Partagez | 
 

 Lendemain Difficile - feat Siobhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
The British Speedster
Messages : 160 Age du joueur : 25 Crédits : Theo James Batarangs : 3500

Feuille de personnage
Nom de Code: Sprint
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Ven 6 Avr - 19:44



Sprint
Daniel G. O'Connor


Je n’avais presque pas fermé l’œil de la nuit. Cette voleuse avait disparue à la vitesse d’un éclair. Je n’avais rien pu faire. Elle c’était téléportée et j’avais cherché un peu partout dans le quartier pour la trouver mais rien à faire. J’étais rentré chez moi et j’avais fais mes valises après avoir pris une douche. J’avais encore un petit sifflement dans l’oreille mais ça va. Après une bonne douche bien chaude, je me mis au lit et je me laissais porter par les bras de Morphée. Pendant la nuit je n’ai pas cessé de repenser à cette voleuse. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien vouloir ? Je n’avais pas pu accéder à l’ordinateur car avec le saccage qu’on avait fait il n’était plus branché et l’électricité ne fonctionnait plus. Mes pensées divaguèrent et je repensais au baiser volé qu’on avait eu. Chassant cette idée en tête je tentais de trouver le sommeil.

Ce matin j’étais prêt et en avance pour mon premier jour de travail en tant que garde du corps et de la sécurité de madame McDougal. Je n’avais que peu dormi cette nuit. En même temps je m’étais levé à sept heure du matin pour dire de ne pas être en retard. Résultat à huit heure moins le quart j’étais devant l’hôtel. Maintenant je me tenais prêt valise à côté de moi. J’avais mon arme à l’intérieur de ma valise. Toujours habillé en costume cravate je me tenais prêt à faire mon boulot. Il me fallait maintenant me concentrer sur ce travail. Il sera fort probablement plus facile que hier avec cette femme. Bon sang si je la retrouvais j’essaierais de faire en sorte de lui parler sans qu’elle me saucissonne comme un rotis.

Je venais de voir madame Siobhan arriver elle aussi en même temps qu’une voiture arrivait. J’inspectais vite fait la voiture une fois qu’elle était à l’arrêt et je me mis à saluer ma patronne:

- Bien le bonjour madame McDoughal. Je suis ravi de vous voir. J’ose espérer que vous avez passé une bonne nuit. Je viens d’inspecter la voiture et je tiens à dire qu’il n’y a rien d’étrange.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1878-manner-maketh-man-daniel-gabriel-o-connor#29266 http://legendsofdc.creationforum.net/t1970-agenda-de-daniel-o-connor#31761 http://legendsofdc.creationforum.net/t1969-friends-or-not-friends-daniel-g-o-connor#31751 http://legendsofdc.creationforum.net/t1968-arc-narratifs-de-daniel-o-connor#31748 En ligne
avatar
Messages : 450 Age du joueur : 28 Crédits : Rose McGowan Batarangs : 2467

Feuille de personnage
Nom de Code: Silver Banshee
Multi-Comptes: Mari McCabe
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Dim 8 Avr - 21:57


   
Lendemain difficile...


   

J'avais passé la nuit à faire ma valise, revoir mes dossiers et mes papiers. Mon corps était assez douloureux en fait. J'aurai préféré un autre genre de nuit plutôt que me "battre" contre un mec nerveux et rapide comme une Ferrari... Et cette surdité, quel handicap ! je n'ai même pas pu entendre sa voix...

Pas moyen de dormir. J'étais allongée et je n'arrêtais pas de bouger sous mes couvertures pour trouver le sommeil. Je pense que Morphée m'a oubliée dans sa tournée. Etre mise de côté ce n'est pas la première fois. Puis une pensée, un souvenir, bref, furtif. Je me souviens du baiser... Il avait eu un sacré culot tout de même, je pense que si je le croise à nouveau un jour, on s'amusera sans doute à nouveau. Je regarde l'heure, je soupire en plongeant ma tête dans l'oreiller... Je dois me lever dans une heure...

Bon pas la peine de tenter encore de dormir. Je me lève, commande un déjeuner énergique à l'accueil puis me maquille pour cacher le désastre sous mes yeux et avoir toujours un teint éclatant. Je planifiais ma journée quand le room service passa. Jus de fruits, double expresso, noir, serré, sans sucre... Petite transgression et infidélité au thé mais quand il faut, il faut. Le tout est accompagné d'un journal. Pas grand chose dans les nouvelles. Et sur la tablette ? non plus. Il est sans doute encore trop tôt. Toutefois je n'avais pas pour habitude de laisser des traces de mon passage lors de mes visites nocturnes, ce guy m'a vraiment perturbée. J'ai peut-être oublié quelque chose... Espérons que non.

Je termine ma tasse de café. Il me restait une demie-heure. J'avais enfilé une robe tailleur sobre, glisse une paire de lunettes de soleil sur mon nez puis descends accompagné d'un groom avec mes valises. A peine arrivée aux portes de l'hôtel, Daniel était déjà devant la berline noire aux vitres teintées, inspectant l'intérieur. J'étais flattée et me flattais surtout pour le choix de cet employé qui connaissait déjà son rôle. A ses mots, un léger sourire se dessine sur mes lèvres et j'entre dans l'habitacle.

- Thanks Daniel...

Je ne dis rien de plus. Le coffre se ferme, Daniel s'assoit face à moi et le chauffeur démarre. Nous étions silencieux. J'étais concentrée sur ma tablette, regardant les nouvelles de San Francisco, toujours rien... Nous arrivions à l'aéroport et le pîlote du jet vint à ma rencontre.

- Good Morning Peter ! Nous avons un changement de programme. Pourriez-vous nous conduire jusqu'à Castle Broen avant de retourner à Metropolis ?

- Bien sûr Madame, je préviens la tour de contrôle du changement de route.

Puis j'entre dans l'avion en compagnie de Daniel. Un avion spacieux avec un bureau, un salon, une salle de bain, une chambre et des couchettes pour les employés. Je m'installe sur un des sièges du salon et boucle ma ceinture jusqu'à ce qu'on décolle. Une fois dans les airs, je me détache puis me lève jusqu'au bureau. Je me rends alors compte que je n'étais plus seule. Je m'arrête et regarde Daniel.

- Veuillez m'excuser, je ne suis pas très bien réveillée et je dois encore m'habituer au fait que je n'ai plus à tout faire seule. Venez au bureau, nous déjeunerons et parlerons de vos fonctions.

J'entre dans la pièce, pieds nus. C'était plus fort que moi, mais je n'aime pas vraiment ces objets de torture que l'on appelle talons aiguilles. Alors quand je le pouvais, je les retirais. Puis la moquette que j'avais fait poser sur le sol était d'un délice pour mes voûtes plantaires, c'était comme marcher sur des nuages.

Je m'assois derrière mon bureau, échangeant mes lunettes solaires contre une paire de lecture. Une tasse de thé fumante posée devant moi, une autre attendant Daniel, l'hôtesse sortit du bureau, nous laissant un panier de viennoiseries françaises.

- Bien, avez-vous eu le temps de réfléchir à votre rôle Sir O'Connor ? Quelles sont les points d'ombre qui vous préoccupent ?

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1885-silver-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1893-livre-des-comptes http://legendsofdc.creationforum.net/t1894-reseau-d-une-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1897-arcs-narratifs-de-siobhan-mcdougal
avatar
The British Speedster
Messages : 160 Age du joueur : 25 Crédits : Theo James Batarangs : 3500

Feuille de personnage
Nom de Code: Sprint
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Lun 9 Avr - 23:37



Sprint
Daniel G. O'Connor


Une fois l’inspection fini je voyais madame McDougal arrivait. Je la saluais avant de lui dire que j’avais vérifié la voiture. Un sourire se dessina sur son visage et elle me remercia. Je fis un simple mouvement de tête et je la rejoignais dans la voiture. Comme un gentleman je n’engageais pas la conversation et j’attendais. Il y avait un silence pesant dans la voiture mais cela ne me gênait pas. J’attendais patiemment en surveillant les alentours de temps en temps. Quand bien même il ne semblait avoir aucun danger, nous n’étions pas à l’abri d’une voiture bélier ou une quelconque chose.

Une fois à l’aéroport je surveillais les alentours et je regardais s’il n’y avait rien d’anormal et non ça allait. J’écoutais l’itinéraire de vol et j’appris que nous allions en direction d’un lieu que je connaissais de nom. Une petite île entre l’Ecosse et l’Irlande. Pour ma part je pouvais faire l’aller en une heure trente jusque Londres à peu près. Là je devais dire que la situation m’intéressait vu que je ne connaissais l’île que de nom. Et bien nous allions voir de quoi il en retournait. Nous rentrâmes dans l’avion et ce que je voyais me stupéfiait. Ce n’était pas un quelconque avion mais un jet privé et très luxueux. Je n’en revenais pas. Je suivais madame McDougal et je m’installais non loin d’elle. Pas en face ni à côté, mais sur une autre rangée de siège. L’avion décolla et une fois que l’on pouvait se détacher je vis ma nouvelle patronne se lever rapidement et se diriger vers un endroit. Je me détâcher aussi et je ne savais pas si je devais la suivre directement ou non. Elle se tourna vers moi et m’expliqua qu’elle n’avait pas l’habitude d’avoir quelqu’un qui la suivait et qu’elle n’était pas bien réveillée. Finalement je la suivais dans son bureau où une tasse de thé nous était servie et des viennoiseries françaises nous attendaient. Elle demanda si j’avais certains points obscurs à éclaircir sur mon travail. Je répondis :

- Et bien je dois dire qu’en regardant de plus près j’eu du mal à croire ce que je voyais. Mes pensées ont eu du mal à ce calmer cette nuit tant la chance que j’ai de vous avoir rencontré et que j’ai reçu ce travail. Je pensais juste qu’en temps que votre garde du corps et chef de la sécurité j’aimerais faire certaines demandes mylady McDougal, si vous le permettez bien sûr. Je voudrais avoir la possibilité d’avoir accès aux plans des hôtels et le dossier de tous les employés afin de mieux gérer les éventuels cas de danger. De plus si possible pouvoir connaître le planning de la journée du lendemain 24h en avance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1878-manner-maketh-man-daniel-gabriel-o-connor#29266 http://legendsofdc.creationforum.net/t1970-agenda-de-daniel-o-connor#31761 http://legendsofdc.creationforum.net/t1969-friends-or-not-friends-daniel-g-o-connor#31751 http://legendsofdc.creationforum.net/t1968-arc-narratifs-de-daniel-o-connor#31748 En ligne
avatar
Messages : 450 Age du joueur : 28 Crédits : Rose McGowan Batarangs : 2467

Feuille de personnage
Nom de Code: Silver Banshee
Multi-Comptes: Mari McCabe
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Ven 13 Avr - 1:20


   
Lendemain difficile...


   

Je le regardais, debout, face à moi. Cet homme était vraiment trop bien éduqué. Ça pouvait devenir louche... Enfin, un peu de bonnes manières ne tue personne non plus. Je souris à ses demandes après avoir bu de mon thé.

- Asseyez-vous Daniel. lui dis-je alors accompagnant ma parole d'un geste de la main.

J'ouvre un tiroir et appuie sur un bouton qui retourne le centre du bureau avec un écran puis deux tablettes sortent des bords à notre droite. Je prends la mienne et commence à faire les recherches demandées. Différentes listes s'affichent en hologrammes entre nous tandis que je lui envoie les documents sur sa tablette.

- Voilà pour vous. J'apprécie votre prise à main Sir O'Connor.

Je continue d'afficher différentes données, les étalant avec ma main. Cette technologie était vraiment incroyable et pratique. J'allais commencer à lui parler desavantages de son contrat quand une voix se fit entendre.

- Mes salutations Dame Siobhan. Nous avons un invité ?

J'eus un sourire avant de répondre.

- Bonjour Lancelot, je te présente le nouveau chef de ma sécurité et de celle des hôtels Caerwyn, Sir Daniel O'Connor.

- Me voilà rassurer. Mes hommages Sir O'Connor.

Pendant cet échange, un visage s'était dessiné parmi les autres hologrammes. Amusée, je regarde Daniel.

- Daniel, je vous présente Lancelot, une IA créée selon mes directives par StarLABS. Il est connecté à chacun de mes hôtels et à Castle Broen. Si vous avez aussi des compétences dans ce domaine et voulez améliorer Lancelot, je vous y autoriserai après analyse des modifications et ajouts que vous pourriez faire.

Je les laissais alors faire connaissance pendant que je cherchais d'autres informations. Après un moment à chercher dans mes différents dossiers, Lancelot s'adresse alors à moi.

- Besoin d'aide Milady ?

Je soupire.

- Oui Lancelot... Pouvez vous me trouver les différents véhicules disponibles pour que Daniel puisse choisir ainsi que demander à l'hôtel de Métropolis de préparer une seconde chambre à mon étage ?

- Tout de suite Madame. Tous les véhicules ?

- Tous oui.

Je déguste mon thé tandis que Lancelot affichait voitures, motos, avions, vélos, trottinettes... Cette IA avait de l'humour, j'aimais bien ce côté un peu loufoque chez elle. L'avion trembla un peu, une perturbation des plus habituelles. Ce n'est pas la première faire que j'étais légèrement secouée.

- Avez-vous fait votre choix ? Si fait, Lancelot vous le préparera à Métropolis.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1885-silver-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1893-livre-des-comptes http://legendsofdc.creationforum.net/t1894-reseau-d-une-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1897-arcs-narratifs-de-siobhan-mcdougal
avatar
The British Speedster
Messages : 160 Age du joueur : 25 Crédits : Theo James Batarangs : 3500

Feuille de personnage
Nom de Code: Sprint
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Ven 13 Avr - 13:41



Sprint
Daniel G. O'Connor


Finalement ma patronne me demanda à m’assoir. Il était vrai que j’étais resté debout et que ça pouvait être embêtant pour certaines personnes. Mais c’était de la politesse que d’attendre à être invité à s’assoir. Il ne fallait pas s’assoir alors qu’on nous n’y avait pas autorisés. C’était pour cette simple et bonne raison que j’attendais debout. Une fois autorisé je m’installais et je buvais une partie de mon thé. Madame McDougal appuya sur un bouton et le centre de la table se tourna pour laisser apparaître un écran. J’étais assez étonné et surpris. Quand je regardais sur le côté une tablette m’était à porté de main. Je voyais la PDG prendre celle en face d’elle et je fis de même.

Des hologrammes apparaissaient devant nous. Je devais dire que j’étais impressionné. La seule personne que je savais qui été aussi élaboré c’était Gideon, et peut-être Anima, mais ce n’était pas le sujet à la question en cet instant. D’ailleurs madame McDougal était ravi de ma prise en main rapide de mon travail. Je souriais l’air légèrement gêné. Je voulais surtout bien faire mon travail, mais savoir que cela était apprécié, j’en été ravi. Je voyais que sur la tablette que j’avais, les données que j’avais demandé été envoyé. Avant même que je puisse dire quelque chose une voix d’homme s’éleva au milieu du silence numérique.

J’étais prêt à me redresser mais je voyais que lady McDougal était rassurée et elle commença à répondre et à me présenter. D’un coup, une tête sorti au milieu des hologrammes. Mon air surpris devait être normal mais malheureusement ce n’était pas pour la même raison qu’elle devait penser. J’étais étonné de voir que StarLabs avait fait une sorte de deuxième Gideon mais en masculin. Je prenais la parole :

- Ravi également de vous rencontrer sir Lancelot. Et je dois dire que je suis assez impressionné.

Finalement au bout de quelques instants de discussion avec Lancelot, lady McDougal fût interrompu dans ses pensées par ce dernier. D’un coup je me retrouvais avec beaucoup de moyen de transport. De ce que je voyais il y avait de toutes les sortes de véhicules. Amusé au bout d’un moment, je décidais de répondre :

- Et bien je ne pense pas qu’un chef de la sécurité avec une trottinette ne soit un bon choix. Donc je pensais partir sur une Megelli 250R. Comme ça je pourrais plus facilement vous rattrapez si jamais il y a une course poursuite ou que vous avez besoin de moi rapidement.

Je sentis une certaine secousse lors de notre vol. Je ne m’en faisais pas car j’avais eu la même chose lors de mon vol vers les USA la première fois. Je décidais de ne pas faire attention. J’avais décidé de prendre une moto assez rapide comme ça quand bien même je n’en avais pas l’utilité, cela sera une bonne couverture pour mes déplacements rapides. Je reprenais ensuite la parole :

- Dîtes moi lady McDougal, est-ce que vous auriez des ennemis qui en voudraient à votre vie ? Afin que je sache quand me tenir le plus sur mes gardes lors de vos déplacements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1878-manner-maketh-man-daniel-gabriel-o-connor#29266 http://legendsofdc.creationforum.net/t1970-agenda-de-daniel-o-connor#31761 http://legendsofdc.creationforum.net/t1969-friends-or-not-friends-daniel-g-o-connor#31751 http://legendsofdc.creationforum.net/t1968-arc-narratifs-de-daniel-o-connor#31748 En ligne
avatar
Messages : 450 Age du joueur : 28 Crédits : Rose McGowan Batarangs : 2467

Feuille de personnage
Nom de Code: Silver Banshee
Multi-Comptes: Mari McCabe
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Ven 13 Avr - 16:01


   
Lendemain difficile...


   

Impressionné ? Ce n'était tout de même pas de trop d'avoir une IA pour gérer tout cet empire hôtelier et gérer mes rendez-vous et planning. D'ailleurs, à ce propos, Lancelot avec accéder à la requête de Daniel en l'incluant dans les plannings du mois, soumis à modification en cas d'imprévu. Je laissais les deux garçons dans leur discussion de cylindrée, profitant encore de mon thé. Le ciel s'était assombri...

- Très bien Sir Daniel, elle vous attendra au garage privé de l'hôtel Caerwyn à Métropolis

Une motorcycle faisait un 360° entre nous avant de s'effacer. Des courses poursuites ? Je n'espère pas ! J'ai eu assez de frayeur avec ces quatorze mercenaires qui semblaient en avoir après moi. Et je n'en connaissais même pas la raison. J'étais tellement concentrée sur ma survie que j'avais oublié de demander à ce sniper que j'ai endormi à son étage. Je relève la tête et pose mes yeux sur Daniel qui me posait encore des question.

- Des ennemis ?... lui demandais-je surprise. En tant que PDG, les ennemis qu'on a sont toujours dans l'ombre. Concurrents jaloux, hackers, voleurs... Je n'ai aucune identité à vous fournir

- Si vous me permettez, Milady ? Je fis un signe de la main à Lancelot pour l'inviter à poursuivre. Monsieur Daniel, si une quelconque activité suspecte se profile autour de Dame Siobhan, je vous informerai dans l'immédiat afin que vous puissiez intervenir au plus vite. Un millier d'yeux valent mieux que deux ahah.

Lancelot et son humour, c'était une petite chose que j'avais ajoutée. Je le voulais humain et qu'il sache détendre l'atmosphère. Il faudrait que je songe aussi à lui donner une enveloppe corporelle qui gardera uniquement Castle Broen... Enfin, une nouvelle secousse me sortit de mes pensées. Le ciel était trop chargé. J'appuie sur un autre bouton.

- Peter ?

- Nous traversons une zone de turbulences Madame McDougal. Nous vous prions d'attacher votre ceinture afin d'éviter toute mésaventure Madame.

- Très bien Peter, je vous fais...

Puis un bruit sourd se fit entendre comme si quelque chose venait d'exploser ou de s'arracher de l'avion. Ce n'était pas bon. Il y avait un système au cas où cela arriverait mais je ne pensais pas que ça se passerait un jour.

- Lancelot, code 03... dis-je dans un grand calme.

- A vos ordres Madame !

Puis soudainement les hublots furent recouverts, l'avion se recouvrait d'une nappe de carbone avant de pointer à grande vitesse vers le bas. J'étais attachée à la chaise de mon bureau, attendant l'impact.

- Madame Siobhan ? Il semblerait que nous ayons un problème avec le système de remontée en surface à cause d'une perte de certaines bombonnes d'oxygènes défaillantes.

Mon calme commençait à tomber pour laisser place à la surprise. Si on coule au fond, gérer mes affaires vont être compliqué !



   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1885-silver-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1893-livre-des-comptes http://legendsofdc.creationforum.net/t1894-reseau-d-une-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1897-arcs-narratifs-de-siobhan-mcdougal
avatar
The British Speedster
Messages : 160 Age du joueur : 25 Crédits : Theo James Batarangs : 3500

Feuille de personnage
Nom de Code: Sprint
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Ven 13 Avr - 16:39



Sprint
Daniel G. O'Connor


Je regardais la moto que j’avais sélectionné qui tournait devant nous dans un hologramme. Elle était réellement belle. Je commençais à me demander ce que pouvait bien cacher ma patronne. Beaucoup de chose j’imaginais, mais je ne m’en faisais pas. Je commençais à demander si elle avait certains ennemis qui seraient prêt à la tuer. Je devais dire que je n’avais pas encore fait des recherches sur cela. Avec l’attaque de la voleuse hier soir je n’avais pas pu faire des recherches sur qui était réellement Siobhan McDougal. Enfin l’avenir nous le dira. J’écoutais la réponse de ma patronne.

Malheureusement elle n’avait aucunes données à me fournir sur un quelconque ennemi possible. Pourtant ce fût Lancelot qui me proposa de me prévenir si le moindre souci arrivait. Il était vrai que c’était une bonne idée. D’ailleurs je le remerciais de ce pas. Je commençais à regarder aux alentours suite à une énième secousse. Et donc madame McDougal demanda au pilote ce qui se passait. La réponse fut immédiate, beaucoup de turbulences dans le ciel et il fallait rattacher sa ceinture. Avant même qu’elle put le remercier un bruit sourd se fit entendre suivit d’un tremblement je n’aimais pas du tout ça. Je me levais pour regarder au hublot et je vis un des moteurs de l’avion en feu. Ça ne sentait pas bon du tout. Je revenais vite m’assoir et avant même que je puisse dire quelque chose, lady McDoughal avait déjà enclenché un système de sécurité en donnant un code à Lancelot.

Je m’étais installé sur le fauteuil et j’attendais la suite. Des morceaux de carbones recouvrirent l’avion. Et on piquait droit vers le sol. J’osais espérer que tout fonctionnerait comme prévu. Je me tenais bien quand soudain Lancelot commença à expliquer qu’il y avait une défaillance sur le système de remonté. J’avalais ma salive avec difficultés. On allait avoir mal. Je n’allais pas user de mes pouvoirs et maintenant il ne restait plus qu’à attendre l’impact. Je me tenais bien fort à mon siège et la secousse sur notre impact dans l’eau c’est fait ressentir. La secousse fut énorme, il me restait plus qu’à tenir le coup et ne pas m’assommer suite à l’impact. Les plaques de métal se retirèrent une à une des hublots. L’avion était encore entier. Et du hublot extérieur ou pouvait apercevoir que nous coulions petit à petit. En me redressant j’écoutais Lancelot me dire :

- Sir O’Connor, je tiens à vous faire part que le radeau de sauvetage est au fond du navire si vous ne vous dépêchez point, vous risquez de tous y rester. D'après mes calculs l'avion coulera dans environ 10 à 15 minutes. Je vous laisse le compteur sur votre tablette. Bon amusement.

Je me précipitais vers le fond du navire. J’en profitais pour contacter Gideon :

- Gideon c’est une urgence. La position de l’île la plus proche ?
- Elle se trouve à 250 kms au Nord. Un souci Daniel?
- Merci. Oui mon avion vient de se cracher. Je te recontacte.

Je trouvais rapidement le radeau et je le préparais. L’avion coulait la tête la première donc l’arrière de l’avion était encore au dessus de l’eau. J’ouvrais le sas et je remarquais que le ciel était vraiment sombre. Pas encore de tempête mais pas pour longtemps. Je prévenais tout le monde :

- L’Océan est calme pour le moment, mais il faut faire attention cela risque de ne pas durer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1878-manner-maketh-man-daniel-gabriel-o-connor#29266 http://legendsofdc.creationforum.net/t1970-agenda-de-daniel-o-connor#31761 http://legendsofdc.creationforum.net/t1969-friends-or-not-friends-daniel-g-o-connor#31751 http://legendsofdc.creationforum.net/t1968-arc-narratifs-de-daniel-o-connor#31748 En ligne
avatar
Messages : 450 Age du joueur : 28 Crédits : Rose McGowan Batarangs : 2467

Feuille de personnage
Nom de Code: Silver Banshee
Multi-Comptes: Mari McCabe
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Sam 14 Avr - 13:48


   
Lendemain difficile...


   

Je laissais Daniel gérer la sortie de l'avion. De mon côté, je devais donner mes directives à Lancelot pour que tout se passe au mieux pendant notre absence. L'avion avait enfin arrêté sa chute. Je détache ma ceinture et enfile une combinaison tout en parlant à mon IA.

- Terre ferme la plus proche ?

- ... 250 kilomètres Milady...

Je réfléchis puis soupire.

- Alors envoie le signal de détresse de cet endroit dès qu'on l'aura atteint.Je ne peux pas faire autant de distance seule.

- Bien Milady. Autre chose ?

- Annule tous mes rendez-vous jusqu'à mon retour, et efface toute trace d'information sur la disparation du jet. Que ce soit média ou réseaux sociaux. dis-je toujours avec sang-froid.

- Madame est prévoyante. Ce sera fait !

- Merci Lancelot, nous restons en contact par oreillette et tu as toujours le lien avec moi via le bracelet.

- Oui Milady, votre rythme cardiaque est d'ailleurs bien calme malgré la situation. Monsieur Daniel est bien plus... speed.

Je souris à sa remarque. J'appuie sur un bouton rouge qui met tout le système hors service. Tout était à présent manuel. Je retrouve alors Daniel à l'autre bout de l'avion. Il donnait déjà des instructions, prenant alors son rôle à cœur. Chacun de mes employés nous avait rejoins équipé d'un gilet de sauvetage, connaissant la marche à suivre en cas de crash. Peter et son co-pilote avait prit avec eux les sacs de survie et les posèrent dans le bateau de sauvetage déployé par Daniel. Ils m'aident à monter à bord ainsi que l'hôtesse avant d'y monter eux-même. Daniel fermant alors la marche tandis que l'avion coulait de plus en plus. Mon oreillette s'activa alors.

- Milady, j'ai déjà effacé les photographies prise par des satellites. Et les données des tours de contrôle sur le jet ont été supprimées.

J'attends que Daniel monte et lui donne une oreillette.

- Tenez Daniel, c'est pour garder contact avec Lancelot si vous avez besoin de lui une fois sur la terre ferme. Je parle alors dans le vide comme à moi-même. Lancelot, arrivera-t-on avant la tempête ?

- D'après mes calculs Milady, estimant un rythme constant des rames par deux personnes et la vitesse du vent, la tempête devrait s'éloigner de vous avant que vous atteignez son centre. Toutefois, les vagues seront difficiles à maîtriser.

Je remercie Lancelot et laisse Peter et son co-pilote prendre les rames. Le reste du groupe devra écoper et Daniel prendra sans doute le relai d'un des rameurs pour un repos avant d'atteindre l'île... L'avion avait fini par couler, nous étions à présent seuls au monde...

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1885-silver-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1893-livre-des-comptes http://legendsofdc.creationforum.net/t1894-reseau-d-une-banshee http://legendsofdc.creationforum.net/t1897-arcs-narratifs-de-siobhan-mcdougal
avatar
The British Speedster
Messages : 160 Age du joueur : 25 Crédits : Theo James Batarangs : 3500

Feuille de personnage
Nom de Code: Sprint
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   Dim 15 Avr - 17:44



Sprint
Daniel G. O'Connor


J’étais entrain de mettre le radeau à l’eau quand les pilotes et l’hotesse arrivait de manières bien coordonnées. Je devais dire que j’étais assez impressionné par leur professionnalisme. Pour ma part j’avais réagit assez rapidement et j’avais du mal à me contenir. Je respirais un grand coup en vérifiant chaque détail important. Je me calmais petit à petit. Lady McDougal arrivait tranquillement et on l’aidait à s’installer dans le radeau. Le reste de l’équipe se dirigea l’un après l’autre dans le radeau. Je vérifiais une dernière fois l’intérieur en espérant qu’on avait rien oublié. En étant caché par la coque de l’avion et que tous les systèmes étaient éteints à l’intérieur je contactais Gideon :

- Gideon écoute. Je vais me diriger vers l’île avec Siobhan McDougal et l’équipe de bord de l’avion. Il y a une deuxième IA qui te ressemble qui est au commande de lady McDougal. Lorsque je parlerais avec toi dans le futur je veux que tu brouilles le moindre accès à Lancelot afin que je puisse te parler sans qu’il entende.
- Bien sûr, mais une manœuvre comme celle-ci me demandera une étude de la fréquence utilisé par cette fameuse IA, il me faudra un système témoin.
- Je tenterais de te trouver cette fréquence. Je te recontacterais…

Fonçant vers le radeau une fois la communication terminée je rejoignis toute l’équipe. Lady McDougal me donna une oreillette avec Lancelot à l’autre bout, je la remerciais et en la mettant je pu recevoir les informations en même temps que tout le monde sur ce qui risquait de nous arriver avec la tempête. Ce fût d’abord le pilote et le copilote qui prenaient les rames. Je regardais derrière nous et je voyais l’avion finir de couler. Pendant deux heures le copilote et le pilote ramèrent. Pendant qu’ils faisaient cela je tentais de temps en temps de les aider en mettant ma main dans l’eau et en créant de mini tornade pour nous faire avancer plus vite. Grâce à la tempête et aux vagues cela ne se remarquaient point.

Finalement je prenais le relais et je pagayais à mon tour aussi. Je tentais de me coordonner avec le pilote. Mais il était trop fatigué. Je lui proposais de prendre du repos mais il ne voulait point. Je le comprenais mais il fallait qu’il se repose. De plus avec les vagues, cela était très difficile de naviguer. Je faisais confiance à Lady McDougal pour nous diriger. Il semblerait que Lancelot avait repéré l’île lui aussi. Ce fût ainsi que la journée se défilait. J’avais profité d’un moment d’inattention pour manger une de mes barres, spéciales Speedsters, à grande vitesse. Il m’en restait qu’une après celle que je venais de manger. Sans cela je risquais petit à petit de perdre de mon énergie et de ne pas avoir la force de pourvoir tenir le coup.

La journée commençait à toucher à sa fin, laissant place à un ciel dégagé. On avait passé la journée à éviter le plus grand de la tempête. A entendre lady McDougal parler avec Lancelot, on avait encore cent cinquante kilomètres. Une vitesse un peu surprenante, mais avec les vagues de la tempête possible. D’après l’IA on atteindrait demain soir l’île, car il n’y aurait plus de vagues pour nous pousser. Je me disais que pendant la nuit j’en profiterais pour pousser le radeau à une vitesse suffisamment rapide pour nous faire arriver au petit matin. D’ailleurs je commençais à proposer :

- S’il vous plaît, j’aimerai faire une proposition. Il va bientôt faire nuit et il serait mal avisé que nous dormions tous en même temps. Voilà pourquoi je propose que nous fassions des tours de gardes. Peter je conseille que vous preniez le dernier tour de garde, vous êtes celui qui est le plus fatigué. Je m’occupe de celui du milieu quand à John, il prendra le premier tour. Ainsi Lady McDougal et Sara pourront se reposer. Ainsi nous serons en mesure que de nous préparer à une quelconque rencontre avec un navire par exemple.

Ma proposition semblait plaire à tout le monde et nous nous mirent à nos tâches respectives. Je reçus un petit message provenant de Lancelot peu de temps après mon petit temps de prise de parole :

- Sir O’Connor, j’ai bien peur que lady McDougal ne risque pas de dormir beaucoup cette nuit. Son rythme cardiaque est anormalement élevé ceci doit être dû au fait de se retrouver au milieu de l’Océan. Donc surveiller bien son état de santé je vous pris.
- Pas de soucis Lancelot je m’en occupe.
- Merci bien Sir O’Connor.

Je m’installais pour les quatre premières heures de repos. Je n’allais pas dormir directement, je comptais bien utiliser les premières heures pour pousser le radeau de manière assez rapide avec mes mains. En faisant cela la vitesse serait assez rapide pour qu’au levé du soleil nous atteignons l’île. Je surveillais en même temps lady McDougal. Je lui prononçais ses mots :

- Si je puis me permettre vous n’avez pas à vous en faire lady McDougal. Nous allons atteindre la côte et au moins il n’y a aucun blessé. Il faut voir le bon côté des choses.

Je souriais et je fis semblant de me mettre à dormir sur le côté où personne ne regarde. Pendant les deux premières heures je profitais pour utiliser ma main pour faire comme dans la journée. Je nous faisais gagner beaucoup de kilomètres mais ce n’était pas assez. Je m’arrêtais pendant les deux heures avant que je prenne mon tour de garde. Il fallait que je me repose pendant ces deux heures. John, le copilote de Peter me réveilla et je pris mon tour de garde. Le laissant s’endormir, je voyais que lady McDougal avait du mal à s’endormir. Je prenais ma couverture de survie que j’avais et je la rajoutais sur elle, qui en avait déjà une. Au moins peut-être qu’elle n’aurait pas froid. Je surveillais l’endroit. L’Océan était calme et le ciel magnifique. Je remettais l’oreillette de Lancelot dans ma poche et je contactais Gideon. Surveillant les alentours je faisais attention en parlant d'une voix silencieuse :

- Gideon ? A combien de kilomètres sommes-nous encore de l’île ?
- Je dirais quatre-vingt dix. A ce rythme il faudra encore douze heures.
- Et si je crée des vibrations plus rapide ?
- En ne réveillant personne, on peut réduire le temps à six heures.
- Très bien. Et avec Lancelot tu as capté la fréquence ?
- Malheureusement non, la fréquence est assez difficile à capter. Que se soit pour lui ou pour moi, nous risquons d’avoir du mal à nous annuler.
- Je vois. Merci Gideon.

Je surveillais et voyais que tous le monde dormaient. Même lady McDougal avait réussit à trouver le sommeil. Même si j’imaginais qu’elle ne risquait pas de le garder pendant longtemps. Mettant mes pieds dans l’eau je me mis à les faire aller rapidement pour que nous nous déplacions très rapidement. Lorsque nous étions suffisamment avancés je décidais d’arrêter. Le faire pendant une durée totale de deux heures m’avait éreinté. Je devais reprendre mon souffle. Je réveillais donc Peter pour ses quatre heures de gardes et je me reposais. A six heures nous serions tous devant l’île, au levé du soleil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1878-manner-maketh-man-daniel-gabriel-o-connor#29266 http://legendsofdc.creationforum.net/t1970-agenda-de-daniel-o-connor#31761 http://legendsofdc.creationforum.net/t1969-friends-or-not-friends-daniel-g-o-connor#31751 http://legendsofdc.creationforum.net/t1968-arc-narratifs-de-daniel-o-connor#31748 En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Lendemain Difficile - feat Siobhan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lendemain Difficile - feat Siobhan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» [Dowd, Siobhan] La parole de Fergus
» 2 ème énigme-charade difficile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde :: Amérique-
Sauter vers: