Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Welcome to Atlantis [pv Arthur Curry]
Welcome to Atlantis
E nfin ! Je n’arrivais pas à y croire encore. Me voici en plein cœur du Palais Royale d’Atlantis. Depuis des années, je rêvais d’un tel moment. Mon rêve se réalisait enfin. On s’était moqué de moi, disant que ce peuple n’était que mythe. Puis son existence fut prouvée. Alors on me disait que c’était impossible que je m’y rende. ET PAF ! J’y étais mes cocos ! Je n’en revenais pas, je croyais rêver éveiller, que j’allais m’évanouir comme le jour où j’ai rencontré Arthur Curry. Je n’en revenais pas encore. Pourquoi avais-je dans ce cas, tarder à venir ? Pour plusieurs raisons, voyons. Déjà, je fus pas mal pris ces derniers temps. Et la possibilité de venir quand je voulais était si belle que j’eus un peu peur. Peur peut-être d’être déçus, peur que la joie disparaisse rapidement une fois sur place, peur aussi de provoquer une catastrophe… Mais surtout, j’avais fait une promesse à Arthur.

Ce qui avait bien plus de valeur pour moi, que la découverte d’une cité antique, fut la confiance de l’homme, que je considérais comme un héros. Je lui avais dis que je ne ferais aucune visite surprise, que je viendrais quand il me le permettra, ne voulant causer le moindre soucie. Et cela avait payer, car je pus venir dans son royaume. Ce qui pour moi était, un immense honneur.

Par contre, petite note d’archéologue, Atlantis ne ressemblait en rien à la description faite par le philosophe Platon. Elle était largement différente sur de nombreux aspects. Mais je pense pouvoir apporter une série d’explications qui selon moi, tenaient parfaitement la route. De toute façon, ce n’était que des détails sans réelle importance. Le plus important, justement, était que je me tenais au sein du Palais royale. J’eus beau tenter de rester digne, de me comporter comme un dignitaire ou un diplomate se tenant aussi droit qu’un arbre dans un parc français, je n’arrêtais pas de sautiller, tellement l’excitation fut grande. Et je me permis même à sourire et saluer les gardes en postes. Mais aucun ne réagissait. C’était peut-être des statues de dimensions humaines si cela se trouve. Non ! Un venait de tourner la tête !

Un homme, plutôt bien vêtu, peut-être un conseillé ou le chambellan, sortie de l’ombre et s’approcha de moi. Il avait un comportement plus digne que moi, se tenant vraiment droit, les bras croisés dans le dos. Il avait un air hautain et le ton de sa voix ne semblait pas plus sympathique que cela.

"Monsieur Emerson, c'est bien cela ?"
"Yep ! Euh oui… C’est bien moi..."
"Sa majesté Arthur Curry, va arriver, je vous pries de bien vouloir patienter encore quelques minutes"
"Aucun problème, je vous en remercie. Que le bon roi Arthur prenne le temps qu’il lui faut, loin de moi la volonté de faire pressé sa majesté, c’est déjà un honneur d’être ici."

L’homme leva un moment les yeux en l’air. Je ne savais pas s’il se moquait du nouveau ton que j’avais adopter pour jouer le jeu, ou si j’en faisais trop. Ou alors comme selon la rumeur, il faisait partie de ceux, ayant une piètre opinion des habitants de la surface. T’inquiète dans ce cas mon pote, nous aussi on ne s’aime pas trop tu sais. Bref, Arthur n’allait pas tarder à arriver, et j’étais presser de le revoir. C’était comme si je n’avais pas revue un bon copain depuis dix ans et qu’il me tardait de rattraper le bon vieux temps. En attendant je pouvais profiter de la vue, de la décoration. Avant, la cité devait rayonner à la surface. Sans doute une superbe cité en or et d’orichalque faisant jalouser. Maintenant, sous l’océan, elle ressemblait à une cité nocturne, à l’aspect presque futuriste. On se croirait dans une ville spatiale avec la voie lactée au-dessus de notre tête, ayant des étoiles et des géantes gazeuses éclairant ce ciel aquatique, et cachant toute une faune inconnue pouvant alimenter l’imagination de nombreux réalisateurs et romanciers. Et pourquoi pas de comics aussi. Franchement, cette ville même maintenant avait un si beau cadre, un magnifique charme. Dommage qu’il y est ces tentions entre nos deux mondes, même si c’est relativement calme en ce moment. Car vivre ici devait être plaisant…


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1075
Batarangs : 13500
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Sam 29 Sep - 9:48
Revenir en haut Aller en bas

Ce fut sous les chants des sirènes que je fus réveillé en cette chaude matinée. Mera se trouvait à mes côtés, endormie, le ventre de plus en plus rebondit par la présence de notre enfant. Durant toute la nuit je la sentie bouger, se lever, faire les cents pas dans notre chambre. Voici déjà plusieurs jours que le sommeil la fuyait. Les médecins ne pouvaient trouver de réponse convenable à ces maux, et encore moins avec une Reine d'Atlantis refusant catégoriquement que quiconque vienne à lui faire ingérer diverses solutions plus ou moins étranges et mal odorantes. Je ne pouvais me retenir de sourire à chacune de ses phrases à leur égard. La plupart des soigneurs Atlantes avaient même déjà abandonné l'idée de l'aider. Préférant s'occuper du peuple, et évitant ainsi une nouvelle fureur de la part de douce et tendre reine. Ce fut que quelques heures plus tard qu'elle se leva. Discussions misent à part, elle me prévint de son désir de monter à la surface. Le fait que Kaldur y soit resté semblait l'inquiéter quelque peu. Ne pouvant que la comprendre, mes lèvres se posèrent sur son front, l'intimant à faire attention à elle. Qui plus est, dans "son état". Chose qu'elle ne tarda pas à me répondre d'un "je ne suis pas malade Arthur". Retournant à mes occupations quotidiennes, parchemins à relire, Atlantes à aider, faune à protéger et quelques bateaux de pêche à renverser entre autre, je reçus un message de la part de mon ami, car tel était les faits, Jack Emerson. Depuis notre rencontre, nous nous étions assez peu vus, ses voyages l'emmenant à divers points sur Terre ; tandis que moi-même je me retrouvais à repousser maints soucis aux côtés de la Ligue de Justice. Ce message me parvint via l'enveloppe laissée au phare.

Cette dernière ouverte, je me pris plaisir à la lire, reconnaissant dans l'écriture atypique l'homme qui la détenait. Des courbes strictes, pressées, et même quelques marques démontrant un sentiment d'inquiétude et d'excitation. Il me fit part d'une demande, attendant mon accord pour se rendre à Atlantis. Effectivement, sa politesse n'était plus à faire ; malgré que, de moi-même je lui avais confié un artefact lui conférant une entrée presque illimitée à Atlantis, Jack préférait m'en faire la demande expresse. Y répondant avec un plaisir non dissimulé, je me levais de mon fauteuil, cacheta l'enveloppe du sceau royal et me dirigea vers la porte. Passant de main en main, la lettre se retrouverait emmener jusqu'à son domicile terrestre, un messager faisant le chemin plus rapidement qu'un postier. Bien. Voilà qui était fait. La journée risquerait d'être longue… Très longue sans la présence de mon aimée, et de mes enfants. M'approchant des baies vitrées, croisant les bras dans mon dos, j'appréciais la vision presque féerique des profondeurs de l'océan, Atlantis, citée plurimillénaire, connue que par très peu d'hommes et de femmes, voilà qu'elle deviendrait le lieu de visite d'un être qui se trouve être bien plus exceptionnel qu'il ne pourrait le penser. Un homme que je pouvais, une fois de plus, qualifier comme étant… Mon ami.

* *
*

Foudres de guerre. Hurlements. Cris de peur et de stupeur. Voilà ce qui accompagnait habituellement l'annonce de l'arrivée d'un "surfacien". Néanmoins, cette fois-ci il n'en fut rien de tel. Jack, ayant reçu certaines de mes directives, s'était rendu à Atlantis par un moyen propre à la Ligue. Seul le garde qui devait se trouver en faction à l'entrée de la Citée dut être frappé d'un étonnement sans limites. Même le Grand Chambellan, un Atlante sinistre, bourru et froid vint me prévenir de l'arrivée de Jack à sa manière. Dans les grandes lignes, mon invité l'avait copieusement singé – pour utiliser ses termes – en lui répondant d'une manière presque insultante et orgueilleuse. Voilà qui m'étonna, mais avec lui, rien n'y personne n'était à l'abris de ses sauts d'humeur. Des souvenirs me revinrent à son propos alors que je remontais les couloirs humides de la Citée sous-marine. La dernière fois qu'il tenta de prendre contact avec Mera fut la dernière. Malgré l'habituel calme de ma femme, le Grand Chambellan eu la possibilité de voir à quel point elle pouvait se trouver hargneuse sur certains points… Mais passons. A travers les portes et les lances Atlantes croisées des gardes, je distinguais la tenue de mon ami. Les bras ouverts, je m'approchais alors de lui, sourire rayonnant sur les lèvres.


- Il n'y ait pas de plus grand plaisir que de retrouver un ami, Jack. (Le saluant comme un Atlante, ma main prit son avant-bras droit, un signe de respect qui ne manqua pas d'étonner le garde en faction à côté de lui.) Je vous souhaite la bienvenue à Atlantis.

Les salutations faites, je l'invitais à me suivre à travers les couloirs, remontant jusqu'à un promontoire duquel il pourrait contempler l'ensemble de la citée, je saluais quelques gardes, une poignée de diplomates Atlantes – qui observaient avec un certain étonnement l'absence de branchies dans le cou de Jack – jusqu'à demander à un serviteur de nous amener de quoi fêter dignement son arrivée. Nul Roi ne laisserait un invité de marque mourir de soif, ironiquement parlant bien entendu.

- Voici Atlantis dans toute sa splendeur. Est-elle à la hauteur de vos espoirs ?
avatar
King of Atlantis

Profil
Perso


Pseudo : Aquaman
Date d'inscription : 05/12/2017
Crédits : Chris Hemsworth
Messages : 1027
Batarangs : 3370
Age du joueur : 32 Justice League
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1665-un-royaume-n-est-rien-sans-la-presence-de-son-roi-arthur-curry http://legendsofdc.creationforum.net/t1705-conquetes-du-roi-des-sept-mers#26051 http://legendsofdc.creationforum.net/t1698-le-roi-d-atlantis-arthur-curry#25944 http://legendsofdc.creationforum.net/t1697-arcs-narratifs-de-arthur-curry#25936
Lun 1 Oct - 16:02
Revenir en haut Aller en bas
Welcome to Atlantis
Le voilà, le voici ! Arthur Curry aka Aquaman ! Cela me fit le même effet que le jour où je l’avais vue pour la première fois. Il était grand et imposant, bien plus grand que moi. Mais sa modestie, son visage si amical rassurait et me donnait une si grande joie de le revoir. Arthur était tel que je l’avais imaginé, non il était mieux ! Le digne héros que j’avais imaginé. Et quand il me désignait sous l’appellation d’ami, mon cœur fit un de ces bons. Qui n’aimerait pas être l’ami de son héros favori ? Il était sincère dans ses paroles et sa poigne ferme sur mon bras, un signe fraternel et fort, me fit croire pendant un instant que je rêvais.

"Et moi donc Arthur ! Tu n’imagines pas le plaisir que j’ai de te revoir mon vieux." Disais-je si ému

J’avais envie de le prendre dans mes bras, l’embrasser comme deux frères qui se retrouvaient. Que vouliez-vous, j’étais quelqu’un de très affectif, qui pouvait aimer fort une personne ou bien la détester violemment. Et Aquaman, j’avais une envie de le voir comme un frère. Mais ce serait déplacé de ma part, alors je me retenais d’exprimer le moindre signe trop affectueux. Me contentant juste d’ajouter en plus de notre salut, celui où je posais ma main sur son épaule pour renforcer ce lien.

"Merci beaucoup votre majesté. C’est un honneur pour moi d’être ici."

Le roi des mers me fit faire un petit tour de la cité. Du moins, les parties accessibles pour une personne comme moi. C’est-à-dire, qui n’avait pas de branchie. Et chaque chose que je voyais, que ce soit dans le palais ou le reste de la cité visible par les ouvertures, m’émerveillait. C’était un monde de rêve, un univers fantastique et bien réel. Ces formes, ses couleurs… Tout ici était du jamais vue. Bien sûr, j’eus l’occasion d’étudier des vestiges atlantes, mais c’était si rare. J’eus du mal à donner un nom sur les styles architecturaux, définir une date, ou même reconnaitre quoi que ce soit. Tout était si nouveau encore pour moi. J’eus l’impression de revenir sur les bancs de l’école et que je réapprenais une nouvelle civilisation. Que c’était excitant !

"J’avoue qu’elle est très différente de ce que j’imaginais jusque-là, rien à voir avec l’œuvre de Platon. Mais cela n’empêche pas le fait qu’elle est tout simplement splendide ! Un vrai joyau ! Tu as de quoi être fière. Que j’aimerais rester ici longtemps pour étudier. Vous avez une bibliothèque ici ? Un musée ? Si oui, je pourrais les avoir et aussi…"

Allons, du calme Jack, tu vas encore faire peur à des gens. Tout ceci fut si incroyable, que j’en eus le tournis, perdant pied et me laissant emporter par la fièvre de la découverte. Heureusement qu’ici, l’eau était fraîche, adoucissant l’atmosphère et m’aidant à retrouver bien vite mon calme et mon sérieux. J’eus tout de même honte de mettre laisser aussi facilement emballer par la chose devant Aquaman, que je devais sans nul doute rougir comme une tomate.

"Désolé… Je suis là comme un enfant dans un magasin de jouet, je manquais de devenir fou. Haha ! Je ne sais comment te remercier pour un tel cadeau. Je te dois beaucoup mon ami."

Cela me faisait bizarre de le nommer ici, mais c’était si plaisant. Arthur venait de réaliser mon plus grand rêve, le meilleur de tous. Demandait autre chose, serait mal venue de ma part, il fallait que je sache me contenter de ça, et c’était déjà pas mal du tout. J’étais en plein cœur d’une cité légendaire. Un empire que tous disaient être de la pure légende, alors que moi non. Un monde imaginaire, qui était devenu réalité, mais qui fut un monde de terreur pour ceux de la surface. Bah ! Je n’avais pas peur de ces peurs absurdes entre les peuples. Arthur incarnait l’espoir et la paix, avec lui, je me sentais en sécurité et je pouvais avoir confiance.

Tout de même, j’avais envie de découvrir ce qu’Atlantis avait à offrir. Ils ne devaient pas recevoir beaucoup de touriste dans le coin, mais ils devaient avoir droit à quelques activités. Des jeux, des danses… Bref, je voulais tout découvrir. Et ce serait mieux si je pouvais le faire en compagnie d’Arthur. Une sortie entre pote dans un monde magique, il n’y avait rien de mieux, croyez-moi.


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1075
Batarangs : 13500
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Jeu 4 Oct - 10:06
Revenir en haut Aller en bas

En dehors de nos salutations, je suppose que ce fut la manière dont Jack s'adressait à moi, usant du tutoiement qui choqua très certainement le plus le garde en faction. Peu ou personne n'osait le faire à Atlantis, en dehors de mes proches bien entendu. Nous avions donc remonté plusieurs couloirs, croisé quelques diplomates Atlantes, les bras chargés de parchemins, leurs regards se posant sur Jack avec autant d'inquiétude que de curiosité. Mon ami ne pouvait rester en place à ce que je pouvais constater. Pour moi Atlantis se présenta d'abord comme une prison, une prison de verre et d'eau, où seule Mera fut la clef m'ouvrant les yeux sur qui j'étais et qui je devais être pour les Atlantes. Ce peuple qui, par le passé fut tyrannisé par le père de Orm, prenaient désormais le chemin de la paix avec les peuples de la surface et ceux provenant des citées sous-marines. Nous devions vivre en harmonie, ou tout du moins, en une paix toute relative tant que nous le pourrions. Prendre les armes, qui plus est en de pareils temps douloureux, ce ne pouvait être possible. Nereus et son armée ne fut repoussée qu'il y a peu de temps, et, encore à l'heure actuelle nous souffrions de cette attaque. Jack se trouvait donc arriver en une période d'après-guerre. Ceci expliquait aisément les raisons des regards craintifs jetés dans sa direction.

Ses paroles me vinrent droit au cœur. Effectivement, la vision de Platon se basait sur la citée bien avant qu'elle ne soit… Ici. A l'époque, Atlantis n'était qu'une île comme tant d'autres, en plein milieu de l'océan, gouvernée par un Roi, et dirigée d'une main de fer par des scientifiques et des penseurs. Ce temps est pourtant révolu, assez pour que Platon ne puisse qu'avoir tort sur la citée sous-marine. Les écrits ne sont, finalement, que les pensées d'un seul être victorieux et non d'un peuple vaincu par son propre savoir. Le savoir, arme incroyable pour quiconque sait s'en servir. Une bibliothèque oui, elle existait bel et bien à Atlantis. Pour tout dire, il y en avait d'autres, plusieurs lieux d'études et de recherches. Un seul endroit n'était connu que par peu d'entre nous. Même dans la Ligue, une seule personne en connaissait l'existence, Bruce. Ses connaissances en technologie avancée nous avaient grandement aidées durant certaines de nos recherches. Soudain, je vis Jack se mettre à chanceler. Mes mains se posèrent sur ses épaules, le retenant de chuter. Les différences de pression entre la surface et les profondeurs, sans compter sur son apparente excitation, commençaient à se faire ressentir. Que ce soit pour Mera ou moi, ce genre de choses n'avait plus d'emprise, néanmoins, pour un humain, aussi habitué soit-il… C'en était autre chose.


- Tu n'as pas à t'excuser Jack. (Le tutoiement étant de mise, je fis de même.) Allons manger, il te serait bon de prendre des forces. Atlantis n'est pas soumise aux mêmes contraintes que la surface. Continue ainsi, et je me verrais attristé que de devoir raccompagner ton cadavre à la surface…

Dans la pièce principale où nous mangions, se trouvait étendue une table magnifique, recouverte d'un chemin de table bleuté, entouré de fils d'or et sur lequel se trouvait de nombreuses fleurs aquatiques, entourées d'un bocal translucide. Ces dernières flottaient au gré d'un courant invisible et incroyable qui ne manquerait pas d'étonner Jack. Les couverts étaient déjà disposés autour de la table. Prenant place sur mon trône, en tête de table, j'invitais Jack à prendre place à ma gauche. Endroit où se trouvait habituellement mon fils, voir ma fille si elle était à Atlantis. Feriel… Kaldur… La famille s'agrandirait encore un peu plus dans quelques mois. A peine étions nous assis, que des serviteurs entrèrent. Plusieurs femmes Atlantes posèrent leurs yeux sur Jack, et plus précisément sur son cou, remarquant l'absence de branchies, l'une d'entre elle retint un sursaut d'étonnement.

- N'ayez craintes. Monsieur Emerson est mon invité et non un espion de la surface. Il n'est en rien ici pour porter atteinte à notre peuple. (Attendant d'être seuls, je repris la parole, m'adressant maintenant à Jack.) Les combats menés par mes prédécesseurs, ainsi que les histoires rapportées sur les "surfaciens", n'ont fait que nourrir une peur née de l'inconnue… Sers toi. Tu trouveras sur cette table les mets les plus fins d'Atlantis.

D'alcools créés exclusivement à ma demande, des plats aussi divers que variés, mélange de ceux provenant de la surface, et d'autres d'ici, d'Atlantis, les plats se trouvaient disséminés sur la table. Servant deux verres d'un vin Atlante, j'en tendis un à Jack, et levant le mien en ciel, l'invitait à trinquer. Sourire aux lèvres, je ne pouvais qu'apprécier partager un repas avec quelqu'un qui ne passerait pas l'ensemble de ce dernier à me parler de stratégie militaire, ou encore de mes obligations… Car tels étaient les derniers repas que j'avais du prendre en compagnie des aristocrates Atlantes. Tout du moins, tant que Mera sera absente bien entendu.

- Tu me parlais de bibliothèque un peu plus tôt. Désire-tu en visiter une en particulier ? Atlantis regorge de savoir et d'écrits millénaires. Toutefois, pour cela, il te faudrait pouvoir nager à mes côtés…

Concrètement, mon idée était déjà faite. Je savais exactement comment faire. Bruce eu l'idée de laisser un de ses respirateurs à Atlantis lors de sa dernière visite avec la Ligue. L'objet doit se trouver dans la salle des coffres. J'attendais simplement de connaître la réaction de Jack à ma proposition. Chaque bibliothèque possédait son lot de savoir et de connaissances. Et surtout, d'artefacts perdus.
avatar
King of Atlantis

Profil
Perso


Pseudo : Aquaman
Date d'inscription : 05/12/2017
Crédits : Chris Hemsworth
Messages : 1027
Batarangs : 3370
Age du joueur : 32 Justice League
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1665-un-royaume-n-est-rien-sans-la-presence-de-son-roi-arthur-curry http://legendsofdc.creationforum.net/t1705-conquetes-du-roi-des-sept-mers#26051 http://legendsofdc.creationforum.net/t1698-le-roi-d-atlantis-arthur-curry#25944 http://legendsofdc.creationforum.net/t1697-arcs-narratifs-de-arthur-curry#25936
Ven 5 Oct - 17:19
Revenir en haut Aller en bas
Welcome to Atlantis
I nvité à la table du roi ! Un véritable honneur pour moi. Pourquoi donc l’Univers s’amusait à humilier plus bas que terre, un tel homme ? Arthur pour moi, représentait toutes les qualités qui soit. À notre rencontre, son statut de roi lui donnait le droit de m’envoyer balader, me chasser à coup de trident, me désintégrer et j’en passe. Non, au lieu de ça, il n’arrêtait pas de me traiter comme son égale. Et ça, c’était merveilleux. Mon cœur s’emballait en voyant mon héros me trait avec tant de bonté que pendant un moment, mon esprit s’emballa pour nous imaginer tous les deux dans la même famille. De plus à cette époque, j’aurais plus aimé avec Arthur Curry comme frère, que Mike. Car le roi des mers lui, ne cherchait pas à me tuer à cause d’une crise de démence.

Installer, je fus quelque peu perplexe en voyant les mets apportés. Certains aliments furent reconnaissables, mais d’autres étaient vraiment typique de la région. Peu tentante sans doute, pourtant, je me disais que si Aquaman m’apportait ces plats, et bien ceci devait être comestible pour une personne comme moi. Le héros des mers calma l’esprit de ses sujets avant de venir s’occuper de moi. Il fut vrai que je n’avais plus songé au fait qu’un homme de la surface puisse inquiétait ceux du monde sous-marin par sa visite. En effet, des tensions existaient encore entre les deux mondes. Et même si je venais en paix, avec les meilleures attentions du monde, la méfiance demeurait toujours contre moi.

"Je te remercie Arthur. Tout cela à l’air… Appétissant. En tout cas, c’est bien mieux que mon dernier repas prit avec un puissant chef. La dernière fois, c’était dans l’intention de me tuer. Haha !"

Oui, et en plus cela ne remontait pas de trop loin. En Afrique central surtout. Bah ! L’histoire classique, le petit aventurier qui voulait retrouver une relique perdue, se retrouva prit au piège entre les griffes d’un chef de guerre locale. Vous vouliez savoir la fin ? Devinez, j’ai survécu ! Haha ! Pour revenir au moment présent, je me lançais en goûtant un des plats exotiques qui me donnait envie de vomir rien qu’en le regardant. Mais après la première bouchée, ce fut comme une drogue. Le goût était bon, et j’avais envie d’en reprendre. Oublions l’étiquette, j’avais faim maintenant.

Pendant que nous mangions, Aquaman le roi d’Atlantis, me fit une proposition qui manqua de m’étouffer, tellement elle était trop belle. Moi ? Visité une bibliothèque Atlante ? Et comment mon petit, j’avalais de suite ce que j’avais dans la bouche pour répondre sans tarder.

"Oh oui ! J’en rêve ! Ce serait un énorme plaisir ! Franchement Arthur, tu me gatte trop… Je ne sais comment te remercier."

D’abord, la rencontre de mon héros, la visite sur Atlantis, et maintenant ça… Si je n’avais pas Aquaman devant moi, j’aurais crié au piège. Mais je savais que cet homme méritait toute la confiance du monde. Et justement, parlant de confiance… Mon regard, bien que trop heureux de ce beau présent, remarqua l’attitude de certains serviteurs dans la pièce. Certains semblaient nerveux, et d’autres même me faisaient un peu peur avec leur regard. On aurait dit qu’ils voulaient m’arracher la tête s’ils le pouvaient. Alors, tout me revenait en mémoire, au sujet du « conflit » entre la terre et la mer. Peut-être me faisais-je des idées, en tout cas, je ne voulais courir aucun risque. Mon désir fut celui d’être la personne qui aiderait à apporter la paix en aidant au niveau des échanges intellectuels. Et non celui qui, à ses dépens, provoquerait un chaos monstrueux.

"Mais… Es-tu sûr de toi ? Je veux dire… Cela ne poserait pas de problèmes que j’ai accès aux connaissances de ton peuple ? J’en ferais bon usage, mais je ne veux causer de malaise auprès des atlantes."

J’étais prêt à sacrifier un de mes rêves pour le bien commun. Etant Historien, je savais ce que pouvait provoquer un peuple isolé et ayant peur de l’inconnu. En temps normal, je porterais une belle critique contre ça, contre ses gens et leur dirigeant, mais justement ce dernier voulait faire changer les choses, et il n’était dans mon intention, de provoquer un conflit. J’étais peut-être tête brûler et quelque peu impulsif, mais je réfléchissais surtout avant d’agir… La plupart du temps.


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1075
Batarangs : 13500
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Dim 7 Oct - 19:43
Revenir en haut Aller en bas

Etait-ce de la pure folie ou tout simplement une confiance aveugle ? Ma proposition, quoique particulièrement inhabituelle, révélait l'honnêteté que je ressentais chez Jack. Les humains, le peuple dont moi-même je ne faisais pas partie intégrante semblait toujours posséder cet esprit de contradiction avec autrui; cherchant plus ou moins régulièrement un besoin de se confronter à son prochain, lui démonter qui était le plus fort, le plus intelligent, le plus… Doué en divers points. Au détriment d'une réflexion qui ne tarderait pas à arriver, je n'écoutais que mon cœur et mon esprit. Des êtres néfastes, ayant des envies et des desseins bien personnels ne reflétait que très rarement une telle audace dans leurs propos. Non, ceux-là préféraient nettement faire des courbettes, jouer de leurs politesses malavisées… Tentant d'endormir leur interlocuteur sous divers compliments. Ecoutant ses paroles, je ne peu m'empêcher de sourire à l'idée que quelqu'un puisse vouloir aller jusqu'à le tuer. La franchise est une arme à double tranchants dans une société où seules le paraître et le chic priment sur la personne. Jamais être juge d'autrui, mon père me l'ayant bien trop souvent répété, toutefois, je ne pouvais faire autrement que de constater une chose. Plus le temps avançait, moins les surfaciens ne se trouvaient d'excuses pour ne plus êtres ce qu'ils sont. Préférant de plus en plus demeurer tel que les autres le veulent. Les Atlantes semblant bien moins intéressés par ce genre de choses, usant le plus souvent d'une froideur à toutes épreuves devant celles et ceux qu'ils n'apprécient guère.

Nous n'attendrions pas la fin du monde pour commencer à manger. Le dernier repas ne sera pas pour aujourd'hui. Me servant de couverts pour me nourrir, je fini par la poser avant de me servir un café. Chose rare à trouver à Atlantis. Il me fallait pour cela remercier la Ligue, et plus particulièrement Cyborg qui, usant du téléporteur vers Atlantis m'envoyait régulièrement des mets et autres spécialités terriennes. La tasse de liquide brûlant portée à mes lèvres, j'observais Jack manger. Cela se voyait que l'aventurier manquait aux habitudes d'un repas en compagnie d'un membre de la famille royale. Malgré tout, devant moi, pas de simagrées et encore moins lorsque les aristocrates Atlantes n'étaient pas là. Ces derniers, dotés d'un sens aigu du devoir et de ses principes, n'arrêtaient que très rarement de me couvrir de "conseils avisés", comme celui ne de pas intervenir dans les conflits humains, et que ceux-ci se trouvaient bien inférieur au peuple Atlante. Allant jusqu'à m'invectiver sur mon rôle, voir même mon devoir de devenir le Seigneur de la Planète. Effectivement, ils n'avaient pas tort. Sur un point tout du moins. Je ne pouvais pas toujours être présent à la surface. Et encore moins marcher sur les humains pour leur imposer mon pouvoir. Darkseid le faisait très bien à ma place. Avalant d'une traite ce qu'il avait dans la bouche, je le vis à deux doigts de s'étouffer pour répondre à ma question, avec une excitation presque enfantine.

Levant la main pour lui signifier que ce n'était pas grand-chose, je constatais tout de même un changement chez lui. En dehors de son franc parlé et de sa volonté de me rencontrer, Jack se trouvait être une personne réellement intelligente et intéressée par les mystères de notre monde. Peut-être serait-il le lien qui manque entre Atlantis et la surface, ce lien que je cherche pour, qu'un jour peut-être la peur entre les peuples ne se change en une paix relative. Tout en continuant notre repas, nous échangions alors sur plusieurs points. Particulièrement relatifs à sa visite à Atlantis, les us et coutumes de mon peuple, de ses habitants, les bases pour que tout se passe le mieux possible. Il était assez peu coutumier qu'un surfacien ne vienne ici. Je tenais à le préciser une nouvelle fois à Jack, lui expliquant que, durant des années, et sous le jour du précédent Roi, les humains se trouvaient être perçus comme des monstres sanguinaires… D'ailleurs, la question de Jack rejoignit presque instantanément mes propos.


- Pas vraiment non, car seuls quelques érudits ont la possibilité de s'y rendre. Tu devras donc échanger ta tenue pour une plus… Atlante. En dehors de cette poignée d'intellectuels, seuls Mera et moi-même possédons le droit d'y pénétrer. Certaines informations contenues dans ces documents ne sont pas à mettre entre toutes les mains. Et tu le comprendras bien assez vite.

D'un signe de la main, je fis s'avancer un de mes gardes en faction à l'entrée de la pièce. De part et d'autre de la porte, des hommes de confiance se tenaient droits comme des arbres, l'arme à la main et l'armure de guerre sur les épaules. Telles des statues faites d'or et d'orichalque, aucun geste n'échappait à leurs regards acérés, et encore moins de paroles à leurs oreilles. Pourtant, nous savions, Mera et moi, que jamais ils ne parleraient. L'un et l'autre avaient juré fidélité au peuple, au trône, à leurs Seigneurs. S'approchant de moi, je lui expliquais ce dont j'avais besoin pour notre invité. Une tenue d'érudit – une toge rouge aux liserés dorés munie d'une cape, un respirateur aquatique pour que nous puissions nous rendre sur place dans être dérangés par les curieux dans les couloirs, et bien entendu, une tenue résistante aux pressions marines. Même si tout cet "attirail" pouvait se trouver être particulièrement lourd pour le commun des mortels, Jack possédait, à ce que j'avais pu remarquer, une musculature lui permettant de se déplacer sans trop de soucis. Opinant du chef, le garde quitta la pièce sans dire un mot. Mon regard se porta ensuite sur Jack, souriant, je levais ma tasse à sa santé.

- A ta venue à Atlantis Jack. Et que celle-ci soit le préquel à une paix entre nos peuples !
avatar
King of Atlantis

Profil
Perso


Pseudo : Aquaman
Date d'inscription : 05/12/2017
Crédits : Chris Hemsworth
Messages : 1027
Batarangs : 3370
Age du joueur : 32 Justice League
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1665-un-royaume-n-est-rien-sans-la-presence-de-son-roi-arthur-curry http://legendsofdc.creationforum.net/t1705-conquetes-du-roi-des-sept-mers#26051 http://legendsofdc.creationforum.net/t1698-le-roi-d-atlantis-arthur-curry#25944 http://legendsofdc.creationforum.net/t1697-arcs-narratifs-de-arthur-curry#25936
Mer 10 Oct - 12:10
Revenir en haut Aller en bas
Welcome to Atlantis
Je ne savais trop quoi dire. En réalité, ce fut moi qui me retrouvais gêner, car je ne voyais pas ce que j’avais bien pu faire pour mériter un si grand honneur. Je n’étais en rien un justicier, un héros, un savant reconnu ou ayant fait quoi que ce soit qui méritait une telle attache. Tout ce que j’étais, c’était un humain fait de chair et de sang. Aucun pouvoir, rien de particulier si ce n’était cette folie qui m’habitait pour me pousser à commettre des actes dignes du plus grands des fous. De plus, je n’avais pas les mains propres. Beaucoup diront que j’étais un meurtrier, et ils auront raison. D’accord, c’était de la légitime défense, et je n’allais sans doute pas arrêter de tuer ces bouffons qui tentaient de m’assassiner aussi ou me barrer le passage. Mais un meurtre restait un meurtre. Et après toutes les recherches que j’avais réalisé sur le roi des mers et des océans, ce dernier n’avait tuer personne, enfin si une seule, mais un monstre. Il était alors bien plus saint que moi. Baissant la tête honteusement, je cherchais mes mots pour le remercier.

"Je… Je ne sais comment te remercier."

Le repas se poursuivit, et malgré l’apparence exotique des aliments, je survécus au repas. En réalité, c’était bien meilleur qu’on pouvait l’imaginer, et je n’avais pas peur de la découverte. J’eus déjà mangé par le passé des plats vraiment infâme sans en avoir à mourir, juste quelque problème dans les intestins. Je n’irais pas plus loin. Et au cours de ce même repas, nous venions à trinquer. Et franchement, cela me faisait bizarre d’avoir autant d’intention et être si mit en valeur. Je n’eus point l’habitude, encore moins le souvenir à quand cela remontait. Car ces dernières années, j’étais surtout traîné dans la boue. « Pilleur de tombe » ou « mercenaire » voilà comment on me juger. Pourtant, ces titres n’empêchaient pas les musées d’user de mes services. Mais en gardant toujours une forme de mépris à mon encontre. Enfin si, Adrianna Tomaz avait organisé un banquet en notre honneur, que j’étais injuste. À croire que ces deux événements, étaient les Hermès d’un avenir imprévu où je verrais ma vie chambouler. Mais en quoi ?

"Votre majesté, c’est un réel honneur d’être ici, et surtout en votre compagnie. Je suis plus que touché de votre égard envers ma pathétique personne, mais cela ne change rien au fait, que vous pouvez compter à la fois sur un allié et un ami pour cette paix que nous rêvons tous les deux."

Un préquel comme il disait. Si seulement cela pouvait être vrai. Étant archéologue et Historien par extension, rien à voir avec les jeux vidéo, mais je vous recommande les deux derniers Assassin’s Creed pour l’occasion, aucun peuple ne connus de paix durable avec un autre. Tôt ou tard, ils venaient à se battre pour une broutille. La raison étant que personne ne supportait personne. Par convoitise, peur ou dégoût, on allait tuer son voisin. Ou juste par plaisir de la guerre. Suivis-je cette idéologie ? Je pouvais être un homme violent, mais pas à ce point. J’eus bien assez de recul pour savoir que ce genre de conflit ne menaient à rien de bon, et que très vite, cela devenait une boucle infernale. Voir les gens de la surface et des eaux vivres en paix me tentait bien, mais cela ne risquait pas d’arriver du jour au lendemain, et sans doute, ne durera pas. Surtout, si Arthur venait à… Non, je ne voulais même pas y songer.

"Il me tarde de voir donc cette bibliothèque Arthur. Mais dis, aurons-nous le plaisir de rencontrer la reine Mera ? Je t’avoue être curieux de connaitre celle qui a su harponner ton cœur."

Je voulais faire un petit jeu de mot, j’espère qu’il ne m’en voudra pas trop. Par contre, il était vrai que j’aimerais beaucoup rencontrer cette reine sirène. Une femme dit-on très puissante pouvant rivaliser avec les pouvoirs et la colère de Poséidon. Une femme ayant un sacré tempérament. Je m’étais imaginer à quoi, elle pouvait ressembler et l’image dont je m’étais faite, me fis comprendre pourquoi Aquaman en était tomber sous le charme. Mais je n’exigerais nullement une entrevue avec la reine d’Atlantis. J’eus déjà bien trop de présent en ce moment, et cette bibliothèque atlante me fit bien plus de l’œil que la souveraine.


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1075
Batarangs : 13500
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Jeu 11 Oct - 8:52
Revenir en haut Aller en bas

L'homme n'a de saint que les paroles de ceux qu'il prie. Voilà donc les préceptes par lesquels les hommes se tenaient debout. Jack ne dérogeait en rien à la règle, je ressentais émaner de lui cette odeur de sang et de tristesse. Il avait la même odeur que Bruce, une ombre lumineuse qui montrait le chemin d'une certaine connaissance à peuple perdu dans les ténèbres dans lesquelles il se complaisait à mourir petit à petit. Mon regard, ainsi que mon verre ne le perdirent pas un instant. Plus encore lorsqu'il baissa la tête, gêné. Pourquoi donc réagissait-il ainsi ? Personne à part moi-même n'aurait eu la bonté de le comprendre ? Nous nous retrouvions un peu dans celui qui nous faisait face. Jack était la part d'humanité que je tenais de mon père, il semblait fort à l'extérieur, obligé de montrer un visage impassible et puissant, et de l'autre, une certaine délicatesse, un besoin de connaissances qui ne pouvait être asséché sans devoir y laisser une partie de lui-même. Atlantis se trouvait être le parc d'attraction de cet enfant au corps d'adulte. Notre première rencontre avec Mera, alors qu'elle ne désirait que me tuer, je ressentis la même chose. Agir par obligation et non pas volonté propre, devoir se plier à autrui sans gagner son libre arbitre l'acte perpétré. On nous voyait ainsi, des barbares, des meurtriers… Des, moins que rien. Traînés dans la boue et perpétuellement rejetés. Bien, si c'était ainsi, Jack trouverait en Atlantis la demeure où il serait accepté. Tout comme je le fus par le passé.

Levant la main, autant par dépit que par envie, je ne pouvais le laisser continuer à me parler ainsi. Il était mon invité, mon hôte à Atlantis. Et jamais encore je n'eu accepté pareilles simagrées à mon égard. Ces dernières, il était de bon ton de les laisser aux aristocrates passant le plus clair de leur temps à me servir leurs hypocrites salutations, tentant encore et toujours de se trouver dans mes bonnes grâces. Grâces que je les envoyais chercher auprès de ma douce femme au caractère si bien trempé. Ce n'en était que plus amusant à chaque fois.


- Veux-tu bien arrêter avec ces propos je te prie ? Tu me mets mal à l'aise Jack. Malgré ce que tu peux penser, nous sommes ici à la même table, et nous mangeons en tant qu'amis. Et rien ne porte à croire que l'un de nous soit supérieur à l'autre. (Reposant mon verre sur la table, je me levais, allant à la rencontre du garde qui rapportait la tenue et le respirateur.) On ne juge pas un homme à ses paroles Jack, mais à ses actes, et seulement à ses actes.

Cette paix, nous l'espérions tous. La Ligue plus précisément. Même Bruce, qui avait des réserves sur tout, m'en avait confié l'espoir. Ce sentiment, enfermé dans la boite de Pandore deviendrait notre objectif à tous. Nous devions faire tout ce qui se trouvait en notre pouvoir pour atteindre cet objectif. Les liens en Themyscira et Atlantis s'arrangeaient un peu plus chaque jour, quand à Superman, il protégeait la Terre le mieux possible. Pourtant, je gardais bon espoir que, par le biais d'un humain, la voix d'Atlantis serait plus aisément entendue et comprise surtout… Comment ne pas s'espérer optimiste dans de pareils moments ? La nourriture était bonne, la compagnie de mon ami tout autant. Alors pourquoi ne pas continuer dans cette lancée ? Courir après des chimères n'était pas mon for. La tenue dans les bras, je la lui tendis, souriant et amusé par ses propos concernant Mera. Il n'aura pas pu voir plus juste. "Harponner mon cœur" l'humour me plu assez pour que je laisse échapper un léger rire. Ma femme, ma reine portait en elle la vie, notre enfant… Jack ne pourrait pas encore la voir. Pas aujourd'hui tout du moins.

- Malheureusement, ma douce Mera n'est pas présente à Atlantis actuellement. Elle souhaitait régler diverses choses elle-même… Aussi, il faut dire qu'au vu de son état actuel, je préfère éviter de la contrarier. Tiens, cette tenue te permettra de passer inaperçu. Quand à ce respirateur, il provient de quelqu'un que tu dois connaître. Quand tu seras prêt, nous prendrons la direction de la bibliothèque principale.

Située à l'extrême nord d'Atlantis, je savais que celle-ci serait le lieu où je risquais de perdre Jack. De nombreuses informations, des rouleaux de papyrus, des parchemins même se trouvaient perdus aux yeux des humains. La citée n'avait en rien besoin de se trouver inférieur à la grande bibliothèque d'Alexandrie, bien au contraire. Car ce fut les scribes Atlantes qui, lorsque la bibliothèque brûla, récupérèrent la majorité des écrits sous forme de copies en parfait état. Prémices d'un savoir qui deviendrait légendaire. Là-bas, de nombreuses légendes trouvaient une réponse scientifique…

* *
*

Passant les portes de la bibliothèque, nous nous retrouvions alors face à face avec le Conservateur. Un homme malingre à la peau pâle et aux traits tirés qui nous salua d'un ton nonchalant. Cet Atlante ne semblait vivre que par son travail ici. Jamais personne ne le voyait en dehors. Il courrait d'ailleurs quelques contes à son propos, avançant qu'il ne serait qu'un fantôme incapable de trouver la paix. Certes, il tenait assez du spectre, mais un qui aurait une bien vive attention pour l'alcool Atlante. Sans même porter d'attention à Jack, le Conservateur retourna à ses écrits, une bouteille tintant à sa ceinture, et nous laissant seuls devant les portes. Protégés de l'humidité par une science qui dépassait l'entendement, le respirateur ne servait plus à rien ici. Faisant quelques pas, j'invitais mon ami à me suivre.


- Ici tu trouveras des écrits datant de plusieurs millénaires. Nous avons les travaux des premiers hommes ayant vécus sur Terre, d'autres, parlant des citées oubliées. Puis, d'un intérêt un peu moins intéressant pour toi je suppose, quelques traités de paix, jetés aux rebus par des peuples qui, dans la mémoire collective, n'ont jamais existé. Tout ce que je te demande, c'est de faire particulièrement attention aux rouleaux de cuivre. Ces derniers sont… Particuliers.

A vrai dire, moi-même je n'eu jamais la folie d'y toucher, le Conservateur les gardant avec une volonté de fer, comme si ceux-ci se trouvaient être un bien trop précieux pour que nos yeux ne puissent se poser dessus. Jack respecterait cette invective, j'en étais sûr.
avatar
King of Atlantis

Profil
Perso


Pseudo : Aquaman
Date d'inscription : 05/12/2017
Crédits : Chris Hemsworth
Messages : 1027
Batarangs : 3370
Age du joueur : 32 Justice League
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1665-un-royaume-n-est-rien-sans-la-presence-de-son-roi-arthur-curry http://legendsofdc.creationforum.net/t1705-conquetes-du-roi-des-sept-mers#26051 http://legendsofdc.creationforum.net/t1698-le-roi-d-atlantis-arthur-curry#25944 http://legendsofdc.creationforum.net/t1697-arcs-narratifs-de-arthur-curry#25936
Ven 12 Oct - 20:32
Revenir en haut Aller en bas
Welcome to Atlantis
Je me sentais littéralement honteux. Le vouvoiement, je ne savais plus trop pourquoi déjà, je l’avais utilisé. Sans doute pour faire un curieux mélange entre politesse, respect au rang d’Aquaman, et une petite touche d’humour. Quel que soit le motif, cela ne semblait être passer auprès du roi des mers.

"Excuses moi, ce n’était pas le but recherché."

L’humilité du héros lui faisait honneur. Même s’il ne semblait posséder un réel sens de l’humour, ses principes ne faisaient que briller chaque jour. Par contre, j’avouais être un chouilla déçu de ne pouvoir rencontrer la reine en personne. Bien que je puisse comprendre que cela ne soit dans l’immédiat possible, j’aurais aimé rencontrer cette déesse aquatique qui pouvait être une muse pour de nombreux artistes.

"Je n’ai aucune envie de déranger ta compagne, je comprends. Peut-être une prochaine fois."

Nous finissions donc notre repas, avant d’aller rejoindre enfin cette fameuse bibliothèque. On me fit porter un bien étrange accoutrement. Le costume était plaisant, car il était traditionnel pour les habitants de l’Atlantide. Difficile de reconnaître la matière, mais le fait de le porter sur le dos, me donna l’illusion d’en devenir un. A la manière d’un carnaval ou d’un ComiCon, je me sentais entré dans la peau du personnage. Imaginant ce que devait être la vie d’un Atlante, surtout d’un érudit ou de noble. Par contre, le dispositif pour respirer sous l’eau donnait moins envie. Un gros appareil que je trouvais encombrant et devait me donner une allure frôlant le ridicule. Ne faisant pas de chichis, j’enfilais le tout et suivis sans difficulté Aquaman.

Et concernant la bibliothèque, autant vous dire qu’elle était géniale, j’en perdais mon latin. Et dire qu’il en existait plusieurs des comme ça, si j’avais bien compris. Un labyrinthe de savoirs secrets et perdus. Des étagères se perdant de vue, des étages en plus qui donnaient l’impression que ce bâtiment était infini. J’en perdais la tête. Époustoufler, je ne fis qu’à peine à attention au mauvais caractère du responsable des lieux et de la mise en garde d’Arthur Curry. Mieux qu’une montagne de jouet, mieux que le pays imaginaire, c’était ma vision personnelle du paradis. Un rêve qui dépassait toutes mes espérances. Depuis mon adolescence, on va dire, j’imaginais un tel endroit. Un sanctuaire qui abriterait une connaissance faisant jalouser les plus grands savants et archéologues. Et j’eus l’impression que si je sortais d’ici, après avoir dévoré ce savoir, j’aurais atteint la perfection dans le domaine scientifique et historique.

"Oui, oui bien entendu… Ne pas toucher aux… C’EST GENIAL !"

Incapable de me retenir plus longtemps, je bondissais dans les allées, tout excité. Je faisais un tour, puis deux, trois, quatre… En réalité, je n’arrêtais pas d’explorer plusieurs fois cette bibliothèque, m’arrêtant pour contempler et consulter certains parchemins. Arthur n’avait pas menti, c’était une vraie caverne d’Ali Baba ici. Je ne pouvais pas m’empêcher d’en récupérer quelques-uns, énumérant les titres, les auteurs, ou bien cité la langue employée. Car jusqu’ici, je ne savais pas encore bien lire l’Atlante. Mais cet handicap ne me découragea pas, car je fouillais, je rassemblais le plus de chose possible qui attirait mon regard.

"As-tu idée de la valeur d’un tel trésor mon pote ? Je connais des archéologues qui tueraient pour avoir accès à un tel endroit et juste voir certains documents ici."

Comment les Atlantes ont pu récupérer des parchemins perdus lors de l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie ? Un mystère que j’espérais résoudre. Le passé était loin d’être mort et oublier. Rien qu’avec ce qui se trouvait ici, on pouvait le reconstituer. Avoir une idée précise des faits historiques, de la vie de nos ancêtres. Venant ici, j’économisais au moins une dizaine, que dis-je, une centaine de vies d’étude. Car un homme, ou une femme pas de discrimination, ne découvrirait qu’un centième des choses ici, au cours de son existence.

"Tu crois que quelqu’un pourrait m’aider à perfectionner mon Atlante justement ?"

Entendons-nous bien, je ne connaissais que quelques mots de cette langue. Et je n’étais pas en plus absolument sûr de leur prononciation, ni même de leur sens. Pourtant, c’était une langue qui fascinait, qui était la clef de nombreux mystère encore. Et avoir pour ami, le roi du peuple perdu, cela donnait bien plus envie de la découvrir. Mais alors que je continuais à « fouiller » dans ces parchemins, le souvenir de la mise en garde d’Arthur, parvint à faire son chemin jusqu’à mon cerveau.

"Tu m’a parler de rouleau en cuivre non ? De quoi il s’agit en réalité ?"


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Pseudo : Iskatras
Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Avatar : Twizzle / Iskaras. Signature : Bazzart / Iskaras
Messages : 1075
Batarangs : 13500
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Lun 15 Oct - 18:37
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: