Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[NEPAL] MISSION JL - Aide Humanitaire (Gorgonia)
Aller à la page : 1, 2  Suivant

   

   
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRE
(Gorgonia).

   

   

   Mudi, un petit village situé dans la région rocheuse au nord du Népal. Depuis quelques temps, un campement militaire fortifié et clandestin s’était vu implanté dans la ville et en terrorisait ses habitants, le jour comme la nuit. Autrefois si paisible, c’était désormais un climat d’angoisse et de terreur qui régnait à Mudi tandis que l’insécurité s’infiltrait chaque jour un peu plus au travers de ses pores. Et si un malheureux avait la mauvaise idée de fuir le triste sort qui lui était destinné, alors il était rattrapé par l’une de ces jeeps aux couleurs militaires et servait d’exemple pour le reste des villageois.

La Justice League avait eu vent de la situation connue par Mudi et ne pouvait pas se montrer insensible face aux atrocités que vivait la population. Cependant envoyer l’un des membres éminents de la fameuse Trinité conduirait tout droit à un conflit politique, bien que la Ligue n’ayant aucune appartenance territoriale. Ce fut donc Gorgonia qui se porta volontaire pour venir en aide au village du Nepal, après avoir précédemment brillé à Athènes.

Les habitants de Mudi virent ainsi en Calypso leur seul espoir perçant au travers de ce royaume de désolation, la protectrice dont ils avaient besoin.



-------------


Mission principale : Tu devras infiltrer la base militaire clandestine pour la démanteler de l’intérieur. Il te faudra également libérer les civils qui sont prisonniers au coeur même du campement. Attention, nous sommes en zone civile, ce qui veut dire que la base est entourée d’innocents potentiellement prêts à servir d’otages. Il te faudra donc jouer finement.

Bonne chance, Gorgonia !

   

   
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

   
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Dim 4 Mar - 19:31
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

L’Ordre… Vivant sur Themyscira, l’Ordre des dieux n’étaient que peu menacé. Mais quand ont quitté les rivages de ce paradis pour les amazones, alors là… C’était le chaos suprême. Un chaos, dans lequel je devais m’y baigner, pour accomplir ma mission. Les hommes cupides et corrompus furent légion, et je devais les réduire au silence depuis des siècles. N’étais-je pas l’avatar de la peur ? L’agent de l’ombre de la déesse ? Une personne adaptée, pour un sale travail. Et le mal qui s’attaquait à l’Ordre était puissant et tenace, à peine avais-je vaincu un des sbires du chaos, que déjà Athéna me donnait une nouvelle instruction, ou un nouvel ennemi se dressait sur ma route. Mais depuis mon intervention avec Cidji, je suivais plus ou moins ma route, allant là où on aurait besoin de moi pour assurer l’équilibre. Et cette fois-ci, ma quête me conduisit en ce lieu même.

Volontaire, je fendais l’air avec mes ailes brillant comme l’or au soleil pour arriver sur le mont enneigé du Tibet. Pays réputé pour la paix, sa philosophie prônant la béatitude, la méditation, la tolérance et l’amour… Déjà annexer par un pays conquérant, voilà que même le plus modeste des villages, était en proie à la barbarie de l’humain. Mudi, qui aurait put continuer à vivre en paix dans un lieu bien plus reposant et beau que le Mont Olympe, fut sous la coupe d’un groupe militaire tyrannique. Même ceux portant l’uniforme symbole de protection, pouvait être de vrais tyrans. Je ne pouvais laisser une telle injustice se produire plus longtemps. Mon objectif, faire honneur à mon rôle, détruire de l’intérieur ce camp, et infliger à jamais la peur dans le cœur de ces hommes armés.

La discrétion sera mon arme. Car si j’arrive de suite dans le village, la peur ou les cris d’acclamation auront tôt fait d’alerter les soldats et cela ne finira qu’en bain de sang. Ailes revenues dans mon dos, je me faufilais de nuit entre les modestes maisons, sans étages, aux toits en tuiles brisé, et aux murs écaillés par le temps. Telle une prédatrice se faufilant dans l’ombre, je m’approchais, tout en me dissimulant dans l’environnement, du mur faisant office d’enceinte du camp. Rien de bien surprenant, cela n’était pas un camp de haute surveillance, mais il valait mieux rester prudent. D’un bon silencieux, je passais au-dessus du mur pour atterrir dans un buisson. Cacher, je voyais les gardes faire leur ronde, les véhicules garer au milieu, et les tentes et bâtisses en préfabriqués tout autour.

"Oui mes petits... Coupons la tête et la bête mourra. Ce sera plus simple pour secourir ces pauvres âmes."

Il me fallait donc savoir, où leur commandant se cachait, et où se trouvaient les prisonniers. Le mieux serait de me débarrasser du chef, ni vue ni connue, et dégager ensuite du reste de la base, coupant tout moyen à ces soldats pour riposter, se retrouvant à la merci de tous. Privant de leader et d’armes, les prisonniers ne risqueront plus rien, le village ne serait plus menacé par ces hommes et ces derniers pourront être chasser. Tout en finesse. Sans doute que le commandant, ce cachait dans le bâtiment le plus imposant, et le mieux garder. Il était temps de ramper jusque-là, et telle une vipère, me faufiler par une ouverture afin de mordre ma proie. Une attaque sournoise et invisible introduira la plus grande peur en eux.

©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Dim 4 Mar - 21:44
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 3
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Dim 4 Mar - 21:44
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Sous le couvert de la nuit, là où la lumière, même artificielle ne pouvait atteindre, les recoins sombres où l’œil ne pouvait rien discerner, je me faufilais sans me faire repérer. Pas un bruit ne me trahissait pour l’heure. Faisant honneur à ma réputation, je comptais bien continuer ainsi jusqu’à ma cible. Les Erinyes opéraient-elles ainsi ? Une proie repérée, ne pouvait échapper à ses bourreaux. Je ne pensais donc à rien d’autre, qu’accomplir mon devoir. Ni peur, ni doute n’était autoriser cette nuit. J’étais persuadé da la réussite de ma mission, de son caractère sacré rendant hommage à la déesse, alors c’était en m’approchant d’un des bâtiments sans trembler que je fis.

Mais arriver jusqu’à destination dans encombre ne serait que pure illusion. Si les dieux du destin étaient si cléments, le malheur ne frapperait pas tant l’humanité. Alors que je pensais me glissais derrière une des bâtisses en tôle ayant la forme d’un tonneau en ferraille, je manquais de peur de me faire voir par une patrouille de trois hommes, passant juste à ce moment. Mettant engouffré par une porte située derrière, des voix résonnèrent juste derrière moi.

« Hey ! C'était quoi ? Il y a quelqu'un ? » En mandarin.
« Je vais voir… »

Cacher à l’intérieur, j’attendis. Le premier homme poussa doucement la porte avec son arme et entra. La lumière fut éteinte, ayant penser à user de l’obscurité comme avantage. D’un pas hésitant, il trainait un peu pour entrer, mais une fois son dernier pied entrer dans les lieux, je l’attrapais par le col avec une grande violence. La seconde qui suivit, je le jetais dehors, faisant claquer la porte en l’ouvrant. L’humain vola dans les airs et s’assomma en heurtant un de ses collègues. Le troisième homme sir mit donc à trembler et pointa son arme vers l’entrée, grondant de sortir. Enfin, je supposais, ne parlant pas Mandarin. De l’obscurité, j’apparaissais, d’un pas tranquille, presque me dandinant pour narguer ce petit insecte. Le regard enjôleur, mais un large sourire carnassier avec mes petits qui menaçaient, sifflant d’excitation.

"Pauvre vermisseau... On aime brutaliser des gens sans défense... Mais contre la peur, vous urinez comme des enfants."

Il allait tirer et sonner l’alerte. Ne le lui laissant le temps, je bondissais sur lui, l’attrapant à la gorge et frappant son poignet, le faisant lâcher son arme. L’objet de mort tomba, mais de l’autre main, il sortit un couteau qui frappa un de mes serpents qui se rétracta à cause de la surprise. Je ressentais leur souffrance, et mon visage sadique, devint un masque de colère.

"Tu n’aurais jamais dû faire ça… Maintenant, ta punition sera bien plus lourde."

Les autres voulurent venger leur frère et mordirent le bandit, car pour moi s’en était un, au visage, injectant leur poison paralysant. Mais je n’eus le plaisir de contempler mon œuvre, que le second garde ayant reçu le premier s’était relever et courrait pour chercher de l’aide. D’un bond, j’atterrissais devant lui, et faisant mon plus horrible sourire, je l’assommais d’un coup de pied retourner. La surprise fut telle, qu’aucun n’avait crier ou appeler l’un de leurs camarades. Du très bon travail. Les premiers sanctionnés pour les crimes de ce camp. Honnêtement, j’étais satisfaite de ce début de travail rendement mené.

"Cachons les corps… Une morsure pour les paralysé, devrait me garantir qu’ils ne poseront pas de problème, une fois réveiller."

Ce que je fis, tous dans le coma, ils resurent une morsure, avant que je ne les cache, dans une petite pièce, dont je bloquais en suite la porte. Cela ressemblait à un débarras, parfait !

©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Dim 4 Mar - 23:19
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 2
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Dim 4 Mar - 23:19
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Les premiers gardes furent maîtriser, mais les choses n’allaient pas pour autant être plus facile. Quand je survolais la zone, le camp paraissait si petit et simple. Mais une fois à terre, il était bien plus compliqué qu’il n’y paraissait. Pour faire un schéma simple, tout était plus ou moins pousser contre les murs extérieurs, laissant un maximum de place au centre pour leurs véhicules militaire en tout genre. Et donc, pour passer d’un endroit à un autre, sans se faire repérer dans la cour qui était éclairer comme en plein jour, il fallait circuler dans un mini dédale de chemin serpentant entre les bâtiments. On se croirait un peu dans une zone de stockage.

Je tentais alors de passer par les toits. Les gardes avaient plus l’habitude de regarder à leur niveau, que de ceux qui se trouvait au-dessus de leur tête. Deux petits toits sautés avec grâce et agilité, je me retrouvais sur l’un, dont une partie était en verre. Mes sens se mirent en alerte, car à peine mon pied écailleux poser sur le toit en taule, j’entendis des plaintes et des cris. M’approchant de la grande vitre, je vis de quoi déchirer le cœur. Une pauvre tibétaine à terre, gémissant, pendant que deux hommes armés l’insultaient dans leur langue tout en donnant des coups. Décidément, il n’y avait pas un homme pour rattraper l’autre ici. Tout ce camp mériterait de partir en cendre. Allais-je tout de même venir au secours de cette pauvre femme ? Le destin prit la décision à ma place.

*Il y a quelqu'un sur le toit !*

La seule solution qui s’offrait à moi, était la confrontation, avant qu’ils ne donnassent l’alerte. Brisant le verre, je passais à travers, repoussant dès que j’atterrissais au sol, les deux hommes malmenant cette femme. L’un deux avaient tirer, me frôlant l’œil, mais ce n’était rien. Le seul coup qu’il pouvait tirer, car tous deux perdirent leurs armes lors du choc, et furent médusés, me voyant me redresser, mes serpents se laissant tomber comme de longs cheveux, se redressant lentement pour se montrer menaçant, et mon regard meurtrier. Sans oublier mes deux lames qui servaient d’extension à mes bras reptilienne. Tournoyant dans les airs, tranchant le vide dans un sifflement aigue. D’un ton menaçant, je les mis en garde… Non ! Je les menaçais.

"Vous avez déséquilibrer l'Ordre par vos actions obscènes ! payez le prix de la Justice ! Craignez la main qui vous administrera la sentence !"

Oui, je sais, mes phrases se ressemblaient toute, même si parfois, je les personnifier, mais que voulez-vous, dans un métier, on avait des types de phrases spécifiques pour bien faire fonctionner. Et puis, j’étais bien trop en colère contre eux, pour leur accorder de la poésie. Par contre, j’ignorais ce qu’ils voulaient tenter, mais ils en eurent le temps. Avec mes sabres, du moins les pommeaux, je les frappais. L’un reçu un coup dans la poitrine, ce qui lui coupa la respiration et le fit s’écrouler, l’autre une grosse blessure au niveau de la figure, quand je me suis retourné pour le frapper, après avoir mis son ami dans les vapes. Il s’était lourdement écroulé au sol, mais il trouva encore la force de ramper vers la sorte, par désespoir de s’en sortir. Mais un pas de ma part, suffisait à le rattraper et l’assommer pour de bons.

Le premier était encore en train de suffoquer, n’arrivant plus à respirer. Malgré cela, je ne fis pas plus attention à son état, étant plus préoccuper par la femme qu’ils bâtaient tout à l’heure. L’attrapant par l’épaule, alors qu’elle était en boule par terre, ayant arrêté de pleurer, je la retournais tout doucement pour la mettre à l’aise, voyant en même temps à quel point, elle fut amochée.

"N’ayez crainte, vous êtes sauves à présent…"

Mais il était déjà trop tard. Sans doute, était-ce la première fois qu’en tant que Gorgonia, j’éprouvais une grande tristesse, mes yeux perlant sur mes joues vertes et les serpents, fichant une mine attrister à l’unisson. Mais mon regard mouillé devint vite rouge sang, ma tête tournée vers le dernier garde étouffant, mes dents pointues serrer.

"Alors ?! Vous aimez battre des femmes ?! Que direz-vous de vous faire battre par une ?!"

Un coup de pied pour le finir.

©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Lun 5 Mar - 14:51
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 4
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Lun 5 Mar - 14:51
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Ceci ne représentait rien, comparé au reste de la base à purifier du mal. Vous trouverez peut-être mes termes quelque peu radicaux, mais c’était l’impression qu’on avait, quand on voyait ces soldats opprimés un village jusque-là paisible. Ils étaient armés et entraîner, néanmoins, ils préféraient s’en prendre à des gens n’ayant pas d’armes, pas de défenses, aucun entraînement militaire, plutôt qu’une armée ennemie. Pourquoi ? Parce qu’ils ne venaient pas du même pays, ou justement parce qu’ils étaient plus faciles à abattre ? Les deux sans doute. Donc, je n’avais aucun remords à m’en prendre à ces prétendus guerriers. Ils jouaient les forts, ils commettaient sans honte l’hybris, alors, telle Némésis, je devais leur apprendre l’humilité et les laisser aussi peureux que des souris.

Après avoir laissé le cops de cette pauvre femme, et prononcer une prière amazone pour le passage de son âme, je repartais chercher le chef de cette base. Ce pleutre pouvait se cacher n’importe où. Je l’imaginais bien en ce moment, se planquer dans une cave richement décorée, se goinfrant de la nourriture voler au village, couvert de décoration et se pavanant pour se faire passer comme un grand héros de guerre. Voir même, se prendre pour un héros immortel. L’orgueil commandait en maître ici, il m’était impossible de faire un pas, sans me retenir d’en frapper un. Ils devaient avoir une vie bien misérable pour agir de la sorte.

Allant de toit en toit, je jouais les reconnaisseuses, afin de mieux tâter le terrain à présent. M’accrochant à une tour de surveillance, je l’escalader, veillant à rester dans le noir. Me retrouvant à nouveau à l’extrémité du camp, je pouvais voir les mouvements des forces armées. Même s’il faisait nuit, la vie ici était active. Des patrouilles par ici et par là, des véhicules entrants et sortant quelques fois, des lumières allumés un peu partout… De jour, l’endroit devait fourmillait bien plus que cela. Sur Themyscira, je me souviens de nos entraînements. Des moments intenses, mais qui avaient une très grande importance dans notre culture. Chaque amazone, devait savoir se battre et se défendre, car nous savions que le monde extérieur était dangereux. Mais en voyant eux, ce n’était que des amateurs, des enfants qui voulaient jouer au petit soldat. Face à une seule d’entre nous, ils ne tiendraient pas plus de deux minutes. Cinq, car j’étais gentille.

Accrocher vers le sommet de cette tour de garde, j’avais la nette impression qu’on s’activait plus en bas. Les pas des patrouilles du soir se faisaient plus présent et je vis deux gros véhicules militaires escortant un camion entrer. Il pouvait s’agir de nouveau prisonnier, de matériel, ou de celui que je traquais. En tout cas, cela avait l’air important…

©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Mer 14 Mar - 13:17
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 6
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Mer 14 Mar - 13:17
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Ici, je demeurais une cible facile, à tout moment, on pouvait me repérer, alors je jugeais préférable de descendre de cette tour et d’aller voir d’un peu plus près ce qu’il se passait. Ensuite, j’entrerais directement dans le bâtiment principal et je retournerais chaque centimètre carré de ce camp pour retrouver leur chef et le sous mettre à la justice divine. Ne me croyait-on pas capable ? Une justicière n’était pas quelqu’un de bisounours. Tous, nous étions versés dans le sang et la violence. Même si la plupart ne l’avouera jamais, nous partagions un point en commun sur la façon de stopper le mal. Il s’agissait de méthode radicale, frapper, blesser, détruire. Ne pas tuer était un choix, mais le chemin pour arriver à notre objectif était le même. On laisser toujours la désolation derrière nous…

Cela me rappelait un épisode remontant à la Seconde Guerre mondiale des hommes. La Grèce fut occupée par les forces de l’Axe, après une si longue résistance. Ce genre de conflit ne m’intéressait pas, pourtant, j’ai dû intervenir. Depuis toujours, ce pays abritait des terres sacrées, remplit de magie et de mystères. Sur son sol, se trouvait un culte approuver par Athéna. Les disciples de la déesse, pensaient y vivre en paix, couper du reste du monde. Mais les forces de l’Axe, surtout celles de l’Italie, voulait posséder les trésors de l’ancien temps à son avantage. Ils trouvèrent le sanctuaire, et la future prêtresse d’Athéna fut enlevée par un général qui la violenta. C’est là que je rentrais en scène.

Ses pleures et sa supplique, et son désire de vengeance, remontèrent jusqu’au oreilles d’Athéna, qui, courroucée, m’envoya châtier ce général. Il s’était caché dans un vieux fort. Les humains ne se basaient que sur ce qu’ils voyaient. Ils pensaient que des murs épais, et une armée suffisait à protéger. Non, comme la maintenant, je m’étais infiltrer dans son bastion, j’avais neutralisé dans l’ombre, un à un sa garde rapprochée, le laissant paniqué en se retrouvant d’un coup sans défense. Puant la peur et la lâcheté, je remontais peu à peu la piste jusqu’à lui, le tourmentant telle une Erinye. Ce château qui lui offrait sa meilleure protection, était devenue sa prison. Ses murs qui le rassuraient, l’angoissaient car ils ne pouvaient les fuir, bloquer par ces obstacles pour s’échapper de moi. Là, je jouais le minotaure dans son labyrinthe.

Et là, quand il fut à point, je le lui arrachais le plus grand cri de frayeur qu’il n’eut jamais pousser. L’horreur figeait sur son visage avant qu’il ne quitte ce monde pour de bon, dont mon rire de triomphe résonnait entre ces murs, devenu un tombeau. La prêtresse fut arrachée de sa prison, mais comme elle fut souillé, Athéna ne voulu plus d’elle dans ce sanctuaire. Mais elle lui accorda u autre privilège. Mais ceci était une autre histoire. Alors voyez, ceci n’était qu’un exemple de ce que je pouvais faire, que quelque soit sa cachette, son fort, je ne reculerais pas et j’aurais ma victoire.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Mar 27 Mar - 13:58
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 3
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Mar 27 Mar - 13:58
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Me laissant retomber, j’ai trouvé pile ce qu’il me fallait pour éviter de me faire mal en touchant le sol. Enfin, ce n’était pas que j’allais me faire mal en retomber dix mètres plus bas, mais il était toujours agréable d’avoir quelque chose pour amortir la chute. Et quoi de mieux qu’un garde bien baraquer, voyant au dernier moment une femme au corps de serpent lui tomber dessus et l’écraser. Il avait par contre ce qui ressemblait à une baïonnette. La petite lame au bout m’effleura sans mal la peau de dragon qui me recouvrait à la manière d’une armure. Il ne put lâcher qu’un petit cri quand mes pieds et mes mains lui atterrirent sur les épaules, l’entrainant vers la terre et cogner sa grosse tête contre ce sol naturel.

Le plus impressionnant était de voir qu’il ne fut pas déjà mis K.O sous ce double choc. Le garde tenta de se relever, portant sa grosse patte derrière son crâne, là où il eut le coup, tout en restant assis par terre. Sans prévenir, je mettais retournais, pour l’avoir dans le dos. Mains posé parterre, je le frappais au niveau de la tête avec mes pieds, à la manière d’un cheval qui frapperait ce qui se trouverait derrière lui. Là, il fut sonné et envoyer dans les bras de Morphée. Si tous les hommes pouvaient être aussi solide que lui, je m’ennuierais moins durant mes missions.

Ne pouvant le laisser comme ça, je le trainais rapidement dans les buissons. Et comme Tyché semblait être de mon côté, je trouvais une flasque d’alcool sur lui. J’y versais son contenu sur lui et le mit en position assise, le bras reposant sur une vielle caisse. Comme ça, si quelqu’un le trouvait, il penserait de suite qu’il s’était assoupit après avoir trop bue, de quoi me laisser un peu de temps pour finir ce que j’avais à faire.

Par la suite, je me faufilais dans les moindres recoins, pour m’approcher du lieu où ces véhicules étaient rassemblés. J’étais curieuse de savoir, quelle surprise m’y attendait. Vraiment, tout se passait à merveille. Enfin, pas pour ces pauvres habitants. Mais le chef du camp semblait se cacher comme un rat, je n’arrivais pas à trouver le moindre indice pour le localiser. Peut-être était-ce lui qui venait d’arriver. Si oui, j’allais bien m’amuser à tout réduire en cendre, insufflant la peur en plein cœur de sa petite forteresse.

©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Sam 7 Avr - 10:11
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 1
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Sam 7 Avr - 10:11
Revenir en haut Aller en bas

   

   
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRE
(Gorgonia).

   

   

   Après toutes ces étapes qu’était parvenue à franchir Gorgonia avec l’aisance d’une danseuse d’opéra ; après avoir réussi à enfin pénétrer l’impénétrable avec pour unique guide cette véritable promesse de venir en aide aux opprimés, ce fut effectivement le général de la base militaire qui se trouvait dans le véhicule qu’elle assiégea.

Cependant, le principe même de l’imprévisible demeure le fait qu’il frappe toujours au moment le plus inattendu.

Alors que la noble guerrière fit enfin face à celui qu’elle voulait détrôner, jamais celui-ci ne perdit son sourire dont la cruelle laideur était semblable à celle de la désolation induite par ses actions. L’homme était un méta-humain, voilà le paramètre que Calypso ignorait. Il était capable de concentrer son énergie psychique pour attaquer ses adversaires, amazones inclues. Rapidement notre héroïne fut frappée par une rafale psionique et se retrouva bien trop sonnée pour résister contre les autres tout-terrains qui déboulèrent de nulle part pour l’encercler,  la lumière de leurs feux l’aveuglant. Un piège, voilà le nom que ça portait. Finalement, le contenu d’une seringue lui fut injecté et Gorgonia sombra dans les abysses de ses ténèbres...

Lorsque la justicière se réveilla, ce fut dans une cellule et avec des poignets en acier trempé. Heureusement que les connaissances de ces hommes étaient relativement limitées dans ce domaine : le matériaux n’était pas le plus résistants aux amazones de sa trempe ; bien qu’il lui donnerait certainement du fil à retordre avant qu’elle ne puisse s’en extirper. Cependant là ne fut pas le centre de son attention.

Des sanglots étouffés, à peine audibles mais pourtant bien réels provenaient du coin obscur de la petite cellule. Là gisait, roulée en boule comme une poupée de chiffon, une fillette dépassant à peine la dizaine d’années. Des longs cheveux d’ébène, sales et décoiffés, retombaient comme un voile sur son visage rempli de larmes. La scène tranchait affreusement avec l’innocence juvénile qui persistait cependant dans sa douce forme, frêle et fragile.

Deux orbes pratiquement noires remontèrent dans la direction de Calypso...
   

   
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

   
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Ven 27 Avr - 0:43
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Tout me paraissait flou dans mon esprit. Je n’eus que de vague souvenir ce qui venait d’arriver. Les quelques flashs qui apparaissaient devant mes yeux, furent mon approche du convoi, un visage monstrueux et le noir complet. Mais je me souvenais encore des sensations vécus, quelque chose de violant. Mon esprit m’avait échappé, je ne pensais plus par moi-même, comme si j’étais déconnecté. Et là, je ressentais mes forces me quittaient. On m’avait arraché une part de moi-même de façon si violente que cela eut raison de moi, m’envoyant directement dans les limbes, un monde sombre et froid. J’ignorais combien de temps, j’y étais passé, mais j’en fus extirpé par un appel. Un bruit lugubre qui m’attirait. Il s’agissait de pleur, des lamentations qui m’attirait et qui me rendait consciente.

Revenue dans le monde réel, je fus subitement prise par un vertige. Je n’avais pris de boisson enivrante, mais j’imaginais qu’un lendemain de cuite après des bacchanales devait ressembler à ça. Grâce aux dieux, l’effet ne dura pas bien longtemps, et mon esprit retrouva un certain équilibre, me permettant de comprendre de quoi il s’agissait. Me voilà entravé comme une vulgaire prisonnière, derrière des barreaux ne retenant même pas un chat. Pauvres mortels, leur ignorance coûtera leur santé. Mais ce qui m’intriguait le plus, fut la provenance des pleurs. Ce n’était pas un réel, quelqu’un versait réellement des larmes.

C’est alors que je l’ai vu. Recroqueviller, ressemblant à un tas de chiffon dans un coin. Une jeune enfant dans un état lamentable, probablement originaire du village tibétain qui souffrait de l’occupation de l’armée chinoise. Je tentais de bouger, mais l’enfant s’agit, se blottissant contre un mur, probablement effrayer par ma présence, me prenant sans doute pour une méchante, quelqu’un de mauvais en lien avec ceux du camp. J’essayais alors de la rassurer, tendant mes mains entravées vers elle et essayant d’avoir une voix douce et apaisante.

"Non n’es pas peur. Je suis là pour vous aider."

L’enfant semblait un peu plus rassuré. Je n’étais pas dépourvu d’émotion et d’empathie il fallait croire. Ses pleurs ne cessaient pas néanmoins, mais c’était compréhensible. Et j’arrivais à présent à mieux voir son visage. Une si jeune enfant, défigurait par le chagrin, la crasse et les larmes. Une fille de son âge ne devrait être mise en une cage comme un animal qu’on trouvait sur les foires, mais à jouer avec ses semblables et être loin de tout ce chaos. Le monde des hommes était si cruel, remplit d’égoïsme, de traîtrise et de toutes autres perfidies. Comment pouvait-on se montrer sans cœur à ce point, faire souffrir autrui. Le Tibet et la Chine n’étaient séparés que par une frontière à peine visible. Une limite imaginaire, et cela suffisait à pousser à la haine de son voisin. Je continuais donc dans mon approche pacifique avec la seconde prisonnière.

"Je m’appelle Calypso, je suis là en amie. Et toi comment te nommes-tu ?"

La petite humaine essaya de se redresser, mais avec difficulté, encore affaiblit par la torture et le chagrin, elle avait usé de la plupart de ses forces pour exprimer sa détresse. Depuis combien de temps était-elle là ? On aurait dit qu’elle vivait dans ce cachot depuis des siècles, enfermer dans ce Tartare par le caprice d’un dieu tyran.

"In... Indira..."
"Indira, c’est très jolie comme prénom."

La captive se mit à sourire faiblement, j’avais réussi ma mission, celle d’apporter un peu de réconfort à cette dernière. C’était insupportable de voir une enfant dans la peine, des êtres innocents qu’on faisait subir le mal des adultes. Mais chaque enfant qui versera une larme à cause de la cruauté d’hommes et de femmes sans cœur, verra la justice rendue pour chacun d’eux, j’en faisais le serment. Cependant, je notais quelque chose d’étrange, ne me rendant compte que bien plus tard. Indira me regardait avec un début de confiance, ce qui était bien, mais normalement, elle devrait avoir peur. Car je me souvenais qu’avant de finir ici, je portais encore le masque de la Gorgone. Et mes mains… Je ne l’avais pas vue, mais elles n’étaient plus recouvertes d’écailles vertes, et je n’entendais plus depuis tout à l’heure, mes petits sifflaient.

Portant mes mains vers mon visage pour le caresser, je me rendis compte que lui aussi, n’était plus protégé par ma cuirasse magique, et que mes cheveux avaient retrouver la couleur du blé au soleil. Mon masque… C’était impossible, personne ne pouvait me l’enlever, si ce n’était moi, ou bien Athéna. L’artefact ne pouvait être manier par n’importe qui. Alors, comment cela se faisait que je m’en retrouvais dépourvue ? Me souvenant de l’attaque alors, il me paraissait donc logique que cette dernière, avait agit sur mon esprit. Dans l’inconscience, le lien m’unissant à l’objet sacré fut rompu, et a dut s’auto retirer. Mais alors, où était-il passé ? L’homme. Le chef qui m’avait assommé… C’était lui. Mon visage devint sombre et mon regard devint celui d’une tueuse. Masque ou pas, je pouvais encore tuer par le regard. Façon de parler.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Dim 29 Avr - 13:28
Revenir en haut Aller en bas

   

   
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRE
(Gorgonia).

   

   

   Il y avait quelque chose d’effrayant dans la posture de Calypso, ou plutôt de l’aura de force et de puissance qu’elle dégageait. Pourtant, Indira sentait aussi quelque chose de plus profond alors que la jeune femme lui parlait, juste là, dans le fond de sa voix ; quelque chose de sincère qui la poussait instinctivement à vouloir lui offrir sa confiance, à la croire, malgré la crainte qui était toujours présente dans son coeur. C’est aussi ce qui la poussa à dévoiler son nom à celle qui se voulait amicale avec elle. Ou peut-être était-ce le fait que, tout comme elle, elle partageait son statut de prisonnière.

Cependant la fillette terrorisée dut se concentrer pour comprendre parfaitement chacun de ses mots : l’anglais n’était pas sa langue maternelle, bien qu’elle l’eusse parlé un peu plus jeune, lorsque son père était encore auprès d’elle. Son père qui était un ancien soldat américain.

La petite forme recroquevillée sur elle même renifla un coup, avant de chasser les larmes de son visage avec la manche bien trop grande de son vêtement.

« Maman... », dit-elle avec la mâchoire du bas tremblotante.

« Ils viennent d’emmener maman, elle... Elle avait peur. Est-ce que tu l’as vue ? Tu as vu ma maman ? », demanda-t-elle avec l’innocence juvénile qui tranchait cette atmosphère austère.

La petite bougea une nouvelle fois inconfortablement, tous les signes d’une panique naissante à l’appui.

« Elle a le même bracelet que moi, je lui ai fabriqué l’année dernière. Tu l’as vue ? »  

Et comme preuve, la gamine offrit à Calypso un regard sur son propre poignet, arborant une tresse de cuir. Bijou étrangement similaire à celui que portait la jeune femme allongée dehors et que Gorgonia n‘avait pu sauver un peu plus tôt...
   

   
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

   
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Ven 11 Mai - 1:47
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

N’y avait-il rien de plus horrible, que les pleurs d’un enfant, une fillette à la voix brisée par le malheur et dont on se sentait si impuissante pour apaiser sa souffrance. Encore, je pouvais faire quelque chose, briser les entraves et ouvrir notre cage. Mais quel serait l’état émotionnel de la gamine à la fin ? Après tant d’horreur, se remettra t’elle seulement de son traumatisme ? Amazone, on nous préparait à affronter l’atrocité de la guerre, la mort, la destruction. À supporter la souffrance. Et pourtant, sans comprendre pourquoi mon cœur se fendit en voyant la petite Indira. Ce visage si juvénile, était comme l’incarnation de l’innocence. Tout comme Hestia qui inspirait l'humilité, paix et amour, Indira ressemblait à un être doux, qui fut anéantit par la cruauté de l’humanité. Un diamant, une fleur détruite. Alors que j’étais sûr que comme pour la plupart des enfants, avant elle courrait et riait de manière à illuminer son ancien village.

Quand Indira se mit à parler de sa mère, folle d’inquiétude, montrant son bracelet qu’elle partageait avec elle, alors là, ce fut comme si mon corps se brisait tel du verre. L’objet était familier, un éclair frappa mon esprit, me ramenant à cette bien triste histoire d’il y a peu. Cette femme, oui cette femme malmenée et tuer, dont malgré ma puissance, n’eut la vie sauve. Voir quelqu’un mourir devant vous, vous marquait à jamais. Je me sentais dans ces cas-là, dépasser. Me rappelant de mes débuts, je ne suivais qu’un seul ordre, tué ma cible. Puis, ma fonction à évoluer, me faisant faire bien plus de chose et après des siècles, je me sentais faible, inutile, bonne à rien, indigne à chaque mort dont j’étais censé empêcher.

Allais-je donc devoir enfoncer davantage Indira dans le malheur ? Lui dire que sa famille était morte, qu’elle était seule, abandonner face à un tyran ? La vérité lui sera révélée, mais il ne fallait pas écraser son espoir à un pareil moment. Il fallait que je la pousse à se battre à se montrer forte, et qu’elle pleure ses morts, une fois le combat terminé. Donc, je préférais ignorer pour le moment sa requête et me concentrais sur notre libération. N’avais-je pas une mission à terminer après tout ? Que je réduise en cendres ce camp et que je libère les prisonniers. Leurs morts seront ensuite enterrés et leur honneur restaurer. Mais de suite, j’avais une responsabilité temporaire, vis-à-vis de cette enfant.

"Nous allons déjà sortir d’ici, et retrouver ta famille."

Bien que je ne connusse que sa mère, sans doute, existait-il quelqu’un d’autre de sa parenté pouvant l’aider. Pour notre évasion, leur chef semblait avoir des pouvoirs, mais ces cellules servaient surtout pour les humains. D’un coup sec, mes menottes furent séparées en deux. Me les arrachant comme si ce n’était que du papier, ou au mieux du carton, j’enfonçais la porte de ma cellule avec un coup de pied. Dans un grondement, les barreaux reliés tombèrent au sol, dont le son fut atténué par la terre qui recouvrait ce même sol. Maintenant libre, il fallait que je récupère mes affaires. Mais avant…

M’arrêtant devant la cage d’Indira, j’arrachais la porte en fer d’une main, la jetant contre un mur. Entrant, je vis qu’elle aussi fut entraver et comme pour la dernière fois, je n’eus aucun mal à l’en défaire, même si elle se redisait, sans doute effrayer par ma démonstration de force. Voir quelqu’un pouvant ouvrir sans effort une porte en métal verrouiller pouvait surprendre. Pour nous, c’était naturel, mais dans ce monde, les habitants étaient bien plus fragiles et craintifs. Comprenant que pour éviter d’aggraver les choses, je devais agir avec bien plus de prudence et de diplomatie. Reculant d’un pas, je tendis une main amicale vers Indira.

"Viens avec moi, je vais te conduire en sécurité."

Ce ne sera pas facile, on devra sans doute traverser tout le camp. Affronter toute une armée, et sans doute leur chef. Si j’avais mes reliques sur moi… Une belle femme verte aux cheveux de serpent, de quoi traumatiser encore plus la gamine. La vie n’était pas facile, encore moins quand on œuvrait pour la justice au nom des dieux, mais là, j’avais l’impression de marcher sur des œufs de dragon.

©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Dim 13 Mai - 15:08
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Indira m’accorda un début de confiance et attrapa ma main. Ce contact me rendit toute chose. Déjà, je n’étais pas habitué aux contacts physiques quels qu’ils soient. Néanmoins, cela me provoquait un sentiment positif. Ce fut comme si l’espoir encore vivant en elle, cette petite chaleur qui donnait la force de se relevait et de continuer à se battre, passa de sa peau à la mienne. Je pouvais à la fois sentir sa crainte, et cet espoir. C’était comme contagieux, j’avais l’impression que je pouvais à nouveau me battre, mais pour de nouvelles raisons, voilà qui était un curieux sentiment. Car je ne me sentais plus seule dans cette mission, je voyais vraiment pour quoi je combattais le chaos. Indira devenait l’incarnation de ce, pourquoi je levais mes lames.

Sortant donc de nos cellules, il fallait se faufiler jusqu’au repère du chef de ces lieux. Comme un serpent, je me faufilais dans les couloirs, cachant la petite tibétaine derrière moi, évitant les passages de gardiens qui ne s’attendaient déjà plus à la possibilité d’une nouvelle attaque. Tout était redevenu calme comme avant, mon passage ne pouvait pourtant ne pas être déjà oublié. Ou bien, ils se surestimaient, pensant que derrière les barreaux, je ne représentais plus la moindre menace. Pourquoi donc les hommes sous-estimaient-ils toujours tout ? Ils étaient si imprudents, si bornés… Je me serais attendu à voir la sécurité renforcer, mais là rien. Alors, faisons regretter leur stupidité. C’est alors qu’Indira, me tira par le bras.

"Qu'est-ce qu'on va faire ?"

Me questionna t’elle, la voix légèrement apeurée et les joues rouges avec ses petits yeux légèrement brillant à cause d’une larme ou deux.

"J’ai besoin de mes affaires. Ils me les ont volés. Sans ça, j’aurais du mal à punir ces hommes pour leur cruauté."

Pouvais-je mener cette enfant avec moi dans cette mission qui semblait être une pure folie pour une humaine ? La réponse était difficile à donner. Car je ne pouvais pas la cacher quelque part ici, au risque qu’elle se fasse découvrir et qu’elle soit battue pour être renvoyé dans sa cage. Et si je l’avais laissé dans cette cellule, la pauvre enfant serait encore plus tétanisée seule, dans un endroit aussi infâme. Et allez savoir ce que lui feront les gardes entre-temps. Au moins avec moi, elle bénéficiait de ma protection, je serais agir à temps, si quelqu’un tentait quoi que ce soit contre elle.

Cependant, la jeune Indira paraissait vouloir me suivre. Elle devait voir en moi, un ange gardien. Celle qui l’aidait à fuir ce maudit cauchemar. D’ailleurs, elle pointa le doigt vers le plus gros bâtiment de la base, qu’on voyait à travers une fenêtre. Et, c’était bien entendu, le mieux garder.

"C’est là que le monstre chef vit. Tous ceux qu’il fait rentrer, ne revienne jamais."

Tout comme l’entrée des enfers. Dans son bureau, le commandant de cette petite armée, devait se donner à des plaisirs sadiques, pour empêcher les malheureux d’en ressortir. Si les habitants de ce monde, faisaient leur devoir, les monstres comme celui avec son pouvoir psionique ne profiterait de cette liberté. Il était libre de se donnait à ses atrocités. Pire, il était autorisé et bien entendu, encourager. Le gouvernement chinois y trouvait son compte, et les autres nations, ne voulurent faire quoi que ce soit. Comment vouliez-vous apporter la paix et l’amour à ces gens ? Pauvre princesse Diana, fille de Zeus, son don ne pourrait sans doute pas l’aider à réussir sa mission sacrée. Vue ainsi, cela semblait être peine perdue.

"Nous allons donc faire le tour, ce sera plus prudent. Par contre, tu devras faire exactement ce que je te dis, tu as compris Indira ?"

La petite humaine, hocha la tête en plongeant son regard mouillé dans le miens, qui devait être un peu plus dur. Je comptais bien en finir avec cette histoire, et fonça dans le tas était très tentant. Toutefois, ce serait bien trop risqué. Je n’avais ni mes lames, ni mon masque de la gorgone. Et j’ignorais encore toute la puissance du chef du camp. Ce serait donc stupidité que de l’affronter comme ça. Et Indira serait vulnérable à une telle attaque. Il fallait donc agir par ruse et prendre par surprise ce maudit serpent, sans lui laisser la moindre chance de riposter.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Dim 24 Juin - 13:02
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 4
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Dim 24 Juin - 13:02
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

À peine un pas fait, que les ennuis nous tombaient déjà dessus. Pourtant, je sentais mes précieuses reliques, leur magie m’attirait comme l’odeur d’une fleur attirait l’abeille, ou le miel l’ours. Mettant lier de manière spirituelle et physique, je pouvais ressentir l’appel du masque et de mes lames, comme si mes membres tranchés me demandaient pour revenir en moi. Bien entendu, de tels trésors étaient bien garder. Et plus j’avançais, plus je me voyais changer mes plans au fur et à mesure. Tantôt, je me disais que j’avancerais de manière discrète comme une ombre, tantôt, je me prendrais pour Héraclès et je foncerais dans le tas. Mais je supposais qu’il fallait savoir alterner selon le moment. Comme là, les deux gardes qui me surprenaient dans une des salles non loin du repère de ma cible.

Je m’étais précipité pour mettre Indira à couvert, juste à temps, avant que les deux gardes ne fassent quoi que ce soit. Mais ayant gagné un peu plus d’aplomb, et commençant en avoir un peu marre de toute cette histoire, je me jetais comme une lionne enragée sur ces deux hommes. Dans l’ancien temps, je les aurais tués. Soit, ils finissaient découper par mes lames, soit j’aurais déchiré leurs corps en deux. On avait provoqué un contre temps dans l’exécution de la justice, ils allaient tous en payer le prix. Mais au lieu de faire rependre leur sang et leurs organes sur le sol, je devais me retenir. Quelques balles me touchèrent, mais étant bien plus résistantes qu’une humaine, j’ignorais mes blessures pour fondre sur elle. Le premier se prit mon bras au niveau de la tête, le faisant se retourner pour s’écraser au sol, quant au second, je lui tirais le bras pour provoquer un craquement.

Ce dernier manqua bien de sonner l’alarme, si je ne l’avais pas assommé directement après, le faisant s’écraser contre le mur. En deux secondes, l’affaire fut réglée, mais pas cette histoire. Regardez-moi, j’étais une amazone sanguinaire, une femme entraînée à tuer et se battre. Et ironiquement, on me demandait d’apporter cette paix et cet amour avec cette même violence. Et pour rajouter de la difficulté, les dieux m’envoyèrent sous ma garde cette enfant. Ce chemin qu’on m’avait tracé était si obscur. Je devais traverser une forêt sombre, où des branches et des orties passaient à travers cette route sinueuse qui me faisait frôler les tanières d’hydres et de cerbères.

Me sentant donc quelque peu perdue, je n’arrivais donc plus à me sentir comme moi-même. La puissante vengeresse semblait s’affaiblir et devenir de plus en plus humaine, cela me faisait peur. Toutefois, je ne devais pas laisser mes doutes me gagnés, pas maintenant. Il ne fallait pas que j’oublie ma mission. L’ordure qui commandait ce camp devait payer pour tous ses crimes passer, ainsi que le déshonneur qu’il m’avait apporté. Et il était là, attendant derrière la porte mon arrivé pour subir sa punition. Le cœur plein de hargne, je ne désirais qu’une seule chose, lui arracher la tête. Mais malgré la colère qui me possédait, je n’oubliais pas l’enfant. Me tournant vers elle, je fis de mon mieux pour rester la plus calme et douce possible. Douceur était encore difficile à comprendre pour moi, je devais me baser pour y arriver, sur ce que j’ai vue en venant dans ce monde.

"Vas donc te cacher dans cette réserve et n’en sors pas avant que je sois revenue d’accord ? Evite les gardes, je promets de revenir, une fois le méchant arrêter et son camp réduit au néant. Il retournera au chaos primordial."


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Mar 17 Juil - 10:00
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 2
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Mar 17 Juil - 10:00
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Telle une furie, je bondissais entre la cloison qui me séparait de ceux qui m’appartenaient. Les gardes, ne s’attendant pas à une attaque aussi soudaine, furent pris dans le mouvement. Emporter par l’explosion du muret mon lancer comme un fantassin, ils tombèrent en avant, sur plusieurs mètres. Comment pourrais-je vous décrire la colère qui m’habitait ? Elle était indéfinissable. J’eus même l’impression qu’il ne s’agissait plus moi, mais qu’un esprit de la folie ou de la colère avait prit possession de mon propre corps et m’agitait comme une marionnette. Je me sentais donc externe à mon enveloppe charnelle, plonger dans un rêve intense où je pouvais ressentir mon environnement, mais pas mes sens. Dans cet ultime geste, transparaissait non seulement la colère, mais également la vengeance, l’humiliation. Tout ce qui était négatif en moi, devenait visible à tous, sans nul besoin de masque divin pour le montrer. Jusqu’ici, j’eusse tenté la manière douce. À présent, la colère divine allait s’abattre sur eux tous, telle une tempête meurtrière qui brûlera leur camp sans rien laisser.

Ainsi, les derniers gardes sur mon chemin se retrouvèrent au sol. Et ceux bougeant encore n’eurent besoin que d’un simple coup pour plonger dans les bras de Morphée. Leur chef était puissant, pourtant ses hommes n’étaient que des poupées en chiffon qui tombaient au moindre souffle de vent et se déchirer aussi facilement que du papier. Voulait-il être le seul surhomme pour garantir sa supériorité sur autrui ou bien, avait-il pour projet de s’entourer d’une armée de méta humain dans l’avenir, et venais-je de le couper dans son élan ? Quoi que puisse être son dessin, j’eus le devoir de le détruire. Bien trop de mal fut rependu, bien trop d’âme furent envoyer devant Hadès. La vie des mortels n’était pas simple, pleine de danger où n’importe quoi pouvait leur être fatal. Et voilà qu’ils s’entrent déchiraient, causaient leur propre malheur… Comment la princesse Diana comptait donc faire pour apporter la paix et l’amour dans un monde si dégénéré ? Personnellement, c’était impossible, je trouve. Toutefois, si celle que j’admirais pensait pouvoir y arriver, je respectais son ambition. Malheureusement, il ne fallait pas trop compter sur moi pour la soutenir. Amour et paix ne faisaient pas partie de mon… Travail.

"Maudit chien… Tu as causé un grand tort à l’Ordre. Tu dois le réparer par ton sang, car il est l’heure de payer ta dette."

Si j’avais mon masque, on entendrait mes petits siffler pour menacer avec leur langue fourchue, et leurs yeux brillant, ainsi que leurs crocs remplis de venin. Sans conteste que je serais monstrueuse à souhait. Mais je n’eus pas besoin d’artefact magique pour cela. Mon visage fut déformé par la colère et le plaisir presque sadique de le faire souffrir. Toute ma vie, j’avais appris à me battre avec ou sans le masque de la gorgone. Ce dernier servait plus de symbole que d’outil de travail. Quand vous effectuiez une mission pour votre supérieur, vous portez une tenue de travail allant avec et des outils. Là, c’était pareil. Et si justement, vous ne possédiez pas votre matériel, et bien cela ne passait pas très bien, mais ne vous empêchez pas de faire votre travail. Votre image dans la boîte prenait certes un coup, mais votre dévotion et envie d’accomplir votre besogne reste inchangé.

Je n’avais pas oublié les pouvoirs psychiques de mon ennemi. Bien qu’il pût possédait quelque chose d’autre comme don dans sa boite crânienne, je me souvenais de comment il attaquait, et j’avais donc par conséquent, déjà mit en place une stratégie pour esquiver ses attaques. Comme toute arme, elle avait une portée et un champ d’action. Il fallait donc savoir rester à bonne distance et éviter de mettre le pied là, où on risquait le plus de dommage. Fort heureusement, je demeurais rapide et agile. Je tenterais des manœuvres d’esquive silencieuse pour ne pas reconnaître le même sort. Encore, en théorie, je supposais que la dernière fois était violente pour plusieurs possibles bonnes raisons. La première fut qu’il s’agissait justement de la première fois. Donc, ne m’y attendant pas, la douleur accompagnant la surprise fut totale. Secondement, l’effet secondaire était de m’arracher le masque. Cela fut par contre bref, mais c’était comme si on me retirait la peau du visage me poussant à m’évanouir. À présent, je m’y attendais à ses attaques. Et ne portant plus le masque, la douleur en cas de choc devrait être moins douloureuse. En théorie…


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Mar 17 Juil - 12:53
Revenir en haut Aller en bas
Le membre 'Calypso Makhaira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé simple' :

Résultat : 3
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Mar 17 Juil - 12:53
Revenir en haut Aller en bas

 

 
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRE
(Gorgonia).

 

 

Lorsque finalement la tête du serpent fut débusquée et quelques menaces proférées par la justicières à la peau écaillée, l'homme avait pourtant un large sourire sur son visage - déformant cruellement ses traits ; comme s'il ne venait pas de perdre facilement les trois quarts de son effectif. Mais voilà, son orgueil était comparable à son arrogance et il n'avait pas encore dévoilé ses cartes maîtresses.

« Bien ! », il illustra ses dires par des applaudissements à peine exagérés. « Vraiment bien, Gorgonia. Tu es parvenue à t'extirper de tes fers. Mais tu ne sortiras pas de cette base pour autant. »

L'homme s'était approché du bureau qui faisait jusqu'ici office d'arrière plan, hors de l'oeil averti de la justicière. Un sourire de paon aux lèvres, il souleva - cette fois-ci bien en vue de son interlocutrice - l'objet de sa convoitise : le masque de Gorgone.

« Pas sans ça. »

Trop imbu de sa personne, le commandant ne se rendait pas compte qu'il offrait à Gorgonia probablement sa seule chance de récupérer ce qui était sien pour mettre un terme à toute cette opération clandestine. Il faudrait néanmoins qu'elle s'expose au pouvoir psychique de l'homme pour le récupérer.

« Maintenant, abrégeons. Tu vas déposer les armes et te rendre sans faire d'histoires, ou alors je dis à mes gars de l'extérieur de tirer à vue. C'est ton choix. »

La fillette était cachée, oui... Mais la ville, et même la base restaient jonchées de civils innocents.    

 
C O D E (c) W H A T S E R N A M E .

 
avatar
MDJ ♔ LA VOIX DU STAFF

Profil
Perso


Pseudo : Le Staff
Date d'inscription : 04/01/2016
Crédits : Tumblr
Messages : 1006
Batarangs : 1000002320
Age du joueur : 31
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net
Jeu 2 Aoû - 1:07
Revenir en haut Aller en bas
MISSION JL : AIDE HUMANITAIRESolo

Nous voici donc arrivés au dénouement de notre histoire, le combat final entre un agent de l’Ordre et celui du Chaos. La colère habitait tout mon être, la vue de cet homme rate, me replissait de dégoût et de haine. Ce sale parc osait mettre la main sur le masque magique, en plus de menacer la vie de tous les habitants. Ce n’était pas une armée, car un soldat devait se battre pour l’honneur, défendre son peuple. Là, je ne vis qu’une vulgaire bande de criminelle, pire que des mercenaires. Car je savais en prenant pour exemple, que Deadshot et Deathstroke, ne feraient tout cela par plaisir. Comment se faisait-il que la Justice League, laissât vivre des tels monstres ? Les innocents tombaient sous leurs coups. Et au lieu d’être envoyé voir Minos aux enfers, on les garder un moment dans des cages avant de les relâcher. Jadis, la vie était plus simple, telle un assassin professionnel, j’avais une cible, je l’éliminais, le privant des champs Élysées. Si cela continuait, j’allais croire que je n’aurais pas ma place dans cette organisation qui avait peur de se salir les mains.

Il voulait jouer au plus malin, nous allions jouer dans ce cas. J’ignorais d’où venait son pouvoir, mais curieusement, ce n’était pas parce qu’il avait une grande puissance psychique, qu’il était forcément très malin. À moins que son don lui accordât un surplus de confiance en soi. Grave erreur, car en réalité, il venait de me donner tout ce dont j’avais besoin pour le mettre à terre, et cela en un rien de temps. Sourire menaçant sur mon visage de guerrière, je m’apprêtais à lui faire payer comme promis.

"Oui, abrégeons donc."

Il voulait donc que je dépose mes armes, j’allais déposais mon arme. Oh ! Je n’en avais pas en main ? Ce n’était pas grave, je pouvais arranger cela. Je n’eus besoin que de ramasser le premier objet qui me tombait sous la main, et le lancer avec une telle force, qu’il percuta en un éclair la tête de ce vaurien, l’assommant sur le coup. Je n’avais peut-être plus mes pouvoirs de Gorgonia, mais je n’en avais plus besoin pour… Comment Cindra Jinks dirait déjà ? Ah oui ! Botter les fesses. Ce misérable s’écroula donc au sol, et je ne fis qu’un court bon pour le rejoindre. De haut, je le dévisageais, et voyant qu’il demeurait encore un minimum conséquent, j’attrapais un couteau sur son bureau et le fis glisser sur sa sale peau.

"Tu ne pourras plus donner d’ordres à qui que ce soit."

Et là, profitant de ce moment tranquille, je lui tranchais d’un coup net la langue. Priver de son membre, il tenta de hurler, mais le son fut étouffé par le manque de sa langue. Mais sachant faire preuve d’humanité, je l’assommais afin qu’il ne puisse riposter avec son attaque psychique. Il m’avait pris par surprise la première fois, je lui avais retourné la monnaie de sa pièce. Et très honnêtement, je fus ravi d’un tel résultat. Et encore plus lorsque je retrouvais mon masque au sol, et mes épées. Ramassant le précieux artefact magique, je sentais sa puissance parcourir le long de mes doigts. Je m’ignorais à ce point en manque, il me fallait vite ma dose.

Donc, je le déposais cérémonieusement sur mon visage, sentant ma peau se changeait, redevenir cette fameuse cuirasse de dragon. Mes cheveux s’agitant dans tous les sens en sifflant de colère. Et ce doux pouvoir qui coulait à nouveau dans mes veines, me procurant une joie immense. Gorgonia était revenue, et à présent, j’allais réduire ce camp en cendre. Les gardes paieront pour leur crime. Les prisonniers seront tous libérés de leurs cellules et de la tyrannie. Le tibet était connu pour être la terre natale de Dalai lama, un pays prônant une philosophie de paix et d’harmonie. Allons donc lui donner un petit coup de pouce pour redevenir cette utopie zen.

Mais je n’oubliais pas la petite Indira. Il fallait que je la sorte d’ici aussi. Cependant, il serait sans doute plus avisé que je sécurise avant le secteur, avant de demander à une enfant de sortir de sa cachette et de courir le risque de mourir sous le feu ennemi. Mais elle devait être apeuré. Au moins, que je passe la rassuré, lui dire que tout se passait bien, d’attendre encore un peu avant qu’elle puisse retrouver sa liberté.


©️ YOU_COMPLETE_MESS

__________

The heart of Justice is pure, his arm is frightened.


Music:
 

avatar
Guardien of Justice

Profil
Perso


Date d'inscription : 12/09/2017
Crédits : Twizzle & Iskaras & tumblr
Messages : 508
Batarangs : 6700
Age du joueur : 38
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1413-calypso-la-vengeresse-justiciere http://legendsofdc.creationforum.net/t1426-l-odyssee-d-un-gorgone#20140 http://legendsofdc.creationforum.net/t1425-les-amis-et-les-opposants-a-la-justice#20137 http://legendsofdc.creationforum.net/t1427-arcs-narratifs-de-calypso-makhaira
Sam 4 Aoû - 9:06
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: