Partagez | 
 

 [Intrigue] Deux pour le prix d'un

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
MDJ ♔ RIDDLE ME THIS
Messages : 29 Age du joueur : 30 Crédits : LOD et Tumblr Batarangs : 1000000603

Feuille de personnage
Nom de Code:
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Mar 15 Mai - 15:51


     

Deux pour le prix d'un

Ivy Town, Connecticut

     

     

Voila des mois que, régulièrement, rumeurs et indices suggèrent que le Riddler prépare en secret un nouveau plan de grande envergure... D'autres éléments, contradictoires, laissaient pourtant entendre qu'il prévoyait au contraire de faire profil bas ! Au milieu de ces théories contradictoires, chacun avait avancé son hypothèse, la piste (tentante) d'un imitateur, remportant un grand nombre de suffrages... Jusqu'au message diffusé il y a quelques jours sur plusieurs canaux officieux.
En effet, seul un imitateur excessivement doué serait parvenu à relayer cette vidéo par les mêmes adresses du
deep web, et les mêmes procédés d'encodage, qu'Edward Nygma ; mieux encore, pour singer à ce point le Riddler, il aurait fallu que l'émetteur du message ait connaissance de tous les contacts et informateurs du génie criminel, puisque ces derniers s'étaient également fait le relais de l'annonce. Difficile d'écarter l'idée que Nygma soit bel et bien derrière l'ultimatum...

Là où certains ne virent qu'une fanfaronnade de façade (similaire à tant d'autres menaces creuses lancées par le poseur d'énigmes pour rester médiatisé), d'autres prirent, par précaution ou conviction personnelle, très au sérieux la possibilité d'un anéantissement global du système banquier. Assez pour pousser l'enquête, en suivant l'une des pistes mentionnée par l'Homme-Mystère :
Ivy Town, ville universitaire logée dans la Nouvelle-Angleterre verdoyante de la côte Est des États-unis.

À coups de filatures, interrogatoires musclées, déductions et autre méthodes d'acquisitions d'informations, quatre personnes étaient parvenues à découvrir qu'une des anciennes stations du métro d'Ivy Town, désertée depuis les années 50, avait " repris du service ". La station, Putnam heights, se trouvait profondément écartée du réseau souterrain actuel, et n'avait jamais été reliée à quoi que ce soit. Pourtant, elle présenta aux yeux de ses visiteurs de multiples points d'interrogations en néons verts, ainsi que des écrans - accrochés aux endroits les plus improbables. Tous diffusaient, en boucle, une courte vidéo, dans laquelle une bouche occupait tout l'écran. L'image, en très haute résolution se composait donc exclusivement de lèvres maquillées avec soin (probablement féminines), de dents blanches, et d'une périphérie de peau délicatement bronzée. Une plate-forme de chargement, prévue pour monter et descendre, avait été installée au milieu de la station de Putnam heights. Son état impeccable, et les éléments ultra-modernes la composant, anéantissaient toute possibilité de croire qu'elle datait de la construction de la station. On avait récemment fait construire cette plate-forme, à des fins inconnues. Juste à côté se trouvait une console ornée d'un unique (et très gros) bouton poussoir rouge, lequel était surmonté de plusieurs flèches clignotantes.

Venez jouer ! Répétait inlassablement une joyeuse voix de femme depuis chaque écran. Venez jouer !

     

     
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guardien of Justice
Messages : 479 Age du joueur : 38 Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr Batarangs : 6050

Feuille de personnage
Nom de Code: Gorgonia
Multi-Comptes: Slade Wilson - Jack Emerson - Adrianna Tomaz
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Jeu 17 Mai - 22:44

Deux pour le prix d'unCalypso Makhaira, Jonathan Crane, Rose Wilson et Timothy Drake

Lors du règne de Nyx, mère nuit qui enfanta les dieux et les montres, dans cette ville infâme où les néons clignotant et lampadaire rouillé par le temps, remplacé la Lune d’Artémis et ses compagnes étoiles, je me tenais là, debout sur ce sol en bitume, souillé par la pluie passante, l’eau usée s’échappant des égouts, et de toutes ces immondices que les humains abandonner, journaux se déchirant en morceaux, mégots de cigarette qui laissaient de grosses traces noir là où elles furent laissées sans-souci, et de toutes autres choses dont je n’osais point deviner la nature. J’avais quitté la Grèce, suivant une affaire menaçante parait-il, l’équilibre du monde. Déjà que la situation économique chez moi n’avait rien à voir avec les trésors d’Hadès, voilà qu’une rumeur courrait comme quoi, un criminel menaçait de provoquer un déséquilibre sans précédent. Les forces de l’ordre m’appelèrent, mais c’était avant que je découvre qu’un méta-humain se cachait aussi derrière tout cela, un homme dangereux pouvant modifier la réalité à sa guise et qui aurait trouver refuge par ici.

Voilà donc pourquoi, je me trouvais ici, au milieu de cette rue, vêtue de mon long manteau recouvrant mon corps, la tête dissimuler par cette capuche qui cachait aussi mes cheveux d’or. Sans oublier mon fidèle sac-à-dos qui m’accompagnait presque partout quand j’étais au travail. Immobile, je regardais ce bâtiment devant moi. Une ancienne station de métro qui ne devait plus être en service, surtout parce qu’elle n’était pas connectée au réseau de fer, avait de quoi paraître suspect. Surtout, s’il était recouvert de point d’interrogation géant, et d’écran montrant une bouche féminine qui t’invitait à entrer dans ce train fantôme. Il ne manquait plus que le panneau sur le toit où serait écrit en gros « Repère du méchant ». Aussi efficace que les portes du Tartare, on voyait de suite où on mettait les pieds.

"Alors dans ce cas Nygma, tu serais dans le coup. Qu’as-tu donc à gagner dans cette histoire ?"

L’homme mystère était très bien connu dans la Watchtower. Toutefois, je me demandais bien pourquoi il se serait allié avec celui qui nous intéressait. Jamais je n’avais par le passer affronter l’homme mystère, mais je savais que c’était un vrai fou. Un amoureux des énigmes. Sans doute, y voyait-il l’occasion de s’amuser un peu, profitant du moment de chaos produit pour proposer ses fameux casse-têtes. Un vrai showman. Ceci dit, il pouvait avoir des informations intéressantes, si je pouvais poser la main dessus, je serais où se cachait ma proie. Mais pour le moment, le seul moyen pour progresser, semblait être cette plateforme de chargement, sans doute relié au gros bouton rouge. La tentation d’y appuyer était grande, mais cela me semblait bien trop facile, il devait exister une autre solution.

Ceci-dit, je me serais attendue à une première épreuve, disons plus cérébrale. Sans doute, n’était-ce pas non plus une énigme, mais ceci m’étonnerait beaucoup. Me souvenant des rapports de Batman, Edward pouvait truffer chaque dalle d’un couloir d’une énigme mortelle. Après toutes ces défaites, ne pensait-il donc pas à abandonner et prendre sa retraite. Soudain, je me retournais brutalement. Je n’avais pas mes petits sur la tête, mais j’eus la curieuse sensation que quelqu’un me surveillait. Je n’étais pas seule. Après tout, une ancienne station redécorée pouvait attirer des curieux. Et de plus, le criminel qui s’y cachait devait sans doute avoir une petite armée à ses trousses.

"Qui est là ?"

J’espérais que l’intru ou l’intruse se montrerait, et que je n’aurais donc pas l’obligation d’aller le chercher à coup de pied aux fesses. Depuis un moment, je travaillais un peu sur moi, cherchant à mieux maîtriser la violence qui m’habitait, tout ça pour Indira. Cette jeune fille avait suffisamment vue de violence durant sa vie, alors inutile que j’en rajoute en mettant des gens en pièces devant elle. De plus, c’était pour elle que je faisais ça, pour elle et les autres enfants, nettoyer ce monde de ses maux, de sa corruption empoisonnante. Au moins, elle était à l’abris en ce moment, j’ai réussis à trouver quelqu’un digne de confiance pour la garder et là, elle ne risquait pas de voir ce qui pouvait se produire ici.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
avatar
Red Robin
Messages : 181 Age du joueur : 26 Crédits : Eylika (ava), Tumblr (gifs) Batarangs : 2850

Feuille de personnage
Nom de Code: Red Robin
Multi-Comptes: Leonard Snart
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Dim 27 Mai - 16:55

INTRIGUE: Deux pour le prix d'un
Quand le nom du Riddler résonne quelque part, il faut être préparé. Il est, certes, arrivé plusieurs fois que les annonces du fan du vert ne soient que cela, des annonces sans suites, chez moi, on préférait le prendre au sérieux et par conséquent, prendre les précautions qui s’imposent. Première chose, vérifier les sources, vérifier les informations, se renseigner et récolter autant que l’on peut dans ces circonstances. L’Homme Mystère est comme moi sur ce point : il connait la valeur de la connaissance, d’avoir des informations, de savoir ce qu’il se passe et les secrets de chacun. Il sait le point que ces dernières peuvent avoir sur même le plus influent des hommes et c’est ce qui me fait dire qu’il est un criminels les plus dangereux que j’ai croisé au long de ma carrière de justicier masqué. Peut-être que certains riront de tant de précautions pour un type qui aime les énigmes, mais on le connait dans la Batcave, on sait de quoi il est réellement capable. D’autant plus s’il menaçait l’économie générale du pays. Peu m’importe que je descende au niveau d’un gamin sans le sou, je trouverai toujours un moyen de m’en sortir. Je ne dis pas que ça sera facile et que devoir abandonné pas mal de projets par manque d’argent ne m’emmerdera pas ne serait-ce qu’un peu, mais moi que s’il comptait s’attaquer à toutes les productions de café du monde.

J’ai passé des jours entiers à parcourir les informateurs que je connaissais du Riddler, usant de la bonne vieille méthode de la chauve-souris (aka l’intimidation) ou la logique et la ruse quand ce fut nécessaire. J’ai aussi parcouru des nuits durant le dark web. Haut lieu de toute transaction illicite, que ce soit pour des biens, des services, es informations ou trouver des gens pour vous aider dans n’importe quelle entreprise. Le parcourir sans se faire repérer n’est pas une chose aussi simple qu’on le pense dans ce temple de l’anonymat, mais c’est impératif si je ne veux pas alerter le Riddler que quelqu’un est sur sa piste (autre que la police, possiblement).

Mais ces jours de recherches ont payés : L’info comme quoi une station de métro abandonnée d’Ivy Town avait repris d’une certaine façon, avec des signes appartenant à l’Homme Mystère m’est parvenue. C’est une station abandonnée depuis presque soixante-dix ans, hors du chemin de fer pour le reste du réseau de métro…Bref, une planque bien placée. Je sais déjà que je vais y aller, mais la question reste, y vais-je seul ? Je sais que Dick a pas mal à faire de son côté, Bruce et Damian n’en parlons pas. Jason ? Oui. Jason aussi avait déjà rencontré les pièges et l’esprit du Riddler, s’il lui est occupé ? Meh, lui demander ne mange pas de pain. C’est quand j’allais lui en parler qu’une nouvelle tomba : non pas une, mais deux locations pour le Riddler. Ah. D’autant plus demander à Jason. Le message envoyé, je reste devant mon écran à relire les informations que j’ai récoltées.

Deux locations. Je viens de proposer à Jason d’en choisir une, mais pour l’autre, quelle qu’elle soit…Ouais, une paire de bras en plus, préférablement plus apte aux frappes fortes que les miens, ne serait pas du luxe. Riddler fait beaucoup dans les jeux d’esprits et c’est aussi ce que j’aime bien quand je le chasse, la rivalité d’intellect, mais parfois, pour couper court, un peu de force brute ne fait pas de mal (ça dépend de votre camp vous me direz). Puis c’est l’illumination. Je vais pour le lever de mon fauteuil de bureau quand la réponse de Jay me parvient. Bien, au moins je connais ma destination. Je vais dans le salon pour y trouver Rose, comme je m’y attendais. C’était ça ou la chambre de toute façon.

"Dis, un petit day trip à Ivy Town, ça te tente ?" vu la tête qu’elle me fait, j’explicite ma pensée "J’ai une affaire sur les bras qui nécessiterait une autre paire de bras. Préférablement plus musclés que les miens." Une légère pause "Partante ?"

En moins de temps qu’il n’en faut pour dire « ouf », nous voilà partis, chacun sur sa moto pour Ivy Town, costumes en place et équipement prêt. La station, quand on y arrive, est telle que je l’ai lu sur le Dark Web. Abandonnées, décorée de points d’interrogations distinctif du Riddler…mais si l’extérieur fais proche de la destruction spontanée, une fois la porte d’entrée passée, ce n’est pas la même musique. Des installations sophistiquées (que je ne peux m’empêcher d’observer de plus près sans pour autant y toucher, mais je suis curieux, voyez-vous), avec écrans et d’autres joujous pouvant rivaliser, presque, avec la Batcave. Impressionnant. J’entends des pas, autres que les nôtres, plus en avant de notre position et je fais signe à Rose d’aller d’un côté et moi de l’autre. Avant à pas léger, on arrive vers une nouvelle ouverture et je jette un œil vers l’intérieur, reconnaissant la personne s’y trouvant. Je ne l’ai jamais rencontrée personnellement, mais j’en ai entendu parler, elle fait partie de la JL, ce n’est pas une ennemie à priori (sauf si elle a viré de camp). A sa question je hoche la tête vers Rose et sors de ma cachette les mains levées en signe de paix.

"Red Robin. Je suis un des partenaires de Batman. On est dans le même camp."

Autant annoncer la couleur tout de suite.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1298-it-s-tim-wayne-when-i-need-a-favor-and-tim-drake-to-my-friends http://legendsofdc.creationforum.net/t1303-red-robin-s-missions http://legendsofdc.creationforum.net/t1301-tim-drake-s-files http://legendsofdc.creationforum.net/t1304-arcs-narratifs-de-tim-drake
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 209 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3851

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Ven 1 Juin - 1:14

Deux pour le prix d'un
Carelessness will find no clemency in this place! •••De quoi?
Une mission où l'illustre Red Robin avait besoin d'elle? Il n'en fallait pas plus pour que Rose attrape sa cagoule soigneusement rangée sous une épaisse valise tactique, qui prend la poussière sous le canapé. Depuis qu'elle avait apprit qu'il était au courant de son identité, et ce depuis longtemps, c'était avec honte et gêne qu'elle l'avait dissimuler le plus loin possible d'elle, et de lui. Comme un vieux secret ridicule qu'on avait pas été capable de dissimuler. Après ça même regarder Tim avait été difficile, même si lui ne semblait faire que peu de cas de la situation. Si elle avait songé à quitter l'appartement, maintenant qu'il n'avait plus rien de la normalité que son sevrage avait besoin? Oui. Évidemment, même. Mais pour aller où? Elle avait juré à son père qu'elle reviendrait quand elle irait mieux, et pour l'heure c'était loin d'être le cas. Et Tim dégageait tout de même cette espèce de nonchalance sécuritaire, même si ses silences et son peu de réaction face à la situation avait tendance à la laisser au mieux pantoise, au pire, franchement irritée.

Mais il était là. Et c'était beaucoup plus que toutes les autres personnes qui étaient passées dans sa vie. Alors elle restait, au moins ça n'avait pas l'air de le gêner, et c'était un bon point.

Voilà quelques jours qu'il s'agitait et s'évaporait l'air de rien. Rose ne s'inquiétait pas outre mesure -habituée au mieux- , au pire il avait qu'à revenir pour se faire soigner. Il n'était pas plus éloquent que d'habitude, et elle lui adressa bien évidemment un regard suspect quand il lui proposa une visite impromptue à Ivy Town. Il fallait qu'elle le menace de jeter la cafetière par la fenêtre pour juste qu'il accepte de sortir une dizaine de minute avec elle, alors Ivy Town?

Mais pour une mission? Évidemment qu'elle était sur le pied de guerre. Enfin! Enfin quelqu'un avait besoin d'elle. Pour jouer les gros bras ok, mais au moins elle se sentait un peu plus importante que pour une paire de contrat ridicules pour passer le temps. Et avec Tim avec elle, elle était presque sûre de ne pas faire de -trop- grosses conneries cette fois-ci. Ni une, ni deux, la voilà à nouveau portant les couleurs de son père, et prête à mener l'enquête. Ou du moins à protéger celui qui mène l'enquête. Point négatif : Jason travaille visiblement avec eux, sur la même affaire, mais ailleurs. Point positif : elle aura une excellente raison de le vanner à distance si ils avancent plus vite que lui.

Et la construction sur place, lui arrache un haussement de sourcil. La vache. Elle avait entendu parlé du Riddler – Red Robin l'ayant mit au parfum sur le chemin – mais elle n'avait jamais eu à voir une de ses installations en vrai. Elle adressa un regard à son binôme de la soirée et haussa les épaules l'air de dire 'vos potes à la batfam c'est quand même des sacrés tarés.' De la part de la fille de Deathstroke c'était un peu facile, certes. Mais pour sa défense, son père l'avait toujours soigneusement tenu éloigné des grosses têtes du métiers, et des gardes de grosses crevures de mafieux ou des mercenaires lambda, ça avait pas du tout la même gueule. Ceci dit, ça devait pas être plus difficile qu'atomiser un Salomon Grundy en feu. Normalement.

Elle obéit au Robin quand ils entendent quelqu'un arriver, en se planquant sagement de l'autre côté. Quand ils sont face à une femme magnifique, Timbo a l'air de savoir à qui ils ont à faire, mais Rose cherche vigoureusement sur la banque de donnée de son smartphone. Et quand elle tombe sur le profil de Gorgona, elle grimace nerveusement. La Justice league? Son colocataire est déjà en train de lui faire un signe de tête et de décliner sagement son identité. Ah bah bien sûr! Quand on est un disciple de Batman, ça passe tout de suite mieux! Mais elle? Elle pouvait dire quoi?!

Elle sort aussi à son tour : autant éviter une partie de cache cache, et l'imite en levant les mains, non sans un air blasé.

« Ravager. » Elle pointe Red Robin avec ses deux index. « Pareil que lui : même camp. Je suis juste là pour faire les gros bras. »

Bizarrement peu de chance que 'disciple de Deathstroke' passe bien. Au pire elle s'en prendrait une tout de suite. Pas comme si la vie se faisait pas un plaisir de lui donner des crochets du droits toutes les six minutes. Alors un peu plus, un peu moins...
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
avatar
MDJ ♔ RIDDLE ME THIS
Messages : 29 Age du joueur : 30 Crédits : LOD et Tumblr Batarangs : 1000000603

Feuille de personnage
Nom de Code:
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Sam 2 Juin - 14:17


     

Deux pour le prix d'un

Ivy Town, Connecticut

     

     

- Permettez-moi de me joindre à vous : Docteur Jonathan Crane. S'introduisit aussitôt un homme en approchant à son tour de la station. À son attitude, il avait identité la jeune femme répondant au nom de « Ravager », mais manifesta bien moins d'assurance à la vue de la première arrivée sur les lieux, avec qui il n'échangea qu'un bref mais limpide regard.

Le bouton poussoir de la console attendait toujours que l'on s'intéresse à lui. Dès qu'il fut enfoncé, de puissants mécanismes se mirent en branle. La plate-forme s'actionna docilement, amorçant un lent mouvement de descente dans les sous-sols d'un réseau déjà souterrain. Cette mise en abîme ne serait, à vrai dire, pas la dernière, pour les quatre âmes aventureuses convoyées vers l'inconnu...
Sans prévenir, une voix familière résonna dans le conduit vertical et faiblement éclairé de néons verts.

Dïng dingue dong, voici le gong ! S'enthousiasma la même voix féminine que celle qui bouclait dans la station. La qualité claire et limpide de la diffusion soulignait la qualité de l'équipement audio utilisé pour transmettre les déclarations de l'intéressée, qui reprit sur un ton tout aussi pétillant : Vous êtes venus, vous êtes perdus ; vous voilà prévenus ! Déclama avec une joie manifeste la mystérieuse narratrice, avant de se racler la gorge avec élégance. Hum hum... Je me présente : je suis la femme qui est bien plus intelligente que vous, et qui entend vous le prouver incontestablement. Je suis également celle dont le bon vouloir assure que quatre pauvres simplets continuent de respirer, alors écoutez-moi attentivement. Ajouta la voix avec une intonation toujours montante, comme si sa deuxième phrase ne parlait pas d'un sujet grave ou sérieux.

La plate-forme descendait toujours, à une allure modérée, et sans le moindre crissement ni grincement métallique (nouvelle preuve de la modernité de l'installation), ce qui permit aux lointains échos de lourds pistons en action d'être audibles. Toutes les cinq secondes, avec la régularité d'un métronome, plusieurs surfaces frappaient l'une contre l'autre, comme si une assemblée de géants applaudissait ou claquaient des mains à un tempo bien particulier.

Vous devriez bientôt arriver dans une jolie salle, la première de votre parcours. Dans cette salle, il y a huit claviers à chiffres. Voici mes consignes : utilisez les claviers pour entrer une combinaison de huit chiffres - chaque clavier ne pouvant servir qu'une fois - dans le bon ordre, et vous déverrouillerez la porte qui vous mènera à la salle suivante. Si vous vous trompez de combinaison, les huit claviers seront réinitialisés, et vous pourrez tenter votre chance à nouveau. Comme je sais que c'est ce qui vous motive, la bonne combinaison libérera également l'un de mes otages de la cuve dans laquelle il risque de se noyer... Disons... Jacob Wagner ? Fit mine de proposer la sadique intellectuelle, juste avant que la fameuse salle ne commence à se découvrir, pour les occupants de la plate-forme.

Une enceinte rectangulaire évoquant par sa décoration une vétuste gare de métro avait été "réaménagée" pour disposer de huit presses hydrauliques (les fameuses « mains géantes » dont les applaudissements résonnaient dans le conduit). Chaque presse propulsait, toutes les cinq secondes, une plaque verticale assez grande pour recouvrir un corps humain adulte, et avec une force sans aucun doute capable de réduire os et chair en bouillie. L'autre surface (toute aussi verticale) sur laquelle venait frapper chaque plaque propulsée par les presses comportait, dans un léger renfoncement, un clavier comportant les chiffres de 0 à 9.
Sur l'un des pans les moins longs du rectangle, se découpait une porte fermée surmontée d'une ampoule allumé en rouge vif. Sur le pan d'en face, une toile de cinéma avait été dépliée, et un projecteur diffusait les images d'un homme entravé par des chaînes, qui avait été enfermé dans un cylindre tout juste assez haut pour contenir son corps. Bâillonné, il hurlait des appels à l'aide dans un décor difficilement identifiable, tandis qu'une colonne d'eau toute prête à le noyer clapotait dangereusement au-dessus de lui.

La tête d'une jeune femme aux courts cheveux noirs, à la peau délicatement bronzée, et masquée d'un domino vert, surgit dans un coin de l'écran. Sur son crâne trônait, installé avec coquetterie, un chapeau melon à sigle de point d'interrogation aussi vert que ses boucles d'oreilles (en forme de point d'interrogation) et son collier très proche du cou (également composé d'une enfilade du même motif). Sauf coïncidence exceptionnelle, il s'agissait de la même femme dont la bouche répétait en boucle son message d'accueil, à hauteur de la station de Putnam Heights.

Ironie, ironie... La combinaison que j'attends de vous sont les huit chiffres qui ont permis à cette énigme d'exister. Saurez-vous la trouver, mes bons amis ? Chantonna la mystérieuse - mais néanmoins jolie – preneuse d'otages, en exécutant à l'adresse de son public un geste d'encouragement de la main.

     

     
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guardien of Justice
Messages : 479 Age du joueur : 38 Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr Batarangs : 6050

Feuille de personnage
Nom de Code: Gorgonia
Multi-Comptes: Slade Wilson - Jack Emerson - Adrianna Tomaz
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Lun 4 Juin - 21:16

Deux pour le prix d'unCalypso Makhaira, Jonathan Crane, Rose Wilson et Timothy Drake

Que me voilà bien entouré, le disciple de Batman, et celle de Deathstroke. D’ordinaire, j’opérais seule, mais me voilà avec deux compères. Et encore, l’apprenti de Batman pouvait être un atout, ayant bénéficié de l’expérience de son père justicier, et ainsi à nous deux, nous devrions résoudre cette enquête, mais la rejetone du célèbre assassin… Que voilà une curieuse alliance. Red Robin ne devait ignorer les origines de Ravager, et donc, je pouvais me demander ce qu’elle faisait là, sans se cacher, portant les couleurs de son psychopathe de père associable, bandeau sur l’œil comme ce cyclope. Après, je connaissais bien les compétences du père, je savais que de réputation, on le prêtait au rang de fine lame et j’espérais pouvoir un jour comparer nos compétences. À savoir si sa fille était à la hauteur.

"J’imagine donc que vous êtes tous là pour la même raison, le Sphinx. Ou Nigma, peu importe son nom." Pensont"

Je ne perdais pas du coin de l’œil Ravager. Pour Red Robin, j’accordais une meilleure confiance, il semblait être moins « psychopathe » que son mentor. Avec les Wilson, il fallait s’attendre à tout. Au moindre signe suspecte, je dégainerais mes armes. Toutefois, je me demandais quand même si cette alliance des acolytes, était de bon augure ou non. Ce monde était en plein chaos, il changeait et rechangeait sans cesse, les gens adoptaient une nouvelle foi constamment et se transformaient en traître infâme. Même les héros de ce monde n’étaient pas épargnés. Cela dit, il valait mieux accorder le bénéfice du doute, un triumvirat entre nous pourrait être utile dans cette affaire.

"Pour le moment, je n’ai rien trouver, si ce n’est cette plateforme et ce gros bouton. Aucun piège détecter. Je pense qu’on nous invite simplement à entrer et ensuite, les choses deviendront plus intéressantes. Voulez-vous tenter ?"

C’était frappant tout de même, de voir que je devrais faire équipe avec des personnes aussi jeunes. Cidji, j’ignorais qu’elle âge avait-elle, mais elle semblait si mature, enfin elle était du genre à coller des pruneaux comme un fils d’Arès et jurait comme un Satyre alcoolique. Mais vivre dans l’ombre du chevalier noir de Gotham, et celle d’un mercenaire assoiffé de sang, devait accélérer aussi cette maturité. Est-ce que j’allais les sous-estimer ? Certainement pas. Amazone, je fus éduqué très tôt à l’art de la guerre. J’étais donc bien placer pour savoir qu’un enfant, pouvait être tout aussi dangereux qu’un adulte, voire plus.

J’attendais donc de savoir ce qu’ils avaient prévus de faire. En même temps, je continuais d’analyser aussi bien le lieu que mes deux « alliés ». Déjà pour l’endroit, on avait maximisé l’effet spectacle, tout était fait pour attirer l’œil comme dans un cirque et inciter à venir y entrer. Si l’Homme Mystère voulait s’amuser, il devait au moins laisser entrer en vie ses victimes pour jouer en suite avec eux une fois à l’intérieur, comme les dieux mineurs de chez Hadès. Autre point important, cette femme sur cette vidéo… Je doutais fort que ces images viennent de YouTube. Cette personne devait être soit payer, soit complice de notre homme. Pourquoi complice et non otage forcé à coopérer ? Elle était bien trop heureuse et amusée sur ces écrans pour l’être. Pour le moment, c’était tout ce que je pouvais trouver.

Concernant les deux jeunes, et bien je ne pouvais être sûr que de peu de chose, soient ils venaient dans un souci de justice et désiraient stopper un criminel qui menaçait l’Ordre du monde. Soit-il cherché une toute autre raison, bien plus égoïste, sans doute le cas de Ravager. A voir.

"J’imagine que vous vous doutez, que nous aurons sans doute à affronter un chapeau melon et botte de cuir vert, donc plus de danger non ?"


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 209 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3851

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Sam 16 Juin - 7:10

Deux pour le prix d'un
Carelessness will find no clemency in this place! •••
Ah ouais.
Merde.
Des énigmes.

Ravager roule son œil unique dans son orbites : superbe. Merveilleux. Elle était là pour faire les gros bras, et elle allait se retrouver au milieu d'un rubixcube géant. La jeune femme en vert qui les nargue depuis son écran. En plus y'avait des otages prêts à se noyer. La vache, c'est sérieux de jouer les justiciers en fait. Personnellement, ça lui en touchait une sans bouger l'autre, mais elle avait sauté dans son collant moulant à peine Red Robin avait ouvert la bouche, alors elle devait bien faire un minimum d'effort pour accomplir la mission. Mais dans le cas présent, elle avait juste la nette impression d'avoir un singe qui jouait des cymbales dans son pauvre crâne quand l'autre s'évertuait à leur donner des indications sur ce qui les attendait. Non pas qu'elle n'avait pas suivit, mais les choses avaient beaucoup plus de sens quand elle était face à face. Un briefing pour envahir un complexe scientifique et voler des trucs : très bien. Un casse tête chinois : il faut le voir pour comprendre. Personnellement quitte à jouer -pour reprendre le terme de la zélote du Sphinx- elle serait bien resté finir un smash bros à la maison. Mais bon hein, quand le devoir appelle...

Mais voyons le bon côté des choses : l'adrénaline et le danger immédiat stimulait son cerveau et la rendait plus sensible à . Elle l'avait déjà prouvé moult fois, et Solomon Grundy s'en souvenait encore. Peut-être que devant un potentiel danger mortel, elle servirait un minimum à quelque chose.  

La grande blonde, lui lança un regard en biais, visiblement peu satisfaite d'avoir la rejetonne de Deathstroke dans ses pattes, et Ravager ne pouvait pas vraiment la blâmer : le contraire signifiait que son instinct de survie était au plus bas. De toute façon, Rose se sentait beaucoup trop au plus bas de sa forme, et de son envie d'être aimable, pour papillonner des yeux devant Gorgona. Toute superbe blonde qu'elle était. Elle allait déjà bosser pour sauver le chaland moyen, sans gagner le moindre centimes, autant pas pousser mémé dans les begonias.

Quand à Crane, Rose remarqua que ce dernier tiqua devant elle. La jeune fille se demanda l'air de rien quand est-ce qu'elle l'avait croisé, et il lui sembla avoir bien trouvé l'épouvantail dans les fiches de son paternel. Probablement une mission quelconque.

Elle haussa une épaule. « Quand faut y aller... » Qu'elle marmonna en haussant légèrement la tête vers la justicière. Avant de tourner la tête vers son binôme de la soirée.

« T'es paré, Nerd? » Ok, de loin ça semblait être une insulte gratuite, mais pour Rose, c'était une marque de respect. Elle valorisait l'intelligence de Red Robin, et trépignait à l'idée d'affronter la suite à ses côtés. Pas pour faire le beau et recevoir un nonoss, mais aussi pour le remercier de ce qu'il avait fait pour elle. Elle comptait bien faire en sorte qu'il ne finisse pas aussi amoché que quand il sort en patrouille. « Tu lui fait ravaler ses 'meugneugneu j'suis plus intelligente que vous' et moi je lui fais bouffer son chapeau. Deal? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
avatar
MDJ ♔ RIDDLE ME THIS
Messages : 29 Age du joueur : 30 Crédits : LOD et Tumblr Batarangs : 1000000603

Feuille de personnage
Nom de Code:
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Mer 27 Juin - 22:03


     

Deux pour le prix d'un

Ivy Town, Connecticut

     

     

Pour une raison ou une autre, Jonathan Crane adopta rapidement la stratégie de se mettre en retrait, malgré sa participation au défi lancé par l'homme-mystère. Silencieux et peu actif, il tenta de se faire présence oubliable, pendant que le reste des individus descendus sous terre échangeaient entre eux remarques et considérations, dans un climat de cordialité sans chaleur excessive.

Inhabituellement peu loquace, le « nerd » accepta d'un simple mouvement du crâne de relever le challenge que sa ravageuse collègue venait de lui soumettre. Dès que la plate-forme s'immobilisa, il adopta son rôle de prédilection : celui d'un  enquêteur. Son regard se fit attentif, et il commença à se promener lentement dans la salle rectangulaire, attentif au moindre détail, commentant parfois à voix haute ses remarques pour transmettre des informations à ses alliés. Ces dernières s'avérèrent malheureusement peu nombreuses, et d'une pertinence relative. Néanmoins, le détective en lui sentait qu'il ne devrait pas s'arrêter à ce premier bilan négatif. Sauf erreur de la part du membre des Titans, aucune limite de temps ne leur avait été imposée ; il pouvait prendre son temps.

Vous chauffez... Ah non ! Vous refroidissez ! Intervenait de temps à autre la femme à l'écran, en jouant avec les nerfs de ses victimes.

Le bruit répétitif des plaques puissamment propulsées contre une surface solide martela bien vite le crâne du quatuor, Red Robin le premier, puisqu'il s'exposa au plus près du vacarme, afin d'analyser le dispositif. De ce qu'il pouvait en voir, aucun indice n'avait été dissimulé sur les plaques, et les huit claviers numériques étaient identiques : même modèle, même couleur, même état. Point positif : grâce à son entraînement, il se savait capable de volter jusqu'au clavier et d'y enfoncer une touche, puis de s'extraire de l'interstice, avant que la plaque ne vienne l'écrabouiller (et si lui le pouvait, aucun doute que Rose en serait également capable). Les presses pouvaient à vue d’œil développer l'équivalent de deux tonnes de pression, ce qui n'aurait pas suffi pour aplatir Superman ou Donna, mais restait largement suffisant pour sceller le sort d'un individu sans super-force qui se trouverait entre les deux plaques. La possibilité de mourir en cherchant à résoudre cette énigme était bien réelle...

Vous abandonnez déjà ? Je le savais : la plus intelligente, c'est moi ! Caracola la femme au chapeau melon et domino vert, dont les yeux passaient de l'un à l'autre des participants forcés de son jeu avec une fébrilité grandissante.

Sans avertissement, une série de caractères apparut progressivement sur l'écran utilisé pour diffuser l'image de la kidnappeuse de Jacob Wagner. À voir comment la criminelle aux cheveux courts continuait de titiller son auditoire, elle n'était pas responsable de l'apparition d'un indice sur l'écran... Ou jouait la comédie avec une excellence rare.

Date
première commercialisation
serrure à combinaison


Avec plus ou moins de discrétion, les quatre personnes à qui s'adressait l'indice lurent ces quelques mots, chacun tentant à sa manière d'exploiter cette piste. Chose surprenante, ce fut le docteur Crane qui sortit le plus vite de son mutisme, déclarant soudainement et d'un ton assuré :

C'est le premier Février 1910 ! La date de la première commercialisation d'une serrure à combinaison, par John Junkunc et sa firme, American Lock ! C'est ça, la combinaison : 01/02/1910 ! Puis, en réponse aux regards qu'on lui laissait soudainement, il marmonna, en remettant ses lunettes en place et sans parvenir à dissimuler totalement sa gêne : Quoi ? Je le sais, c'est tout... Il n'y a pas que Nygma qui ait une bonne culture générale... Vérifiez, si ça vous chante ! Se défendit-il presque, en retournant se mettre en retrait par rapport au reste du groupe.

Un silence de plomb suivit cette affirmation convaincue. L'animatrice de l'événement marqua un lourd temps d'arrêt, en observant avec quelle rapidité, et quelle spontanéité, ses visiteurs avaient résolus le mystère de sa première énigme. Un pli soupçonneux surgit sur son front, et ses paupières se plissèrent derrière son masque.

Je vous trouve bien inspirés, mes joueurs adorés... Songea-t-elle à voix haute, avant de s'écrier, plus fort et d'un ton moins chantant : Non... Elle n'aurait pas osé ? Explosa tout-à-coup la demoiselle au point d'interrogation vert.

Les dernières images transmises par sa caméra furent celle de la chapeautée bondissant hors du champ de la caméra, et dévoilant qu'elle portait un shorty violet en plus de son haut de la même couleur. Sans surprise, la boucle verte de sa ceinture avait une forme de point d’interrogation. Après quelques secondes, l'image se coupa, ne laissant qu'un plan large sur l'homme prisonnier qui continuait de redouter que les flots ne l'engloutissent.

     

     
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guardien of Justice
Messages : 479 Age du joueur : 38 Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr Batarangs : 6050

Feuille de personnage
Nom de Code: Gorgonia
Multi-Comptes: Slade Wilson - Jack Emerson - Adrianna Tomaz
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Ven 29 Juin - 9:11

Deux pour le prix d'unCalypso Makhaira, Jonathan Crane, Rose Wilson et Timothy Drake

Nous voici donc plongés en plein cœur de ce jeu tordu où des vies étaient en danger. Et pourquoi ? Juste pour qu’une folle prouve qu’elle était bien plus intelligente. Cette ville était un véritable asile, on pouvait dans ce monde, tuer pour un rien, c’était d’une stupidité. Ce n’était pas en montrant qu’on savait jouer avec des chiffres, qu’on était plus malin. On était jugé sur nos actes, pas su ce que nous avions dans notre crâne. Sans doute, faudra t’il lui taper dessus jusqu’à ce que cela entre.

Et sérieusement ? Quel était le lien entre cette date donner par le maigrichon du manoir des horreurs, à notre situation ? C’était vaste comme notion. Et il en restait combien ? Encore quatre chiffres. Décidément, cette histoire avait autant de sens que dans un rêve. Mais trêve de plaintes, il fallait agir.

"Bon, nous avons déjà un début. Tentons autre chose dans ce cas."

Etant partie sur une date, j’eus un doute que la seconde partie du code en soit une aussi. Mais, qui ne tentait rien n’a rien. Cela-dit, j’avais bien entendu, peur, de me tromper. Des vies étaient en jeu je vous rappelais, et le temps nous était compter. Alors, voulant au moins supprimer une des possibilités, je m’approchais de la console.

"Je vais tenter la date d’aujourd’hui."

Sur les nombreuses possibilités, on pouvait y passer des heures, si ce n’était des mois. La date d’aujourd’hui, du moins l’année, pouvait avoir du sens. Pour notre chère hôtesse folle-dingue, elle pouvait signifier quelque chose pour elle. Sinon, je verrais bien quelque chose de plus intime, de lié à sa fausse idole. Sa rencontre avec Nygma peut-être, ou sa première arrestation, leur séparation, etc. Il existait tant de possibilités. En tout cas, je tentais avec une pour m’en assurer, nous pourrions vérifier les autres si cela serait possible. Mais je me tenais déjà prête à bondir, si jamais le marteau d’Héphaïstos venait m’écraser comme il était programmé de faire. Il ne risquait de me faire vraiment mal, quoi que. Je me demandais si je ne pourrais pas l’arracher quand ce gros piston me tomberait dessus.

"Tu parles d’une intelligence supérieur. Dire et faire n’importe quoi, la met au rang d’enfant de classe maternelle oui."


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 209 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3851

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Lun 30 Juil - 0:43

Deux pour le prix d'un
Carelessness will find no clemency in this place! •••OOoooh bordel qu’elle avait la chance d’être inaccessible cette perruche à chapeau, sinon elle aurait avalé son couvre-chef sans autre forme de procès voilà un sacré moment. Gnagnagna tu refroidis, gnagnagna tu réchauffes. En veillant sagement sur son amphitryon de la soirée, Ravager, soupire, trépigne, et roule de l’œil dès que la grande perche piapiatte et pépie en commentant la situation tel une vulgaire marâtre âgée devant une rediffusion d’Arabesque, ou en train d’observer sans pudeur ses voisins de vis à vis. Quand elle n’y peut plus, elle finit par balancer à l’écran, des discours et injonctions fleuries à coup de :

« C’est ta gueule que je vais refroidir après avoir foutu ton derche en feu dans un bac à glaçon si tu continues à ouvrir ta grande couenne, bouffonne ! »


Divers et variés, qui n’a nullement l’air d’émouvoir l’intéressée, bien au contraire. Mais Rose bouillait et cumulait les moult frustrations dues au manque de sérum. Si son sevrage se passait sans trop de dommage collatéraux, les sons répétitifs des presses cumulés à la voix échaudée et particulièrement méprisante de leur observatrices lui échauffaient les nerfs et la rendait encore plus aigrie que d’habitude. Et ça, les amis, ça s’appelait, un exploit. Quand le jeune détective revenait pour lui annoncer que sa recherche avait fait chou blanc, Rose, elle, comprit vite que méta-humaine ou pas, elle avait peu de chance d’en réchapper si elle venait à se trouver au milieu de ses dites presses. Pas que ça lui tirait particulièrement une larme, encore moins que ça la faisait trembler dans ses chausses, mais déjà, c’était quand même une belle mort de merde, mais en plus elle avait dit qu’elle sera là pour protéger Red Robin… pas pour finir en pancake et avoir une bonne excuse pour roupiller tranquille loin du bordel. De façon définitive.

Mais l’insupportable en vert continuait à couiner bien à l’abri derrière ses écran - elle devait avoir peur qu’on lui propose un bras de fer -  à se palmer devant son énigme ridiculement impressionnante et cher, le sphinx face à Œdipe il n’a pas eu à sortir des écrans pour se la péter, lui. Jusqu’à ce que la réponse apparut l’air de rien sur l’écran. Et que Truc Muche se mit à joyeusement étaler sa science l’air de rien. Rose n’avait fait l’effort de retenir de son nom, mais elle lui avait trouvé un tout autre patronyme.

« Merci, Wikipédia. » qu’elle conclue en croisant les bras, observant avec attention le reste de la scène. Et d’un coup, si le reste des enigmes lui paraissait toujours aussi obscure, le plus important des indices  lui sauta au visage tel un face huggeur dans alien.

Elle laissa Calypso rentrer ses propres codes, si ça l’amuse, mais elle, après un coup d’œil à son acolyte Robin, elle dégaina son téléphone pour pouvoir rentrer en contact avec une autre personne dont elle était certaine, devait avoir peu ou prou les mêmes emmerdes. L’insupportable Red Hood.

« Chaperon rouge ? Ici Mère grand.

Laisse-moi deviner, t’es en face d’une connasse en vert qui te fait chier ? Nous aussi, et je suis certaine qu’elles sont en pleine compétition cheloue. Elles ont accès à leurs énigmes et la tienne vient de hacker la nôtre pour nous filer des indices. Tu fais ce que tu veux de cette info, sale piaf. »


Elle rangea son téléphone en vitesse tout en lançant à la boite à image ou le type était en train de tristement risquer sa vie« Ma Belle, je crois que l'image a un problème, je vois plus ta jolie gueule ! »  Bon maintenant…

« Si personne se dévoue je vais rentrer la date proposée par Wikipédia. Et vous les cerveaux… » Elle les désigna d’un geste de la main « … Cerveautez. »

Conclue-t-elle en s’élançant.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
avatar
MDJ ♔ RIDDLE ME THIS
Messages : 29 Age du joueur : 30 Crédits : LOD et Tumblr Batarangs : 1000000603

Feuille de personnage
Nom de Code:
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Ven 3 Aoû - 21:03


     

Deux pour le prix d'un

Ivy Town, Connecticut

     

     

Red Robin décocha subrepticement un regard complice à sa partenaire, lorsque cette dernière prit l'initiative de transmettre (sans doute à l'un des Titans partis à Santa Marta) le dernier rebondissement lié au mystère des défis intellectuels. En parallèle, la plus puissante des membres du groupe s'élança, ondulant et serpentant avec une grâce ophidienne entre les presses pour rentrer une combinaison qui s'avéra fausse... Le docteur Crane n'avait pas osé l'interrompre, surtout avec ce qu'il savait de cette gorgone. Aussi se contenta-t-il de nettoyer consciencieusement ses lunettes, tout en expliquant d'une voix forte (pour couvrir le raffut) et faussement patiente :

Comme vient de le dire notre monoculaire cadette, je suggère la date du premier Février 1910 en guise de combinaison, car huit chiffres sont attendus : zéro, un, zéro, deux, un, neuf, un, et zéro. Pas le début d'une solution, mais la solution entière. Souligna le psychiatre, sans regarder la personne à qui s'adressait précisément sa remarque coupante.

La combinaison en question fut tentée par l'association des membres du groupe (excepté le très peu athlétique Crane), chacun y allant de sa méthode pour actionner les boutons. L'ampoule surmontant l'unique porte visible dans la salle bipa avant de passer du rouge au vert, ce qui provoqua la réapparition de l'organisatrice du traquenard. De ce que le cadre permettait de voir à l'écran, elle était très occupée, et leva un index à l'attention de son public.

Patience, mes petites souris sous perfusion... D'abord, je dois m'occuper de mon ennemie en pamoison. Chantonna-t-elle en faisant courir bruyamment ses doigts sur un clavier (hors champ, pour le groupe), avant d'afficher un sourire satisfait et malicieux qui fit pétiller son regard, derrière le domino vert qui masquait ses yeux.

La bande-son d'un enregistrement sonore put être entendue via le micro utilisé par la criminelle pour parler à ses victimes. Une autre voix, atténuée et féminine, mais inconnue, parvint donc aux oreilles des quatre participants.

Tu sais ce que tu es, à mes yeux, Trevor ? Un monstre. Qui d'autre qu'une ordure sans la moindre empathie refuserait de laisser monter une femme qui vient de subir une agression, juste parce qu'elle " avait l'air de l'avoir cherché " ? Tu es un monstre, Libman. Tu n'as pas de cœur !

Et voilà. Ils devraient comprendre... Ça t'apprendra, petite salamandre ! Triompha sans sobriété la femme au teint halé, avant de congratuler sur un ton passif-agressif ses téléspectateurs. Bravo ! Qui est-ce qui a réussi cette énigme basique ? C'est vous ! Allez ! Je vous dispense du test suivant, qui consistait à faire passer des formes géométriques dans les trous adaptés. Soyons fous ! Se gaussa-t-elle ouvertement, non sans brièvement basculer son affichage pour montrer à ses participants qu'elle tenait parole, et libérait son premier otage.

Par-delà la porte déverrouillée, une nouvelle réplique de station de gare attendait le groupe, également décorée aux néons et taguée. Sur plusieurs écrans, une femme sanglotait, piégée dans une profonde fosse dont les parois se rapprochaient sensiblement (peut-être un compacteur industriel à ordures ? Impossible de localiser plus précisément le lieu). Pour cette salle, aucun image de l'organisatrice : seule la voix féminine se répercuta dans la fausse gare, qui présentait un sol couvert de dalles ornées de symboles algébriques, et un micro mis à disposition pour les participants.

Non, ce n'est pas un karaoké ; ne prenez pas vos rêves pour des réalités. Fit rimer l'agaçante narratrice, avant de reprendre : Ashley Collins sera réduite en crêpe, si vous ne résolvez pas cette devinette : « une mère et une fille ont à elles deux 59 ans, et un quart de siècle les sépare. Quelle âge ont-elle ? ». Emparez-vous du micro, et faites brillez votre cerveau ! Conclut l'animatrice, sans jamais se défaire de son ton enjoué.

Dans sa barbe, Jonathan Crane grommela aux autres de se débrouiller sans lui cette fois-ci, puisqu'il estimait que "wikipedia" avait déjà largement contribué aux efforts. Toujours aussi silencieux, le jeune prodige promena son regard dans toute la salle, puis observa d'un air particulièrement intéressé le micro, avant de reporter son attention sur les écrans montrant la pauvre Ashley, dont les minutes étaient comptées. L'ombre d'une grimace tiraillée apparut fugacement sur ses lèvres, que seule celle qui le connaissait bien remarqua. S'approchant discrètement des deux femmes, il veilla à apparaître dos tourné à la caméra qui les surveillaient. D'une voix aussi imperceptible que possible, le disciple de Batman affirma :

" La mère a 42 ans, et sa fille 17. " Avant que son auditorat ne puisse lui demander pourquoi il leur donnait à elles la réponses, et pas au micro, il reprit : " Je pense avoir trouvé la bonne réponse. Enfin, disons que la mienne marche, et que cette femme n'a pas l'air de vouloir tester autre chose que notre intellect. Il n'y a probablement pas de piège, donc partons du principe que nous pouvons désormais résoudre l'énigme à tout moment. " Enchaîna l'adolescent brun, en parlant vite (puisque chaque seconde réduisait l'espace où une innocente se trouvait piégée). " J'aimerais beaucoup pouvoir jeter un œil à ce micro pendant que la liaison avec cette illuminée est active. À mon avis, sitôt la réponse donnée, le micro n'émettra plus de signal jusqu'à l'endroit où se terre madame Sphinx. Si je veux tenter de remonter jusqu'à la destination du signal, ce sera avant d'avoir donné la réponse... Ce qui signifierait repousser dangereusement le moment de sauver Mme Collins. " Expliqua-t-il, en laissant aux deux femmes le soin de déduire ce que sa proposition sous-entendait.

S'ils choisissaient d'attendre que Red Robin parvienne à remonter le signal avant de donner une réponse, et que cette réponse ne s'avérait pas être la bonne, le temps manquerait pour trouver une meilleure proposition, avec tout ce que cela impliquerait pour Ashley Collins et les participants de cette parodie de jeux.


     

     
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guardien of Justice
Messages : 479 Age du joueur : 38 Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr Batarangs : 6050

Feuille de personnage
Nom de Code: Gorgonia
Multi-Comptes: Slade Wilson - Jack Emerson - Adrianna Tomaz
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Mer 22 Aoû - 14:50

Deux pour le prix d'unCalypso Makhaira, Jonathan Crane, Rose Wilson et Timothy Drake

Pourquoi donc la vie était-elle aussi compliquée ? Par-là, je parlais de la vie de héros. Grâce à la jeune fille borgne, nous avions pu avancer, mais à présent, nous nous retrouvions face à un terrible dilemme. Depuis que j’avais commencé ma vie « d’héroïne », en rejoignant la League, on me parlait du sens du sacrifice et de toujours veiller en premier à la sécurité des civils ou simple mortel. Une règle qui nous fut dicter par le costumer en chauve-souris. Donc, cela me paraissait bien étrange que de la part de l’ancien protégé de cet homme, il puisse vouloir mettre la vie de cette femme en danger. Certes, je mourrais d’envie de savoir où elle se cachait pour lui faire effacer pour de bons ce sourire, malgré ma froideur apparente. Toutefois, pouvions-nous réellement risquer la vie de cette Ashley ? Je voulais bien suivre les règles ici, mais encore, il fallait qu’elles soient bien établies, et pas que chacun d’un même groupe comme ici les héros, fassent ce que bon leur semblait. Chez les Amazones, vous suiviez la loi et puis c’était tout.

"Moi qui croyez que les héros devaient penser aux autres avant. Ton mentor ne t’a pas enseigner cela ?"

Je pourrais me plaindre sur ma situation, dire une fois de plus que la vie avant me paraissait simple. On défonçait les murs, et on tuer les méchants. Voilà tout. Maintenant, c’était devenu un vrai casse-tête mon travail. Il fallait rester concentrer sur le moment présent, et ne sachant où cette victime se cachait, je ne pouvais pas user pour l’instant d’un de mes dons pour la faire libérer. Vue la structure, je supposais que ma force et mon agilité pourraient toutes les deux venir à bout d’un des futurs pièges. Cependant, comme la dit Robin, c’était notre intellect qui fut mise à l’épreuve. Ca, et sans doute notre morale, qui se cachait dans notre cœur.

"Bien, ne prenons pas de risques inutiles, libérons les prisonniers et donnons une leçons après à cette Macaria. Même si je me moque de mon image, je doute que les héros aimeraient qu’on tâche leur image avec une histoire de femme laissait pour la mort."

J’étais Gorgonia, celle insufflant la peur, la Vengeresse divine. Qu’on me donnait une image d’ange ou de monstre, je m’en moquais royalement. Je me contentais de faire mon travail. Par contre, si du sang innocent était versé, même ne venant de moi, ce sera bon pour les longs discours de reproche, etc. Que la vie était simple aussi, quand je ne rendais de compte qu’à Athéna. Revenant à l’énigme, le raisonnement de l’apprenti de Batman se tenait parfaitement. J’avais beau retourner l’énigme sous divers angles, calculer plusieurs fois dans ma tête, je ne trouvais pas d’autres résultats fiables. Après tout, qu’est-ce qu’on avait à perdre ? Ainsi, je m’approchais du micro, laissant encore quelques secondes au moins à Robin pour trouver quelque chose avant d’annoncer cette possible solution.

Ces petits jeux devenaient déjà lassants. Ce que j’espérais, fut que la prochaine épreuve nous ouvrirait une voie permettant de frapper cette Harpie directement en plein cœur. D’ailleurs, j’avais bien lu dans les notes de la Watchtower qu’il était préférable de ne pas jouer le jeu du Riddler ou d’un de ses sbires. Le mieux était de les prendre à leur propre piège comme ce machiste d’Ulysse. Au moins, si une réponse pouvait donner un droit de répit, nous pourrions en profiter pour tendre un piège à cette folle.


Mais avant de lui ouvrir le ventre à main nue, comptait bien lui poser quelques questions. Sans doute le pourquoi de tout ceci, mais aussi qu’elle lien avait-elle avec le mystérieux Time Trapper. Car n’étais-je pas venue ici avant pour cela ? Si cette femme se ventait d’être aussi intelligente que cela, alors elle devait savoir quelque chose sur le sujet. Une connaissance qui pourrait lui sauver son visage, si elle ne désirait pas qu’on le lui recolle les morceaux après mon passage.
©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 209 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3851

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Sam 8 Sep - 15:40

Deux pour le prix d'un
Carelessness will find no clemency in this place! •••Ça avait pas duré longtemps mais ça ne faisait que confirmer ce qu’elle venait d’envoyer à son correspondant au casque rouge. Un point pour eux, et si ils voulaient gagner quoique ce soit ce soir, cela voulait dire qu’il fallait juste autre chose que sur le tableau avancé par la tarée a l’égo aussi gros que son intellect au rabais. Parce que fait des énigmes débiles, tout le monde peut le faire quand on s’ennuie. Elle lui aurait bien gueulé qu’il serait peut-être temps de se  trouver un emploi stable, mais plus besoin de gagner du temps pour le moment. L’énigme était terminée, du moins la première, avec deux monsieur je-sais-tout ça devrait relativement bien se passer pour la suite, non ? Même si un faisait la gueule alors qu’il y avait une jeune fille prise au dépourvue par un compacteur a ordure. Sérieusement, c’était si méchant que ça ‘Wikipédia’ ? Elle qui avait pensé qu’il serait en train de fanfaronner en montrant le premier otage libéré par l’aide de son intellect...

Bon ça n’expliquait pas ce rapport avec Trevor, mais ça, elle en avait une petite idée. Quoique c’était moyen le moment d’y penser vu que leur amphytron leur jeta une nouvelle énigme a la figure.

Par ailleurs son geek de poche avait déjà avancé sa science sur la seconde, alors que Rose n’avait absolument pas fait le moindre effort pour ne serait-ce que faire semblant d’écouter ce que l’autre folle avait a lui dire.  Et pour cause : Red Hood vient de lui répondre sur son cellulaire. Ok, c’est moyen sérieux avec une fille qui est sur le point de crever si ils ne sont pas assez réactifs. Mais Rose en était persuadée : une alliance ponctuelle avec l’équipe occupée avec la rivale de Miss Cervocosmik était la clé de s’en sortir un minimum dans cette épreuve de force. Ou d’intellect. Qu’importe, c’était tout de même relou.

En revanche, elle relève la tête d’un air outré vers Gorgona quand cette dernière a l’outrecuidance d’être condescendante avec le seul qui prenait au moins la peine de réfléchir. Ou peut-être que c’était le comportement typique d’une maman ours quand on osait manquer de respect au seul être qu’elle pouvait considérer comme un ami. Elle avait de la chance que le temps se faisait pressant, sinon elle lui aurait volontiers assuré que  sa seule raison de sauver cette pauvre fille, c’était de penser à son image en un temps pareil, c’était qu’elle était bien peu altruiste. Elle avait qu’à trouver une meilleure idée si la Magical Girl mythologique voulait absolument sauver les chatons perdus par le pouvoir de l’amour et de la justice, sans penser à rien d’autres. Tout en tapant son sms à son interlocuteur au casque rouge, qui se résuma en un aussi laconique que cynique :

Citation :
« Ça reste entre nous si tu m’envoies des photos »

Manoeuvre on-ne-peut-plus ironique quand on sait qu'elle avait fait en sorte que Red Robin voit leur conversation. Travail d'équipe mon bon monsieur. Ou presque. Elle s’adressa à Red Robin, tout a fait sujette a suivre son plan, parce que tout de mauvaise foi qu’elle puisse être : la vie de quelqu’un était en jeu, et en prime elle n’en avait pas d’autre. Par contre, elle pouvait tout a fait servir à autre chose.

« Allez fonce. Et dès que tu as les infos, tu me les envoie. Et je m'en charge. » Imposa-t-elle en montrant son téléphone. Peu de chance que l’équipe s’en sorte s’il se concentre sur autre chose que les énigmes. Elle, elle peut traiter les coordonnées et réfléchir à un moyen de rejoindre le plus rapidement possible l’autre abrutie. Pas comme si elle était d’une importance capitale pour trouver des solutions pour avancer dans ce bourbier. Autant l’envoyer ailleurs. Elle se permit cependant d’envoyer rapidement un nouvel sms.
Citation :

« Btw ce Trevor ça a l’air d’être une bonne grosse enflure.
Amuses-toi bien.»

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
avatar
MDJ ♔ RIDDLE ME THIS
Messages : 29 Age du joueur : 30 Crédits : LOD et Tumblr Batarangs : 1000000603

Feuille de personnage
Nom de Code:
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   Mer 12 Sep - 19:37


     

Deux pour le prix d'un

Ivy Town, Connecticut

     

     

Timothy eut un très bref air désappointé, en constatant qu'il venait d'aboutir à une égalité parfaite sur la prise de décision qu'il soumettait au groupe : Crane croisa les bras, montrant ainsi qu'il se contrefichait royalement du débat ; Rose se porta en faveur de sa proposition, tandis que l'autre femme le sermonnait sur la dangerosité de son plan. Le disciple du chevalier noir comprit pourquoi son père adoptif prenait parfois des décisions sans chercher à obtenir l'aval majoritaire, mais n'en oublia pas moins de considérer rapidement ses options. S'ils continuaient de laisser la responsable du piège dicter le rythme, ils sauveraient les otages jusqu'à la dernière énigme, mais la fautive resterait hors d'attente car à une position inconnue. S'ils profitaient de cette occasion pour prendre un coup d'avance, non seulement les otages pourraient être sauvés, mais en plus, la position de la criminelle leur serait connue, ce qui permettrait de l'arrêter. Restait la possibilité de suivre la voix de la raison pour cette fois, et de guetter une nouvelle ouverture dans les autres salles, pour isoler des indices permettant de localiser la poseuse d'énigmes sans mettre de vie innocente en péril... Hélas, rien ne laissait présager qu'ils aient à nouveau une chance pareille.

" Batman m'a, entre autres choses, enseigné à avoir confiance en mes capacités. " Répliqua finalement le jeune prodige, en fonçant vers les raccords du micro sans regarder qui que ce soit, un outil déjà en main.

Dans les secondes qui suivirent, le surdoué s'activa à mettre à nue la connectique employée pour véhiculer le son du micro et à les observer à la loupe. Pendant ce temps, Ashley Collins continuait d'appeler à l'aide et de hurler, dans sa prison aux murs rétrécissants. L'espace dans laquelle elle se débattait rétrécit, prenant petit à petit des allures de cercueil. Avec le pire des timings, le docteur Crane s’immisça entre les deux femmes en désaccord sur la conduite à tenir, un air profondément intéressé dans le regard. Les pleurs semblaient ne pas l'indisposer outre mesure.

C'est si révélateur de votre psychisme... Le choix de vos mots, la manière dont vous faites ressortir la morale en invoquant l'autorité d'un mentor... Cette peur évidente de transgresser les dogmes... Affirma-t-il à l'encapuchonnée. Incapable de ne pas rebondir de l'une à l'autre, il se tourna vers la jeune borgne. Vous, vous n'aimez pas ce qui est compliqué, pas vrai ? Phrases courtes, vocabulaire simple... Dès que les choses deviennent complexes, elles vous font horreur, je me trompe ? Diagnostiqua-t-il, immergé de plain pied dans son domaine de prédilection : la psychanalyse clinique.

" La fille a 17 ans. Répondit enfin Red Robin, la main fermement enroulée autour du micro, le souffle court. 17 et 42 font 59, 42 moins 17 font 25 ; sa mère a donc 42 ans. Les conditions sont vérifiées. " Exposa le jeune homme, tout en lançant un regard à Rose pour lui confirmer qu'il avait une information à lui transmettre.

Le temps que la réponse de la preneuse d'otage survienne, Timothy glissa du côté de la jeune titan, en lui murmurant deux nombres dos à la caméra.

" 43,08 ; -76,1. Une latitude, et une longitude. Au vu des valeurs, le membre de la Batfamily estima que la localisation se situait sur le continent Nord-Américain, mais dû passer par une plate-forme de géolocalisation pour relier la combinaison de chiffres à la ville de Syracuse, soit à quelques deux cents kilomètres d'Ivy Town. C'est un début. " Considéra le brun, qui n'avait pas réussi à isoler plus de décimales dans l'adresse (ce qui aurait pu donner une indication sur le quartier où se terrait la disciple du Sphinx)..

Hé bien bravo ! Vous m'avez donnée les bons numéros. Et sans tricher, qui plus est ! Salua la femme au chapeau melon vert, tandis qu'à l'écran, les parois cessaient de se rapprocher pour, au contraire, s'écarter d'Ashley, qui n'en crut pas sa chance. L'énigme avait été résolue, mais étrangement, la porte vers la salle/réplique de station de gare ne s'ouvrit pas immédiatement.

Jamie Askins compte sur vous. Écoutez-la déjà crier au loup ! Invita la voix agaçante, juste avant qu'un changement dans le canal audio ne fasse entendre les suppliques inutiles d'une adolescente qui devait s'approcher de sa majorité.

Qu'est-ce que c'est ? Papa, maman, au secours ! Je vous en prie, stop ! Non... Il y a quoi, dans cette seringue ? Non... NON ! Hurla Jamie, au moment où la porte s'ouvrait pour dévoiler le décor attendu, assorti d'une jeune afro-américaine qu'un bras mécanique venait de piquer dans la jugulaire avec une monstrueuse seringue.

L'otage était attachée à une table d'opération, un projecteur verdâtre braqué sur son visage bouffi de larmes. Tout son corps (habillé d'une blouse d'hôpital blanche – ou verte, difficile à dire avec l'éclairage) se mit à trembler violemment avant qu'elle ne s'arc-boute de douleur et ne hurle, suppliant n'importe qui de mettre un terme à son supplice. Ses mains avaient manifestement déjà cherché à la libérer, puisqu'elles ne comptaient plus que des ongles cassés et arrachés, encroûtes de sang coagulé. Près de la pauvre victime, quatre seringues trônaient, toutes remplies d'un liquide incolore, chacune marquée par un post-it de couleur : jaune, noir, rouge, et vert.

Une des quatre seringues peut contrer les effets de l'injection, mais laquelle ? Point d'interrogation ! Hé oui, pas d'indices ce coup-ci, mes jolis ! J'attends qu'une malotrue sans éducation vienne vous souffler la réponse à ma question. Je lui fermerai alors au nez sa petite backdoor, et il en sera fini des indiscrétions de cette minette en mal d'attention. Clama fièrement la criminelle aux cheveux courts, en se taisant pour se tenir en embuscade sur son clavier. Comme annoncé, l'image projetée à l'écran commença à prendre un aspect de mosaïque de pixels, et des phrases tapées au clavier s'inscrivirent.

Seringue rouge = tétrodotoxine
Seringue noir = tétanospasmine
Sering

Aussi brutalement qu'il avait commencé à se manifester, le texte s'interrompit, ramenant à l'écran la criminelle en shorty, visible des pieds à la tête dans le cadrage qu'elle avait choisi de retenir pour son retour à l'image.

C'était le dernier tuyau de Querry que vous recevrez. Fit-elle, en soufflant sur ses doigts rassemblés pour mimer un revolver. Tic tac, miss Askins est en vrac. Sauvez-lui la peau en faisant tourner votre cerveau... Ou en déposant votre drapeau. Suggéra malicieusement la demoiselle aux boucles d'oreilles vertes, qui n'attendait rien d'autre que de se voir concéder la victoire.

Pressé par les circonstances, Tim cherchait un indice, quelque-part, scrutant la zone. L'espace de deux battements cardiaques, il s'attarda sur Rose, et le moyen de communication qu'ils avaient avec l'autre groupe puis se ravisa et finalement, se tourna vers Crane, comme s'il s'attendait à voir ce dernier intervenir.

Quoi ? Demanda sèchement l'intéressé, les bras croisés sur son torse, avant de deviner où ce regard insistant voulait en venir. Oui, il se trouve que je m'y connais un peu en substances chimiques injectables chez l'homme. Je sais que la tétrodotoxine comme la tétanospasmine, sont des poisons mortels. Et vous savez ce que je suis, surtout ? Un scientifique ! Reprit-il avec véhémence et une pointe d'arrogance. C'est-à-dire pas un magicien. Sans équipement adéquat, je ne saurais pas différencier la moindre de ses substances à l’œil nu, et encore moins avant que cette patiente ne cède à ce que la tue lentement. Clama Crane, en montrant du bras les seringues au contenu visuellement identique, avant de s'adresser à l'assemblée. Quel protocole suggérez-vous ? Que je me dépose une goutte de chaque seringue sur la langue, pour voir si ça a un goût d'antidote ? Ironisa-t-il avec un sourire grimaçant, avant de se détourner de la salle et des hurlements pour bien souligner le fait qu'il était impuissant à résoudre l'énigme posée.

     

     
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Intrigue] Deux pour le prix d'un   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] Deux pour le prix d'un
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma vie à deux pour le meilleur... ou pour le pire! [Missbean]
» une aiguille pour la bourse et deux pour la bouche
» R5 Turbo, deux pour le prix d'une !!!
» Deux pour le prix d'une
» DEUX PLANEURS POUR LE PRIX D'UN !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde :: Amérique-
Sauter vers: