Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tout Compte fait ! [pv Cindra Jinks]
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



"Un jour mon Prince viendra ! Un jour on s’aimera ! Et si jamais, une nympho vient s’immiscer entre nous ! Alors je lui arracherais… Les yeux !"

Oh que j’étais heureuse ! Voici depuis bien longtemps que je fusse enfermée dans cette maudite tour ! La plus haute du château sans âme, garder par une féroce fée aux cheveux de serpents, au milieu d’un lac pestilentielle, au plein cœur d’un volcan, au centre d’une chaîne de montagnes recouvertes de neiges éternelles, encercler par le plus hostile des déserts de sable, protégé par les marais les plus mortels, au centre d’une forêt maléfique. Au oui, j’étais au bonheur ! Car je sentais qu’enfin, mon prince, ce preux chevalier allait venir me secourir. Pendant que je me brossais les cheveux devant mon miroir, je ne pouvais m’empêcher de me l’imaginer.

Grand, beau, le corps incroyablement musclé, pas un poil sur le caillou, valeureux, romantique, poète, humble, passionné, courageux, viril, sensible, immortel ! Et c’était ce genre d’homme qui, sur son beau et valeureux destrier blanc, parcourait les terres les plus hostiles pour me secourir. Cela me donnait envie de chanter et danser ! Et il serait même temps ! Car sur le mur, je n’eus plus la place de marquer le nombre de jours où j’attendais. Donc, c’était un signe, il allait arriver. Je m’y voyais déjà, de princesse, j’allais devenir Reine Adrianna. Un vrai conte de fées.

Je quittais donc mon bureau de maquillage pour danser dans ma modeste chambre de trois cent mètres carrés. Bientôt, je ne verrais plus ces horribles murs gris, ni ce lit bas de gamme aux bois de cèdre avec des dorures et aux voiles et draps de soie. Bon pour le bas peuple tout cela ! Je me souvenais encore des paroles de mon père qui résonnaient dans ma tête après tant d’années. Des paroles qui furent à la fois effrayante, et rassurante. Ces mots qui m’ont accompagné jusqu’ici, me fortifiant, et donc, qui m’encourageaient à tenir bon jusqu’à maintenant.

"Ma fille ! Notre royaume ne peut être dirigé par une femme ! Alors, comme tu t’es trompé de sexe dans ta naissance, sans doute à cause de ta mère, alors tu attendras ici dans ce château, enfermé. Jusqu’à ce qu’un beau chevalier bien riche, vienne te secourir !"
"AAAAhhhh ! Mais qui êtes-vous donc ?! Et que diable faites-vous dans ma chambre manant ?"

Un drôle de petit homme, avec un chapeau aplatit se tenait là, au centre de la pièce. Il me salua en se découvrant le crâne et exécutant une révérence devant moi.

"Je m’appelle Syrius, et je ne suis qu’un premier PNJ annonçant la couleur. Je viens surtout pour les flashbacks. Sur ce Lady, je dois vous laisser, au revoir."
"Euh… Au revoir."

Le petit-homme disparu par une porte dérobée. Où en étais-je moi déjà ? Ah oui. Mon prince qui devait venir jusqu’ici. Au fait, ce que Syrius disait, étaient-ce bien là les paroles de mon père ? Je n’en ai plus la moindre idée. À c’était malin ! Ces mots, qui m’avaient accompagné jusque-là, me furent volé pour un moment de ma mémoire. J’avais une envie de lui casser quelque chose sur la tête ! Bref, continuons. Le plus important était que très bientôt, j’allais vivre le grand rêve de beaucoup, un sauvetage puis un mariage. Que demander de plus ? Tout de même, il savait se faire attendre. Allant vers la fenêtre, je m’y reposais, laissant mon esprit songeur. Je fus à la fois impatiente, rêveuse et au bout de la dépression. Il allait venir oui. Mais quand ? Cela fait déjà un si long moment déjà.

De ma fenêtre, je pouvais voir tous ce paysage cité. Mais, aussi vaste et varié, je ne distinguais aucun signe de vie. Ni humaine et encore moins animal. Mon sauveur était-il déjà en route ? Était-il caché par des arbres ou se trouvait-il dans un tunnel. En tout cas, s’il était déjà dans ce château, je n’entendais nul bruit de pieds en fer sur les marches, ni de combat épique entre le héros et le monstre. Que faisait-il alors ? J’avais pourtant supposer que ma famille avait fait courir le bruit que je fuse enfermer ici, attendant d’être sauver et qu’en retour, un royaume serait offert. Alors pourquoi ce silence de mort ?


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Jeu 23 Aoû - 14:39
Revenir en haut Aller en bas
Du sang! Des coups de poing! On n’est pas venu pour rien! Du sang! Des coups de pied! On va tous les massacrer! Du sang! Des coups de tête! On va tous leur faire leur fête! Ah, les champs martiaux et virils qui ont bercé mes jeunes années alors que je débutais mon entraînement pour devenir, éventuellement, la plus grande guerrière du royaume! Et ça n’a pas été facile, je puis vous l’assurer. Pas parce que je ne suis pas douée, certainement pas. Parce que je suis une femme. Et apparemment les femmes n’ont pas le droit de faire la guerre. Allons donc! Certains naissent avec un bonus de +1 en force, de +2 en charisme et si vous êtes vraiment nés sous une bonne étoile, un +3 en chance! Moi? Je suis née avec un +BADASS dans la plupart de mes statistiques. Tout le monde a sa feuille de personnage dans le ciel, quelque part, c’est bien connu! Et au fil du temps vous améliorez votre classe, vos talents, vos habiletés, vos compétences… Enfin quoi vous savez bien!

Alors du coup, j’ai passé ma vie à me battre non seulement contre les ennemis du royaume mais en plus contre les commentaires sexistes de tous ces crevards que je peux briser en deux entre le pouce et l’index parce qu’ils sont bien plus faibles que moi. Et puis bon vous imaginez bien l’émoi : le preux chevalier épouse une belle princesse et ils vécurent heureux avec beaucoup d’enfants. Sauf que marraine la bonne fée, cette connasse, n’a jamais prévu ce qui se passerait si les rôles étaient inversés. Donc mon beau prince charmant? Même pas en rêve. Je ne dirais pas non à une princesse mais là c’est le grand prêtre du dieu de la vie et de la lumière qui s’en mêlent en disant que ce n’est pas naturel, que c’est courtiser le démon et c’est repartit pour un énième sermon. Du coup après des années de bons et loyaux services à casser la gueule des ennemis et des alliés me cherchant des emmerdes, j’ai décidé de prendre ma retraite. Avec tous les brigands que j’ai buté, je me suis amassé un sacré butin.

Je me suis donc achetée une parcelle de terre au milieu d’un désert, construisant une petite forteresse autour d’un oasis. Ça a coûté une fortune à construire mais je suis satisfaite du résultat. C’est imprenable, c’est isolé et personne ne vient me déranger ici. Qui voudrait se farcir des kilomètres de marche, un soleil de plomb et surtout mon tempérament volcanique pour venir me déranger? Personne de sain d’esprit, voilà la réponse. Ou tout du moins le pensais-je jusqu’à ce que je reçoive un jour la visite d’un messager affamé, déshydraté, amoché comme pas possible que j’ai failli transpercer d’un carreau d’arbalète. Qu’est-ce qu’il me veut celui-là? Apparemment, son maître, un prince quelconque issu d’un minuscule royaume formé à la suite d’une énième guerre d’indépendance avait besoin de mes services. AH! La bonne blague! Je l’ai mis à la porte de ma demeure d’un coup de pied au cul avant de lui dire que si son maître veut me parler, qu’il vienne lui-même. Je pensais en être débarrassé…

Mais non! Pendant des semaines j’ai reçu la visite d’une légion de messagers, chacun avec un message différent. Je vous offrirai un millier de pièces d’or, une montagne d’or, des terres, un titre de noblesse. Si vous refusez d’accepter ma requête, j’assiégerais votre château. Excusez mes menaces, une saute d’humeur malvenue. Pitié, acceptez mon offre! Je vous jure, j’ai rarement vu plus pathétique et j’en ai vu des nobliaux pendant mes nombreuses années de service. Enfin bon. Après le dernier messager, ils ont arrêté de venir pendant de longs mois et je me suis dit : Ciji, ma grande, il a compris le message. Grossière erreur. Le lendemain, fanfare, trompettes, tambours et tout le touin touin devant ma forteresse pour annoncer la venu de cet horripilant personnage. Si estomaquée que je fus par tant de stupidité, j’en oubliai pratiquement mon tempérament acrimonieux. Et le culot de ce type pétant plus haut que son cul! Je devais aller sauver une princesse pour que lui puisse devenir roi. Rien que ça!

Alors je lui ai dit qu’il pouvait toujours rêver, que c’était hors de question et il a décidé d’utiliser contre moi une attaque mentale des plus efficaces : le « silvousplait » répété en boucle jusqu’à ce que je cède. Pendant quarante jours et quarante nuits, se faisant remplacer de temps en temps par un serviteur. Sans dormir, pendant tout ce temps, à résister à sa requête jusqu’à enfin je me lasse et j’ai fini par abandonner. Je peux vous dire que j’étais d’une humeur particulièrement massacrante et que les insultes ont coulé à flot comme l’alcool lors de la fête nationale. Résultat des courses : me voilà en route pour aller la libérer, sa greluche. Je n’ai vraiment pas envie d’y aller mais il refuse de quitter mes terres tant que la princesse n’est pas en sa « possession ». Stupide prince. Stupide princesse. Stupide roi. Et naturellement il faut que ce soit au milieu de l’environnement le plus hostile qui soit. Je pense que je vais y relocaliser ma forteresse tiens. LÀ j’aurai définitivement la paix. Clair que oui!

Évidemment, tout ce qui se met en travers de ma route se fait défoncer la gueule. Je suis tellement en beau pétard que je dois avoir l’effet « berserk » sans avoir la classe pour. Pas de monture, pas d’écuyer, pas même un petit serviteur, c’est moi, toute seule et je vous jure que la bestiole qui garde la princesse a tendance à ne pas m’énerver davantage sinon je lui fait bouffer sa chevelure faite de serpents. Je déteste la royauté. La noblesse. La bourgeoisie. Ils se pensent toujours meilleurs que tout le monde et souvent ce sont des imbéciles de première catégorie. Allez Ciji. Du sang. Des coups de poing… Vêtue de mon armure complète, je suis prête à accomplir ma mission pour retourner à la tranquillité de mon domaine. Et apparemment, les monstres, brigands et autres se parlent entre eux parce qu’il y a environ six heures, ils se sont fédérés pour tenter de me stopper et tout d’un coup, ils me voient et ils fuient! Ce n’est pas du jeu, où est ma source de distraction! Enfin bon. Me voilà devant la tour… Et le but de ma mission.
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Jeu 23 Aoû - 16:10
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Qu’entends-je ? Des bruits de pas ?! Est-ce qu’enfin, quelqu’un est bien voulu traverser ces mille et un paysage mortel pour me secourir ? Après tout ce temps à l’attendre, un beau chevalier fort viril et noble était venu à ma rescousse. Que le ciel soit loué, ce n’était pas trop tôt ! Mais vite, dépêchons-nous de recevoir ce bel étranger, arrivant dans une belle armure d’argent brillant sous le soleil et la lune, qui m’emmènera sur le dos de son fougueux étalon blanc, venant de l’écurie même de Neptune, pour rejoindre son château fait d’or et d’argent, de pierres précieuses recevant le câble. Sans oublier le peuple en joie qui acclamerait leur bon souverain si bon qui leur accorde l’abondance et la paix, revenant avec leur nouvelle reine.

Dépêchons-nous donc ! Je défroissais ma robe, m’assurais de n’avoir un cheveu qui dépassait de ma coiffure que j’entretenais depuis si longtemps. Un maquillage modeste pour ne pas faire fille de bordel et je m’allongeais dans ce lit de satin, restant immobile, et me servant du bouquet de fleurs mort depuis longtemps. Oui, ma mère m’avait donné ces fleurs le jour de mon enfermement, me disant qu’une touche féminine me donnerait l’image d’une femme fragile et naïve, ce qui attirait les hommes. Qu’est-ce que ces derniers pouvaient être stupides. Enfin bref, je restais là, à attendre impatiemment l’entrée de mon sauveur et comme l’exigeait ma tradition, qu’il m’accorde un beau et doux baiser.

Je voyais très bien notre avenir. Mon futur époux, guerrier viril à l’âme sensible, ayant une belle et longue chevelure blonde, ou chauve je préférais. Siégeant avec moi, où nous organiserons de nombreux bals réunissant les plus beaux partis ainsi que le peuple. Oui, mon futur peuple ne manquera jamais de rien et sera toujours heureux. Et tout le monde chantera et dansera jour et nuit. Nous veillerons à sa sécurité, nous repousserions ensemble les assauts ennemis. Et que dire de nos enfants, j’en verrais bien dix, dix beaux enfants, aussi bien des garçons que des filles. Je les coifferais, je leur donnerais un bain à chacun, les revêtirais du plus bel amour qui puisse donner une mère. Oh ! Que je serais heureuse, j’avais hâte de vivre un tel moment.

Et justement, mon prince était là, juste derrière cette porte. Il a sans doute dû affronter et vaincu la Gorgone dans un combat épique. Que j’avais hâte aussi de l’entendre narrer ses exploits chevaleresques. Dire, comment, glaive à la main, il ôta la vie à cet infâme monstre. Bon, ce serait sans doute un peu vantard de sa part certes, mais vaincre une créature maléfique, ce n’était pas donné à tout le monde, et donc après un tel exploit, on méritait bien un peu de gloire non ? Oh ! Que mes parents seraient si fiers de moi. J’aurais à leurs yeux, accomplis tous mes devoirs, grandir, me marier à un beau prince chevalier, et avoir des enfants. N’est-ce pas le souhait de toute femme noble ?

Je me souviens encore, des récits que ma nourrice me racontait, ceux choisis par mon père, le roi et ma mère la reine. Depuis ma naissance, et même avant, on me racontait ces belles histoires aux princes ayant un corps d’Apollon, venir au secours de la belle princesse en détresse. Et on m’expliquait que c’était mon destin aussi, d’avoir une telle chance. Alors, depuis toujours, je m’étais préparé à ce jour, ce grand jour qui pointait enfin le bout de son nez ! Et quand je disais mettre préparer, je m’étais préparé. J’ai suivi des cours pour savoir comment devait se comporter une Jouvencelle en détresse, une princesse ayant besoin d’être secourus. Même, avec certains enfants de la cour, nous interprétions les différents sauvetages possibles de la princesse par son prince.

A présent, nous arrivions au moment décisif, mon cœur dansait la chamade, mon sang bouillonnait, mes muscles se raidirent tellement je fis exciter de cette rencontre, et peur que cela se retrouvait gâché. Maintenant mes yeux fermés, je me préparer à recevoir ce doux baisé tant rêver. Ma vie allait enfin commencer, j’allais connaitre dorénavant, une vie pleine de félicité et de bonheur, je ne voyais pas en quoi, cela pouvait mal finir.


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mar 28 Aoû - 9:42
Revenir en haut Aller en bas
Finalement, elle est plutôt sympa la femme aux cheveux de serpents. Plutôt que de se lancer à corps perdu dans un combat perdu d’avance (ma réputation me précède, il faut croire et personne ne veut se frotter à un PJ niveau BADASS), elle est venue m’accueillir comme une visiteuse de son domaine, pratiquement soulagée en plus de pouvoir se débarrasser enfin « de la cervelle d’oiseau qui squatte sa tour depuis plusieurs années déjà ». Sur le coup je me suis posée des questions. N’est-elle pas supposée empêcher les gens d’avoir accès à la princesse, combat épique oblige et tout? À cela elle me répond si j’ai déjà entendu la chanson « un jour mon prince viendra ». Non, que je lui dis. Et elle de rétorquer « moi si, tous les jours au moins trois fois par jour ». Ah j’avoue que c’est du costaud comme torture auditive.

Elle hoche la tête avant d’ajouter que comme elle n’a jamais vu la couleur de l’argent qu’on lui a promis, elle se moque bien de ce qui va arriver à sa « prisonnière ». En fait, elle a bien essayé de s’en débarrasser en tentant d’attirer les aventuriers avec la promesse d’un trésor mais personne ne veut braver ces terres hostiles pour un plan Q et un trésor à la valeur inconnue. Surtout que les créatures et les êtres du coin, eux, ne sont pas du genre à écouter et n’en font qu’à leur tête, se battant entre eux ou attaquant et détroussant les rares illuminés qui pourraient vouloir tenter leur chance. Pas étonnant que personne ne vienne ici! Et qu’est-ce que j’apprends? Avant de finir gardienne forcée de son propre domaine contre son gré, elle a pris part à la grande guerre de 1248? Attendez voir, c’est le général Calypso « Naga » Gorgonia? NON! Pas possible! Elle a changé dites donc!

La dernière fois que je l’ai vu nous nous sommes tapés sur la gueule pendant trois jours et trois nuits avant que l’on nous informe que la guerre était terminée et que les Humains avaient gagné. Belle époque, belle époque. Nous décidons donc de fêter ça bruyamment en souvenir du bon vieux temps ce qui, pour une oreille non expérimentée, doit ressembler à un combat de titan. Finalement, après avoir fait bombance, elle me dit comment me rendre à la chambre de la princesse et qu’elle ne s’embête pas à verrouiller la porte. « Elle est bête à manger du foin et elle attend son prince charmant. Alors s’évader? » Bon à savoir ça. Pas besoin de crocheter la serrure ou plus amusant encore, d’éclater la porte. Bon bah… Je remercie la gorgone pour son hospitalité, j’ai un bonus passif à mes points de vie pour ce super repas et je suis donc prête à terminer ma mission.

Enfin, la première partie de ma mission. Il faudra bien la ramener à son prince, celle-là. Une fois au sommet de la tour, j’ouvre la porte, entre et mes narines sont immédiatement agressées par un parfum vraiment trop floral à vous donner l’impression qu’on vous a enfoncé un bouquet de roses imaginaire dans chaque narine. Et cette décoration, si on pouvait faire encore plus dans le cliché et le mauvais goût, ce serait difficile! Je ne vais pas m’éterniser ici sinon je vais commencer à saigner des yeux, c’est clair. Mais où est cette foutue princesse? On n’a pas idée de faire des quartiers de détention aussi grands! Ah bah voilà. Un lit. Donc la princesse doit dormir puisqu’elle n’est nulle part ailleurs. Et on n’y voit rien ici, qui s’est dit qu’un éclairage « tamisé » était une bonne idée? Ah voilà une chandelle, on y verra plus claire. Je me penche pour m’assurer que c’est la bonne princesse et une goutte de cire chaude tombe et finit sa chute sur son épaule gauche. LA VACHE! Quels poumons!


« Non mais ça va pas espèce de débile! C’est une goutte de cire chaude, pas de la lave! On n’y voit rien dans cette foutue chambre et là où n’importe quel architecte sensé aurait mis des lanternes aux murs, un imbécile a ordonné ces trucs inutiles à l’eau de rose qui ne servent à rien! Quand tu auras fini de mugir comme un troupeau de vaches, ramasses tes affaires, ton prince charmant t’attend dans son château! »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Mar 28 Aoû - 15:40
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Oui ! Une goutte de cire faisait très mal ! J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter de battre, que mon bras allait se détacher tellement la douleur fut vive sur l’instant et que j’expulsais tout l’air de mes poumons. Et que dire des paroles rustres de mon sauveur. Mon esprit embrouiller par la douleur, mit quelque temps à remettre ses paroles en place. Je ne distinguais pas ses traits, mais sa voix était violente, un vrai manque de tact, une rudesse choquante et contagieuse, car elle me poussa à oublier les convenances durement inculquées durant ma jeunesse. Quand on vous marchait sur le pied, était normal d’oublier les bonnes manières ne serait-ce que quelques secondes.

"Quoi ? Mais qui êtes-vous donc chevalier ?"

Chevalier serait un bien grand mot, on dirait plus un bandit ou un mercenaire. Et que voulait-il dire par « mon prince m’attendait dans son château ? » Ne devrait-il pas être ici justement à me secourir ? Telle était la méthode décrite depuis le début, ou glaive à la main, il terrasserait le danger et affronterait mille morts pour prouver son amour envers ma personne. Alors, qui était ce manant et que se passait-il ici alors ? À moitié levé sur mon lit, je me montrais perplexe par les exigences de mon mystérieux sauveur et cherchais à comprendre.

"Mais…Attendez mystérieux guerrier, que vouliez-vous dire par « mon prince m’attend dans son château » ? Ne devrais-ce pas vous qui deviez me libérer pour me demander ma main, et me citer de beaux et enchanteurs poèmes pour narrer votre amour ?"

D’accord, cela pouvait sembler trop sucré, guimauve plutôt. Mais qui n’aimerait pas qu’une personne vous dirait des mots doux, disant que vous êtes l’élu ou l’élue de son cœur. Il fallait être fou, malade ou bien souffrir pour refuser de la tendresse dans un monde si violent. Et puis, on m’en avait tellement parlé à la manière d’un lavage de cerveau depuis enfant, que je ne vivais plus que pour ça, attendant cette récompense qu’on m’avait promis. Donc, j’eus le droit de me montrer quelque peur choquée en voyant que rien ne se passait comme convenu. Au moins, faite que ce « chevalier » avait un magnifique destrier. Pas une licorne ou un pégase, mais un bel animal à la robe soyeuse. Je n’étais donc pas si exigeante que cela si ?

Malgré cela, je tentais de trouver une réponse à son comportement. Allons, ce brave guerrier devait être fatigué par tant d’exploits et donc, un peu au bord de la crise. Ménageons-le un peu et montrons-lui que nous sommes tout de même reconnaissant pour son sacrifice fait pour venir me sauver de cette infâme tour. De ma voix la plus douce et de geste gracieux, je cherchais à exprimer toute ma gratitude, en même temps que je fusse désolé pour ce début quelque peu tendu.

"Messire Chevalier, veuillez excuser mon comportement quelque peu hors de propos. Je suis consciente que vous ayez dut affronter une armée de bandit, traverser des terres hostiles et braver, glaive au poing l’odieuse Gorgone dans un combat mémorable. Je vous en suis reconnaissante et je tiens donc, en signe de ma gratitude, vous offrir cette modeste faveur."

Et comme l’exiger la tradition, je lui tendis le mouchoir en soie où furent cousue mes initiales. Je donnais donc mes couleurs à cet homme venu me secourir, signe qu’il devenait mon champion. À l’époque, c’était la récompense suprême pour les guerriers, la plus belle des offrandes. Il fallait dire qu’un mouchoir de cette facture, coûtait autant que le prix d’un village ou d’une ville. À en prendre soin. Donc, c’était un bon moyen de repartir sur de bonnes bases et poursuivre notre aventure dans de bonnes conditions aussi. Par contre, je demeurais curieuse de savoir, qui, il était et surtout, pourquoi ne fusse pas le prince même qui serait venue à mon secours.

Toutes mes amies princesses m’avaient raconté leur sauvetage. Un prince étant venu affronter leur gardien et libérer de leur prison, vouant un amour éternel. Alors, pourquoi moi, ce serait différent ? Quel triste événement justifiait un tel chamboulement. Je tentais bien de rester calme et compréhensive à la situation, pourtant, ce n’était ni l’envie de crier ou de pleurer qui me manquait.


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Jeu 30 Aoû - 10:14
Revenir en haut Aller en bas
« Non mais t’es pas bien toi! Pourquoi est-ce qu’un prince, membre de la noblesse, irait se salir les mains pour une princesse qu’il ne connait pas quand il peut envoyer une armée faire le boulot s’il le désire? Dans le cas actuel, cette armée, c’est moi. Et puis du reste, quand tu le verras, ton supposé prince charmant, tu vas comprendre pourquoi il n’a pas fait le voyage lui-même. Sérieusement… »

Elle est encore plus tarte que je ne l’aurais imaginé. Quel genre de lavage de cerveau peut-on faire à quelqu’un pour qu’il finisse dans cet état? C’est quand même hallucinant! Mais enfin pauvre cruche, ça saute presque au visage! Les contes de fée, c’est terminé. Les princes, ils deviennent gros et gras dans leurs châteaux à envoyer leur serviteurs faire le sale boulot, les rois vendent les titres de noblesse au plus offrant pour financer leurs orgies et les monstres commencent à revendiquer des droits. C’est ça le monde moderne ma petite. Et encore, la tête qu’elle va faire quand elle va se rendre compte que je suis une femme. L’armure, c’est assez unisexe, quand même. Et avec le casque, ça déforme la voix. Je le sais, au nombre de fois où j’ai utilisé ça à mon avantage. Elle pense que je suis UN chevalier. La bonne blague. Après c’est son problème.

Et pour briser un peu plus son petit rêve rose bonbon, la « monstrueuse gorgone » entre dans la pièce avec un plateau sur lequel on trouve des biscuits, demandant si on va rester pour le repas du soir. C’est qu’elle est vachement sympa quand elle n’est pas en train de vous ouvrir la gorge avec ses dents! Et elle est probablement encore plus malicieuse que moi quand je m’y mets car elle commence à narrer comment après un duel épique carburant à l’adrénaline (les princesses associent souvent à tort adrénaline et testostérone, ça fait plus « homme » pour leur héros) je l’ai convaincu de se repentir et de marcher dans le droit chemin. Une chance que j’ai appris il y a longtemps à retenir mes éclats de rire parce que franchement, là, elle fait fort. C’est presque douloureux à retenir même tellement la crise d’hilarité me menace. La greluche ne doit plus rien comprendre.

Oh et le mouchoir, vous vous demandez? Je m’en suis servi pour enlever de la cendre de mon armure. Que voulez-vous que je fasse de cette cochonnerie de soie, parfumée de surcroit? Et allez, abusons encore un peu, je commence à faire la valise de miss princesse. Oui. La valise. Dans le genre une seule. Je fouille dans ses affaires sans gêne aucune, ne prenant que le strict nécessaire pour le voyage de retour. Au diable le luxe et les superfétatoire. Je ne compte pas me trimballer un tel boulet plus que nécessaire. Je veux retourner à ma solitude dans mon coin de pays et continuer d’y passer ma retraite. Ce n’est pas demander grand-chose pourtant. Non mais dites donc, c’est une plaisanterie ou quoi? UNE princesse dans UNE tour et il y a assez de robes et de sous-vêtements là-dedans pour habiller un village entier! Les nobles, franchement, je vous jure…


« Bon allez on passe la nuit ici mais demain dès les premiers rayons du soleil, nous partons pour le château de ton prince. Ça veut dire cinq heure du matin, ton altesse, juste pour qu’on soit bien clair. Et j’espère que tu as des souliers adéquats à la marche ou des bottes parce qu’on a plusieurs dizaines de kilomètres à faire. Aucune personne digne de ce nom n’amènerait une monture dans un environnement si stressant.

Et il va aussi falloir des vêtements moins voyants. Les nobles, vous avez cette manie de vous peinturer une cible dans le front pour les détrousseurs et les gens de mauvaise vie. Dis-donc, Gorgonia, tes victimes, elles doivent bien abandonner certaines de leurs possessions, non? On a quelque chose à la taille de la future épouse du plus hideux des princes que cette terre ait portée? La consanguinité a vraiment des effets terribles… »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Jeu 30 Aoû - 14:30
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



D’accord… Là, j’avais vraiment du mal à comprendre ce qu’il se passait là. Je n’y retrouvais vraiment aucun élément décrit d’un sauvetage princier. Non mais, la seule explication que je trouvais, fusse que j’étais en plein rêve. Point de beau chevalier à l’horizon, juste un qui n’avait que des manières de rustres comme celles d’un brigand. Et le monstre ? Bah ! On pouvait oublier le combat épique entre le chevalier champion de la foi et de la lumière contre la bête du mal et du chaos. Je ne pouvais que rester incrédule devant tout ce que je voyais. Et là, j’eus un profond sentiment d’injustice. Mes copines se vantaient du mérite d’avoir connu un sauvetage romantique et moi, qu’avais-je fait pour mériter cela ? Je n’eus pas le mérite de connaître un si beau moment de bonheur. Mais quand vint l’heure du coucher, les premiers mots en guise de réponse qui sortirent furent encourager par la colère et l’indignation.

"Alors là je ne suis pas d’accord ! J’ignore pourquoi ce n’est pas lui qui est venu me chercher, mais cela ne vous donne le droit de critiquer un noble seigneur. Et justement, je ne compte aller nulle part. Vous direz à ce prince, quel qu’il soit, que s’il désire m’avoir pour femme, il n’a qu’à venir me chercher ici, comme l’exige la règle du jeu. Et pour votre solde mercenaire, je la paierais de ma poche une fois mariée."

Et puis quoi encore ?! On m’avait promis du rêve dans cette aventure, une compensation pour un tel désagrément, et voilà qu’on me balançait à la figure que je n’avais finalement droit au prince sauveur, ni au beau cheval. Juste un guerrier au sale caractère, et une armure rouillé donné par une folle ne sachant comment se coiffer. En signe de protestation, je m’asseyais sur mon lit, bras croisé. En plus, elle avait gâché mon mouchoir, le plus beau présent qu’une dame pouvait faire, elle l’avait souillé comme si ce n’était qu’un chiffon de forgeron. Non mais on me prenait pour une potiche, s’en était assez.

Donc voici mon programme, laisser le chevalier retourner chez lui, et que ce soit ce prince qui se bouge. Moi, j’avais rempli ma part du contrat, attendre dans la tour comme une brave fille. Maintenant, c’était à lui de faire la sienne, et après l’ami de la gorgone touchera sa solde. D’ailleurs, ne seriez-vous pas autant en colère de voir que ce qu’on vous a promit depuis enfant ne se tiendra pas sans aucune raison ? Je n’étais donc pas pourrie gâtée, on m’a fait une promesse, on devait la tenir, point. D’ailleurs, vous ne croyiez pas que j’avais d’autres aspirations dans la vie ? Le mariage avec le beau prince était mon objectif principal, mais il avait une telle importance, pour moi et ma famille, que j’ais dus faire une croix sur mes autres rêves. Alors, hors de question que tous mes sacrifices ne furent que purent pertes. Je voulais un prince, je l’aurais !


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Dim 2 Sep - 19:49
Revenir en haut Aller en bas
Oh tiens, la princesse essaie de se faire pousser des crocs et commence à vouloir donner des ordres. Mais c’est que c’est presque mignon ça! Sauf que… Elle va vite se rendre compte qu’elle n’a aucun pouvoir décisionnel dans cette histoire. Elle veut faire la difficile? Soit. Alors on partira ce soir, dussé-je la trainer par les cheveux jusqu’au château du prince. Et vous savez tout comme moi que j’en suis parfaitement capable. Plus que capable même. Qu’elle ne tente pas de jouer à la maline avec moi, elle ne va clairement pas aimer, c’est moi qui vous le dis. J’annonce donc à la gorgone mon intention, finalement, de quitter immédiatement, en ignorant bien les protestations du bibelot que je dois ramener pour la collection de l’autre adipeux consanguin. Pas mon problème. J’attrape donc miss princesse par la taille et la porte sur mon épaule comme un vulgaire sac de pommes de terre avant de quitter les lieux.

Pas de petit luxe, pas de valises, elle voulait jouer les capricieuses, maintenant elle va en payer le plein prix. Et puis du reste, dans le pire des pires des cas où le gras seigneur exigerait que l’on rapatrie les effets de son super trophée grand luxe, bah… Tout sera dans la tour d’où on l’a sorti alors… Je ne suis pas trop inquiète à ce sujet. Et elle peut protester, hurler, me taper dessus, elle va se faire mal plus qu’autre chose. Et elle ne sait toujours pas que je suis une femme, c’est encore plus drôle. J’ai trop hâte de voir sa tête quand elle s’en rendra compte. Allez. C’est partit pour une balade en terres désolées et hostiles avec la greluche de service. Au pire, je ferai un peu de chasse ou de pêche mais je doute que le métabolisme de « son altesse » puisse digérer des trucs aussi… Comment dire… Communs. Issus du petit peuple. À elle de voir si elle préfère crever de faim.

Si elle est sage, peut-être que je lui cuisinerai quelque chose plus à son goût. Rien de moins sûr, par contre. Bah quoi? Je ne vais quand même pas encourager les mauvais comportements. J’en ai formé des soldats au fil des années et j’ai toujours utilisé la même philosophie. Méritocratie, méritocratie et encore méritocratie. Vous méritez ce qu’on vous donne autrement vous n’avez rien. Et il n’y a d’exception pour personne. Absolument personne, ça je peux vous le garantir. Noble ou issu du petit peuple, c’est la même chose pour tout le monde. Je marche d’un bon pas, le but de cette « quête » fermement accoté contre mon épaule et je me dis qu’avec un peu de chance, je dis bien un peu de chance, nous ne rencontrerons pas trop de problèmes en route et qu’elle va arrêter de piailler de la sorte parce que c’est franchement insupportable. Clairement.

Personne ne lui a jamais après à se taire à celle-là? Je me fiche que ce soit une princesse, ce qu’elle attend de la vie et comment est cette histoire de princes sauvant les princesses. Déjà de un, c’est incroyablement stupide de faire une telle chose et de deux, franchement, je ne comprends pas l’intérêt d’une telle pratique. Rien n’empêche princes et princesses de se rencontrer par le truchement d’un bal, d’une occasion mondaine et d’échanger entre eux. Les mariages arrangés ne sont jamais des mariages d’amour, c’est bien connu. Je suis tellement heureuse de ne pas faire partie de cette pseudo élite qui pense toujours tout savoir mieux que tout le monde. Quand je regarde les finances de l’état et le nombre de guerre qui ont déchiré ces contrées, je me dis qu’en vérité ils ne savent vraiment rien à rien ces imbéciles. Hélas, ce ne sont jamais les gens intelligents qui dirigent…


« Boucle la ton altesse. Tu gaspilles ta salive. Je me moque éperdument de ta belle histoire d’amour inventée. Je fais mon boulot, point final. Tu veux porter plainte, tu diras ça à ton futur prince charmant. En attendant tu te tais ou je te laisse tomber tête première dans la première mare de boue ou marécage putride que nous allons croiser. C’est hallucinant comment avec toi c’est toujours moi, moi, moi! »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Dim 2 Sep - 23:58
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Mais quel véritable scandale ! C’était une honte ! Mais quel genre de chevalier était-il donc pour manquer à ce point de manière ? J’eus beau protester, lui sommer de me reposer et d’arrêter son petit jeu, rien à faire, il demeura sourd à mes revendications. Et que pouvaient faire mes petits poings sur son épaisse armure de métal ? Cela ne changeait en rien que je le frappais, à se demander si oui ou non, il ressentait quelque chose. En tout cas, pendant toute notre sortie du château, et nous enfonçant dans les terres, je beuglais jusqu’à épuisement. Enfin épuisement, disons que je finissais par comprendre finalement que cela ne changerait en rien. Et que je finissais même par m’habituer à cette humiliation d’être portée comme un sac à patates. Au moins, je ne me fatiguais pas trop à me déplacer, même si je regrettais le beau cheval blanc et pas mal de mes affaires laissé à l’abandon dans ma tour. Cette maudite gorgone devait sans doute s’amuser à toucher à tout avec ses sales pattes écailleuses. Et si elle ne voulait vraiment pas être ma gardienne, elle n’avait pas à énerver cette fée qui la fait devenir ce qu’elle était. En fait, c’était ça, tout le monde faisait n’importe quoi, et quand ils devaient assumer leurs erreurs, ce fut sur moi qu’on se défoulait. Pathétique.

"Vous savez que vous êtes un bien étrange chevalier ? Les temps ont bien dut changer depuis mon départ j’imagine."

Croisant mes bras sur son dos, je me mis à souffler, fatiguée déjà par cette aventure. J’aurais aimé pleurer en voyant mon plus grand rêve s’envoler ainsi d’un tir d’aile, par cette violente désillusion. Toutes mes copines ont connu le grand amour, le romantisme et étaient heureuses de rester enfermer dans leur château à tricoter ou jouer au Backgammon et voir leur mari faire mettre à mort leur barde personnel par jalousie justifier ou non. C’était si romantique, tellement dont je devrais sans doute y faire une croix aussi. Cruelle destinée, qu’avais-je donc fais pour mériter tout cela ?

"Vous pourriez au moins au moins vous montrer un peu plus sociable non ? C’est le but de cet univers et si nous devrions voyager ensemble pendant un moment, alors discutons un peu ensemble. Je ne sais même pas qui vous êtes. Dites-moi donc votre nom et d’où vous venez au moins."

Bien que je ne portasse pas mon « sauveur » dans mon cœur, je n’étais pas capricieuse au point de faire la tête tous les jours. Cela rendrait le voyage bien plus convivial si au moins, nous ayons des échanges un minimum cordial. Nous vivions dans un monde civilisé tout de même, et si je désirais tout de même garder un minimum de bons souvenirs de mon sauvetage, autant sauver ce que l’on peut.

D’ailleurs, en parlant encore de mon sauvetage tout frais de ce soir, j’étais en train de me demander si au final, ce dernier n’ayant que trop durer, on s’en serrait l’assez pour envoyer quelqu’un contre rémunération pour me faire sortir plus vite et d’un coup me caser. Non, il avait parlé d’un prince l’ayant payé. Et bien que je ne voulusse pas le croire au début, je pouvais l’imaginer à présent. Il fallait l’avouer, des nobles pourries et froussard, cela existait bien. Et fallait que l’un d’entre eux me tombe dessus. Bizarre, je n’étais pas originaire d’un royaume très grand, ni le plus riche. Mais j’imaginais que toutes les terres étaient bonnes à prendre. Sauf s’il avait une bonne raison noble pour se faire remplacer.

Le vent frais et la luminosité devenait rare, ne me laissant plus que distinguait les silhouettes du paysage, me rappelait que nous étions en pleine nuit. Dans la tour, il ne faisait pas plus chaud que ça, c’était venteux, humide etc. Mais il y avait un bon lit quand le sommeil me prenait. De toute façon, très bientôt je pourrais dormir à nouveau dans un château, ces désagréments n’étaient que temporaire il fallait se dire.

"Il se fait tard, nous pourrions nous arrêter pour la nuit. Vous pourriez aller nous chercher de quoi manger et moi, je monterais le camp. Qu’en dites-vous chevalier ?"


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mer 5 Sep - 8:52
Revenir en haut Aller en bas
Mais qu’est-ce qu’on leur apprend à ces princesses dans leur château? Rien de ce qu’elle déblatérait depuis le début n’avait de sens et cette insistance pour faire causette était on ne peut plus irritant. Nous sommes en territoire hostile. Ma concentration se doit d’être sur notre environnement, pas sur la discussion mondaine parce que madame s’ennuie. Là c’est moi qui vais commencer à être de mauvaise humeur. Enfin bon. Je suppose qu’on ne peut pas y faire grand-chose. Conséquemment, je continue de la transporter sans lui répondre, me contentant d’un grognement pour lui faire comprendre que jasette il n’y aurait point. Qu’elle se taise et qu’elle me laisse faire mon boulot. Cette manie des nobles de tout le temps penser savoir mieux que tout le monde… Alors qu’en vérité ils ne connaissent rien à rien! C’est aberrant, rien de moins.

Cela dit, quand elle me fait savoir qu’elle va s’occuper de monter le camp pendant que je vais chercher à manger, c’est plus fort que moi, j’éclate de rire. Est-ce que tu vois un sac avec du matériel sur moi, que je demande. En effet, si on regarde, j’ai armes, armure et… C’est tout, en fait. Pas de sac de voyage, pas de paquetage, rien de tout ceci. Si elle veut monter le camp, elle va devoir le faire avec ce qu’on trouve dans la nature et alors bonne chance. Elle va se salir comme pas possible et je ne garantis pas que ses jolis ongles ne se retrouveront pas cassés, son visage un peu enflé à cause des piqures d’insectes et ses bras cruellement égratignés. Elle va monter le camp. Au moins elle de l’humour, ne serait-ce à cause de son insupportable naïveté. Amuses toi bien, que je lui dis, et essaie de ne pas déclencher un incendie de forêt. Moi je vais m’occuper du repas du soir.

Et je fais exprès de ne rien lui dire sur moi. Juste pour la faire enrager un peu plus. Elle me tombe sur les nerfs, je lui tombe sur les nerfs. Voyez le comme un retour du balancier. Oh et si vous pensez que je suis une brute qui ramasse n’importe quoi juste pour dire que j’ai ramené quelque chose à manger, vous vous trompez. Fines herbes, champignons comestibles, petits fruits et quelques créatures forestières bien dodues vont nous permettre de bien manger ce soir. Et les créatures dodues sont loin d’être mignonne quand on sait qu’elles sont trop souvent responsables de débalancement catastrophique d’écosystèmes. Elles ne sont pas natives du coin, on peut les voir comme des parasites. J’aide la nature par-dessus le marché. On ne pourra pas dire que je suis de mauvaise foi. Alors là clairement pas. Enfin… Face à miss princesse, peut-être un peu, en effet.

D’ailleurs, qu’est-ce que je vais en faire de ce paquet de trouble ambulant? Je vais vraiment devoir la porter sur mon épaule pendant tout le trajet? Pas que ça me dérange, elle ne pèse pas grand-chose pour quelqu’un ayant ma force physique. C’est juste que si on doit se battre, ce n’est pas très pratique. À moins que je lance la princesse sur mes ennemis? C’est une option comme une autre. Elle ne va pas apprécier mais ce serait quand même original. De mémoire, ça n’a encore jamais été fait. Bon allez. Du courage. Elle devait monter le camp sans matériel de camping, ça promet d’être comique. Je me demande de quelle catastrophe elle se sera rendue coupable dans l’intervalle. On ne me fera pas croire que la poupée de porcelaine à la tête creuse est capable de quoi que ce soit d’utile dans le vrai monde. Bibelot va. À part ramasser la poussière, ça ne fait pas grand-chose...
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Mer 5 Sep - 17:14
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



"Allez donc alors chercher des fruits ou des champignons comestibles au lieu de faire votre malin dans ce cas."

Décidément, ce chevalier ne m’aidait en rien. Je m’efforçais pour que notre voyage se passe un minimum bien, et il ne jouait que les rustres boudeurs. Ces hommes, tous les mêmes. Ils croyaient pouvoir se disposer de moi comme bon leur semblait. J’avais joué le jeu de la fille obéissait à son père, j’ai fini dans une tour. On voulait me marier à un beau prince, aucun homme charmant et aucun romantisme malgré les promesses. Je voulais bien suivre cet idiot en armure, aucune sociabilité, je n’étais qu’un gros sac qu’il se trimbalait. Depuis le début, je me faisais marcher sur les pieds, et croyez-moi, un moment ça allait craquer. Mais ce ne fut pas encore l’heure des reproches ou règlement de comptes. Le mystérieux chevalier s’en alla donc trouver de quoi manger, et moi, à faire notre camp.

Pour cette tâche, ce ne fut pas si difficile que cela. Pour les tentes par exemple, je n’eus besoin que de rassembler des branchages pour constituer la structure archaïque de nos chambres. Avec, je n’eus besoin que de les recouvrir de feuillages, attaché ensemble par de la sève, que j’eus extraite des arbres, après avoir taillé l’écorce avec une pierre tranchante trouver juste là. Cela ressemblait à deux planches vertes se tenant l’une à l’autre, mais ça devrait maintenir, et j’eus même le temps pour créer un auvent devant chacune de nos tentes avec le même procédé. Et pour nos matelas, j’utilisais ce qui restait de feuilles.

Il ne me resta donc plus qu’une chose, le foyer ou feu de camp. Quelques pierres disposaient en forme de cercle et des branches au milieu grâce auquel je pus allumer le feu. D’ailleurs, quand le chevalier revint de son expédition, je venais juste de faire apparaître les flammes au bon moment. Me tournant vers lui, je tâchais de garder le sourire, faisant abstraction de ses manières ayant manqué de tact vis-à-vis de ma personne. Je ne voulais pas me provoquer un ulcère en passant mon temps à crier et faire de reproche, je tenais à arriver en bonne santé au château de mon prétendant.

"Vous revoici donc preux chevalier. Laissez donc vos trouvailles ici, je vais me hâter de les préparer."

Malheureusement, nous manquions de pas mal de chose, comme de la vaisselle. Et donc, il fallait se contenter du peu que nous eussions. Nous pouvions déjà manger avec les doigts, mais pour découper les aliments, il fallut faire preuve d’un peu d’adaptation. Et en guise d’assiettes, les morceaux d’écorce que j’eus arraché tout à l’heure conviendront parfaitement. C’était certes très rudimentaire, mais convenait parfaitement. Et de toute manière, ce ne serait que provisoire. Bientôt, je retrouverais la porcelaine ou les plats en argent. Pour revenir au repas, j’eus mis en morceaux les champignons, fais cuire avec la viande découpée des petits animaux de la forêt, et agrémenter des fruits rapportés pour présenter un plat donnant à la fois envie et convenable.

"Bon appétit." Souhaitais-je.

La nuit était vraiment noire. Par ma fenêtre, je crus que la Lune, même pleine, arrivait à tout éclairer de sa lumière argentée. Ici, on aurait dit que son éclat ne dépassait pas cet astre et que si nous n’avions pas notre foyer, nous serions complétement dans le noir. Cela me paraissait à la fois étrange et effrayant. Ma tour, qui était une véritable prison, me paraissait plus sécurisante que le monde extérieur. Tant d’années se sont écoulées depuis mon enfermement. L’Univers a dû bien changer depuis. J’ai sans doute oublié de nombreux dangers existants et il me faudra du temps pour m’y habituer. Déjà, les princes ne venaient plus sauver les princesses, ils envoyaient des chevaliers sans honneurs et sans noblesse pour faire leur travail, comme de vulgaires mercenaires.

"Dites-moi, comptez-vous me dire comment vous vous appelez au moins ? Juste un pseudonyme si vous voulez. A moins que vous préférez bouder durant tout le voyage."

Imaginez quelqu’un ayant les manières d’un ours mal lécher. En plus de tout détruire sur son passage, il ne vous adresserait pas la parole. Bonjour l’ambiance. Au moins, on ne me reprocherait pas de ne pas essayer la sociabilisation, d’avoir tenté un dialogue amical. Si tout le monde entier était devenu comme cet inconnu, j’eus peur de voir quel serait mon futur royaume.


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Dim 9 Sep - 13:38
Revenir en haut Aller en bas
Elle n’a pas mis le feu au campement et elle sait se rendre utile. Je serais presque étonnée. Un sourire sarcastique se dessine derrière mon heaume, sourire qu’elle ne peut pas voir. Au moins, elle sait faire quelque chose en dehors d’être une cruche naïve. Je serais presque tentée de la féliciter mais en même temps, est-ce qu’on félicite quelqu’un parce qu’il est capable de respirer par lui-même? Non. Alors je ne vois pas pourquoi je me donnerais le mal de donner des encouragements qui n’ont pas lieu d’être. Je dépose ce que j’ai ramené sans un mot, me dirigeant vers le feu pour l’alimenter. Pas besoin de faire la conversation,  je ne suis pas payée pour ça, de un et de deux, je n’ai pas envie. De quoi voulez-vous qu’on parle? Elle va parler des insipidités de la noblesse et moi de choses qu’elle ne peut pas comprendre. Des choses comme quoi?

La guerre. Le sacrifice. Le courage. L’honneur. Des concepts que les gens riches utilisent sans savoir de quoi ils parlent. Je me perds dans mes pensées pendant un moment, me demandant sincèrement ce que je fais là. J’aurais juste dû tabasser ou buter cet imbécile de noble et passer à autre chose. Retourner à ma solitude et à mon isolement. Je n’aime pas la compagnie des autres. Toujours en train de tourner autour des vrais problèmes plutôt que de s’attaquer au cœur de ces derniers. J’ai commandé suffisamment de soldats, guerriers, miliciens, aventuriers, mercenaires et autres pour savoir que pour une centaine de têtes brûlées, vous en trouvez UN qui sait ce qu’il faut. Moi, quand je prends les armes, c’est pour une raison, une cause, un but. C’était, en fait. J’ai arrêté tout ça après avoir versé suffisamment de sang pour noyer un royaume. Et pour quoi, au final?

Mais ce genre de réflexion devra attendre. Je suis tirée de mes pensées par miss princesse qui me pose une question. Elle veut connaitre mon nom ou un pseudo. Alors je lui réponds. Ciji. C-I-J-I. En épelant le tout et en lui disant que même si je le répète constamment, certains continuent de l’écrire CIDJI. Ça… Ce n’est pas moi et encore moins mon nom. Je ne vois pas en quoi connaitre mon nom va lui apporter quoi que ce soit puisqu’une fois que je l’aurai ramenée à son prince, je retourne à mes affaires et on ne se reverra plus jamais. Et comme j’aime être insupportable quand l’envie me prend, pour manger, c’est à peine si je relève la visière de mon heaume. Mon visage reste un mystère. Je m’arrange pour donner le moins de détails possibles. Si elle est vraiment curieuse, elle posera la question ou prendra action pour ce faire. C’est tout.

J’ai fait un effort pour rester polie mais mon ton indique que je ne suis pas payée ou mandatée pour faire la conversation. Mon repas terminé, je lui suggère d’aller dormir pendant que je monte la garde. Ça ne sert à rien de veiller inutilement puisque nous partirons tôt le lendemain matin. Je plante mon épée dans le sol à côté de moi après m’être installée sur un petit promontoire rocheux. Je peux aisément surveiller les environs et voir derrière moi grâce aux reflets de ma lame. Tout est une question de positionnement. Ce serait con que miss princesse se fasse enlever dans son sommeil par de vrais bandits, pas par arrangement de convenance avec une gorgone qui s’ennuie à mourir dans son coin perdu. Contrairement à un accord, ceux-là risque d’en vouloir à la « pureté » de la jouvencelle et ça va clairement faire des histoires donc… Gardons les yeux grands ouverts…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Dim 9 Sep - 17:17
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Au moins, j’eusse droit à un patronyme, ce n’était déjà pas mal. Mais quel sale caractère tout de même. S’il passait son temps à toujours faire la tête et ne vouloir parler à personne, cela ne m’étonnait point qu’il passait de salles journées. Sans doute, y avait-il une bonne raison pour expliquer sa tête de cochon, mais cela ne lui donnait aucun droit de se comporter comme un rustre avec les inconnus. Mais bon, ce ne serait que peine perdure que de vouloir se battre sur ce sujet, il valait mieux laisser couler. Vous savez, des fois, on se dit que malgré toute la bonne volonté du monde, des gens ne vous seront d’aucun secours, et sans doute valait-il mieux ne pas se faire du mal en insistant. J’étais fatiguée tout de même de toute cette histoire.

"Et bien, allons donc nous coucher à présent, il est plus que tard. Bonne nuit chevalier." Déclarais-je en faisant une petite révérence, avant d’aller rejoindre ma tente.

Et bien si je savais… Je n’aurais sans doute pu rien y faire, mais au moins je pouvais m’y préparer. Mais à quoi bon se lamenter, ce qui était fait, fut fait, je ne pouvais pas faire marche arrière. Au moins, il me resta la possibilité que mon prétendant soit un bon gentilhomme ; courtois et romantique. Quelqu’un qui serait me faire oublier mes conditions de voyages. Pourtant, le fait d’avoir envoyé quelqu’un d’autre à sa place m’irrita quelque peu. Personne ne lui avait-dit que c’était la plus mauvaise façon de faire ? Car j’eus beau y réfléchir, je ne vis aucun geste romantique dedans. Et Cji ne semblait avoir ni Dieu ni maître, alors à part être un mercenaire, à quoi bon lui servait de rendre ce service qui, visiblement, le dérangeait plus que tout. J’eus du mal comprendre quoi que ce soit.

Mettez-vous un peu à ma place. Depuis ma naissance, on me disait comment devait être ma vie, ressemblant à un conte de fées. Un peu à la manière d’une propagande, on m’avait bourré le crâne avec. On m’a toujours dit comment je devais être, comment je devais me comporter, etc. J’eus toujours suivi les règles imposées sans jamais faire d’objection. La seule chose qui m’aidait pour accepter, fut ces belles promesses faites sur un beau mariage où je serais heureuse, etc. Toutefois, vue comment les choses, on évoluer, ces promesses ne semblaient plus être d’actualité. Et c’était à se demander si je pouvais alors, continuer d’accepter d’être traité comme un objet qu’on usait à volonté, un bon toutou obéissant qui, malgré son obéissance, ne recevrait ni caresse ni croquette pour remerciement de son bon comportement. Nous verrons tout cela demain, je pense.

La nuit fut déjà très bien avancée, et sous la bonne garde de Ciji, je me laissai emporter en toute confiance dans le sommeil, rejoignant le pays des rêves. Les rêves… La seule chose qui pouvait maintenant m’apporter un minimum de confort et de plaisir dans la vie. Le seul avantage social que j’avais en ce moment, fut cette robe sale et abîmer depuis les âges. J’ai passé des années enfermer dans un donjon, profitant juste de bons plats dans des assiettes en métaux précieux. Tout ceci ne fut qu’apparence, car je ne savais de rien de ce qui se passait à l’extérieur de ces murs. Si j’avais quelque chose de déchiré ou de casser, je me débrouillais pour le réparer. Je devais aussi faire preuve d’imagination pour faire passer le temps, etc. Bref, je devais apprendre à survivre encore.

Malheureusement pour moi, mes songes ne me montrèrent point de vert pâturage, d’animaux dociles et de sourires colorés. Non, ce n’était qu’un immense désert, une toundra dépourvue de présence animal ou humaine. D’arbre mort changeant de forme et d’objets volants. Un endroit qui me mit mal à l’aise et dont, j’ignorais s’il y avait un sens psychologique caché derrière. Mon esprit devait être bien tourmenté par tout ce qui s’était passé la veille, pour me projeter quoi que ce soit d’apaisant. Si même mes rêves ne pouvaient pas m’apporter le réconfort besoin, je ne sus vers quoi me tourner pour me sentir mieux. De toute manière, la séance de visionnage moderne ne dura pas, car quelque chose me réveilla en sursaut. Un bruit.

Après avoir passé des années dans une tour silencieuse où même la Gorgone se faisait discrète, j’eus développé le super pouvoir de la super ouïe, demeurant attentive au moindre son tout autour de moi. Et ce que j’eus entendu, n’eut rien à voir avec le traditionnel des animaux nocturnes.


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mer 12 Sep - 8:20
Revenir en haut Aller en bas
Longue est la nuit et la garde que je monte. Mais je suis habituée. Quand on a vécu autant de guerres que moi, il n’y a plus grand-chose qui vous dérange avec l’attente. Surtout pendant un siège. Si vous avez déjà participé à un siège, vous savez qu’il peut se passer des jours où tout ce qui se passe, c’est les artilleurs qui bombardent et le reste des troupes qui attend un assaut qui tarde à venir. Et monter la garde, c’est la base en fait. Toutes les recrues s’y collent. Ça aiguise la patience, l’endurance et les réflexes. Rester éveillé quand tout le monde dort est plus compliqué qu’on ne le croit. Vous vous mettez à bailler, vous avez les yeux veulent se fermer tout seul… Mais le faire c’est risquer de condamner à mort vos frères d’armes. Et je dis frères d’armes parce que pour une raison stupide, les femmes ne sont pas acceptées. Considérez-moi comme étant l’exception, pour le meilleur ou pour le pire. Je dirais pour le meilleur.

Protéger des cibles fait aussi partie de la vie. Dans le métier de garde, surtout plus que de soldat, c’est notre travail. S’assurer que les lieux sont sécuritaires. S’assurer que toutes les issues sont surveillées. Toujours garder au moins un œil ouvert, préférablement les deux car si votre protégé ou votre protégée se fait assassiner, votre tête connaitre la morsure de la guillotine. Je préfère et de loin le champ de bataille à la protection individuelle. J’ai toujours dit que c’était gaspiller le talent que d’assigner un guerrier à une personne quand il pourrait en protéger des dizaines. Mais en même temps, je ne suis ni reine ni princesse ni noble. Mon opinion est donc sans importance si une tête couronnée dit qu’elle est sans importance. Ils sont drôles les nobles. Ils ont toutes les libertés du monde et vivent dans des forteresses plutôt que des châteaux, dans des cages dorées, ayant peur d’avoir peur pour la plupart. Ce serait risible si ce n’était pas si triste.

Mais mes réflexions nocturnes vont devoir attendre. J’ai entendu un bruit. Je puis vous assurer qu’il ne s’agit clairement pas d’animaux nocturnes à moins qu’ils aient commencé à porter des cottes de maille. Je vous garantis que ce n’est pas le cas. Et si je me fie au son, on est loin d’avoir affaire à des professionnels parce que personne ne serait assez con de tenter une embuscade nocturne avec autre chose que des armures en cuir. Le métal, ça fait du bruit. Les archers sur les remparts, les gardes en patrouille, les soldats sur le terrain… Mais pas les voleurs et les assassins. Un peu d’exercice va me faire du bien. Je me lève, m’empare de mon arme et je fais ce que je fais de mieux : déstabiliser mes adversaires. Je vous ai entendu, tas d’incapables, que je leur dis. Clairement des amateurs. Il y en a même un qui lâche un juron. Leur chef me dit qu’il est ici pour ramener la princesse. Ah tiens. Ce crétin de noble essaie de me doubler.

En même temps je la voyais venir : on envoie quelqu’un pour faire le travail, une fois le travail fait on envoie ses propres troupes et donc pas besoin de payer quoi que ce soit ou d’honorer quelque promesse que ce soit. Et visiblement ils sont à l’image de leur seigneur parce qu’ils sont mal élevés, clairement en forme physique déplorable et il y a tellement de décoration sur ces armures que pour l’apparat, c’est génial mais pour le combat… Bon je vais me faire plaisir moi. Je vais aller tabasser du crétin. Rendors-toi, princesse, que je lui dis, je m’occupe de ce petit inconvénient. Pas la peine qu’elle s’inquiète pour pas grand-chose. En fait si elle veut regarder, elle va assister au plus grand bottage de cul qu’elle ait vu de sa vie. Je ne vais pas faire dans la dentelle. Avant même que le premier ait pu lever son épée, il s’est pris mon pied botté dans le torse et il fait un vol plané sur un de ses collègues. Ah que ça fait du bien de se défouler un peu…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Mer 12 Sep - 16:13
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Mon Dieu tout-puissant ! Il s’agissait de gardes armés, venant pour moi, envoyé par le prince dont j’ignorais encore le nom. D’ailleurs, il serait sans doute préférable que je me renseigne à ce sujet justement. Ainsi ce ne sera plus trop un inconnu quand nous nous unirons. Mais attendez, aurais-je vraiment envie de partager ma vie avec un homme que ne veuille même pas venir à mon secours ? Envoyant des rustres se battre entre eux et faire son travail ? Adieu le romantisme ! Adieu l’amour vrai qui faisait battre le cœur des mortelles et des dieux, moteur de la vie et de l’existence. Voilà que moi, pauvre ancienne captive d’une Gorgone caractérielle, je devenais une poupée de chiffon qu’on allait se battre pour jouer avec et toucher l’or à la fin. Et ce qui devait arriver, arriva.

Ciji se mit à se battre contre les soldats du prince. Et croyez-moi, c’était violent. Je comprenais pourquoi elle m’avait ordonné de rester à l’écart, cette débauche de coups et de sang qui se rependait en abondance, avait de quoi briser l’âme et traumatiser le plus dur d’entre nous. Et donc, je restais dans mon coin, recroquevillais, ma main sur ma bouche comme si je voulais retenir mes cris avec des yeux exorbités. Je n’étais nullement sujette au meurtre et à la violence. Comme l’exigeait la caricature imposait, j’étais une princesse sensible et émotive, qui devait pleurer devant chaque atrocité, chaque chose grise devait me mettre aux larmes. Oui, Michael Jackson devait aussi me faire pleurer.

Mais, je ne restai neutre au conflit bien longtemps. Pendant que mon garde du corps se battait contre toute une milice, certains de leurs complices en profitèrent pour m’attraper par surprise. Une brute m’entoura par derrière de ses bras et me souleva pour me trainer hors du camp. Surprise et choquer, je tentais de le frapper avec ma main, en criant :

"Sauvages ! Lâchez moi ! Ou je vous ferais pendre !"

Hélas, mon ravisseur n’eut cure de mes ordres ni même de mes menaces. Il ricana même de mes propos et siffla que j’avais intérêt à rester sage et être une gentille petite princesse bien obéissante et qu’ainsi, je verrais très vite mon prince. Alors là, je vis rouge. Sérieusement, je commençais à en avoir par-dessus la tête de cette histoire qui n’avait ni queue ni tête. Depuis le début, j’étais baloter comme un vulgaire bout de chaire. Depuis le début, on me disait que si je faisais ce que l’on me demandait, et bien j’en serais fort bien récompenser. Ce que je fis, et quel en était le résultat ? Une éternité dans un donjon, un sauveur sans manière qui n’était même pas mon prétendant et dont ce dernier, trahissait chaque principe noble d’un gentilhomme. Qui n’exploserait pas dans pareille situation ?

Aux enfers les règles imposaient et ma fiche personnage qui m’imposait une ligne de conduite. Là, j’allais faire mal. Yeux rouge sang, je frappais au niveau de la nuque le kidnappeur qui tituba et lui décocha un nouveau coup dans les côtes. Il s’écroula directement, me libérant. Et avant même que qui que ce soit ne fasse une bêtise, j’eusse attrapé un long bâton de bois, une branche, et je bondissais sur le bandit suivant. N’étant pas préparer à un tel cas de figure, il pensa dégainer son arme, mais je frappais sa main avec la mienne, lui faisant bien mal. Puis, je me retournais pour l’assommer en le frappant en pleine tête. Direct dans les vapes. Et enfin, j’exécutais de nombreuses pirouettes, assommant un troisième homme pour prendre position à côté de Ciji, afin de prêter main forte. Et d’ailleurs, je fis signe aux autres de tenter de s’approcher de moi pour recevoir une bonne correction.

"A qui le tour maintenant ?"



Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Ven 14 Sep - 19:38
Revenir en haut Aller en bas
Ah tiens le bibelot sait se battre. Je me demande où elle a appris d’ailleurs : je doute que ce soit enfermée dans sa tour, à moins qu’elle soit fan de gymnastique acrobatique. Peu m’importe, en fait. Une femme qui cogne, ça ne me dérange pas le moins du monde. En fait ça ne devrait déranger personne, quand on y pense. N’importe qui va vouloir défendre sa famille, ses amis, les siens, si ces derniers sont en danger. À moins d’être un lâche mais ça c’est une toute autre histoire. Tout ça pour dire que quand on y pense, moi ça me va qu’elle ne soit pas qu’un bête poids mort. Je n’ai pas peur de ce qui pourrait nous attendre sur la route, non, simplement que comme nous venons de le voir, je ne peux pas être partout en même temps. Et ça… C’est juste un fait. C’est inévitable, quand on y pense deux minutes. Je ne suis pas omniprésente.

Nous cognons donc en tandem, elle avec son bâton de bois et moi avec mon épée. Ceci dit, bien qu’au début elle bénéficiait de l’effet de surprise, la princesse se retrouve en duel avec au moins un lancier qui a autant sinon plus d’allonge qu’elle et surtout, un entrainement militaire. Un paysan peut ramasser une branche et taper. Par contre, cela ne veut pas dire qu’il touchera toujours sa cible ou qu’il utilisera judicieusement son énergie. C’est le genre de choses qu’on apprend avec le métier de guerrier professionnel. Pas dans le métier de princesse. Elle va finir par s’épuiser et là ça va devenir vilain pour elle si je ne suis pas là pour prendre le coup à sa place. Ces abrutis ne jouent pas de façon loyale et clairement, ils sont à l’image de leur employeur. Une bande de pourris, rien de moins.

Je remarque du coin de l’œil qu’un de ces gredins tabassé par la princesse a repris ses esprits et que l’espèce de fils de truite pourrie l’a mise en joue avec une arbalète. Non mais oh, abruti, c’est vivante que tu dois la ramener! Morte elle ne sert à rien à ton débile de prince! Et moi, engagée par une crapule ou non, j’ai le mandat de la protégée. Clac, fait l’arbalète. Woush, fait Ciji en se déplaçant pour s’interposer entre le carreau et la princesse. Clang, fait le casque une fois percuté par le carreau. Et comme dans une publicité de produits pour cheveux, un long mouvement de ma chevelure de feu, la rousseur de ma tignasse semblant éclairer de mille feu notre entourage. L’Oréal… Parce que je le vaux bien. Mais qu’est-ce que je raconte moi? Enfin bon, là plus de doute quant à mon sexe. La princesse sait que je suis une guerrière et non pas un guerrier.

Le reste des hostilités est vite terminé, nos ennemis gisants morts ou inconscients. J’achève les blessés parce qu’on ne laisse pas une personne souffrir inutilement et je ligote solidement les autres. Ils ne vont pas se détacher si facilement, vous pouvez me croire. Moi? Pas une égratignure. Si ça se trouve, avec la suie des torches et du feu, un peu de sueur et de saleté sur le visage (mais pas de sang, je reste une « beauté immaculée »… Malgré ce que je viens de décrire), j’ai l’air encore plus belle que si j’étais en robe de bal. Tout dépend du physique et du genre. Certains pètent classe avec corsets, chapeaux et autres trucs du genre. Moi? Je cause l’hilarité générale. Mais habillez moi à la garçonne et vous verrez que j’en fais tourner des têtes! Je le sais, j’ai dû repousser de nombreuses avances au fil de ma carrière de guerrière.


« Bon, on devrait pouvoir dormir tranquille, là. Enfin toi. Pas moi. Je doute que d’autres intrus viennent nous déranger mais… On n’est jamais trop prudent. Au fait, ton altesse, tu laisses tes flancs bien trop exposés. Une chance que c’était des imbéciles, un vrai spadassin t’aurait ouvert en deux comme un poisson qu’on éviscère. Sinon… Plutôt pas mal pour une rose dans sa cloche en verre perdu dans une tour… Ou une jolie cruche remplie de la plus stupide des propagandes. Au choix. »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Sam 15 Sep - 3:43
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



"Yayayayayayayayahaï !!!"

Poussais-je en guise de cri de guerre, alors que je fendais droit vers l’ennemi. Aucun d’eux n’allait échapper à mon courroux, mon bâton représentait l’arme de la Justice qui allait frapper chaque impudent ayant osé me manquer de respecter. Non, je n’exagérais pas, après avoir était si mal mener depuis des années, il était temps pour moi de casser quelques figures afin de faire comprendre aux autres, qu’il était important dans notre société moderne, de vivre en paix et en harmonie, loin de la violence et donc, que le respect envers chacun, qu’il soit homme ou femme fut primordiale.

Mais dans cette lutte acharnée où je me prenais pour Petit Jean, joyeux compagnon et fidèle bras droit de Robin Hood, protecteur de Sherwood, l’un d’eux manqua de m’avoir. Un avec une lance, eut tenté de m’atteindre, mais courant vers lui, je montais sur son arme plantée au sol pour lui donner un uppercut en pleine mâchoire. Chose facile, mais hélas, le tir du second aurait pu m’avoir si Ciji ne s’était pas interposée à temps. Cependant, ma surprise ne fut pas de voir mon protecteur se prendre un coup, mais découvrir cette longue chevelure qui fouetta le vent telle une sirène immergeant de l’océan. Ce qui serait idiot, car normalement, ses cheveux seraient mouillés et dont lui colleraient à la peau. Que vouliez-vous, c’est pour cela que je soupçonnais Ariel d’être une Mythomane lors de nos soirées pyjamas.

La surprise fut totale, tout le monde, y compris moi, furent méduser. Et cela donna à mon protecteur, ou plutôt ma protectrice, le champ libre pour en finir. Une belle histoire qui se finissait bien au milieu des cadavres ensanglantées en fait. Et d’ailleurs, quand cette dernière finissait d’achever les blessés, ce qui se faisait chez nous, elle ne trouva rien de mieux que de me faire une leçon sur des techniques de combat. Sans doute de précieux conseils, mais je ne fis que peu cas de ses paroles, car j’étais encore sous le choc d’une telle révélation. En réalité, je n’entendais que ces derniers mots qui me firent sortir de ma torpeur.

"Euhm Merci. Vous savez, cela fait partie de mon éducation princière. Enfin, toutes princesses apprend à se battre en même temps qu’elle apprend à chanter, faire de la musique et coudre."

C’était vrai, on apprenait à manier une arme en particulier, tout en chantant, jouant d’un instrument et cousant une belle broderie en un temps impartie. Je vous l’assure, ce fut toujours ainsi dans notre lignée, car on dit qu’une future souveraine devait être douée dans les arts, savoir exprimer de la compassion et de la douceur, ainsi que de la patience avec sa broderie, et défendre son peuple. Une éducation dont je m’y étais soumis aussi et qui au final, avait payé, il fallait croire. Je n’eus jamais besoin de me défendre jusque-là, jouant la princesse sensible. Ceci était un petit conseil donné, car on m’avait expliqué que les hommes préféraient jouer les protecteurs, personnages virils devant veillée sur une jolie et fragile jeune fille. Et donc pour me marier, il fallait appâter le poisson en jouant les princesses en détresse. Mais ne parlons plus pour le moment des us et coutumes de mon cher royaume, car des questions me brûlaient ardemment les lèvres.

"Mais vous, preux chevalier… J’ignorais que notre monde avait tant évolué. IIl existe à présent des femmes dans le corps armé ? Oh ne vous méprenez pas, je ne fais aucune mauvaise remarque. Au contraire, je suis étonnée et fort impressionnée."


J’aurais pu peut-être protester un peu, disant que « Non et Non ! Vous deviez être un homme, un vrai chevalier mâle pour venir me sauver ! » Mais il fallait avouer que mon « sauvetage » n’avait rien de traditionnel et dont je devais peut-être commencer à m’y habituer à toutes ces drôles de surprise. Après, ceci pouvait expliquer cela. Si les femmes pouvaient se battre à présent, voilà pourquoi elle n’avait rien fait de romantique depuis le début, je comprenais enfin. En réalité, cela me rassurait un peu. Par contre, je trouvais cela fort étonnant qu’un prince voulu envoyer une femme guerrière à sa place. Ce que je voulais dire, fut que soit il existait une meilleure égalité entre les sexes, ce qui m’étonnait vue la surprise des bandits en découvrant tout comme moi, le vrai visage de Cidji, ou bien la noblesse ne se battait plus et avait légué ceci à d’autres…


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Lun 17 Sep - 8:36
Revenir en haut Aller en bas
« Oula princesse, faut pas rêver quand même. Égalité des sexes… Oublies ça. Je suis l’exception à la règle et encore c’est une exception de trop pour ton père. Si je n’étais pas une guerrière d’exception, ça fait une éternité qu’il m’aurait retiré mes privilèges. Moi? J’en ai eu vite marre. Sauver le royaume, encore et encore, ça devient lassant. Et jamais de gratitude en plus? Tu t’étonnes que je suis devenue cynique et sarcastique. »

Ah ça, le manque de merci, on pourrait en parler pendant des jours et des jours. Les gens restent d’affreux connards même si vous leur sauvez la vie. Mais tu ne pouvais pas arriver plus vite? Ils ont pété ma porte là! Je vais te péter la gueule moi salopard, on verra si tu préfères les bandits à mon courroux. Et personnellement, défendre le royaume, je ne dis pas. Mais défendre le royaume parce que le roi provoque ses voisins à tour de bras? Là je dis non. Il y a des façons de faire la guerre et chercher les emmerdes, ce n’est pas une façon saine de gouverner. Pourquoi pensez-vous que je me suis planquée au fin fond d’un désert, aussi? Pour rester LOIN de toutes ces conneries de la cour. Et même encore là, on trouvait le tour de venir me déranger. Ce n’est pas comme si je ne m’étais pas exilée aux confins du royaume! Enfin bon on pourra en discuter tant qu’on veut, le résultat est le même : marre de la compagnie des autres.

« Ajoute à ça le fait que techniquement, je ne fais pas partie de la noblesse donc mon avis vaut encore moins que celui de la femme que je suis, autant dire moins que rien. Le roi enchaine les guerres les unes à la suite des autres pour que le peuple se sente toujours dans un état de peur. Des ennemis partout, des menaces de tous les côtés, ça n’étonne personne qu’ils n’aient pas le temps de se plaindre des taxes bien trop élevées qu’on leur impose! »

L’avantage de vivre dans un coin perdu et hostile c’est que les collecteurs d’impôts ne veulent pas se donner le mal de venir jusqu’à vous. Le dernier assez téméraire je l’ai sauvé de la mort par insolation avant de le renvoyer avec une pleine barrique d’eau par où il est venu. C’est quand même bizarre qu’après ça ils ne se soient pas réessayés. Je veux dire… Je dois devoir beaucoup d’or mais si personne ne vient collecter… Moi je ne vais pas me déplacer. Et envoyer un pigeon voyageur, vous pouvez toujours rêver. Au nombre de prédateurs dans le désert, il ne fera pas dix mètres avant de se faire bouffer. La paix je vous dis. Enfin. Jusqu’à ce que prince cassecouille débarque mais ça c’est une autre histoire. Tout en continuant de nettoyer mon arme, parce que le sang et le métal… C’est vraiment une mauvaise idée… Je me demande ce qui me pousse à être si loquace. En général je n’aime pas les gens donc… Voilà.

« Après bon, je me suis dit que couler des jours paisibles loin de tout ce serait parfait mais prince cassecouille et oui, c’est son nom, je n’invente rien, a envoyé pendant des jours et des jours ses serviteurs pour me recruter de force pour cette mission à la con. Pas d’offense princesse mais sincèrement, me taper tout ce chemin pour contribuer à un mariage malheureux, ce n’est pas ce que j’appelle une occasion de se réjouir, moi. »

Ah oui parce que si elle parvient à trouver ce type beau, elle est bonne pour la maison des fous! Ça ne peut pas finir en mariage heureux. Impossible. Je suis prête à croire et à accepter énormément de choses mais certainement pas ça. Elle aurait plus de chances d’avoir un mariage heureux en m’épousant qu’en épousant cette… Chose… Vaguement humaine. Je sais, je sais, la beauté c’est suggestif et tout ça mais il y a quand même des signes qui ne mentent pas quoi. Libre à elle de se faire sa propre idée mais je dis ça, je dis rien, même quand les artistes, en trichant un peu avec ce qui est vrai, n’arrivent pas à vous embellir par la peinture ou la sculpture, c’est un peu l’apothéose du cas désespéré. Un type minable qui veut devenir prince puis roi en détruisant la vie de la pauvre princesse, le joli bibelot doré qu’on a récupéré dans sa tour. Un prince pareil, ce n’est même pas le lot de consolation. Clairement pas, ça non.

« Moi je dis ça comme ça mais si tu t’attends à ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… Tu vas être déçue. Elle vécue malheureuse et dépressive, c’est plus probable. Tu aurais plus de chances d’être heureuse en m’épousant mais ça… Ce n’est pas comme si ça t’intéressait. Une princesse qui ne soit pas attiré par un prince mais par une princesse, tu imagines le scandale que ça ferait? Je paierais une fortune pour voir ça! »

Oh quoi. Jugez tant que vous voulez, moi, je reste indécrotablement ouverte d’esprit. J’ai combattu des monstres, c’est vrai. Mais j’ai aussi fait quelques concours de boisson avec les orcs, les trolls et les centaures. J’ai partagé ma couche avec une succube. J’ai découvert une cité perdue dans la jungle avec une lamia. J’ai failli me faire décapiter par une flèche de baliste en défendant une colonie de sirènes. Fondamentalement je ne suis pas une mauvaise personne je suis juste… Difficile d’approche, c’est tout. J’ai mon style, j’ai mon genre et le monde ne semble pas vouloir me laisser vivre en paix. Il y a toujours un truc pour venir gâcher mon plaisir. Elle est où, ma fin heureuse à moi? Ça ne devrait pas qu’être réservé aux princesses, merde! Du calme Ciji, du calme. T’énerver ne changera pas les choses et tu le sais. Savoir choisir ses combats. Voilà la clé pour ne pas finir névrosée et ulcérée. Et ce n’est pas toujours facile…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Mar 18 Sep - 3:51
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



À l’écouter, je me rendais compte qu’en réalité, le monde n’avait pas si changer tant que cela, peut-être que si, mais dans le mauvais sens. Après tout, que savais-je au final du vrai monde ? Hormis le château, la ville, ma tour et le centre d’entraînement des amazones pour princesse, je n’avais pas vu grand-chose. Mais cela m’étonnait d’apprendre qu’il existait encore tant de discrimination, que nous étions en pleine parodie, en acceptant qu’une femme soit guerrière et puis, qu’on la critique sans se priver de jouer les hypocrites en venant lui demander de l’aide. En réalité, tout s’expliquer. En plus de guerroyer, Ciji a dû en voir des vertes et des pas mures à cause de son sexe. Le manque de gratitude, les préjugés… Ce monde aimait se pavaner dans le faste, jouer les saints recouverts d’or, mais en réalité, ils étaient tous corrompus et menteur. J’y ai vaincu un temps, j’avais au début voulu jouer l’autruche en ignorant tout cela. Et sans doute, m’attendais-je à un cadre plus utopique auprès de mon époux. Mais Ciji me ramenait sur terre, me rappelant en effet que les fées joyeuses et les petits oiseaux, ce n’était bon que pour les projections ou la consommation de champignon.

"Je suis vraiment navré de ce qui vous arrive Cidji. J’aimerais tant vous apporter le réconfort ou la récompense que vous méritiez. Au moins, la gratitude mérité."

Mais sérieusement, que pouvais-je donc faire ? Je n’étais qu’une princesse. Nous n’avions pas d’ordre à donner, nous ne commandions rien si ce n’étaient nos servantes. En réalité, nous étions des symboles de pouvoirs, de puissance. Par notre union et notre sang, nous déléguions des richesses et une couronne. Paradoxalement, nous n’avions aucun profit à ce titre. C’était comme si nous n’étions que des figurines en or ou en argent. Ou bien une poupée. Juste des figures qui ne pouvaient ni parler et ni agir, devant accepter d’être manipulé à la guise d’un maître. Des servantes ou esclaves bien habillées en quelque sorte.

"Après, il est vrai que nos débuts furent quelques peu difficiles. Mais laissez-moi exprimer ma gratitude seigneur Cidji pour m’avoir sauvé, ainsi que mes excuses pour mon comportement qui n’était pas très noble. Peut-être bien que vous me conduisiez à une vie bien malheureuse, je veux bien le croire, mais vous m’avez sauver de mon enfermement."

Présenter mes excuses et dire merci. Voici tout ce que je pouvais faire. Je ne pouvais pas non plus lui accorder des terres, des richesses ou quoi que ce soit d’autre. Dans un sens, j’étais coincé, n’ayant pas grand-chose. Elle disait qu’en tant que femme, sa voix portait peu. Pour moi, c’était pareil. « Soit belle et tais-toi ! » Curieux justement. Mon opinion, concernant ma sauveuse, changea positivement. La voyant d’un autre œil, je finissais par compatir et me sentant coupable, je désirais que malgré son passé tumultueux, ses déboires, je pourrais au moins la soulager de bien des tracas durant notre voyage. Et en signe e de réconciliation, et de remerciement, je lui tendais ma délicate main pour officialiser tout cela. J’étais peut-être naïve, mais je savais reconnaître mes torts.

"Princesse Adrianna Gagne un niveau pour avoir vaincu les bandits et faire preuve d'altruisme !"

"Quoi ? Vous ne plaisantez pas ? Vraiment ?"

"Oui, les MJ on vue que vous aviez gagner juste assez de points XP pour passer le niveau suivant."

"C’est super alors !"

"Guerrière Ciji gagne un niveau pour avoir libérer la princesse, vaincu la Gorgone gardienne et battu les bandits mercenaires. Guerrière Ciji gagne un point de destin pour avoir supporté la princesse Adrianna."

Là je ne savais pas trop comment le prendre. Je n’étais pas si difficile que cela non ? Qu’importait donc, nous avions eut nos belles récompenses de la soirée. C’était tout ce qui comptait pour le moment. De quoi motivé pour le reste du voyage non ? Malgré les mésaventures et la perspective d’un avenir bien sombre, ces petites bonnes nouvelles réchauffèrent les cœurs. J’eus une envie de danser et sauter dans tous les sens.

"Vous voyez, tout n’est pas si mal au final." Et je me mis à rire.

Pendant un moment, j’oubliais presque toutes ces choses bien triste, comme par exemple ce prince qui semble aussi répugnant que son nom.


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Ven 21 Sep - 10:04
Revenir en haut Aller en bas
Quoi, encore un niveau de gagné? Mais enfin qu’est-ce que je vais en faire moi! Je suis déjà Prestige Diamant Multi-classe Élite Pro plus! Bon, dans quoi vais-je distribuer mes points? Habiletés? Au max. Talents? Au max. Compétences? Guerrière, chevalière, archère, barbare, paladin… Non c’est complet. Métier et hobbies? Euh… Forgeron, tisserand, ingénieur, alchimiste, enchanteur… AH! Il me reste un point à mettre, je vois un petit plus. Macramé. Niveau 99 sur 100. Maintenant 100 sur 100. Succès débloqué. Nolife Confirmed. Ah bah merci, c’est gentil ça! Je me suis fendu le cul à faire chaque quête, chaque donjon, chaque expédition, chaque incursion, chaque mission, chaque contrat et j’en passe, j’ai enduré de multiples révisions à mon statut et à mon équipement, le nerf massif de 1268 et tout ça pour se faire traiter de Nolife?

ET BIEN JE VOUS EMMERDE TOUS! Et je fais quoi moi, maintenant que je suis niveau maximum et que je ne peux plus rien débloquer? Enfin… Jusqu’à la prochaine expansion… Je veux dire découverte d’un énième continent perdu. Ah non c’est vrai ils ont dit qu’ils arrêtaient ce genre de truc. Niveau 999 et puis basta. Triste époque, quand même. À part recommencer de zéro… Nah. Hors de question. Trop d’investissement. Je suppose que je vais juste continuer à couler des jours heureux en pouvant maintenant faire les recettes ultra épiques en macramé. Ça me fera toujours ça à essayer je suppose. Mais ça c’est pour plus tard, je suis toujours sur une quête en ce moment. Enfin une quête non marquée dans mon journal parce que ce n’est pas vraiment une quête mais… La logique d’attribution de tâche en ce bas monde, je vous passe les détails. C’est clair.

Oh et… Tant mieux pour miss princesse aussi je suppose. Peut-être que ça lui permettra de faire quelque chose d’utile. Je ne sais pas ce que ça débloque moi, une princesse, comme habileté ou compétence. Étiquette, peut-être? Bonne manière? Résistance aux enlèvements +10? Allez savoir. Tant que c’est utile, ça ne peut pas faire de mal, à ce qu’on dit. Quant à savoir si tout n’est pas si mal… Ce n’est pas moi qui vais finir mariée à un porc de la pire espèce. À elle de me dire comment elle voit la chose. Je fais le tour du feu, l’air pensive, avant de la dévisager de toute ma hauteur. Comment font les princesses pour rester optimistes même dans les pires situations? C’est forcément une compétence bonus. Pas le choix. Même en étant cruche, ça demanderait un haut fait. Et la demoiselle est peut-être moins cruche qu’elle en a l’air. Enfin j’espère.


« Dis-moi princesse, hypothétiquement. J’ai lu les textes de loi et ça dit très clairement : une princesse ne peut épouser qu’un autre membre d’une famille royale. Tout le monde assume qu’on parle d’un prince. Maintenant si on regarde la présente situation. Tu es promise à un prince qui s’il devient roi va causer des dommages catastrophiques dont tu te rendras complice. Vraiment pas une bonne idée ça.

Sauf que tu vois dans la dernière expansion… Je veux dire, lorsqu’on a découvert le continent perdu le plus récent, il y a une série de quête qui permet de devenir, en quelque sort, le chef des lieux parce que tu élimines le tyran, tout ça, tout ça. Moi j’ai choisi comme titre haut général Ciji mais si on demande aux MJs moyennant une certaine somme, je pourrais changer mon titre pour princesse, reine, etc. Donc…

Et si c’était moi, princesse Ciji… Ciji hein, pas Sissi. Qui te ramenait au roi, demandait ta main, te met sur le trône et après tu fais tout ce que tu veux, ça pourrait fonctionner, non? Tu peux même divorcer après, tu fais ce que tu veux. Mais un, ça ferait en sorte que machintruc ne te piquerait pas ta virginité et ton trône et deux, depuis le temps que je veux emmerder royalement ton père sans savoir quoi faire… Ça pourrait être drôle. Surtout qu’il y a deux expansions… Continents de ça le mariage de même sexe a été introduit donc… »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Ven 21 Sep - 17:56
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz




Voyons donc, en quoi pourrais-je attribuer mon nouveau point de compétence ? Il y avait tellement de choix possible, enfin d’après mon arbre à compétence, j’avais de nombreuses branches à choisir et bien souvent, j’eus du mal à comprendre l’utilité de certaines d’entre elles, et parfois, j’eus le sentiment qu’elles se ressemblaient toutes. J’imagine que le rôle de princesse, comme décrite avant, ne laissait beaucoup de place pour diverses activités comme aventurier, guerrier ou mage. Bon, voyons donc ce qui me correspondrait le mieux. Car après tout, je comptais être moi-même, et ne plus jouer le rôle attendu de tous. Cela suffisait, je voulais bien être gentille et dépanné un peu en échange d’une belle histoire. Mais vue comment, c’était partie, je pouvais déposer ma lettre de démission et tourné les talons. Tiens j’ai trouvé ! Je pense prendre « Princess Survivor ». Cela me permet de coudre n’importe quel vêtement avec les éléments du coin, ce sera parfait.

Ciji vint de me parler d’un sujet plutôt particulier. Il était vrai qu’à présent, ce mariage avec le prince machin ne me séduisait moins. Je ne voulais pas partir encore sur une grosse déception dans ce récit épique, et je m’attendais à beaucoup de nouvelles horreurs. Par contre, écoutant le plan de la protectrice eut un étrange effet sur moi, car je notais qu’elle insistait sur certains sujets particuliers depuis tout à l’heure. Des choses plus ou moins gênante, mais dont je ne désirais la mettre sur le banc des accusés. Mieux valait poursuivre cette conversation en abordant le thème principal avant de nous attaquer aux petits détails.

"Il est vrai que je suis plus ou moins étroitement lié à la politique. Mais devenir reine dans cet univers me tente si peu. J’ai surtout en vie de faire peau neuve dans cet univers, tentait de nouvelles expériences professionnels et m’évader de mon propre monde voyez-vous."

Parler de politique, coup d’état, intrigues, etc, ne me séduisait nullement. Bien que je dusse faire face à la réalité de ce monde, je préférais largement mener une vie de rêve, de liberté. Le système féodal auquel j’appartenais m’avait traité en esclave avec mon consentement dans un sens. Et maintenant que je m’étais libéré… "Libéré ! Délivré ! Non ce n’est pas le moment s’il vous plaît, merci. C’est bon, on la connaît, passons à une autre chanson brève. Où en étais-je ? À oui ! Maintenant que j’avais retiré mon consentement, je voulais fuir cette vie et essayer autre chose. La pauvre créature que j’étais, croyait trouver quelque chose ici, quelque chose qui lui manquait. Mais les fils du destin de Neith avaient tissé un tout autre avenir pour moi. Devais-je y voir un signe du ciel bien sombre ou l’annonce d’un destin glorieux ? Aucune idée. Mais avant de le découvrir, j’aimerais bien causer de quelques sujets encore avec Ciji.

"Par contre, veuillez me pardonnez pour la rudesse de mes paroles, mais j’ai remarqué que vous reveniez souvent à parler d’homosexualité ou en faire allusion. N’est-ce pas un sujet tabou ? Et vous sembliez avoir quelques différents avec mon père, vous le connaissez ? Il est vrai qu’il ne mériterait pas le titre de Père de l’année, mais il n’est pas aussi sombre que cela, d’après mes souvenirs."

J’avais remarqué que Ciji revenaient parfois sur ces deux sujets. Au début, je les prenais pour de simples arguments sans plus d’importance, à présent, j’eus la sensation qu’elle cherchait à me dire quelque chose à travers. Mon père, du moins ici, devait avoir un différend avec elle, un conflit bien méchant pour mettre la chevalière dans un tel état. Et pendant un moment, je crus qu’elle cherchait aussi à me séduire. Que voici une idée bien moderne et déplacée, mais je devais me faire des idées. Quoi que… Sérieusement, il s’en passait des choses depuis ma sortie de ma tour. Le monde n’avait plus rien à voir avec ce dont je me souvenais, et encore moins de ce que j’imaginais. Comment m’étais-je retrouvé là-dedans ? À oui mon frère. Passe-je vous prie. En ce moment, ma coéquipière songeait à une prise de pouvoir et une solution pour m’éviter de finir malheureuse dans un mariage de raison. Douce intention, même si elle devait y chercher quelque chose derrière tout cela.

Mais entre ça, et renverser un tyran… Ceci me rendit la mémoire sur d’affreux souvenirs, je ne savais si j’étais prête à renouveler une histoire qui pour moi, devenait redondante. Si j’eus la chance à présent de prendre mon destin en main, alors je comptais bien emprunter une voie bien différente de celle que j’eus connus jusqu’ici, que cela plaise ou non.

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Dim 23 Sep - 10:51
Revenir en haut Aller en bas
« Oula on va mettre certaines choses au clair. T’es plutôt jolie avec ton score de charisme royal et j’ai eu des partenaires de tout sexe, c’est vrai. Sauf qu’il ne faut pas y voir un contrat de mariage : je vis juste mon anticonformisme. C’est la faute à une quête à la con qui est apparue avec la quatrième édition et qui… Bref. Les soi-disant sujets tabous, je leur dis merde et je pense ce que je veux. »

Je ne dis pas que la princesse n’est pas de mon goût. C’est une princesse, c’est fait pour être joli. Mais de là à dire qu’il y a un grand plan derrière tout ça… Non, du tout. De un, le mariage, à mes yeux, c’est se mettre un boulet au pied et de deux, une nuit avec la princesse, peut-être… Mais ce n’est pas du tout mon genre. Non vraiment, je ne sais pas pourquoi mais j’ai vraiment cherché à la mettre en garde et je voulais vraiment me montrer sympa en lui sauvant les miches. Moi? Régner? Et puis quoi encore! Je ne demande qu’une chose, retourner à ma quiétude dans mon coin perdu. Ça et quelques autres trucs mais ils ne concernent pas la princesse. Ils me concernent. Et oui, j’ai une dent contre son père mais ça ne va pas plus loin que ça. Si jamais je le trouve insupportable, ce n’est pas les contrées lointaines qui manquent. Je me demande même…

Pourquoi je suis restée, au juste? J’ai visité des tas d’endroits, j’ai établi une garnison, une base d’opération, un village, je me suis fait des amis un peu partout alors pourquoi? C’est comme si quelque chose m’avait poussé à rester. Il faudrait peut-être que je pense à ouvrir un billet avec les MJs pour demander si c’est un « bug ». Un problème dans ma façon de faire causé par un pépin X dans tout ce beau système… Comme la fois où Kikoolol, cet aventurier raté qui se prend toujours pour un autre (pourquoi est-ce qu’il crie « Leroy Jenkins » chaque fois qu’il charge) était devenu tout mauve et sans texture apparente… Enfin tout ça ne fait pas avancer l’histoire alors revenons-y avant qu’on rentre dans trop de détails hors sujet. Personne n’aime ce genre de quête secondaire qui s’éternise sur un sujet barbant. En tout cas pas moi. J’en ai bien trop fait.


« Comme père, je ne sais pas, ce n’est pas le mien. Comme souverain, bien moins pire que d’autre. Mais ton père est aveuglé par un désir de vengeance qui n’a plus lieu d’être. Un de tes ancêtres a connu la défaite face à un royaume voisin, d’accord. Mais ce n’est pas une raison pour faire constamment la guerre à tout et à tout le monde. Après tu me diras que je ne suis pas de sang royal et que je ne peux pas comprendre…

Mais j’ai connu suffisamment de guerre pour bien maitriser mon sujet. Maintenant que ça c’est dit si tu veux vivre ta vie, soit. Mais assumes et va le dire à ton prétendant. Moi? Je veux juste voir sa tête quand tu vas le lui dire. Un petit plaisir coupable. Ou sadique. Ça dépend de la perspective utilisée. Tant que la fin de l’histoire est intéressante, ça ne me dérange pas. Je vais regarder avec grand intérêt et j’interviendrai si nécessaire. Personne n’aime une fin malheureuse, pas même moi. Je suis comme ça, que veux-tu. »


Oui, qu’elle assume. Tu veux faire autre chose de ta vie de princesse, fais-toi plaisir ma grande. Mais moi je ne laisse jamais du travail incomplet alors de gré ou de force je la ramène chez machin. Après elle fera bien ce qu’elle veut, ça la regarde. Rien à cirer. Mais d’ici là… C’est quand même marrant quand on y pense. Elle se fait pousser une colonne vertébrale pour mieux abandonner son peuple et les siens en décidant de ne pas prendre le trône. Logique de court terme ça. De débutant. Quand son père va crever, à qui il va aller, le trône, si pas à elle? Le royaume ne va pas se porter pour le mieux ça c’est moi qui vous le dis. Mais bon hein, miss princesse veut faire sa crise d’adolescence alors… On ne va pas briser ses rêves en deux tout de suite. Mieux vaut qu’elle fasse face aux conséquences de ses actes, comme tout le monde!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Dim 23 Sep - 15:01
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz




À cause d’une quête, disait-elle ? J’eus un peu de mal à suivre son raisonnement, on aurait dit qu’elle se justifiait en disant que ce n’était pas à cause d’elle, pas son choix et en même temps elle approuvait. Son raisonnement me paraissait bizarre, mais que vouliez-vous ? Chacun pouvait bien vivre sa vie de son côté, là n’était pas la question. Juste que mon désir fut comme elle le disait, éclaircir la situation pour éviter tout malentendu. Et ainsi, savoir à quoi m’en tenir. Je préférais que les choses soient dites de manière claire et précise avec honnêteté, afin d’éviter tout malaise et que nous venions à nous imaginer tout un scénario abracadabrant et que cela puisse aller trop loin. Vous croyez que j’exagère ? Détrompez-vous, ce genre de chose arrivait constamment et sont à l’origine des rumeurs les plus horribles.

"Evidemment, je conçois que vous suiviez votre voix. Je dois avouer que je ne suis même plus sûr du pourquoi de ma question. Il faut dire que de notre temps, la moralité n’est qu’une belle hypocrisie."


Leçon d'Histoire d'Adrianna

Rassurez-vous, je serais plus court que ce brave Jack Emerson. Oui, durant l’air médiéval, l’homosexualité était mal considérée et officiellement, cela risquait la peine capitale. Mais ! Vous vous doutiez qu’il existait un mais, si vous faisiez parties des riches et des puissants comme la famille royale ou autre corps d’institution ayant du pouvoir, il suffisait juste de rester un minimum discret et tout se passait bien, on fermera les yeux dessus.

Fin de la leçon d'Histoire d'Adrianna

Après, j’eus moi-même des membres de ma famille ainsi, mais je préférais ne pas m’éterniser sur le sujet. Ce qui ne devait être qu’un détail, prit une importance incroyable. Donc, passons à la suite, c’est-à-dire, le désire de Ciji de me voir décliner l’offre du prince. Et songé à devoir quand même m’y rendre pour juste m’expliquer ou mettre les points sur les I, me fit songer à de la fatalité. Car notre univers, comme tout autre, possédait des règles, et chercher à les rompre se révélait soit impossible, soit fatal.

"Vous savez, je me demande si en allant le voir pour le lui dire, je ne risque pas d’aggraver la situation. Vous n’avez pas l’impression que l’on ne peut jamais échapper à son destin ? Que selon ce qu’on est, on doit se soumettre à un scénario ? Surtout ici, car je doute pouvoir faire quoi que ce soit ici, ni même refuser, tout est programmé."

Quelle belle ironie finalement. Moi qui pensais accomplir du rêve en acceptant cette histoire, espérer le meilleur pour tous, je fus en réalité prisonnière d’un jeu bien sadique. Cela ressemblait aux fameux panneaux lumineux vous promettant de belles vacances, mais au final, vous êtes enfermé dans un camion et envoyé travaillé dans un pays en voie de développement. Toutefois, ce serait une erreur de croire que je baisserais facilement les bras. Ce ne serait pas la première fois justement, que je bouleverserais l’ordre social quelque part. Vous n’arrivez pas à suivre mon passé ? Normal, je joue sur deux vies en ce moment, mais tout devrait devenir compréhensible dans peu de temps.

"Peut-être bien qu’il existe une solution alternative permettant de repousser les avances, m’émancipé en quelque sorte. Un moyen qui devrait convenir à tout le monde, où je n’aurais plus besoin de me marier à un homme comme lui, et vous, assister à cela. Sans pour autant se battre ou déclencher une guerre."

Je n’avais pas oublié son projet avec ces extensions. Mais provoquer des révolutions et des coups d’état, très peu pour moi. J’eu déjà l’occasion de voir ce que cela pouvait provoquer, et je ne me sentais pas prête à revivre cela. Ceux oui, étaient nourris par la violence et le sang, qui prenaient pour habitude de se battre comme des soldats qui ne savaient s’arrêter. Eux pour ceux ayant vécu déjà une telle chose, pour les autres, ils n’avaient aucune idée de ce qu’était la vraie guerre et ce qu’était une véritable révolution. Croyez-moi, j’en suis suffisamment marqué pour le savoir.

Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Lun 24 Sep - 8:37
Revenir en haut Aller en bas
« En fait… Comme tu t’en doutes j’ai des notions en loi et ordre. Selon ce qui est en vigueur au sein du royaume, la famille royale doit avoir un représentant qui est chargé de défendre ses intérêts à l’étranger. Normalement, c’est une tâche délégué à l’enfant qui n’assume pas le trône royal. Rien n’empêche de t’assigner cette responsabilité. Tu pourrais ainsi voyager au travers le monde, rester loin des chaines du pouvoir et vivre ta vie quoi. »

Ce n’est pas aventurier au sens aventurier, libre comme l’air et sans limite mais c’est le plus proche auquel elle peut aspirer sans perdre son statut et ce qui s’y rattache. Tout le monde aime quand les choses sont bien faites et non seulement elle va pouvoir remettre son imbécile de prétendant à sa place sans qu’il puisse légalement faire quelque chose contre elle (et s’il veut y aller de façon moins légale, il aura affaire à moi) mais en plus elle va pouvoir affirmer sa nouvelle position. Son père ne pourra rien y faire non plus. Ce n’est pas la faute de la princesse si les lois sont écrite d’une façon claire mais interprétée selon un ensemble de préjugés stupides. La loi ne précise aucun sexe, simplement des termes clairement définis et balisés. J’ai toujours été douée pour rappeler ce genre de détail à sa majesté le roi face à ma condition de chevalière. Je suis une fine lame sur le champ de bataille mais je sais aussi y faire dans une cour de justice.

Pourquoi est-ce que j’essaie d’aider la princesse? Je ne sais pas. Enfin si, partiellement. Pour bien embêter son père, déjà, mais pas que ça. J’ai toujours trouvé stupide de catégoriser ainsi les choses et les gens. Déjà, le concept de race et en plus, le concept de sexe. Une gorgone peut être juge comme un humain peut vivre dans les marécages avec le reste des « monstres ». Et puis du reste, princesse aventurière c’est une classe en cours de développement, à ce qu’on prétend. Rien n’empêche ma « protégée » de servir de cobaye pour en faire les ajustements requis pour obtenir une classe bien balancée. Personne n’aime une classe qui ne performe pas. Ou qui est surpuissante parce que c’est sûr qu’elle sera grandement diminuée lors de la période hebdomadaire de changement. Sauf quand vous êtes dans mon cas où je fais hurler à la mort les MJs parce que personne n’avait prévu pareille… Bref, on ne va pas se répéter.


« Ne t’en fais pas, princesse, on va trouver une solution à ton problème. Tu vas pouvoir faire autre chose que simplement suivre le chemin qu’on t’a imposé. C’est un open world, ici. C’est toi qui décide de ce que tu fais. Des fois, il te faut juste un petit coup de pouce pour bien te mettre en route sur ce que tu veux faire de ta vie. Nous aurons l’occasion d’en reparler plus tard. Retourne te coucher princesse, la nuit est loin d’être terminée. »

Pour moi, pour le moment, il n’y a rien à rajouter. Il faut qu’elle se repose. Demain la route sera longue et je ne veux pas trainer plus que de raison dans le coin. La princesse sait se défendre, d’accord. Mais plus vite j’en aurai fini avec elle, plus vite je serai de retour dans mes petites affaires. Une fois que je lui aurai filé un coup de pouce, j’ose espérer que ça va redevenir plus ou moins comme avant. Pour moi. Pas pour elle. Elle, je suppose qu’elle va enfin commencer à faire sa vie comme elle le désire, pas comme on lui impose. Je risque de suivre plus ou moins sa carrière de princesse aventurière, ne serait-ce que pour tuer l’ennui. C’est super sympa la solitude et l’isolement d’un monde qui me tape sur les nerfs mais des fois, la curiosité… Personne ne veut se déconnecter de tout, juste filtrer ce qu’on reçoit comme information. Je reprends ma place pour monter la garde, prête à repousser à nouveau tout danger…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 24/12/2017
Crédits : N.A.
Messages : 175
Batarangs : 8650
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1725-cindra-jinks-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1742-formulaire-9877473-revision-beta-omicron-beta-212-gestion-des-interventions-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1741-formulaire-6008757-revision-zeta-alpha-charlie-121-gestion-des-liens-du-capitaine-ciji http://legendsofdc.creationforum.net/t1743-arcs-narratifs-de-cindra-jinks-capitaine-ciji
Lun 24 Sep - 17:08
Revenir en haut Aller en bas






Tout compte fait !
Cindra Jinks & Adrianna Tomaz



Devenir diplomate… Pourquoi pas au final. Il fallait croire que l’on n’échappait jamais à son destin, que nous étions prédestinés à quelque chose et que tenter de s’y en échapper ne serait que vain. Pourtant, je faisais partie de ces disciples qui proclamaient que chacun était maître de son destin, que nous choisissions notre voie et que les épreuves de la vie, ne déterminaient en rien. Et finalement, voilà que nous rentrions tous dans un rôle bien défini sans moyen de s’y en échapper. Après, quand on vous voyait d’une certaine manière, on vous collait une étiquette qui devait vous rester à vie. Tenter de l’enlever pour s’en mettre une nouvelle ou une en plus, serait chose inconcevable pour ce monde. Mais le mieux sans doute, serait de partir sur cela comme base, jouons le jeu de la diplomate et voyons qu’elles autres portes, cela allait nous ouvrir.

Le reste de la nuit se passa sans encombre. Mon prétendant n’avait envoyé qu’une seule bande de mercenaire, il fallait croire pour le moment. Mais qu’allait-il faire une fois que les vents lui auront rapporté l’échec de son escouade ? S’il désirait tellement mes richesses et mes terres, il pourrait s’allier avec les forces des ténèbres. Rien qu’en y songeant, cela me fit très peur pour l’avenir. Alors, pour me changer les idées, j’allais m’éloigner de quelques pas de notre camp, alors que le soleil peinait encore à se lever. M’isolant un peu dans mon coin, je profitais du magnifique paysage enchanteur de cette forêt ensaisinant. Le doux son de l’eau s’écoulant de la rivière et du vent dans les branches produisait une mélodie angélique, qui me donna envie de chanter avec les oiseaux.

J’avais la compétence « Chant de plumes » qui devait en faire pleuvoir. J’ignorais de quoi, il s’agissait et je me mis à le tester. Le résulta fut… Disons que vous devez vous en douter un peu. Mais qui était donc ce sadique ayant conçu cet univers ?!!! Moi qui espérais trouver la paix et de magnifiques cadres, tout n’était que chaos et sauvagerie. Ma petite, si tu veux vraiment remettre le monde sur ses pieds, tu en as du boulot crois moi. En tout cas, j’eus de quoi proposer comme petit déjeuner à Ciji.

"Avez-vous réussis à bien dormir chevalier Ciji ? J’ai de l’oiseau grillé et des œufs pour ce matin si vous le désirez." Aucun commentaire.

Au moins, nous avions de quoi manger et gagner des forces pour la suite de notre voyage. Et quelque chose me disait que nous n’étions pas au bout de notre peine. Finissant mon assiette, je me pressais de savoir ce que nous attendait après. Et il fallait avouer que passer une bonne nuit en pleine nature, remettait un peu les idées en place. Car je vis à présent ma protectrice et ma situation sous un œil nouveau. Non, je n’étais pas devenue fataliste et vouloir baisser les bras, justes que je voulais maintenant prendre les choses du bon côté et me dire que le meilleur pouvait encore arriver, sous des aspects inattendus.

"Alors, dites-moi quel est la suite de notre programme ? Quelle terre désolé allons-nous traverser et quel monstre et bandit trouverons nous sur notre route."

Il était préférable selon moi, de rester optimiste et se montrer prête à affronter le danger. Il valait mieux se comporter ainsi, que pleurnicher et se plaindre de tout. Et je n’étais pas stupide, il était aisé de deviner que notre voyage ne sera pas de tout repos. Au moins que je sois prévenu de ce qui nous attendait. On m’avait parlé de tout un bestiaire hostile existant dans les environs, ainsi que de villes et de ruines aussi belles que dangereuses. Et puis, un peu d’aventures ne ferait pas de mal dans notre histoire. Hors de question de jouer les potiches trop longtemps.

"Au fait, j’ai bien réfléchis à votre proposition. Devenir diplomate serait peut-être une bonne idée. Mais peut-être me trouverez-vous trop exigeante ou ambitieuse, cependant, j’aimerais bien étendre mon activité en dehors du royaume. Jouer les médiatrices entre tous les peuples voyez-vous ?"

En réalité, une idée avait germé dans mon esprit pendant mon sommeil. Vue que j’œuvrais à prêcher la paix entre tout le monde, peut-être pourrais-je incriminer l’idée dans l’esprit de tout le monde à partir d’ici. Histoire de les familiarisé avec le concept, les inspirés pour que partout où ils iront, ils transmettent ce message. Et ainsi diront non à leur vie de brutes épaisses.


Code par Asi'click


__________


I love you for the end of timeYou are the king of my heart, the emperor of my soul, the god of our love. For ever I would be your queen for eternity.

avatar
ANIM ♔ Queen of Kahndaq

Profil
Perso


Date d'inscription : 17/07/2017
Crédits : Avatar : TWIZZLE, Iskaras, Ex Harley - Gif : TUMBLR
Messages : 523
Batarangs : 9191
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1211-adriana-tomaz-queen-of-the-desert#15322 http://legendsofdc.creationforum.net/t1213-le-parchemin-d-adrianna-tomaz#15337 http://legendsofdc.creationforum.net/t1212-les-sujets-d-isis#15333 http://legendsofdc.creationforum.net/t1214-arcs-narratifs-de-adrianna-tomaz
Mar 25 Sep - 18:38
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: