Partagez | 
 

 Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre de LOD
Messages : 371 Age du joueur : 20 Crédits : Twizzle Batarangs : 1200

Feuille de personnage
Nom de Code: Kid Flash
Multi-Comptes: Négatif
Infos Diverses:
MessageSujet: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Mer 2 Mai - 12:30


Comme bien souvent lorsqu'il se retrouvait seul avec ses démons, alors que le silence se faisait si lourd autour de lui, Wally pensait. Si habitué à tirer de l'amusement de simples objets du quotidien, bien vite, lorsque tout ce potentiel attractif était épuisé, plus rien ne restait si ce n'était sa pensée. Son esprit si brillamment intelligent ne parvenait jamais assez vite à faire le tri dans tout ce qu'il emmagasinait en lui. Ironique sachant qu'il était un méta-humain doté d'une vitesse incroyable. Et pourtant, aussi vite qu'il pouvait courir, jamais il ne parvenait à fuir ses souvenirs. Inévitablement, ils le rattrapaient, et sournoisement lui infligeaient


Only the mask could bring down the truth.

des images qu'il aurait préféré ignorer. Ce n'était toutefois pas les données qui manquaient afin de l'occuper : blagues innovantes, formules scientifiques, tactiques de défenses ou tout simplement liste de courses… Wally n'était pas en manque de réflexion, loin de là. Seulement, tout s'épuise un jour ou l'autre et le temps de refaire le plein, il était déjà trop tard. La voix de son père résonnait sournoisement à ses oreilles, déformée par les âges. Monstrueuse : « elle est morte, Wally... ». Et il avait beau essayer de la chasser de son esprit à grands hochements de tête, il avait beau se répéter encore et encore que tout allait bien, elle revenait sans cesse. Parfois hurlante, parfois calme. Le rouquin ne savait jamais laquelle il arrivait à supporter le mieux…

Les lumières de la ville dansaient sur son visage. Morne et déprimé, sa main retenant mollement son menton entre ses doigts, il suivait sans mal du regard les lueurs colorées s'infiltrant à l'intérieur de sa chambre par la fenêtre ouverte. Essayant, par ce simple petit jeu, de chasser par la même occasion ses pensées trop noires et ces voix trop caverneuses. L'ennui était un ennemi mortel pour le speedster. En particulier lorsqu'il était seul. Il aurait bien aimé retrouver Dick afin de passer la soirée avec lui, mais le Circus Boy était en pleine mission pour le GCPD et hors de question pour lui de le rejoindre : son ami avait déjà assez de problème avec son impulsivité pour que le rouquin ne vienne ajouter la sienne au tableau. Il ne pouvait dès lors qu'observer, du haut de son appartement, la ville de Gotham City vivre sans qu'elle n'est besoin de se soucier de lui.

Il se sentait étouffer dans cette pièce minuscule, là, assit sur le rebord de sa fenêtre, dans la pénombre. Il voulait se défouler, courir à en perdre haleine et ne plus jamais s'arrêter. Juste fuir ces pensées qui ne l'avaient plus quitté depuis ses 7 ans. Depuis le jour de l'accident. Les ruelles de la ville l'appelaient et c'est dans cet esprit ravageur que le rouquin se décida à endosser le costume de Kid Flash et à sortir en quatrième vitesse.

Le vent fouettait son visage, balayant avec force ses cheveux roux tandis que Gotham défilait lentement sous ses yeux. Comme un film qui passerait au ralenti sur un écran de télévision. Les passants bougeaient à peine, immobilisés dans une position qui ne leur rendait pas justice. Et Wally déambulait dans ce monde immobile, seule présence mouvante dans tout ce tableau irréel. Il aimait à observer les moindres détails de cet univers parallèle. En plus de lui avoir offert une vitesse surhumaine, la speedforce lui avait ouvert les portes d'un tout nouveau monde, qu'il n'aurait jamais pensé connaître un jour. Si ennui il ressentait, le rouquin n'avait qu'à accélérer le pas pour que le divertissement refasse surface. Peut-être que dans cette dimension, il parvenait à distancer ses idées noires... En tout cas c'était ce qu'il aimait à se dire. Il n'avait qu'à tourner les yeux pour qu'un nouvel élément hilarant n'attire son attention, chassant ses sombres pensées d'un petit rire bienvenu.

Cela faisait d'ailleurs plusieurs bonnes minutes qu'il s'enfonçait entre les bâtiments de la ville nocturne, croisant par moment sur son chemin quelques cambrioleurs et autres malfrats qu'il se faisait un malin plaisir à installer à des endroits totalement improbables, juste avant d'appeler la police. Ainsi, trois à quatre personnes attendaient en hurlant sur les toits des immeubles, sur un cordage de pont ou encore attaché par le pied et tanguant au-dessus du vide. Il en était même à sa cinquième lorsqu'une scène retint son attention : à quelques rues à peine se trouvait une jeune femme en proie avec quatre gros costauds qui n'avaient pas l'air de plaisanter… L'encerclant, ils se rapprochaient dangereusement d'elle, les poings serrés avec une telle force que leurs veines en ressortaient. Qu'avait-elle bien pu leur faire pour les rendre aussi rouges que les feux qui coloraient les murs lorsqu'ils intimaient aux voitures de s'arrêter ? Wally n'attendit pas d'avoir la moindre réponse, au contraire. Il s'élança en direction du petit groupe installé dans une ruelle plus sombre que les autres et entreprit de tourner à une vitesse hallucinante autour d'un premier gorille, lui faisant bientôt perdre la tête et l'équilibre avant de le repousser en arrière d'une simple pichenette. Ce dernier s'écrasa lourdement au sol, le regard vide et les yeux tournant - sans qu'il ne puisse les arrêter - dans leurs orbites. " Bien… D'autres volontaires pour le jeu de la toupie ? " s'enquit le rouquin qui, dans sa parfaite insouciance, souriait à pleine dent en faisant face au reste de la bande.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
avatar
Aide aux Robins en danger
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3901

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Sam 5 Mai - 6:17

Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth
Behold the world's worst accident ! ••• Il venait des moments où Rose chérissait l'ennui. Où il avait ce confort réconfortant après des pires journées. Là où la violence n'avait plus de recours et ne pouvait pas l'atteindre. Pour Miss Wilson, c'était un exercice très difficile que de se plier à la oisiveté et au rien, quand dans ses veines battait un sang corrompu qui l'obligeait à être perpétuellement aux aguets. Constamment sur les rotules, a attendre quelque chose viendrait frapper son attention et lui offrir un divertissement digne de ce nom pour calmer l'horreur qui lui cognait aux tempes.

Trouver un petit coin de sûreté à Gotham, en pleine ville, à peine loin de son père, avec un colocataire calme, lui offrait un pied-à-terre correct avec un minimum de normalité. Son sang n'avait plus à bouir à la recherche d'un fragment d'action pour combler le vide de son existence. Tim avait cette nonchalance brillante qui la calmait sans trop de peine. Un mutisme apaisant dans un charmant cocon doucereux. Elle avait finit par le comprendre sans trop de peine, et juste sa présence lui autorisait un répit que la vie refusait obstinément à lui donner. Un peu d'équilibre au milieu du chaos ambiant qui menaçait de lui exploser au visage. Et la dernière fois elle avait finit borgne.

Mais parfois, Tim n'était pas là. Rien de surprenant, et Rose n'avait pas à lui poser de questions. Pas plus que toutes les fois où il rentrait avec son visage de poupon tuméfié. Mais dans ces moments là, il fallait retourner à ce qu'elle savait faire de mieux : la discorde. Sans plus rien pour retenir ce qu'elle était, l'ennui virait à la douleur, la douleur tournait à la torture, et rapidement il lui fallait un terrain de jeu avant que son corps ne craque et sombre dans une violente crise. Rose ne voulait pas encore s'enfoncer une piqure dans la peau pour prévoir le pire

L'avantage avec Gotham? Chercher les emmerdes était au mieux superflu, au pire, une utopie. Il suffisait de se poser dans un coin un peu sombre et sagement attendre que quelqu'un vous bouscule. Et là nuit? C'est l'open bar du massacre. C'est le sommet des relous qui cherchent les ennuis comme un chien cherche sa queue. Tant mieux pour Rose, qui a finit par comprendre vaguement comment ça marche ici. Il y a des petites formules magiques, des recettes de grand mère pour choper le parfait traquenard. Même pas besoin de costume de scène, de héros ou de vilain, ça vient tout seul, comme de l'acnés.

Et record battu : trente pauvres secondes à marcher d'un pas légèrement incertain, dans l'arrière cours d'un hangar, à même pas 100 mètres d'une avenue relativement fréquentée, canette de bière à la main, cigarette au bec et capuche relevée sur ses cheveux, qu'elle entend au loin des pas qui résonnent. Rose ne retient pas son sourire en coin quand elle entend une voix qui se veut faussement bourrue dans son dos.

« Dis donc ma belle, on en voit pas souvent des comme toi dans le coin... » Rose se tourne vers lui, il allait probablement parler, mais elle lui coupa l'herbe sous les pieds. Elle n'était pas là pour faire dans la dentelle, et l'entendre parler l'énerver déjà. Et quand on a les nerfs naturellement à fleur de peau, c'est un mélange aussi incertaine que du nutella avec du whisky.

« Wow. Dingue à quel point j'en ai rien à foutre. » Elle écrasa sa cigarette au sol d'un coup de talon. « Par contre cherche pas très loin : si aucune meuf vient dans le coin, c'est juste pour pas voir ta gueule. »

Elle entendit le son caractéristique d'un poing qui se craque. Et celui d'une chaine de vélo qui sort d'une poche. Roh lalala, les bouffons même pas capable d'investir dans une batte de baseball clouté à défaut d'un revolver...

« Ok, je voulais juste être sympa mais... »

« Mais ouais, ouais: tu vas me casser la gueule, et me faire des trucs que j'veux même pas savoir, blablabla.  Bref. »


La canette de bière à moitié vide lui percuta le front sans autre forme de procès. Rose, elle, est droite, les mains négligemment rentrées dans les poches, et a l'air de ne pas tenir en place.

« Bon! Vous foutez quoi? J'att.... »

Et boom.
Un immeuble de 5 étages vient littéralement de s'écrouler devant elle.

Ah non, fausse alerte, c'est juste Kid Flash.
JUSTE, Kid Flash.

Rose papillonne de l'oeil, le temps de comprendre ce qui venait d'arriver, maudissant au passage la vitesse du chaland qui a empêchait ses sens de l'entendre arriver. Le type a terre n'a pas l'air plus au fait d'elle. De là où elle est, elle a peine vision sur ses yeux qui roulent pathétiquement dans ses orbites. Il lui faut une nanoseconde supplémentaire pour comprendre ce qu'il fait là -parce que c'est pas très clair dés le début. Il est là pour la tirer d'affaire, tel un gentleman en collant moulant, parce que là, immédiatement, elle est juste une demoiselle en détresse lambda, assez débile pour s'aventurer derrière un hangar en pleine soirée. Passé outre le timing aussi impeccable qu’extrêmement gênant, il lui fallait maintenant chercher les morceaux de son ego qui venait de se briser un peu partout. Aouch.

Mais si le type qui venait de parlé était maintenant à terre, il restait encore trois autres à gérer pour le sidekick le plus rapide du monde. Foutue pour foutue, Rose -bien que le voyant arriver à six kilomètres, ne fit pas un mouvement pour esquiver celui qui arriva derrière elle, pour lui passer sa chaîne de vélo autour du cou.

« Qu'est-ce tu fous ici toi? Tente une entourloupe et je l'étrangle! »

Ah non hein. Elle n'allait certainement pas prétendre avoir l'air effrayée. C'était bien trop lui demander. À la place elle leva les épaules en jetant un regard complètement perdu à son pseudo sauveur. La stupeur : la seule émotion qu'elle savait vaguement prétendre. Et pour le coup, c'était presque pas de la comédie. Sur tout les scénarios prévus dans sa petite tête, celui là était de loin le plus tordu qu'elle aurait pu imaginer. Rose, elle, avait juste envie de tirer sur sa chaîne pour lui enfoncer dans le gosier sans autre forme de procès. Mais bordel. Pour peu que le jeune héros soit assez intelligent pour retenir ses coups, sa couverture exploserait sans autre forme de procès. Elle eut quand même le bienheureux réflexe de poser son bras entre la chaîne et sa gorge, et ça traduisait déjà sinon d'un entraînement minimum de self défense, au moins à un instinct de survie certain.

Elle regrettait présentement que le sérum ne se contente pas de rediffusion de Mad Max, de jeu Steam ou de série sur Netflix. Chez Tim y'aurait largement eu de quoi faire.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
avatar
Membre de LOD
Messages : 371 Age du joueur : 20 Crédits : Twizzle Batarangs : 1200

Feuille de personnage
Nom de Code: Kid Flash
Multi-Comptes: Négatif
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Mer 9 Mai - 14:24


Un petit instant de flottement s'installa entre le petit groupe de malabars - qui regardaient stupéfait leur semblant de chef assit par-terre et complètement gaga - et le héros en rouge et jaune se tenant devant eux, tout sourire. Il s'était pointé comme ça, telle une fleur se posant doucement à la surface d'un lac, se mêlant comme à son habitude, de chose qui ne le regardait en rien. Dardant de son regard de jeune homme immature les quelques lourdauds qui commençaient enfin à mettre en lumière ce qui était arrivé à leur boss. Si au tout début, leurs yeux ne reflétaient que la lenteur de leur esprit peinant – à l'image d'une vieille voiture – à passer la vitesse supérieure,


Only the mask could bring down the truth.

désormais ne s'y réfléchissait que leur colère face à l'humiliation que leur avait donné le rouquin. Et bien oui, dommage pour eux, le speedster était arrivé pile au bon moment à défaut de se pointer en retard, comme il en avait souvent l'habitude… Son entrée fracassante et peut-être trop rapide pour le commun des mortels, avait été soigneusement réfléchie. Quitte à être l'homme le plus rapide du monde, autant faire bonne impression dès le début, pas vrai ? Même si cette manière de penser aurait été accueillie par un haussement de sourcil et une levée de pupilles vers le ciel de la part d'Aqualad…et sûrement de Nightwing aussi. Quand bien même...aucun d'eux n'étaient présent en ce moment pour lui remonter les bretelles. Alors Wally en profitait. " Alors ? Personne, vraiment ? continua-t-il avec son air arrogant avant de donner un coup de pied dans la jambe de sa première victime. Il a pourtant bien pris son pied celui-là. " Peut-être était-ce aller trop loin dans la provocation et sûrement le savait-il lui-même – ou au contraire n'écoutait-il que son instinct quelque peu détraqué – dans tous les cas, le speedster ne se taisait pas. Ignorant ou juste suicidaire, personne ne le savait vraiment, pas même dans la team Titan. Mais c'était comme ça qu'était l'énergumène et personne ne pourrait le changer... Pas même sa propre famille. Et ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé ! Mais bon...personne n'est parfait, pas vrai ?

Trop soucieux de placer la bonne réplique qui allait bien avec le contexte, le speedster – ironiquement – ne vit pas arriver par derrière le gorille qui tenait une arme de fortune dans sa grosse paluche et qui en profita pour l'enserrer autour du cou de la jeune femme. Mais si, d'un premier coup d’œil, le héros aurait dû s'inquiéter de la condition de la victime, c'était un tout autre détail qui attira son regard « d'expert ». Et tandis que l'homme lui demandait ce qu'il foutait ici, menaçant d'étrangler la femme si jamais il faisait le moindre geste, le ricanement du rouquin résonna brusquement dans la ruelle, bruit impromptu dans ce genre de situation. " Une chaîne de vélo ? Mec, sérieusement ? T'as rien trouvé de plus stylé pour un gars comme toi ? Ou, à défaut, de plus dangereux ? " Le proverbe « tourne sept fois ta langue dans ta bouche avant de parler » aurait dû être la maxime du célèbre Kid Flash. Mais étant donné que personne d'assez mature pour lui dire de se taire n'était dans les parages, et bien la bêtise faisait son devoir. Avec ferveur et sans jamais manquer une occasion de se montrer. Toujours à l'heure aux rendez-vous... Sûrement peu préparé à ce genre de réaction de la part d'un héros, le malabar hésita durant une fraction de seconde avant de finalement froncer les sourcils et de resserrer son emprise sur le cou de la victime, incertain. " Te fous pas d'ma gueule, gamin ! Encore une connerie du genre et j'la bute ok ? "

Wally leva ses deux mains en l'air, signe qu'il avait compris le message, tandis que les deux autres acolytes restaient complètement stoïque, peu sûr de ce qu'ils devaient faire. L'impulsivité du speedster était connue de tous, mais c'était son imprévisibilité qui était la plus à craindre. Alors ils se tenaient près. A quoi, ils ne le savaient pas. Mais au moins, ils l'étaient. Le rouquin quant à lui, commençait à réfléchir à un sérieux plan pour se sortir de cette situation sans que la victime ne meurt juste devant lui – ce qui serait dommage… Devait-il espérer que cette dernière sache un minimum se défendre au vu de la rapidité de ses réflexes au moment où le méchant lui enserrait le cou avec cette chaîne ? Après tout, pour quelqu'un ne sachant pas se défendre, mettre un bras bienheureux en travers de l'arme afin de desserrer l'emprise était quelque chose d'assez incroyable, non ? A moins que son instinct de survie ne soit tout bonnement formidable… Mais s'il devait distraire un tant soit peu ce gorille sans que les autres n'interviennent afin qu'il lâche un peu de leste, aurait-elle le réflexe de se dégager ? Peut-être pas. Coup de chance ou autre, il ne pouvait décemment pas miser tout ce sauvetage sur les capacités combatives d'une inconnue. Wally était certes immature, il n'en restait pas moins intelligent pour autant. Alors il irait directement provoquer le lâche jusqu'à ce qu'il daigne se battre comme un homme. " En fait, non, tu sais quoi ? C'est toi qui as raison… Une chaîne de vélo c'est une arme parfaite pour un homme aussi lâche que toi. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
avatar
Aide aux Robins en danger
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3901

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Mer 16 Mai - 15:17

Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth
Behold the world's worst accident ! ••• C'était un cauchemar. L'antre même du désespoir. Le zéro absolu du fun. Elle qui était sortie de dégourdir les jambes à coup de tatanes facilement trouvable se retrouver dans une situation pareille. C'était proprement stupide, et franchement humiliant. Mais bon, hein jouer la fille en détresse, c'était pas très dur. D'après les blockbuster il suffisait de rester droite et d'avoir l'air très stupide. Et de crier comme une castafiore et là ils pouvaient tous aller courir plus loin. Y'a des limites à tout. Kid Flash, lui, a l'air à l'aise. Précisément, il a l'air du mec qui fait ça quarante-cinq fois par soir au minimum. Déjà relativement peu inquiète, elle était relativement tranquille sur le sujet. Trop tranquille. Heureusement que la situation pathétique l'avait crispé au maximum et que du coup elle avait l'air aussi à l'aise que si elle avait été surprise en sous-vêtement. Quoique ça l'aurait beaucoup moins gêné que cet immonde traquenas du destin. Vraiment.

Et il avait raison en plus : une chaîne de vélo. Franchement. Les films des années 90 ont appelé : ils cherchent les stéréotypes de méchants punks ridicules. Alors Kid Flash provoque, et fanfaronne, et l'autre resserre son étreinte sur elle, bien qu'avec son bras dressé, le danger immédiat était beaucoup plus faible que prévu. Elle jeta quand même un regard courroucé au super héros devant elle : Vraiment?! C'était comme ça qu'il sauvait les donzelles? Pour sa défense, elle l'aurait probablement trouvé hilarant dans d'autres circonstances, mais présentement, elle était moyennement d'humeur pour jouer sur sa vie. Ce qui ne l'empêcha absolument de se rebeller quand il serra la chaîne avec une nouvelle menace à son encontre.

« Wow, wow, wow, on s'détend mec. »

Bon ça pouvait passé pour de la nervosité, sa couverture n'était pas totalement encore réduite à néant. Mais Kid Flash? Il a l'air de se calmer une seconde, avant de repasser un coup de cirage sur son agresseur. Elle ne cache même plus sa stupeur à ce stade là. Son bras libre se leva en même temps que son épaule, lui adressa un regard complètement éperdu, l'air de lui demander ce qu'il comptait bien foutre avec une répartie pareille. Et puis ça la frappa d'un coup quand il déserra la chaine un instant et qu'il s'insurgea avec un « Quoi?! » aussi chantant qu'un corneille avec un cancer du poumon.

Rose compris immédiatement que c'était sa chance, et tenta de suivre l'exemple donné par le speedster. En l'honneur du bon sens, elle se dit que demoiselle en détresse n'était pas un synonyme pour 'dernière des connes qui savait pas saisir une perche tendue'.

« Bah en soit il a pas tout à fait tord... » Elle senti la chaîne se bouger et elle enchaîna sur le champ. « T'es quand même en train de t'humilier devant tes potes parce que tu utilises la première greluche comme bouclier humain pour te défendre contre un gars qui a la moitié de ton âge. »

Sans plus de suspense, elle senti sa paluche dégueulasse lui agripper ses longs cheveux blancs. Ça ne lui fit pas spécialement mal, mais son cri d'effroi face à la sensation répugnante des doigts de cet abruti dans ses cheveux firent suffisamment impression pour ne pas exploser sa couverture.

« Qu'est-ce que tu dis, connasse? T'as pas compris la situation dans laquelle tu es?! »

« Oh bordel, lâche moi sur le champ... »

Ça pouvait assez passé pour une supplique desespéré, mais elle dut se mordre la lèvre inférieure pour ne pas ajouter « Sinon je t'arrache les dents une à une pour te les faire avaler par voix anale. » Sans oublier son haleine fétide qui lui donnait plus envie de se faire tuer sur le champ que de continuer à se faire tirer les cheveux comme une vulgaire traîne-patins. Elle le vit venir à 3 kilomètres, mais elle dut quand même subir le malabar en papier mâché qui la jette sans respect à même le sol bitumé pour s'occuper du héros. Elle ignorait comment il comptait s'en sortir face à lui, mais elle se redressa pour voir ça de son propre œil.

Après tant de galère pour s'en sortir, et un tirage de cheveux en prime, après tout, elle avait bien le droit d'avoir une pleine vue sur le spectacle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
avatar
Membre de LOD
Messages : 371 Age du joueur : 20 Crédits : Twizzle Batarangs : 1200

Feuille de personnage
Nom de Code: Kid Flash
Multi-Comptes: Négatif
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Dim 27 Mai - 15:29


Le plan était simple, si tant est que la victime ait compris ses quelques subtilités. Mais comment en être sûr alors que la pauvre se devait de subir cette proximité embarrassante avec un gars qui se voulait badass en agitant sa chaîne à vélo dans les moindres recoins de son foutu territoire ? Elle devait être désorientée, voire même...dégoûtée ? Wally le serait lui – s'il n'avait pas ses pouvoirs afin d'apprendre à ces gusses ce que leur mère avait visiblement omis de faire. Il ne pouvait en revanche lui faire aucun signe, ne pouvait lui donner aucun indice s'il ne voulait pas voir son plan tomber à l'eau. Alors il attaquait, le rouquin.


Only the mask could bring down the truth.

Verbalement, et de façon à ce que la présence de son tact légendaire ne soit plus démentie par personne. Aucun doute qu'il n'en avait pas… Peut-être était-ce là une manière bien grossière de diriger un sauvetage dans cette ville de brutes, mais un héros usant de répliques cinglantes et autres reproches impitoyables à l'encontre de ses adversaires faisait plus d'effets que celui qui  leur demandait gentiment de bien vouloir se rendre. Et là, Wally portait sur lui toute l'attention des gros bras. Ainsi que du regard courroucé de la jeune femme aux cheveux blanc. Ouais… De son point de vue, elle ne devait clairement pas comprendre ce qu'il lui prenait, à ce gamin roux coincé dans un costume moulant jaune. Sa vie était en danger et qu'est-ce qu'il faisait ? Il osait provoquer celui qui avait un otage en guise de bouclier… Elle l'aurait sûrement applaudis si sa main n'était pas immobilisée entre une arme – visuellement peu menaçante – et son propre cou. Enfin, c'était ce qu'imaginait le speedster...

Jusqu'à ce qu'une lueur dans le regard de la femme en détresse – situation clichée, mais passons – ne lui fasse finalement deviner qu'elle avait compris. Tandis que le pauvre bougre qui subissait la répartie du héros ne lui lâchait qu'un pauvre " Quoi ? " incertain et véritablement trop aigu pour un type de son genre. Nul doute qu'il avait fait mouche. Mais le meilleur dans toute cette histoire, ce fut la réaction incroyable de l'inconnue qui, dans un élan de pure folie, ou tout simplement par envie de voir cette situation se terminer rapidement, rappela au malfrat ses quatre vérités. Outch. Wally grimaça tout en ricanant intérieurement. Cette fille en avait dans le ventre, c'était certain. Et bizarrement, elle lui rappelait vaguement quelqu'un...sans qu'il ne puisse mettre de visage sur son impression. Il s'en souviendrait sûrement plus tard. Pour l'heure, ils devaient faire réagir le malabar sans que ses collègues ne se sentent obligés d'intervenir.

Ce n'était pour autant pas gagné d'avance, leur chef – par pur excès de colère et d'impatience, d'humiliation aussi sans doute – agrippa avec violence les cheveux de son bouclier, lui rappelant à son tour dans qu'elle situation elle était. Le rouquin s'était légèrement crispé face à ce contact, tendu afin de réagir en fonction de ce qu'allait faire le malfrat à l'encontre de l'inconnue. Il se décida alors à reprendre sa provocation, espérant attirer sur lui son attention. Et aussi pour admirer son visage se décomposer à l'entente de la voix du héros… " Mec, sérieusement, tu continues sur cette voie... C'est pas très classe pour un chef comme toi, tu sais ? T'es pas censé montrer l'exemple à tes potes ? Au moins pour leur assurer qu'ils n'ont pas un incapable à leur tête ? " commença le speedster, fronçant les sourcils de consternation fictive afin de donner plus de poids à ses mots. Peut-être que ses paroles ont été le déclic, ou bien l'autre imbécile avait déjà décidé de relâcher son bouclier depuis le début, dans tous les cas – tandis que la fille aux cheveux blanc s'écrasait lourdement par-terre – lui se dirigeait lentement vers le rouquin. Sa chaîne à vélo toujours fièrement tenue– si l'on pouvait décrire cela comme ça – entre ses mains, il avait ce rictus si familier au héros. Celui de ceux qui en avaient plus qu'assez de ses remarques et commençaient doucement mais sûrement à perdre patience. Pour le plus grand bonheur du rouquin qui n'attendait que ça pour agir. La victime maintenant libre, il pouvait se lâcher. Alors sans plus de suspens de sa part, il disparut. Seule preuve de sa présence la trace rouge et jaune si caractéristique.

Le speedster réapparu derrière le chef et ses acolytes, sans un bruit, le sourire aux lèvres. Faisant par la suite tournoyer ses bras devant lui à une telle vitesse, qu'ils finirent par disparaître derrière cet amas flou et jaune. Des vortex apparurent bien vite et plongèrent en direction du trio tel un fauve se jetant sur sa proie, avec violence et détermination. Leur envol fut impressionnant. Mais ce n'était rien en comparaison de leur atterrissage brutal contre le mur de la ruelle. Ils retombèrent lourdement contre le sol, leur chef complètement sonné. Les deux autres salement amochés mais encore bien conscients. " Et bien, on dirait que nous avons des têtes dures par ici… " s'enquit Wally en stoppant son attaque. S'approchant lentement – pour un speedster – des deux restants tout en claquant son poing dans la paume de son autre main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
avatar
Aide aux Robins en danger
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3901

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Jeu 7 Juin - 20:37

Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth
Behold the world's worst accident ! •••Bon, visiblement elle avait capté le message. Victoire pour elle, bien qu'elle était désormais à terre, au même niveau que son égo éclaté en petits morceaux après ce passage on-ne-peut-plus humiliant. Mais enfin! Elle était libre. Largment avec le champ libre pour courir loin de cette situation ridicule. Et pourtant, Rose se redressa en faignant des jambes molles, juste par curiosité malsaine. Elle n'avait jamais vu le KidFlash en action, si ce n'est au cours d'une course poursuite. Et quelque part, l'idée de le voir aplatir ceux qui avait osé lui tirer son précieux cuir chevelu lui plu. Soyons honnête : ce n'était pas tout les jours qu'un super héros viendrait la sauver. Autant pouvoir rajouter une ligne à son CV, et qu'elle ne soit pas sortie de son appartement pour rien d'autres qu'une bitchslap bien senti de la destinée.

Et ouais. C'était une scène digne d'une série B à peu près honnête sur HBO. Les trois gros vilains qui s'approchent sûr d'eux face à un type qui sait pertinemment qu'il peut les réduire en poussière en bougeant un juste un cil. Quand ils se retrouvent projetés sur le mur, Rose grimace avec un 'ouuuh' appréciatif.

« Oooooh la vache. C'est mauvais pour les lombaires ça. » Elle leva un pouce vers Kidflash, une moue faussement impressionnée aux lèvres. « Beau boulot! »

Quoi elle était sensée être partie en pleurant plus loin? Pourquoi faire? Y'avait un mec qui courait plus vite que la lumière entre elle et les tarés qui avaient voulu sa peau juste avant. Elle enfonça ses mains dans les poches de son petit short, et regarda le reste de la scène avec l'air de celle qui regarde son petit copain latter ses potes à Mario Kart. Elle saisit une bouteille de bière non loin de là, miraculeusement intacte.

Mais très vite un des types se redressa pitoyablement sur ses genoux, les deux mains en avant. L'arcade sourcilière ouverte, deux dents en moins, et les yeux perclus de lourdes larmes.

« Mec, mec! Attends! » Qu'il halète, avant de pointer Rose d'un index rageux avant de tempérer : « Tu vas vraiment nous casser la gueule parce qu'elle est venue se la péter sur notre territoire?! C'est comme ça qu'on survie à Gotham, tu devrais le savoir!»

« Ah bah tiens! » S'insurge l’intéressée en posant sa main sur sa poitrine d'un air outré. « Ça va être de ma faute si une honnête jeune fille peut pas se promener où elle veut ici. »

Elle ponctua son discours en ouvrant la bouteille d'un mouvement sec du poignet et la renifla avant de l'écarter de son faciès d'un air dégoûté. Bon elle savait que la binouze chaude, c'était pas vraiment le must du luxe, mais pour le coup elle était vraiment d'une qualité discutable.  Tant pis : elle se saoulera plus tard. Du moins elle essayera. Être meta humain c'était pas l'idéal pour une prendre une cuite. Mais qu'importe : parce que y'a plus qu'un seul type en face de Kidflash.

« On voulait juste être peinards! C'est quand même pas notre faute si y'a des nanas qui se baladent chez nous! On leur fait un peu peur, peut-être leur piquer leur portefeuille, et ensuite elles rentrent chez elles en pleurant, mais promis, on a jamais voulu lui faire de mal!  »


Passons sur le lamentable mensonge : il s'agissait ici de la plus vieille tactique du monde : la distraction. Ça marcherait peut-être si Kidflash ou Rose avaient tout les deux un QI à moins de trois chiffres, mais dans le cas présent, elle sentit sans grand problème le type s,approcher dangereusement d'elle dans l'obscurité, précisément par la droite.

À peine qu'elle eut senti sa présence à moins de deux mètres d'elle, qu'elle eut le réflexe bien humain de se défendre. Et tant mieux parce que contrairement à tout à l'heure, elle avait une arme qui pourrait lui éviter de passer par la case 'demoiselle en détresse.' Elle jeta la bouteille en verre encore pleine pile sur le crâne d'oeuf de l'importun qui avait osé s'approcher d'elle, en sifflant avec rage.

« Ah non bordel! Une fois mais pas deux! T'as cru que j'étais si conne?! »

Demoiselle en détresse c'était déjà assez humiliant comme ça, hors de question qu'elle finisse comme Kirsten Dunst dans le rôle de MJ. Y'a des limites à tout.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
avatar
Membre de LOD
Messages : 371 Age du joueur : 20 Crédits : Twizzle Batarangs : 1200

Feuille de personnage
Nom de Code: Kid Flash
Multi-Comptes: Négatif
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Ven 15 Juin - 12:58


Il devait bien avouer, le rouquin, qu'il s'amusait bien plus qu'il ne l'aurait vraiment dû. Est-ce qu'un héros était supposé prendre son pied à ce point en maltraitant quelques rebuts de la société ? Sûrement pas autant que l'état dans lequel se trouvait Kid Flash… Pour lui toutefois, c'était différent. Ce caractère le définissait. Sa personnalité tournait autour de son excentricité et de cette immaturité contrôlée qui surgissait dans des moments parfaitement appropriés. Aussi ricana-t-il à la remarque de l'ex-victime, grimaçant en réponse à cette fausse lamentation pourvue d'une once de jouissance au moment où les corps des trois gusses percutaient lourdement le mur de la ruelle. Mauvais pour les lombaires ? Possible.


Only the mask could bring down the truth.

Une bonne migraine et une douleur aiguë à chaque mouvement effectué pour ne serait-ce que retrouver le trône si quotidiennement visité ? Oh que oui. Au moins désormais, ils se souviendraient à deux fois avant d'aller importuner une femme qui marchait tranquillement le soir. Sinon, le rouquin se ferait un malin plaisir de leur rappeler la raison de leur terrible souffrance. Et de leur séjour chez le dentiste… " Pas de quoi s'enthousiasmer si tu veux mon avis. souffla le héros en réponse au pouce levé appréciatif de la civil. Affichant néanmoins un réel sourire de satisfaction face aux visages déformés par d'horribles grimaces que leur offraient les truands. En fait, si, t'as raison : un boulot magnifique ! " ria-t-il tout en s'avançant vers l'amas de corps avachis contre les pavés de la ruelle, frappant son poing contre la paume de son autre main de manière menaçante.

" Mec, mec ! Attends ! Tu vas vraiment nous casser la gueule parce qu'elle est venue se la péter sur notre territoire ?! C'est comme ça qu'on survie à Gotham, tu devrais le savoir ! " se lamenta l'un des gars encore conscient, des larmes de crocodile menaçant de couler misérablement sur son visage poussiéreux. Lui posait-il sérieusement la question ? Où était-ce là une manière de lui dire « regarde-moi, ne fais pas attention à ce qu'il se passe autour de toi… Il n'y a vraiment personne qui attend dans l'ombre pour venir me sauver les fesses, non, non. » Wally était loin d'être un imbécile. Encore moins quelqu'un de naïf. Il connaissait le monde criminel pour le côtoyer au moins tous les deux jours – si ce n'était plusieurs fois dans une même journée. Il le connaissait si bien qu'il pouvait aisément dire lorsque quelqu'un lui mentait...ou cherchait le plus malicieusement du monde à le distraire. Du moins lorsqu'il s'agissait de malfrat de bas-étage qui n'avait absolument aucune fierté. Et c'était lorsque le gusse acheva sa belle complainte d'un magnifique " ce n'est quand même pas notre faute " que la certitude d'être trompé souleva le doute qui pouvait encore subsister. Alors Wally, soucieux de voir quel imbécile serait prêt à risquer les os de son dos au même titre que ses copains déjà dans un sale état, feinta la désolation auprès du plaignant tout en gardant une attention particulière aux alentours. " Tu sais l'ami, si t'avais écouté ta mère quand tu étais enfant, tu ne serais tout simplement pas dans cette situation au premier abord… commença-t-il alors, haussant simplement les épaules avant de reprendre malicieusement. Et à défaut de t'apprendre les bonnes manières, elle aurait au moins pu s'attarder sur le b.a.ba du mensonge… Disons que tu n'as pas vraiment les qualités requises pour espérer berner ne serait-ce qu'un enfant. "

Affichant son éternel sourire qui arracha une grimace colérique au piètre menteur, Wally – mains sur les hanches – hocha la tête négativement, consterné. Avant que le regard de son interlocuteur ne coule de manière évidente sur un point au-dessus de l'épaule du héros. Signe d'une nouvelle présence dans la ruelle qui le conforta dans l'idée que le gusse avait essayé de le berner en attendant un quelconque soutient. Alors le rouquin se retourna rapidement, prêt à agir contre le nouveau venu, avant de tomber sur une scène qui manqua de lui arracher un rire sincère. L'ancienne victime – aka, la fille aux cheveux blancs – avait jeté contre le crâne de l'intrus une bouteille encore pleine qu'elle avait ramassé il ne savait où, arrachant un gémissement de douleur à ce dernier qui perdit brusquement l'équilibre et s'affala de tout son long sur le sol crasseux de la ruelle. Kid Flash ne manqua pas de laisser échapper un sifflement admiratif à l'encontre de la civil, levant à son tour un pouce dans sa direction : " Beau boulot ! " ricana-t-il alors, l'imitant sans la moindre gène. Avant de sentir un bras parasite s'enrouler autour de son cou, lui arrachant un petit cri de réelle surprise.

" Cette fois j'te tiens, gamin ! souffla vicieusement le piètre menteur à son oreille, profitant de l'extase qu'avait eu le rouquin en voyant la victime retourner la situation pour littéralement lui sauter dessus. Mon plan n'a pas marché comme prévu, mais au moins maintenant, t'es fait comme un sale rat ! " Wally fronça les sourcils, ses deux mains portées sur le bras du malfrat. " Imiter ton chef te sauvera pas, tu le sais ça, pas vrai ? En plus, c'est pas très original comme approche..." lui dit-il alors, prêt à user de ses pouvoirs pour s'extraire de cette situation malencontreuse. Au moins, cette fois, la fille aux cheveux blancs n'étaient pas impliquée… Mais avant qu'il puisse faire le moindre mouvement, il sentit contre sa tempe un objet froid s'apparentant étrangement à un canon d'une arme à feu. " Oh, ne t'inquiètes pas… fit alors l'homme d'un air presque satisfait. J'me trimballe pas avec une vieille chaîne de vélo moi. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t2100-wallace-r-west-wally-pour-les-intimes http://legendsofdc.creationforum.net/t2111-kid-flash-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t2104-wallace-r-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t2112-arcs-narratifs-de-wally-west
avatar
Aide aux Robins en danger
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3901

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   Mer 18 Juil - 5:39

Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth
Behold the world's worst accident ! ••• De sa courte expérience, Rose avait appris que soit les super héros ne savaient pas prendre un compliment, en se vautrant dans leur fausse modestie, ou alors qu’ils étaient du genre à s’enorgueillir sans gêne. Dans les deux cas : c’était tous des péteux arrogant de toute manière. Kidflash fit mine d’être de la première catégorie avant de finalement admirer son travail avec l’aisance d’un paon, ce qui eut comme mérite de faire rire la jeune femme.

Elle n’eut aucun problème a répliqué avec une ridicule révérence appuyée quand il lui renvoya le compliment une fois qu’elle eut joué à chasser le vil intrus avec une bouteille encore pleine. Sourire en coin et air ingénue de celle qui prend le compliment comme une lycéenne peu farouche. Rose n’est pas une excellente comédienne, mais quand il faut papillonner des yeux, elle sait vaguement y faire. Elle n’avait même pas eu  la tristesse d’avoir ainsi gâcher de l’alcool : c’était dégueulasse de toute façon. Autant que ça finisse dans la gueule d’un ahuri, après qu’il se soit fait gourmander par un speedster qui aimait bien s’épancher en faisant la morale sur des pauvres types. Bon ceux-là l’avait un peu cherché, mais elle s’attendait presque à qu’il la fasse à un type qui vole de la bouffe pour sa famille. Certes Rose avait depuis peu le confort de vivre au crochet d’un paternel et une valeur de  l’argent à un niveau nullissime, elle n’avait pas oublié son enfance au Cambodge a devoir bouffer des insectes en hiver pendant les périodes de vaches maigres.

Elle n’avait pas fini de se congratuler sur son merveilleux  lancé de bouteille que KidFlash se trouva face à un nouveau malabar largement menaçant, quoique pas assez pour à peine faire sourcilier Ravager, qui enfonçant sagement ses mains dans son short en jean prête à bailler au corneille. Le temps qu’elle remarque que Kid Flash se retrouve avec une arme sur la tempe.

Boooon… pas de soucis pas vrai ? Il devrait s’en sortir vaguement avec sa vitesse non ? Ouais mais si ce n’était pas le cas ? Bon pas que Rose était du genre à pleurer sur le premier hurluberlu qui se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais pour le coup il avait tout de même fait tout ça pour la sauver. Ok il s’imaginait probablement avoir affaire à une pauvresse qui savait pas ou trainer ses pieds à Gotham, mais tout de même. Y’avait des limites entre exploser des immeubles à cause d’un coup de sang, et laisser un type crever à cause d’elle. Ou alors c’était juste son congé forcé de la vie de mercenaire qui la rendait douce, elle ne savait plus vraiment.

Elle ne réfléchit donc pas plus et attrapa la chaîne de vélo, avant de la lancer d’un geste adroitement maitrisé dans la tête du type qui ne l’avait visiblement pas vu venir. Qui l’aurait fait de toute façon ? Déjà une bouteille c’était pas mal, mais là on touchait une autre catégorie. Et en prime elle se fendit d’un bref.

« T’aurais dût. T’as l’air con avec, mais visiblement ça fait super mal. »

Elle se redressa et fit mine de se recoiffer l’air de rien et chercha a noyer le poisson.

« Merci, hein ? Cet enfoiré a failli m’arracher le cuir chevelu… »
Qu’elle pesta en remettant en place sa mise en pli argentée.

Et quitte à changer de sujet elle décida que quand on était dans une situation houleuse, pour ne pas dire merdique, autant aller jusqu’au bout de la démarche.

« Bon visiblement c’était le dernier. »
Qu’elle ponctua en donnant un ultime coup de pied, au type à terre, le visage tuméfié par les tessons de verre. Non aucune honte. « T’es un marrant Kidflash. J’te paye un verre? Non parce que tu rentres pas en boite de nuit quand t’es aussi mal habillé. »

Au point où on en est.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meeting with great pomp ... Only the mask could bring down the truth [ft. Rose Wilson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kaiserschlacht 1918 - projet The Great War
» meeting de landivisieau 29 /08
» Meeting Aérien de Reims 27 & 28 juin (spotter day le 26)
» HELLBOY : KROENEN MASK
» meeting de troyes "he oui les gros"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Les Villes :: Gotham City :: La Ville-
Sauter vers: