Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
And then we'll forget to come home [Cassandra Cain-Wayne]
And then we'll forget to come home
Gotham City. Ca faisait bien longtemps que je n’y avais pas mis les pieds. Il faut dire que j’avais suffisamment à faire à Central City pour ne pas aller chercher des problèmes avec le monde du crime du coin, sans compter que leur justicier local fétiche est beaucoup moins sympathique que le Flash and co. Donc il est clair que je ne vais pas passer des vacances à Gotham juste pour le plaisir, quand bien même je ne ferais rien d’illégal. Sauf que ma situation a légèrement changée dernièrement. Lisa a pris le contrôle des Rogues en prenant soin de me mettre manu militari à la porte. Je me retrouve sans Cold Gun, et si j’ai beaucoup de ressources sans (j’ai vécu la plus grande partie de ma vie sans après tout), d’une part je m’y suis attaché quelque part, de plus, si je veux revenir à Central pour botter les fesses de ma soeur de la place qu’elle m’a volé, je veux le faire en tant que Captain Cold. Point final.

Mais tout cela veut dire que pour l’instant je ferais mieux de faire profil bas et de ne pas mettre les pieds à Central pendant un petit moment. En fait, je dois faire profil bas à peu-près n’importe où. Je n’ai pas de doute que la nouvelle de ma déchéance et ma vulnérabilité actuelle a traversé le monde de la pègre comme une traînée de poudre vers le tonneau associé...Or, je ne me suis pas fait que des amis même en dehors de Central. Gotham est probablement le dernier endroit où je devrais me rendre d’ailleurs. Mais j’ai conclu un accord avec une vieille connaissance: Selina Kyle. Elle m’aide à obtenir des pièces pour que je puisse ré-assembler mon Cold Gun 2.0 (oui je compte y faire quelques améliorations auxquelles je pensais depuis un bail), alors pour l’instant je reste à Gotham, usant d’une planque que j’avais obtenu il y a des années, et dont même ma soeur n’était pas au courant. J’en ai une dans chaque principale ville, au cas où je devrais me réfugier en dehors de Central. Parfois on me reproche de toujours trop prévoir mais cette fois, il semblerait que j’ai bien fait.

Attendant des nouvelles de Selina, mais étant plus que lassé d’attendre dans la planque, je suis sorti. En plus, c’est le meilleur moment de la journée pour le faire: juste après le coucher du soleil, quand les gens honnêtes (plus ou moins) rentrent dans leurs appartements ou maisons pour éviter le danger des rues de cette ville, et les justiciers ne sont pas encore de sortie à priori (si un fait du zèle je n’y pourrais rien…)...Ce qui veut dire qu’un type comme moi qui veut juste prendre un peu l’air sans pour autant rester totalement dans l’ombre peut se promener en, presque, toute impunité.

C’est dans un parc que je décide de marcher un peu. Il fait frais, et j’ai mon manteau, simple, en laine bleu marine. J’ai tout de même une arme dans un holster d’épaule, au cas où je rencontrerai quelques...soucis en cours de promenade. Et puis c’est là que je la vois. Une forme à moitié recroquevillée sur un banc. En soi, d’autres gens qui profite du calme relatif de la ville avant la tempête, pourquoi pas. Je ne dois pas être le seul à sortir à ces heures-là. En temps normal, j’aurais passé mon chemin sans même réfléchir, pas du genre à chercher à faire la conversation au premier venu. Mais ce qui m’arrête ici, c’est qui est cette personne: Le fille Wayne, ou Cain, ça dépend de qui vou considérez comme son père. Celui qui a donné son ADN, ou celui qui fait en sorte qu’elle ait une vie confortable. Question pour plus tard. Ce qui m’étonnes, c’est son attitude. Très loin de ce qu’elle a pu montrer dans ce gala de charité où je me suis introduit pour la prévenir que son père biologique comptait essayer de la récupérer. Et surtout, sans garde du corps. Alors je m’approche, lentement, et m’arrête en face d’elle, les mains dans les poches.

“On est tombé de sa tour d’ivoire, Miss Wayne?”

Hey, ce n’est pas parce que je suis curieux que je vais changer qui je suis non plus...
avengedinchains
Leonard Snart
CAPTAIN COLD

Profil
Perso
And then we'll forget to come home [Cassandra Cain-Wayne] Tumblr_o9t3l0vC9O1rc0x8uo7_250

Date d'inscription : 17/08/2016
Crédits : Blondie et Tumblr
Messages : 285
Batarangs : 2350
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318 http://legendsofdc.creationforum.net/t1001-arcs-narratifs-de-leonard-snart
Mer 26 Déc - 21:44
Revenir en haut Aller en bas


L’appartement était devenu trop étroit. Au milieu de la nuit, les murs de sa petite chambre avaient l’air capitonnés, et les journées étaient hantées par les visions offertes par le casque de Nabu. Ce n’est pas le genre de puzzle qu’elle est habituée a porter. Ce n’est pas le genre de fardeau qu’elle a accepté sur ses épaules.


And then we'll forget to come home

Wash it all away
Il lui faudra se tenir droite malgré tout, parce que ça faisait partie du contrat implicite qu’elle a passé en portant le symbole de la chauve-souris à son tour. Son père lui avait donné une lourde mission qu’elle avait acceptée malgré les réticences, mais aucun de ses entrainements ne l’avait préparé à voir ce dont elle avait été témoin. Les cadavres frais qui pavent le sol de Gotham n’avaient rien à envier à la vision d’un futur tragique ou sa famille s’est déchiré et éparpillé partout.

Il lui avait fallu prendre un peu d’espace le temps de remettre ses émotions sous silence, à grand coup de méditation, pour être fin prête à affronter les patrouilles nocturnes. Parce que son état d’esprit ne devait pas permettre au crime de prospérer dans la ville qu’elle a juré de défendre. Mais il lui arrivait que sa démarche fière prenne un coup dans l’aile, et que son dos éternellement droit finisse par se courber un peu, loin du regard des autres.

C’est pour ça qu’elle n’était pas restée à l’appartement quand Dick était rentré de sa journée de travail. Elle n’avait pas été capable de l’affronter ce soir. Elle avait envie de courber les épaules juste un peu, dans un silence relatif, dans un endroit ou qu’importe si elle portait ou pas un masque. C’était toujours tendu de sortir quand on est un enfant Wayne, mais certainement pas quand on prend un minimum de précaution pour éviter la cohue. Un jeu d’enfant quand on s’appelle Batgirl.

Ses petits doigts qui entourait la tasse de café qu’elle venait d’acheté, assise sur un banc, recroquevillée sur la tasse en carton, elle se permettait un instant de vider son esprit, laisser les doutes sur le bas-côté pour se préparer à être prête à affronter dignement le crime, lovée dans le masque qu’elle avait créé pour cet effet, loin des problématiques qui pouvaient l’atteindre. Elle en aurait été ravie, s’il n’y avait pas eu une fausse note dans cette histoire.

Elle leva un œil perplexe devant celui qui lui avait adressé la parole, bien qu’elle eut aisément reconnu la voix de Leonard Snart. Elle lui avait laissé le bénéfice du doute quand il prit l’apparence d’un de ses gardes du corps, a une phalange d’appeler le reste de la BatFam, alors qu’il n’avait fait que la prévenir que son géniteur était plus que jamais à sa recherche. Ce qui eut le mérite de la surprendre, pour être tout à fait honnête. Rien de son langage corporel n’avait trahit la moindre malignité dans sa conduite, elle avait juste eu affaire à un criminel qui voulait protéger une enfant d’un père agressif. Quitte à prendre des risques démesuré alors qu’il ne la connaissait ni d’Eve, ni d’Adam. Elle ne prévenu pas ses frères et ne leur parla pas de cet incident. Par respect pour Captain Cold qui fut particulièrement bienveillant cette soirée.

Quelques recherches de son côté  lui avait indiqué que la sœur de son interlocuteur avait fait un putsch pour prendre la main sur sa force d’assaut, les Rogues. Snart était un berger sans mouton, et elle se posait la question de savoir quel était son prochain coup. Elle aurait pu se méfier : un voleur aurait toutes les raisons de se rapprocher de la dernière Wayne, au faciès d’apparence ni candide. Une proie de choix pour tout voleur digne de ce nom. Mais si il avait prévu de faire un coup, ce n’était vraisemblablement pas ce soir. Son langage corporel ne trahissait en rien une chose pareille. Ce qui ne voulait pas dire qu’il n’y avait pas une petite chance.

Elle haussa les épaules, l’ironie n’est pas encore quelque chose qu’elle maîtrise tout à fait, et elle ne sait pas vraiment quoi rétorquer à ce qu’elle a compris comme étant une plaisanterie froide.

« Peut-être que j’y suis encore. »

Elle se décale sobrement pour lui laisser la place de s’installer à ses côtés. La soirée est encore jeune et elle a du temps.

Parler est un peu trop compliqué pour elle à cet instant présent, aussi bien elle ajoute sobrement : « C’est loin de chez vous, ici. »

Central City était en effet pas la porte à côté, juste un moyen de dire qu’elle n’était pas vraiment dupe sur les raisons de sa présence à Gotham. Mais il n’a pas pu prévoir qu’elle viendrait dans ce parc ce soir : elle n’y mettait jamais les pieds, et elle n’avait rien prévu.


Cassandra Cain-Wayne
Raised by Bats

Profil
Perso
And then we'll forget to come home [Cassandra Cain-Wayne] Tumblr_inline_o5n13uAin01sc3ygs_250

Date d'inscription : 02/03/2018
Crédits : skatevibe
Messages : 73
Batarangs : 1650
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1907-cassandra-cain-raised-by-bats http://legendsofdc.creationforum.net/t2081-cassandra-cain-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t1915-cassandra-cain-liens#30018 http://legendsofdc.creationforum.net/t2082-arcs-narratifs-de-cassandra-cain-wayne
Dim 6 Jan - 3:54
Revenir en haut Aller en bas
And then we'll forget to come home
Une réponse comme une autre. Une réponse qui peut vouloir dire tout et son contraire. Le genre de réponse où on ne se mouille pas. Je la comprend, je ne suis pas du genre à spécialement parler de ce qui ne va pas non plus. Epiloguer cent sept ans sur un problème à une bonne âme charitable qui veut bien t’écouter, merci mais non merci. Ca n’est que donner le bâton pour se faire battre et elle a raison de ne pas m’en dire trop, surtout à quelqu’un comme moi. Elle connaît ma réputation, elle sait qui je suis. Ou du moins ce qui je donne l’illusion d’être. Beaucoup seraient surpris par certains aspects de ma personnalité, des aspects peut-être plus ouverts, plus...chaleureux que Captain Cold. Des traits que mon père m’a bien fait comprendre de ravaler et de faire disparaître, pour être aussi aigri et cruel que lui. D’une certaine façon, ça a réussi, il faut dire que le cuir frappant votre peau ça marque les esprits. Ca m’a aussi fait me jurer de ne jamais finir comme mon père. Et jusque-là je m’en sors mieux que lui, n’étant jamais resté en prison bien longtemps.

Mais revenons à la jeune femme assise, non, recroquevillée, sur le banc en face de moi. Sa remarque me tire un sourire, un rictus plutôt. Le genre qu’on tire quand on avale quelque chose de trop acide tout en essayant de sourire. Car elle frappe là où ça fait mal et je serais presque tenté de croire qu’elle en sait plus qu’elle ne laisse croire. Ou qu’elle trempe dans des trucs louches malgré ses airs candides et son argent (enfin, celui de son père adoptif). Pourtant, ce soir, je ne suis pas là pour ça, je ne suis pas là pour elle non plus, mais peu importe, je suis face à elle maintenant et voir un visage qui ne veut rien de moi mais que ne cherche pas non plus à me faire arrêter, ça me change des derniers temps. Alors je l’imite, je hausse les épaules.

“Un chez soi, pour quelqu’un comme moi, c’est où que soit le minima de sécurité.”


Et quand on en vient à croire que le minima de sécurité c’est Gotham City, c’est qu’on est vraiment dans une situation plus que délicate, soyons honnête. Je désigne d’un mouvement de tête la place à côté d’elle sur le banc.

“Puis-je?”

J’ai beau être un voleur, un Jerk, un type fort peu recommandable, j’ai un minimum de manière tout de même.
avengedinchains
Leonard Snart
CAPTAIN COLD

Profil
Perso
And then we'll forget to come home [Cassandra Cain-Wayne] Tumblr_o9t3l0vC9O1rc0x8uo7_250

Date d'inscription : 17/08/2016
Crédits : Blondie et Tumblr
Messages : 285
Batarangs : 2350
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318 http://legendsofdc.creationforum.net/t1001-arcs-narratifs-de-leonard-snart
Dim 13 Jan - 22:46
Revenir en haut Aller en bas


Elle lève les yeux vers lui, la réponse lui arrache un bref léger sourire, bien qu’elle ne soit pas vraiment la personne la plus sensible au sarcasme. Elle a touché juste, pour ainsi dire elle le fait souvent, même si elle essaye d’être moins directe avec son visage de Miss Wayne. Mais un peu tout de même : aucun enfant de Bruce, et encore moins Bruce lui-même, ne sont vraiment connu pour être des idiots manipulables. Mais Alfred tenait à garder chez elle un peu de tact.


And then we'll forget to come home

Wash it all away
Ce qui était franchement le bout du monde quand on ne savait pas les bases de la sociabilité. Et pour preuve, elle répond à son interlocuteur par un bref.

« Gotham doit être un bon accueil pour vous. »


Oui parce que la présence de justiciers masqués et de patrouilles de police n’empêchait pas les roublards de se sentir parfaitement à leur aise à Gotham. Pour preuve : ils ne partaient pas. Et c’était pas faute à la Batfam de faire de leur mieux. Et puis elle n’était pas vraiment sensée défendre Batman avec son aspect de civile, tout au plus saluer ses efforts pour rendre la cité un peu plus vivable, avec la bénédiction de la famille.

Elle hocha la tête quand il voulu s’installer à côté d’elle. Son expression était difficile à lire, mais pour être honnête, elle ne détestait pas Leonard Snart, tout comme elle ne détestait jamais vraiment personne. Elle en méprisait beaucoup, certes. Mais il avait beaucoup risqué pour venir la voir en personne pour l’avertir du potentiel retour de son père. Et rien chez lui n’avait trahit la volonté de l’attirer dans un guet-appent. Elle se disait que c’était peut être un peu naif, mais elle tendait à lui faire confiance. Caïn n’était pas du genre à s’allier avec ce genre de personne, et qu’est-ce qu’un voleur comme Mr Snart pouvait avoir à faire avec la ligue des ombres ? … Bon certes, beaucoup. Mais rien dans son langage corporel n’indiquait cela. Alors elle le regarda et hocha doucement la tête pour lui dire qu’il peut très bien s’asseoir à ses côtés. Même si elle ne savait pas vraiment ce qu’il cherchait en se faisant.

Elle resta un moment ainsi, à boire son thé en silence aux côtés d’un criminel potentiellement dangereux. Ses frères sauteraient peut-être au plafond, mais il ne représentait aucune menace à l’instant présent. Dans deux heures, peut-être, ce sera différent. Et puis en proie aux doutes comme elle pouvait l’être actuellement, cette présence particulière était un changement bienvenu. Elle ne savait pas comment s’adresser à ses frères pour faire part de ses multitudes de doutes, elle ne savait pas s’exprimer pour demander à être rassurée et confortée dans ses choix. D’ailleurs elle ne savait pas quoi demander vraiment. Elle ne savait pas ce qu’était une petite sœur et comment elle devait agir. Elle était un guerrier, une machine de guerre, une alliée de patrouilles, et une élève attentive. Une sœur ? Ça c’était sur le papier. Du moins si elle en était une, elle ne savait pas si il y avait une différence marquée. Elle ne savait pas si elle avait même une vraie personnalité, entre ce que Cassandra Wayne devait être, et ce que Batgirl était. Toutes ses questions la rendrait perplexe, au mieux.

Alors après quelques minutes de silence, qui pour beaucoup auraient été un moment pesant et gênant, mais qui pour Cassandra était une habitude, elle posa a nouveau son regard sur son voisin de banc. De but en blanc, elle lui demanda :

« Vous êtes un grand frère, c’est ça ?... »


Elle n’était pas sans savoir le traitement que lui a réservé sa sœur Lisa. Mais ça c’était l’affaire de Batgirl. Cassandra n’était pas sensé être au courant.

« J’en ai deux. »
Enfin, trois. Sans compter le plus jeune, mais ça, ce n’était pas son affaire. « Et je ne les comprends pas vraiment. Je les aime mais… » Elle haussa une épaule, un peu affligée par son comportement, elle eut d’ailleurs un soupire poussé. La voilà à se confier à Captain Cold. Mais bizarrement c’était peut-être l’unique qui pouvait lui apporter un minimum de réponse à la situation. Parce qu’il y était complétement étranger.

« Ça doit être le fait d’être adoptée… »
Marmonna-t-elle avant de reprendre une gorgée de thé.

Cassandra Cain-Wayne
Raised by Bats

Profil
Perso
And then we'll forget to come home [Cassandra Cain-Wayne] Tumblr_inline_o5n13uAin01sc3ygs_250

Date d'inscription : 02/03/2018
Crédits : skatevibe
Messages : 73
Batarangs : 1650
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1907-cassandra-cain-raised-by-bats http://legendsofdc.creationforum.net/t2081-cassandra-cain-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t1915-cassandra-cain-liens#30018 http://legendsofdc.creationforum.net/t2082-arcs-narratifs-de-cassandra-cain-wayne
Dim 3 Fév - 21:30
Revenir en haut Aller en bas
And then we'll forget to come home
Un bon accueil? On va dire cela. Il est difficile pour moi de me sentir “bien accueilli” dans un endroit où je suis en position de demandeur d’asile. Je n’aime pas devoir des choses aux gens, je n’aime pas me sentir affaibli, inutile. Ce que j’étais à l’heure actuelle. J’allais devoir une sacré faveur (voire deux, ou trois) à Selina une fois tout cela terminé, et je n’étais pas forcément le bienvenu dans la ville de la chauve-souris, même dans la pègre. Selina m’avait fait une petite réputation et les colportage d’autres personnes étaient arrivées aux oreilles du reste de la criminalité locale, ne me peignant pas sous mon meilleur jour. Ai-je seulement un bon portrait que l’on puisse tirer de moi? Durant un temps j’ai cru qu’on pourrait au moins dire “un bon grand frère”, ou du moins quelqu’un qui tient à sa famille. Mais maintenant? Alors que ma soeur m’a jeté comme un malpropre de ma propre maison? Je ne pense pas, non.

“On va dire ça”

Je ne m’étend pas plus sur le sujet, car de toute façon, la jeune femme est repartie dans son mutisme. Ce que je fais là est une bonne question au final. Je me suis assis à ses côtés, mais pourtant, j’avais bien senti en arrivant que la discussion ne serait pas l’action principale de cette rencontre. Après l’avoir rencontré dans un gala de charité pour la prévenir, j’ai pris la liberté de faire quelques recherches sur elle. Elle est la dernière adoptée de la famille Wayne, la plus discrète, celle qui se montre parfois mais que l’on n’entend pas, contrairement aux hommes de la famille. Ca m’a tiré un rire quand je l’ai vu et ça ne m’a pas étonné d’un certain côté.

Sa question me prend de court. Ce n’est pas un secret que j’ai une petite soeur, pour personne qui veut en savoir un peu plus sur moi. Ces données sont publiques, que ce soit par des articles de journaux (qui datent un peu maintenant, certes), ou parce qu’on s’est un peu renseigné sur internet. Peu savent que sa soeur est aussi une criminelle cependant, puisqu’elle n’a jamais été arrêtée et qu’elle reste bien souvent sous les radars du gouvernement. La police et les supers savent, évidemment, mais ce n’est pas un élément publique. Finalement, je réponds.

“C’est à débattre”

Car si sur le papier, oui, j’étais le grand frère de Lisa, je ne suis pas sûr qu’elle me voit encore comme tel. Alors que j’allais lui demander pourquoi elle me posait cette question, la réponse vint d’elle-même et je hochai la tête.

“Je ne sais pas si ça change vraiment quelque chose.”
je croise les jambes, une cheville sur le genoux opposé “Que l’on soit liés par le sang ou pas, ce qui importe sont les actions les uns envers les autres” et dans ce cas, ai-je réellement été un grand frère pour elle après l’avoir abandonnée à notre grand-père, toutes ces années auparavant? “Maintenant, s’il y a des choses que tu ne comprends pas, c’est peut-être simplement qu’il faut communiquer”

J’ai volontairement choisi ce verbe plutôt que “parler”, car elle ne semble pas être le genre à avoir le coeur au bord des lèvres et la parole facile. Mais il y a mille et une façons de communiquer avec les gens.

“Si je peux te donner au moins un conseil, qui vaudra ce qu’il vaudra, ne te retiens pas de leur montrer que tu les aimes.”

Ca a probablement été mon erreur, de croire que simplement inclure Lisa dans mon équipe et la protéger autant que faire se peut suffirait à lui faire comprendre que je tiens à elle. Peut-être aurais-je dû être plus clair dans ce que je ressentais pour elle, à quelle point elle était importante pour moi, malgré mon abandon. Mais au lieu de cela, j’ai été ce que mon père a élévé: un être qui ne montre pas ses faiblesses.
avengedinchains
Leonard Snart
CAPTAIN COLD

Profil
Perso
And then we'll forget to come home [Cassandra Cain-Wayne] Tumblr_o9t3l0vC9O1rc0x8uo7_250

Date d'inscription : 17/08/2016
Crédits : Blondie et Tumblr
Messages : 285
Batarangs : 2350
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318 http://legendsofdc.creationforum.net/t1001-arcs-narratifs-de-leonard-snart
Jeu 21 Fév - 11:47
Revenir en haut Aller en bas


Leonard Snart n’est définitivement pas plus bavard qu’elle. Elle ne lui en tient pas rigueur, pour être honnête, dans un monde ou les gens ont une langue plus affuté que ses batarangs, les longs silences qui précède ses questions sont les bienvenus. Elle sait que dans une heure, peut être, elle devra le mettre sous les verrous, mais c’est actuellement le cadet de ses soucis. Voilà quelques mois, elle aurait probablement refusé, et banni, cette proximité bizarre qui se créée entre eux, deux âmes perdues parmi d’autres au milieu de Gotham.


And then we'll forget to come home

Wash it all away
Mais sa vie prend des détour qu’elle n’aurait très honnêtement pas pensé être possible. C’est aussi quand elle a vu Jason, criminel tristement repenti, son propre frère, lutter face à ce qu’il avait longtemps été, ou cru être, qui lui avait fait changé d’avis sur le sujet. Elle avait partagé l’avis de Bruce longtemps, que l’enfermement était l’unique réponse à la violence des criminel. Dick, lui, croyant en la repentance. Il y avait-il un juste milieu entre les deux ? Avait-elle ecnore autant de choses à apprendre ?
Et il reste la menace de Arkham, tout aussi improbable qu’elle soit, qui lui pend toujours au-dessus du crâne. Elle ne peut faire autrement. Fate lui avait montré l’échec pur et simple de sa tentative de prévenir le monde face à un futur aussi terne, mais il avait aussi dit, comme elle l’avait dit aux autres, que bien pire se présageait à l’horizon si ils empêchaient Luthor de devenir président ? Arkham était donc la meilleure option pour elle ?

Elle secoua la tête avant de lever les yeux vers lui quand il lui annonça tout de go qu’elle devait être explicite sur son affection envers ses frères. Elle l’était pourtant. Plus tactile que vocale, certes, mais elle n’avait jamais pris de gants pour leur montrer à quel point ils étaient importants pour elle et à quel point elle leur été redevable. Enfin… depuis ce douloureux séjour, il est vrai qu’elle a été plus réservée. Elle ne pourra pas nier ce fait. Et pourquoi l’avait-elle fait, d’ailleurs ?

« Est-ce que vous lui montré ? Parfois. »


Question osée, elle le sait. Mais ne sont-ils pas, étrangement, à quel ouvert aujourd’hui ? Si il ne le souhaite pas, il ne lui répondra pas. Ça elle le sait très bien. Resserrant ses doigts autour de son gobelet de thé, elle soupira.

« Donner son affection à quelqu’un, c’est aussi lui donner une cible à poignarder. »
Elle cherche ses mots, pendant au moins une longue minute, avant d’être plus explicite, pour lui et pour elle. Mettre des mots clairs sur ce qu’elle ressent n’est pas un exercice facile de base. Mais il est encore plus ardu pour elle. « Je pensais sincèrement que jamais ils ne me viseraient. Mais je n’en suis plus tout à fait certaine… »

Et si apprendre à parler lui avait retiré sa capacité de comprendre autrui juste en lisant leur langage du corps. Elle en doutait fortement, mais son esprit pragmatique lui avait appris à ne laisser de côté aucune option. A moins que la paranoïa de Bruce avait tendance à dépeindre sur elle petit à petit.

« Peut-être qu’il est plus sain et logique de ne faire confiance à personne. »
Bref silence en le fixant dans les yeux « Vous êtes bien celui qui est venu me prévenir des objectifs de mon propre père biologique… »

Et celui qui a été trahi par sa propre sœur. Si quelqu’un peut lui faire douter de la batfam, sa propre famille, c’est lui, et personne d’autre.

Cassandra Cain-Wayne
Raised by Bats

Profil
Perso
And then we'll forget to come home [Cassandra Cain-Wayne] Tumblr_inline_o5n13uAin01sc3ygs_250

Date d'inscription : 02/03/2018
Crédits : skatevibe
Messages : 73
Batarangs : 1650
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1907-cassandra-cain-raised-by-bats http://legendsofdc.creationforum.net/t2081-cassandra-cain-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t1915-cassandra-cain-liens#30018 http://legendsofdc.creationforum.net/t2082-arcs-narratifs-de-cassandra-cain-wayne
Sam 23 Mar - 20:35
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: