Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Bienvenu au zoo! [PV: Maggie Marzena]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Je finis bien par la trouver, cette Maggie. Je savais bien qu’elle ne tarderait pas trop. Je soupirai en la voyant. Je laissai tomber la question de « Je-suis-la-Capitaine » bien rapidement. En fait, ça me plaisait. J’allais mettre le feu à la baraque. Heureusement pour nous, nous étions sur un bateau et sinon… Maggie était toujours là pour arranger les dégâts, mais cette fois-ci, c’était à moi d’arranger SES dégâts.

J’étais la capitaine de ce navire, hein? C’était ce qu’on allait voir!

Du poulet? Je roulai les yeux au ciel. Elle était la fille du Ô grand et tout puissant chef, directeur, dirigeant -appelez cela comme vous voulez!- de la Cinquième dimension. Alors, elle aurait bien pu faire apparaître autant de poulet qu’elle le désirait.

J’attendai patiemment que Maggie ait fini de jouer les Miss Diva, les veuves épleurées ou dans ce cas-ci, plus la Mamma italienne de la cuisine (mettre l'accent sur le premier Ma), puis je me retournai vers la porte.

-Maître de première classe Luft!, dis-je en pensant que c’était vraiment trop long à dire… pour rien.

Celui-ci était encore une fois en position de salut. Oulah.

-Repos, dis-je en le saluant à nouveau. Première chose, si vous voulez demeurer le messager et qu’on ne vous tire pas dessus, ajoutai-je en sachant de quoi je parlais… si vous voyez ce que je veux dire. Alors, arrêtez de me saluer à chaque fois que je m’adresse à vous.

-Compris, Amirale Andersen.

Ce mot avec mon nom sonnait aussi étrange à mes oreilles. Saviez-vous qu’il était d’origine chamito-sémitique? À la base, ce mot vient de l’arabe. Dans les langues latines comme l’espagnol, on le retrouve sous la forme « almirante », avec l’article « al » intégré dans le mot, ou, en l’occurrence, en français, il est devenu « Amiral ». Mais je divague… sur un bateau, ce n’est pas si mal.

-Demandez aux matelots disponibles de nettoyer les voiles. Nous n’attendrons certainement pas la prochaine pluie pour remettre le bateau en état de marche. Nous serions vulnérables si nous nous faisions attaquer à ce moment-ci. Attendez ici un instant.

Je me retournai vers Maggie.

-Maggie, je veux les noms de ceux qui se sont plaints de manquer de volailles.

J’attendis, encore une fois, sagement que celle-ci me réponde en restant stoïque, mon statut et mon rôle le demandait.

-MDPC Luft sera votre nouvelle appellation pour faciliter la communication. MDPC Luft, ramenez ici ceux qui ont été nommés. Ils seront de corvée de vaisselle et de rangement de ce bazar… cette cuisine, je veux dire, toute la soirée et demain. Revenez après ici.

Je regardai l’heure.

-J’organiserai un rassemblement sur le pont à 16h00 pile. Ne me mettez pas en retard. L’équipage doit être averti des conséquences de se plaindre de la cuisine à un autre intermédiaire que moi. Rompez.

J’attendis que le matelot soit loin avant de me retourner à nouveau vers ma cousine, l’air grave.

-Maggie, en tant que Capitaine de ce navire, je n’accepterai pas ces comportements puérils. J’apprécie le brin de folie que tu amènes à cet équipage. Mais pense un peu à cette pauvre volaille! VOYONS! Tu aurais pu mettre PLUS DE SAUCE! Je suis certaine qu’ils sont restés sur leur faim.

J’éclatai de rire.

-Plus sérieusement, car l’une de nous deux doit l’être… et c’est moi qui ait les décorations, dis-je en pointant les plaques sur mon uniforme. Ce serait bien si en fin de soirée la météo venait à être clémente avec ces pauvres matelots qui ne se sont pas plaints et qui devront pourtant s’occuper des voiles… Si « Dame Nature » pouvait annoncer quelques millimètres de pluie. Sinon, qu’est-ce qu’il y a au menu ce soir? Je mangerais bien un potage… un potage à la citrouille. Et ne me dis pas que ça ne se trouve pas à bord! Tu peux bien les berner, mais à moi, on ne me la fait pas celle-là!
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 553
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Nov - 2:57
Revenir en haut Aller en bas
Quand comme moi vous venez de la Cinquième Dimension et que vous avez bien vécu, vous vous rendez vite compte d’une chose. C’est LONG une existence où la maladie et l’âge ne vous affectent pas vraiment. TRÈS long. Trop? Je ne dirais pas ça mais je comprends pourquoi la moitié des habitants est complètement dingue. Forcément, à la longue, vous finissez par vous ennuyer et donc… On connait bien les résultats. Ceci étant dit, par contre, je ne suis pas encore rendu là. Je continue de m’amuser, de prendre du plaisir dans la vie et cela implique, naturellement, d’entrer pleinement dans mon rôle quand je m’adonne à quelque simulation que ce soit. C’est important de s’investir dans ce qu’on fait. Vraiment important. Comment voulez-vous prendre plaisir aux choses, sinon? Je vous pose la question car elle est pertinente!
 
Alors bien que ma seule envie soit d’être moi, je me dois de jouer mon rôle. De ne pas trop remettre en cause la hiérarchie militaire et de ne pas trop faire de « catastrophe ». Cela ne m’empêche pas de m’amuser, bien sûr et Alice semble apprécier au moins une partie de mes frasques. Et la simulation en tant que tel d’ailleurs. Tant mieux parce que ce n’est pas exactement ce qu’elle a demandé. Nous ne sommes pas des pirates mais rien ne nous empêche de partir à la chasse au trésor! Et elle a raison. J’aurais pu mettre plus de sauce. La prochaine fois. S’il y a une prochaine fois. Comme si j’allais m’arrêter à une petite folie. Je n’ai aucun scrupule à dénoncer ceux qui ont osé se plaindre et ce serait mentir que de dire qu’il n’y a pas une pointe de mesquinerie. Enfin bon. Je suis plus ou moins enchantée par contre de savoir qu’ils vont être de corvée dans MA cuisine.
 
Et je le lui fais savoir d’ailleurs, non sans une pointe de « bougonnerie » dans la voix. C’est qu’ils seraient capables d’être insupportables ces matelots qui ne pensent qu’à leur ventre! Par contre, je promets un succulent repas à notre capitaine… Pardon, amirale. Quitte à tricher les lois de la troisième dimension mais ça bien sûr je ne le dis pas. Ma vengeance sera terrible. Un potage à la citrouille, d’accord, mais pas que. Un repas sans viande n’est pas un repas! Une odeur succulente à rendre carnivore un végétarien! Oh je m’assume avec mes réactions puériles et puis bon, elle n’a pas à s’en plaindre, elle sera l’heureuse élue de ma bonne humeur. Si ça ce n’est pas une bonne nouvelle, je ne sais pas ce qui l’est dans ce cas. Surtout que si vous connaissez les navires de l’époque, avoir la bénédiction d’une nourriture décente, c’est pratiquement comme l’apparition d’un ange!
 
Pour ce qui est de la météo, je serai clémente. Une pluie fine pour les aider et chaude comme ça pas de rhumes. Et si ça se trouve, ce sera même accueilli comme un bon présage. C’est que c’est superstitieux, un marin. Très, même. S’il fallait se fier à toutes les légendes qu’on entend… Rhalala. Mais mes pensées sont coupées nettes par… ARRIÈRE! ARRIÈRE! Les matelots coupables de s’être plaints entrent dans ma cuisine sans frapper pour inonder de protestations le capitaine et m’abreuver d’injures. ARRIÈRE J’AI DIT! Et vlan! Un coup de louche sur la tête. PAF! De rouleau à pâtisserie! D’où il sort celui-là? Peu importe! Et ne me forcez pas à sortir la grosse artillerie! Le marteau à viande! Oh que oui! Je défends chèrement mon domaine! S’ils veulent voir mon côté mon côté (né)fast and furious… Ils vont être servis!

 
 « ARRIÈRE! ARRIÈRE! VADE(R) RETRO envahisseurs! C’est ma cuisine et personne n’y entre sans y être invité! Reculez! Reculez ou je vous asperge de la concoction la plus nauséabonde qui soit! Vos petits-enfants seront capables de la sentir! Mettez-vous derrière moi amirale, je vous défendrai en brandissant le rouleau à pâtisserie du génie culinaire et la louche de l’inspiration gastronomique! »
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Mer 7 Nov - 4:06
Revenir en haut Aller en bas
Maggie ne se fit pas prier pour me donner les noms des plaintifs. Elle me promit une série de choses que je n’écoutai que d’une seule oreille. Je pensais déjà à comment j’allais gérer tout cela auprès de ces jeunes hommes. Ils avaient l’air d’une bande de touristes insatisfaits de leur buffet à volonté. C’était quelque peu déplorable. Devais-je me plaindre aussi auprès de Maggie pour la qualité de l’équipage qu’elle m’avait donné?


Le brouahah des matelots approchant me fit quitter mes pensées. Maggie aussi avait bien remarqué leur présence. Niveau diplomatie, ma cousine avait besoin de faire du travail…


Elle avait déjà en main deux armes contondantes : le rouleau à pâte et la louche. Puis, je vis le marteau à viande non loin de là. Tout cela allait se corser très rapidement si je ne faisais rien. C’était plus que problématique.
Maggie hurlait et s’agitait dans tous les sens. Mon autorité! Mon AUTORITÉ, j’ai dit!


Les matelots aussi s’agitaient et rouspétaient et… assez… assez! ASSEZ!
Contrairement au conseil de ma cousine, je m’interposai entre les deux.


-ASSEZ, dis-je avec une voix autoritaire, presque animale.
-Maggie, continuai-je alors que le silence régnait dans la cuisine. Laisse-moi gérer.


Je poussai un soupire en me retournant vers les matelots.


-En rang, saluez! Est-ce comme ça qu’on vous a appris à vous comporter à l’académie, matelots!?
-Mais pourquoi…


Je me déplaçai devant le matelot fautif.  


-C’est moi qui pose les questions, matelot. Et à ce que je sache je n’ai pas encore dit repos.


Une belle ligne droite de matelots saluant se positionna devant moi.


-Vous vous méritez une journée de plus que les autres, matelot. Et si vos collègues ou vous n’êtes pas à la hauteur, vous prendrez du temps pour eux. 
-Oui.
-Je n’ai pas entendu.
-Oui, Amirale Andersen.
-C’est mieux. Je fis une pause. Repos. Au travail. Allez, hop, hop, hop!, m’exclamai-je suis un air fatigué avec une voix grave.


Je fis un clin d’œil à Maggie, la seule qui pouvait possiblement comprendre cette référence.


-MDPC Luft! Collègues! Direction le pont pour cette rencontre à 16h!


Je me retournai vers Maggie. La pauvre. Je soupirai. Peut-être avait-elle besoin de réconfort?


Je m’approchai et pris un air moins sévère. Puis, je lui fis un tendre, mais court câlin en chuchotant à son oreille «  ».


Je me reculai en la regardant et lui fis un subtil clin d’œil.


Je sortis de la cuisine sans regarder en arrière et la tête haute.


-MDPC Luft, en marche, dis-je en lui faisant signe de passer devant moi.


C’est quelques détours plus loin que nous arrivâmes au pont où tous les matelots et mes subalternes étaient alignés sur le pont.


Je sortis ma grande voix et leur fis le discours du On-ne-s’en-prend-pas-à-la-cuisinière-sans-passer-par-moi-sinon-vous-allez-morfler.


-MDPC Luft, allez me chercher la principale intéressée, dis-je alors que tout le monde reprenait leur place.


Je voulais aller nager… et elle allait m’accompagner, de gré ou de force!


J’allai me changer dans ma cabine et mis ce qui me semblait le plus adapté pour me baigner. Je ressortis, prête à retrouver ma cousine.
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/05/2018
Crédits : Google
Messages : 553
Batarangs : 2550
Age du joueur : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Nov - 3:50
Revenir en haut Aller en bas
Rholala. Mais j’aurais bien voulu leur taper sur la tête moi à ces clowns. Enfin, pas de VRAIS clowns. Ça fait bien trop peur les clowns. Il est possible que je sois coulrophobe. Je n’ai jamais consulté un psychologue et je ne compte pas le faire non plus : vous imaginez bien ce qui arriverait au pauvre homme ou à la pauvre femme qui devrait écouter tout ce que j’ai à dire. C’est difficile de comprendre quelque chose qui ne vient pas de votre dimension. Des concepts que vous ne pouvez imaginer car ils n’ont aucune raison d’exister dans votre réalité. Alors… Je garde ça pour moi. Et des psys par chez nous? Des fous pour soigner des fous? J’espère que vous n’y songez pas sérieusement! C’est déjà assez chaotique comme ça sans qu’on essaie de rentrer des notions pour « réparer » ce qui ne saurait l’être. Tenter de mettre de l’ordre dans le Chaos de la Cinquième Dimension. HA HA HA! Laissez-moi rire!
 
Mais bon. Ma cousine gère, c’est déjà bien. Elle sait bien y faire d’ailleurs. On sent bien son autorité. Personne ne va avoir envie de faire le malin après ça et je me retiens de tirer la langue aux fautifs quand elle annonce la punition. Mais Maggie, est-ce qu’on t’a déjà punie et envoyé dans ta chambre? Oui, c’est arrivé mais claquer une porte dimensionnelle parce qu’on est en colère ça fait un peu plus de… Bruit… Qu’une porte conventionnelle. Alors on essaie d’éviter. Vous vous mettez en colère, peut-être que vous allez balancer une chaise par la fenêtre. Si je ME fâche, je peux aussi balancer une chaise… Par une fenêtre dimensionnelle… Et tout d’un coup cette chaise de taille normale fait la taille d’un gratte-ciel! Et elle tombe au milieu du centre-ville. Vous imaginez bien les dégâts suite à ça. Mais je m’égare, je m’égare, le fait est que les râleurs ont été punis. Et c’est tant mieux. Parce que sinon je m’en occupais personnellement.
 
Je regarde tout ce beau monde quitter ma cuisine en me disant que j’ai peut-être trop bien fait les choses en fait. Ils sont sacrément réalistes, quand même, tous ces matelots et petits personnages qui s’activent dans un monde plus ou moins imaginaire. Car c’est bien le cas. Rien de ce qui se trouve ici n’est réel. Quand nous aurons terminé cette aventure, tout ce qui nous entoure cessera d’être jusqu’à ce que nous en ayons à nouveau besoin. C’est comme ça que fonctionne une bulle dimensionnelle. Je suis tirée de ma réflexion par le second de ma cousine qui me dit qu’elle veut me voir sur le pont. QUOI?! On ose sortir Maggie M. de sa cuisine? Et qui va la surveiller, ladite cuisine, pour empêcher ces goinfres de tout dévorer!? Personne, évidemment… À moins que… Je me fais apparaitre un perroquet de garde, avec un petit tricorne sur la tête pour lui donner un air plus « authentique ». Pourquoi un perroquet et pas un chien, par exemple? Parce que…
 
Non seulement il hurle comme pas permis si quelqu’un touche à mes affaires mais en plus il mord et pas qu’un peu! Que je vous y prenne à mettre vos sales pattes partout! J’aurais pu aussi conjurer un féroce Uromastyx du Mali, ce lézard tout chou avec une queue pleine de pointes et pourquoi ne pas lui donner le roi d’un monarque anglais? Georges? Non. Charles? Peut-être. Edward! Ça c’est classe! Mais non. J’ai choisi un perroquet car qui serait cruel au point de donner le mal de mer à un aussi fantastique animal? Enfin bon, je remonte sur le pont, me demandant ce que ma cousine veut et je sens le regard hostile de certains matelots sur moi. Et je le leur rend bien! Un regard courroucé pour tous ceux qui reconnaissent de reconnaitre mon art culinaire! Et ils seront tous privés de dessert, tiens! Bon, elle fait quoi la cousine, là? Pas que je m’ennuie mais je voudrais bien savoir ce que je fais là, moi. Curiosité quand tu nous tiens…
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso
Date d'inscription : 16/10/2016
Crédits : N.A.
Messages : 301
Batarangs : 12270
Age du joueur : 30
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t741-maggie-mxyzptlk-tu-feras-quoi-quand-je-donnerai-des-dents-aux-poules http://legendsofdc.creationforum.net/t692-les-aventures-de-la-plus-grande-farceuse-de-tous-les-temps http://legendsofdc.creationforum.net/t693-une-fois-c-est-une-fille-comprends-tu-mes-amis-et-mes-victimes http://legendsofdc.creationforum.net/t1176-arcs-narratifs-de-maggie-marzena
Lun 12 Nov - 22:27
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: