Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Arizona – Route 66] Tanzen auf dem Vulkan [PV Mirabaï]

L'ordre de mission était simple. Quelque part sur Terre se trouvait une femme, une sorcière plus précisément. J'avais reçu le maximum d'informations la concernant. Pluri centenaire, ses pouvoirs étaient pourtant encore inconnus. Au fil des semaines de recherches la concernant, et grâce à quelques personnes l'ayant connu, mon cerveau se vit offrir de nouvelles informations. Sa puissance maximale ne semblait pas être quantitative. Bien au contraire. Plus exponentielle que prévu, certains témoins parlaient de destructions massives. Aussi, je n'eu aucun mal à pirater le système informatique de la NSA et du Pentagone. Malgré leurs paroles vides de vérités, ils ont bel et bien un service traitant des informations concernant les méta-humains, les proto-humains et les homo magi… Rien de bien important en soit, seulement, quelques noms et bien moins de photos. Ma cible était une femme brune au physique des plus agréable. D'ici peu elle passerait à proximité de mon poste. Je me trouvais donc là, en temps et en heure, après avoir calculé le moment exact où elle passerait devant moi. Une simple station service dont j'avais grassement payé le patron pour qu'il quitte les lieux. Pas de dommages collatéraux. Jamais. Ma cible n'avait que deux choix, soit elle se rendait et acceptait de rejoindre les rangs, soit elle mourrait. Officiellement, cela donnait cette impression. Officieusement, mon but réel n'était autre que de tester sa puissance pour, si cette dernière correspondait à mes attentes, m'en faire une alliée contre Superman.

Allait-elle être ponctuelle ? Sans doutes. Mes calculs s'avéraient être toujours exacts. Ainsi, j'avais prit la place du tenancier de cette station service au milieu de nulle part. Le cliché du mexicain allongé dans son transat, le sombrero vissé sur la tête dissimulant son visage, voilà à quoi je ressemblais pour le badaud moyen. Peut furent celles et ceux qui s'arrêtèrent ici. Pour ne pas dire personne. Cette portion de la route 66 n'était pas la préférée des touristes et autres curieux. Mon envie irrépressible d'en découdre se faisait grandissante, ma patience s'approchant de ses limites, mon revolver me chatouillait les phalanges tandis que mon index caressait la gâchette. Encore un peu de patience, elle ne va pas tarder. Dans mon oreillette, j'entendais les informations sur la circulation. Pas de problèmes de ce côté-là. Le temps se trouvait être au beau fixe, aucun orage de prévu, pas de tornades ni de tempêtes. Bien. Très bien.


- La cible est en approche.

Au loin, le vrombissement du moteur d'une moto lancée à vive allure s'approchait. Tournant un œil rapide dans cette direction je la vis. De type custom, grosse cylindrée, les cheveux au vent… Elle s'approchait. A peine était-elle passée devant moi que la déflagration retentie alors. Mon revolver venait de cracher une de ses balles si particulières. Cette dernière, dans une vitesse hors du commun, pénétra la roue arrière, entraînant la moto dans une danse frénétique qui aurait coûté la vie à n'importe qui d'autre. Pourtant, cette femme n'était pas n'importe qui, elle était ma cible ; une sorcière ne se laissait jamais faire aussi facilement. Bien au contraire. Tranquillement assise dans mon transat, le sombrero toujours fixé sur la tête, le canon de mon arme fumant, je restais stoïque. Aucuns sentiments, juste de l'observation. Sur mon poignet, le bracelet de mon armure est près à agir. En quelques secondes, juste assez de temps pour le dire, je serais son adversaire. Mais attendons quelque peu de voir sa réaction… Violence gratuite ou non… Tout ce qui va suivre dépendra désormais d'elle…
avatar
♅ Ocelot ♅

Profil
Perso


Date d'inscription : 31/01/2018
Crédits : Bonnie Wright
Messages : 70
Batarangs : 1050
Age du joueur : 32 Injustice League
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1817-im-vergleich-dazu-ist-alles-gut-oder-schlecht#28176 http://legendsofdc.creationforum.net/t1817-im-vergleich-dazu-ist-alles-gut-oder-schlecht#28176 http://legendsofdc.creationforum.net/t1816-das-bose-nur-eine-frage-der-sichtweise http://legendsofdc.creationforum.net/t1818-arcs-narratifs-de-lenore-dunkel#28177
Jeu 15 Mar - 18:16
Revenir en haut Aller en bas
Depuis quelque temps, je sentais la pression monter. J'avais besoin de faire un break, de souffler. Entre le bar et le garage, je ne prenais plus de temps pour moi. John était souvent absent, et ça me déprimait – putain quelle idée de tomber amoureuse. Il était 2 heures du matin, j'étais assisse par terre devant une coccinelle de 1973, la couleur rouge de sa carrosserie était passée. Je me battais depuis plusieurs heures avec le moteur, qui refusait de se laisser démonter. Je réfléchissais. Allais-je péter un plomb et faire sauter mon garage ? Ou allais-je sauter sur ma Harley ? Une antiquité que j'avais rachetée, il y a déjà quelques années. C'était une Harley Davidson de 1989, blanche et noire customisé avec des flammes violettes, que j'avais retapé durant mon temps libre – j'en était fière, c'était l'un de mes biens les plus précieux. Je me levais d'un bon, allais déposer un mot sur la porte ''fermeture exceptionnelle pour 1 semaine''. Passé sous la douche, enfilé ma tenue préférée - tout en cuir - et sauter sur ma moto. Tout ce dont j'avais besoin c'était de rouler et le meilleur endroit, c'était la Route 66.

Ça faisait déjà 12 heures que je roulais, ça me faisait du bien de ne penser à rien, juste à la route et à la liberté. Le vent dans mes cheveux, le silence. La vibration de la moto me parcourait sur tout le corps, cela me faisait vraiment du bien. Rien à penser, juste à conduire. Mais j'avais tout de même la dalle et ma moto avait besoin d'un nouveau plein. A quelques kilomètres, une station en vue, bien ! Personne sur la route et juste cette vision, à perte de vue.

L'endroit avait l'air tranquille, juste la gérante endormi sous son sombrero. Normal dans un endroit pareil. Je commençais à ralenti quand soudain, j'entendis une détonation et ma moto se mis à virevolter comme une malade. Je ne pouvais la contrôler, elle allait partir dans le décor et finir pas vraiment en bon état. Je n'avais qu'une solution. Je pris appui sur le siège de ma moto, presque complètement couché au sol. Je sautais, en prenant appui sur mes jambes, de toutes mes forces, en faisant une pirouette arrière, pour me retrouver au plus loin de celle-ci quand elle exploserait. Je me retrouvais au sol, accroupi, un genou et une main au sol. Ma Harley avait fait encore plusieurs mètres avant d'exploser dû au choc de l'impact avec le bitume. Je la regardait brûler…

Rien n'avait l'air d'avoir bouger au alentour, en dehors de la bécane en flamme. Personne n'avait bougé, enfin c'est ce que l'œil non averti verrait. Pas de magie ici, je ne sentais rien. Toujours au sol, je tournais le regard vers la personne au sombrero. D'un coup d'œil, je vis qu'elle avait une arme en main – qui fumait encore. Voilà, ce que je cherchais. Je me relevais doucement.


- Que l'on s'en prenne à moi, ça me va. Mais on ne touche PAS à ma moto.
(La fureur dans ses dernières paroles, fit jaillir autour de moi, les flammes violettes qui me sont si chère)
avatar
The child of the witch

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/11/2017
Crédits : Kate Beckinsale
Messages : 72
Batarangs : 2310
Age du joueur : 33
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1525-sorciere-dans-l-ame-et-le-coeur http://legendsofdc.creationforum.net/t1590-festivites-et-joies-de-la-sorciere#23949 http://legendsofdc.creationforum.net/t1559-bon-ou-mauvais-tel-est-la-question http://legendsofdc.creationforum.net/t1591-arcs-narratifs-de-mirabai#23952
Mar 20 Mar - 13:49
Revenir en haut Aller en bas


Mais quelle est mignonne à vouloir jouer les vilaines filles. Moi, les vilaines filles, je leur mets la fessée. Surtout lorsque celles-ci se promènent dans un complet en cuir des plus moulants. Joli vol plané qu'elle fit d'ailleurs, on perçoit aisément une personne formée au combat à la manière dont cette dernière adopte une position de récupération. Bien entendu, la colère qui montait en elle n'allait pas arranger les choses. Un combat, en dehors du pur produit de la force physique, c'est aussi – et avant tout – psychologique. L'adversaire ressentait la tension qui émanait de nous, personnellement, je m'en fichais. Ce combat, ou tout du moins de simulacre de combat ne me plaisait pas forcément. Mais les ordres étant ce qu'ils sont… Puis, il va s'en dire que j'avais, personnellement, d'autres idées la concernant. La chatte sortait les griffes, de jolies flammes violettes entouraient son corps. A une telle distance, et le sombrero en plus, je ne percevais que le bas de son corps. Pas besoin de voir plus, je savais à qui j'avais à faire. Surtout lorsqu'elle s'était mise à ralentir à mon approche. Il m'en fallait beaucoup pour sourire, et encore plus pour rire. Néanmoins cette femme se trouvait en être capable, une véritable bouffée d'air pur.

- Oh ! Comme c'est triste ! J'en serais presque désolée ! Presque…

Deux tirs fusèrent une nouvelle fois de mon revolver. Elle voulait qu'on la blesse elle et non pas sa moto ? Bien. Alors elle serait blessée d'ici quelques minutes. Enfin, si c'était le cas, j'en serais particulièrement déçue, mais alors, vraiment déçue. Une sorcière ne pouvait décemment pas mourir, ni même être blessée aussi facilement, si ? Etonnant. Voir même… Pathétique. Profitant de cet instant de répit, j'activais mon armure. Autonomie maximale, 6h devant moi. Ce combat n'allait pas durer autant. Quoique… Paradoxalement, un combat durant une éternité aux yeux des adversaires, peut passer pour particulièrement court à celles et ceux qui "profitent" du spectacle. Pour faire une entrée des plus remarquable, je pris exemple sur les films de mon enfance, lançant le sombrero entre elle et moi, je déployais mes lames d'énergie et, tout en courant vers elle, me protégeais de l'une, et prête à frapper de l'autre. Volontairement, ma vitesse s'était vue ralentie à quelque chose de relativement convenable. Courir à la vitesse du son n'est pas désagréable, mais au vu du nombre d'images perçues à la seconde par l'œil… Jamais la sorcière n'aurait eu la possibilité de me voir.

D'un bon, usant de ma dextérité et de mon intellect, je passais à côté d'elle. Mon but n'était pas de la tuer. Si cela aurait été le cas, mon tir se serait dirigé sur son crâne. Sorcière pluri centenaire ou non, je lui aurais réglé son compte rapidement. Non, mon désir du jour était… De m'amuser avec elle. Une lame trancha un des réverbères, mon pied profitait de ce morceau de métal pour frapper dedans et le lui projeter dessus. Vive comme l'éclair, j'augmentais ma vitesse de déplacement, juste assez pour la contourner et, lui assenant une claque sur les fesses, je parlais à travers le micro qui déformait ma voix, lui donnant une sonorité métallique.


- Tu vas avoir mal ma belle…

Seconde attaque de ma part. Mes lames frottèrent à peine le cuir de sa tenue, dévoilant une peau pâle et délicate. Hm… Qu'aurais-je donné pour pouvoir la caresser… Pas ma vie, car elle n'est déjà plus ; mais… Autre chose. Le temps était dévolu au combat, nullement au plaisir de la chaire. Peut-être plus tard… Sous d'autres auspices. Sans me défaire de ma concentration j'observais ses attaques, esquivant les plus puissantes, contrant les plus faibles. Elle croisait les deux, croyant pouvoir dissimuler les unes dans les autres. Une manière intelligente de faire, mais pour quelqu'un comme moi… C'était parfaitement inutile… Observer, sans tuer. Juste… Observer…
avatar
♅ Ocelot ♅

Profil
Perso


Date d'inscription : 31/01/2018
Crédits : Bonnie Wright
Messages : 70
Batarangs : 1050
Age du joueur : 32 Injustice League
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1817-im-vergleich-dazu-ist-alles-gut-oder-schlecht#28176 http://legendsofdc.creationforum.net/t1817-im-vergleich-dazu-ist-alles-gut-oder-schlecht#28176 http://legendsofdc.creationforum.net/t1816-das-bose-nur-eine-frage-der-sichtweise http://legendsofdc.creationforum.net/t1818-arcs-narratifs-de-lenore-dunkel#28177
Ven 23 Mar - 16:42
Revenir en haut Aller en bas

La fureur était quelque chose, soit je pouvais m’en amuser, soit j’allais me laisser envahir et tout détruire. Alors, est-ce que ma partenaire allait m’amuser ou me taper sur les nerfs. Même si le fait de détruire ma Harley m’avais passablement énervé, j’avais une soudaine envie de m’amuser et de me dégourdir les jambes. Je me redressé lentement, tel un film au ralenti, et me fit craqué le cou. Deux nouveau retentissements siffla à mes oreilles, et je senti les balles me frôlaient. Une au niveau du cou et une autre au niveau de la hanche. J’avais à peine pivoté le bassin, pour esquiver cette dernière. Soit elle était très mauvaise tireuse, ce que je doutais, soit elle l’avait fait exprès. Elle ne voulais pas me blesser avec se balles, elle voulait plutôt jouer en face à face. Il n’y a que les lâches qui utilisent des balles pour faire leur sale boulot. Ça me plaisais bien d’en découdre à mains nues.

Je ne bougeais pas et vis son petit manège, avec son armure. Qui est-ce qu’elle voulait impressionner là ? Tu nous la joues à la façon Iron Man ? Je me pris d’un fou rire, en voyant ceci. Lorsqu’elle me fonçait dessus, je n’eue aucune difficulté à esquivé ses coups, léger. Elle atterrit sur un réverbère, dont elle se servit pour me toucher. Sauf que lorsqu’il arriva à quelques centimètres de mon corps, il partit en millions de petites particules dans une explosion violette. Je lui assénais des coups plus ou moins rapide et violent, qu’elle n’eue, tout autant, de mal que moi, à contrer. On aurait dit une danse sensuelle entre deux amants, sans épuisement des partenaires.

Je finissais, par ce combat, à en oublier ma moto et à m’amuser avec elle. Entre les coups de frappe de ma rivale, je rigolais avec une petite étincelle dans le regard. Elle dégaina ses lames d’énergie et me frôla avec un désir de caresse, pour que je sente la puissance de ses lames. Non pas pour faire mal, mais comme pour ‘’charmer’’. Je sentais la fraîcheur sur mes cuisses, je baissais les yeux et vu mon pantalon de cuir en morceaux.


- Ma moto, mon cuir… NON, mais là je ne suis PAS d’accord !

Fini l’amusement, la fureur me montait de plus en plus. Des flammes violettes partirent dans tout les sens. Elle avait une souplesse pour l’esquive qui commençait à me monter. Cette fois-ci elle ne retint pas son attaque et me planta de quelques centimètre l’une de ses lames dans l’épaule gauche. Avant que je ne puisse me retourner pour lui en coller une, elle était déjà à plusieurs mètres de là, comme si elle n’avait pas bougé. Pourtant je l’avais senti me sauter sur le dos et enfoncer sa lame dans mon épaule. Mon bras était touché, je sentais le sang couler le long de mon bras et de ma main. Mais je ne ressentais aucune douleur. A cet instant, soit ma seule envie était de la mettre à terre et de lui faire lécher mon sang, à cette pétasse qui avait détruit ma moto, mon plus beau cuir et touché mon bras. Putain, mais d’où est-ce qu’elle sort ? Et pourquoi elle me fait chié aujourd’hui ?

Je me redressais, fermé les yeux et me laissais envahir par mes sens. Totalement immobile je voulais ressentir ses attaques, comme un aveugle. Elle était tout aussi immobile, essayant de m’avoir en traître. Je la senti s’approché par ma gauche, où mon bras était blessé. Bonne russe ma cocotte, mais ça ne m’empêchera pas de te choper. Lorsqu’elle fut assez près de moi, dans sa course, je l’attrapais par le bras et l’envoyais voler jusque dans le camion citerne, garer juste à côté du garage, ou apparemment il était plein. Car le choc le fit prendre feu. Oups… L’explosion détruit le camion, mais pas le garage et les pompes. Heureusement, car ça peut faire tâche sur un CV de faire exploser tout un endroit. Et je crois que j’en ai assez à mon actif. Je savais que je ne l’avais pas détruite, elle. Mais au moins, l’avais-je un peu amoché ?! Toujours, au milieu de ma route, la tête penchée comme un chien qui attend je regardais les flammes dévorer le camion et j’écoutais le doux bruit des pneus qui éclatent. Un bruit très apaisant, surtout lorsque l’on est furax. Bien entendu ma camarade de jeu était là dedans, ce qui était encore plus réjouissant.  
 
avatar
The child of the witch

Profil
Perso


Date d'inscription : 03/11/2017
Crédits : Kate Beckinsale
Messages : 72
Batarangs : 2310
Age du joueur : 33
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1525-sorciere-dans-l-ame-et-le-coeur http://legendsofdc.creationforum.net/t1590-festivites-et-joies-de-la-sorciere#23949 http://legendsofdc.creationforum.net/t1559-bon-ou-mauvais-tel-est-la-question http://legendsofdc.creationforum.net/t1591-arcs-narratifs-de-mirabai#23952
Lun 30 Avr - 22:53
Revenir en haut Aller en bas

L'excitation s'exécutait tant et si bien qu'elle frôlait la perfection, j'en tremblais presque de désir. Cette femme, cette sorcière m'offrait un spectacle des plus agréable pour les yeux. Ses courbes virevoltaient si vite, si délicatement, tout en elle m'excitais. Hm. Encore un peu et j'en aurais oublié ma mission ici. Sauf que, en tant que première guerrière à pouvoir l'affronter, il ne m'était pas autorisé de glisser sous ce genre d'erreurs. Non. Pas encore. Apprendre. Des tirs, des coups, des attaques. Coordonnés tels une danse en parfaite synchronisation, nous nous affrontions, jaugeant l'autre sans même tenter de la tuer. Juste s'amuser. Son regard se planta en moi. Telles deux dagues acérées m'ouvrant la chaire, extirpant de ma poitrine cet organe palpitant et jouant avec. Elle était la panthère, j'étais le rat. Acculé contre le mur, je viserais la jugulaire, non sans oublier de garder l'optique de lui laisser la vie sauve, pour le moment bien entendu. Toujours attendre, prendre son temps. Pourquoi diable vouloir se précipiter ? Le plaisir est dans la durée, et non dans la vitesse extrapolée. Les hommes devraient s'en rendre compte. Bien heureusement pour moi, je n'en avais cure. Les mâles ne se trouvaient pas être les principales sources de mon plaisir, je préférais nettement ce qui se déplaçait devant mon regard amusé. Elle me frappa tant et si bien que je n'eu pas le temps de réagir. Quelle vitesse d'exécution ! Volant à quelques mètres du sol, mon corps percuta un camion citerne qui explosa à l'impact.

Un épais nuage de fumé s'extirpa alors, puis ce fut l'odeur de l'essence, la violence de l'explosion et la morsure des flammes sur mon armure qui me firent relever la tête, particulièrement satisfaite. C'était ainsi, allongée dans un tas de métal brûlant, entourée de flammes et de souffre que je me mis à rire à gorge déployée. Impossible pour moi de percevoir le ciel tant l'épaisseur de fumée grise se faisait importante. Pourtant, quelques rayons de soleil percèrent. Le soleil, astre impie qui offrait à mon bourreau l'ensemble de ses pouvoirs. Et si, au lieu de l'affronter de face, je jouais avec cela, l'empêchant de se "nourrir" de cette puissance durant plusieurs jours ? Non… Sans soleil, même pour une année, serait bien trop dangereux pour l'humanité. Etais-je l'être sans vergogne, prêt à tuer l'humanité par pure vengeance ? Aucunement. Lui seul m'importait. Ni plus, ni moins que lui. Dans l'état actuel des choses, l'affrontement n'en était encore qu'au stade fœtal. Nous avions encore une chose à régler elle et moi. Les nano-robots qui parcouraient mon corps réclamaient de quitter cette source de chaleur intense et relativement désagréable pour eux.

Dans une scène épique, sortant presque indemne des flammes, et tranchant la fumée de mon corps en armure, je quittais le berceau de mort qu'elle venait de m'offrir avec une partie de son amour pour moi. Quelle délicatesse. J'en aurais été presque flattée. Mais mourir ne m'est pas permis. Pas sous ses coups tout du moins. Seuls les êtres ayant prit conscience de leur propre mortalité deviennent les proies de la mort. Personnellement, je ne peux mourir, je suis humaine, certes, mais pas mortel dans le sens où on l'entend. Mon nom est Lénore Dunkel, je suis celle que la Citizenry a surnommée "Projet Ocelot". Les ténèbres qui vivent en moi m'ont faites changée, m'ont offertes une vie qui n'est plus mienne. Mon sourire est sinistre, lourd, et si elle aurait pu le voir… Elle se le serait vue offrir de bon cœur. Tendant le bras, la faux bionique contenue dans mon armure s'étendit et alors que je m'apprêtais à lui sauter dessus pour tester ses réelles capacités, je prononçais quelques mots.


- Ne  peut mourir celui qui ignore sa propre mort…

D'un bond, je la rejoignis. L'espace qui nous avait séparé jusqu'à présent jouait contre elle. Etais-je restée "gentille" ? Peut-être trop oui. Maintenant, il me fallait vraiment connaître ses pouvoirs, sa volonté propre et si, oui ou non, elle ferait une membre de la Citizenry convenable. Ou plutôt, si ses pouvoirs seraient assez puissant pour blesser Superman… Plusieurs coups passèrent à proximité de son corps et de son visage. Mon but premier, déchirer ses vêtements pour la pousser à sortir réellement de ses gonds. D'un mouvement de ma faux, je tranchais une partie de son haut, dévoilant une descente de gorge des plus… Affriolante. Sous le soleil de plomb de l'Arizona, porter du cuir n'était pas une idée des plus intelligente, en plus, le cuir, ça colle… Faisant tournoyer la faux devant moi, je la lançais dans sa direction, l'obligeant à l'éviter. Usant de ma vitesse hors du commun, je passais derrière elle, plaquant ma main droite contre sa gorge, je fis glisser la gauche le long de ses cuisses, tout aussi provocante qu'arrogante.

- Montre moi de quoi tu es vraiment capable… Je brûle du désir de mieux te connaître…
avatar
♅ Ocelot ♅

Profil
Perso


Date d'inscription : 31/01/2018
Crédits : Bonnie Wright
Messages : 70
Batarangs : 1050
Age du joueur : 32 Injustice League
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1817-im-vergleich-dazu-ist-alles-gut-oder-schlecht#28176 http://legendsofdc.creationforum.net/t1817-im-vergleich-dazu-ist-alles-gut-oder-schlecht#28176 http://legendsofdc.creationforum.net/t1816-das-bose-nur-eine-frage-der-sichtweise http://legendsofdc.creationforum.net/t1818-arcs-narratifs-de-lenore-dunkel#28177
Dim 17 Juin - 12:23
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: