va bien finir par le faire mais avant, pour faire bonne figure, il faut introduire nos personnages. Eh non, je vous ai bien eu! Je ne suis pas amirale d’une grande flotte faite pour la chasse aux méchants! Comment voulez-vous que je donne des ordres, pour commencer? Pour réussir un coup pareil, il faudrait que je sois sérieuse… Et ça n’a jamais été mon fort. Loin de là. J’ai essayé. Je vous le jure. Sans grand succès d’ailleurs. Je finis toujours par éclater de rire.
 
Alors quel est mon rôle dans cette histoire? Je suis celle qui rend les marins heureux! Mais non, bande de pervers, pas comme ça! Je suis, vous saurez, la cuisinière du navire et Maggie, dans la fiction comme dans la réalité, est une vraie pro quand il faut faire à manger. Pourquoi? Parce que la gastronomie appelle au partage et je suis quelqu’un qui fondamentalement aime partager : une blague, un rire, un « cupcake »… Mais attention! Quiconque entre dans mon domaine sans permission va se prendre un coup de louche sur la tête! C’est MA cuisine! Quant à Alice, je lui laisse le beau rôle : elle sera la capitaine du navire! Il en faut bien une pour prendre les décisions matures… Et malgré mon âge, ce n’est certainement pas moi. C’est le genre de la branche maternelle de la famille et je tiens plus de mon père alors… À d’autres la chance de voler la vedette, je m’en passe volontiers!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Mar 30 Oct - 3:35
Revenir en haut Aller en bas
Le décor se mit à changer de façon instantanée autour de moi. C’était très impressionnant, mais je devais avouer que je ne savais plus trop où me mettre entre tous ces matelots et leurs supérieurs qui déambulaient sur le pont, ayant tous des responsabilités plus importantes les unes que les autres.

Je me demandais bien quoi faire, restant non loin de l’assiette de loukoums qui tenait encore sur la rembarde. J’arrêtai d’en manger en voyant un bel homme me regardant d’un regard désapprobateur. Je me sentis mal. J’en mangeais trop, c’est ça? J’allais grossir… nous n’étions plus dans l’espace sécuritaire. Il avait raison. J’allais prendre du poids. Je devais aller m’entraîner. Il devait bien y avoir une salle d’entraînement pour tous ces jeunes gens musclés sur ce bateau! Je courrai loin de l’assiette en essayant d’aller rejoindre Maggie, mais on m’en empêcha. Puis, le narrateur me fit sursauter. Pouvais-je me permettre de briser le quatrième mur pour mettre fin à cette recherche de la salle de gym?

Je me mis à broyer un peu de noir dans mon coin. Autant aller faire un tour avec les sirènes. D’ailleurs, pouvait-on leur faire confiance dans cet univers? Et les fées, elles existaient? Si je voulais qu’elle perdure, selon un certain conte, je ne devais surtout pas manifester cette interrogation à voix haute.

Je m’assis tout prêt de la proue du navire. Qu’est-ce qui pouvait bien m’arriver de si dangereux dans un univers créer par ma cousine de toute façon? Et cette eau n’avait décidément pas l’air aussi froide que celle du Saint-Laurent. Effectivement, le nom que l’on donne à l’une de ses baies était quelque peu trompeur. La Baie des chaleurs… parfois, on ne savait plus trop où étaient passées ces chaleurs. Surtout lorsqu’on était une grand-mère conservant l’eau de sa piscine à 80 (pour ceux qui ne seraient pas familier avec le système impérial, cela équivaut à environ 27 degrés Celsius).

Il fallait que je revienne à mes moutons, oui, je m’étais presque mise à les compter pour m’endormir. Une petite sieste en ce début de journée (à en voir le soleil), ne me ferait pas de mal. Surtout après avoir utilisé autant d’énergie pour une bataille d’oreiller et une pratique avec le contrôle de mes pouvoirs.

Alors que mes yeux se fermaient, une main vint tapoter mon épaule.

-Capitaine!
-La Capitaine Marzena n'est pas ici, jeune homme, dis-je en faisant glisser sa main de mon… uniforme.

Je me levai en sursautant. Un uniforme?!

-Présentez-vous, jeune homme!
-Maître de première classe Luft, Amirale Andersen, dit-il en me saluant. Je le saluai en retour.
-Repos. Amenez-moi à mon poste, je vous prie, mais avant je veux voir... Maggie.

Sans poser de question, l’homme si dirigea vers un corridor et en emprunta plusieurs l’un à la suite de l’autre. J’étais presque étourdie. J’aurais besoin d’un guide pour retrouver mon chemin.

-Je dois vous dire que nous avons un problème avec les voiles, Capitaine. Un amas de mouettes s'est rué vers celles-ci après que la cuisinière les ait badigeonnées de sa nouvelle sauce. Voici la cuisine.
-Merci, envoyez quelqu’un avertir le vice-amiral et attendez-moi ici.

La cuisine? J’entrai à l’intérieur. C’était bien plus chaotique que le restant du bateau.

-MAGGIE! Pourquoi j’étais la fille qui s’endormait près de la proue du bateau et maintenant, je suis la capitaine de ce navire?! Et c'est quoi cette histoire de sauce sur les voiles?!

Je ne la voyais pas.

-Maaaagggieee?!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 552
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Nov - 1:24
Revenir en haut Aller en bas
 « Mais euh! On ne t’a jamais dit que c’était très grossier d’interrompre une artiste en pleine création? Je te jure ces marins, aucun sens de la gastronomie. Il y en a un qui a osé demander du sel. DU SEL! Dans MON potage! Un potage préparé avec amour et débordant de vitamines pour garder un équipage en santé! Du sel! C’est une aberration! Une abomination! Une hérésie! »
 
Comptez sur moi pour râler un bon coup dans le rôle de la cuisinière se considérant comme une artiste et une visionnaire. Oh et le coup de la sauce dans les voiles? Ça leur apprendra à dire qu’ils en ont assez du poisson et qu’ils veulent du poulet. Où allons-nous trouver du poulet en pleine mer, je vous le demande! Alors pour les faire taire, ils en auront de la volaille… Enfin… Du volatile… Cuisses de mouettes et poitrines de mouettes pour tout le monde! Évidemment, vous me connaissez. Je ne tue pas. Je ne blesse pas. Alors ce qui finit dans ma cuisine se transforme magiquement en le plat de mon choix et comme rien de ce qui nous entoure n’est vrai… Je ne tue rien ni personne, j’altère mes propres créations. C’est une nuance colossale pour quelqu’un comme moi. Vous ne pouvez pas comprendre, vous pensez en trois dimensions! Nah!
 
Et puis du reste, je joue le jeu de Maggie l’innocente. De quoi tu parles, que je lui demande. Tu as toujours été le capitaine de ce navire, dis-je de ce ton de voix bien trop rationnel et catégorique pour être 100% Maggie Marzena. Je suis espiègle par nature, c’est quand je suis sérieuse qu’il faut se méfier le plus. Et j’explique toute l’histoire de sauce dans les voiles en me retenant intérieurement de rire. N’importe qui d’autre essaierait d’expliquer pareille chose passerait pour un fou. Moi? C’est tellement clair et logique qu’on pourrait le croire si tant est qu’on accepte cinq minutes que quelqu’un de sain d’esprit puisse envisager un tel plan. Autrement dit…Facile à entendre, difficile à avaler mais… C’est la seule explication que j’accepte de donner donc c’est à prendre ou à laisser! C’est très mal me connaitre sinon. On ne se refait pas!

 
 « Du coup… Ils voulaient manger de la volaille? Ils auront l’occasion de le faire. Moi je fais juste faire en sorte que les gens que je nourris soient satisfaits. Où veulent-ils trouver du poulet en pleine mer de toute façon? Ces marins, aucune logique. Ils en ont marre du poisson. Ils auraient dû y penser AVANT de s’embarquer sur un bateau, cette bande de zouaves! Et puis bon ça va partir à la prochaine pluie! »
 
Je me laisse vraiment prendre au jeu, je m’amuse bien trop pour quitter mon personnage et répondre aux interrogations pourtant légitimes de ma cousine. Joue le jeu Alice parce que c’est le seul moyen pour toi d’obtenir quelque réponse que ce soit de ma part. C’est rare des gens qui veulent jouer avec moi! John est trop sérieux de toute façon. Il me donne de la crème glacée mais il a râlé quand il a été transformé en LEGO. Au moins ma cousine est à moitié Cinquième Dimension, elle comprend donc en partie mon désir de Chaos qui se manifeste par ma forme toute particulière d’humour. Inoffensive je vous dis! Je suis loin d’être méchante voyons! Je veux juste m’amuser et m’assurer que ceux autour de moi le sont aussi… Mais certainement pas ces marins qui viennent se plaindre à grand bruit dans MA cuisine! Arrière, braillards ou vous tâterez de ma louche!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Lun 5 Nov - 2:23
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: