Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(bat-kids) NEVER ALONE, ALWAYS TOGETHER.

NEVER ALONE, ALWAYS TOGETHER (batsiblings).
« Un frère ou une sœur peut être le gardien de ton identité, la seule personne possédant les clés de la connaissance illimitée et secrète de toi-même. » — Marian Sandmaier.


La solitude. Elle est un poids qui te colle à la peau, qui s'infiltre dans tes os ; cette démangeaison qui jamais ne s'en va, pas même lorsque ta peau se retrouve déjà sous tes ongles et que ton corps saigne abondamment. Tu es seul, seul face à l’immensité du monde. Tu vois la vie défiler devant tes yeux, une foule de gens qui passent mais jamais ne s'arrêtent quand toi tu pleures de froid. Elle est un manque à combler, un vide à remplir – et toutes les promesses de ne jamais te laisser tomber ne se sont au final que des paroles dans le vent, balayées aussi vite que le temps ne passe.

D'aussi loin qu'il s'en souvienne, la solitude a toujours été la plus grande crainte de Dick Grayson. Pourtant, on ne peut pas vraiment dire que le garçon ait été seul durant son enfance, même après la mort de ses parents – quand son monde s'est écroulé. Il y avait certes Alfred, mais Bruce aussi a toujours été là, à sa manière. Présent et bienveillant. Il est bien aisé de s'imaginer cette figure paternelle froide et distante venant du porteur du masque de chauve-souris, mais le milliardaire est bien loin de cette image aux yeux de Grayson. Il est celui qui le laissait se glisser dans son lit sans dire un mot lorsqu'il était en proie aux terreurs nocturnes à son arrivée au manoir, et qui ne l'a jamais questionné à ce sujet – parce qu'il ne comprenait que trop bien ce que vivait l'enfant. Il est celui qui lui a fait confiance en lui confiant son secret inavouable au tout début ; et qui l'a ensuite laissé rejoindre sa cause – lui offrant une nouvelle raison de se battre. Il est celui qui lui a appris à jouer au basket-ball, celui qui l'a amené voir son premier match de hockey sur glace.

Mais surtout, il est cet homme qui a posé sa main chaude et protectrice sur son épaule au pire moment de sa vie, lui promettant que tout irait bien – et tenant cette promesse jusqu'au bout. Et même si Dick ne l'a jamais appelé autrement que par son prénom, une entente implicite entre les deux Wayne – l'un pour ne pas oublier ses racines et l'autre pour ne pas remplacer un être cher –, Bruce est son père.

Alors effectivement, particulièrement tactile le jeune homme aurait sans doute apprécié un peu moins de distance physique entre Bruce et lui lorsqu'il était enfant. Mais cela représente tellement peu par rapport à tout ce que l'homme a sacrifié pour lui – pour contribuer à faire de lui la personne qu'il est aujourd’hui. Et quand bien même ils ont tous deux connu des périodes de tensions, Grayson n'a jamais cessé une seule seconde de lui en être reconnaissant, prêt à lui donner ce qu'il a de plus cher en retour – le point d'origine de sa loyauté sans failles. Au final, si quelqu'un pourrait aisément se vanter de connaître Bruce Wayne mieux que quiconque, à l'exception d’Alfred, c'est bien Richard.

Seulement, durant ces neuf longues années comme fils unique, le jeune homme a toujours eu cette affreuse sensation de solitude qui le rongeait malgré tout. Une sorte de vide que même ses meilleurs amis ne parvenaient pas à combler, pas totalement. Dick ne s'est senti réellement complet qu'à l'arrivée de Jason au manoir, quand il a enfin compris qu'il avait toujours été destiné avant tout à être un grand frère – la plus belle chose qui lui soit arrivée.

Héros à part entière, fondateur des Titans et ancien membre de la Ligue, Grayson a toujours accordé la plus grande importance à sa famille quoi qu'il en coûte ; et plus encore à chacun de ses frères et sœurs. Peut-être est-ce le fruit de sa culture romani, ou encore le fait d'avoir déjà perdu une famille à l'aube de sa vie ; sans doute un mélange des deux assaisonné par son instinct protecteur un peu trop prononcé au goût de certains. Un côté « papa poule » qui ne s'est certainement pas arrangé après la disparition de Jason – même s'il s'est avéré que ce dernier était même trop entêté pour rester mort bien longtemps. Sa fratrie est à la fois sa plus grande responsabilité, mais également sa plus grande fierté. Il trouve toujours le temps pour eux, parce que leurs problèmes sont aussi les siens.

Alors quand ça ne va pas, il ressent ce besoin viscéral de tout arranger – de rendre les chose meilleures. Autrement, c'est la tristesse qui le ronge.

D'abord il y a eu Tim. Il sait que d'une certaine manière la « mort » de Bruce les a éloignés, et même s'ils ont déjà eu l'occasion de mettre les points sur les i et de se retrouver depuis ; il y a certaines choses qui marquent. Sans oublier que le garçon lui en a également voulu de lui avoir caché la vérité à propos de Steph – et même si encore aujourd'hui Dick est convaincu d'avoir fait le bon choix, il ne peut pas vraiment blâmer son cadet. Il aurait probablement réagi de la même manière si les rôles avaient été inversés.

Passons ensuite le cas de Jason, qui est tout simplement Jason, une tête à claques en colère contre le monde entier. De même pour la trahison de Damian, toujours aussi douloureuse pour leur ainé.

Et enfin, il y a eu Cassandra ; sans doute la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Grayson a bien remarqué que son comportement a changé depuis leur saut temporel, un peu comme si elle n'était jamais complètement revenue de ce bien sombre futur. Sa jeune sœur n'a jamais été spécialement bavarde – et pour cause –, mais ces dernières semaines il a bien noté le mutisme dans lequel elle semble s'être de nouveau enfermée. Tout comme la tristesse qu'il lui surprend parfois peinte sur le visage quand il rentre, malgré ses efforts pour la dissimuler. Il a d'abord pensé qu'elle avait besoin d'un peu d'espace, de temps juste pour elle. Cassandra a peut-être une détermination en fer forgée, elle est peut-être la plus forte d'entre eux sur certains aspect, il n'empêche qu'elle reste aussi assurément une personne sensible, à sa manière. Et s'il est facile d'oublier sa jeunesse au profit de sa maturité, Dick est bien conscient qu'elle n'est pas ce chevalier en armure impénétrable que tout le monde s'accorde à penser. Alors voyant que son état n'allait pas en s'améliorant, il a tenté d'ouvrir le dialogue, de faire un pas vers elle pour comprendre l'origine de son tourment. D'être là pour elle, tout comme elle l'a soutenu après l'agression de Barbara.

C'est sur ce dernier point que l'officier du GCPD a compris qu'ils avaient tous besoin d'un break, d'un temps mort loin de tout et surtout de leur vie bien trop mouvementée. Un moment où se retrouver, juste eux, la bat-fratrie, pour se reconnecter à l’essentiel. Parce qu'ils ont la chance de partager un lien précieux, quelque chose qui les rend plus forts lorsqu'ils sont ensembles et qui doit être entretenu. C'est de cette manière qu'a germé cette idée peut-être un peu folle dans sa tête, l'idée de partir quelques jours en camping sauvage. Tous ensemble, sans exception.

Pas même les exilés.

Dick a pris le soin de laisser un message à Jason avant de partir, nourrissant le faible espoir de se voir accordé une nouvelle chance - sans jamais obtenir de réponse de sa part. Il s'est finalement laissé persuader qu'il ne viendra pas, c'est pourquoi il n'a pas même prévenu les autres de sa présence potentielle. Qu'est-ce qu'il s'imaginait aussi, le second Robin préfère faire cavalier seul et ne plus rien avoir à faire avec le reste de la famille, il l'a bien fait comprendre. Et pourtant, Grayson aimerait tellement le voir avec eux, tout comme il aurait aimé être un meilleur frère pour lui à l'époque. Il n'a pas même été à ses funérailles, étant dans l'espace à ce moment là. Il y aura une part de culpabilité envers Jason qui jamais ne le quittera. Il pensait seulement que, à la lumière des derniers événements, ils étaient peut-être tous deux sur la bonne voie…

Et pourtant, contre toutes attentes, le cow-boy solitaire a finalement daigné montrer le bout de son nez à la dernière minute – bien entendu accompagné de son chien. Sarcastique et ronchon comme jamais et insistant pour conduire. Il a d'ailleurs eu le dernier mot à ce sujet. Il faut dire, Grayson était bien trop heureux de les voir tous réunis pour réellement lui tenir tête.

***

Voilà alors que le petit comité arrive finalement dans les bois où ils vont séjourner quelques temps, l'essentiel de survie sur le dos et les chaussures bien fermées. Le trajet s'est déroulé sans trop de casse, malgré les disputes pour la musique ou l'itinéraire, ainsi que les piques de chacun (et surtout de Jason, mais on l'aime quand même). Dick claque la porte passager du pick-up et rejoint rapidement les autres.

« Très bien, à partir de maintenant, plus de portable ou de wi-fi. », il dit en regardant malicieusement Timothy. Puis à Jason, il ajoute  « Ni d'armes à feu. »

Le bougre sourit fier comme un paon aux grognements qui résultent de ces deux petites règles. Il attrape alors les épaules de Cassandra dans une étreinte avant d'ouvrir avec elle la marche – Murphy sur les talons –, ne manquant pas une telle occasion de remuer le couteau dans la plaie auprès de ses deux frangins.

« Ahhh ! Je sais pas pour toi Cass, mais je sens que cette petite retraite va être parfaite. », il jubile innocemment.


__________


Circus boy.


ω We're not defined by our tragedies or our turning points. We're defined by the choices we make in the face of them. We're defined by how we choose to react to being challenged.

Spoiler:
 


Dick Grayson
ADMIN ❖ FLYING GRAYSON

Profil
Perso
(bat-kids) NEVER ALONE, ALWAYS TOGETHER. 200w

Pseudo : TWIZZLE
Date d'inscription : 26/06/2016
Crédits : Twizzle
Messages : 2415
Batarangs : 6660
Age du joueur : 21 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
Jeu 4 Avr - 3:16
Revenir en haut Aller en bas


C’est avec perplexité que Cassandra regardait la voiture alors qu’ils étaient tous sur le départ. Rien ne l’avait préparé a l’éventualité d’une échappée pareille, et pour être parfaitement honnête, elle n’en comprenait vraiment ni l’intérêt ni la raison de sa présence ici. Elle ne faisait qu’envoyer des haussements d’épaules a ses frères et d’obéir sagement quand on lui avait demandé de préparer ses affaires pour un petit week end dans la nature. A vrai dire ca ne la rassurait pas vraiment, et les questions se bousculaient dans sa tête. Pourquoi faire ? Comment pouvaient-ils se défendre sans aucune protection, au milieu du rien ? Et surtout : pourquoi devait-elle être présente ?


Never alone, always together

Everything must mean something


Depuis cette terrible épreuve de l’aller retour dans le passé, Cassandra s’était visiblement éloigné de ses frères, et elle imaginait bien qu’aucun n’avait été assez stupide pour ne pas y avoir fait attention. Même a Alfred, elle avait cessé les regards complices, et ne parlons pas de son père adoptif, dont elle se sentait bien plus à l’aise a esquiver la présence récemment. Le fait d’avoir été enfermée et droguée contre son gré, même dans un futur alternatif, lui avait rappelé a quel point sa sécurité était une chose fragile, et a quel point il serait facile que tout ce qu’elle avait construit parte en fumée. Elle ne devait jamais oublié d’où elle venait, et encore moins ce qu’elle avait dut faire dans son passé. Il lui avait suffit de cette escapade temporelle pour remettre en question ce qu’elle avait pensé être acquit, et qu’elle ait un regard neuf sur sa vie actuelle.

Dans une autre vie, les personnes envers lesquels elle avait donné tout sa confiance l’ont enfermé. Même si c’est une chance extrêmement mince, cela reste une éventualité. Devrait-elle vraiment y faire la moindre attention après tout ? N’a-t-elle pas été capable de s’en tirer seule sans leur aide? Certes, elle était bien capable de s’en sortir seule. Elle avait été seule si longtemps qu’il lui semblait normal de pouvoir se débrouiller aisément. Mais il fallait qu’elle se rende a l’évidence : ce n’était plus ce qu’elle souhaitait. Même paradoxalement elle avait affronté toutes ses missions après coup en solitaire. Alors qu’elle avait cruellement besoin de se sentir utile et assisté, d’avoir la certitude que personne ne trouvera jamais rien a redire sur son comportement, et que plus jamais on ne la laissera toute seule. Mais c’était un mirage. Parce que comme elle l’a promit a Bruce, elle portera seule tôt ou tard la culpabilité de son sacrifice. Parce qu’elle a les épaules assez large pour se faire, et qu’elle le souhaite ou non, elle est éternellement seule avec ses secrets. Même Dick le savait : elle en était capable. Tellement capable qu’elle avait pu résoudre seule une crise quand il avait mit leur destin entre ses mains pour retrouver le casque de Nabu. Elle y était parvenue. Seule. Parce qu’il y avait plus urgent a gérer, et que telle qu’elle l’a dit a leur père, elle n’est pas une cible facile. Elle est prête, elle est debout, et elle est indestructible. C’est une denrée connue, c’est un fait acquit par toute la famille. Si elle on la met a terre, elle se relève sans broncher. Depuis qu’elle est une enfant, on lui tire dessus pour s’assurer qu’elle soit capable de le supporter. On en a fait une machine qui est incapable de tomber en miette.

Alors pourquoi voilà des semaines qu’elle se sent en morceaux ?

Bien sur, elle aussi est contente, quelque part, de voir que Jason est là. Encore plus depuis qu’il accepte de retirer son casque en sa présence. Depuis qu’elle a réalisé qui il était ce qu’il avait pu représenté pour elle, voilà des années de cela. Elle voit bien que Dick est radieux de voir son cadet être présent, et pendant un instant, Cassandra se sent bien, et gratifie même les autres d’un sourire. Mais très vite dans la voiture, son sentiment de gène reprend de plus bel. Les garçons de disputent pour la musique, et très vite elle comprend a quel point ca n’a pas le moindre sens pour elle. Elle a toujours su que quelque chose clochait chez elle. Elle était perdue dans une société ou les jeunes gens de son âge se partagent leur préférences et passions, alors qu’elle ignorait même comment s’habiller si Alfred n’était pas là pour choisir ses vetements. Personne ne lui demanda son avis pour trancher entre les deux mastodontes, et elle n’aurait de toute façon pas été capable de les aiguiller. Elle ne connaissait rien a rien. Elle savait juste qu’elle préférait se battre avec une cape et sans armes, et qu’elle aimait la sensation du vent qui glisse sur elle quand elle volait a travers les immeubles de Gotham. Mise a part ca ? Elle était une coquille vide créée par et pour le combat, et c’est ce qui lui donnait sa place au sein de la Batfam. Elle n’a pas sa place ou le combat n’a pas lieu.

Alors elle leve un regard perplexe, quand Dick lui prend l’épaule en lui parlant de paisible retraite, alors qu’elle est aux aguets, a guetter tout ce qui peut attaquer. Sauf la campagne ce n’est pas Gotham. Il y a  peu de chances que le Joker les surprennent ici. Mais Cassandra ne parvient pas à se calmer. Parce que si elle n’est pas apprêté pour le combat, elle n’a rien a faire ici. Et si Tim et Jason sont privés de leur jouet, c’est a elle d’agir.

Après un haussement d’épaule, elle désigne l’horizon dans la foret et en vint tout de suite au fait. « Partons par là. Bien en vue, vers la rivière. » Le B.A.BA pour ne pas être surprit : avoir toujours une vision dégagée du chemin.

Murphy se baladait toujours non loin d’eux, elle accorda une breve caresse au chien et annonca en les invitant a commencer a marcher.« Je ferme la marche. »

Comment faire autrement ? Elle n’avait rien a dire, et comme ca elle aurait toujours un œil sur leurs arrières.
Elle aimait ses freres, avec toute la sincérité comme elle était capable.
Mais ça ne justifiait pas sa présence ici. Plus que jamais, elle le ressentait. Et un jour ou l’autre, ils le ressentiront aussi. Elle ignore si ce sera le jour ou ils la mettront a Arkham, mais peut-être était-ce juste la suite logique a tout cela.


Cassandra Cain-Wayne
Raised by Bats

Profil
Perso
(bat-kids) NEVER ALONE, ALWAYS TOGETHER. Tumblr_inline_o5n13uAin01sc3ygs_250

Date d'inscription : 02/03/2018
Crédits : skatevibe
Messages : 73
Batarangs : 1650
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1907-cassandra-cain-raised-by-bats http://legendsofdc.creationforum.net/t2081-cassandra-cain-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t1915-cassandra-cain-liens#30018 http://legendsofdc.creationforum.net/t2082-arcs-narratifs-de-cassandra-cain-wayne
Dim 5 Mai - 23:43
Revenir en haut Aller en bas

Never alone, always together.
« Le choix ultime pour un Homme, pour autant qu'il lui soit donné de se transcender, est : créer ou détruire, aimer ou haïr. » — Erich Fromm.


« Pour la dernière fois, dick-head, pas touche à cet autoradio. C'est un blasphème de couper ACDC. Et pour mettre quoi à la place ? Bon Jovi ? »

« Hey, d'abord Bon Jovi c'est une tuerie ! »

« Tu veux savoir ce qui est une tuerie ? Un pied de biche. Maintenant bas les pattes ! »

« Jason... »

Autant de petits conflits qui viennent parsemer cette longue route vers leur destination, marquant à la fois la rivalité mais aussi la complicité fraternelle. Pourtant à l'exception ces quelques pointes de sarcasme, Jason reste plutôt silencieux sur le trajet – perdu dans ses songes les plus enfouis. De toute manière, pour la musique c'est Tim qui a fini par trancher, comme bien souvent quand les deux aînés ont besoin d'un arbitre.

La vérité c'est que le second fils de Wayne est bien le plus surpris par sa présence. Pour être honnête il ne savait même pas qu'il allait foutre les pieds à ce fichus rendez-vous vingt minutes auparavant. Mais voilà, recevoir le texto de son grand frère l'a beaucoup fait réfléchir. Jason a changé au cours de ces derniers mois. Il se braque toujours autant et renferme éternellement une colère infinie tout au fond de lui, mais sa vision des choses, elle, s'est quelque peu retrouvée altérée à la lumière des derniers événements.

Il faut dire que les mots de Timothy ont agi pour lui comme un électrochoc, mais surtout les quelques miettes de confiance qu'il a bien voulu lui offrir en lui confiant des missions de temps en temps l'ont profondément aidé à y voir plus clair dans la brume de sa morosité. Ainsi le garçon a même récemment trouvé le courage de faire tomber les masques devant Cassandra – lui avouer la vérité sur ce passé qu'ils ont autrefois partagé et que plus que tout Jason souhaite protéger. L'acceptation de cette dernière lui a fait beaucoup de bien : c'est une partie du fardeau qu'il doit porter qui s'est envolée avec ses craintes maintenant qu'il peut se montrer totalement honnête avec sa petite sœur, qu'il n'a jamais cessé d'aimer depuis la rue.

Finalement, peut-être qu'une partie de sa famille ne le déteste réellement pas, tout compte fait. Peut-être que Dick lui disait la vérité lorsqu'il gisait dans ses bras, après les exploits de Noah. Et peut-être bien qu'il est aussi temps pour lui de faire un pas vers ses frères et sœurs, d'accepter cette main tendue qu'il s'entêtait pourtant à ne pas remarquer auparavant. Jason est peut-être extrêmement fier, mais contrairement à la pensée populaire il sait aussi parfois capituler, uniquement pour des choses qui en valent vraiment la peine.

Enfin, capituler... à sa manière. Et bien oui, comme s'il allait aussi leur faire grâce de sa bonne humeur, tiens. Une chose après l'autre, de toute manière l'ancien prodige n'en a que peu à offrir – il préfère la conserver pour les moments où il vole des limousines en bonne compagnie.

Lorsque enfin ils atteignent leur destination, Jason coupe le contacte et sort s'étirer le dos. Maintenant il n'y a plus aucun retour en arrière possible, il est coincé dans cette forêt avec ses frangins ; complètement en immersion dans le grand bain comme on dit. Le jeune homme attrape son sac , le met sur son dos et... « Quoi ?! »... s'insurge. « Hey, attend, comment ça 'pas d'armes à feu' ? Dick ! ». Mais trop tard, Grayson ne l'écoute plus, le bougre est déjà parti jubiler plus loin avec Cassandra.

D'accord, s'il doit se plier à quelques règles débiles le temps d'un week-end pour faire plaisir à leur aîné, alors soit. Jason note en revanche qu'il n'a rien dit au sujet des couteaux, qu'il garde précieusement accrochés à sa ceinture lorsqu'il abandonne ses deux revolvers et son arme de secours sous le siège passager du pick-up.

Tout ça, c'est... Bizarre. Jason a du mal à se sentir à sa place : autant qu'il le regrette, il s'est déjà attaqué à tous les membres de leur joyeuse troupe auparavant. Alors se retrouver dans un tel contexte, avec tous ses frères et sœurs qui font comme si de rien n'était, c'est perturbant.

Les enfants Wayne prennent rapidement la direction indiquée par Cassandra. « Je la ferme avec elle. », Jason ajoute précipitamment, ne voyant que trop clair dans le comportement de sa sœur. « Et avant que quelqu'un qui se sente soudainement une montée d'intelligence ne fasse la remarque, gardez vos espoirs, je ne parle que de la marche. »

Dans un premier temps, Todd reste muet aux côtés de Cassandra, respectant son espace personnel et son vraisemblable besoin de tranquillité. Mais il l'observe faire, en silence. Elle n'est pas avec eux, pas entièrement. Jason connaît ce sentiment que de fuir un danger invisible, d'être systématiquement sur ses gardes. Il a été un fuyard, un criminel fou et désespéré, rongé par la paranoïa il fut un temps. Il sait parfaitement reconnaître ce genre d'agissements. Voilà pourquoi il n'attend pas plus de dix minutes avant de l'interpeller doucement.

« Hé, Cass. Détends-toi, y'a aucun danger ici. Parole de scoot. », il dit avec un faible sourire et passe affectueusement une main sur son épaule, comme pour la rassurer d'une certaine manière.


__________


So f*cking lost


ω Every day is a fresh horror. Every memory a nightmare. There's always a pasty-faced clown sitting in the corner of the room, just laughing. At us.


Jason Todd
ADMIN ❖ if found please return to Ravager

Profil
Perso
(bat-kids) NEVER ALONE, ALWAYS TOGETHER. Tumblr_o6hjt2alGh1tju49no2_500

Pseudo : TWIZZLE
Date d'inscription : 31/01/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 358
Batarangs : 1850
Age du joueur : 21 Outlaws
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1800-dead-or-alive-x-jason-todd http://legendsofdc.creationforum.net/t1845-jason-x-under-the-red-hood#28659 http://legendsofdc.creationforum.net/t1846-red-hood-x-i-m-a-lonely-boy#28664 http://legendsofdc.creationforum.net/t1844-arcs-narratifs-de-jason-todd#28656
Jeu 9 Mai - 16:26
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: