Partagez | 
 

 Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre de LOD
Messages : 150 Age du joueur : 31 Crédits : Avatar: Victoria E. Vale / Signature: Google Batarangs : 3770

Feuille de personnage
Nom de Code: Reign
Multi-Comptes: Jennifer Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]   Ven 3 Aoû - 14:52

Que justice soit faite.Siobhan x Jason x Samantha
Los Angeles est une ville magnifique, vous ne trouvez pas ? Du haut de mon perchoir ou plus précisément le toit d’un immeuble, je me contente d’observer les fourmis ou plutôt les humains déambuler dans les rues en cette soirée étoilée. Cette ville mérite d’être purifiée de tous ses malfaiteurs qui n’hésitent pas à commettre des crimes comme des vols et des meurtres. C’est ce qui explique ma présence en ses lieux depuis trois jours et j’annonce ma venue aux habitants de cette ville en gravant le symbole du Worldkiller dans des champs de blés ou de maïs et même sur des immeubles dont certains se retrouvent à moitié détruit. Le monde doit connaître mon existence et que ma venue annonce une complète purification du mal sur la terre.

Certains individus se permettront de juger mes méthodes et ils essayeront certainement de me stopper. Si ce genre de chose se produit, ils devront subir ma sentence. Pour l’heure, il est temps pour moi d’agir et je décide de graver mon symbole grâce à ma vision thermique sur un nouvel immeuble. Je me moque complètement à qui appartient ce dernier et je ne tarde pas à attirer l’attention sur ma personne. D’abord, les citoyens de la ville et ensuite, les forces de l’ordre. D’ailleurs, ses derniers ne tardent pas à intervenir à l’aide de deux hélicoptères transportant des troupes.

-Veuillez-vous rendre sans opposer la moindre résistance !

Ses paroles sont certainement prononcées par l’un des chefs des forces de l’ordre et j’esquisse un léger sourire en coin suite à ses propos. D’autres policiers ne tardent pas à arriver sur le toit de l’immeuble où je me trouve et ils décident de m’encercler tout en pointant leurs armes insignifiantes.

-Mettez-vous à genoux, les mains sur la tête.

N’étant pas du tout du genre à coopérer, je porte mon regard sur l’un des hélicoptères et j’utilise ma vision thermique pour détruire ce dernier. Des policiers se mettent à tirer sur ma personne tandis que d’autres semblent hésiter et je n’éprouve aucune difficulté à arrêter les balles. D’un geste rapide, je viens attraper par le cou le policier qui semble donner les ordres et les autres s’arrêtent immédiatement de tirer pour ne pas le blesser.

« Ce monde a sombré dans le chaos et le péché… Trop de personnes ont évité le jugement. »

-On… ne vous laissera… pas faire…

« Alors, je vais commencer par rendre ma justice sur toi. » M’exprimais-je tout en serrant ma mes doigts sur le cou du Policier qui essaye de se débattre pour me faire lâcher prise mais cela s’avère être sans succès.
©️ YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1669-samantha-arias-le-jour-de-mon-regne-est-bientot-arrive http://legendsofdc.creationforum.net/t1695-mon-regne-est-sur-le-point-de-commencer http://legendsofdc.creationforum.net/t1694-i-m-the-worldkiller-and-you-re-my-target http://legendsofdc.creationforum.net/t2085-arcs-narratifs-de-samantha-arias
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]   Sam 4 Aoû - 11:36


   
Que justice soit faite

   

Los Angeles, une ville magnifique avec cette vie qui y grouillait, ses célébrités, ses tournages, ce soleil à me griller sur place, cette chaleur ! J'avais passé la journée de réunion en réunion, de rendez-vous en rendez-vous pour finaliser mon projet. Un nouvel hôtel de ma firme dans le quartier le plus huppé de la ville ! Ouvriers, chef de chantier, ingénieur, avocats, notaire... rien ni personne n'avait été laissé au hasard. La journée s'achevait et je profitais du semblant de fraîcheur dans la soirée pour contempler la ville de la terrasse de ma suite, au dernier étage d'un hôtel qui sera bientôt mon concurrent.

C'est alors que je vis des sortes de laser. Ils font un tournage en ville ? Un nouvel film fantastique ou de science fiction ? Je ne m'inquiétais pas plus que ça jusqu'à je regarde l'immeuble qui était censé devenir mon hôtel. La structure venait d'être achevée et j'y vois maintenant un emblème braisé sur la surface. What's the hell ? Quel est l'idiot qui a osé faire ça à mon investissement ?

J'étais alors bien remontée, pire qu'une pendule. Je n'apprécie pas qu'on me ruine mes projets et ma fortune ! J'ai un compte à régler maintenant ! Moi qui n'aime pas me mettre en première ligne, je n'ai pas le choix cette fois si je veux défendre mon patrimoine. Si je laisse ça a un héros, ça risque d'être encore plus détruit. Personne ne fait attention au matériel.

Je soupire puis prend ma forme du Sidh. La Banshee est là et elle a envie de kick your ass. Pas la peine d'avoir du son quand on peut se téléporter. Je n'aime pas avoir du coton dans les oreilles mais je n'ai pas vraiment le choix avec cette forme. Il faudrait que je trouve un appareil pour arranger ça ou réussir une transformation partielle... Enfin bref, ce n'est pas le moment de penser à ça car y a une personne folle furieuse qui s'amuse à détruire les bâtiments de la ville. Surtout le mien !

Je vais donc sur le toit le plus haut avant de voir un hélicoptère exploser. Non ce n'est pas un film. Surtout que l'hélico était un de ceux de la police. La LAPD ne semblait pas du tout maîtriser la situation. Je les vois sur un toit l'air apeuré, reculant, face à une femme qui avait empoigné l'un d'eux à la gorge. Je soupire. Je ne suis pas une héroïne mais je n'ai pas trop le choix si je veux la confrontation avec cette allumée.

Je disparais puis réapparaît derrière elle, provoquant quelques sursauts chez le public des forces de l'ordre. Il est temps d'utiliser ma voix et de ne pas être submergée tout de suite par la colère. Des millions jetés par la fenêtre quand même... Non mais franchement... Focus Siobhan !

- Tss tss... C'est de biens vilaines choses que tu fais là demoiselle, tu devrais avoir honte. Laisse donc cet homme retrouver sa famille et nous parlerons que toute les deux tu veux bien ? Lui dis-je avec ma voix de séduction tout en me rapprochant et posant ma main sur son bras pour lui faire lâcher prise.

J'espère qu'elle n'est pas immunisée aux charmes de ma voix. Peu de gens sont immunisés à la magie, ça devrait aller. Je devrais peut-être ajouter quelque chose, car je n'ai pas envie qu'elle serre son étreinte sur le cou de mec dodu par des donuts... Donnons lui une confiance aveugle en moi, on avisera ensuite.

- Ne t'inquiète pas, je suis là, tu peux me faire confiance. Je peux t'aider, donc laisse-le s'en aller. ajoutai-je avec un sourire et un regard qui se voulaient bienveillants.

Oui imaginez une Banshee bienveillante... Si quelqu'un pouvait arriver pour gérer le reste pendant que je l'envoûte avec ma voix... Au pire je peux peut-être la mettre à genoux puis la faire se recroqueviller en lui donnant peur et angoisse... Mais je ne vais pas rester toute la nuit à son oreille... J'entends un claquement sourd mais je n'en suis pas sûre. Je regarde si les autres flics sont partis et je ne vois alors qu'un seul homme. Je lève les yeux au ciel. Ce n'est pas lui que j'espérais...


   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ♔ HOST OF A DEMON
Messages : 489 Age du joueur : 27 Crédits : Thundered Batarangs : 1560

Feuille de personnage
Nom de Code: Aucun
Multi-Comptes: Selina Kyle
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]   Ven 10 Aoû - 1:06


Une bourrasque plus vive que les autres s'engouffra dans la soute de l'appareil furtif, décoiffant à nouveau les cheveux mi-longs qui encadraient le visage concentré du futur sauteur sans parachute. D'éparses LED pulsatiles rouges perçaient la nuit, dans l'habitacle high-tech, éclairant à peine le solitaire anglais campé tout près du vide, le nez engouffré dans le sillage des courants aériens. L'air de l'altitude, appauvri en oxygène, avait acquis un léger parfum apaisant, pour Jason, qui inhala à fond cet atmosphère frais, piquant, et dénué des polluants rejetés par les créations de l'homme. Pour lui, qui avait un besoin vital de maintenir une sérénité intérieure, chaque inspiration équivalait à un rituel purificateur... Qui se trouvait perturbé par une voix d'homme, provenant d'une oreillette. Celle-ci occupait encore son pavillon droit, permettant à son responsable pour cette opération de lui fournir en temps réel les dernières évolutions de la situation au sol. A.R.G.U.S. n'usurpait sur ce point pas son nom : partout et en toute ville, l'organisation possédait des yeux et des oreilles.

Mais pas de bouche, manifestement. S'inquiéta le trentenaire entièrement couvert de sa tenue noire d'agent de l'escadron suicide.

Via son oreillette, le druide entendit son référent pester à l'encontre du LAPD, qui avait apparemment choisi d'engager Reign alors même que Waller s'était évertuée à la décrire aux autorités locales comme une alien redoutable et égale à Superman. Le fait qu'il puisse exister des individus ignorants encore que les kryptoniens et leurs apparentés étaient insensibles aux balles échappa à la patience de l'agent d'A.R.G.U.S., qui ne tarissait pas de termes pour conspuer l'ignorance des forces de police. Jason, lui, désespéra de ne pas encore avoir reçu le feu vert pour sauter de l'appareil (en vol stationnaire au dessus-de la cité des anges) pour intervenir. En d'autres circonstances, l'hôte d'une entité infernale aurait bondi dans le vide sans attendre, mais les choses avaient changé, depuis. Qu'il agisse sans suivre la chaîne de commandement, et Jason se retrouvait traversé par une décharge électrique émanant de l'implant situé dans sa nuque. Amanda Waller veillait par trop à ce que son détachement particulier reste dans les rangs ; le druide ne doutait pas qu'elle préférerait l'assommer en appuyant sur un bouton s'il s'avisait de prendre une initiative malvenue, quitte à manquer une opportunité rare de pouvoir capturer une extra-terrestre. Réduit à ronger son frein, le guide touristique recruté de force par A.R.G.U.S. piétina sur place.


Come on, come on...

Impossible d'ignorer que chaque seconde qui s'écoulait à présent pouvait coûter la vie à un représentant des forces de l'ordre, chose que son arrivée plus précoce sur le toit aurait pu empêcher. Ne se tenant que d'une main à une poignée fixée à la cloison latérale de la soute, le britannique avait un pied dans le vide, et les yeux braqués en contrebas, là où, dans le lointain, il pensait deviner la silhouette d'un attroupement ceint de deux hélicoptères. De minuscules flashs lumineux lui apprirent (avant que des jurons ne se déversent dans son oreille) que les autorités au sol avaient ouvert le feu sur Reign, après que cette dernière ait détruit l'un des deux engins de la police. Le mage britannique jura intérieurement, le cœur serré et les nerfs vrillés par la frustration. Etrigan, pour sa part, s'extasiait depuis l'ouverture de la soute de l'impuissante servilité de son hôte, et ne se priva pas pour le railler à nouveau sur le sujet.

Nous sommes là pour capturer cette étrangère de votre terre. Ces nigauds pourront se sauver après qu'elle ait été mise aux fers. Envisagea (sans y croire) le démon, dont la grande satisfaction demeurait d'assister à la débâcle de troupes mortelles.

Comme le fils de Belial se plaisait à le répéter, Waller n'avait pas envoyé Jason sauver qui que ce soit à Los Angeles, ce qui n'empêcherait pas ce dernier de veiller à ce qu'il remplisse sa mission principale tout en préservant un maximum de vies.


N'entretiens point d'illusions quant à ces pantins de chair ; tous mourront en un éclair, et ce, quoi que je fassions. Enchérit la voix grondante et grumeleuse d'Etrigan, dans le crâne de son hôte, tout en éclatant d'un ricanement hilare.

Déjà éprouvé par les commentaires sardoniques de cet alter-ego, le trentenaire devait en plus juguler la colère liée à la frustration qui menaçait d'éclater dans sa poitrine. Son contrôle sur le général infernal qui coexistait en lui reposait sur sa maîtrise des émotions négatives ; maintenant plus que jamais, il ne lui fallait pas perdre son sang-froid, en dépit du délai révoltant qu'on lui imposait avant de pouvoir foncer. Frémissant physiquement sous le coup de son conflit intérieur, l'homme habité par un démon s'obligea à fermer les paupières, le temps de se recentrer.


Gone, gone the form of man! Entonna le druide tout en se délestant de son oreillette, sitôt le signal entendu.

Il prit appui avec une aisance née de la pratique sur le rebord de la plate-forme, puis se propulsa dans les airs avec une détermination énergique, tombant comme une pierre à très haute altitude. Dans le vacarme causé par les sifflements du vent, le reste de l'incantation qu'il proféra se perdit, mais ses effets, eux, ne se firent pas attendre. Tout en étant agrippé par la gravité, le corps du sauteur se déforma, de la même pénible et odieusement douloureuse façon qu'à chaque fois que Jason laissait Etrigan s'incarner dans son corps. L'essence du démon raffermit les fibres de ses muscles en les infusant d'une vitalité infernale, allongea en griffes ses ongles, ajusta sa vue en métamorphosant la structure d'un œil, puis de l'autre, et garnit de crocs redoutables ses mâchoires, d'où bientôt émanerait une haleine fétide de Cerbère. Progressivement, Jason cessa de tomber maladroitement, à mesure que sa chute se tournait en descente à pique. Avec les pouvoirs de son alter-ego à disposition, il se propulsa droit sur Reign, la seule adversaire susceptible de lui offrir un défi intéressant, en émanant la détonation typique d'un objet volant franchissant le mur du son. Et dans l'éventualité où cette dernière n'entendrait pas la déflagration sonore, quoi de mieux que de lui expédier un tir de sommation ?


Zulkuf. Cracha la bouche de Jason, ce qui provoqua la matérialisation d'un javelot en obsidienne dans sa main droite.

Tout en traversant les airs à la quasi-verticale, le fils de Belial ramena son bras en arrière, puis décocha son trait sur sa cible, laquelle l’intercepterait certainement sans mal (si elle se donnait seulement cette peine). Négligemment, le démon considéra l'éventualité que son projectile puisse être dévié (ou que son tir n'atteigne pas la cible désirée), et provoque des morts innocentes. Un sourire goguenard lui déchira le visage à cette pensée, juste avant qu'il ne pose lourdement les deux pieds sur la surface du toit de l'immeuble, aussi voûté et crispé qu'une bête dont on aurait envahi le territoire. Une fraction de secondes, ses yeux désormais rouges sur fond noir constatèrent la présence monochrome d'une humanoïde familière à côté de sa cible du soir, et il grimaça un rictus entendu à la banshee, après quoi la volonté de Jason parvint à ramener l'attention d'Etrigan sur Reign et la mission.


Joutons, dame à la curieuse livrée de jais. Ce combat, il y a longtemps que j'en rêvais ! Se rengorgea le violent et obsolète poète, en laissant échapper de sa gorge humaine un rugissement caverneux qu'aucun larynx terrestre n'aurait pu produire.

Puisant dans ce qu'il savait de son interlocutrice, le belligérant ajouta, pour s'assurer d'occuper le centre de l'attention de la destructrice de villes.


Éliminer le Mal est le souhait qui t'anime ? S'enquit-il, dans une rare démonstration de question rhétorique, pour aussitôt adopter une singulière posture de combat, les griffes disposées vers le ciel, avants-bras croisés devant son torse. Que dirais-tu d'éviscérer ce démon qui rime ? L'invita follement Etrigan, dont la tête tressautait de brefs mais brutaux mouvements de saccade tandis qu'il roulait des yeux, dans la plus parfaite représentation du mortel possédé par un esprit malveillant et antédiluvien.

__________
Gone, gone the form of Man !
Arise the Demon, Etrigan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t140-jason-blood http://legendsofdc.creationforum.net/t161-jason-blood-druid-path-through-dark-days#1282 http://legendsofdc.creationforum.net/t162-jason-blood-alone-i-am-doomed#1284 http://legendsofdc.creationforum.net/t1052-arcs-narratifs-de-jason-blood
avatar
Membre de LOD
Messages : 150 Age du joueur : 31 Crédits : Avatar: Victoria E. Vale / Signature: Google Batarangs : 3770

Feuille de personnage
Nom de Code: Reign
Multi-Comptes: Jennifer Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]   Sam 25 Aoû - 10:40

Que justice soit faite.Siobhan x Jason x Samantha
Les forces de l’ordre ne peuvent rien contre moi et peu importe le moyen qu’ils vont entreprendre pour tenter de me stopper. D’ailleurs, je pense avoir saisi au niveau de la gorge le chef des opérations et les autres ne savent pas comment réagir suite à cette situation. Il est temps d’en finir avec cet homme, histoire de flanquer une bonne peur aux autres et peut-être qu’ils décideront de capituler pour me laisser agir à ma guise. Commençant à serrer un peu plus la gorge du pauvre malheureux, mon attention est captée par l’arrivée d’une femme. Cette dernière  me faisant face, se retrouve quelques instants plus tard dans mon dos. Soit elle est rapide ou soit elle est capable de se téléporter. Je porte un regard en coin sur la nouvelle arrivante pour éviter une attaque surprise et à ma grande surprise, elle ne semble pas agressive.

Quand elle commence à s’exprimer avec une voix très envoutante, j’ai du mal à comprendre ce qui est entrain de m’arriver. Même si je tiens toujours le policier au niveau du cou, mon étreinte se desserre contre ma volonté et cette femme doit posséder un immense pouvoir pour agir de la sorte avec moi. A présent, j’entends sa voix dans ma tête et je finis par lui obéir, libérant le pauvre homme de mon emprise. Le policier en profite pour rejoindre ses hommes et quitter les lieux sans demander son reste. Baissant un peu la tête, j’ai envie de faire confiance à cette inconnue et je ne ressens plus l’envie de m’en prendre à cette ville.

« Qu’est-ce que… »

Sur le point d’interroger cette dernière, un autre individu décide de se joindre à nous et je porte mon regard sur l’homme où plutôt la créature qui nous fait face. Même si cet homme a une apparence humaine, il n’en reste pas moins un démon vu la laideur de ce dernier. Suite à ses dires, je peux comprendre qu’il rêvait de m’affronter et suite à ce genre de provocation, je ne suis pas le genre à me retenir. Hors, je suis sous l’emprise de la jeune femme à mes côtés et je me contente d’observer l’individu sans faire le moindre pas. D’ailleurs, il continue à me provoquer et il est vrai que je devrai m’en prendre à lui. Il ne faut pas oublier que je suis la Worldkiller et personne ne peut me maîtriser, pas même cette femme.

Je serre lentement les poings, essayant de lutter contre son maléfice. J’essaye de prendre le dessus, chose qui n’est pas du tout facile car mon corps refuse de bouger pour le moment. Allez Reign, tu ne vas pas te laisser maîtriser par cette étrangère et ne pas répondre à la provocation de ce démon ? Serrant les dents, je me concentre pour me libérer de cette emprise et après avoir réussi à commencer à bouger, je pousse un cri avant de repousser la jeune femme de la main gauche, en y mettant un peu de force. Elle n’est pas ma cible pour le moment vu que je compte affronter le monstre devant moi et après avoir éloignée légèrement l’inconnue, je m’élance avec ma super-vitesse vers le démon pour l’attraper et l’emmener avec moi dans les airs.

« Tu vas regretter de m’avoir provoqué… Tu vas subir ma sentence. » Lui avouais-je avec froideur.

Il est évident que si je veux combattre sans être gênée par cette femme, il faut que je m’éloigne de cette dernière.
©️ YOU_COMPLETE_MESS

(HJ: Désolée pour le retard, je n'avais pas vu que Jason avait répondu Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1669-samantha-arias-le-jour-de-mon-regne-est-bientot-arrive http://legendsofdc.creationforum.net/t1695-mon-regne-est-sur-le-point-de-commencer http://legendsofdc.creationforum.net/t1694-i-m-the-worldkiller-and-you-re-my-target http://legendsofdc.creationforum.net/t2085-arcs-narratifs-de-samantha-arias
avatar
ADMIN ♔ HOST OF A DEMON
Messages : 489 Age du joueur : 27 Crédits : Thundered Batarangs : 1560

Feuille de personnage
Nom de Code: Aucun
Multi-Comptes: Selina Kyle
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]   Lun 10 Sep - 17:54

Wait for the banshee to get safe. She has nothing to do with the present matter. Conjura de toute sa volonté Jason, qui sentait que le démon n'aurait pas attendu une seconde de plus avant d'attaquer Reign (au prix d'un nombre dévastateur de victimes collatérales). Mais le mage se montra intraitable : Siobhan ne méritait pas de se retrouver dans un combat qui la dépassait, et il ne comptait pas laisser l'engeance infernale en décider autrement.

De l'extérieur, le corps du druide avait l'immobilisme d'une statue de cire, et seule la lourde respiration sifflante qui s'échappait de lui trahissait la vie malfaisante animant ses fibres musculaires. Le britannique n'intervint pas, lorsqu'il devint graduellement évident que l'extra-terrestre surmontait l'influence de la femme à la voix enchanteresse, et ses yeux rouges n'eurent pas une considération pour l'irlandaise, pas plus qu'il ne se préoccupa de l'hélicoptère qui observait la scène de loin. Il conserva sa position, à l'instar d'une gargouille gothamite peinte pour masquer son aspect minéral. Intérieurement, le fils de Belial gronda, rua, s'insurgea qu'on ne lui autorisait pas de porter le moindre coup à une ennemie pourtant si proche ; il ne comprenait pas pourquoi on ne le laissait pas encastrer la femelle d'un autre monde dans l'engin volant aux si agaçants vrombissements pour laminer deux nuisances d'un seul coup. Cette inactivité eut un prix sévère, pour les forces de Jason. Le druide bataillait sans halte en son for intérieur, retenant par les rênes mentales qui le liaient au monstre la hargne sauvage de son alter-ego à l'appétit bestial pour tout ce qui pouvait s'apparenter à de la violence physique. Pas une veine ne saillit pour manifester la tempête intra-corporelle qui agitait le corps du guide touristique ; aucune goutte de sueur étrangère, aucun grincement soudain des crocs, ne dérangea la façade figée de l'anglo-saxon vêtu de noir. Même ses mouvements saccadés de la tête cessèrent, tout le temps qu'il fallut à la destructrice pour s'affranchir des consignes de la Banshee.


Enfin ! Salua bien volontiers le général infernal, lorsque son adversaire rugit et repoussa celle qui entravait ses mouvements pour lui offrir son combat.

L'héritière de la fortune des McDougal avait été écartée d'une main puissante, qui fit redouter à Jason qu'elle ne se blesse en atterrissant contre un mur, ou qu'elle trébuche et tombe dans le vide. Cette inquiétude passa largement au-dessus d'Etrigan, qui se trouvait actuellement aux commandes, et accueillit à bras ouverts la supposée kryptonienne qui vint le cueillir en vol pour l'emmener dans les airs. Trop rarement son ennemi se montrait aussi impatient que lui à en venir aux mains, ce qui ravit le fils de Belial. La bête humaine gronda et ricana en voyant la femme lui affirmer qu'il regretterait son défi, n'en savourant que plus l'instant, sans chercher à faire l'effort de la détromper sur sa déclaration. Emporté par l'alien, le possédé s'éloigna du toit, surplombant dans les cieux ce que son hôte humain savait être le bras sud de main street ; le natif des enfers n'apercevait, lui, que des aiguilles monolithiques, fragiles et laides, dépassant du sol au milieu d'habitations risibles et d'édifices pathétiques. Un panorama désertique aurait été moins risible ! Aussitôt que Reign acheva sa déclaration, le damné déguisé en mortel ouvrit béante sa gueule, comme s'il cherchait à engloutir l'humanoïde qui l'avait arraché du building, et lui vomit un déluge de flammes infernales au visage. Les prétentions débitées par la voix glaciale furent douchées avec un brasier assez brûlant pour traverser l'acier, mais qui n'eut pas raison de la combattante. En revanche, Etrigan put en profiter pour se dégager et se mettre en lévitation hors des bras de la femme, ce qui le laisserait libre de la frapper à sa guise.


We should at least try to reason with her. Cette femme n'est pas une troll enragée, ni une lycanthrope en mal de chair fraîche. Il serait possible d'ouvrir le dialogue avec elle ! Avança le trentenaire, renvoyé à un rôle de spectateur assistant au déferlement de violence sans grande emprise sur la scène.

Son appel au dialogue tomba dans l'oreille d'un sourd.


La sentence promise se fait attendre... Tu l'as émise trop vite, à s'y méprendre ! Railla Etrigan, tout en cinglant de ses griffes son opposante par de successifs mouvements latéraux, avant de volter dans les airs pour tenter de la surprendre avec un coup de pied retourné.

L'affrontement s'annonçait long, chaque combattant frappant lourdement l'autre, qui se révélait capable d'encaisser des impacts qui auraient pulvérisé un mur de béton. Les rares temps morts étaient dus aux projections alternativement infligées, qui éloignaient les deux formes isolées dans le ciel, parfois juste pour les faire traverser les cieux, parfois carrément pour envoyer l'un des deux réduire en miettes un bâtiment du centre-ville. Invariablement, la silhouette projetée se relevait, ou se rétablissait dans les airs, et revenait avec plus d'ardeur au combat, sous les yeux des spectateurs médusés, qui ne pouvaient pas faire grand-chose à part quitter la zone, et espérer que le combat ne se déplace pas là où ils allaient se réfugier. Confusément, Jason sentit que son alter ego subissait certains coups qu'il aurait pu bloquer, et ne comprit pas s'il s'agissait d'une stratégie de combat ou d'un désir plus basique de souffrir pour satisfaire les penchants masochistes du démon. Les impacts se faisaient sentir sur son corps, malgré la résistance surnaturelle du damné, et en dépit de ses capacités hors-normes de guérison. Les stigmates se multiplièrent sur le corps de Jason, qui tressaillit en constatant le peu de soin qu'on apportait à son apparence.


Peut-être qu'il faudrait me laisser tester l'angle mystique ? Suggéra, par politesse élémentaire, le druide, avant de s'emparer de force du contrôle de ses muscles investis de forces démoniaques.

Déconcentré, le britannique fut récompensé de son initiative par l'équivalent d'une tonne d'acier propulsée dans sa direction, qui le souffla jusqu'au sol, où il laissa une empreinte en forme de cratère dans le bitume. Par chance, les forces lui revinrent vite. En se relevant, il plissa des yeux à l'attention de Reign, et leva une paume tendue dans sa direction, pour s'immerger dans le courant de la Magie qui pulsait en lui. L'objectif étant de l'immobiliser, le mage anglais incanta pour invoquer un cône d'air destiné à happer l'alien jusqu'au sol, et à l'y maintenir immobile. Des lèvres plates et sombres du possédé jaillit un flot de mots gaéliques.


Dèan Amisagrus còmhla ris na h-oidhirpean agam gus gnìomhan an nàmhaid seo a chuingealachadh.


__________
Gone, gone the form of Man !
Arise the Demon, Etrigan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t140-jason-blood http://legendsofdc.creationforum.net/t161-jason-blood-druid-path-through-dark-days#1282 http://legendsofdc.creationforum.net/t162-jason-blood-alone-i-am-doomed#1284 http://legendsofdc.creationforum.net/t1052-arcs-narratifs-de-jason-blood
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que justicie soit faite. [Pv: Jason et Siobhan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une troisième saison pour "Que sa volonté soit faite"
» Que sa volonté soit faite
» [Molla, Jean] Que justice soit faite
» [Chattam, Maxime] Que ta volonté soit faite
» combo RDT (lame d'escrimeur/"que ma volonté soit faites")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde :: Amérique-
Sauter vers: