Partagez | 
 

 Astarte, Impératrice du Serpent d'Argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Astarte, Impératrice du Serpent d'Argent   Ven 12 Mai - 22:29



Astarte





❯ FEAT :Ronda Rousey
Informations Générales


❯ Nom : Astarte
❯ Pseudo : Impératrice du Serpent d’Argent / Commandant Astarte
❯ Identité Publique ? : Tesatra Eudoxia
❯ Ville : Gateway City / Rheelasia / Vaisseau amiral de la Citizenry
❯ Lieu & Date de Naissance : Themyscira, il y a plus de 3000 ans
❯ Race : À la base, amazone, maintenant…
❯ Métier : Commandant Suprême de la Citizenry
❯ Orientation Sexuelle : Homosexuelle
❯ Situation Amoureuse : C’est compliqué
❯ Groupe : Indépendante
❯ Sous-Groupe : Citizenry
❯ Pv|Scénario|Inventé : Personnage du Wonderverse

Caractère

Astarte est folle. C’est dommage, mais c’est comme ça. Une longue liste de traumatisme subis pendant trente siècles ont eu raison de sa santé mentale et c’est un miracle que quelque part là-dedans cela tienne encore avec une logique malade mais étonnamment fonctionnelle. Elle imprévisible, calme une seconde et menaçante la seconde suivante et ce n’est pas pour rien que certains de ses subordonnés convoitent son trône. Ses souvenirs sont altérés, déformés et pervertis, ce qui fait qu’elle en veut à la galaxie entière sans nécessairement comprendre ou savoir pourquoi. C’est encore pire depuis qu’elle a appris qu’elle a vraisemblablement perdu sa sœur, que Wonder Woman a tué sa fille et que pour la première fois de sa vie, une invasion de la Citizenry a échouée. C’est une bombe à retardement et quand elle va exploser, les dommages seront cataclysmiques.

Malgré tout, elle reste une leader redoutablement efficace et si tout ne va pas bien au pays des neurones, elle a guidé la Citizenry pendant plus de trois mille ans sans rencontrer de défaite avant de s’attaquer à la terre. Quand on connait le nombre de puissances galactiques et universelles qu’il y a là-haut, cela en dit long sur sa rare compétence. Elle peut faire une obsession sur une chose, par exemple, sur Wonder Woman face à qui elle compte prendre une revanche magistrale. On peut plus ou moins raisonner avec elle, si vous êtes suffisamment malin pour contourner son endoctrinement et ses traumatismes. Mais faites bien attention : coupez le mauvais fil et la bombe explosera. Pour Astarte tous les moyens sont bons pour arriver  à ses objectifs. Maintenant qu’elle est sur Terre, elle risque de vouloir former des alliances contre sa nièce. Les ennemis de mon ennemi…


IL ÉTAIT UNE FOIS...


Astarte est née en Grèce et est la sœur ainée d’Hippolyta. Quand la future reine des amazones était encore bébé, une race extraterrestre du nom de la Citizenry fit son apparition, dans le but d’enlever Hippolyta, une chose qu’Astarte ne comptait pas permettre. Pour l’amazone, sa sœur cadette était tout au monde. C’était il y a plus de trois mille ans. Pour la jeune fille, c’était impensable d’être séparé de sa sœur et elle chercha à comprendre pourquoi ils en avaient après elle. Alors ils lui expliquèrent qu’ils ne venaient pas de ce monde, qu’ils étaient nomades et qu’il était de coutume pour eux d’amener cent jeunes filles avec eux, des jeunes filles d’exception, de refaire le plein de provisions et de repartir. Elle leur demanda si elle pouvait venir aussi mais on lui fit savoir qu’on ne voulait pas d’elle. Juste d’Hippolyta. C’était pour elle qu’ils étaient là.

Elle leur demanda si Hippolyta se souviendrait d’elle. On lui répondit que non. Que c’était la procédure standard : une personne prise par la Citizenry oublierait sa vie avant de les rejoindre pour éviter de douloureux souvenirs. Mais elle, elle n’oublierait rien de cela. Alors Astarte décida de faire un choix qui allait changer sa vie. Elle leur demanda puis les supplia de la prendre elle et de laisser sa sœur en paix, sa sœur qui comptait tellement pour elle. On lui demanda si elle était certaine de son choix. Qu’elle pouvait encore changer d’idée. Mais dans la tête d’Astarte, si son sacrifice permettait à Hippolyta d’échapper à… Elle ne savait pas trop quoi. Oui. Oui elle était certaine. Impressionnés par cette détermination venant d’une personne si jeune, ils acceptèrent et cette nuit-là, Astarte perdit sa sœur et ses souvenirs. Enfin, c’est ce qui aurait dû se passer.

Elle aurait dû oublier sa vie avant d’être intégrée dans la Citizenry. Mais ce ne fut pas le cas. Pour d’obscures raisons, il s’avéra que soit la technologie de la Citizenry fonctionnait mal avec les amazones ou alors Astarte était beaucoup plus forte qu’initialement anticipé. Et ce ne fut pas faute d’avoir essayé de lui faire oublier sa vie d’avant. Rien n’y fit. Au fil du temps, lentement mais sûrement, Astarte commença à perdre peu à peu la raison, ses souvenirs, sa perception des choses et les mauvais traitements subis, la rendant de plus en plus agressive, de plus en plus impitoyable. Tantôt, Hippolyta était sa seule motivation à continuer. Quelques instants plus tard, elle avait des envies de meurtre car son sacrifice avait servi à l’épargner… Pour rien.

De par sa nature d’amazone, on se rendit vite compte qu’elle était une guerrière exceptionnelle. Si à l’époque la Citizenry était différente et faisait montre de davantage de compassion, on peut se demander quel genre de compassion, considérant que ces extraterrestres transformèrent une fière amazone en un monstre sanguinaire. Un monstre sanguinaire qui allait gravir la hiérarchie en laissant derrière elle des rivières de sang. Au plus fort l’emporte. Éventuellement, elle tua le capitaine qui l’avait enlevé, arraché à sa sœur, à sa famille et ultimement, elle devint leur chef suprême. Malheureusement, cela ne constitua pas une fin heureuse, ça non. Astarte était animée d’une haine trop grande pour être contenue, son esprit avait trop souffert pour lui offrir toute la stabilité mentale dont elle avait besoin et elle décida de modeler la Citizenry selon sa vision.

Elle décida de refaire la Citizenry selon ce que son esprit malade se souvenait des amazones. Son peuple d’origine. Une société où les femmes dominaient et où mâles étaient de simples ressources naturelles. Un gant de fer sur un poing d’acier. Astarte transforma la Citzenry en une force implacable et destructrice pour qui les mondes n’étaient que des sources de nourriture et de ressources naturelles, sans aucun égard pour les vies à leur surface. Des endroits servant à fournir de nouvelles technologies pour l’arsenal de la Citizenry. De nouvelles cibles à absorber et à inclure dans la Citizenry. Et bien sûr, dans un acte de revanche purement sadique, elle continua de perpétrer la tradition d’enlever cent femmes de talent pour servir ses noirs desseins. Elle ferait trembler la galaxie, y compris les Oans. Aucune reddition. Aucun prisonnier.

Toute la technologie de la Citizenry fut tournée vers ces objectifs, Astarte supervisant personnellement la plupart des projets. Des sondes furent créées pour détecter toute forme de technologie utilisable. D’énormes machines reliées à des cuves allaient transformer chaque parcelle de matière bio organique en une sorte de mixture que remplirait tant les estomacs que les réacteurs de leurs vaisseaux. Disposant de ressources impressionnantes, de nouveaux vaisseaux furent construits. La flotte complète de la Citizenry compte plus de deux cent mille vaisseaux, leur population totalisant celle d’une planète de bonne taille. Des gens dont personne ne voulait. Dont personne ne voudrait. Ils lui appartenaient corps et âme. C’était en contrepartie sa responsabilité de veiller à leurs besoins pour qu’ils puissent encore mieux la servir. Et personne ne faisait exception.

Personne? Non. Personne. Pas même Theana, sa fille unique. Sous le règne d’Astarte, la Citizenry avait utilisé des mâles de divers monde dans des projets génétiques pour en faire de vulgaires bêtes reproductrices. Leur utilité arrivée à terme, ils étaient jetés aux serpents, un autre projet de science issu d’un esprit dément. Ces serpents commençaient minuscules, dévorant toute matière organique à leur portée et quand la nourriture manquait, ils s’entredévoraient. Les rares survivants étaient rapatriés, disséqués et ce qu’ils avaient absorbé rajouté au patrimoine génétique de la Citizenry. En trois mille ans, bien qu’elle ait eu plusieurs rapports visant à la reproduction avec des mâles, elle n’obtint qu’une fille. Contrevenant aux règles de la Citizenry, elle l’éleva personnellement jusqu’à l’âge de deux ans. Theana allait ensuite être la victime d’une expérience cruelle.

Une expérience qui vit la mort de centaines d’enfants de la Citizenry et qui laissa pour seule survivante Theana qui avait fini par éliminer toute compétition. Elle fut surnommée « la bête » et enfermée dans la cellule 17 qui deviendrait son unique demeure. Toujours sous les ordres d’Astarte, un programme de modification génétique des plus radical avait été mis sur pied, capable de transformer un être ordinaire en un être surhumain. Theana allait bénéficier contre son gré de cette technologie. Dans l’esprit malade d’Astarte, elle faisait cela pour protéger sa fille. Pour empêcher qu’on la lui enlève. Malgré tout, elle allait perdre sa fille des mains de sa nièce. Ou plutôt, par la faute de sa nièce. Wonder Woman. Comment la chose était-elle possible? Et bien tout commença avec une invasion (ratée) de la planète Terre. La première invasion de la planète par la Citizenry.

Suivant la procédure standard, le vaisseau personnel d’Astarte s’était positionné au-dessus de la capitale la plus puissante de la planète, Wahsington D.C. Un bouclier d’énergie encerclait la ville et les troupes avaient commencé leur invasion quand Wonder Woman s’interposa. Imaginez le choc pour Astarte de se rendre compte qu’elle avait une nièce. Mais l’invasion devait continuer. La terre allait subir le même sort que les autres planètes, amazones dessus ou non. Dans son esprit malade, elle avait oublié d’où elle venait. Elle se souvenait d’Hippolyta et la ressemblance entre la mère et la fille était indéniable. Ne désirant pas particulièrement faire du mal à la seule personne que sa psyché en miette reconnaissait à moitié, elle demanda à Wonder Woman de se rendre et de l’accompagner. De devenir une partie de la Citizenry. On peut se douter de la réponse.

Cette première rencontre entre l’amazone déchue et sa nièce aurait pu avoir une conclusion moins triste. Wonder Woman, grâce au lasso de la vérité, parvint à donner une mesure de répit à Astarte en lui révélant son passé. Trois mille ans de conditionnement et de traumatisme prirent le dessus quand elle accusa la Citizenry d’avoir voulu Hippolyta et non elle, qu’elle avait payé un prix bien trop fort pour avoir voulu sauver la personne qui comptait le plus pour elle, que trois mille ans d’esclavagisme à manger des choses innommables, à subir les pires tourments et tout cela pour une sœur qui n’avait jamais parlé d’elle à sa nièce, qui n’avait jamais cherché à la retrouver… Non les choses allaient sur une pente descendante et se terminèrent dans l’arène, Wonder Woman affrontant Theana, princesse et championne de la Citizenry et la fierté de sa mère.

Le combat devait être à mort, comme le voulait la doctrine de la Citizenry. Le lieutenant Zusen, qui devint temporairement second pour Wonder Woman dans ce combat, conspira contre les intérêts d’Astarte, ce qui permit à Wonder Woman de raisonner avec Theana et de la calmer. Wonder Woman avait déduit qu’Astarte avait été pendant un temps une amazone. Même les noms qu’elle avait donné la reliait à un passé déformé. Zusen pour Zeus et Theana pour Athéna … Astarte, incapable d’accepter que Wonder Woman ait transformé sa fille en un lamentable échec, disjoncta complètement, ordonnant qu’on les exécute toutes les deux, que le combat était à mort et qu’elle ne reconnaitrait aucune victoire faite par la tricherie. Pour Astarte, Wonder Woman était responsable de la mort de sa fille… Même si c’est elle qui appuya sur la détente. La mère tua la fille.

La suite se devine aisément. Wonder Woman affronta Astarte qui perdit le combat. Zusen déclara Astarte non membre de la Citizenry et qu’elle devait être exécuté immédiatement, que Wonder Woman était leur nouvelle chef. Cette trahison, Astarte n’était pas prête de l’oublier et quand Wonder Woman refusa de la tuer, quand Wonder Woman fit de Zusen sa voix dans la Citizenry pour en réformer les principes et les méthodes, Astarte su qu’elle aurait sa revanche. Un contretemps fâcheux mais elle ne comptait pas abandonner. Wonder Woman amena Astarte à Themyscira pour y être réformée mais c’était sans compter sur les ressources de l’amazone déchue qui parvint à prendre la fuite. Non seulement cela mais elle parvint à quitter la terre et à retourner parmi la Citizenry. On peut deviner aisément la suite des choses, une spirale incontrôlée.

Astarte exécuta Zusen après un combat à mort, en utilisant sa connaissance plus approfondie des lois de la Citizenry. Wonder Woman n’avait pas tué Astarte. Elle faisait de facto acte de faiblesse et ne pouvait donc commander. Zusen avait donc défié la parole d’Astarte, un crime passible de la mort. Et mort il y aurait car Astarte n’avait pas digéré la mort de sa fille par la faute de Wonder Woman. Ordonnant à son vaisseau de changer de cap, elle revint sur terre et avec un commando, s’installa sur la planète pour étudier Wonder Woman et ses alliés. L’heure de la vengeance allait sonner. Car vengeance il y aurait. Si Hippolyta était hors d’atteinte… Wonder Woman ferait amplement l’affaire. Elle ne ferait pas la même erreur deux fois. Si Wonder Woman refusait de collaborer, ce serait un combat à mort. Que lui restait-il à perdre, de toute façon…

De retour sur Terre, elle décida de prendre contrôle d’une petite nation, ce qui lui permettrait de rester hors des radars des super héros tout en ayant une présence plus conséquence sur cette planète. Elle conquis donc Rheelasia, un petit pays asiatique qui était stratégiquement avantageux pour elle et fit ouvrir une ambassade à Gateway City pour garder un œil sur Wonder Woman. Décidant de trouver les ennemis de sa nièce, elle allait pouvoir, grâce à ce point commun, obtenir des alliés de choix dans sa quête pour se venger de la fille de sa sœur et de ce qui fut son peuple. Ceci fait, elle compte bien s’en tenir à son plan initial : dévaster la Terre et reprendre la marche conquérante de la Citizenry à travers l’univers. Aucune planète ne sera épargnée. Et puis bon, c’est ce que Theana aurait voulu : que la Citizenry continue de faire ce qu’elle fait de mieux…



POUVOIRS & HABILITÉS


Étant à la base une amazone, Astarte dispose de kit de pouvoirs de base de la parfaite amazone : intelligence supérieure, super force, super endurance, super résistance, super agilité, super réflexes… Vous voyez le genre. Elle dispose aussi de leur talent supérieur pour le combat au corps à corps et pour le maniement des armes. Du classique, tout ça, rien d’étonnant. Mais qu’en est-il de l’immortalité et de l’autosuffisance?

Oui parce qu’en théorie, si elle n’est plus une amazone, elle devrait avoir perdu son immortalité et comme elle n’est plus sur Themyscira, elle devrait donc être soumise aux besoins de la soif et de la faim. Eh non. Gracieuseté de la Citizenry. Avant qu’elle n’en prenne le contrôle, ce groupe d’extraterrestre nomade disposait déjà de technologies prodigieuses, utilisées pour « augmenter » leur nouvelle acquisition.

Et quand Astarte est devenu chef à la place du chef et bien… Il n’y a pas meilleur cobaye que soi-même et donc  elle a été la première sur laquelle on a mené des expériences génétiques pour améliorer les membres de la Citizenry. Elle est donc en tout point équipée comme une amazone… Tout comme sa fille l’était également. Une leçon que Wonder Woman a apprise à la dure. Malgré tout, Astarte reste une amazone.

Côté équipement, on l’a enlevé avec son équipement complet et si elle n’a plus les dieux pour l’aider, elle a une base de données techniques tellement poussée que l’on pourrait presque dire que c’est de la magie. Pour une faction de conquérants, la Citizenry possède un impressionnant arsenal dont des armes énergétiques capables d’en faire baver même aux amazones. Ces dernières y reconnaitront d’ailleurs une forte influence de leur culture.

Enfin, bien que ce ne soit pas un équipement en tant que tel, Astarte dispose d’une flotte de plus de deux cent mille vaisseaux et de millions de troupes à sa disposition. Si pour le moment une seconde invasion de la terre n’est pas dans ses plans, de dire qu’elle a des ressources presque illimités n’est pas un mensonge. Quand on sait qu’un seul vaisseau de la Citizenry peut améliorer l’équipement des troupes déployées, imaginez une armada…


IRL !!!


Pseudo : V.
Tu as quel âge ? 29 ans
Fréquence de connexion Minimum cinq fois semaine
Tu nous as trouvé où ? Double Compte
Que penses-tu du forum ? Bien hâte de vivre le reboot
T'as un autre compte ? Lequel ? Oui, Maggie Marzena
Code de validation Vu
Autre choses ? ...


© Never-Utopia par Koalz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMIN ♔ TITANS, TOGETHER !
Messages : 489 Age du joueur : 19 Crédits : Tumblr (gifs) - Moi (avatar/codes) Batarangs : 563
MessageSujet: Re: Astarte, Impératrice du Serpent d'Argent   Sam 13 Mai - 11:30



Félicitations! Tu es validé(e)!



J'ai tout simplement dévoré ta fiche ! C'est tellement agréable à lire, je ne connaissais pas trop ce personnage mais maintenant j'ai vraiment envie d'en savoir plus, et puis Astarte me fait vraiment de la peine lors de certains passages... Quoi qu'il en soit il ne me semble pas y avoir de problèmes avec ta fiche, j'ai vraiment hâte de lire tes RP.

Bravo, tu es donc désormais validé(e)! Il ne te reste plus qu'à trouver ta place sur le forum et pour cela tu pourras bien sûr compter sur le staff mais aussi sur nos membres qui t'accueilleront, à ne pas en douter, comme il se doit. Tu fais désormais parti de la grande famille de LOD et nous te souhaitons encore une fois la bienvenue parmi nous!

Pour le bien de ton intégration, voici quelques liens qui pourraient t'être bien utiles:

- ICI, tu pourras gérer ta fiche de liens et ainsi agrandir ton entourage!

- ICI, tu pourras gérer ta fiche de RP et ainsi te lancer plus facilement dans l'arène!

- ICI, tu pourras trouver l'explication de notre système de points, les "Batarangs"!

- ICI, tu trouveras les Quartiers Généraux, où tu pourras intégrer si tu le souhaites l'un des Sous-Groupes (Justice League, Team Titans, Injustice League, Suicide Squad).

- ICI, tu pourras participer aux intrigues proposées par le Staff et ainsi faire avancer l'histoire du forum!

- ICI, tu pourras participer à l'animation des "Carnets Defis" et ainsi remporter tout un tas de Batarangs!

- ICI, tu pourras faire des demandes diverses et variées pour améliorer ton expérience de jeu sur LOD!

Bon jeu parmi nous et à très vite!


C O D E © W H A T S E R N A M E .


_________________


LIBRE SERVICE:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://lstwizzle.tumblr.com/ En ligne
avatar
FONDATRICE ☢ THORNY ROSE
Messages : 1377 Age du joueur : 29 Crédits : Tumblr Batarangs : 1044
MessageSujet: Re: Astarte, Impératrice du Serpent d'Argent   Dim 14 Mai - 10:00

Re-bienvenue parmi nous!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Astarte, Impératrice du Serpent d'Argent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "l'impératrice de cire", une aventure des soeurs Parker
» [Frèches, José] L'Impératrice de la Soie
» [IH Asa] Lin Yao, impératrice
» SEVERINE impératrice règnant seule
» Impératrice Romaine, mais laquelle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Carnet des Joueurs :: Présentations :: Validées-
Sauter vers:  



Batman a été enlevé par Astarte pour attirer Wonder Woman vers la Citizenry. Un combat éclatera t-il entre la tante et la nièce ? Suivez l'affaire par ICI!


Les habitants de Floride secoués par un affrontement entre le Feu et la glace ! À Miami Beach, un homme, manifestement possédé, tente d'empêcher Killer Frost de nuire ! Suivez l'affaire par ICI!


Un certain Chevalier d'Arkham vient de prendre en otage un immeuble entier. Black Canary tente de l'arrêter pour le livrer aux mains de la Justice. Suivez l'affaire par ICI!