Partagez | 
 

 INTRIGUE FLASHFORWARD - GROUPE FINAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF
Messages : 951 Age du joueur : 31 Crédits : Vicki et Tumblr Batarangs : 1000001512

Feuille de personnage
Nom de Code: MDJ
Multi-Comptes: Nope
Infos Diverses:
MessageSujet: INTRIGUE FLASHFORWARD - GROUPE FINAL   Jeu 4 Oct - 19:45



Flashforward
Event du Time Trapper - Tour 4




Figé au milieu de la banquise, perdu à des kilomètres de toute civilisation, le complexe pénitencier Slabside formait une tâche noire bariolé de points lumineux sur un océan de blancheur, cerné par des eaux glaciales et inhospitalières. Inlassablement, des drones de LexCorp sillonnent l'espace aérien de cette infrastructure intégralement auto-suffisante, alimentée en énergie et en ressources par ce que la logistique américaine avait de mieux à offrir. Le site le plus sécurisé du globe servait de prison pour les criminels les plus dangereux de la planète après tout, et avait l'allure sinistre d'un purgatoire d'acier cadenassé par des épaisseurs successives de systèmes défensifs. Tourelles et miradors, vigiles et caméras, murs blindés et lasers de protection... Un maillage hétéroclite d'obstacles tapissait le complexe. S'y trouver enfermé signifiait l'abandon de tout espoir d'évasion, pour ses captifs, car à l'intérieur des murs de Slabside, la loi ne s'appliquait littéralement plus. Véritable boîte noire du système judiciaire de l'administration Luthor, l'édifice avait souvent été comparé à Alcatraz ou Guantánamo, par les détracteurs du président... Hélas à raison.

Dans le lointain, Air Force One pointa à l'horizon, oiseau de fer gargantuesque flanqué d'indications claires sur la nature présidentielle de l'appareil. Comme pour réagir à cette arrivée, toutes les sirènes d'alarme de l'édifice se mirent en branle, et l'entièreté des éclairages de la prison vira au rouge. En vérité, il s'agissait de la conséquence de la libération de sa plus redoutable prisonnières : Reign. L'ancienne ennemie public numéro un, si difficilement capturée par les autorités, venait par un tour de force incompréhensible de neutraliser les verrous de sa cellule, au grand dam de Cassandra Cain-Wayne. Surgie des ombres après un séjour débilitant dans l'asile d'Arkham et une incursion imprévue dans les Darklands, l'intruse fut accueillie par une cacophonie, des relents aigres, et le spectacle d'un corps décapité.

Au-dehors, une colonne d'eau massive creva la surface de l'océan. Jaillissant des flots glacés, deux silhouettes fendirent les mètres séparant Slabside de la mer, pour chuter lourdement sur une esplanade du complexe. L'un, debout, ruisselant et vêtu de noir, toisa l'autre, abandonnée au sol et en bien moins bon état. Black Manta, autrefois Kaldur'Ahm, savoura le fait d'avoir finalement traîné Feriel jusqu'à l'endroit où elle devait moisir pour le restant de ses jours. Il ne réalisa qu'ensuite qu'une alarme inquiétante hurlait sur la banquise, provoquant le ralliement massif des drones de la sécurité autour du périmètre. Comme si cela ne suffisait pas, son regard capta du mouvement, au loin.


C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
avatar
Membre de LOD
Messages : 161 Age du joueur : 23 Crédits : wild heart (vava) tiny heart (signa) Batarangs : 1420

Feuille de personnage
Nom de Code: anciennement batgirl, prochainement oracle.
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: INTRIGUE FLASHFORWARD - GROUPE FINAL   Ven 5 Oct - 21:56

flashforward
barbara gordon & co.

« And if the birds are just all the words flying along, singing a song, what would they do ? If they just knew what they could do.  »
L'incompréhension.
Ce mot résumait parfaitement l'état d'âme de la petite rousse tandis qu’elle se retrouvait à bord même de l’Air Force One. L’Air Force One. Ce même avion qu’elle avait vu sur des télévisions, ce même avion qui transportait à son bord l’homme le plus puissant du pays: le Président. Président qui était actuellement Lex Luthor, ou bien un des hommes les plus dangereux, de part ses ressources et son intelligences. Elle est escorte, sans comprendre c’qui se passe. Son regard balaie l’avion, qui, étrangement, était bien différent de la manière dont elle l’avait imaginé. Elle est perdue la rouquine, cherchant à trouver des réponses, mais malgré ses neurones qui se connectent et se reconnectent, elle comprend pas, elle arrive pas, les dix ans de vie ont disparues. Elle déglutit, tandis qu’on la fait entrer dans un bureau et qu’elle laisse, encore et toujours son regard émeraude parcourir la pièce qui ressemble probablement au bureau ovale. Elle en sait rien, elle voyait juste les photos dans les journaux. Puis y a Luthor, en face d’elle, qui semble plus age que la derniere fois qu’elle a vu son visage quelque part. Ses yeux fouineurs cherchent des indices sur la situation, mais outre cette femme qui ne daigne même pas la regarder tandis qu’elle dresse son profil - profil personnel dont elle n’etait meme pas au courant, rien ne semble lui offrir un indice quelconque sur la situation.

Pourtant, au fur et à mesure que ce qui semble être l’assistante du président parle, des indices sur la situation permettent à la petite rousse de savoir ce qui se passe. Déjà elle a participé à un programme lui offrant des aptitudes de régénérations et ainsi, pouvant de nouveau marcher. Ca l’étonne qu'à moitié, parce que la vérité, c’est que même si Barbara commence a aller un peu mieux, elle serait prete a tout pour pouvoir de nouveau marcher. Et que meme si ca devait prendre dix ans, probablement finirait-elle par dire que oui, elle est désireuse de prendre le risque si elle peut de nouveau tenir sur ses deux jambes. Elle apprend également qu’elle est derrière un petit complot contre le président. Elle a pas plus d’informations que ca la belle, mais elle se doute que cette situation est bien plus grave qu’il en a l’air, que derrière ce programme, se cache quelque chose de beaucoup  plus sinistre. Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg, son instinct le lui dit. Elle continue de laisser son regard glisser partout, bien determinee a utiliser la seule chose qu’elle savait on ne pourrait pas lui extraire, son don naturel: sa mémoire qu’elle n’avait qu'à analyser comme on analyserait une simple photo. Une telle mémoire était une bénédiction mais c'était aussi une malédiction, car la vérité c’est que les moments les plus atroces qu’elle tentait d’oublier refaisait toujours surface au détail prêt. Comme ce fameux jours ou elle a perdu l’usage de ses jambes, cauchemars qui semblait si réel à son époque d’origine, qui, elle n’en doute pas, le sont probablement encore du haut de ses trente cinq ans.

La menace semble bénigne, aux yeux d’la rousse. Ca doit pas être si terrible, même si il s’agit d’un sevrage. Pourtant, les mots de cette femme, ils font froid dans l’dos de la rousse. Être en fauteuil avait été un enfer, alors si en plus elle devient prisonnière de son propre corps ca serait probablement pire. Elle avait pas peur de la mort Barbara, bien au contraire. Son passif de Batgirl faisait qu’elle était même capable de mourir pour une cause. Et ce même instinct lui disait que si elle savait de quoi ils parlaient, elle préférerait mourir plutôt que de mettre en péril ce qui avait été fait.  
Fouiner, c'était bien son genre a la rousse. Fouiner, encore et encore, continuellement. Elle avait toujours été doué en informatique, mais elle s'était perfectionné récemment - et apparemment, dans le futur elle l'était encore plus. Aujourd’hui Barbara lisait les codes informatiques comme elle lirait un livre, pianotait sur un clavier sans même le regarder avec une souplesse et une vitesse presque déconcertante. Mais la rouquine se disait que si elle etait implique dans un aussi gros projet, ça voulait dire que d’autres étaient implique. Dick ? Possible. Probable ? Ca dépendait probablement de leur relation. Mais le fait est qu'ils travaillaient parfaitement bien ensemble, justement car ils connaissaient les methodes de l'autre. Cassandra ? Probable également. Bruce ? Difficile a dire. De nouveaux potentiels membres de cette famille si spéciale ? Peut-être. Supergirl ? Sa présence dans cette prison de haute sécurité pourrait effectivement être une explication logique - autre qu’elle aurait simplement péter, littéralement, les plombs. Qui d’autres ? Dinah ? Helena ? Damian ? Artemis ? Wally ? Tellement de nom lui venait en tête. Tout ce qu’elle savait, ce qu’elle supposait c’est qu’elle n'était pas seule. Elle travaillait sous couverture avec des justiciers en particulier. Probablement.
Et Babs, c’est pour ca qu’elle préférerait mourir - dans l'éventualité où elle aurait des souvenirs - plutôt que de compromettre une putain d'opération qui impliquait d’autres personnes. Et si elle avait fait ça, c’est qu’il y avait une bonne raison, c’est que c'était pour le bien commun. Sauf que si d’ordinaire, elle aurait menti, la elle n’avait même pas besoin de mentir. Car elle ne savait foutrement rien de c’qui se passait. “Je n’ai aucune idée de ce dont vous voulez parler.” avoue-t-elle parfaitement sereine. Sereine car si elle doit mourir qu’il en soit ainsi. Mais elle n’invente rien, surtout, elle ne ment pas. Elle est prete a prendre ce risque Babs, car ce risque elle a commencé à le prendre le jour ou elle est devenue cette chauve souris, quinze ans auparavant. Puis d’un seul coup ils sont interrompu. Elle comprend toujours rien la belle, mais peut-être qu’en soit, cette distraction sera suffisante pour lui permettre de trouver un échappatoire. Parce qu’elle doit se barrer d’ici, la belle, avant d’y passer.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t127-barbara-you-can-throw-me-to-the-wolves-tomorrow-i-will-come-back-leader-of-the-whole-pack http://legendsofdc.creationforum.net/t155-adventure-of-a-lifetime-babs http://legendsofdc.creationforum.net/t154-babs-you-run-on-gasoline
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE FLASHFORWARD - GROUPE FINAL   Sam 6 Oct - 18:35


Flashforward


Si tu n’y étais pas pour grande chose dans la chute de la société dans laquelle tu avais vécu, jusqu’à présent, les morts et le malheur que ta famille étaient à ton compte : tu avais la source de tout ça… ton frère de haïssait, personne ne voulait de toi, ton père était mort, tu savais pas si tes parents adoptifs étaient vivants ou morts et/ou s’ils voulaient toujours de toi – visiblement non, à entendre Kal. Tu étais un monstre. Que te restait-il, désormais ? Rien. Tu n’avais que faire de la Justice League. Tu n’avais même pas eu la volonté de te battre contre ton frère, tu l’avais laissé faire – trop choquée et triste pour riposter : tu étais anéantie.

À un moment ou à un autre, tu as complètement perdu la notion du temps et, sans doutes, conscience. Tu n’avais pas senti qu’on te traîne comme un vulgaire chiffon. T n’avais pas senti le froid. Tu n’avais même pas senti que tu n’avais plus tes jambes, mais tes nageoires… Que pouvais-tu faire d’autre qui ne cause pas de malheur à autrui ? Rien. Juste rien. Ne bouge pas, ne respire pas, ne vis pas. Oui. Tu devais mourir. Tu ne comprenais pas pourquoi tu culpabilisais et te sentais concernée par tout ce que ton frère avait dit à ton sujet… tu n’avais pas le moindre souvenir de tout cela et, pourtant, tu ne pouvais pas t’empêcher de te sentir comme la dernière ordure qui soit. Une moins que rien. Une vermine… Une traîtresse… Tout était tellement réel et irréaliste, en même temps. Tu aurais aimé rester à écart de cette réalité qui ne te convenait point, mais tu avais été rapidement rattrapée. Tout ce que tu ressentais de ton entourage s’était effacé, ainsi que toute trace de tendresse sur ton visage et ton regard : tu demeurais inexpressive, vide. Les mots de ton frère tournaient sans cesse dans ton esprit, t’empêchant de réfléchir et chassant toute volonté de croire à une éventuelle issue.

Ta mort ne rendra la vie à personne, mais…
Ton existence ne causera plus aucune mort.

Alors, si tu portais malheur, autant dissiper ce cycle vicieux.
Lorsque tu repris tes esprits, Kaldur’ahm t’avait brusquement lâchée sur une plate-forme métallique. Tu n’étais pas l’ombre de toi-même, tu n’étais qu’une loque. Les larmes qui se gelaient dans au coin de tes yeux et sur tes joues te disaient qu’il devait faire très froid, mais tu n’en éprouvais plus. Tu n’avais même pas remarqué que ton frère était distrait et, même s’il avait remarqué ce que tu faisais, tu doutais du fait qu’il puisse s’en soucier : vous n’étiez plus que des inconnus, des ennemis…

Désolée, Kal’... J'ai échoué. murmuras-tu, sincèrement, incertaine d’être entendue.

Ainsi, tu as posé une main sur ta poitrine et sans y réfléchir davantage, tu as utilisé ton hydrokinésie pour te suicider – utilisant l’eau présente dans ton organisme comme une arme. Tu ne savais pas ce qui allait se passer, exactement, car tu n’étais pas douée avec la magie… Encore est-il, tu as toujours été assez destructrice et les rares cours que Mera t’avait fait, étaient le juste suffisants pour faire ce que tu venais de faire : percer ton cœur, tes poumons et d’autres vaisseaux sanguins proches de ces derniers. Plusieurs lames de sang traversèrent les muscles de ta cage thoracique et de ta gorge, faisant que tu meures presque sur le coup. Tu n’eus pas le temps de te noyer dans ton propre sang puisqu’il ne resta pas grande chose dans tes veines, après ça…

La douleur se changea en froid, puis en noirceur. La dernière chose que tu vis, ce fut la silhouette sombre de ton frère qui contrastait avec la blancheur environnante. Pour toi, tout était déjà fini.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ❖ FLYING GRAYSON
Messages : 2219 Age du joueur : 21 Crédits : Twizzle Batarangs : 5560

Feuille de personnage
Nom de Code: Nightwing
Multi-Comptes: Deadshot | Red Hood
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: INTRIGUE FLASHFORWARD - GROUPE FINAL   Jeu 11 Oct - 13:45



Event : Flashforward.


« Il n’y a ni présent ni futur, il n’y a que l’éternel recommencement du passé. » — Eugene O’Neill.




Event Time Trapper

Slabside, 2028
1634 mots
Si le fait de savoir Bruce dans le même bateau avait eu l’avantage de le rassurer quelques minutes, le soulagement n’avait été que de courte durée : écartant la thèse du délire personnel – ou alors le délire était général – cela impliquait tout de même une proportion inconnue d’individus embarqués de force et un vaste océan d’inconnu dans lequel se débattre. Son mentor avait raison, cette réalité leur échappait : il ne pouvait décemment avoir confiance en personne, pas même en la fille qui avait déboulé subitement dans son bureau et qu’il avait identifiée comme la fille de Lucius Fox, vue pour la dernière fois le jour de ses dix ans. L’année dernière. Creapy.

A partir de cet instant, tout s’était passé bien trop vite. Le trentenaire n’avait que vaguement coupé la jeune femme typée durant sa tirade, faisant de son mieux pour enregistrer le moindre détail — aussi subtile pouvant-il sembler. Chaque pièce du puzzle avait son importance et Dick n’avait pas suffisamment d’indices pour se permettre de filtrer cette véritable pluie d’informations qui, d’un côté éclaircissait certains points, mais apportait aussi de nouvelles zones d’ombres. Les noms familiers s’étaient mêlés aux noms inconnus même si un en particulier l’avait fait grincer des dents. En attendant, l’urgence de la situation ne lui avait pas échappé : Grayson avait atterri au dernier acte d’une opération de plusieurs années contre Luthor, président des USA. La Justice League avait été démantelée, Nightwing était visiblement un agent dormant tandis que la population de héros semblait considérablement avoir chuté. Et maintenant, Batman était down. S’il avait été convié à cet instant précis, ce n’était certainement pas un hasard : Dick soupçonnait quelqu’un de vouloir leur montrer quelque chose, ou bien de pousser les voyageurs temporels à éviter un évènement. Peu importe à qui il pouvait faire confiance ou non, le justicier intempestif avait la ferme conviction qu’il devait se rendre à Slabside. Et s’il avait insisté pour aller chercher Cassandra en premier, qu’il aurait besoin de son aide ; son interlocutrice lui avait assuré que quelqu’un était déjà en route. De toute manière, ils étaient à court de temps.

Résultat, à peine avait-il eu le temps de dire « ouf » qu’il se retrouvait dans une espèce d’armure high-tech, Mach 4 en direction la banquise, sans vraiment comprendre comment il en était arrivé là. Au loin, la tâche immaculée grandissait à vue d’œil jusqu’à former la calotte glacière. La fille de Lucius ne lui avait pas menti sur les prouesses techniques de cette armure : son entrée dans le périmètre sécurisé passa comme une lettre à la poste. Les derniers kilomètres se passèrent au ras du sol, hors de portée des radars. Air Force One était visible dans le ciel polaire, peut-être pourrait-il profiter de cette arrivée pour infiltrer le complexe pénitencier. Cela voulait également dire que Lex Luthor était dans la place et ce n’était pas nécessairement bon signe.

Dick stoppa son vol à la vision de deux silhouettes apparaissant sur la banquise : Black Manta tenait une forme inconsciente dans ses bras, une jeune femme que le justicier à l’illustre moustache n’avait jamais vue ; mais qui semblait bien mal en point. « Ce doit être Tempest », nota le gothamite en se souvenant des paroles de la fille Fox. Incapable de laisser une alliée – entre toutes autre personnes – derrière, Grayson fit le choix risqué mais nécessaire de griller sa position.

Hélas, le temps qu’il arrive, il était déjà trop tard.
« Non… », se perdit le murmure inaudible dans le vent froid.

Voir le dernier souffle de vie quitter un corps encore chaud était en règle générale très éprouvant, peu importe le nombre d’amis et de parents que l’on avait vu partir ; mais voir l’abandon à l’état pur faisait encore plus froid dans le dos. Pour quelqu’un comme Dick, qui s’accrochait à sa vie avec une rage dévorante, lui qui dans sa jeune vie était tombé si bas mais n’avait jamais cessé de lutter ; imaginer que quelqu’un puisse souffrir au point de vouloir en finir lui retournait littéralement l’estomac. Surtout lorsqu’il n’aurait fallu que trente secondes pour pouvoir peut-être la sauver ; lui prouver que échouer une bataille ne signifiait en rien perdre la guerre.

Hélas son initiative désormais inutile lui valut de se faire repérer par Kaldur’Ahm, vieil ami devenu traitre dans cette sombre réalité ; contemplant jusqu’ici le corps inerte avec ce qui ressemblait à un mélange de désespoir et d’horreur. Le manque d’armes offensives se fit ressentir au moment même où une arme hydrolysée fut pointée contre lui (« Shit… ») : au moins l’armure avait le bénéfice de mieux le protéger du froid et des dégâts que son uniforme habituel, en plus de conférer de la force supplémentaire à ses propres coups. (Et puis, il fallait dire que « Batwing », ça en envoyait un max.)

Souplesse et agilité pourtant bien amenuisées par sa carapace d’acier, Dick esquiva assez facilement les deux premières attaques aquatiques d’un gracieux bond en arrière, et contre-attaqua par une béquille pour déstabiliser son adversaire. Sans armes à proximité et sans gadgets, bien que moins dépendant aux artefacts que Bruce, bat-Nightwing se sentait nu. Black Manta ne fut que peu déséquilibré par son action. Il se redressa bien plus vite que le garçon ne l’aurait pensé et en profita pour envoyer un pied puissant dans la cage thoracique de son adversaire. Grayson roula sur le sol pour amortir sa chute, se servant de son élan pour terminer dans une nouvelle posture défensive.

« Je ne te pensais pas capable de tant de férocité, Kaldur.»

Alors que le concerné revint à l’assaut avec une rage certaine, Batwing attendit le dernier instant pour bondir au dessus de l’atlante, s’appuyant sur ses épaules dans le processus et atterrit dans son dos. Le prodige de la voltige ne se fit pas prier : il attrapa le traitre par les épaules et dans un mouvement de levier le fit passer par-dessus sa tête. L’action eut bien plus de succès que sa première tentative. Kaldur se retrouva un genoux à terre et momentanément sans repères. Dick en profita pour viser la tête : il devait profiter de cette ouverture pour en terminer au plus vite, chaque seconde perdue accentuait les risques de se faire repérer si tant est que ce ne fusse pas déjà le cas.

Mais Kaldur était un adversaire puissant et redoutable, en partie dû à sa condition d’atlante ; par ailleurs il venait de prendre dix ans d’ancienneté en un claquement de doigts. Une fois l’étourdissement passé il captura le poing de notre héros avant qu’il n’entre en contacte une énième fois avec sa chair. Dick répondit par l’envoie d’un genoux au visage de son assaillant pour le faire lâcher prise, uniquement pour se retrouver avec une cheville dans la même situation. Le nouveau commissaire se sentit soudainement nostalgique de ses bon vieux bâtons électrifiés… A peine cette pensée eut-elle été formée dans son esprit que tout son côté rencontra violemment le sol immaculé : sans cette armure renforcée et sans la neige pour amortir, le choc aurait pu être bien pire. Il n’empêche que le brun gémit légèrement pour son épaule qui encaissa une grande majorité du coup. Et puis ce fut un pied dans les côtes qui l’accueillit lorsqu’il eut l’audace de tenter de se relever. Dick leva les yeux vers celui qui, à son époque, était toujours son ami : rien dans sa posture ne témoignait d’une éventuelle compassion. Un immense jet d’eau s’élevait cruellement dans son dos. Comment Richard, simple humain contre véritable arme sur pattes, était censé arriver à bout de l’Atlante ? Son opposant avait une force surhumaine entre touts autres dons tandis que lui ne bénéficiait d’aucune arme offensive. Un sourire insolant naquit sur son visage moustachu : « aucune arme offensive » était toujours mieux qu’un « rien ».

A sa commande vocale, les propulseurs de son armure se remirent en route. Dick s’éleva dans les airs et réalisa un majestueux looping arrière lui permettant de prendre de la vitesse, pour finalement briser l’immense mur d’eau qui se dressait entre Kaldur et lui. Sa course ne s’arrêta pas sur cette action. Aligné avec son ennemi, il attrapa Black Manta par la taille et poursuivit en direction des rochers un peu plus loin, baissant la tête par mesure de protection afin de se préparer au choc frontal. L’impacts fut sans pitié : un craquement écœurant résonna dans la cage thoracique de l’atlante qui tomba inconscient dans la neige…

« Je pourrais m’habituer.», souffla le garçon un peu sonné, observant les propulseurs désormais éteints de son armure avec admiration.

Aucun répit ne fut cependant permis. Des gardes affluaient maintenant vers sa direction, alertés par toute cette agitation — comme c’était à prévoir. La première volée ne fut pas bien difficile à repousser : Grayson enchaîna pirouettes aériennes et différents styles d’arts martiaux pour se débarrasser des premiers malheureux sans même se prendre de coup en retour ; cependant les prochains gardes furent une toute autre histoire. Trop nombreux pour une seule paire de mains, ils formèrent un cercle autour de notre héros déjà pas mal usé de ses précédents affronts, le périmètre de sûreté s’amenuisant à vue d’œil tandis que les corps tombaient moins fréquemment sur le sol enneigé.

Dick loucha finalement sur le canon de l’un des gardes : il était bloqué.

« T’auras jamais dû te pointer tout seul ici, mon gars. »

« Qui a dit que j’étais seul ? »


__________

Circus boy.


ω We're not defined by our tragedies or our turning points. We're defined by the choices we make in the face of them. We're defined by how we choose to react to being challenged.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: INTRIGUE FLASHFORWARD - GROUPE FINAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE FLASHFORWARD - GROUPE FINAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FlashForward
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien
» Alive - the final evolution
» vfa express 1 groupe
» Final Fantasy 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Hors du Temps et de l'Espace-
Sauter vers: