Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Pérou] Race for Life (pv Wally West)
Race for Life
Ha le Pérou ! Un pays chargé d’Histoire et d’une culture haute en couleur. Avec ces lamas cracheurs, ses ponchos et bonnet arc-en-ciel… C’est dans cet ancien royaume inca justement que se cachait la célèbre ville du Machu Picchu, dernier fort de cet ancien peuple ayant résisté à l’envahisseur espagnol. Combien de fois suis-je venu dans ce pays, que ce soit pour vivre l’aventure, ou juste profiter des trésors locaux comme la gastronomie ? Une centaine de fois sans doute, je l’ai exploré de long en large, et pourtant, de nombreux endroits me restaient encore à découvrir. Ha ! Si j’avais le temps, j’en profiterais pour faire du tourisme et rapporter un souvenir. Revoir les musées et essayer de découvrir une pyramide perdue dans la jungle…

Mais j’étais à l’heure actuelle, trop occupé à passer par une fenêtre. Bras et jambes recroquevillaient, je brisais ces carreaux colorés d’un vieux bâtiment, voulant me protéger des éclats de verre qui, certains déjà, taillaient, mais mains et me coupa discrètement le front. Le poids de mon corps me traîna par le bas avec les débris, pour arriver sur un toit plus-bas. Atterrissant, je fis une roulade pour réceptionner à la surface, et ainsi me faire plus mal que j’avais déjà, roulant au milieu de ces mêmes débris qui créaient un tapis sadique. J’essayais de retrouver mes esprits après cette chute, et ce sont les cris poussaient juste derrière moi qui me motivèrent à retrouver toute mon énergie.

*Rattrapez ce gringo et buttez le !*

De quoi me donnait l’envie de prendre les jambes à mon coup. Une fois de plus, je bondissais vers dans le vide, un saut magnifique où je retombais sur mes pattes comme chat, me retrouvant ainsi dans l’une des rues de Lima. Toutefois, je ne pris pas le temps pour cette magnifique sortie, la vie comptait plus que la parade. J’avais mon sac en bandoulière qui n’arrêtait pas d’être ballotter dans tous les sens et… Sachant que ce qui j’y ai mis avait une certaine valeur qui était la raison de même de me faire poursuivre une fois de plus, je blottissais contre moi, serrant la cordelette pour éviter qu’il ne parte trop loin, avant de courir au milieu d’une foule incrédule, ayant assisté au spectacle.

Plus je m’enfonçais dans ces rues, évitant les axes principaux, moins je rencontrais à mon plus grand plaisir, des gens ayant eu vent de l’affaire. Avec un peu de chance, je pourrais me trouver un coin me servant de refuge, le temps que tout cela se calmait. Et j’aurais pu faire tout cela en finesse, si je ne m’étais pas fait plus remarquer. Manquant de peu de me faire renverser par une moto qui coupait l’accès, j’entrais dans un pauvre marchand, tenant un stand de fruit, faisant ainsi tomber quelques biens de sa précieuse marchandise. Confus et presser, je l’aidais juste à ramasser quelques-uns avant de reprendre ma route, le pas vif.

*Excusez-moi Senior !*

À un tournant, je me retrouvais en pleine zone touristique. Une belle place où d’autres marchands y étaient installés, proposant aussi bien leurs produits aux autochtones qu’aux touristes. Au moins, il y avait foule, pendant un moment, je pourrais me fondre dans la masse, déguisé grâce aux tenues originales des passants, et des décorations de la ville. Mais il ne fallait pas se leurrer, tôt ou tard, ils allaient me repérer, et il valait mieux pour moi, être le plus loin possible d’ici quand ils arriveront. Néanmoins, ma grâce légendaire me fit cruellement défaut quand, en voulant sortir de la place, quelque chose me percuta violemment.

Avec tout cela, la poursuite en prime, je faisais tragiquement de moins en moins attention à mon environnement. J’ignorais ce que j’avais heurter, je ne ressentais aucune douleur, juste de la surprise, et la peur en me voyant tomber, tête en avant, m’obligeant à exécuter une nouvelle roulade sur le sol pavé. Je vivais souvent la même chose, pourtant à chaque fois, je ressentais les mêmes choses, la peur, l’adrénaline qui montait, sachant qu’au moindre faux pas, c’était Game Over pour toujours. Etais-je idiot à ce point de risquer ma vie ainsi ? Sans doute que oui. Pourtant, j’en avais besoin. Je sentais que si je ne faisais pas tout ça, ma vie n’aurait aucun sens, elle serait vide, et je risquais de sombrer dans quelque chose qui me terrifiait.

Me redressant sur mes pieds, je remis mon sac, et me mis en garde, faisant face à ce qui était responsable de cette attaque sournoise. Si attaque était vraiment le cas.


Codage par Libella sur Graphiorum

__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Mer 30 Mai - 13:34
Revenir en haut Aller en bas

Il était ressorti de la bâtisse avec le sourire, une vingtaine de carnets regroupés et mis en vrac dans son sac à dos. Tous entièrement recouvert de son écriture si reconnaissable et beaucoup trop illisible pour que quiconque n'ose clamer avoir réussit à en déchiffrer n'en serait-ce qu'un simple mot. Il avait écrit tellement de phrases, tellement de mots et avec une telle détermination, que penser à s'appliquer ne lui avait même pas traversé l'esprit. Le sujet avait été réellement passionnant... Encore maintenant, les schémas et autres croquis que leur avait présenté le conférencier dansaient dans son esprit jusqu'à lui en faire perdre la tête. Les tachyons. Molécules dont la vitesse dépasse même celle de la lumière dans le vide. Sujet que sa mère avait passé sa vie entière à étudier avant de littéralement mourir pour elles. Ça avait été la thématique de la conférence


Race for life.








qui s'était tenue au Pérou. Et malgré la distance, Wally avait tenu à y aller. A vrai dire, sa sœur lui avait fait la surprise quand, un soir, elle s'était pointée à son appartement pour lui offrir les billets d'avion nécessaire. Mais il avait prévu ce voyage depuis la première annonce de l'événement qu'il avait lu dans l'une de ses revues scientifiques. Pour ça, mais aussi parce que le conférencier en question avait été le collègue de sa mère avant le jour de l'accident. Le pauvre, traumatisé par ce qui s'était passé, s'était tout simplement reconverti dans un métier moins dangereux et moins anxiogène. Et il culpabilisait grandement pour la mort de Francine West…sa mère.

C'était principalement la raison de sa visite au Pérou, le rouquin souhaitant lui parler en privé : avoir une discussion avec l'homme qui avait connu la femme que lui-même ne connaissait finalement pas assez. Femme qu'il n'avait pas eu la chance de connaître, trop vite arrachés l'un de l'autre. Et si, par la même occasion, il pouvait en savoir un peu plus au sujet des tachyons au cours de cette conférence, il ferait donc d'une pierre deux coups.

Il attendait alors à la sortie du bâtiment dans lequel s'était tenue la rencontre, son impatience l'empêchant comme à son habitude de se tenir immobile et l'obligeant à faire les cents pas devant l'entrée. Jusqu'à ce qu'enfin, il ne l'identifie. Wally avait déjà eu l'occasion de le croiser lorsqu'il était enfant, les fois où il rendait visite à sa mère sur son lieu de travail. Aussi, le choc s'empara de son visage lorsque son regard se posa sur celui de son homologue. Les yeux de l'homme reflétaient une tristesse profonde et ses innombrables cernes gonflées rendaient le tableau aussi sombre que les ombres elles-même lorsque vient la nuit. Sa bouche était figée en un rictus gêné, déprimé, et sa tête dodelinait au rythme de ses pas, comme si l'homme avait quitté leur réalité pour aller se perdre dans les tréfonds de son esprit. Perdu. Son expression si morne et désolée contrastait avec l'attitude qu'il avait lorsqu'il parlait des particules lors de la conférence : si intéressé et déterminé. Il n'était tout simplement plus le même homme et marchait là, le dos courbé, comme s'il portait le poids du monde sur ses frêles épaules. Wally en fut atterré. Était-ce la mort de sa mère qui l'avait abattu à ce point ? « Monsieur Loyd ? » commença hésitant le rouquin avant de lui emboîter le pas. « Monsieur Loyd ! » s'enquit-il avec plus de puissance, le concerné finissant par se retourner dans sa direction. Et brusquement, un large sourire vint éclairer son visage lorsqu'il reconnu celui qui l'avait appelé ; le transformant complètement. « Monsieur West, quel plaisir de vous revoir. »


Ils s'étaient installés tous deux à la terrasse d'un petit café, un chocolat chaud pour le rouquin, un café serré pour le scientifique. Et un silence gêné s'installa rapidement entre eux, interrompu de-ci de-là par le brouhaha des passants déambulant sur la place. Ce fut pourtant Wally qui brisa ce malaise, peu certain de ce par quoi il devait commencer : « Votre présentation était remarquable » fit-il alors, décidant de ramener à plus tard le sujet difficile que représentait feu sa mère. « Les tachyons forment une entité tellement complexe et pourtant vous parvenez à nous les expliquer de manière si fluide, c'est incroyable ! ». Wally était réellement émerveillé. Pourtant, le visage de l'homme resta figé, inexpressif tandis que ses yeux étudiaient avec une attention étrange celui du speedster. Avant qu'une énième vague de tristesse ne vienne à le rembrunir encore davantage. « C'est fou ce que tu peux lui ressembler... » souffla-t-il douloureusement, une larme perlant sur sa joue creusée par les âges. Les paroles du scientifique firent perdre à Wally de sa superbe tandis que les quelques souvenirs de Francine qu'il avait réussit à ne pas oublier se mirent brusquement à danser devant ses yeux. Complètement assailli par toutes ses images et des paroles de son père affreusement déformée par le temps qui s'était écoulé depuis ce jour : elle est morte, Wally...elle est morte. Et l'homme continuait à parler, à vociférer des paroles en un flot continu sans même prendre la peine de reprendre son souffle. Hanté par un visage que lui seul pouvait voir, parlant à sa collègue et amie comme si elle était en face de lui. « ...c'est de ma faute, j'aurai dû insister, te dire de partir et de laisser tes foutues recherches là où tu les avais laissé ! J'aurai dû t'amener avec moi au lieu de m'enfuir comme le lâche que j'ai toujours été… Francine, je suis désolé, si désolé… Si désolé… Pourquoi tu m'as quitté Francine...pourquoi...? ...Je t'aimais... ». Les sourcils de l'homme tremblaient, ses mains occupées à se tordre entre elles, s'entrecoupaient de soubresauts saccadés alors que ses yeux étaient plongés dans ceux du rouquin, persuadés d'avoir la scientifique en guise d'interlocuteur. Et Wally le regardait, peiné, gêné à ne plus savoir où se mettre… Désolé de voir que la mort de sa mère avait complètement anéanti ce pauvre homme. Désolé de ne pas être allé le voir plus tôt… « Monsieur Loyd ?…… Monsieur Loyd ? » s'enquit le rouquin en posant une main rassurante sur le bras du concerné. Ce dernier cligna plusieurs fois des paupières, regardant le garçon comme s'il s'agissait de la première fois. « Wallace, je suis désolé, si désolé… C'est de ma faute...de ma faute... » se lamenta-t-il, fuyant le regard du pauvre speedster qui ne savait plus comment réagir. Et l'homme continuait, triste et sans vie, avant de finalement s'excuser lamentablement. Se levant en bousculant sa chaise avant de s'éloigner rapidement, murmurant de légers « désolés » à ses nombreux fantômes. Laissant Wally seul, son chocolat chaud à peine entamé et des larmes coulant à leur tour sur ses joues légèrement rosées. D'un revers de main, il les essuya, dirigeant son regard vers le scientifique qui s'était déjà éloigné, se promettant de le revoir un autre jour afin d'éclaircir toute cette affaire. Et de lui prouver que ce n'était en rien de sa faute. Un accident… Un bête accident, voilà ce dont il s'agissait vraiment… Pourtant, cette entrevue lui avait laissé un goût amer au fond de la gorge. Il fallait qu'il aille faire un tour, au moins pour se changer les idées. Aussi se leva-t-il à son tour et laissa l'argent sur la table avant de doucement s'éloigner.

Il déambula alors sur la place du marché, zigzaguant parmi la foule sans vraiment prêter attention à ce qu'il se trouvait autour de lui. Plongé dans ses pensées, il ne regardait pas où il mettait les pieds, si bien que, brusquement, il rentra en collision avec un obstacle avec une telle violence qu'il se fit projeter à terre, lourdement. Le rouquin grimaça de douleur tout en se relevant, prêt à maugréer quelques remarques désobligeantes à celui ou celle qui lui était littéralement rentré dedans. Pourtant, il n'en fit rien lorsque son regard se posa sur son "agresseur" qui, étrangement, lui semblait bien familier. Où avait-il bien pu le rencontrer ? Et quel était son nom déjà ? « Jack, c'est ça ? » fit-il soudainement, son souvenir remontant doucement à son esprit. Bien qu'il ne se rappelle toujours pas du moment de leur rencontre... « Vous n'avez rien ? » lui demanda-t-il, tentant par la même occasion de se remémorer...quelque chose.

avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : Wallace R. West, allias Kid Flash
Date d'inscription : 28/04/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 417
Batarangs : 1500
Age du joueur : 20 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
Dim 3 Juin - 23:44
Revenir en haut Aller en bas
Race for Life
U n vrai choc ! J’aurais bien voulu être comme Catwoman, mais en mec ! Car je serais retombé sur mes pattes et déjà prêt à repartir le plus vite possible, au lieu d’avoir fesses à terre et me frotter l’épaule pour faire passer la douleur. Levant le regard, je m’attendais à voir l’un de mes poursuivants, braquant son arme sur moi, un rictus mauvais sur le visage, réclamant l’objet que j’avais volé, après qu’eux l’avaient volé. Oui, la justice était compliquée. Mais au lieu de voir un mafieux péruvien avec grosses lunettes de soleil, c’était un jeune, roux et bien mince qui se tenait là, devant moi. Et vue son accent, il n’était pas d’ici comme moi.

J’écarquillais des yeux quand il me reconnut, m’appelant sous mon nom. Mince ! Je ne le reconnaissais pas moi, je me sentais donc bête. Réfléchis Jack, Réfléchis ! Où avais-je bien pus croiser un jeune garçon aux cheveux de feu ? L’anniversaire de Linda Stowks ? Non, il était dégarni. Maggie Marzenna transformée ? Non plus, elle se serait déjà manifestée sans doute. Oui ! Pendant l’exposition de Sacramento le mois dernier ! Ah non plus, c’était une fille en fait. Bon sang, je n’arrivais pas à remettre son visage quelque part. Et pourtant, oui, il avait un quelque chose de familier. Cependant, je ne pouvais pas rester comme ça, et ne rien dire, il fallait que je lâche quelque chose. De profond et d’intelligent pour ne pas se griller.

"Euh... Ben heu.. Oui. E toi alors, c'est bien toi… ? Mon vieux ?"

Bravo j’avais envie de me tuer là. Mais ce ne sera pas la peine, car j’eus droit à un moment salvateur. Car oui, mes poursuivants m’avaient retrouvé ! Les mêmes qui voulaient me tuer… La vache ! Pas facile la vie. Bon, ces derniers crétins sortir leur flingue. Sans doute fatigué de me courir après depuis tout à l’heure et presser d’en finir. Et ceux, malgré la présence de la foule tout autour de nous. Comme par réflexe, je poussais cet inconnu oublié dans la ruelle, afin de le protégé des balles de ces gusses.

"Je suis vraiment désolé mec ! Il faut que j’y aille ! Ravis de t’avoir retrouver !"

Le mieux que je puisse faire, serait d’attirer ces malades loin de là. De quoi mettre à l’abri le rouquin. La police pourrait intervenir pour calmer le jeu, mais j’étais prêt à parier que ces malfrats avaient des cartes Joker dans leur manche pour se sortir de pareil moment, contrairement à moi. J’avais bien plus de chance de finir derrière les barreaux ou une balle dans la tête, qu’eux se voir devant un juge pour avoir tiré dans la foule. Cette foule, qui paniquait en entendant tirer, et qui cherchait un endroit pour s’abriter, avait un avantage. Dans la cohue, je devenais invisible, mais j’étais tout de même mal à l’aise, inquiet que des innocents puissent se faire toucher et paye un si lourd prix, alors qu’ils n’avaient rien demander.

Il fallait vraiment que je m’éloigne, que je serve d’appât pour éviter que ce soit la populace qui devienne la cible de ces truands. Alors, fidèle à mes principes, je me fis bien voir, faisant face à ces derniers pour qu’ils se concentrent sur moi, et non sur un passant. La stratégie fonctionna, l’un d’eux indiqua ma présence à ses amis, et la courses poursuites reprit. Un jour, ma bonté me perdra, mais je préférais que ce soit ma vie qui soit sacrifier, au lieu d’innocent. Je me répétais je sais, mais c’était une vérité. Plus je courrais dans ces ruelles, plus j’eus le sentiment que chaque seconde était la dernière. Les coups de feu se firent de plus en plus fort et précis, et les sirènes de police étaient loin, comme si l’espoir disparaissait peu à peu, pendant que je m’approchais de ma fin. Ma fin qui ressemblait à un cul-de-sac, une porte en bois verrouillé entre deux murs définissant ma cage. Il y avait un rebord sur ladite porte, servant à accrocher des fleurs. Je voulais bien tenter d’y grimper pour trouver une sortie, mais à peine y trouvais-je appuis, que la barre en métal céda, me laissant retomber au sol.

Je n’étais pas retombé de très haut, alors je ne me fis point mal. Juste atterrir sur mes pieds comme je le désirais. Avais-je au moins le temps de trouver une autre issue ?

*Tu es fait le ricain, ce sera sans doute rapide.*

Apparemment non. Je levais donc les mains, faisant face à ces deux hommes armés qui souriaient comme des sadiques. Il fallait encore faire appel à toute ma capacité intellectuelle pour me trouver un plan tordu et filer. Si on m’avait greffé un ordinateur à mon cerveau, ce serait le pied. Malheureusement, je devais me contenter de ce que j’avais. Pas rassurant non ?

*Allez les gars ! Si on trouvait un arrangement entre hommes d'affaires ?*

Mouais, ils ne semblaient pas emballer par l’idée, et je savais qu’ils n’attendaient qu’une chose pour me cribler de balles, juste par plaisir. Réfléchissant, je me mis à regarder derrière eux, comme attirer par un événement qui était en train de se produire. Quelque chose d’intriguant et visiblement dangereux. Les deux hommes le remarquant, en firent autant. Oh bon sang ! Ils ont marché ces imbéciles ! Saisissant ma chance, je fonçais sur un premier, lui rentrant dans le lard, coup bien placer dans l’estomac, l‘estomaquant. Il cracha sur le coup et se plie en deux au sol, lâchant son arme. Ayant encore un peu de force, je voulais me charger du second, croyant avoir le temps. Hélas, ce ne fut pas le cas. Il était plus rapide que moi, braquant son canon entre mes deux yeux, et exerçant une pression sur la détente…


Codage par Libella sur Graphiorum

__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Lun 4 Juin - 10:33
Revenir en haut Aller en bas

Il avait beau ressasser le moindre de ses souvenirs dans sa tête, les retourner encore et encore, il ne parvenait pas à mettre la main dessus. L'identité de cet homme lui était pourtant revenu en mémoire, le rouquin se rappelant même que c'était Dick qui l'avait divulgué… Mais dans quel contexte ? A quel moment ? Ça, il ne s'en rappelait tout simplement plus. Et il s'en sentait presque frustré alors que l'homme qui s'était littéralement jeté sur lui n'avait que pour nom celui d'inconnu. Il n'arrivait pourtant pas à réfléchir convenablement, les paroles affolées et envahies par la tristesse de Monsieur Loyd résonnant encore fraîchement dans ses oreilles. Le speedster était perdu… Et le souvenir de sa mère le hantait encore maintenant, l'empêchant de retrouver ses esprits et la lucidité qui le caractérisait habituellement. Même son trait d'humour s'était volatilisé, remplacé sans la moindre vergogne par le doute et la dépression. C'était pourquoi il ne fut pas réellement


Race for life.








surprit en entendant la réponse de son interlocuteur, persuadé qu'il n'avait – lui non plus – aucune idée de qui il pouvait être. « Euh... Ben heu.. Oui. E toi alors, c'est bien toi… ? Mon vieux ? ». Heureusement que le ridicule ne tuait pas, ils seraient alors tous deux complètement foutus… Wally manqua d'ailleurs de laisser échapper un rire face à l'assurance de Jack qui tentait de ne pas lui montrer son désarroi. Quand brusquement, des cris se firent entendre non loin d'eux ainsi que l'écho de coups de feu qui retentirent dans leur direction. Le speedster releva rapidement la tête, cherchant la source de toute cette agitation, avant de finalement identifier le danger comme étant quelques gorilles tous armés jusqu'aux dents… Évidemment, ça ne pouvait jamais être des gars tout maigre...non. Mais après qui pouvaient-ils bien hurler comme ça ? Il allait se lever afin de réagir, aider ces pauvres passants qui hurlaient à la mort tout en courant afin de se cacher, lorsqu'il se sentit partir en arrière, poussé par une force dans une ruelle derrière. Il eut juste le temps de glapir de surprise avant de voir Jack se relever et prononcer des paroles qui prirent soudainement sens alors qu'il s'éloignait rapidement. Alors c'était lui le fauteur de trouble… Wally soupira tout en se relevant. « Jack, attend ! » hurla-t-il après son homologue, tentant en vain de couvrir la cohue générale de sa voix. Mais le brun ne l'entendit pas – ou avait-il fait semblant ? - et continua, attirant l'attention des malabars afin qu'ils se concentrent sur sa personne.

Wally soupira une dernière fois, hochant la tête de gauche à droite avant d'aller à la suite du brun, ne pouvant utiliser ses pouvoirs alors que la foule était encore aussi dense. Il traversa alors la cohue, jouant des mains et des coudes afin d'espérer se frayer un chemin jusqu'à son homologue, sûrement en danger au vu des gusses qui lui couraient après. Néanmoins...il les perdit rapidement de vue, un groupe d’autochtones le heurtant violemment sur le côté alors qu'ils cherchaient à fuir la place. « Excusez moi…. Excusez-moi ! » se lamenta le pauvre rouquin qui était coincé entre le fessier d'une grosse dame et le ventre d'un barbu, cherchant du mieux qu'il pouvait à se dégager de se piège humiliant. Pendant ce temps, du coin de l’œil, il voyait le brun s'éloigner, s'engouffrant dans les ruelles étroites et si caractéristiques du Pérou, ne pouvant tout simplement pas le suivre. Il ne pouvait que tendre la main vers la silhouette de l'homme disparaissant peu à peu, tandis que lui même avait l'impossibilité de se libérer. Bordel !! pensa-t-il alors en tirant de toutes ses forces afin de se défaire de cette emprise insalubre, dégageant du mieux qu'il pouvait les corps encore entassés sur sa pauvre personne. Il finit cependant par se dégager, cet exploit lui valant bien quelques bonnes minutes de trémoussements dans la poussière...

Il courut alors – à vitesse humaine – dans la direction où avait disparu Jack et ses poursuivants, tournant dans des ruelles toutes plus étroites les unes des autres, se dirigeant vers la droite, vers la gauche avant de complètement perdre son chemin… Il ne savait plus où il était. Les murs se ressemblaient tous, les portes complètement similaires. Et lui, comme un imbécile recouvert de poussière, il déambulait sans avoir la moindre idée de la direction à prendre. Il tournait en rond depuis plusieurs longues minutes dans une contrée qui n'était pas la sienne, jusqu'à ce qu'enfin, des coups de feu se firent entendre non loin de sa position. Il se précipita alors vers la source du bruit, se camouflant au coin de la ruelle traversée par une seconde, contenant visiblement le brun ainsi que ces deux malfrats. Wally passa une tête à travers sa cachette, observant l'altercation avec attention. Il entreprit par la suite de prendre son sac, en ressortant son fameux costume qu'il ne quittait presque jamais, avant d'user de sa vitesse surhumaine afin de l'enfiler, cachant le sac d'en un renfoncement du mur de la ruelle afin de le récupérer plus tard. Et il était temps : le rouquin n'entendait plus le vacarme de la lutte. Il posa son regard en direction de Jack avant d'écarquiller les yeux et de disparaître, sa traînée jaune caractéristique se dirigeant vers le duo. Le brun à deux doigts de la mort, le canon de l'arme de son adversaire pointé entre ses deux yeux et le doigt enclenché sur la détente. Wally – désormais dans le rôle de Kid Flash – apparut soudainement en face du méchant, saisissant son bras avec force avant de le lever en l'air, éloignant le danger du visage de sa victime, le coup partant néanmoins et éclatant comme un coup de tonnerre dans les oreilles du héros, qui grimaça sous l'effet assourdissant. « Putain ! » râla-t-il avant de tordre le poignet du gorille, lui arrachant un cri de douleur tandis que l'arme venait s'écraser par-terre. « Je viens de vivre la rencontre la plus étrange de ma vie qui m'a fait me souvenir de choses que j'aurai préféré oublier, de me faire jeter à terre, et écraser par une foule en panique. Je me suis perdu dans cette foutue ville et maintenant tu viens de m'éclater les tympans ! J'espère pour toi que tu as une bonne mutuelle... » continua-t-il avant de violemment frapper la mâchoire de son opposant, l'assommant sur le coup.

Il secoua sa main, rendue douloureuse par le contre-coup avant de se tourner vers le brun, un large sourire aux lèvres. « Et ben, on peut dire que toi, t'as l'art de jouer le touriste ».

avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : Wallace R. West, allias Kid Flash
Date d'inscription : 28/04/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 417
Batarangs : 1500
Age du joueur : 20 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
Lun 4 Juin - 23:36
Revenir en haut Aller en bas

Race for Life
J’ ai étais sauver par une grosse tâche jaune ! Il y avait aussi des supers héros au Pérou ? Non mais sérieusement, au moment où je croyais que j’allais avoir un troisième œil, un gars vêtu de jaune, le carnaval de Rio c’est au Brésil, s’était mis entre le gros malabar et moi, brisant son bras et envoyant le projectile là, où il ne risquait de faire de mal à personne, tout en se plaignant de sa journée, pauvre chou. Ce n’était pas lui qui s’était fait arnaquer sur le prix d’un burrito à l’aéroport. Ces jeunes…

En une ou deux secondes, le second assaillant fut mis hors d’état de nuire. J’étais un peu impressionnant, pas autant que devant son costume jaune qui ne passait pas inaperçu. Par contre, ce n’était pas un super-héros péruvien, mais américain comme moi, si j’en jugeais par son dialecte et ce qui ressemblait à de l’humour. Me redressant, je me mis à épousseter mon pantalon avec mes mains pour faire tomber poussière et saleté qui se seraient accrocher sur moi, depuis que j’avais sauté à travers cette fenêtre.

"Ha ! Mais que veux-tu, on aime tout visiter tant qu’il n’y a pas de ruban ou de panneau qui dit « accès interdit » et excuse-moi, mais des gros gardes armés devant une porte et des cris sortant de derrière, laisse place à l’interprétation."

Visiblement, j’allais bien aussi. Ayant fini de me débarbouiller, je vérifiais rapidement le contenu de mon sac et soufflai soulager de voir qu’il n’eut de casse et que je n’avais rien perdu durant l’altercation. Sinon, ce serait un véritable inconvénient. Le refermant, je me tournais vers mon Héros et lui tendis la main tout sourire pour le saluer comme il se devait. Après tout, il m’avait évité une mort certaine et ce serait la moindre des choses que de le remercier de manière civilisée. Moi civilisé, la bonne blague !

"Merci beaucoup pour votre aide, sans vous je dormirais dans les ordures. Jack Emerson, enchanté, et vous êtes sans doute Flash ? Curieux, j’ai toujours cru que vous étiez en rouge."

Me concentrant un minimum, j’eus l’étrange sensation de l’avoir déjà rencontré quelque part. Deux fois dans la même journée, c’était troublant, je perdais la tête ? Mais sa voix avait quelque chose de familier, je l’avais déjà entendu quelque part, mais où ? Il fallait dire qu’après être poursuivi et manquer de se faire tuer dix fois dans la journée, il y avait de quoi avoir quelques problèmes de mémoire. C’était une excuse valable monsieur le juge, sinon je plaide la folie et là, j’aurais gain de cause. J’ai vraiment besoin de vacances en réalité.

"Excusez-moi, mais nous ne serions pas déjà rencontrer ? Ce ne serait pas vous que j’aurais renverser par accident tout à l’heure ?"

La seule personne pour le moment à qui je pouvais rapprocher Yellow Flash, était ce gamin que j’avais percuter il y a quelques minutes dans la ruelle. Si tel était le cas, il faudrait que je me fasse bien pardonner, car en plus de jouer le mal élevé, il était venu me sauver, j’avais de quoi me sentir honteux rien qu’un minimum. Il devait sans doute exister dans ce cas une solution pour remédier à ce problème, on me disait douer pour trouver ce qu’il fallait pour calmer les esprits et se faire des potes. Si tel était le cas d’ailleurs, ma liste d’ennemis voulant clouer ma tête au-dessus de leur cheminée ne serait pas aussi longue, fallait dire. Et justement, cette même liste venait de s’allonger. Prions donc que je ne rajoute pas un super héros dessus, ce serait un comble tout de même. Cela me rappelait Kory, un début pas facile, pù nous manquions de nous étriper mais à la fin, ca c’était plutôt bien fini, en quelque sorte… En tout cas avec Nightwing, ça c’était cool, et Deadshot… Ben j’avais bien aimer aussi, même s’il était un peu bizarre. Où en étais-je déjà ?


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Mar 5 Juin - 9:57
Revenir en haut Aller en bas

Le sourire du rouquin n'était qu'une façade alors qu'il tentait – en vain – d'oublier ce son aigu qui résonnait jusqu'au fin fond de son crâne. Le tir de l'arme lui avait vriller les tympans et le pauvre ne pouvait que subir tout en agissant comme il le faisait habituellement : de manière sarcastique. Aussi, et malgré le mal qui parasitait son audition, il ne put s'empêcher de railler l'adulte quant à son rôle de touriste au sein de cette région. Après tout, il avait une façon bien à lui de visiter le pays… Bien qu'il était réellement curieux de connaître la raison de toute cette agitation… Comment un brave type comme lui avait-il pu tomber dans une telle situation, avec deux gusses armés le coursant comme s'il leur avait volé leur goûter ?


Race for life.








Ça laissait évidemment place à une sincère réflexion sur les activités que menait Jack, mais Kid Flash étant quelqu'un de poli et d'avisé, il ne le questionna pas sur ce sujet. Du moins, pas pour le moment... Il préféra suivre du regard celui qui se serait fait tuer s'il n'avait pas été là, souriant face à la réponse qu'il se décida à lui donner. « Si vous le dites. » ricana Wally avant de fixer le sac que Jack s'évertuait à fouiller, soupirant de soulagement après son inspection. La source de tout ce conflit siégeait-elle à l'intérieur ? Wally en aurait mis sa main à couper – et dieu sait qu'il l'aimait, sa main. Sauf que son esprit ne put se faire d'avantages de scénarios rocambolesques, le brun l'en stoppa net en lui tendant une main amicale. « Merci beaucoup pour votre aide, sans vous je dormirais dans les ordures. Jack Emerson, enchanté, et vous êtes sans doute Flash ? Curieux, j’ai toujours cru que vous étiez en rouge. » psalmodia-t-il en serrant la main de son sauveur, arrachant à ce dernier un léger sursaut de surprise. Il avait légèrement décroché lorsque le nom de son héros préféré était soudainement apparut au cours de cette présentation amicale. Flash ? Que faisait-il au Pérou ? En mission sûrement… Jusqu'à ce que le cerveau si rapide du rouquin ne fasse finalement le rapprochement, voyant le regard de Jack plongé dans le sien. « Oh, non ! Vous vous trompez ! Je suis sa version miniature en fait, le poussin jaune...l'impulsif. » plaisanta-t-il avant d'à son tour se présenter : « Je suis Kid Flash, enchanté également. » finit-il par dire tout en serrant en retour la main du brun.

L'étrange sensation de reconnaître son visage frappa le rouquin une fois encore, titillant ses méninges pour au final ne lui laisser qu'un bref sentiment de frustration. Il le savait, et il l'avait sur le bout de la langue...pourtant rien ne lui venait. Et ce n'était pas parce qu'il l'avait croisé sous sa version civil il y avait de cela plusieurs minutes, non. Ce dont il se souvint en revanche, c'était de ses précieuses notes laissées dans son propre sac à dos qu'il avait soigneusement caché quelques pas plus loin avant l'altercation… Sac qu'il devait absolument récupérer avant que quelqu'un ne se décide à le lui voler pour le revendre sur un quelconque site. Aussi s'excusa-t-il prestement auprès de Jack et disparut brusquement. Revenant quelques nanosecondes plus tard avec un nouvel équipement ajusté correctement sur son dos. Le rouquin se sentait mieux et plus rassuré. Il n'aurait pas aimé perdre ses carnets avec toutes ces informations sur les tachyons – principales raisons de son déplacement au Pérou quand même...

C'était avec son cher sac sur le dos qu'il refit face à Jack, tout sourire, alors que ce dernier lui posait la question qui aurait dû alarmer Wally. Si la première partie de sa tirade lui avait fait hausser les sourcils, surprit de voir que lui aussi se posait cette même question, la seconde partie, en revanche le refroidit quelque peu. Nul doute qu'il était observateur, ce brun… Ou bien était-ce là qu'un fait évident ? Dans tous les cas, le rouquin se demanda s'il devait infirmer ou affirmer ces propos. Pouvait-il lui faire confiance ? Au risque de divulguer sa véritable identité à un visage qu'il avait forcément dû croiser à un moment donné ? Wally n'aimait pas trop l'idée, mais il devait se rendre à l'évidence… Jack lui avait sauvé la vie en le repoussant dans une ruelle afin qu'il ne se prenne aucune balle perdue. Et lui-même l'avait sauvé d'une mort certaine il y avait quelques minutes. Ils étaient certes quitte, mais – pour une raison qu'il ignorait – il sentait qu'il n'avait rien à craindre de lui. Alors il hocha la tête, tout sourire. « En effet, c'est moi ! Perspicace, hein. C'est vraiment impressionnant… Remarque, un gamin de ma taille qui se change en héros pour apparaître devant vous quelques minutes après...ça devait pas être compliqué à deviner. » siffla-t-il, admiratif. « Je m'appelle Wallace West, mais tu peux m'appeler Wally ! » continua-t-il en le tutoyant brusquement.

« Alors dis-moi, Jack. Qu'est-ce qu'un type comme toi fait au Pérou ? A part se faire courser par une bande de gorilles révoltés, j'entends... »

avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : Wallace R. West, allias Kid Flash
Date d'inscription : 28/04/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 417
Batarangs : 1500
Age du joueur : 20 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
Sam 9 Juin - 18:51
Revenir en haut Aller en bas
Race for Life
L e gamin se présenta sous le nom de Kid Flash. Voilà un drôle de patronyme, qui expliquait pas mal de chose, surtout la différence de couleur entre son costume et celui de Flash l’éclaire écarlate. Marrant, j’ai toujours trouvé un peu bizarres les noms de certains super-héros, surtout quand ils rajoutaient « Man, Woman, Girl, Boy, Kid » Et pourquoi pas « Senior ou Junior » ? Mais à la longue, ils ne se perdaient pas dans tous ces pseudos ? Ils ne risquaient pas de prendre un déjà prit et risquer des poursuites pour droit d’auteur ?

"Kid Flash ? Enchanté dans ce cas. Je vous en dois une, même si c’est un peu ton boulot, mais voilà. Par contre, c’est curieux, mais j’ai l’impression d’avoir déjà vue votre costume en vrai, on ne serait pas croiser ailleurs ?"

Sans doute, avais-je déjà vue ce jeune héros sur internet ou à la télé. Pourtant, ce souvenir flou suggérait une rencontre en IRL. Voilà que je cause comme un jeune. Comme quelqu’un que j’avais déjà croisé il y a un bon moment, mais sans pouvoir y mettre une date et un endroit précis. Déjà, Kid confirma que c’était bien lui, le jeune garçon que j’avais bousculé, après un curieux courant d’air. Et de plus, il ne cacha même pas son identité secrète, ce qui avait le don de me surprendre et me mettre mal à l’aise. Les super-héros, ne devaient-ils pas garder leur nature civile secrète ? À moins que Wally, savait ce qu’il faisait et n’avait peut-être rien à perdre si tout le monde connaissait son véritable nom. Passant ma main dans les cheveux, je cherchais mes mots, après une telle présentation.

"Wouahou ! Ben, je suis désolé pour ça. Je ne t’avais pas vue je ne regardais pas trop derrière moi. Et ne connaissant pas ton identité, je pensais que les balles pouvaient avoir raison de toi. Désolé."

J’ignorais d’ailleurs si les Flashs avaient peur des balles. D’ordinaire, ils devaient les éviter avec leur superbe vitesse non ? En tout cas, je me sentais bien bête d’avoir sauvé la vie d’un super-héros, il n’avait pas besoin de moi, même si à cette époque très très récente, j’ignorais qui, il était. En plus, il était venu me sauver. Bon, excusez-moi de me mélanger un peu là, mais rencontrer un des anges gardien de notre planète, il y avait de quoi faire perdre ses moyens. Pas autant quand j’avais rencontré Aquaman, mais tout de même. Même si ce n’était qu’un jeune. Ce dernier me posa donc la question pour savoir un peu le pourquoi j’étais ici. J’imaginais que comme il m’accordait sa confiance pour me dire, qui, il était, je pouvais en faire autant en parlant de ma mission.

"Et bien je..."

Lorsque tout à coup, des gens poussaient des cris de terreur. Les voitures qui circulaient sur la route d’en face glissèrent sur le chemin en béton pour esquiver un engin, qui ressemblait à une voiture d’un monde post-apocalyptique, style Mad Max. Ce monstre de fer bouchait toute la vue entre les maisons qui longeaient notre ruelle, devenant un mur renforcer. Inutile de chercher bien loin pour savoir ce qu’il se passait. Tapotant sur le bras de West, je lui soufflais :

"Je fuis les 4X4 blindé remplit de gorilles révoltés aussi. Aller viens suis-moi, je connais un endroit où on sera tranquille. Mais je te conseil de te changer avant"

Peut-être était-ce par habitude que je proposais de rejoindre un de mes « repères. » Quand les méchants me collaient au train, c’était toujours ainsi que je procédais. Après, Kid Flash pouvait sans doute s’occuper d’eux sans problème, je n’en doutais pas. Mais on pouvait avoir peur d’un futur incident diplomatique. Un super héros étranger venant faire justicier dans un autre pays, il y avait de quoi provoquer une crise.

Nous rejoignons donc mon hôtel. Sur le guide, il n’avait qu’une étoile, mais il offrait juste ce dont j’avais besoin. Et il était un peu à l’écart de la ville, dans un coin isolé, parfait pour que mes poursuivants mettent un temps fou pour me rattraper. J’étais couvert de sueurs et de saletés, mais je ne pris pas de suite une douche, non avant d’aller rejoindre ma chambre, je nous fis installer dans le petit café de l’hôtel et commanda deux boissons chaudes pour moi et mon nouvel ami. Prenant place à une des petites tables rondes en bois, je posais juste à côté de moi mon sac avant de m’intéressait à Wally. Il avait tout d’un type bien, mais pour l’heure, le contenu de ma besace était bien trop important. Bref.

"Alors Wally West ? Tu es bien loin de chez toi comme moi. Que fais-tu au Pérou ?"



Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Lun 11 Juin - 8:52
Revenir en haut Aller en bas

Peut-être aurait-il dû penser de prime abord à conserver son identité secrète… Affirmer le fait qu'il était bel et bien le gamin que Jack avait renversé un peu plus tôt exemptait pour autant la révélation de son véritable nom. Cependant, Kid Flash restait Kid Flash. Si c'était bel et bien un rôle qu'il s'amusait à jouer dans le but plus sérieux de sauver les personnes ayant éperdument besoin d'aide, il restait néanmoins ce gamin impulsif et sûr de lui. Sa personnalité, elle, ne se cachait pas derrière un masque. Elle s'exprimait au bon vouloir des situations, sans même que le rouquin ne s'y attende. Aussi rapide que pouvaient l'être ses jambes, sa langue parvenait pour autant sans mal à suivre le mouvement. Au plus grand dam de ses coéquipiers et autres interlocuteurs qui le rencontraient pour la toute première fois. Oui, K.F était irrécupérable lorsqu'il s'agissait de sociabilisation.


Race for life.








Autant dire qu'il n'y allait pas de main morte et qu'il fonçait – tête baissée – quitte à se prendre le mur de plein fouet… Et il ne regrettait jamais ses décisions. Il sentait en la présence de Jack quelque chose de rassurant. Il ne savait pourquoi, mais il pouvait lui faire confiance. Puis, au vu du type de personnes qui étaient à sa poursuite et qui avaient cherché à le tuer il y avait plusieurs minutes, le rouquin pouvait facilement dire qu'ils jouaient tous les deux dans la même cour. « Wouahou ! Ben, je suis désolé pour ça. Je ne t’avais pas vue je ne regardais pas trop derrière moi. Et ne connaissant pas ton identité, je pensais que les balles pouvaient avoir raison de toi. Désolé.» fit Jack après cette belle révélation dont il ne devait absolument pas s'attendre : ce n'était décidément pas Batman qui irait révéler à un parfait inconnu ses petits plaisirs secrets lorsqu'il ne portait pas son costume, pas vrai ? Wally hocha alors négativement la tête, chassant d'un simple geste de la main les excuses de son nouvel ami. « Oh ne t'inquiètes pas, ton aide m'a été précieuse ! Je ne m'attendais pas vraiment à une attaque en pleine place du marché... » lui répondit-il alors dans le but sincère de le rassurer.

La question du brun fit cependant réellement réfléchir Wally. Lui aussi avait une impression de déjà-vu en l'observant… Ce n'était clairement pas qu'une simple coïncidence, il n'y croyait pas. Cela voulait donc bien dire qu'ils s'étaient déjà croisé – ou aperçu – quelque part, sans s'être pour autant parlé. Mais où ? Où exactement ? Rien ne lui revenait. Le rouquin parvenait à se souvenir de formules scientifiques complexes, mais pas d'une simple rencontre ? « Moi aussi, j'ai l'impression que l'on s'est déjà croisé mais… je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. » répondit-il cependant à Jack, réfléchissant sérieusement à la question. La réponse, il l'avait vraiment sur le bout de la langue… Il revoyait le brun, tel un véritable sniper, tirer sur une armée de soldats dans une ville qu'il ne saurait renommer. Il se revoyait lui-même, se heurtant à des forces extérieures et tenter de repousser l'envahisseur. Mais toutes ses images n'étaient que floues dans son esprit... Jusqu'à ce qu'il se remémore la boutique de lingeries dans laquelle il s'était retrouvé piégé avec Dick, blessé. De l'attaque de Scandal Savage à Washington DC et de la participation de héros, civil et autres indépendants à cet événement. « Washington DC ! L'attaque des Savage sur la ville ! C'est là-bas qu'on s'est rencontré… Ouais, enfin, qu'on a dû s'apercevoir en tout cas. » répondit alors le rouquin, avec conviction, en faisant presque sursauter le pauvre Jack. Il en était sûr en tout cas.

Wally posa à son tour la question du pourquoi Jack se retrouvait dans un tel endroit, et alors que l'intéressé allait lui répondre, il fut interrompu par des cris apeurés perçant le calme de la ruelle dans laquelle ils se trouvaient. D'incroyables monstres sur roues débouchèrent brusquement, bloquant totalement le chemin, tel un mur gigantesque qui serait apparu comme par magie là où il n'y avait qu'une grande ouverture il y avait peu. Kid Flash écarquilla presque les yeux de surprise avant que son homologue ne lui tapote sur l'épaule afin d'avoir son attention : « Je fuis les 4X4 blindé remplit de gorilles révoltés aussi. Aller viens suis-moi, je connais un endroit où on sera tranquille. Mais je te conseil de te changer avant... » lui fit ce dernier, confiant. Le rouquin le regarda étrangement face à sa recommandation de changer de vêtements. Sûrement craignait-il de futures représailles qu'il ne souhaitait pas à son nouvel ami ? Dans tous les cas, KF l'écouta et, en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "fusillades", il était prêt, son costume soigneusement plié et rangé dans son sac à dos.

.  .  .

Les deux compères sortirent donc rapidement de la ville, se dirigeant visiblement vers un hôtel situé un peu à l'écart. Un endroit parfait pour des personnes fuyant un groupe de truand lourdement armé. Pour autant, ils s'installèrent tranquillement à la terrasse du café de la bâtisse, le brun commandant deux boissons chaudes parfaitement adaptées à leur situation : Wally avait bien besoin de se revigorer… « Alors Wally West ? Tu es bien loin de chez toi comme moi. Que fais-tu au Pérou ? » lui demanda Jack, non s'en avoir esquivé la propre question du rouquin. Évitait-il le sujet parce qu'il avait des raisons qu'il ne souhaitait pas divulguer ? Possiblement. Et KF le comprenait totalement. Aussi ne releva-t-il plus longtemps ce manque de réponse et s'installa-t-il confortablement dans son siège. « J'assistais à une conférence sur les Tachyons avant de rencontrer personnellement l'homme qui effectuait cette présentation. J'avais...des choses à lui demander... » Choses qu'il n'avait pu éclaircir d'ailleurs, mais ça, Jack n'avait pas vraiment besoin de le savoir.

avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : Wallace R. West, allias Kid Flash
Date d'inscription : 28/04/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 417
Batarangs : 1500
Age du joueur : 20 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
Ven 15 Juin - 15:24
Revenir en haut Aller en bas
Race for Life
W ashington DC ! Évidemment, je m’en souvenais à présent. Oui, cet étrange éclair jaune qui courait partout et combattait les méchants envahisseurs. Je m’en souvenais à présent. Quelle journée c’était, avec les tirs, les explosions, etc. Et tous ces super-héros qui faisaient pleuvoir leur puissance du ciel à la manière des dieux olympiens sur les Titans ou la Fox. Ce jour-là, comme pour beaucoup d’autres, j’avais vraiment cru que j’allais y passer. Au moins, ça c’était bien fini, les héros et l’armée avaient réussi à repousser l’ennemi et cette princesse maléfique. Et c’était ce jour-là, où j’avais rencontré Rob, alias Nigthwing. Qu’est-ce qu’on avait picolé, il avait une sacrée constitution le bougre.

Pendant que nous prenions un petit encas au restaurant de l’hôtel, j’écoutais avec attention Kid Flash, alias Wally West. J’étais tenté de le surnommer Wally Wonka. En l’entendant parler de sa conférence sur les Takions, ou Tachilion ou je ne sais plus, j’hochais la tête, alors qu’en réalité, je n’avais pas trop idée de quoi, il s’agissait. Il m’arrivait d’apprendre quelques leçons sur la physique et la chimie, mais ce n’était pas mon domaine d’expertise. Après, j’avais aussi quelques connaissances sur la technologie alien, mais elle restait très limitée. Que vouliez-vous, chacun son domaine, ce qui permettait à tous de collaborer et travailler de façon unis. N’était-ce pas merveilleux ?

"Et cette personne, tu as pus la rencontrer et lui poser les questions que tu voulais ?"

Je n’espérais ne pas être trop intrusive dans mes questions. Ce n’était que par simple curiosité, et envie d’en apprendre un peu plus sur Wally. Après tout, ce n’était pas donné à tout le monde de rencontrer un super-héros. Le mieux serait de bien le voir, une fois qu’il vous ait sauvé la vie, avant de prendre la fuite. Mais discuter avec l’un d’eux… C’était rare. Et cela m’arrivait de plus en plus, je ne savais pas quelle bonne fée, j’avais pu aider pour m’accorder une telle chance. Et puis, je devais avouer que déjà, j’appréciais beaucoup ce gamin. Il était jeune, mais sympathique. Assez marrant en plus, il devait se taper de ces délires. Et puis se sauver mutuellement la vie rapprochée pas mal, même si c’était lui qui était en avance sur ce point-là.

Avec la cuillère, je touillais le café qu’on venait juste de nous servir. J’humais les arômes qui s’échappaient de cette boisson chaude. Il s’agissait sans aucun doute d’un excellent remontant après une tentative de meurtre. Et j’avais réellement besoin d’un remontant pour le long voyage qui m’attendait pour la suite. Je devrais sans doute me lever bien tôt demain, voir ne presque pas dormir pour arriver bien évite et éviter si possible, nos amis à gros flingue. La route sera longue et périlleuse, enfin, pas plus que d’habitude.

"Ah le café ! Si tu poses la question, tu verras que peu de monde sache son origine. On te dira dans les pays arabes, ou même en Amérique. Alors qu’en réalité, ce doux breuvage viendrait au départ d’Éthiopie. Ils en faisaient comme nous, une boisson ou des aliments. Et ce n’est que des siècles plus tard qu’il sera exporté à l’étranger. Début XVIIe, cela arrive chez nos ancêtres Européens. Fin du siècle, il vint rendre accro nous pauvres Américains, avant de devenir un symbole national, surtout depuis la guerre d’indépendance. Normal, nous n’avions plus de thé haha."

Et voilà, c’était tout moi. Il fallait que je ramène ma science et que je soule mon nouvel ami. Je ne pouvais pas m’en empêcher. Chaque chose que je voyais, avait comme un effet sur moi. J’y revoyais mes leçons à la faculté, et mes recherches et découvertes sur le terrain. Et pousser par une force inconnue, je fis un long exposer. On m’avait déjà sifflé que je devrais enseigner, avoir une chair et être un véritable Indiana Jones. Malheureusement pour eux, je ne m’y voyais pas, coincé derrière un bureau tous les jours. Au moins, je partagerais ma passion et mon savoir, mais j’avais une préférence pour passer mes jours sur le terrain, moins ennuyeux.

"Pardonne moi, je ne voulais pas t’ennuyer, cela ma échapper."

Ceci me rappelait justement ma rencontre avec Feriel. Elle aussi dut supporter un de mes cours improvisé sur le cacao dans les civilisations Précolombiennes. Fort heureusement pour moi, la jeune femme était tout aussi passionnée et informée sur le sujet, de quoi éviter tout malaise. Mais je doutais que Wally soit tout aussi intéresser par le sujet, déjà qu’il semblait devoir régler ses propres problèmes le pauvre.


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Sam 16 Juin - 7:49
Revenir en haut Aller en bas
HRP:
 


Parler – même brièvement – de la courte entrevue qu'il avait pu avoir avec l'ancien collègue de sa mère avait ressorti en lui des souvenirs maussades précédemment enfouis tout au fond de son subconscient, qu'il aurait préféré ne plus jamais revivre. La surprise en apprenant que Loyd avait aimé Francine avait agit sur lui comme un coup de poing en plein dans l'estomac. Ajoutant à cette invasion de sentiments contraires un souffle irrégulier et bien trop difficile à faire sortir. Wally secoua cependant rapidement la tête, chassant du mieux qu'il pouvait ces sombres idées tout en se concentrant sur son homologue assit tranquillement en face de lui. Homologue qui hochait la tête à l'entente du terme « Tachyons » alors qu'il n'avait sûrement aucune idée


Race for life.








de ce que cela devait être. Le rouquin ne put s'empêcher de sourire alors, presque désolé de son manque de clarté. « Les Tachyons sont des molécules dont la vitesse dépasse même celle de la lumière dans le vide, précisa-t-il rapidement. Mais ce n'est pas vraiment important là maintenant... » Il n'allait décemment pas lui faire un cours sur la question, cela serait bien trop long et fastidieux pour les deux amis : pour Jack, parce que le sujet était bien trop complexe pour ne serait-ce qu'espérer y comprendre quoi que ce soit dès la première explication. Pour Wally, parce qu'il était bien trop fatigué pour n'expliquer que le stricte minimum tout en évitant les mots scientifiques et barbants pour le commun des mortels. Autant faire simple et ne pas s'attarder sur le sujet... Cela serait leur rendre un grand service.

Toutefois, Jack n'en avait pas finit avec ses questions. Comment lui en vouloir après le teaser que lui avait donné le rouquin ? Il était resté extrêmement vague sur ce qui l'avait amené au Pérou, pensant que sa seule réponse suffirait à satisfaire la curiosité naturelle d'Emerson. Raté… « Et cette personne, tu as pus la rencontrer et lui poser les questions que tu voulais ? » questionna-t-il alors, ne pensant sûrement pas à mal en relançant Wally sur le sujet. Mais le speedster ne put, lui non plus, retenir son visage de s'assombrir, ses sourcils de se plisser et ses lèvres de se pincer. Il soupira avant de se forcer à sourire, plongeant son regard dans celui de Jack. « Pas vraiment… Il était… Il était attendu autre part… Je n'en ai pas eut le temps... ». En soit, le rouquin disait la vérité. Il avait été tellement surprit par les révélations du conférencier qu'il n'avait pas trouvé la moindre opportunité de lui poser ses questions. Puis il était parti tellement vite… « Je le verrai une autre fois. » continua Wally, faisant tourner distraitement sa tasse dans ses mains avant de reprendre une gorgée.
Le silence qui suivit sa tirade fut des plus gênants mais Wally ne savait pas quoi dire afin de relancer la conversation. Une première pour lui sachant qu'il était connu pour son humour et ses belles répliques. Même un ananas serait plus intéressant que lui s'il se décidait à parler et à leur faire un karaoké, là, juste devant leurs yeux… Image étrange, mais l'état dans lequel se trouvait le jeune speedster actuellement pardonnait cette excentricité. Pour autant, Jack prit la parole, et l'en remercia grandement. Parlant avec tellement de passion de l'histoire du café, qu'il parvint à lui arracher un sourire sincère, lui faisant par la même occasion oublier ses travers. Jack était au moins aussi enthousiaste au sujet de l'histoire que lui-même l'était pour les Tachyons. Et le rouquin n'en fut que plus absorbé, l'écoutant comme il avait écouté précédemment Monsieur Loyd au cours de cette représentation, se retenant presque de prendre des notes. Il ignorait si Jack avait changé de sujet au vu du malaise qui s'était installé entre eux suite à la prise de paroles du héros, ou s'il s'agissait uniquement de sa façon d'être. Dans tous les cas, Wally lui en était reconnaissant. « Pardonne moi, je ne voulais pas t’ennuyer, cela ma échapper. » s'excusa brusquement Jack lorsqu'il revint à la réalité. Le rouquin rigola tout en secouant la tête. « Ne t'inquiètes pas, j'ai vraiment trouvé ça intéressant. Je ne suis pas un expert en café donc ton apprentissage élève ma culture ! » le rassura le speedster en buvant dans sa tasse.Son moral était d'ailleurs remonté.

« Bon… qu'est-ce qu'on fait maintenant ? » lui demanda Wally, certain que Jack ne l'avait pas emmené dans cet hôtel à l'écart de la ville, pourtant pourvu d'un coin billard juste à côté de son café, pour le laisser en plan quelques minutes plus tard...

avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : Wallace R. West, allias Kid Flash
Date d'inscription : 28/04/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 417
Batarangs : 1500
Age du joueur : 20 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
Jeu 5 Juil - 16:04
Revenir en haut Aller en bas
Race for Life
L a vache ! Comment un gamin pouvait en avoir tant dans le crâne ? C’était impressionnant. Je voulais dire, les jeunes que je connaissais s’intéressaient plus aux sports, aux filles et aux jeux. Jamais que j’en ai croisé qui vous parlez comme un génie avec des termes si soutenu, scientifique quoi. Croyez-moi, j’étais impressionné. Et encore, il n’avait pas fait un long exposer, ses quelques mots suffirent à me faire comprendre qu’en plus d’être un super-héros hyper actif, il était loin d’être bête. Je l’aimais de plus en plus le gosse.

D’ailleurs, j’imaginais bien lui et moi, nous lancer dans une joute de la connaissance, balançant notre savoir sans jamais que son interlocuteur puisse le comprendre. Ce serait comique. Par contre, j’avais noté que mentionner la rencontre avec son rendez-vous lui provoquait une certaine gêne. Visiblement, cela s’était mal passé. Très mal passer oui. Je pouvais supposer de tout et de rien, mais je préférais ne pas aller plus loin. Bon déjà cela ne me regardait pas, et puis je ne voulais nullement froisser mon nouvel ami ou le faire déprimer le reste de son séjour ici. Si une personne pouvait comprendre d’ailleurs sur les sujets sensibles qui puisse vous faire exploser, c’était bien moi. À cause de ma famille, on demandait à moi, de justifier leurs actes et prouver que je n’avais rien à voir avec eux. Une chose qui m’énerve. Puis, on me demandait aussi d’expliquer leur disparition, un sujet encore plus sensible. Donc, je préférais laisser passer, laissant le temps à Wally de digérer ce moment.

Super Kid Flash me posa la question sur la suite. Soulevant un sourcille, je fus dans un premier temps étonner par sa demande. Très honnêtement, j’ignorais ce à quoi, il s’attendait. Car niveau plan, j’y allais pas mal à l’improvisation, gardant juste le but initial en tête et où, je me débrouillais pour l’atteindre, évitant la casse au maximum.

"Et bien mon cher Wally West. J’imagine que nos routes devront se séparer. Je suppose que tu dois avoir pas mal de chose de super héros à faire, comme sauver le monde, une jouvencelle en détresse capturer par un super vilain etc. De mon côté, j’ai une course à faire, et donc je n’abuserais pas trop longtemps de ton temps."

Wally Wonka était un super héros. Comme Superman ou Hawkman, il devait parcourir la terre entière pour venir au secours d’innocents en danger. Et bien que je l’appréciasse et aurais aimer passer plus de temps avec lui, je n’étais pas égoïste au point de vouloir me garder un super-héros pour moi, alors que tant d’autres en avaient plus besoin. Il m’avait déjà sauvé plusieurs fois la vie aujourd’hui, n’abusons donc pas.

Je jetais juste un rapide coup d’œil vers mon sac, contenant le paquet afin de m’assurer qu’il était toujours là. D’ailleurs, c’était risquer d’y mettre quelque chose d’une si grande importance dedans. Mais j’ai dû me débrouiller avec les moyens du bord. En tout cas, une fois toute cette histoire finie, il sera en lieu sûr et ne causera plus le moindre souci à qui que ce soit. Je me retournais donc vers Kid Flash en civile afin de lui tendre la main, avec un sourire amuser, bien heureux de l’avoir rencontré.

"Je te suis en tout cas très reconnaissant pour tout ce que tu as fait pour moi. Si tu n’étais pas là, je serais sans doute dans le caniveau encore. Et apprendre à mieux te connaître est une grande joie pour moi. J’espère que nous nous recroiserons, en tout cas, bonne chance pour la suite mon pote."

Après une bonne petite nuit réparatrice, il faudra que je me lève bien tôt pour repartir à l’aventure et finir ce que je devais faire. Mais il était clair qu’il allait me manquer ce super rouquin. Comme tous ceux ayant put partager un bout d’aventure. Tout comme Lawton. Même si ce que j’avais appris sur ce dernier pouvait donner la chair de poule, je ne pouvais le croire, pas après ce qu’on avait vécu. Et même s’il courrait bien plus loin contre le danger que moi, j’étais inquiet à son sujet. Je me demandais ce qui a put lui arriver. Revenons donc à Kid Flash ce gamin avait tout pour plaire. De l’esprit, de l’humour, une forme d’optimisme contagieuse… Il me rappelait mon frère Mike un peu. J’aurais donc aimer encore mieux le connaître, mais le temps jouait un peu contre nous.


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Ven 6 Juil - 8:43
Revenir en haut Aller en bas

Sa question n'était certes en rien innocente. Si d'un premier point de vue, elle pouvait avoir un sens des plus simplistes – savoir si l'explorateur voulait faire une partie de billard ou même faire du lèche-vitrine en ville – ce n'était pour autant pas à ça que faisait référence le jeune rouquin. La véritable raison de la présence de Jack au Pérou l'intriguait. Ça, ajouté au fait qu'il ait été pourchassé par une véritable horde de gorilles armés jusqu'au dents et près à lui faire la peau au moindre regard de travers dans leur direction… De quoi intriguer la curiosité maladive du speedster. Mais la réponse que lui offrit son ami le prit vraiment de court : « Et bien mon cher Wally West. J’imagine que nos routes devront se séparer. Je suppose que tu dois avoir pas mal de chose de super héros à faire, comme sauver le monde, une jouvencelle en


Race for life.








détresse capturer par un super vilain etc. De mon côté, j’ai une course à faire, et donc je n’abuserai pas trop longtemps de ton temps. » Les sourcils de Wally se levèrent d'eux même tout au long de cette tirade. Allait-il vraiment le planter là, après ce qu'ils avaient vécus ? Certes, Jack était quelqu'un de gentil et prévenant, qui pensait avant tout aux autres avant sa propre personne – le rouquin avait put le constater durant ces derniers événements récents – mais là, il était franchement déçu. Pensant qu'il allait en savoir plus sur les activités du brun, dans un pays étranger… Vivre une aventure après ce fiasco qu'avait été son entrevue avec le conférencier au dos courbé par la tristesse... Au lieu de ça, Jack lui tendit une main qui se voulait amicale, un sourire amusé étirant ses lèvres. Kid Flash la regardant avec une moue digne d'un enfant de cinq ans dont le père lui aurait refusé une glace. Le brun le remerciant pour son aide contre ces malfrats parlant de sa joie de l'avoir rencontré. Wally plongea alors ses yeux dans ceux de son homologue. « Alors c'est tout ? Tu me plantes là après tout ce qu'on a traversé ? » lui répondit-il subitement.

Il ne voulait pas être désobligeant, le speedster, ni même accablé Jack de ses caprices aussi puérils que fondés. Mais, à défaut d'être raisonnable, il était intelligent. Il savait qu'Emerson avait plongé dans quelque chose d'énorme et de dangereux – ce qui justifiait la présence de ces malades en bulldozer – et qu'il avait clairement besoin d'aide. Le subtil petit regard furtif du brun en direction de son sac lui assurant que c'était là, la raison de toute cette agitation. « Tu me dis que tu n'auras pas besoin de mon aide après tout ce que j'ai vu ? Que les malabars qui te poursuivaient ne te trouveront pas, que tu sauras échapper et à leurs énormes voitures, et à leurs armes à feu ? Et ce, malgré le fait que ce que tu leur as volé se trouve actuellement dans ton sac à dos ? » Il avait baissé d'un ton à l'évocation de cette dernière information. Mais le fait qu'il ait énuméré toutes ses affirmations de but en blanc ne laissait pas même le loisir au brun de répondre ou de se justifier. Wally était malin et il avait vite compris l'enjeu dans lequel était plongé son ami. Son regard était sûr et déterminé : il ne laisserait pas Emerson seul face à ses poursuivants. Ça n'était tout simplement pas dans ses habitudes. « Et si tu me disais ce qui se cache dans ton sac, Jack, au lieu de raconter des conneries. » rajouta-t-il sur le ton de l'humour, penchant légèrement la tête sur le côté tout en fixant ledit sac. Réellement curieux.

Il sirota tranquillement sa boisson, avalant sa dernière gorgée avant de reprendre la parole, se souvenant des suppositions de Jack quant à ses occupations de super héros. « Et puis j'ai pris des jours de congé… Disons que je peux passer mon temps libre à fracasser du méchant si j'en ai envie. » termina-t-il dans un clin d’œil tout en lui souriant.

avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : Wallace R. West, allias Kid Flash
Date d'inscription : 28/04/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 417
Batarangs : 1500
Age du joueur : 20 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
Mar 10 Juil - 13:40
Revenir en haut Aller en bas
Race for Life
L a réaction de Wally m’avait un peu choquer. Je ne m’attendais pas à le voir s’emporter comme ça pour si peu. Je restais donc planter là, la main toujours tendue, le regardant avec de grands yeux, me demandant bien ce qu’il se passait, et surtout, ce qu’il racontait. Tant vécu, on avait juste échappé à deux fois à la mort en une heure grand max. Il ne fallait pas exagérer. D’ailleurs, quand le gamin partait, il était vraiment parti. J’aurais aimé rétorquer quelque chose, mais il ne m’en donna pas le loisir, sa langue semblait aussi rapide que son don d’Hermès. Mais je devais avouer qu’il était très malin, autant que ce dieu fripon. Speed Wally avait presque tout compris, du moins le pourquoi je me faisais poursuivre par des tueurs et pourquoi, je lui étais rentré dedans un peu par accident.

"Déjà, euh… Je dirais que je n’ai rien voler, ce sont eux les voleurs. Moi, je veux juste le remettre à sa place."

Et justement, à l’évocation du contenu du sac et le petit sourire mesquin du super-héros, je sentais monter en moi l’adrénaline. Car ce que j’avais sur moi, ce n’était pas rien. J’avais quelque chose d’important. Et comme un gosse, je voulais montrer à mon nouveau compagnon mon beau jouet qui rendait fière. Enfin beau, cela dépendait du pont de vue, mais étant archéologue, chaque artefact trouvé était un vrai trésor précieux pour moi. Moi aussi, je souriais comme un petit fripon.

"Tu veux vraiment le savoir ? Si tu as vraiment ton temps pour casser la figure aux méchants, je peux te montrer ça."

Faisant glisser ma chaise jusqu’à Kid Flash, je mis le sac entre nous deux, l’ouvrant à moitié et attrapa délicatement l’objet cacher pour qu’il soit visible à l’ouverture. Je prenais un maximum de précaution pour éviter que des regards indiscrets ne découvre la nature de cette petite merveille, sinon j’aurais bien plus qu’une troupe de gorilles à mes trousses. À l’intérieur, en plus de mon matériel d’explorateur, on pouvait apercevoir une statuette en pierre. Elle faisait trente centimètres, ressemblait à un petit totem, ressemblant à un corps chétif cubique, avec une tête-de-mort, surmonté par deux cornes coller sur l’arrière du crâne comme celles d’un satyre. On y voyait bien tout le travail de précision du peuple inca. Et on pouvait y voir une certaine ressemblance avec les bêtes japonaise. Drôle non ? L’étrange créature de pierre tenait une petite sphère d’argile gravé. Je ne savais ce que c’était, mais connaissant le bonhomme, il devait s’agir d’un crâne aussi.

"Wally West, je te présente Supay. Dieu de la mort et de la cupidité inca. Supay je te présente mon pote Wally. Dites-vous bonjour."

Ce n’était là qu’une statue de pierre morte. Je disais cela pour plaisanter. Ceci-dit, comme pour la plupart des reliques et artefacts que je trouvais, ces choses pouvaient vite devenir dangereuse. Là, on ne risquait rien, mais si je ne l’avais pas récupéré à temps, on aurait eu de gros problèmes. Après avoir laissé le temps à West de contempler ce dieu maudit, je refermais le sac pour reprendre ma place et lui faire face. Vue où nous en étions, des explications s’imposaient. Et Kid Flash me semblait plus que digne de confiance. Je pris donc une gorgée de ma boisson avant de me lancer dans cette belle histoire. Enfin belle… Pas trop. Mais comme dit juste avant, la beauté était relative.

"Il existe dans les montagnes au nord, un village. Il cachait la statuette pour pas que son pouvoir tombe entre de mauvaises mains. Mais un trafiquant là presque détruit pour la voler. C’est alors qu’un des habitants ma contacter pour les aider à la récupérer et la mettre en lieu sûr. D’où ma raison d’être ici et pourquoi tu m’a vue courir comme un dératé."

Je ne connaissais pas vraiment ce village, mais leur situation m’avait chamboulé, et j’avais promis de leur venir en aide. Quand on me demandait ce genre de chose, je demandais, bien naturellement une contrepartie. Il fallait bien que je vive après tout. Mais là, je le faisais de ma poche, non seulement à cause de l’urgence de la situation, mais aussi à cause des conditions des villageois. Parlant de l’urgence de la situation, Wally devait peut-être ce demandait ce que renfermait cette statuette. Un petit cours d’histoire s’imposait donc.

"Selon la légende, il existerait un ancien rituel que Supay lui-même aurait créer pour corrompre le cœur des hommes et des femmes. Pas de discrimination ! Ce rituel imposait cette statue. Et son but était de soit prolonger la vie de quelqu’un, ou bien de ramener quelqu’un à la vie. Mais ceux, contre une autre vie en échange. Un peu comme la fontaine de jouvence dans Pirates des Caraïbes si tu veux. Pour éviter que ce rituel n’entraine top de vie innocente, la statuette fut dérobée de sa pyramide et cacher dans une grotte dans les montagnes. Mais maintenant, nous devons trouver un moyen de la détruire."

Tu m’étonnes que certains seraient prêt à tuer pour posséder un tel pouvoir. La vie éternelle. Même, l’immortalité. J’aurais été tenté d’en profiter pour ramener ma mère à la vie. Cependant, je ne pourrais jamais sacrifier une autre vie innocente pour y parvenir. Là résidait le pouvoir de la cupidité, ne pensait qu’à soit même et provoquer le malheur sur le monde. Je n’étais pas un saint, et j’avais déjà tué. Mais jamais pour ça, jamais comme ça. J’avais des principes, un code moral, quelque chose dans le genre. Je préférais penser aux autres avant ma poire dont je n’hésitais pas à risquer chaque minute. Il fallait détruire cette statuette, et le seul moyen, c’était sa pyramide d’origine. Je lâchais un petit sourire à l’intention de Wally West.

"Cela te tente de partir à l’aventure alors amigo ?" Disais-je avec un petit clin d’œil.

Oui, je proposais au final à Wally de m’accompagner. Bien que j’aurais aimer m’y rendre seul, car je ne voulais faire courir de risque à qui que ce soit, il fallait avouer qu’un petit coup de main ne serait pas de refus. De toute façon, il n’en ferait j’en suis sûr qu’à sa tête et viendrait quand même. Et un super héros pouvait toujours servir. De plus, je l’aimais bien ce gamin. Il était marrant et sa compagnie me ferait le plus grand bien. Et il semblait avoir besoin de se changer les idées aussi. Par contre attention pour lui, car si je l’appréciais, je risquais de jouer un peu trop les mamans poules, ou les grands frères autoritaires. C’était comme ça dans ma nature, je n’y pouvais rien. Mais il pouvait au final, refuser de partir me rejoindre dans cette expédition.


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Mer 11 Juil - 11:11
Revenir en haut Aller en bas

Peut-être avait-il mis trop d'entrain dans ses mots au moment où Jack avait commencé à lui dire au revoir. Mais il était comme ça Wally West. On ne lui donnait pas le surnom d'hyperactif pour rien après tout. Et l'histoire de son acolyte, à partir du moment où il lui était rentré dedans, poursuivi par des gorilles armés, avait malmené sa curiosité. Alors oui, peut-être avait-il exagéré ses propos afin de faire réagir l'explorateur. Peut-être était-il même déjà sûr de l'accompagner dans son aventure. Il n'allait certainement pas le laisser dans une telle mélasse de danger alors qu'il était un héros censé aider ceux qui en avait le plus besoin. Et en l'occurrence, ici, c'était Jack. Le rouquin ignora le regard presque choqué que lui lança ce dernier et attendit


Race for life.








les bras croisés, qu'il daigne enfin accepter son aide. « Déjà, euh… Je dirai que je n’ai rien voler, ce sont eux les voleurs. Moi, je veux juste le remettre à sa place. » commença-t-il par dire pour se justifier, arrachant un sourire victorieux au rouquin. Il voyait les défenses de son ami se baisser à vue d’œil et percevait dans son regard l'excitation qui brillait à la seule idée de dévoiler son aventure au mini-héros. Cela devait être quelque chose d'incroyable pour que le brun affiche une telle expression sur son visage… « Tu veux vraiment le savoir ? continua Jack presque malicieux, faisant s'agiter sur sa chaise le pauvre Wally impatient. Si tu as vraiment ton temps pour casser la figure aux méchants, je peux te montrer ça. »

Le rouquin ne lâcha pas son regard du sac que l'explorateur avait tranquillement posé entre eux, après avoir approché sa chaise de la sienne. Le véritable teaser que lui avait proposé – sans véritablement le vouloir – Jack, le mettait dans une position où il n'en pouvait littéralement plus d'attendre : speedster = vitesse = hyperactivité, vous vous souvenez ? En tout cas, concernant Wally. A cet instant précis, il était une bombe humaine prête à exploser à chaque milliseconde tandis que la curiosité le bouffait au fur et à mesure que Jack parlait. Ses jambes trépignaient sous la table, tremblantes à une telle vitesse qu'il était impossible de bien les voir. Chaque geste que faisait son homologue étaient affreusement lents aux yeux du speedster. Et lorsqu'enfin, Jack sortit l'objet autour duquel flottait tant de suspens, Wally cru mourir d'impatience avant même de pouvoir poser son regard dessus. Exagération ? Drama ? Essayer un peu de vivre tel un bolide rien qu'une journée, et vous verrez...

Le rouquin avait devant les yeux une statuette – visiblement en pierre – représentant un quelconque personnage affublé d'un crâne et pourvu de cornes à l'arrière de sa tête. Il n'avait aucune idée du nom que pouvait bien porter cette créature, ou même de quelle religion/croyance elle pouvait bien appartenir, mais il n'était pas déçu du spectacle. La précision du travail était remarquable, et bien qu'il ne s'y connaisse en rien dans le milieu de la sculpture, Wally était réellement impressionné. « Magnifique... » fut le seul mot qu'il put prononcer afin de décrire ce qu'il avait sous les yeux. « Wally West, je te présente Supay. Dieu de la mort et de la cupidité inca. Supay je te présente mon pote Wally. Dites-vous bonjour. » fit soudainement Jack, le sourire aux lèvres tandis que le speedster restait bouche-bée devant lui. Quelques minutes encore, et l'explorateur finit par ranger le bien dans son sac, précautionneusement, avant de se remettre à sa place, en face de Kid Flash. Il commença à lui expliquer les origines de la statuette, et le pourquoi elle s'était retrouvée dans les affaires de l'explorateur. Le rouquin tiqua au mot "pouvoir de la statuette" mais ne dit rien, attendant que son ami ne termine ses explications. « Selon la légende, il existerait un ancien rituel que Supay lui-même aurait crée pour corrompre le cœur des hommes et des femmes. Pas de discrimination ! Ce rituel imposait cette statue. Et son but était de soit prolonger la vie de quelqu’un, ou bien de ramener quelqu’un à la vie. Mais ceux, contre une autre vie en échange. Un peu comme la fontaine de jouvence dans Pirates des Caraïbes si tu veux. Pour éviter que ce rituel n’entraîne trop de vies innocentes, la statuette fut dérobée de sa pyramide et cacher dans une grotte dans les montagnes. Mais maintenant, nous devons trouver un moyen de la détruire. » finit Jack. « On dirait le Seigneur des anneaux ton histoire... » ricana le rouquin, un sourire de façade s'affichant sur ses lèvres.

Parce que les mots de Jack avait bouleversé le pauvre Wally – et ce bien malgré le fait qu'il ne croit en rien à la magie et à toutes ses idées farfelues de redonner la vie à quelqu'un. La blessure qu'avait créée la mort de sa mère était encore bien ouverte dans son cœur, trou béant qu'il n'avait jamais réussit à fermer. Il la savait partie pour toujours, sans qu'il n'ait pu même lui dire au revoir. Pour autant, les pouvoirs de cette statuette remuait en lui des sentiments négatifs qu'il s'empressa de chasser en secouant sauvagement sa tête, tandis que Jack lui demandait s'il était partant pour l'aventure. « Si je suis partant ? Mais bien sûr enfin !! Ce n'est pas tous les jours qu'on peut vivre des aventures comme celles-là… Puis, tu auras besoin de mon aide afin de tenir en respect ces gorilles qui sont à ta poursuite… fit-il dans un clin d’œil tout en levant son poing, déterminé. Alors...qu'est-ce qu'on attend ? »

avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : Wallace R. West, allias Kid Flash
Date d'inscription : 28/04/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 417
Batarangs : 1500
Age du joueur : 20 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
Ven 28 Sep - 18:21
Revenir en haut Aller en bas
Race for Life
U n frisson parcouru mon corps.

"Seigneur des anneaux, brouh j’ai déjà donné, je ne suis pas encore remis." Voir Un monde Délirant avec Maggie Marzenna et Jack Emerson dans les rôles principaux.

Je me rappelais encore de cette aventure. Comparse géniale et délire assurée, mais le Meredith… Bah ! Ce crétin m’énervait encore jusqu’à présent et me donnait l’envie d’aller tout rendre. Une superbe aventure qui aurait put être si géniale si ce gars ne s’était pas montré aussi crétin ! Et même moi, si je n’avais pas gâché le jeu dès le début. Mais attendez, vous me meniez dans un contexte Historique, il fallait s’y attendre. Un coin avec un village et un château médiéval tout de même. Bref, là nous n’allions pas dans un fort du moyen-âge et affronter des dragons et des Nazgûls en tongs, mais nous rendre sans un vieux temple inca au milieu d’une jungle. Et Wally semblait aussi excité que moi que de partie à l’aventure. Génial dans ce cas !

"Excellent l’ami ! Bon je précise, pour moi c’est un jour un peu comme les autres, mais je ne vais pas jouer les rabat-joie. Par contre, il est tard, il vaut mieux partir au petit matin car le coin n’est pas sûr pendant la nuit et ces gorilles doivent être encore trop active. Je te paye une chambre t’en fais pas."

Bien que j’ignorais l’étendue des pouvoirs de Wally West alias Kid Flash, je préférais ne faire courir aucun risque. Et puis après une journée aussi mouvementée, un peu de repos ne serait pas de refus. Tous ces sauts à travers les fenêtres, la course poursuite et manquer de se faire exploser la tête par une balle, il y avait de quoi vous épuisez. J’allais donc payer la chambre du jeune homme et le salua chaleureusement en lui souhaitant une bonne nuit, avant d’aller rejoindre la mienne. Mais ironiquement, je ne m’endormais que tardivement.

En réalité, j’étais tout excité. Non seulement par l’aventure, mais aussi du fait que j’étais accompagné par un jeune justicier, qui en plus d’être fougueux et un peu fou comme une certaine personne que je connaissais, était plutôt cool. Alors pendant quelques heures, je travaillais sur mes maigres indices pour tracer notre trajectoire pour rejoindre le lieu où nous devions nous débarrasser de l’idole maudite. Par contre, je n’eus aucun mal à me réveiller au petit matin, plein d’énergie. Mais avant d’aller chercher Wally, je terminais de préparer notre voyage. Dans les quelques stands et boutiques du coin, dont celle de l’hôtel, j’achetais un peu d’équipement, et quelques victuailles pour la route. Ce qui était bien ici, fut qu’on pouvait négocier, et donc j’avais de quoi tenir pour plusieurs jours à bon prix.

Puis, j’allais enfin retrouver ce chère Kid Flash, allant le saluer d’une bonne poignée de main et d’une embrassade amicale.

"Salut mon pote, bien dormi ? J’espère que tu es prêt amigo."

La réponse me semblait évidente. Je ne savais pas non plus si son énergie venait de lui naturellement, ou si son pouvoir y était pour quelque chose. D’ailleurs, ma curiosité me poussa à me renseigner à son sujet, savoir de quoi il était capable de faire, comment il était devenu ce héros là, quelles étaient ses aventures, etc. Pourtant, je préférais attendre que nous ayons bien voyagé ensemble, que nous prenions notre temps afin de mieux nous connaître et qu’une meilleure confiance s’installe entre nous, avant de nous lancer dans les confidences les plus intimes. Je l’aimais déjà ce petit gars, je lui faisais déjà confiance justement. Mais je préférais qu’une amitié mette du temps à se mettre que d’arriver trop brutalement et finisse aussi violemment.

"J’ai apporté de quoi grignoté, on aura pas le temps de manger ce matin, le temps va nous manquer. Je pense louer les services d’un taxi pour nous éloigner le plus possible de la ville et nous rapprocher de notre destination. Mais faisons vite, quand c’est trop calme aussi longtemps, généralement c’était mauvais signe."

Oui, je l’avoue, j’étais pressé de partir à l’aventure avec Wally West. Mais je savais par expérience que le calme précédait toujours la tempête. De quoi devenir nerveux et légèrement paranoïaque en fait. Car ce ne serait pas la première fois, que je verrais débarquer des ennemis dans un milieu publique, qui soit ils tireraient dans tous les sens, faisant un max de victime, soit me kidnapper. Et chaque seconde que je perdais à rester au même endroit pendant une de mes missions, augmentait ce risque. Bon, ok, il y avait Wally. Mais je ne voulais pas trop me reposer sur lui, car cela viendrait à dire que je le mettrais égoïstement en danger pour préserver ma pomme, et ça, c’était hors de question.


Codage par Libella sur Graphiorum


__________
Jack Emerson

   

   
Je ne suis pas un voleur, je sauve le patrimoine. Je suis le super héros de l'Histoire et des trésors antiques.   

©️ HANSKA.

Theme:
 
avatar
ANIMATEUR ♔ CRAZY ADVENTURER

Profil
Perso


Date d'inscription : 28/05/2017
Crédits : Twizzle (Avatar)
Messages : 1017
Batarangs : 12700
Age du joueur : 26
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
Mer 3 Oct - 8:43
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: