Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La valeur de l'histoire (PV Adrianna Tomaz)
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
J’en connais une qui va se faire engueuler solidement. Comment a-t-elle pu oublier de me mentionner un tel détail? IL Y A UN PAQUET DE MORTS VIVANTS QUI EN VEULENT À MA VIE! Comment est-ce possible, bordel? Je sais pour certitude que ça n’existe PAS les morts vivants. Même les soit-disant zombies vaudous sont en fait des gens cliniquement morts avec fonctions cérébrales fortement endommagées et… Et on s’en fout en fait parce que là, clairement, c’est mort de chez mort et ça tente quand même de me tuer! Bon, on va y aller avec les bases du cinéma d’horreur : une balle dans la tête. Pas d’effet. Ok. On va y aller plus simple : une balle dans le cœur. Ah. Ça fonctionne. Donc… Ce ne sont pas des « zombies » ordinaires. Bon à savoir. Et des fois que ça sortirait de la… Tombe… Mausolée… Truc machin…

J’avertis mes mercenaires de ce nouveau danger. Je passerai pour une folle. Je m’en fous. Je ne paies pas des gens pour mourir stupidement et si ça évite de perdre mon investissement… TANT MIEUX. Une chance que je suis venue armée. Une chance. Que. Je suis venue. ARMÉE. Je serais morte, sinon. Mourir ne fait pas partie du plan en tout cas. Honnêtement, si je n’étais pas en train de garder une mesure de calme alors que je devrais être en train de paniquer et ce en toute légitimité, je serais sans doute en train de chercher une explication logique à tout ce bordel. Explication qui naturellement n’existe pas car il n’y a pas de logique à cette situation. Ce qui se passe en ce moment est en soi impossible et sans précédent. Essayez d’y voir clair si vous êtes si malins! Je voudrais vous y voir, à ma place. Si je m’en sors vivante, je la flingue. C’est clair que je la flingue.

Évidemment, je ne peux pas flinguer le concepteur de cette infernale construction! Parce que sinon c’est sur lui que j’aurais passé ma colère. A-t-on idée de faire des corridors sans vraie distinction, une absence totale de direction et tout ce bordel? J’ose à peine imaginer ce sera quoi la prochaine fois, bien qu’il n’y aura JAMAIS de prochaine fois! Pourquoi pas l’armée de terre cuite qui prend vie, tiens? Non. Non. Non. Je ne veux même pas y penser. Restes concentrée sur la situation actuelle, Katrina sinon tu vas finir en pièces détachées ou pire… Rejoindre les rangs de ces machins moches et puants. Ce serait absolument inacceptable. Moi, la grande Katrina, réduite au rang de serviteur décérébré gardant une tombe perdue dans le désert? Alors là, laissez-moi rire! HA HA HA! Où est cette connasse d’archéologue que je puisse passer mes nerfs dessus?

Je finis, probablement plus par chance qu’autre chose par tomber dessus au détour d’un couloir… Littéralement. Je manque de trébucher et de débouler un escalier et je lui tombe dessus. Au début, mon soulagement à l’idée de rencontrer un être vivant ou à tout le moins, quelque chose qui n’essaie pas de me tuer prend le dessus et que je me rends compte que c’est elle, j’essaie de l’étrangler en lui beuglant des insultes à faire se boucher les oreilles aux plus grands blasphémateurs. Si elle n’a pas compris que je suis en colère, c’est qu’elle est lobotomisée du cerveau. Ce dont je doute. Et que je n’espère pas. Comment vous voulez engueuler quelqu’un correctement, sinon? Il y a longtemps que je ne me suis pas fait plaisir à ce point à rabaisser quelqu’un et le démolir psychologiquement. Ma dernière victime s’est d’ailleurs suicidée mais c’est sans importance.


« Des momies! TU NE PENSES PAS QUE TU AURAIS PU MENTIONNER CE DÉTAIL!? Donne-moi ça! Je reprends la larme, visiblement, à part manquer de tous nous tuer avec, tu ne sais pas t’en servir! Je devrais te… BORDEL DE MERDE! C’est quoi ces choses humanoïdes à tête de chacal?! ADRIANNA! DANS QUEL MERDIER EST-CE QUE TU M’AS EMBARQUÉ!? »
Katrina M. Eversfield
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 03/09/2017
Crédits : N.A.
Messages : 178
Batarangs : 86
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1346-adrian-carlyle-eversfield-for-queen-and-country-and-the-us-of-a http://legendsofdc.creationforum.net/t1365-adrian-carlyle-eversfield-registre-des-interventions http://legendsofdc.creationforum.net/t1364-adrian-carlyle-eversfield-liste-de-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1367-arcs-narratifs-de-adrian-carlyle-eversfield
Dim 2 Juin - 0:19
Revenir en haut Aller en bas






La valeur de l'Histoire
Katrina Eversfield & Adrianna Tomaz



Alors là… Je ne pouvais pas laisser passer. On pouvait bien se montrer gentil, mais il y avait une limite, une limite qu’on appelait le respect qui était dû. Déjà je fus fort surprise de retrouver Katrina ici, mais les questions furent vite balayées par le ton adopté par la jeune femme. Et à mon tour, perdant tout contrôle, je me mis à lui répliquer, la voix grondante à faire vibrer ces vieux murs de grès au point où je crus même que mes poumons allaient s’arracher et me priver de souffle :

"Oh c’est vrai excuses moi ! J’avais oublié que les momies qui se réveillaient, c’était monnaie courante ! Pourtant on arrête pas d’en parler dans le documentaires et dans les fac suis-je bête !"

Sérieusement, pour qui elle me prenait ? Comment voulait-elle que je prévisse l’imprévisible, le merveilleux ? Vraiment, je ne pensais pas qu’elle puisse être aussi stupide ! Comme pour beaucoup d’autres, elle était rongée par les clichés et stéréotype. Si déjà, un archéologue savait tout sur tout des anciennes civilisations, le métier ne servirait plus à rien. Terminé, on arrêterait d’aller sur les chantiers pour ça, et non à cause d’une STUPIDE COUPURE BUDGÉTAIRE ! Un chercheur, ça cherchait, ça ne savait pas tout, il faudra qu’elle se le mette un jour dans le crâne ! Si on sortait vivante de là déjà.

Mise en alerte par Katrina, je me retrouvais pour faire face à un tout nouvel ennemi. Des hommes à tête de chacal en effet. Et ma seule réaction face à ces monstres chimériques, fut de souffler un bon coup et laisser tomber mes bras le long de mon corps, comme si je laissais tomber une bien lourde charge.

"Des Anubis, bravo, il ne manquait plus que cela !"

Ce qui était drôle, fut que les « Anubis » comme bestiaire, étaient issus d’Hollywood. Mais ils existaient des créatures semblables dans la mythologie égyptienne. Non une armée, mais des entités maléfiques ayant chacun sa propre conscience et son libre arbitre. Sinon, à part cela, quoi d’autre ? Des scarabées géants ? Des cobras volant cracheurs de flamme ou des scorpions tirant des lasers de leur dard ? Au point où nous étions, plus rien ne m’étonnait. Mise à par peut-être ça… Faisant un geste à Katrina, je lui montrais que certains de ces hommes tombaient, tuer par une arme ou des crocs, se relevaient avec la même lueur bleue dans les yeux. Tout ce qui était mort ici, revenait à la vie pour rejoindre les rangs des gardiens de la tombe. Pire que The Walking Dead !

Réfléchissant à toute vitesse, je cherchais un moyen d’arrêter ces choses. La seule déduction que j’eus arrivé à faire, était que la Larme fut responsable de ce bazar. En plus d’ouvrir la porte, l’artefact a dû aussi activer un système de défense en même temps. Comme un voleur, nous étions entrés illégalement, et une alarme s’était activé, réveillant les agents de sécurités. Alors peut-être que la relique était aussi notre seul espoir. Comme guider par mon instinct, je ressortais la fameuse larme. Ignorant quoi faire avec, je suivais cette étrange voix qui me donnait des ordres. C’est alors que le diamant la composant, se mit à briller. Et aussi tôt après, momies et Anubis, s’étaient stoppés dans leur massacre.

Que faisaient-ils alors ? A la plus grande surprise qui soit, l’armée infernal antique, s’agenouilla devant nous, formant une immense allée vivant à travers le dédale. C’était franchement… Surprenant, en plus d’être effrayant. Ils avaient tous reconnu l’artefact, et étaient soumis à sa créatrice à qui, ils rendaient un très grand respect. Une chance pour nous. Mais alors, s’ils respectaient le porteur de la relique, pourquoi m’attaquer ? C’était le bijou qu’ils protégeaient, et me voir avec, le brandir, devaient les pousser à croire que j’étais une sorte de prêtresse ou d’élue. C’était vraiment bizarre, mais en même temps, la mentalité des personnages mythologique de l’Egypte ancienne, était très particulière.

"Et bien, je crois que nous venons de trouver notre chemin jusqu’à la chambre funéraire. Nous n’avons plus qu’à suivre la piste."

Remontant l’allée d’honneur, je ne pouvais pas m’empêcher de sentir un frisson le long de ma colonne vertébral. Marcher au milieu de ces monstres, n’avait en rien de rassurant. On aurait dit qu’une simple petite pique, aurait suffi à les encourager pour nous mettre en pièce. Cependant, mon angoisse fut vite oubliée quand enfin, ENFIN ! Nous arrivions près du sarcophage d’Osiris. Et très honnêtement, il fallait dire que ça en jetait.

Imaginez, une immense salle circulaire, avec une demi-pyramide en son centre, éclairé par un second diamant bien plus gros au plafond, et juste au sommet, de ce mini-monument, le sarcophage d’Osiris qui reposait sous cette clarté bleutée également. Comme le disait le mythe de l’assassinat du dieu des morts, le coffre où fut enfermer le corps du défunt roi, resplendissait de mille couleurs, recouvert des plus beaux joyaux de notre monde, le faisant briller, comme une étoile. Jamais de ma vie, je n’aurais cru voir pareil spectacle…

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

Adrianna Tomaz
MODO ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso
La valeur de l'histoire (PV Adrianna Tomaz) - Page 3 93wg

Pseudo : Iskaras
Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 689
Batarangs : 121
Age du joueur : 32
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mar 4 Juin - 15:42
Revenir en haut Aller en bas
Elle ose m’engueuler? Ah mais attention ma grande, tu vas voir que moi aussi je suis capable de gueuler et de mordre! Je te garantis que j’en ai brisé des plus coriaces que toi! Non mais! Est-ce qu’elle sait qui je suis? Est-ce qu’elle sait de quoi je suis capable? Elle a de la chance que nous soyons en danger mortel en ce moment parce que sinon je vous garantis qu’elle se serait prise un crochet du droit dont elle se serait souvenu pendant longtemps! Je n’ai pas peur de me salir les mains. Certainement pas quand c’est aussi… Thérapeutique. Ça fait du bien de se défouler de temps en temps. Saine distraction. Mais avec toutes ces saletés qui en veulent à nos vies, je vais devoir reporter à plus tard ce châtiment qu’elle mérite et pas qu’un peu. Je ne compte pas crever dans cette tombe… Eh ben. C’est… Comment dire… Un peu décevant. Prévisible, je suppose…
 
Mais décevant. Elle sort la Larme, tout ce beau monde se calme et nous laisse passer. Quoi, aussi simple que ça? Je ne me souviens pas avoir collé aux basques de quelqu’un à ce point. Je ne sais pas quel est le rapport de cette chose et de ces choses, s’il y a une sorte de périmètre dédié dans lequel on est en sécurité mais je ne compte clairement pas prendre de risques inutiles. Vivement qu’on en finisse. Vivement qu’on en finisse. Je déteste cet endroit. Je déteste cette connasse d’archéologue et j’espère sincèrement que les profits vont être largement supérieurs à mes estimations parce que sinon je vais être d’une humeur encore plus massacrante que d’habitude. À ce stade-ci des choses, plus rien ne m’impressionne : je veux juste en finir et rentrer chez moi. Un objectif on ne peut plus simple, vous ne croyez pas? Oh moi je pense que oui. Définitivement, même.
 
Quand enfin nous arrivons… Là où il faut arriver… Je me rends compte que… Si la Larme les rend dociles, peut-être qu’elle les contrôle. Si elle les contrôle, cela veut dire que toute cette population de mort vivant ou de créatures surnaturelles peut être employée à autre chose que de garder une tombe. Ce qui veut dire que… Vous imaginez les économies en force de travail pure? Je vais prendre ça, merci. Je lui arrache la Larme des mains et apparemment, tout ce petit monde ne semble pas réagir au « changement de propriétaire ». Tant mieux. Ça m’aurait bien embêté sinon. Fortement même. Je suis bien contente de ce revirement de situation. Et avec un flingue dans l’autre main, elle est mieux de ne pas jouer à l’imbécile. Finalement peut-être qu’il y a un moyen de récupérer toute cette situation des plus… Particulière. Je commence à être à nouveau très satisfaite. Oh que oui…

 
 « Finalement… Voilà un revirement de situation qui me plait. Une armée de morts vivants et de créatures surnaturelles soumises au contrôle de cet artefact. Ce serait du gaspillage que de ne pas en faire usage. Surtout si on considère qu’une armée de cultistes va potentiellement percer nos défenses et venir nous causer des ennuis. Et je ne parle même pas de la valeur de cette découverte et ce sous tous ses aspects dont naturellement…
 
L’aspect monétaire. Soyons honnêtes, Adrianna. Tu comptais me planter un couteau dans le dos et garder ce que tu allais trouver ici pour protéger le patrimoine ou je ne sais lequel de tes soi-disant nobles idéaux. On ne survit pas en affaires en faisant confiance aux gens. Je sais que tu vas refuser tout pot de vin et en même temps, te tuer? Allons donc. J’ai bien des défauts mais pas le meurtre gratuit. Il est temps de négocier. Avec transparence.
 
Il y a bien plus en jeu ici que simplement une fortune en or et en joyaux. Nous sommes confrontés à une science qui nous dépasse, capable d’animer les morts et de faire des choses que le commun des mortels ne saurait en mesure de faire. Je veux cette technologie, son exclusivité et en faire usage. Il y a une chose que j’aime encore plus que l’argent, c’est découvrir, innover. Et là? C’est sans doute l’opportunité du siècle… »
Katrina M. Eversfield
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 03/09/2017
Crédits : N.A.
Messages : 178
Batarangs : 86
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1346-adrian-carlyle-eversfield-for-queen-and-country-and-the-us-of-a http://legendsofdc.creationforum.net/t1365-adrian-carlyle-eversfield-registre-des-interventions http://legendsofdc.creationforum.net/t1364-adrian-carlyle-eversfield-liste-de-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1367-arcs-narratifs-de-adrian-carlyle-eversfield
Mar 4 Juin - 17:19
Revenir en haut Aller en bas






La valeur de l'Histoire
Katrina Eversfield & Adrianna Tomaz



Alors là… Chassez le naturel, il revenait au galop. Ma très chère complice, semblait avoir retrouvé ses bonnes vieilles motivations, si ce n’était qu’elles furent changées à un seul moment. Et dire que je lui faisais confiance, que j’eus osé croire un seul instant, qu’elle avait changée. Ok, je ne m’attendais pas à ce qu’elle devenait une gentille dans les normes, mais comme son nouvel objectif semblait plus la vengeance que l’argent, je crus un moment ne plus me méfier de sa cupidité. Cependant, la Larme eut pour effet également, de révéler sa véritable nature. Me l’arrachant littéralement des mains, elle se comporta littéralement comme ces méchants de films complétement de fou aux idées démentes. Comment pouvait-elle penser à commercialiser une telle chose ? Aussi prodigieuse que soit cette découverte, elle restait extrêmement dangereuse. Et à cause d’elle, beaucoup trop de sang avait coulé.

"Et si tu me rendais plutôt la Larme…"

Cette suggestion n’était en rien une menace. Je lui demandais, en voyant le changement subit des créatures. Leurs signes de respect s’étaient changés en hostilité. Les momies et les Anubis, appelons ainsi de façon vulgaire pour que ce soit plus simple, grognèrent et menacèrent de leurs crocs et griffes. Difficile de comprendre pourquoi ils n’acceptaient pas cette nouvelle porteuse, quelque chose n’allait pas. Et instinctivement, je pensais que si je reprenais la larme, les créatures redeviendraient dociles. J’ignorais pourquoi je découvrais en même temps que je me perdais dans cette histoire. Mais en réalité, il existait une chose, dont je refusais d’admettre inconsciemment, et qui bloquait la résolution de tout cela.

Soudain, l’artefact devint brillant. Du diamant composant la partie principale du bijou, une vague d’énergie s’en échappa, frappant Katrina et le reste de ses sbires, les mettant à terre. Quant à moi, je demeurais toujours debout, n’ayant reçu qu’une faible brise sur le visage. Un véritable délire je vous disais ! Rien n’avait de sens. Toutefois, laissant de côté la rancune, et allant aider malgré tout cette dingue d’Eversfield, une voix résonna dans la chambre funéraire. C’était celle d’un homme, qui m’était très familière et dont le seul fait de l’entendre, me glaça le sang.

"Voilà qui est irrespectueux envers une reine. Isis n'est pas une marchandise voyons."

Un homme, chauve, entouré de membres du culte, avec certains se déplaçant à quatre pattes comme dans ces films d’horreur, apparu. Il était balaise, la peau mate, portant le bouc… En gros il ressemblait beaucoup à Dwayne Johnson. Sauf qu’au lieu que ce soit un acteur aimait de beaucoup pour son humour et ses films, il s’agissait d’une autre personne qui, mise à part sa musculature, lui était radicalement opposé. Et le connaissant très bien, je lâchais ces quelques mots, tout en retenant la rage qui remontait en moi.

"Adam !"

Ma némésis ! Le responsable de tout ce chaos. J’aurais dû m’y attendre, de le voir débarquer là, au moment crucial de cette aventure. J’eus espéré pouvoir l’éviter dans le tombeau, lui prendre ce qu’il recherchait et venir le confronter pour le narguer après. Mais ces plans devaient se voir modifier. D’un air sadique, bras croisé dans le dos, il approcha doucement vers nous. Admirant le tombeau qu’il recherchait tant, il devait sans aucun doute, jubilait et croire qu’il avait enfin gagner. Alors, je comptais bien lui prouver le contraire.

"Tu m’a manqué ma reine. Tu m’a aussi causer bien des soucis, mais tu nous as bien aider au final à accomplir la prophétie."

Il valait mieux ne pas l’écouter. Théo était obsédé par l’Histoire de l’empereur Osiris et de cette mythologie concernant son grand retour. Adam croyait être l’élu qui réveillera l’ancien dieu-empereur et qu’il serait grandement béni. Pire folie oui. Mais après tout ce que nous venions de vivre, était-il possible au final, qu’il y est au moins un fond de vrai ? On pouvait accorder le bénéfice du doute, surtout quand on le voyait caresser le crâne d’un Anubis ou d’une momie sans craindre leur réaction. Comme si ces choses sentaient quelque chose en lui. Ses intentions ?

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

Adrianna Tomaz
MODO ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso
La valeur de l'histoire (PV Adrianna Tomaz) - Page 3 93wg

Pseudo : Iskaras
Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 689
Batarangs : 121
Age du joueur : 32
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Lun 10 Juin - 8:03
Revenir en haut Aller en bas
Mais bien sûr. Ça fonctionne pendant un moment puis ça ne fonctionne plus puis miss archéologue devient soudainement au centre de toutes les attentions. Comme si quelqu’un avait réécrit le script pour m’enlever mon moment à moi. Deux peuvent jouer à ce petit jeu. Enfin… J’espère. Il doit bien y avoir une sorte de justice pour ce genre de situations. On verra. On verra. Je n’apprécie pas qu’on joue avec mon triomphe et comme dans toute chose m’impliquant, il y aura des conséquences à cette impertinence. Ça vous pouvez y compter. L’argent, c’est le pouvoir et par conséquent, j’en ai à revendre. Vous pensez vraiment que je vais simplement rester là à voir ces imbéciles me gâcher mes projets? Vous pouvez oublier ça. C’est hors de question. Clairement. Toutes ces dépenses doivent rapporter un profit et certainement quelque chose d’attrayant.
 
Je m’approche de ce connard qui s’est invité sans le consentement des personnes en présence et je me prends une gifle de la part d’une de ces bestioles. La force de ce dernier m’envoie valser contre un mur, une étagère, pour être exacte et quelque chose me tombe dessus, se brise et je me retrouve couverte d’une matière collante. C’est absolument immonde. Depuis combien de temps ça traine là? Mieux vaut essuyer ça et vite parce que… Attendez un instant. Un liquide qui survit au passage du temps dans un pot, bocal ou autre et qui serait de fabrication humaine? Ça n’a pas la consistance du goudron, j’ai vu suffisamment d’espace de stationnement se faire construire pour mes immeubles pour le savoir. Du coup, qu’est-ce que… Mais merde c’est que ça a été absorbé au travers du tissu par ma peau!? BEURK! Enlevez moi… Oh? Pourquoi est-ce que j’ai soudainement…
 
Pourquoi j’ai l’impression de voir le monde différemment? C’est comme si un voile s’était enlevé de devant mes yeux… Voilà qui est on ne peut plus étrange. Mais en même temps, un artefact qui fait des choses étranges, des morts vivants et je ne sais quelles anomalies encore, devrais-je m’étonner d’une énième bizarrerie? Je suppose que non. Essayons toujours de voir ce qui nous est tombé sur la tête. Je ramasse un morceau de poterie. On dirait Thot. C’est le dieu du savoir chez les Égyptiens. Est-ce qu’il y aurait un lien avec ce qui m’arrive? Franchement, ce serait étonnant. Les probabilités de lien de cause à effet sont de… Attendez une minute… C’est que je les vois, ces probabilités. Vous avez déjà joué à Fallout? Le mode VATS? Quand vous visez un truc avec le pourcentage de change de toucher et tout? Ça vous donne aussi le nom de ce que vous cherchez à toucher…
 
C’est un peu la même chose mais version Égypte antique avec des hiéroglyphes. Ce qui amène à une autre question : depuis quand je suis capable de les lire? Je ne pouvais pas avant mais je peux maintenant? Mieux vaut ne rien dire pour le moment et profiter de ce nouvel avantage. Je regarde la Larme et Adrianna et je remarque des correspondances, comme deux auras similaires. Évidemment, tout ce nouveau savoir semble s’ancrer progressivement dans mon cerveau donc je ne sais pas ce que ça veut dire maintenant. Donnez-moi quelques minutes par contre et le tour sera sans doute jouée. Je remarque qu’une des bestioles à tête de chacal a décidé de me porter un coup avec son arme et le temps semble ralentir. Je vois le mouvement, le point d’impact, ce que ça va faire comme dégât. Le plus fou, c’est que je peux bouger à vitesse normale. C’est incroyable.
 
Quels mystères supplémentaires allons-nous découvrir aujourd’hui?
Katrina M. Eversfield
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 03/09/2017
Crédits : N.A.
Messages : 178
Batarangs : 86
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1346-adrian-carlyle-eversfield-for-queen-and-country-and-the-us-of-a http://legendsofdc.creationforum.net/t1365-adrian-carlyle-eversfield-registre-des-interventions http://legendsofdc.creationforum.net/t1364-adrian-carlyle-eversfield-liste-de-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1367-arcs-narratifs-de-adrian-carlyle-eversfield
Lun 10 Juin - 14:52
Revenir en haut Aller en bas






La valeur de l'Histoire
Katrina Eversfield & Adrianna Tomaz



Katrina venait de faire littéralement un vol planer, et pour une fois, je ne cherchais pas à aider mon prochain. Encore déçus de voir, que seul comptait son intérêt, je me maudissais également de mettre montrer trop naïve à son sujet. Mais pour l’heure, c’était Adam qui occupait toutes mes pensées. Le passé et le présent se mélangeaient pour concocter quelque chose d’explosif. Laissant donc de côté mes bonnes manières, j’osais défier le chef du culte, lui crachant dessus tel un cobra.

"Pourriture ! Tu n’es qu’un malade ! Tu as tué tous ces gens, un vrai monstre mégalomane ! Tu as tué Jack !"

Chaque mot prononcé m’arracher la gorge, tellement je le poussais avec violence, comme si je m’attendais à les voir lapider mortellement mon ennemi. Malheureusement, ce dernier ne semblait pas éprouver la moindre blessure. Sans doute, était-il au fond sadomasochiste, mais il ria de mon injure. Bien que dérouter au départ, la colère qui consumait mes entrailles ne faisait que croître. Une seule envie m’habitait, celle de me jeter sur lui pour le rouer de coups et lui arracher les yeux. Malencontreusement, je n’en eus le temps. D’un claquement de doigts, deux de ses sbires, secondaient par des momies, se jetèrent sur moi, me retenant au niveau des bras et m’obligeant à m’agenouiller. Quel étrange retournement de situation. Les gardiens qui se montraient dociles, me firent leur prisonnière. Et Katrina ? Disons que je ne m’attendais à rien de sa part, si ce n’était de fuir ou tenter d’acheter le diable.

"Comment arrives-tu à les contrôler aussi ?!"
"Haha ! Ma douce Adrianna. Si tu m’avais suivi dès le départ, tu aurais tout compris. Pour cela que j’eus tuer notre ami américain. Il te détournait de la vérité, de ton destin, de moi ! Il fallait que je te résonne, mais tu es un peu trop… Têtue ?"
"Quelle vérité ? Ta stupide prophétie ?"
"La prophétie n’en était qu’une partie. Mais si tu dois devenir ma reine, sache au moins ceci."

Et comme tout bon méchant, il exposa ses dessins. Non pas qu’il pensait que j’étais fini et aller gagner en se débarassant de moi après, au contraire, il croyait me convaincre de le rejoindre en racontant son histoire. Quelle était-elle ? En réalité, le couple royal Isis et Osiris étaient bien des mages très puissants. Grâce à leur magie, ils ont pu fonder un empire s’étendant comme celui d’Alexandre. Mais suite à la trahison de Seth, un frère de l’empereur, Isis usa de sa magie pour maintenir son époux en vie dans ce sarcophage, attendant le bon jour pour le faire revenir. Mais suit aux différends troubles dans le monde, les royaumes successifs qui envahissaient le pays, ce jour ne fut que reporter. Et Isis, n’étant pas éternelle, enferma son essence dans la Larme. Ainsi, elle pourrait choisir une nouvelle hôtesse pour l’aider à terminer le rituel. Car Osiris ne reviendrait pas comme tel, lui aussi devra se réincarner dans un nouveau corps, et je vous laisse deviner lequel.

"Tout ceci n’est que folie ! Tu délire complétement !"

Même après avoir vue tous ces prodiges, on pouvait douter d’une telle chose. Toutefois, ce n’était pas que je n’y croyais pas, en réalité j’y étais disposée, mais en fait j’avais peur. Oui, la colère et la peur se mélangeant ne donnaient pas quelque chose de très beau. Voyant toute la détermination dans le regard d’Adam, je voyais bien qu’il ne plaisantait pas. Moi qui soupçonnais sa folie l’avoir pris pendant nos dernières recherches communes, voilà que maintenant, je comprenais qu’il avait tout planifier depuis le début. Un homme amoureux du pouvoir et de la domination, il devrait bien s’entendre avec la Lady Eversfield.

L’un de ses sbires m’avait arraché la larme des mains et l’approcha de mon coup, comme un pendentif. Le diamant se mit à s’illuminer, me faisant bien comprendre que le processus était lancer. Je tentais de me débattre, mais rien à faire, j’étais soumise au désire d’Adam, condamné à voir ma défaite et que le culte avait gagner. J’ignorais bien ce qui allait se passer, si je serais moi, si j’arriverais encore à faire quelque chose pour tout stopper, mais j’en doutais, si je devais devenir l’hôtesse d’une déesse si sombre… Ironiquement, le transfert qui se faisait ressemblait à un faisceau de lumière aux couleurs du soleil. C’était à la foi beau et effrayant…

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

Adrianna Tomaz
MODO ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso
La valeur de l'histoire (PV Adrianna Tomaz) - Page 3 93wg

Pseudo : Iskaras
Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 689
Batarangs : 121
Age du joueur : 32
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mer 12 Juin - 9:36
Revenir en haut Aller en bas
Les querelles d’amoureux ne m’intéressent pas. J’entends ce qu’ils se disent avec toute la clarté d’esprit de quelqu’un qui se serait assis à côté pour les écouter avec attention. Cependant, ce n’est pas ce que je fais. J’ai l’impression de renouer avec des choses que je ne savais pas que je savais, des actions que je ne savais pas que je pouvais poser. C’est regarder le monde à la troisième personne, comme dans un jeu de stratégie en temps réel. Que ces deux-là continuent de s’engueuler. Moi, j’ai mieux à faire. Ces créatures, par exemple. Aussi primitive puisse être leur intelligence, elle est quand même présente et j’ai bien envie d’essayer quelque chose. Je ne sais pas pourquoi je sais comment le faire, je sais juste que je peux le faire. J’en fixe un premier dans les yeux et j’absorbe ses connaissances, son savoir. Pas une partie de ce qu’il sait. Tout.

Et quand j’ai terminé, la créature est morte. À différente dose, cela va de l’inconscience au coma… Autrement dit, c’est comme si les connaissances étaient en quelque part liées à une forme d’énergie vitale. Oh les secrets que je vais être capable d’acquérir avec un pouvoir pareil… Il faudra que je teste pour voir si cela fonctionne à distance, par l’intermédiaire d’une caméra de sécurité ou un écran de télévision. Parce que si c’est réalisable, je crains fort que le président des États-Unis va avoir un malaise. Tous les secrets qu’il doit savoir, toutes les informations confidentielles qui sont en sa possession… On n’a jamais trop de savoir. Jamais. Et si j’ai les moyens de réduire le nombre d’adversaire en présence, magie ou non, ils tombent comme des mouches sous mon regard. Quelle sensation enivrante. Clairement, c’est un pouvoir que seule une divinité peut avoir. Sans l’ombre d’un doute.

Mon attention se fixe sur la Larme. Je comprends maintenant ce qu’elle est. Ce qu’elle peut faire. Et il est évident qu’elle ne sera d’aucune utilité à mes projets. Je m’en désintéresse par conséquent. Idem pour le sarcophage. Je comprends sa nature. Son pouvoir. Et c’est incompatible avec mes projets. Quels sont mes projets? Oh je ne sais pas… Pourquoi pas une dictature éclairée avec moi au sommet? Nombreux sont les philosophes à avoir dit que seuls les gens intelligents devraient diriger. Avec cette redécouverte de mes facultés surnaturelles, ne suis-je pas, justement, la plus compétente pour ce titre? Je dirais que oui. Et tiens. Si miss Archéologue a gâché mes plans avec la Larme, pourquoi ne pas rendre la pareille à l’imbécile qui n’a pas sa place dans mon Nouvel Ordre? Quel serait le meilleur angle pour lui arracher le cœur? Mes connaissances anatomiques vont m’aider.

Les créatures et ses sbires qui se mettent en travers de mon chemin trépassent sous mon regard. Plus de connaissances. On n’en a jamais trop. C’est logique, quand on y pense. Le savoir, c’est le pouvoir. Quiconque ignore cette réalité est un imbécile. Je ramasse une dague qu’une des créatures l’a laissé tomber et comme précédemment, le temps semble ralentir. J’ai le temps de choisir mon angle d’attaque. Une dague en plein cœur. Il ne servira pas de point de réincarnation celui-là. Un coup. Deux coups. Trois coups. La transformation de miss archéologue, un méchant assassiné et moi en excellente position pour assouvir des objectifs que je ne me souvenais pas avoir eu. Finalement, peut-être que je vais la laisser vivre plutôt que de céder à un caprice mesquin. Ne vous faites pas d’idée. Mes idéaux ne sont pas plus nobles qu’avant. Et si ça se trouve, s’il faut être honnête?

Prendre la vie de cet homme m’a fait énormément plaisir. Lui ne reviendra pas d’entre les morts. Je le sais. C’est une partie de mes nouveaux… Pouvoirs.


« Fascinant. Ainsi donc, la Larme renferme une forme de vie symbiotique. J’ai bien hâte de voir ce que tu vas devenir, Adrianna. Nous avons toutes deux gagné quelque chose aujourd’hui… Et lui a perdu quelque chose. Il est temps de mettre un terme à cette aventure, ne crois-tu pas? J’ai un monde à réorganiser, désormais. Je ne sais pas quel est ton mandat divin mais je sais quel est le mien. Je devrais te remercier, je suppose… »
Katrina M. Eversfield
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 03/09/2017
Crédits : N.A.
Messages : 178
Batarangs : 86
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1346-adrian-carlyle-eversfield-for-queen-and-country-and-the-us-of-a http://legendsofdc.creationforum.net/t1365-adrian-carlyle-eversfield-registre-des-interventions http://legendsofdc.creationforum.net/t1364-adrian-carlyle-eversfield-liste-de-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1367-arcs-narratifs-de-adrian-carlyle-eversfield
Mer 12 Juin - 14:47
Revenir en haut Aller en bas






La valeur de l'Histoire
Katrina Eversfield & Adrianna Tomaz



Le corps d’Adrianna était vacillant. Le regard perdu dans le vide, l’archéologue ne ressemblait plus qu’à un cadavre ambulant comme toutes ces momies qui les entouraient. Était-ce normal ? Nous ne tarderons pas à le savoir. Car très vite, Tomaz adopta une posture plus droite, plus digne même et semblait redécouvrir la sépulture du défunt empereur Osiris. Avec une certaine lenteur, elle regardait tout autour d’elle, le visage radieux, un sourire enfantin sur son visage. C’est alors que son intention se porta sur Katrina. Venant de se rendre compte de ce qu’elle venait de lui dire, et surtout de lui parler, Adrianna la regarda de haut en bas, comme si elle la jugeait, et exprima une mine de dégoût accouplé d’un air hautain.

"Parce que tu crois qu’après mettre débarrasser de mon époux et de mon beau-frère, je vais te laisser usurper ma place ?"

Les yeux d’Adrianna, du moins de ce qui lui ressemblait, brillèrent comme deux petits soleils. L’ancienne archéologue agita sa main devant la milliardaire et une lueur s’en échappa, ce qui eut pour effet de projeter à nouveau la mécène de cette expédition de l’autre côté de la salle. L’abandonnant déjà, Tomaz se dirigea par la suite vers le sarcophage. Admirant l’immense coffre richement décoré, du bout des doigts elle caressa le couvercle avec une certaine sensualité, faisant le tour du cercueil de l’ancien empereur.

"Osiris me devait tout. Sans ma magie, il serait resté le simple petit esclave qu’il était au milieu du désert. Sale orgueilleux ! Il ne m’a jamais était reconnaissant et tout ce qu’il comptait pour lui, c’était sa dynastie. Même Seth n’a pas suffi à le calmer." Se retournant vers Katrina, elle poursuivit "Je n’eus droit qu’à un rôle de subalterne. Et tu crois que je vais laisser encore ma chance me filler pour laisser une gamine comme toi jouer les reines ?"

Une fois de plus, le mythe avait dépassé la réalité. L’Isis originelle n’avait rien à voir avec celle de la légende. D’ailleurs, les personnages ayant inspiré nos contes les plus fabuleux n’avaient que peu de chose en commun avec leurs représentations légendaires. Le fantasme étant plus fort que la réalité, voilà qui pouvait surprendre plus d’un. Qu’en était-il toutefois d’Adrianna Tomaz ? Elle qui fut contrainte de servir d’hôte pour l’ancienne reine magicienne, semblait avoir disparue. On ne retrouvait d’elle, plus que les traits voler par Isis, qui semblait bien ravie de retrouver un corps de chaire et de sang et en profitait.

"Vous n’avez aucune idée du pouvoir. Des enfants qui au moindre caprice, vont tout détruire. Osiris allait le faire. Et si je n’étais pas là pour le stopper, tu vivrais à nouveau dans une grotte Katrina Eversfield. J’ai même dû enfermer mon essence dans cette relique pour enfermer Osiris avec mes serviteurs. Et patienter pendant plus de quatre mille ans, guidant les hommes jusqu’à ce jour où je pourrais enfin revenir. Et maintenant que je suis de retour, je vais pouvoir récupérer ce qu’il me manque ici. Et entreprendre de reprendre le trône qui m’est du et non le laisser à des tyrans tels que vous."

Isis a toujours été une déesse très ambiguë. Même si elle différait de beaucoup de l’image contemporaine que nous pouvions nous faire, de nombreux mythes révélaient la personnalité complexe du personnage. Femme pouvant être aussi douce et compatissante, elle pouvait se montrer aussi bien cruelle pour arriver à ses fins. Sans oublier son côté amitieux qui lui valu la méfiance et la jalousie d’une bonne partie du panthéon. Mais surtout, on ne savait jamais sur quel pied danser avec elle, si ses intentions du moment étaient nobles ou non. Cependant, n’oublions pas que la première déesse-reine, était justement, et avant tout, une femme politique. De ce fait, ses réelles intentions pouvaient toujours paraître flou. De ce fait, comptait-elle prendre le pouvoir pour de nobles idéaux, ou allait-elle devenir un tyran tout comme le voyait-elle chez Katrina ?

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

Adrianna Tomaz
MODO ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso
La valeur de l'histoire (PV Adrianna Tomaz) - Page 3 93wg

Pseudo : Iskaras
Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 689
Batarangs : 121
Age du joueur : 32
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Lun 17 Juin - 8:37
Revenir en haut Aller en bas
Relativisons. On ne saurait décider des actions des autres, pas vrai? Chaque récit comprend sa part d’exagération. Je ne suis peut-être pas la réincarnation d’une déesse mais mes pouvoirs sont d’origine divine également. J’ai anticipé en temps ralenti l’attaque ce qui fait qu’au lieu d’être projeté à l’autre bout de la pièce, je ne fais que chuter après avoir tenté d’encaisser le choc. Naturellement, l’histoire ne pouvait pas s’arrêter là, sur des gains intéressants et une conclusion décente. Il fallait que des complications pointent le bout de leur nez. Je m’y attendais un minimum… Simplement pas de cette ampleur. Certainement pas comme ça. Il semblerait que nos mythologies soient un quelque peu erronées au sujet de choses et d’autres, nommément la description d’au moins une divinité. Hum. Désagréable mais pas dramatique. Je saurai m’adapter. Pas le choix.
 
Au travers de ce non-sens digne d’une personne à l’esprit clairement débalancé, je me rends compte que la partie est loin d’être gagnée. Mon objectif est effectivement de créer un nouvel ordre mondial mais certainement pas par des tactiques directes et trop ostentatoires pour mon goût. La manipulation est bien plus intéressante : faites croire aux autres que c’est leur idée et ils accepteront votre vision. Ce nouveau pouvoir me permet de jouer et de me jouer de ces imbéciles qui pensent avoir ce qu’il faut pour diriger une compagnie ou pire, un état. Je ne compte certainement pas laisser ce pseudo pharaon en conserve dicter sa loi. Tu as eu ta chance, tu n’as pas su la saisir : tant pis pour toi. Laisse la place aux autres. Je n’ai pas de problème avec une saine compétition. Bien sûr que non. Je suis un pur produit de capitalisme et nous aimons nous mesurer à nos rivaux. Ça divertit.
 
Mais elle? Clairement qu’elle ne jouera pas dans les règles parce qu’elle est mentalement débalancée. De ce que je comprends, de ce que je peux en déduire, elle veut asservir. Conquérir. Et ça, je ne la laisserai pas faire si je peux avoir mon mot à dire. Je n’ai pas planifié tout ceci simplement pour échouer si près du but d’un projet si délicieusement ambitieux. Ces nouvelles aptitudes que je viens d’acquérir doivent être utilisées par quelqu’un qui sait s’en servir. Qui a de nobles objectifs. Dominer le monde est une conclusion erronée. Je dirais plus diriger, surtout, éviter à l’humanité de continuer à agir de façon aussi irresponsable. Il y a tant de politiques que je pourrais mettre en place… Tant de projets que je pourrais lancer, mettre en place… Avec une part appréciable de profit pour moi, évidemment, en tant que celle qui tire les ficelles. C’est la moindre des choses.
 
Pas le choix. Il va falloir se tenir debout et affronter s’il faut affronter. Je n’ai jamais été douée pour obéir, encore moins me coucher par terre et me soumettre. Je me relève, époussette mes vêtements et mon regard en est un de défi. Katrina Eversfield ne s’incline devant personne et cette relique d’un passé révolu va vite s’en rendre compte. On n’arrête pas le progrès et le progrès c’est moi. C’est MON nouvel ordre mondial, pas le sien. Elle a intérêt à se le rentrer dans le crâne parce qu’elle va se rendre compte que pouvoirs équivalents aux siens ou non, je saurai être au strict minimum une nuisance absolument épouvantable. Pas question de prendre part à un « deal » aussi désavantageux. Je suis une redoutable femme d’affaires, pas une amatrice facilement impressionnable! Si elle ne l’a pas encore compris, elle ne va pas tarder à le faire, c’est moi qui vous le dis.

 
 « Bon, c’était presque mignon et surtout ultra cliché ton discours mais de nous deux, le tyran c’est toi. Mon plan est considérablement plus subtil. Raffiné. Tu as fait ton temps, la relique. Tu as eu ta chance. Alors sois gentille, retourne dans ton sarcophage et laisse les personnes ayant une vraie compréhension de ce monde faire le travail. Tu n’as pas été foutue de profiter de la gloire à ton époque, tu n’en profiteras pas davantage maintenant! »
Katrina M. Eversfield
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 03/09/2017
Crédits : N.A.
Messages : 178
Batarangs : 86
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1346-adrian-carlyle-eversfield-for-queen-and-country-and-the-us-of-a http://legendsofdc.creationforum.net/t1365-adrian-carlyle-eversfield-registre-des-interventions http://legendsofdc.creationforum.net/t1364-adrian-carlyle-eversfield-liste-de-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1367-arcs-narratifs-de-adrian-carlyle-eversfield
Lun 17 Juin - 14:35
Revenir en haut Aller en bas






La valeur de l'Histoire
Katrina Eversfield & Adrianna Tomaz



Katrina avait finalement plutôt bien encaissé le coup. Et de ni une, ni deux, répondit d’une manière qui ne plaisait visiblement pas à la déesse. Déjà surprise de voir une mortelle résister à une de ses attaques les faibles, son esprit divin semblait lui avoir fait comprendre ce qu’il se passait. Cependant, cette nouvelle compréhension ne se semblait pas calmer la divinité. Au contraire, elle regarda la femme d’affaires avec un profond dédain. Si Adrianna était encore quelque part dans ce corps, elle se dirait justement que personne, même pas les dieux, avaient la patience pour supporter cette femme. Mais elle risquait aussi d’être fort partagée. Entre une ancienne reine magicienne qui veut modeler le monde à son image, et la femme la plus riche du monde ayant la même ambition, envers qui se tourner ? Sachant qu’aucune des deux n’était fiable.

"Petite idiote ! Tu n’es qu’une enfant prétentieuse. Tu crois que grâce à l’essence de Thot, tu peux jouer dans la cour des grands ? Que tu serais mieux que tes parents… Ou ton père ? J’ai vu pendant ces millénaires, ce vous avez fait par vos prétendues philosophies. Vous avez ruiné un monde que ceux de ma race, vous ont offert. Et tu te crois meilleure ? J’en rirais presque."

Levant la main vers Eversfield, une nouvelle boule d’énergie se forma dans le creux de sa main. Le visage d’Isis devenait sombre. Peut-être bien que Katrina fût présomptueuse à n’en pas douter, mais l’ancienne reine ne manquait pas d’arrogance.

"Voilà quelque chose que tu ne pourras pas esquiver. Thot était un scribe sorcier, mais lui et ses disciples ont toujours eu peur d’utiliser le vrai pouvoir. Alors, il est temps de…"

*****

J’ignorais comment j’avais fait, mais j’y étais arrivé. Pendant tout ce temps, je crus être dans un rêve, que mon corps et ma bouche agissaient sans mon consentement. C’était effrayant, un cauchemar oui ! D’abord spectatrice crédule, je pris conscience de ce qu’il se passait et comme une personne enfermer dans un coffre, je tambourinais et fis basculer le contenant. Là, c’était comme si mon âme réenfiler mon enveloppe charnelle, j’arrivais à sentir mes bras et mes jambes. Une contre force agissait également, mais j’arrivais aussi à résister et obliger la déesse à annulé son attaque. Sans doute que là, j’eus l’air d’une folle, mais c’était le prix à payer pour regagner ma liberté. Comment y arriver ? Je n’en avais aucune idée. Tout ce que je savais, c’était que dans une sorte de monde mental, j’affrontais Isis en personne, faisant face à son ancienne forme. Nous nous échangions quelques paroles acerbes, défendons nos points de vue sur le monde, tout en nous jetant des éclairs et autre sort. Oui, j’avais les mêmes dons qu’elle dans cet univers psychique. Et croyez-moi, j’en profiter.

Malheureusement, j’eus la nette impression que jamais, je n’aurais le dessus sur elle. Elle était puissante, expérimentée. Mais moi j’étais têtue. Et quand je ne pouvais avoir le dessus sur mon adversaire par la force, Jack me disait de ne pas hésité à ruser. Et c’était ce que je fis. Pendant ce combat acharné, je parvenais à avoir momentanément le contrôle de l’esprit de mon corps. Je vis l’intérieur du tombeau et Katrina, qui devait se demander ce qu’il se passait. Mais pas le temps d’expliquer quoi que ce soit, j’avais juste le temps de lui dire :

"Fuis !"

Avant de libérer une puissante énergie de mon corps qui fracassa murs et plafonds. La structure toute entière se brisa sous une puissante rafale de flamme et d’électricités, que d’énormes blocs de pierres tomber tout autour. La chambre disparaitra en premier, laissant le temps à ma « complice » de sauver sa peau. Quant à moi, ou à nous, je me forçais à rester là, désireuse de me retrouver ensevelit avec Isis. J’ignorais si je survivrais, sans doute que non, et encore moins si elle disparaitra bien avec moi. Mais ayant prit un corps de mortel, la mort devait lui être familier. J’ignorais aussi si j’avais fait le bon choix, mais espérons que ce sacrifice puisse empêcher au moins une calamité. Une larme coulant le long de ma joue, je me remémorais toutes mes aventures, et surtout, mes plus beaux souvenirs pour les quels, je m’étais battu jusqu’à la fin, avant de me retrouver sous une montagne de roches…

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

Adrianna Tomaz
MODO ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso
La valeur de l'histoire (PV Adrianna Tomaz) - Page 3 93wg

Pseudo : Iskaras
Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 689
Batarangs : 121
Age du joueur : 32
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Ven 21 Juin - 8:35
Revenir en haut Aller en bas
Katrina Eversfield ne fuit pas. Elle se retire avec grâce et élégance et fait fi de ceux qui pourraient pretendre autrement. Alors forcément, quand miss archéologue, vraisemblablement redevenue partiellement en contrôle de ses moyens me dit de fuir, je lui jette un regard hautain et méprisant avant de lui dire que je quitte parce que je veux quitter, certainement pas sous ordre de qui que ce soit. Au milieu des créatures, des cultistes et des mercenaires, je navigue dans ces eaux troubles en me moquant bien de qui vit et qui meurt. Ceux qui me servent ont été grassement payés. S’ils sont trop incompétents pour survivre, on appelle ça la sélection naturelle, tout simplement. Je ne vais certainement pas verser de larmes sur leur sort. Quel dommage, par contre, de ne pas avoir le temps d’explorer davantage les lieux. Je suis sûr qu’il y avait tout un tas de choses à…
 
Je m’arrête soudainement en me rendant compte que mes pas m’ont mené autre part qu’à la sortie. Je ne saurais expliquer ni comment ni pourquoi mais je suis devant un mur couvert d’hiéroglyphes. Il n’était pas sur mon itinéraire celui-là et je n’ai aucune raison valable d’avoir fait ce détour sauf si bien sûr mon nouveau s’avoir s’accompagne de quelques petits détails qu’il me reste à découvrir. Nonobstant, j’appuie instinctivement sur une séquence précise et une alcôve se révèle à moi duquel je m’empare d’un coffret. Je ne sais pas ce qu’il contient, j’aurai l’occasion de le découvrir plus tard car pour le moment, je ne sais pas ce que l’autre possédée fait mais tout est en train de s’effondrer. Je ne sais pas par quel miracle je suis sorti de là en vie mais je ne vais certainement pas m’en plaindre. Je ne sais pas qui d’autre a survécu et je m’en moque. Pertes acceptables. Dommages collatéraux.
 
Faisons une ellipse temporelle de quelques mois dans le futur. Je suis dans cette même pièce où tout a commencé à lire un rapport des plus intéressants. Apparemment, mon plan se déroule à merveille. J’ai commencé subtilement à influencer le monde autour de moi, démocratisant la science et étendant l’emprise de l’industrie sur le monde. Des pays en voie de développement ne servent pas mes projets. Des populations ignorantes n’ont pas leur place dans mon nouvel ordre mondial. Je ne sais pas si c’est une forme de sagesse acquise de par mes nouveaux pouvoirs ou si c’est quelque chose qui a toujours été en moi mais je me dis que faire du monde quelque chose de meilleur, selon ma vision des choses il va de soi, serait sans doute un usage plus productif de mon talent, de mon intellect et de mes ressources que de simplement des querelles de gens riches ou de gens d’affaires.
 
Mon visage public est toujours celui qu’on connait de Katrina Eversfield. La femme d’affaires froide et qui prend les gens de haut mais qui a un visage complètement différent quand personne ne regarde. Est-ce que c’est un désir égoïste de prouver au monde qu’il ne peut pas me briser ou est-ce que je change le monde pour pouvoir mieux m’y sentir? Je ne sais pas. Et je suppose que si j’avais eu à en discuter avec quelqu’un, c’eut été avec elle. Mais elle, justement, est probablement morte dans les ruines d’un temple sortit de nulle part. J’ai investi près de deux milliards de dollars pour nettoyer le site et tenter de retrouver un corps, quelque chose… Sans succès. Je ne suis pas aussi redoutable en étant naïve ou trop optimiste mais mon instinct me dit que malgré tout, elle est en vie quelque part. Un bruit me fait lever la tête et à la surprise s’ajoute un demi-sourire amusé.

 
 « J’avais l’impression qu’il faudrait plus que quelques tonnes de roches pour mettre fin à ton aventure. J’aurais bien voulu faire un pari mais contre qui? Enfin qu’importe. La question à se poser c’est si c’est bien toi ou l’autre folle qui se prenait pour une autre. N’est-ce pas amusant? Notre aventure a commencé ici, dans cette pièce, dans des circonstances plus ou moins similaires. La question à se poser c’est… Est-ce le début d’une nouvelle? »
Katrina M. Eversfield
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 03/09/2017
Crédits : N.A.
Messages : 178
Batarangs : 86
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1346-adrian-carlyle-eversfield-for-queen-and-country-and-the-us-of-a http://legendsofdc.creationforum.net/t1365-adrian-carlyle-eversfield-registre-des-interventions http://legendsofdc.creationforum.net/t1364-adrian-carlyle-eversfield-liste-de-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1367-arcs-narratifs-de-adrian-carlyle-eversfield
Ven 21 Juin - 14:53
Revenir en haut Aller en bas






La valeur de l'Histoire
Katrina Eversfield & Adrianna Tomaz



Quelque mois plus tard. Cette histoire aurait pu s’arrêter là. Cela aurait fait une bonne fin après tout. L’héroïne qui sacrifia sa vie pour empêcher le retour d’une déesse complétement folle, et sa « partenaire » des plus ambiguë qui allait changer le monde. Mais non, il semblerait qu’il resterait encore beaucoup à faire, qu’une autre histoire, un nouveau chapitre devait s’écrire. J’avais donc finalement survécu. Et bien, oui et non. Vous comprendrez facilement un peu plus tard. Ayant réussis à m’extirper des décombres, je découvrais rapidement le nouvel ordre mondial de Katrina. Car même si elle jouait dans l’ombre, ne se faisant pas appeler Impératrice de l’Univers, je reconnais bien son style. Bonne ou mauvaise ? Et bien, comme pour ton système, il y avait du bon et du mauvais. Je notais bien entendu des failles, qui ne venait pas forcément d’elle, mais don j’en profitais pour les corriger à ma manière. Mais ne pouvant m’occuper du monde, je cherchais surtout à la retrouver elle.

En chemin, je dis faire face à quelques obstacles, mais qui furent vite balayer de devant moi. Il s’agissait surtout de résidus du Culte, dont sans regret, je supprimais d’un claquement de doigt, littéralement. Et, grâce à mes nouvelles capacités, je pus rejoindre Eversfield en plein cœur de son empire secret. Au fond de moi, je me disais que je ne pouvais plus m’en passer. Mais en face de moi, j’ignorais si la dame était ravie ou non de me revoir. Tout était compliqué avec elle, mais il valait mieux ne pas trop la provoquer.

"Je ne doute pas que tu aurais gagné ce paris. Et pour te répondre, je dirais les deux. Nos identités et personnalité se sont totalement fusionné. C’est comme si tu avais devant toi, une Adrianna. Mais, je crois comprendre que je ne suis pas la seule dans ce cas-là."

Katrina était « contaminé » par l’essence de Thot d’après Isis. Cela ne lui donnait pas des supers pouvoirs comme on a l’habitude de le voir, mais un don incroyable pouvant modifier la réalité même du monde. Et la femme milliardaire s’était déjà atteler à la tâche. Après, bon ou mauvais, la question n’avait toujours pas de réponse. Faisant le tour de son antre, j’admirais ces bibelots, quelques photos et objets attirant mon regard. La curiosité scientifique l’emportait, mais grâce à la connaissance d’Isis, je n’avais plus vraiment besoin d’étudier en profondeur tout objet qui m’entourait.

"Le culte d’Osiris n’est plus… Isis n’est plus une menace non plus. Alors, c’est à voir si on signe la fin ici, où on part sur d’autres aventures. Je ne connais pas l’avenir."

Cela restait une nouvelle expérience pour moi. Tant de chose à voir, tant de chose à produire, des capacités dépassant l’imagination. Il serait bon de ne pas se laisse dévorer par un tel pouvoir, mais ne pas en profiter serait du gâchis et égoïste. On m’avait donné une chance incroyable, un don pouvant permettre à la réparation de nombreux tort. Il fallait juste user de sagesse pour les utilisés à bon escient. Par contre, un détail me travaillait, comment allait se passait notre relation entre Katrina et moi ? Déjà, cela était fort loin de la belle amitié. Et à présent, ne risquions-nous pas de nous affronter sur de nombreux points, car nous restions si différentes et très têtues. Peut-être arriverons-nous à agir en bon intelligence et trouver un compromis, une solution satisfaisante pour éviter à ce que nous nous battions l’une contre l’autre. Un combat ou une traque me fatiguerait de toute manière.

Me retournant face à elle, je concluais ces retrouvailles par un compliment tout de même, puis un aurevoir comme il le fallait.

"J’ai beaucoup aimé ton idée de l’accès au savoir pour tous. Sans nul doute un projet que j’aurais menée aussi. Mais il reste beaucoup de chose encore à faire, et de nombreuses tâches requièrent des talents particuliers. C’est sans doute un aurevoir, car je sais que nous nous recroiserons bientôt. Bonne chance Katrina et merci, tu as sauvé le monde tout de même."

Et l’instant suivant, je disparue dans un halo de lumière. Des ailes colorés, brillant comme un soleil me recouvrait avant que toute trace de moi dans cette pièce ne s’évapora. Venant de me téléporter, je partie donc au loin, poursuivre à la fois ce que j’aimais faire et aussi, suivre cette nouvelle voie qui s’offrait à moi. Le monde se verra à présent aider, diriger, modeler, enfin peu importe comment vous le voyez, par deux déesses.

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

Adrianna Tomaz
MODO ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso
La valeur de l'histoire (PV Adrianna Tomaz) - Page 3 93wg

Pseudo : Iskaras
Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 689
Batarangs : 121
Age du joueur : 32
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mar 25 Juin - 8:47
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: