Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tout Compte fait ! [pv Cindra Jinks]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3





Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Si on pouvait être sûr d’une chose, c’était que Ciji avait un vrai sale caractère. Elle n’aimait pas avoir tort, et cela, se voyait. Alors, autant vous dire que le reste du voyage était pesant, surtout après qu’elle est volée un griffon pour rejoindre plus vite le château du prince. Sans doute, était-elle pressée d’en finir, et je devais avouer que moi aussi. Et une fois de plus, j’étais ballotter au grès des vents, on me mener sans demander mon avis pour m’attacher à un autre destin qui m’avait choisi lui.

Je vous ferais grâce des détails du périple, pour arriver jusqu’au moment le plus décisif. C’est-à-dire, quand toutes les deux, nous nous tenions juste devant le prince pas si charmant. Je m’étais fait une raison, que cet homme n’avait rien à voir avec ceux d’un conte de fée. Mais là… Je me demandais bien, ce que cherchait à montrer Ciji si ce n’était ceux à quoi je m’attendais déjà. Il me fut possible de protester ou dire quoi que ce soit, du moins, en avais-je le pouvoir. Hélas, mon ancienne protectrice agissait bien plus rapidement, mettant tout le monde à terre en quelques secondes et me lançant un ultimatum. Une véritable histoire de fous. J’en vins a croisé les bras et la regarder de manière plus ou moins exaspérer. Cette scène, qui devait être grandiloquente, avait fini à la parodie.

"Ciji, voilà où est le problème. Nous n’agissons pas de la même manière. Tu es plus porter sur l’action et la violence, moi je me montre plus subtile et agit dans l’ombre. La violence n’est pas mon genre."
"Justement j'aimerais dire..." Nous interrompit un des gardes, juste avant que je lui coupe la respiration par un coup dans le ventre, le faisant se plier en deux.
"C’est mal poli de couper une dame, un peu de tenu s’il vous plait." Puis je me retournais vers Ciji pour poursuivre. "Bien entendu que je compte changer les choses dans ce monde. Mais ce ne sera pas en déclencher une guerre ou quoi que ce soit dans le genre. Je compte y aller avec douceur, persuasion et subtilité pour faire remplacer ces crétins."
"Maiheu... Protesta le prince.
"La ferme !" Lui criais-je.

Il y allait avoir du boulot, on pouvait en être certain. Depuis que j’étais sortie de ma tour, je n’avais vu que des gens nourris par la haine, la rancœur et la convoitise. Qui jusqu’ici avait su faire preuve de compassion ou d’un réel état d’esprit pour le changement ? Tout le monde était bercé par ce monde des plus horrible, et chacun, malgré ses belles paroles, ne désirait vraiment en changer. Le changement faisait peur, mais il ne pouvait faire aussi mal que maintenant. Moi aussi, j’ignorais de quoi l’avenir était fait, est-ce que j’en sortirais en reine, en esclave ou bien morte ? De toute façon, l’inaction entraînait tout aussi des conséquences. Et donc, quitte à avoir un destin bien différent à la vie présente, autant travailler pour qu’il soit plus ensoleillé que maintenant. Mais si Ciji devait y participer, il serait de bon ton, de nous mettre d’accord sur certains points. Nous étions bien trop différentes, mais la collaboration restait fort possible. Enfin, je crois.

"Si nous devons œuvrer ensemble, soit je suis pour. Mais nous devons mettre en accord nos compétences afin de travailler en harmonie. La force des bras et de l’esprit doivent enfin s’entendre, ce sera le grand changement de ce monde."

D’un air fier, je me dirigeais vers le trône, où le précédent occupant avait retirer son postérieur royal. A présent intimidé, il n’opéra plus la moindre résistance. Ainsi, tous me virent prendre place sur le siège magnifiquement sculpté, devant témoin de ce fameux changement et de mon ascension. Ciji m’avait bien aidé dans tout cela, il fallait l’avouer. Et je devais aussi admettre, qu’au départ, je m’étais trompé, et je venais de le dire. Je pensais que seule, la puissance des mots et les gestes tendres changeraient les choses, mais un peu de force brute y contribuaient tout autant. Alors, les deux combinés pouvaient créer une arme des plus redoutable. Que rien ne pourrait y résister. Et si notre duo savait la manier, alors ce monde ne pourrait que s’en porter à merveille.

"A présent, changeons le destin de tout le monde."

Et pour ce faire, j’eu une première idée, retourner voir mon père.


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Sam 10 Nov - 10:08
Revenir en haut Aller en bas
Je suppose que je devrais m’inquiéter du fait qu’en théorie je viens d’attaquer un noble sans déclaration de guerre au préalable, sans autorisation de mon souverain, sans cause plus loin que je veux l’empêcher de se comporter de manière déshonorante. Chose qui n’étonnera personne, ce n’est pas le cas. Pour ce faire il faudrait que je prenne en pitié le prince mais quand il me sort que jadis il était un grand chevalier jusqu’à ce qu’il se prenne une flèche dans le genou, toute ébauche de compassion que j’aurais pu avoir fond comme neige au soleil. On ne me la fait pas à moi, celle-là! Je l’ai trop entendu pour y croire encore et quand bien même, c’est quoi le rapport? Au nombre de flèches que je me suis prise à la gueule de toute façon… J’aurais cessé d’être une guerrière il y a une éternité si cela avait été le cas! Non mais je vous jure!
 
Au moins la princesse semble avoir quelques idées en tête et nous allons enfin passer aux actes. J’ai toujours dit que les paroles ne valaient absolument rien de toute façon. Et puis bon, mon rôle est d’affronter tout ennemi se dressant devant moi et ces ennemis, s’ils manient les mots, c’est pour lancer un sort donc… Il y a juste un truc qui me dérange : que va-t-on faire de ce château, de ce territoire qu’administre le prince et que va-t-on faire du fautif en tant que tel? Changer les choses, cela ne devrait-il pas commencer par quelque chose d’aussi simple que de confisquer à ceux qui abusent de leur pouvoir les terres qu’on leur a donné? Difficile de lever une armée quand on ne contrôle plus rien du tout. Quand le peuple sait que vous n’avez plus d’autorité sur lui. Restaurer la prospérité d’une région, ne serait-ce pas là une bonne façon de montrer ce qu’on veut faire?
 
Enfin, moi c’est comme ça que je ferais. Je veux dire… Si nous allons voir son père immédiatement, qu’est-ce qui va empêcher l’opportuniste qui m’a embauché de reprendre son trône et sa couronne? Absolument rien, en fait. Vouloir changer le monde c’est faire les choses durablement, s’assurer que les réformes vont survivre au passage du temps. Autrement… Vous n’avez pas fait grand-chose. Si tout est bâti comme un château de cartes, tout ce que vous ferez c’est une vague et puis plus rien. Cynique? Peut-être. Je dirais davantage réaliste. Mais nous aurons l’occasion d’y revenir ultérieurement, je suppose. Pour le moment je sais que la princesse veut que nous harmonisions nos méthodes mais rien d’autre. Après bon… Techniquement, cette mission, si tant est qu’on peut appeler ça une mission, je l’entreprends de mon plein gré. Je ne suis obligée à rien.
 
Donnons lui sa chance de faire ses preuves. Je lui fais part de mes observations, de cette portion du royaume à stabiliser, du travail à faire ici avant de passer à autre chose, de comment je vois l’héritage qu’elle pourrait laisser derrière elle. Vous oubliez que j’ai quelque part en ce monde mon propre petit royaume, administré par des gens de confiance pendant que je défends le monde de menaces toujours plus dangereuses ou persistantes. Comme je le dis, il faut bien que quelqu’un le fasse et dans ce cas pourquoi pas moi? Je demande à l’héritière du trône son plan de match. Tant qu’à m’embarquer dans quelque chose, autant avoir des détails. Rien ne se fait sur la foi seule de toute façon. Enfin… Pas dans mon livre à moi, certainement pas. Je connais le sens du mot trahison. Et de désenchantement, aussi. Ne l’oublions pas, celui-là…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Dim 11 Nov - 4:55
Revenir en haut Aller en bas





Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Il est vrai eu l’intervention de Ciji eu pour effet de faire modifier mes plans. À la base, j’optais pour une approche en douceur de ces changements. Car les plus belles plantes du jardin mettent des jours, voir des semaines pour pousser, alors que celles venant le premier jour, sont des parasites, des mauvaises plantes. Mais bon, il était impossible de faire machine arrière, tout allait s’enchaîner très vite à présent. Et il fallait se préparer à d’éventuels bouleversements, si nous ne voulions pas couler. Pour le moment, tout le monde demeura encore perturbé, surpris par ce véritable retournement de situation. Si je devais m’imposer, c’était le moment ou jamais. Car tant qu’ils ne redevenaient pas maîtres d’eux même, ils demeuraient faciles à diriger.

"Très bien, je veux alors un rapport détaillé de la situation du royaume. Quelle est celle du peuple, géopolitiquement, gestions des ressources… Je veux tout savoir je vous prie."

Et c’était à ce moment-ci, que les choses se compliquèrent. En réalité, l’ex-prince, dont j’avais mis aux arrêts en attendant de choisir de son sort, avait dirigé son propre royaume comme une sandale. Déjà, les archives et les rapports récents étaient rangés dans un réel souk. Tout était mélangé et certains documents furent comme égaré. Puis, du peu que j’eus appris, ce n’était pas joli. Alors bien sûr, il y avait de la corruption, mais surtout beaucoup d’insécurité, de la nourriture mal gérer, des problèmes de santé, etc. Bref, vous l’aurez compris, bien trop de problèmes ici pour être énuméré. Il faudra procéder par ordre, je pensais, pour arranger un minimum déjà. Toutefois, je comptais sur l’aide de ma protectrice pour y arriver.

"La visite chez mon père devra attendre encore un petit. Avant j’aurais besoin de ton aide Ciji. Je ne vais pas tarder à faire un discours pour rassurer le peuple et annoncer les directives que j’entreprends à faire. Cependant, il y a beaucoup d’insécurité dans les rues et les campagnes. Pourrais-tu t’occuper de plusieurs de ces gangs et bandits, afin de rassurer ces gens ?"

Qui viendrait m’écouter en sachant qu’il risquait de se faire trancher la gorge en sortant ? Au moins, si on arrivait à soigner un peu la situation du royaume avant d’aller voir mon père, nous aurions ainsi quelques arguments pour appuyer le désir de voir un royaume véritablement uni. Je n’avais pas oublié la promesse faite à ceux de Libreville. Et si je voulais convaincre tout le monde, je devais, désolé pour la politique, montrer que même une femme était capable de gérer un royaume. On dit qu’elle n’était bonne qu’à tenir un foyer, mais un royaume était comme une immense maison. Ça a besoin d’un coup de balai de temps en temps, pour chasser les cafards.

Et quelle serait mon ambition à la fin ? Pour le moment, je pensais remettre ce royaume sur pied et mettre en place, ces réformes sur les respects des autres espèces. Pour la suite… Sans doute, laisserais-je le trône à quelqu’un d’autre, même si j’avais peur que ce nouvel occupant, ne détruise tout ce que j’aurais entrepris. Le risque était grand, mais malgré cela, je ne comptais pas jouer les despotes indéfiniment. Ici, je n’étais qu’une humaine, et mes moyens restèrent limiter. Peut-être bien qu’à la fin, après avoir apporté une preuve que ce rêve d’harmonie soit fait, je partirais mener une vie d’aventure. Jouer les diplomates ou les justicières… Alors, pourquoi faire tout cela, si je pensais au fond de moi que cela n’allait pas durer ? Déjà, je gardais espoir que cela tienne au moins quelques années, et puis, il était bon de rappeler à tous qu’il était possible et important, de viser l’utopie. Que ces querelles n’avaient lieu d’être, et qu’il existait toujours une solution pour sortir de nos problèmes.

Et bien que j’en demeurais convainque de tout cela, je devais tout de même en remercier Ciji. En quelque sorte, elle avait donné le « coup de pied aux fesses » pour me faire agir. Au départ, j’étais partie pour suivre un scénario pré-écrit, voulant bien jouer le jeu… Mais les jeux pouvaient suivre d’autres règles. En gros, je pouvais faire un peu ce que je voulais, puisque je pouvais m’mauser aussi non ?


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mar 13 Nov - 9:06
Revenir en haut Aller en bas
Ça c’est de la gestion comme je les aime. Partir à la chasse aux criminels, faire le ménage de façon musclée, tout le nécessaire pour vous redresser un royaume. Certains vont dire que c’est une méthode brutale et qui n’est pas du tout pacifique ou axée sur la compréhension d’autrui. Moi je dis que quand on est malade, on ne parle pas doucement à la maladie pour la faire partir. On la traite, de façon agressive si nécessaire. Un remède de cheval, comme on dit. S’il faut ramener un peu de paix de la pointe de l’épée, vous pouvez compter sur moi. Pas parce que je suis assoiffée de violence ou que je sois du genre tyrannique. Parce que je suis la personne désignée pour faire ce qui doit être fait. Quand les autres hésitent, moi j’agis. Je ne me casse pas la tête avec des hésitations et souvent avec des pourquoi et des comment. Tout ce que ça fait c’est retarder l’action. Penser, planifier, je veux bien. Mais agir c’est important.
 
Je fais donc savoir à la princesse que ça va me faire plaisir. Que je vais m’en charger sans tarder. Que je peux même m’y mettre là, maintenant, tout de suite. Seule, évidemment. Je préfère ne pas m’encombrer d’autrui quand vient le temps de faire le nécessaire. Je suis maitresse de ma personne. Je ne suis pas responsable des autres. Et je ne veux pas gérer les autres. Jadis j’ai eu des soldats, des mercenaires, des miliciens et j’en passe sous mon commandement. J’ai passé cette époque de ma vie. À mon âge, on ne veut plus avoir à gérer les autres. C’est usant, à force. Vraiment usant. Alors je fais les choses par moi-même et on n’en parle plus. Surtout que bon, je connais peu de personnes qui sont vraiment mais alors là vraiment volontaires pour aller se frotter aux éléments criminels. C’est que bon, ils ne jouent pas dans les règles, eux. Nous oui. Même si techniquement ça peut nous rendre plus prévisible. On a son honneur ou on n’en a pas.
 
Je ne sais pas ce que compte faire la princesse dans les jours à venir car sans attendre de réponse, je suis déjà partit. Les criminels c’est comme les mauvaises herbes. Si vous tardez trop, ils prennent racine et ils deviennent vraiment chiant à déloger. Ça tombe bien, je suis parfaitement équipée pour ce genre de travail. Quand la rumeur commence à courir que la plus grande guerrière du royaume est en train de faire le ménage, certains, les plus malins, ont décidé de quitter le navire, illico presto de peur de devoir m’affronter. Les plus stupides ont décidé de rester et de m’affronter. Ceci dit, nous savons tous comment ça va se terminer. Avec des prisonniers ou des cadavres. J’essaie quand même de faire bonne figure pour la princesse. On essaie de capturer le plus possible mais je ne fais pas de miracles non plus. Vous voulez des miracles? Engagez un prêtre qu’il demande à ses dieux. Moi, j’ai des armes et une armure, pas une bible et un chapelet.
 
Comptez une bonne semaine et tout d’un coup, les campagnes sont plus sûres, les routes vierges de danger et la vie reprend son cours sans la terreur qu’inflige le crime et la corruption. Je ne dis pas que le territoire est purgé à 100% des pourris. Il y en aura toujours. Mais disons que c’est au maximum de l’ordre du 5%. Une excellente moyenne, sans me lancer des fleurs. Je décide de revenir au château, comme si de rien n’était. Mon armure et mes armes sont toujours impeccables et si ce n’est que les prisons du royaume débordent, on jurerait que je viens juste de partir. Mais bon. C’est ça une guerrière efficace. Pas besoin de fanfare pour annoncer son arrivée ou de troubadours pour raconter vos exploits. Le peuple en parle de lui-même et c’est plus que suffisant. Je déteste raconter mes aventures, comme une vieille radoteuse. Reste à voir ce que la princesse a fait de son côté et ce qu’elle veut faire maintenant… Où est-elle d’ailleurs?
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Mar 13 Nov - 21:41
Revenir en haut Aller en bas





Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Je me doutais que cette mission plairait à ma protectrice. Taper du méchant et faire un nettoyage radical, voilà qui l’amuserait un peu. N’aurais-je pas du plutôt ouvrir des « pourparlers » avec ces criminels pour les raisonner et les ramener dans le droit chemin ? Vous me prenez alors pour une débile si vous le pensiez. Cette ville était tellement gorgée de criminels en tout genre, ayant corrompu jusqu’à la racine cette cité, que tenter de leur parler ne serait qu’une perte de temps. Et puis, ils avaient le pouvoir ici, ils n’allaient pas changer leurs habitudes comme ça. Je suis donc désolé de vous le dire, mais parfois, quand la parole ne fonctionnait pas, une bonne baffe pouvait servir pour une très bonne éducation. Il fallait imposer des limites. On n’est pas au royaume magique des bisounours !

Pendant l’absence de Ciji, je vins faire un discours à tout le peuple. J’avais essayé de faire quelque chose d’entrainant, qui pouvait motiver les foules, parlant de renouveaux, d’espoir et de jours meilleurs… Mais en réalité tous semblaient n’en avoir rien à faire. J’ai passée presque quinze minutes à parler dans le vide pour rien. Et leurs acclamations à la fin n’étaient là, que parce qu’ils voulaient partir pour continuer leurs affaires. Alors je leur donnais de suite les instructions pour lancer les premières réformes et ils se sont mit au boulot. Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais qu’à la longue, je vais avoir du mal avec ces gens.

Dans les premières mesures réalisées, j’avais lancer une nouvelle fiscalité plus légère pour le peuple et surtout plus propre. Là, tout le monde était content, sauf la noblesse. Puis, des chantiers furent lancer pour réaménager les rues et les espaces pour faciliter la circulation, le commerce et l’urbanisme. Là, peu de gens étaient contant car il fallait travailler. Je n’exagérais en rien, c’est ce qu’ils m’ont dit. Mais au final, les choses furent bien partis. Et d’ailleurs, on m’informa que Ciji revenait tout juste de mission. Et pour l’accueillir comme il se devait, je l’invitais à me rejoindre au déjeuner dans le petit salon du château.

"Ciji ! Quelle joie de te revoir. Installe toi, tu dois avoir faim."

Le repas n’avait rien d’extraordinaire, des morceaux de viande avec de la salade et un peu de vin, seul produit de luxe. Les choses trop « raffiné » ne me plaisaient pas spécialement. Sauf pendant les grandes occasions. Mais oublions la gastronomie et parlons de l’avenir ici. Car j’eus encore des projets à mener, et ce qui fut réalisé en une semaine était plutôt encourageant.

"Alors ? J’ai cru comprendre que tout s’était bien passé de ton côté. Ta mission fut un réel succès. Les routes et les quartiers sont sûr et nos prisons sont pleines à craquer. Sérieusement, on arrive plus à mettre un verre dedans, tellement ils sont entassés. Les barreaux vont céder dans pas longtemps. On devrait construire de nouvelles prisons à ce rythme."

Preuve que Ciji était belle est bien la personne adaptée pour ce genre de chose. Pour avoir fait le ménage, elle l’avait fait. Grâce à elle, tous mes projets ne connurent aucune opposition, venant de gangs ou de mafias. Ces parasites ont perdu rapidement le pouvoir ici, et j’ai pus récupérer la place laissée. Je n’avais rien contre l’opposition politique, tant qu’elle se contentait du dialogue. Mais quand elle venait à user de pot de vin, ou de tentative de meurtre, là je n’étais plus du tout gentille. Mais nous n’allions pas nous arrêter en si bon chemin. Il nous restait encore beaucoup à faire.

"Nous sommes hélas, loin d’avoir fini. Tout ceci n’est que la première étape. Maintenant que la situation du royaume ce soit mieux stabiliser, je pense me rendre dans divers cités et autres royaumes, en tant qu’ambassadrice. Je désire créer une coalition de shérif, de contes et seigneurs pour se rendre chez mon père afin d’appuyer notre désir de changement. Une mission longue et dangereuse. Qu’en penses-tu Ciji?"

Code par Asi'click



__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Jeu 15 Nov - 18:12
Revenir en haut Aller en bas
Je m’assois, je mange et ceux qui se demandent quelle quantité de nourriture ingurgite une guerrière qui n’a rien mangé depuis près d’une semaine vont se rendre compte que la réponse est « beaucoup ». Mais proprement hein, n’allez pas penser que je me goinfre. Ceci dit, cela explique pourquoi je ne parle pas beaucoup et que j’écoute plus qu’autre chose. Oui, c’est un bon début ce que fait la princesse mais je ne suis ni sourde ni aveugle. Je sais bien qu’elle est loin de faire l’unanimité et que le peuple, s’il n’a pas la main de fer dans le gant d’acier auquel il était habitué, va remettre constamment son autorité en cause. L’ingratitude dans toute sa splendeur. Une chose est bien certaine. Je ne vais pas laisser cette bande de connards insatisfaits lui pourrir la vie bien longtemps. Vous allez voir de quoi je suis capable quand il le faut.
 
Comme je suis de façon non officielle en charge de la loi et l’ordre, je vais augmenter de façon drastique les patrouilles et les entrainements de la garde et de la milice. L’armée répondant du roi, il faudrait faire avec des ressources limitées… Et pas forcément compétentes. Ça ne me fait pas peur, remarquez. Loin de là. J’aime un bon défi de temps en temps. Ça permet de garder les réflexes affutés. Je sais très bien qu’il va y avoir de la grogne mais il y a une règle immuable chez ceux qui portent les armes : montrez qui est le patron et le reste va suivre. Je défie n’importe lequel de ces bras cassés de me mettre au tapis. Ils vont en avoir pour leur argent, c’est une promesse. Pas le choix. Dans certains milieux, vous aurez beau faire tous les discours du monde, ça ne fonctionnera pas. Si vous ne voulez pas qu’on vous trahisse dès que l’or arrive sur la table…
 
Il faut gagner le respect des troupes et vite. Enfin bon, je sais ce que j’ai à faire. Ce n’est pas politique, ce n’est pas diplomatique, ce n’est pas glamour et ce n’est certainement pas démocratique. La démocratie dans la guerre. HA HA HA! Et puis quoi encore? Enfin bon. Son idée se tient, c’est sûr mais je vais devoir apporter quelques… Correctifs. Notamment, l’inclusion dans ses projets de forces armées capables de la défendre en cas de problème. Vous savez comme moi que certaines personnes ne comprennent que la violence et en feront donc usage pour tenter d’empêcher la princesse d’arriver à ses fins. Ce ne serait pas la première fois. Ce ne sera pas la dernière fois non plus. Prudence, Ciji, prudence. Et pas qu’un peu d’ailleurs. Tu en auras besoin et doublement voire triplement. L’instinct ne se trompe jamais dans ce genre de situation, ça jamais.

 
 « Juste pour ne pas prendre de chance, on va inclure une grosse escorte armée à tout ça. Dans la théorie, c’est bien beau tout ça mais tu sais comme je sais que ça ne va pas passer comme une missive chez le messager. Si les gens du coin râlent parce qu’ils doivent bosser, tu imagines ceux qui vont devoir faire une réforme de fond en comble? Je te garantis que ça va gueuler et pas rien qu’un peu. Clair que non.
 
Ensuite, avant d’aller parler à d’autres duchés, comtés et autre, il faudrait finir de faire le ménage ici. Je peux botter le cul de n’importe quel brigand, je ne peux pas botter le cul de chaque villageois mécontent pour le remettre au travail. Et c’est con mais la milice, elle est faite de ces mêmes villageois qui râlent bien que terrifiés par le fait que JE leur botterai le cul s’ils râlent. Et ils seraient assez cons pour faire une émeute qui ne mène à rien en plus. »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Hier à 4:31
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: