Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Cassandra Cain || Raised by Bats

Cassandra Cain






❯ FEAT : Kiko Mizuhara
Informations Générales


❯ Prénom Nom : Cassandra Cain. Pour des raisons de discrétion, elle est socialement connue sous le nom de Cassandra Wayne. 
❯ Pseudo : Auparavant Orphan, Barbara Gordon l'a récemment reconnu comme étant sa digne héritière au titre de Batgirl. 
❯ Age : Approche ses 18 ans
❯ Identité Publique ? : Non 
❯ Ville : Gotham City 
❯ Lieu & Date de Naissance : Courant l'an 2000, lieu de naissance inconnu, très probablement dans un endroit tenu secret par la ligue des assassins.
❯ Race : Humaine
❯ Métier : Le terme le plus proche pour la désigner serait 'scolarisée à domicile'.
❯ Orientation Sexuelle : Non définie. La jeune fille ne s'est jamais posée la question.
❯ Situation Amoureuse : Ne montre aucun intérêt pour ce genre de chose.
❯ Groupe : Justicier
❯ Pv|Scénario|Inventé|Perso DC Comics : Perso DC Comic

Caractère


Très tôt confrontée à la misère de la rue et à la solitude qu'un tel rythme de vie puisse offrir, force est de constater que Cassandra reste et demeure un parangon de douceur et d'empathie. Endurcie au maximum, rodée contre les douleurs de la vie, elle garde néanmoins une tendresse palpable, qui semble impossible d'éroder. Au point que même les pires criminels ne semblent pas mériter sa haine. Il serait pourtant très naïf de croire que la jeune fille est une idéaliste percluse de candeur. Directe, droite et on-ne-peut-plus pragmatique, Cassandra ne cherche pas à excuser et encore moins à absoudre autrui. Si il ne lui a pas fallut le mentorat de Batman et consort pour ne pas tuer, elle a depuis longtemps compris qu'il est impossible d'éradiquer la malignité. De même qu'elle n'a pas froid aux yeux pour affirmer clairement ses points de vues et désaccords. Parée d'un costume volontairement effrayant, parlant couramment la violence, elle a su faire de ce langage sa force pour défendre ses idéaux, sans trahir de ce qu'elle est. Habitée d'un ardent désir de justice, son passé la rend très sensible à toute affaire qui concerne de près ou de loin de jeunes enfants. Pour autant, à force d'autodiscipline qu'elle s'est imposée depuis toujours, elle reste digne et de garde la tête froide. Faire sortir Cassandra hors de ses gonds semblent être chose impossible, du moins pour l'heure.

Malgré la tendresse et l'empathie de Cassandra, il subsiste une aura de mystère stagnante autour de la jeune fille. En effet, la dernière arrivée de la fratrie des Wayne n'est pas connue pour une éloquence particulière, et pour cause : elle ne parle que peu ou prou. Entraînée depuis son plus jeune âge à développer sa compréhension du langage du corps pour en faire une assassin émérite, il a été décidé que ce langage serait son seul et unique. Son apprentissage de la langue parlée est récent, et reste encore un peu brouillon. Son intelligence et sa curiosité lui ont apprit à survivre dans un monde de silence, il lui faut désormais mettre des mots sur ce qu'elle a toujours connu autrement. Un exercice long et laborieux, mais ceux qui la fréquentent régulièrement voient bien les progrès colossaux qu'elle a fait dans cette matière. Une aubaine pour cette jeune fille sensible, qui malgré ses difficultés et son parcours de vie, a un cruel besoin de s'exprimer et d'être entourée.

Désormais bien plus capable de comprendre son interlocuteur que de lui répondre, on la voit s'exprimer avec le langage des signes, des phrases brèves, ou bien, pour les rares qui savent parler son langage : au détour de joutes amicales. Par ailleurs, la jeune femme, tactile au possible a ce besoin presque viscéral de toucher autrui pour leur parler ou leur faire comprendre ce qu'elle veut dire. Un comportement envahissant très vite réparé par Dick, son actuel tuteur, et elle réserve désormais ce genre de geste à son entourage proche. Par ailleurs, sa caractéristique de langage lui offre une fenêtre ouverte sur les émotions d'autrui, lui donnant ainsi la possibilité de décrypter très aisément ce que beaucoup souhaitent dissimuler. Observatrice et perspicace, elle voit, reconnaît et apprends vite. Des qualités on-ne-peut-plus utiles dans une famille de détectives. Dotée d'une colossale envie d'apprendre, c'est une élève modèle et ce, dans nombres de domaines.

Longtemps incapable de se définir comme possédant une identité propre, esseulée et livrée à elle-même pendant une longue partie de son existence, son enfance volée par la ligue des assassins, elle peine à construire sa vie. Bien que naturellement curieuse, ce n'est pas le genre de chose qui s'apprend dans le silence, la solitude et la méditation. Posséder un toit et une famille était encore inenvisageable pour elle il y a un peu plus d'un an. Et bien que saisir toute les subtilités des responsabilités qu'offre une fratrie pareille lui demande un peu de temps, sa compréhension parfaite du langage corporel lui a permit très rapidement de savoir qu'elle pouvait leur offrir dévotion et loyauté sans retenue. Une attention qu'elle leur rend volontiers, si ce n'est au quintuple. Il lui est ceci dit toujours difficile de penser à elle en tant qu'individu à part entière. C'est une quête personnelle de longue haleine, dans laquelle procède à tâtons, avec patience et son inébranlable résilience.


IL ÉTAIT UNE FOIS...

Il est impossible pour Cassandra, même très vaguement, de se souvenir du lieu de sa naissance. Elle revanche, elle se souvient très bien des murs de ce qui était sa geôle, sa chambre, son terrain de jeu, bien évidemment, du silence.
Très vite, elle a porté le lourd héritage d'une noble lignée d'assassin. Fille unique de Lady Shiva, l'assassin des assassins, dont le nom provoquait des frissons désagréable dans la colonne vertébral de ceux qui prient pour ne jamais être sur son tableau de chasse. Et de David Cain, un de ses plus grands rivaux, et membre éminent de la ligne des assassins dont la réputation n'était plus à faire. Mentor des plus grands. Un proche collaborateur de Ra's Al Ghul, il ressemblait à s'y méprendre à son âme damnée.

David était un homme aussi ingénieux qu'idéaliste, qui affirmait que le potentiel de chaque assassin devait être exploité le plus tôt possible. Il entreprit des entraînements drastiques sur des nouveaux nés, avec pour objectif de créer des assassins chevronnés et parfaits. La ligue lui offrit sans concessions des enfants, de tous horizons, tous semblants porter des gênes prometteurs, et un potentiel certains, et il ne récolta que des échecs cuisants. Des années et des dizaines de bambins sacrifiés plus tard, Cain ne perdit jamais son objectif de vue. Il renforça même la donne, et promit le cadeau ultime à son maître et allié : un garde du corps. Le meilleur du monde, le guerrier ultime, l'assassin parfait, ni plus, ni moins. Et pour obtenir un tel résultat, il lui fallait plus que des gênes prometteurs, il lui fallait les meilleurs gênes. Quand Sandra Wu-san -une des meilleures pratiquante d'art martial au monde- l'approcha pour prendre sa revanche sur la vie de la sœur qu'il avait arraché, elle changea d'avis et requis à la place qu'il l'entraîne. Il y consenti à une seule condition : elle portera leur enfant. Sandra Wu-San laissa place à Lady Shiva quand elle laissa entre les mains de son mentor et très bref amant, le nourrisson tant promit.

David Cain, désormais père, imposa à son enfant la méthode, fruit de ses années d’entraînement et d'expériences. Sa méthode était simple, et supposément infaillible : le silence. Troquer les paroles au prix d'un nouveau langage, celui des coups échangés, celui du corps. Pour David Cain, c'était une méthode acquis, qu'il avait enseigné à moult recrues depuis bien des années, mais son expérience consistait à former un enfant à cette unique langue. Pour que les gestes et les poings remplacent les paroles, et force l'enfant à assimiler cette unique façon d'expression, et de compréhension. Son dojo personnel ne sera pas rempli d'une poignée de nourrissons babillants cette fois. Une façon de procédés qui avait été moult fois source d’échec. Il offrirait tonte son attention à son unique enfant pour honorer sa promesse au leader de la ligue des assassins.

Cassandra apprit donc les basiques des échanges humains en observant son père se mouvoir, fit ses premières passes d'armes en guise de premiers mots, et lui exprimait son affection à coup de poings et de sourire. Une alliance bizarre entre affection filiale et force brute. Elle apprit à lire dans ses mouvements ce qu'il désirait d'elle, décrypter les expressions d'autrui pour communiquer avec eux. Une chance pour David, sa fille se montrait docile, curieuse, travailleuse, et disciplinée, des qualités à hautes valeurs pour tout élève digne de ce nom. Comme une enfant qui cherche à plaire à son paternel, Cassandra se plia à la moindre exigence, et au moindre exercice. Sans jamais se plaindre, et sans y penser à deux fois. Elle endura les réveils au milieu de la nuit, par une horde d'assassins ayant pour unique ordre de ramener sa tête de bambine. Elle subit les coups de feu, venants de toute part, à n'importe quel moment de la journée, pour la forcer à être perpétuellement sur ses gardes. Les impacts de balle sur sa peau juvénile, qui en grandissant s'étiraient et maintenant forment de répugnants et gigantesques cratères sur son corps en guise de cicatrices. Des assauts répétés – tous scrupuleusement filmés pour la postérité et l'enseignement des futurs assassins de la ligue -  qui n'avait comme but que de la rendre toujours plus forte, toujours plus sur ses gardes.

Et pourtant, même un esprit avisé et organisateur comme celui de David Cain n'aurait pas pu prévoir l'attachement inexplicable d'un père pour sa fille. Cassandra n'eut jamais à douter de la tendresse de son géniteur à son égard, et les deux partagèrent une relation privilégiée, qui pouvait même sembler normale, et peut-être est-ce qui a sauvé Cassandra, là où tant d'enfants furent incapables de survivre à la pédagogie de son paternel. Cain, lui, était ravi, et bouffit d'orgueil au sujet de sa fille, qui dépassait de très loin tout ses espoirs les plus fous. À sept ans, Cassandra était déjà bien au niveau d'un digne assassin de la ligue et la brillance de son futur ne faisait plus aucun doute. Il envoya nombre de guerrier chevronnés, mercenaires, soldats, thugs minables, et même assassins, railleurs à l'idée de tabasser une gamine, qui finirent dans des états lamentables après être passé dans les mains destructrices de l'enfant. Tout les assassins entendirent parler de la perle de David Cain, et certain furent même volontaires pour aider à entraîner la gamine, sous l’œil attentif de son tuteur.

Il attendu patiemment que ses compétences se développent, promettant monts et merveilles à Ra's, preuve vidéo à l’appui. Enfin : sa méthode avait porté ses fruits, et il avait encore bien des projets pour cultiver les talents de Cassandra. À commencer par son premier assassinat. Un hit à Gotham City. La première page de son histoire, celle qui ferait rentrer le nom de sa fille dans la postérité. Et ce fut ici son ultime échec.

La mission fut en vérité, d'une facilité presque insultante pour elle. Cassandra n'eut besoin que d'un geste, une seule pression sur le cou, pour terminer son office avec succès. Il y avait un détail, que David Cain avait omit dans toute la longue et éprouvante formation de Cassandra : le moment précis où l'on voit la vie de son adversaire quitter ses yeux. La vie entière de la jeune fille bascula précisément à cet instant. Quand elle vit dans le langage corporel qu'elle savait lire comme personne, toute sa peur, tout son désespoir, toute son incompréhension, et toute la pitié qui avait brillé dans ses yeux, juste avant que la dernière étincelle de vie ne s'éteigne. Une vision qui l'ébranla au plus profond de son être, et qui remit en question tout ce qu'elle avait apprit depuis le jour de sa naissance. À cet instant fatidique, en fixant ses mains couvertes de sang d'un air horrifié, elle sut que jamais elle ne serait capable de tuer, qu'elle refusait catégoriquement de reprendre une vie, quelle qu'elle soit. Et que par conséquent, elle était incapable d'être ce que son père voulait d'elle. Sans plus de cérémonie et explications, qu'elle serai de toute façon bien incapables de fournir, elle glissa entre les doigts de son géniteur, non sans l'avoir violemment repoussé, et s'enfuit, seule, le cadavre de sa victime encore chaud.

David Cain n'a jamais vraiment compris ce qui s'était passé, et au delà de voir sa promesse à Ra's Al Ghul réduite en cendre, il réalisa très vite qu'il venait de perdre son enfant. Certes, une machine a tuer parfaitement capable de se défendre en milieu hostile, mais sa propre gamine de huit ans, seule dans la nature, muette, incapable de comprendre autrui et sans aucune connaissance du monde extérieur.

Il mit en place des moyens considérables pour la ramener au sein de la ligue, sachant que son entraînement avait été si parfait et qu'elle était si brillante, que si elle ne voulait pas être retrouvée, jamais plus il ne la verrait. Les années passèrent, et jamais la ligue ne trouva la moindre trace de Cassandra. Doutant de la capacité d'une fillette de huit ans de se nourrir seule en pleine nature, elle fut considérée comme morte et comme un énième échec de la méthode David Cain. L'assassin accusa le coup de l'humiliation, mais rien ne fut plus terrible pour lui que la perte de sa fille. Il rumina son chagrin, partagé entre le travail, la bouteille et les vidéos qui lui restait d'elle, depuis ses premiers pas à l'ultime jour où elle disparue. Avec le temps il abandonna toute idée de la retrouver, mais contrairement aux autres, il en était persuadé : Cassandra vivait. Elle était trop maligne pour périr de façon si gauche.

Il eut raison de croire son instinct, parce que Cassandra ne fut jamais en danger. Même pendant neuf longues années à vivre en solitaire, sans toit, ni la moindre ressource. Évidemment la communication avec les rares personnes qui la remarquèrent dans les entrailles pauvres de Gotham, fut au mieux très laborieuse. Et elle eut tout le loisir de connaître la faim et le froid, mais son esprit éclairé compris rapidement les rudiments pour rester en vie dans ces conditions peu enviables. Elle survit de mendicité principalement. De charité de temps en temps. Parfois, de service rendus quand elle protégea certains commerçants de pitoyables tentatives de braquages. Rapidement, l'adaptation ne fut plus un problème, et Cassandra connaissait toutes les choses et les personnes autour d'elle. Excepté leurs noms. Beaucoup essayèrent un semblant de dialogue, et toutes les ethnies du quartier asiatiques tentèrent de lui parler dans leur dialecte natal, mais peine perdue : Cassandra n'a jamais été capable de comprendre la moindre parole, et encore moins de prononcer le moindre mot. Provoquant ainsi l'incompréhension générale, et surtout la lassitude de tous ceux qui croisèrent sa route. Partout où elle pouvait aller, personne ne parlait son langage, enfonçant un peu plus la jeune fille dans une solitude étouffante.

Survivre était à peine difficile, beaucoup moins que vivre avec la culpabilité. Son ermitage vint de paire avec le châtiment de voir éternellement dans son sommeil le visage effrayé de l'homme qu'elle avait assassiné. Elle se blâma sans fin pour la vie qu'elle avait prit, et considéra cette triste existence d'ombre esseulée comme l'unique façon de faire pénitence pour ce qu'elle avait commit. Mais le plus dur, se fut la solitude, et l'horrible sensation d'être arrachée à son propre père.

Elle n'a jamais eu les mots pour l'avouer, mais bien plus d'une fois, elle voulu renoncer et rentrer. Revenir dans les bras paternels en pleurant, s'excuser avec son propre vocabulaire à elle et jurer que plus jamais elle ne le quittera. Elle n'a jamais cessé d'aimer David Cain, mais jamais elle ne put se résoudre d'accepter de tuer, même au nom de l'amour d'un père. Alors elle embrassa sa solitude, en espérant que ses petites actions de ça et là, à défendre ceux dans le besoin, eurent un semblant d'effet positif. Cela ne soulagerait en rien son fardeau, mais elle insista, tant bien que mal. Déterminée à prouver au monde, et surtout à elle-même qu'elle n'était pas une machine propre qu'à retirer des vies. Que sa force et ses talents pouvaient être un instrument du bien, quitte à se forger dans la fange et la casse de Gotham. Malgré le désert affectif dans lequel elle s'isolait un peu plus chaque jour, jamais Cassandra n'abandonna son empathie naturelle. Épargnant tout ceux qui voulaient s'en prendre à elle pour divers raisons, la principale étant d'être une potentielle cible facile, donnant sans compter son temps à autrui qui ne lui fut jamais rendu. Prostrée, sage et éternelle silencieuse ombre des quartiers sombres de Gotham.

Jusqu'à ce que, bien des années plus tard, Cain ne surgisse de nul part, cible en tête et sniper à l'épaule. Cassandra suivait de loin les agissements de la ligue, avec le peu d'informations qu'elle pouvait récolter. Elle connaissait pourtant la tête qu'il voulait faire tomber, de loin, bien sûr – toujours - : celle de James Gordon. Elle savait, après moult filatures discrètes, tout le bien qu'il essayait de faire dans une ville pareille, et elle déduit rapidement l'impact désastreux que pourrait avoir une telle mort sur la ville. Au delà de ça : elle refusait de voir son père exécuter quelqu'un, pas sous ses yeux, et pas si elle pouvait y faire quelque chose. C'est le menton haut et le regard noir qu'elle s'interposa entre le sniper de son père et la tête de James Gordon, sachant bien une chose sur l'assassin qui l'avait élevé : que jamais il ne l’abattrait aussi froidement. David Cain, hébété, n'eut pas le temps d'être soulagé de revoir sa fille -bien portante- après tant qu'années, qu'elle entama les hostilité en l'attaquant pour sauver la peau du commissaire, avant d'être rejoint par Batman qui acheva de chasser Cain pour l'heure.

La menace écartée, la Chauve-Souris s'empressa de demander des comptes à l'étrange jeune fille vraisemblablement liée à l'assassin, mais muette, incapable de communiquer, bien qu'au regard éclairé et brillant d'intelligence. Il fut le premier à réussir à dialoguer avec elle, au grand soulagement de Cassandra, qui avait depuis bien longtemps renoncé à trouver une âme charitable et patiente qui soit capable de la comprendre. Elle lui confia son lien avec Cain, d'où elle venait, ce qu'elle avait enduré, ce qu'on lui avait apprit, avec la détermination des survivants, la hargne de ceux qui ont encore quelque chose à prouver, mais surtout, avec sa bienveillance naturelle, celle qui ne lui avait jamais fait défaut malgré les années.

Batgirl se prit immédiatement d'affection pour Cassandra. L'héroïne la remercia chaleureusement d'avoir sauvé la vie de son père en s'évertuant à lui apprendre les bases de l'anglais. Si l'apprentissage fut laborieux au début, la jeune fille,ravie et très motivée, s'illustra par des progrès certains et constants.
Batman, lui, fut plus mitigé par cette enfant ô combien talentueuse et prometteuse mais désespérément singulière et difficile à entraîner. Incapable de laisser la jeune fille retourner dans sa vie de silence et de misère, il la prit cependant sous son aile. Lui offrant toit, affection et la figure paternelle qui manquait tellement à Cassandra après tant d'années d'errances. Et surtout, il lui fit miroiter un nouvel horizon, loin des ruelles sales à jouer des poings à qui mieux-mieux, mais bien un rôle à part entière. Une raison d'utiliser les dons acquits auprès de ceux qui voulaient en faire un outil, à des lieux du destin de mort et de solitude qu'on offre aux gens de son espèce. Et que si son crime ne serait jamais affranchi, elle pouvait consacrer sa vie à autre chose qu'une piteuse existence d'ombre, pour devenir une personne à part entière. Pour devenir un héros. Cassandra montra rapidement sa motivation et son zèle, tant bien que pour chasser la présence de David Cain à Gotham, et ainsi la menace qui pesait sur James Gordon, que pour rejoindre leur combat.

Mais Bruce confia toutefois sa formation à son fils adoptif et plus vieil élève, Dick Grayson, se sachant un mentor bien trop retord pour elle. Ce n'est que très peu de temps plus tard que Bruce Wayne disparu, laissant sa récente fille adoptive dans le même désarrois que le reste de la famille. Un semblant de stabilité à peine retrouvée partie en fumée ne suffit pas à Cassandra pour tituber. Malgré le trou béant que son tout nouveau père laissa dans son palpitant avec son départ.

À peine le temps de se relever du choc que la lourde responsabilité de devenir Batman retomba sur les épaules de Dick. Cassandra compris rapidement que son professeur attitré était du même argile qu'elle. Contrairement à la jeune fille, il avait les mots pour se faire comprendre, exprimer ce qu'il souhaitait, mais choisissait de demeurer silencieux sur les maux qui l’accablent et l'empoisonnent. Il pouvait revêtir le masque du bruit tant qu'il le pouvait pour affirmer pouvoir porter le monde tel Atlas, son corps, lui, ne mentait pas. Un langage qu'elle savait lire comme personne. Cassandra demeura à ses côtés, et resta tel le roc sur lequel il pouvait enfin se reposer, quand il était fatigué de prétendre que le monde extérieur ne pouvait pas l'atteindre. Une épreuve qui les a rapproché, comme mentor et élève, mais également comme frère et sœur. Sous son mentorat, il l’entraîna au manoir Wayne, sa nouvelle demeure, avec bienveillance, discipline, patience et efficacité. Et, quand il la sentit prête, qu'il l'autorisa à le rejoindre sur le terrain. Il lâcha ainsi, sur la ville sa nouvelle acolyte répondant au sobriquet d'Orphan. Son baptême du feu ainsi lancé, Cassandra eut moult occasion de défendre bec et ongle son mentor et frère, le protégeant parfois au delà du raisonnable. Y compris contre Red Hood, tout titre de Robin qu'il eut porté.

Avoir une famille venait souvent avec son lot d'émotion qu'on n'apprend pas à gérer dans la solitude. Cassandra put apprendre rapidement l'attachement inexplicable que l'on a pour ceux qui partagent quotidien, valeur, et qui nous tendent naturellement la main. Ce n'est ni les blessures, ni la dureté de l’entraînement, ni être obligée de changer de langage, ni s'adapter à une société qu'elle n'avait jamais vu que depuis une rue sale et indigente, qui fut le plus difficile. C'était la souffrance omniprésence des siens qui menaçaient à tout instant d'être beaucoup trop intense à supporter. Et rien ne fut plus difficile que de retrouver Batgirl molestée par le Joker. La jeune femme, désormais incapable d'utiliser ses jambes, se disloquait lentement sous ses yeux, promptes aux pires pulsions destructrices. Malgré ses tentatives de reprendre pied face au monde, la jeune fille lisait très aisément la peine immense et le désespoir de celle qui fut telle une mère pour elle. Cassandra se sentit pieds et poings liés, incapable de la soutenir, de la rassurer, et certainement pas capable de lui rendre ses jambes. Elle resta ainsi auprès de son ainée, offrant soutien inconditionnel et tendresse avec la même patience que l'héroïne eut pour elle à ses débuts balbutiants de l'apprentissage de l'anglais. Se sentant aussi utile qu'un pansement sur une jambe de bois, Cassandra lutta avec ses propres émotions. Un combat auquel elle n'a jamais été préparé, mais où elle devait tenir bon.
C'était sans savoir que Barbara ne voyait qu'elle pour rependre le costume de Batgirl auquel elle avait renoncé quelques mois auparavant. Et ainsi, continuer la mission de veiller sur Gotham. Un rôle qu'elle reprit avec solennité et gravité. Mais non pas sans fierté.

Plus d'un an après son introduction à la Batfamily, malgré sa tête haute, son masque imperturbable, le zèle qu'elle met à la tâche, et la nouvelle famille qui lui a tendu les bras, elle souffre toujours autant de l'absence qu'à laissé Bruce, et subit de plein fouet toutes les difficultés qui peuvent se dresser sur le chemin de la vie qu'elle a choisit. Et malgré sa capacité d'adaptation, Cassandra se trouva à mener des combats bien plus charnus et importants qu'on lui eut apprit, à commencer par les siens. Elle apprend, lentement, à être un être humain à part entière, aidée par une fratrie aimante, bien que disloquée. Cassandra s'habitue à avoir un nom, un toit, une vie à elle, à faire ses propres choix, libre de l'influence de son géniteur. Jamais la ligue des assassins n'aura eu emprise sur elle, et maintenant, par la force de ses convictions, le cœur brûlant pour la justice et la vie, elle leur tient encore tête. David Cain sait désormais où elle vit, et qui la protège, et elle se tient prête à lui résister. Qu'importe le terreau vicié dans lequel ils l'ont élevé, c'est bien avant d'avoir rencontré Batman qu'elle comprit que ce n'était pas ce qui la définissait. Pas si elle se bat pour ça. Gotham est désormais son foyer, et pour lui arracher, il faudra subir ses ongles acérés. Sainte patronne des innocents et des gamins sacrifiés sur l'autel des plus puissants, Batgirl veille, avec force, mesure, zèle. Et surtout : justice.




POUVOIRS & HABILITÉS

Langage du Corps : Pour parfaire ses talents au combat, Cassandra n'a jamais apprit le langage tel qu'on le comprend. Elle arrive aisément à savoir ce qu'on essaye de lui exprimer, si tant est qu'elle peut observer son interlocuteur. Mais la vraie force de cette capacité quasiment unique, reste son habilité à pouvoir prédire les mouvements d'autrui. Elle connaît mieux le corps humain que n'importe qui, et elle est capable d'intercepter un mouvement avant même qu'il soit songé à être exécuté. Une prédiction qui peut passer pour de la divination, mais qui résulte uniquement dans l'observation de son environnement, avec une justesse rarement atteinte. En revanche, ceci empiète sur sa défense, qui, elle, est quasi nulle. Le moindre coup qui lui est porté aura un impact certain sur elle. En revanche, cette apprentissage du langage du corps depuis sa plus tendre enfance l'a rendu analphabète, son cerveau ne comprenant pas naturellement pas les mots. Sous l'influence de Barbara Gordon, elle essaye tant bien que mal de rattraper son retard à l'écrit et à l'oral, mais le concept des paroles et des mots lui semble aussi peu naturel que de marcher sur les mains. Les progrès sont menus, mais constants. Cassandra peut actuellement comprendre et articuler des phrases simples, avec beaucoup d'efforts et un naturel très relatif. Elle a également apprit le langage des signes, beaucoup moins laborieux et plus aisé pour elle à comprendre et formuler.

Art Martiaux : Entraînée par les meilleurs assassins du monde, depuis sa prime enfance, Cassandra, malgré son jeune âge, est une excellente guerrière, chevronnée, puissante et crainte. Talentueuse et conditionnée pour le combat, elle est, pour Dick Grayson, une élève extrêmement douée, qui apprend à une vitesse faramineuse. Elle peut se vanter de connaître bien plus d'une centaine d'art martiaux. De la savate, à la boxe anglaise, en passant par le viet vo dao et l'intégralité des Budo. En outre, Cassandra est très familière avec les arts martiaux chinois, comprenant entre autres le Kung-Fu Shaolin et Chang, le Wushu et le Long Quan. Refusant dès ses huit ans de tuer, grâce à sa connaissance du langage du corps, elle est capable de frapper précisément les points faibles de chaque personne, avec une puissance parfaitement dosée. Ni trop fort, ni trop faible, assez pour mettre son ennemi hors d'état de nuire sans lui porter de coup létal. Malgré son style de vie, Cassandra s'est toujours imposé une discipline de fer conforme à la spiritualité chinoise, avec une pratique quotidienne du tai chi et de la méditation, lui donnant la sérénité d'esprit nécessaire pour ce qu'elle doit accomplir. Elle a fait de son corps un temple, et de très loin sa meilleure arme.

Streetwise : Ayant choisie une vie incertaine de sans domicile fixe à l'aube de ses huit ans, Cassandra a passé plus de neuf ans dans les bas fonds de Gotham City. Grâce à sa faculté d'adaptation, son habilité au combat, et son intelligence rare, elle a réussit l'exploit surhumain de s'en sortir dans un milieu plus que difficile -surtout pour une jeune enfant- sans avoir recourt au meurtre ou à la pègre. Une capacité à non négligeable, qui lui a donné une excellente connaissance des bas fonds de la ville de Batman. Elle connaît chaque squat, chaque repaire, chaque petit caïd qui travaille indirectement pour les plus gros bras qui ne viennent jamais dans ce genre de coin. Un long travail d'observation qui paye de temps à autre ses fruits et qui l'a forgé aux rudiments du travail de détective. Une compétence affinée par le travail sur le terrain auprès de Batman. Bien que son incapacité de travailler avec les mots peut-être certes handicapante, mais ses autres talents peuvent lui ouvrir d'autres portes insoupçonnées au cours d'une enquête.

Résistance à la douleur : Biberonnée aux traitements retords de son père et de ses collègues, Cassandra est un roc inébranlable, aussi physiquement que moralement. Quand une fille de sa stature serait très rapidement mise hors jeu après une balle reçue, elle, tient aisément debout après en avoir réceptionné cinq. Quelque chose qui ne joue pas forcément à sa faveur et qui se montre rapidement à double tranchant, car elle peine à voir ses limites. Une chose décriée par son mentor pour laquelle elle fut une paire de fois réprimandée.

Armes : Cassandra est accoutumée à se battre avec ses mains nues, mais elle est aussi habilitée à la maîtrise d'un très large panel d'arme blanches, contondantes, ainsi que des armes à feu. Compétences largement améliorées depuis qu'elle suit l'enseignement de Nightwing. Elle les évite cependant autant que possible. L'utilisation de ces armes à tendances à rendre ses frappes beaucoup plus létales, et la mort de ses adversaires est ce qu'elle souhaite éviter avant toute chose.

Intellect : Si son analphabétisme peut aisément la faire passer pour une simplette, l'intelligence de Cassandra est difficilement discutable. La jeune fille est un esprit vif, acéré, capable de trouver des solutions brillantes pour des situations incongrues et mortelles, de résoudre des casses têtes en une poignée de secondes, et s'adapte aisément face à tout problème, aidée par un sang-froid légendaire. Elle est sans conteste un brillant esprits de sa génération, et sans le barrage durement franchissable du langage, pourrait sans doute aspirer à un grand destin, si guidée correctement.

Connaissance du Qi : Sensibilisée aux art martiaux asiatique, Cassandra s'est naturellement retrouvée à devoir apprendre les rudiments de la spiritualité et de la médecine chinoise. Son excellente connaissance du corps humains et de ses points vitaux, cumulée à sa sensibilité au Qi, la rend capable d’exécuter des pressions à des points stratégiques pour soulager quelqu'un ou bien le faire souffrir atrocement. Elle peut ainsi soulager des maux de tête, ralentir le saignement d'une plaie, réduire l'anxiété et les émotions négatives. Ou les amplifier à leur paroxysme, détruire une artère, briser un esprit, voire même paralyser un corps ou le faire sombrer dans l'inconscience. Un talent certain, mais un lourd fardeau qui doit être utilisé avec la plus grande prudence.

Gadgets : Sous la tutelle bienveillante de Dick Grayson en tant que Batman et de Barbara Gordon comme Batgirl, Cassandra s'est vu rapidement introduite aux méthodes de la bat family. Désormais formée à l'utilisation et à la création de gadget, sa curiosité naturelle la rend très encline à l'exercice. Sous une impulsion de Red Robin, le système informatique de la batcave fut adapté à son langage particulier, lui permettant de communiquer, et de l'utiliser pour des tâches simplifié, pour faciliter son initiation à l'art complexe de l'informatique et du hacking.




IRL !!!

 
Pseudo : Yaldabaoth
Tu as quel âge ? toujours le même
Fréquence de connexion toujours la même
Tu nous as trouvé où ? Google is ur friend
Que penses-tu du forum ? J'y passe beaucoup trop de temps, ça veut dire ce que ça veut dire !
T'as un autre compte ? Lequel ? Bébé Deathstroke et Satan
Code de validation Vu. nightwing 
Autre choses ? C'EST MON DERNIER.
Tout les liens cités dans la fiche ont été décidés par avance avec les intéressés (que j'invite à me contacter si ils ne se voient pas satisfaits de ce que j'ai pu écrire.)


 Never-Utopia par Koalz

avatar
Raised by Bats

Profil
Perso


Date d'inscription : 02/03/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 57
Batarangs : 850
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1907-cassandra-cain-raised-by-bats http://legendsofdc.creationforum.net/t2081-cassandra-cain-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t1915-cassandra-cain-liens#30018 http://legendsofdc.creationforum.net/t2082-arcs-narratifs-de-cassandra-cain-wayne
Ven 2 Mar - 22:36
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Re bienvenue Mlle Wilson Morningstar ^^
Invité
avatar
Invité

Profil
Perso
Ven 2 Mar - 22:38
Revenir en haut Aller en bas
Re-bienvenue sur le forum =)
avatar
PDG LexCorp✘Injustice Team

Profil
Perso


Date d'inscription : 25/07/2017
Crédits : Rosenboss
Messages : 753
Batarangs : 1310
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1227-lex-luthor-montaigne-said-obsession-was-the-wellspring-of-genius-and-madness http://legendsofdc.creationforum.net/t1239-rp-de-lex http://legendsofdc.creationforum.net/t1238-lex-evil-is-a-point-of-view#15763 http://legendsofdc.creationforum.net/t1241-arcs-narratifs-de-lex-luthor
Ven 2 Mar - 23:17
Revenir en haut Aller en bas
T'ES ENFIN LA.
Ma fille
garde moi un RP bien au chaud parce que voila quoi
avatar
Membre de LOD

Profil
Perso


Pseudo : kissing strangers.
Date d'inscription : 19/04/2016
Crédits : perlman (vava) tiny heart (signa)
Messages : 163
Batarangs : 1420
Age du joueur : 23 Aucun
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t127-barbara-you-can-throw-me-to-the-wolves-tomorrow-i-will-come-back-leader-of-the-whole-pack http://legendsofdc.creationforum.net/t155-adventure-of-a-lifetime-babs http://legendsofdc.creationforum.net/t154-babs-you-run-on-gasoline
Sam 3 Mar - 13:38
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Comme d'habitude tu nous envoies du lourd avec une écriture sombre, pesante, mais hyper fluide.
Je t'aime déjà sous ce nouveau personnage ! J'ai aussi hâte de voir ce que ta plume va donner en rp avec elle. Ça va être ... miam.
Invité
avatar
Invité

Profil
Perso
Sam 3 Mar - 13:47
Revenir en haut Aller en bas
Merci les gens. Et merci du compliment Jaina ça me touche vraiment beaucoup !
avatar
Raised by Bats

Profil
Perso


Date d'inscription : 02/03/2018
Crédits : Twizzle
Messages : 57
Batarangs : 850
Age du joueur : 27
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1907-cassandra-cain-raised-by-bats http://legendsofdc.creationforum.net/t2081-cassandra-cain-rps http://legendsofdc.creationforum.net/t1915-cassandra-cain-liens#30018 http://legendsofdc.creationforum.net/t2082-arcs-narratifs-de-cassandra-cain-wayne
Sam 3 Mar - 17:24
Revenir en haut Aller en bas
Comme tu le sais déjà, je me range aussi du côté de Jaïna : j’ai tout simplement dévoré ta fiche, profitant de chacune des phrases rédigées. J’aime l’approche que tu as du personnage et maintenant je veux juste prendre Cassandra dans mes bras pour tous les passages de ton histoire qui m’ont fendu le coeur.

Bon courage pour terminer le caractère

(Ah j’oubliais, je ne te refais pas le refrain des 7 jour pour terminer ta fiche et du fait que nous sommes là en cas de questions, je crois que tu deviens une habituée du coin maintenant )

__________


Circus boy.


ω We're not defined by our tragedies or our turning points. We're defined by the choices we make in the face of them. We're defined by how we choose to react to being challenged.

Spoiler:
 


avatar
ADMIN ❖ FLYING GRAYSON

Profil
Perso


Pseudo : TWIZZLE
Date d'inscription : 26/06/2016
Crédits : Twizzle
Messages : 2294
Batarangs : 5660
Age du joueur : 21 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
Sam 3 Mar - 17:36
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Re-bienvenue parmi nous!
Invité
avatar
Invité

Profil
Perso
Dim 4 Mar - 12:28
Revenir en haut Aller en bas


Félicitations ! Tu es validé(e) !




Comme je te l’ai déjà confié, ta fiche est tout bonnement parfaite et j’en ai dévoré la moindre ligne. On sait tout de suite ce que tu veux faire ressortir de ce personnage, et c’est mission accomplie. Nous avons de la peine pour la petite Cassandra, mais elle ne perd rien à son côté dangereux qui lui va si bien. J’ai hâte de voir où tu vas mener la miss !

Bravo, tu es donc désormais validé(e)! Tu remportes 150 Batarangs! Il ne te reste plus qu'à trouver ta place sur le forum et pour cela tu pourras bien sûr compter sur le staff mais aussi sur nos membres qui t'accueilleront, à ne pas en douter, comme il se doit. Tu fais désormais parti de la grande famille de LOD et nous te souhaitons encore une fois la bienvenue parmi nous!

/!\ Merci de bien vouloir recenser ton avatar, ton métier, ta ville et tes pouvoirs dans les Bottins du forum que tu trouveras ICI /!\

Pour le bien de ton intégration, voici quelques liens qui pourraient t'être bien utiles:

- ICI, tu pourras gérer ta fiche de liens et ainsi agrandir ton entourage!

- ICI, tu pourras gérer ta fiche de RP et ainsi te lancer plus facilement dans l'arène!

- ICI, tu pourras trouver l'explication de notre système de points, les "Batarangs"!

- ICI, tu trouveras les Quartiers Généraux où tu pourras choisir de t'inscrire à un Sous-Groupe (Justice League, Team Titans, Injustice League, Suicide Squad).

- ICI, tu pourras participer aux intrigues proposées par le Staff et ainsi faire avancer l'histoire du forum!

- ICI, tu pourras participer à l'animation des "Carnets Defis" et ainsi remporter tout un tas de Batarangs!

- ICI, tu pourras faire des demandes diverses et variées pour améliorer ton expérience de jeu sur LOD!

- ICI, découvres notre système d'Arcs Narratifs obligatoire afin que tu puisses laisser ta marque dans l'Histoire de LOD!

- ICI, inscris toi à la Roue des RP pour trouver rapidement un partenaire de RP!

- ICI, découvres notre animation "Breaking News" pour mettre en valeur tes RP sur la Page d'Accueil!

- ICI, tu pourras demander une galerie d'avatars entièrement réservée à ton personnage!

Bon jeu parmi nous et à très vite!  

 

 
C O D E ©️️ W H A T S E R N A M E .

 

__________


Circus boy.


ω We're not defined by our tragedies or our turning points. We're defined by the choices we make in the face of them. We're defined by how we choose to react to being challenged.

Spoiler:
 


avatar
ADMIN ❖ FLYING GRAYSON

Profil
Perso


Pseudo : TWIZZLE
Date d'inscription : 26/06/2016
Crédits : Twizzle
Messages : 2294
Batarangs : 5660
Age du joueur : 21 Team Titans
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
Dim 4 Mar - 20:02
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé

Profil
Perso
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: