Partagez | 
 

 Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Membre de LOD
Messages : 359 Age du joueur : 24 Crédits : Raudha Athif Batarangs : 1900

Feuille de personnage
Nom de Code: /
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 19:15


Feriel Leïla Al-Kamar







❯ FEAT : Raudha Athif
Informations Générales


❯ Prénom Nom : Feriel Leïla Al-Kamar 
❯ Pseudo : n’en a pas, actuellement 
❯ Age : 25 ans
❯ Identité Publique ? : Oui 
❯ Ville : Écrire ici  
❯ Lieu & Date de Naissance : 21 Déc 1992 à Charm El-Cheikh, Egypte
❯ Race : Métisse Atlante
❯ Métier : Elle en change souvent et les accumule...
❯ Orientation Sexuelle : Demi-pansexuelle
❯ Situation Amoureuse : Célibataire
❯ Groupe : Indépendante ou Civile, as you want
❯ Pv|Scénario|Inventé|Perso DC Comics : Inventé

Caractère

Mentalement parlant, Feriel est quelqu'un de très complexe.
Elle a beau être quelqu'un de souriant, elle n'est pas très expressive. Voici son premier paradoxe car, à vrai dire, elle ne montre que rarement ses vraies émotions : le sourire passe avant tout. Cependant, elle peut se laisser emporter par les ressentis d'autrui et c'est ce qui la rend plutôt lunatique.

Généralement, vous ne la verrez pas souvent en colère, car c'est quelqu'un de relativement calme et de très patient, hormis lorsqu'on touche à ce qui lui appartient ou qu'on blesse ceux qui lui sont chers. Elle ne parle jamais pour rien dire. D'ailleurs, elle ne parle pas beaucoup en temps normal, sauf si on aborde un sujet intéressant et qu’on argumente pour maintenir la conversation – elle se laissera aller et dira ce qu’elle en pense, que ça plaise ou non, partageant ses expériences et autres. Nonobstant, vous pourrez toujours vous délecter du magnifique son de sa voix si vous avez l'occasion de l'entendre chanter – ce qui n'est pas rare.

C'est une femme qui a une très grande culture et qui parle plusieurs langues couramment puisqu’elle a beaucoup voyagé et étudié. Elle adore lire et apprendre, est curieuse, attentionnée et toujours à l'écoute. Elle est le genre de personne qui apprend vite quelque chose et le fait d'être plutôt réservée ne semblait lui poser beaucoup de problèmes sur le plan sentimental ou social. Elle n'aime pas les endroits et les individus trop bruyants, appréciant grandement le silence. C’est une femme appliquée, impliquée et perfectionniste, trait de sa personnalité qui peut la frustrer bien plus souvent que vous ne le pensez parce qu’elle n’aime pas échouer – elle craint l’échec, même, ça en est une phobie.

D’ailleurs, il lui arrive de se bloquer complètement et quand quelque chose ne va pas comme elle l’avait prévu et qu’elle ne trouve aucune issue possible. Elle fait de son mieux pour garder son calme et contrôler sa peur en réfléchissant et en tentant de contourner pacifiquement les situations… embêtantes. Encore est-il, elle est du genre imprévisible, surtout si elle se sent acculée. Elle possède une mémoire presque eidétique, étant capable de mémoriser tout ce qu'elle voit et entend, ce qui lui cause souvent des fortes migraines quand elle est bombardée d'informations. C’est cette même mémoire qui fait d’elle quelqu’un de rancunier mais qui, malgré tout, peut pardonner facilement. Elle est clémente envers ceux qui le méritent et brusque envers ceux qui refusent le dialogue, les moyens pacifistes et/ou qui tentent de la retenir mais, généralement, elle cherchera à éviter toute forme de conflit, prenant retraite. Elle est très ouverte d'esprit, peut-on dire, est elle toujours contente d'accéder à des nouvelles expériences et tente de profiter de la vie autant que possible.

Bien qu'elle n'ait pas vraiment du mal à s’intégrer dans la société actuelle même si elle fuit la foule. On pourrait même la qualifier d'être quelqu'un de sociable mais c'est rare qu'elle aille vers autrui : ça doit être le contraire car, bien qu’elle ne juge pas les autres, elle tend à s’en méfier – la seule personne en qui elle a aveuglement confiance, c’est son père, avec qui elle a une relation très soudée. Et, malgré son éventuel désir de passer inaperçue, la discrétion n'est pas dans ses gènes, hélas. Globalement parlant, c'est quelqu'un d'humble, poli et courtois. Quelqu'un de très affable, pourrions-nous prétendre. On peut dire, même, qu'elle est quelqu'un d'assez tactile qui ne refuse aucune preuve d'affection – d'autant plus que sa température corporelle est relativement basse, ce qui lui fait apprécier davantage le contact physique.

Toutefois, mademoiselle peut se renfermer sur elle-même très facilement et devenir assez froide, sèche, orgueilleuse et très désagréable lorsque l'on tente de la forcer à faire quelque chose mais, surtout, parler de son passé ou de sa nature : elle doit s’ouvrir d’elle-même à vous, sinon, plus vous la bousculez, plus elle aura tendance à être évasive. Si elle vient à s’énerver, c’est qu’il y a une bonne raison et vous n’aimeriez pas être dans le coin quand elle cessera de retenir sa colère. Elle n'aime pas parler d'elle et ne supporte pas qu'on remette en question sa parole, mais elle ne vous fera jamais de mal – physiquement parlant, du moins : elle connaît le pouvoir des mots et n'hésite pas à en faire usage – à bon scient, en général. C'est quelqu'un de très loyal et fidèle, mais qui a du mal à s'attacher aux gens, ou, plutôt, qui refuse de le faire par crainte d'être rejetée ou humiliée, notamment lorsque cela concerne ses origines. Elle ne ment jamais puisqu'elle considère que c'est un artifice dont elle n'a pas besoin, tout comme les préjugés – mais elle tentera toujours de cacher son métissage pour éviter d’avoir des problèmes. Elle traite autrui comme elle juge qu'on le mérite et ce, jusqu'à preuve du contraire. N’important que peu le sexe, l’âge, la race, les croyances, la nature ou autres, elle ne juge rien ni personne qu'elle ne connaisse pas.

Et la beauté, dans tout cela ?
Pour elle, tout le monde est beau et rien ne saurait changer l'image physique d'autrui... hormis leur personnalité. Les gens avec un esprit merveilleux montent davantage dans son estime, bien entendu, c'est loin d'être quelqu'un de superficiel. Elle est capable de trouver la beauté et la douceur là où ou ne pourrait point les soupçonner.

Ses plantes et son iguane comblent son manque d'affection et sa solitude lors des absences récurrentes de son paternel. De ce fait, elle a un oiseau de proie qu'elle utilise comme messager puisqu'elle ne possède pas de téléphone ni d’e-mail – elle n’est même pas sur les réseaux sociaux. Elle est très gourmande et c'est rare qu'elle ne mange pas beaucoup de douceurs, ça la met de bonne humeur et la détend.  Elle aime faire la cuisine, mais préfère de loin la pâtisserie – deux disciplines qu’elle considère comme des Arts. Étant aussi une artiste à temps perdu, elle aime dessiner ce qu’elle voit ou rêve et sait jouer du piano et de la harpe, bien qu'elle ne connaisse pas grande chose aux notes et aux partitions : elle joue d'oreille et/ou improvise, la plupart du temps. Après, il faut la connaître pour mieux comprendre…


IL ÉTAIT UNE FOIS...

Les origines et le passé

Le passé est quelque chose de délicat pour les Al-Kamar.
Amine, le père de notre protagoniste, est né à Assouan et a fait des longues études. C’était un humain tout à fait normal, musulman, un homme droit et respectueux qui croyait fervemment en la Science. Il avait deux doctorats en Biologie quand il a rencontré celle qui fut l’Amour de sa vie et la mère de sa fille lors des années à venir : Resh’naïa, une femme voluptueuse et timide, curieuse, mais farouche. Ce qui capta l’attention d’Amine, c’étaient ses yeux – ayant la couleur de l’océan. Il en tomba rapidement amoureux, mais cette femme lui paraissait insaisissable, elle venait toujours à lui, mais elle ne lui laissait rien savoir à son sujet : elle était toujours entourée de mystère et s’éclipsait régulièrement. Mais, tout ceci faisait partie de son charme, elle était culte, désinvolte et ne savait pas grande chose sur le monde de la surface – c’est pourquoi, elle paraissait innocente.

Des années s’écoulèrent avant qu’un vrai couple ne se forme et que le rideau s’ouvre sur les secrets de cette mystérieuse femme au regard envoûtant : elle était une sirène, une atlante originaire de Tritonis. Elle défiait les lois de son peuple pour aller le voir, pour satisfaire sa curiosité et… par amour. Néanmoins, quand le biologiste lui fit sa proposition de mariage, elle refusa puisqu’elle ne pouvait pas être avec lui autant qu’elle le voudrait.

Plusieurs mois s’écoulèrent avant que les tourtereaux ne se revoient et ce fut à Charm El-Cheikh, au bord de la Mer Rouge, mais… elle n’était pas tout à fait seule : elle était enceinte et avait décidé d’accoucher sur terre ferme car elle ignorait si son enfant serait comme elle ou comme son père. Elle n’avait jamais entendu parler d’hybrides et, il fallait bien avouer que le peuple de Tritonis était connu pour être très clos et isolé. La nuit, lors d’un solstice d’hiver, notre brunette vint au monde. C’était un bébé plutôt petit mais rondouillet, plein de vie mais calme, déjà pourvu des bouclettes noires sur tout son petit crane et d’un regard aussi clair que celui de sa mère. Cette dernière l’appela Feriel, qui veut dire « vérité » ou « justice », « ce/celui/celle qui est vrai/e ou juste ». Son père, quant à lui, décida de lui donner un second prénom en honneur à la nuit la plus sombre du calendrier, celle où elle était née : Leïla, qui veut dire « née la nuit », « nuit, crépuscule ». Ceci dit, ce dernier prénom est bien plus riche en sens, car il s’agit d’un Ange, premier mot qui lui vint en tête en la voyant. Il comporte une dualité entre l’ombre et la lumière ainsi qu’un vœux d’Amour et de Tendresse pour ceux qui le portent  – il signifie « femme aimante, douce » et « Amour divin », entre autres.

Le nom de cette petite créature avait déjà prédit son caractère et son mode de vie.
Feriel a toujours été une entre-deux : une hybride, elle appartenait à deux mondes différents qui évitaient fervemment de se côtoyer. Elle était née dans l’ombre et, pourtant, on la destinait à la lumière. Elle devait briller, s’épanouir, mais ce ne fut pas toujours le cas. Les premières années de son existence furent assez complexes, mais elle eut une enfance plutôt normale, pour quelqu’un dans son genre. Elle passait beaucoup de temps avec sa mère dans l’eau durant la journée et, la nuit, elle revenait à la surface avec son père. Il lui arrivait de devoir passer des jours avec sa mère parce qu’elle était trop jeune pour voyager avec son géniteur, mais ils finissaient toujours par se retrouver.

Pendant que Fifi était avec Resha, elle lui racontait des histoires au sujet d'Atlantis et de sa cité natale, lui disant que l'eau était pure au fond de l'océan et le soleil n’y pénétrait pas toujours, lui décrivant les sublimes paysages subaquatiques et l'ambiance paisible qui y régnait quasi en permanence - sauf quand on s'approchait des failles... Elle était trop vulnérable pour voyager et elle n'appartenait pas qu’à l'océan : son père, dans la surface, avait besoin d'elle. Toutefois, sa mère lui avait promis de lui montrer Tritonis et de la présenter à leurs congénères, au reste de la famille, une fois qu'elle sera grande. On vendait du rêve à la petite Leïla et elle avait hâte de grandir pour y aller avec sa maman.

C'étaient les beaux jours...
Néanmoins, comme Feriel se plaît à dire : « Les moments de bonheur sont comme un interlude dans une longue et dramatique pièce de théâtre aux nuances tragiques, absurdes ou sarcastiques : ils sont rares et de courte durée. Ils nous permettent de nous détacher ou nous distraire, de remette nos idées en place afin de pouvoir suivre plus attentivement la suite de la pièce. Indéniablement, il y a de la beauté dans l’inéluctable... » – et, ici, c'est de la Vie qu'il s'agit.

Les atlantes n’apprécièrent pas le fait qu’une des leurs fricote avec les habitants de la surface, Êtres que certains craignaient et exécraient. Bien que les dirigeants de son peuple comprenaient qu’elle n’avait pas été imprudente et l’innocentèrent de tout crime qu’on voulut lui faire endosser, quelques extrémistes estimèrent que la situation ne pouvait pas continuer ainsi… Leur haine envers les humains les transforma en meurtriers. Ni Feriel ni son père ne surent jamais la vérité et pensèrent que la sirène les avait tout simplement abandonnés.

* * * * * * *

Depuis la mort de Resha, les Al-Kamar ont voyagé là où le travail guidait le père de famille. Ils ne restaient que quelques mois à chaque endroit où ils allaient, parfois un an, mais pas plus. M. Al-Kamar peinait à élever sa fille parce qu’il manquait de temps et ne savait pas s’il serait en mesure de le faire correctement, lui, tout seul. Il devait jouer à la fois le rôle du parent sévère et du parent tendre, jonglant avec ses recherches, ses affaires personnelles et l’éducation de Leïla. Il n’avait pas beaucoup d’argent, mais il fit de son mieux pour qu’il ne manque jamais rien à son petit trésor. Il n’avait pas encore digéré que sa femme les ait abandonnés, il ne pouvait pas le croire, car il la connaissait assez bien pour comprendre quelque chose n’allait pas. Néanmoins, elle avait disparu sans laisser de trace. De temps à autres, il retournait avec sa fille aux plages où il avait rencontré la sirène, espérant un jour la retrouver – en vain. L’abandon était la réponse la moins douloureuse pour les questions qui avaient soulevé le départ de Resha dans l’esprit de Leïla, selon Amine. Il lui répétait que ce n’était pas sa faute si sa mère était partie, qu’elle l’aimait beaucoup et qu’elle devait avoir ses raisons.

Feriel étudiait à la maison, étant rarement mise en contact avec d’autres enfants ou des jeunes. Elle était toujours entourée d’animaux et de plantes, par contre. Elle se sentait mieux parmi eux qu’auprès des collègues de son père et autres connaissances. C’était une enfant calme et compréhensive, toujours curieuse… Elle a toujours été très intelligente, sensible et sa relation avec son père était très soudée. Même si elle désirait se faire des amis, jouer et tout, elle savait qu’elle ne pouvait pas faire confiance à n’importe qui et son père l’avait défendu de parler de sa nature. Il était son seul confident, la seule personne à qui elle pouvait s’adresser en cas de besoin : son modèle.

Quand elle a été plus âgée, Leïla a pris en charge les tâches ménagères, suivant toujours de près les travaux de son paternel. Les sciences la passionnaient mais… on devait bien avouer qu’elle était une quiche en mathématiques et en physique. De ce fait, elle préférait les Arts, ayant un grand penchant pour la musique et le dessin. M. Al-Kamar ne lui a jamais rien imposé au sujet de ses croyances ou de son apparence, estimant qu’il valait mieux qu’elle teste des nouvelles choses pour trouver son propre style. Néanmoins, elle s’adaptait à tout et n’avait pas des préférences majeures. Ainsi, bien qu’agnostique, elle respectait toutes les cultures. S’ils allaient dans un pays islamiste, elle portait la tenue propre aux femmes dudit endroit afin de passer inaperçue et ne pas entraîner des problèmes à son père. Rien que son regard et son… aura suffisaient pour que tous les yeux se posent sur elle. Quand ils allaient dans des pays orientaux, elle se plaisait à découvrir les tenues traditionnelles et ainsi de suite.

* * * * * * *

Notre petite métisse n’a jamais éprouvé le besoin de travailler en dehors de la maison et son père ne l’y a jamais encouragée, estimant qu’il pouvait subvenir à leurs besoins avec son travail à lui. Cependant, après être tombé malade, M. Al-Kamar ne pouvait pas voyager autant qu’il le voulait et avait besoin de beaucoup d’argent pour payer ses dépenses médicales. Ce fut à partir de ce moment-là que Feriel entra dans le monde des adultes. Au début, son père joua de ses contacts pour mais, grâce à sa maîtrise de plusieurs langues et à ses connaissances en Botanique et Médecine traditionnelle, elle fut rapidement en mesure de se faire une place dans la société. Elle était toujours en contact avec beaucoup de monde et les gens semblaient lui faire facilement confiance : elle savait gagner l’affection d’autrui et traitait tout le monde dignement. Toutes sortes de personnes l’embauchaient ou la consultaient, c’est pourquoi elle amassait beaucoup d’information.

Quand elle eut dix-neuf ans, son père et elle déménagèrent à Gotham – là où M.Al-Kamar avait trouvé un boulot relativement stable et qu’il pouvait faire depuis son domicile. Il était difficile de rester incorruptible dans une telle ville mais, Feriel l’était. Elle était prudente, ouverte d’esprit et neutre. Elle avait commencé à travailler comme serveuse dans un bar se trouvant à Midtown, non loin de l’hôpital général. Là-bas, elle rencontrait toutes sortes de personnes qu’elle se plaisait à écouter et conseiller, si besoin. Des citoyens, des mafieux, des criminels, le GCPD… Elle aidait autrui sans se soucier du milieu auquel ses clients appartenaient. Généralement, elle faisait d’intermédiaire, consultante et interprète – et elle le vivait bien. Tout l’argent qu’elle obtenait, elle le destinait aux soins de son père et à payer des factures. Rien de bien glorieux : elle n’était qu’une simple citoyenne qui en savait sûrement trop.

* * * * * * *

Puisqu’elle travaillait face au public et était régulièrement en contact avec le GCPD et d’autres personnes influentes, Feriel plongea dans une réalité aussi monstrueuse que navrante. Gotham n’a jamais été une ville des plus accueillantes, les différences entre les classes sociales, les cultures et les distincts domaines de la société étaient comme un gouffre béant, sans fond et qui, à son grand dam, ne cessait de se creuser à chaque jour qui s’écoulait. Les événements se succédaient, la ville sombre et sinistre mais pleine d’opportunités et de gens bien changea à des pas titanesques. La Folie, l’Avidité, la Jalousie, la Peur, l’Ignorance… la Violence, la Corruption et le Pouvoir. Des grands fléaux qui rongeaient Gotham dès l’intérieur, comme un cancer, faisaient que ce qu’il y avait de bon en autrui soit assombri ou dévoré…

Détournement de fonds… Meurtres… Blackgates… Arkham… Justiciers… Aliens…
Des noms, des visages, des crimes et des doutes qui revenaient de façon récurrente, comme une comptine persistante. Feriel était dépassée et l’aube n’était plus un signe d’espoir pour les citoyens : les aurores apportaient des nouvelles horreurs. Les méfaits des criminels conventionnels furent rapidement éclipsés par des individus et des groupes à chaque fois plus destructeurs. Et encore, certains ne faisaient ce qu’ils faisaient que parce que ça semblait amuser, les distraire. Ils se plaisaient à insuffler le Chaos et/ou n’agissent que dans leurs propres intérêts. Gotham était un théâtre de marionnettes et n’importe qui, n’importe quand, pouvait trébucher avec les fils et mourir sans même savoir pourquoi.

Certes, c’était une ville très dangereuse, mais les évadés d’Arkham et la forte criminalité étaient le moindre des soucis pour les Al-Kamar. Le plus gros problème demeurait la crainte qu’on découvre leur secret, le secret de Leïla et qu’on l’emporte pour lui faire va savoir quoi. C’était peut-être de la paranoïa mais, dans un monde comme le nôtre, rien n’est impossible. Les humains sont des créatures avides et égoïstes qui peuvent tout faire au nom de la Science ou de l’Argent – bien qu’il y ait des exceptions. D’un autre côté, le simple fait d’avoir des capacités surhumaines pouvait faire qu’on la classe chez les individus dangereux à tort. Qu’elle soit innocente ou pas, on s’en moquerait : elle était différente, elle n’était pas entièrement humaine donc imprévisible.

Si la jeune femme était plutôt réservée malgré tout, c’est parce qu’elle connaissait bien la nature humaine. Elle ne jugeait personne, en général, et traitait tout le monde avec respect. Encore est-il, elle était de l’avis de son père car elle savait parfaitement comment étaient les scientifiques, car elle habitait avec un depuis toujours. Même si son géniteur était fiable et qu’il ferait tout ce qui serait dans son pouvoir pour la protéger – malgré sa condition physique. La réussite, le pouvoir et la connaissance entraînent l’ivresse, l’aveuglement… la folie… Les fous lucides sont les plus dangereux et la ville en avait pas mal, mine de rien.

Amine Al-Kamar était très malade et il n’avait pas un boulot décent, mais il aurait tout plaqué pour partir avec sa fille comme ils le faisaient autrefois, notamment lorsque la brunette avait des petits dérapages – par exemple, faire preuve de plus de force qu’elle ne devrait, éviter les liquides indiscrètement et fuir dès que quelque chose venait à l’éclabousser quand elle était en public. Feriel, néanmoins, s’y était opposée parce qu’elle voyait bien son père n’était pas en condition de faire un quelconque voyage. Elle aurait pu partir et recommencer sa vie ailleurs, elle. Son père lui avait dit de le faire en cas de danger mais… comment pourrait-elle abandonner sa seule famille ? L’homme qui avait pris soin d’elle et qui l’avait chérie pendant toutes ces années ? Elle l’aimait et le respectait. Raisons pour lesquelles elle ne pouvait guère se résoudre à l’abandonner… comme sa mère l’avait fait avec eux : il avait besoin de sa fille comme elle avait besoin de son père.


Que dévient-elle ?

Feriel vit au jour le jour, jonglant entre ses jobs diurnes, son foyer, son père et ses différents clients nocturnes. Malgré son hybridation, elle était fière d’avoir réussi réussi à mener une vie tout à fait normale et plutôt tranquille, malgré ses quelques maladresses. Bien qu’elle soit une bonne employée, ses contrats ne durent pas plus de quelques mois puisqu’elle cherche uniquement des emplois par heures ou à mi-temps dans des tranches horaires relativement strictes et c’est pourquoi elle doit régulièrement en changer. Hélas, ce ne sont pas les seules raisons : l’argent est le moindre des soucis, actuellement. Si elle venait à déraper, si elle faisait une erreur, pour moindre qu’elle soit, tout ce qu’elle avait réussi à construire pourrait s’effondrer aussitôt. Il suffisait de croiser une mauvaise personne ou d’être au mauvais moment et au mauvais endroit.

Elle ne voulait pas créer des habitudes, des routines. Malgré son calme apparent et ses sourires, malgré le fait qu’elle semble aussi naturelle et détachée, elle avait peur – bien entendu. Elle ne montrait rien mais, il était clair que c’était une femme plutôt évasive, même si elle semblait être très sociable. Elle ne devait pas être prévisible, elle devait être aussi peu accessible que possible car toute information à son sujet pouvait être utilisée à son encontre. Ce n’était plus seulement question de ne pas être humaine, mais de fréquenter des gens de différents domaines avec des différents codes d’éthique, pour ainsi dire…

Ainsi, Leïla ne pouvait que fermer les yeux sur cette réalité qui ne lui convenait point et se faire plus discrète. Sa situation pouvait changer à tout moment, on pouvait lui prendre ceux qui lui étaient chers, tenter de s’en prendre à elle à cause de sa différence ou de ce qu’elle savait... Les humains n’étaient pas prêts pour connaître l’existence des autres créatures qui vivaient parmi eux, dans ce monde qu’ils s’étaient appropriés depuis des millénaires. Il n’y avait qu’à voir comment ils avaient traité Superman dans ses débuts, entre autres. De son côté, Feriel tente d'appliquer la Justice au sens d’origine et telle que la Nature le ferait : elle tente, à sa façon, de rétablir un certain Équilibre, l'Harmonie - c'est pourquoi elle ne fait pas que le bien, du point de vue de la société. Elle fait de son mieux pour agir à son échelle car elle a bien conscience qu'elle ne peut pas faire grande chose pour changer la société dans laquelle elle vit - surtout, si on refuse son aide.

Actuellement,  elle est à la recherche d’un nouvel emploi, plus stable et/ou mieux payé, où on ne lui pose pas trop de questions. Il lui arrive de chanter et jouer çà et là, ce qui semble lui plaire : ça la défoule, la détend. Et, de temps à autres, quand elle sature ou qu’il y a trop de mouvement en ville, elle se permet de s’éclipser et d’aller patauger dans la mer jusqu’à ce que la situation se tasse un peu. Même si son père a fait aménager une grande piscine au sous-sol de leur demeure mais, parfois, Feriel a besoin de retourner à ses origines, à l’océan.

Gotham a toujours été une ville qui faisait surgir les plus sombres secrets et facettes d’autrui… Parviendra-elle à garder les siens ? Elle fait de son mieux pour que ce soit le cas. Son père est le seul à connaître sa nature, pour l’instant, il a mené et mène encore des recherches à son sujet et au sujet d’Atlantis, prenant parfois le temps de l’étudier, elle et ses capacités. Si cela venait par malheur à révéler, serait-elle en mauvaise posture ou… au contraire : serait-elle vue comme une justicière ? Il n’y a que le Temps qui pourra nous le dire. Au moins, si elle a du mal à se projeter dans le futur, une chose est claire dans son esprit : un jour, elle aimerait pouvoir aller à Atlantis et/ou rencontrer ses congénères.



POUVOIRS & HABILITÉS

Les Atlantes sont une branche de l'humanité biologiquement adaptée à un environnement sous-marin. C’est pourquoi ils peuvent respirer sous l'eau et survivre aux hautes pressions présentes dans les fonds océaniques. Cependant, ils ne peuvent survivre que peu de temps hors de l'eau mais, grâce à son hybridation, notre jeune femme le peut et sa physionomie se voit quelque peu modifiée par rapport à ses congénères. Un Atlante normal possède une force, une vitesse, une endurance ainsi qu'une résistance surhumaines, à cause des fortes contraintes de pression dans le milieu subaquatique. De ce fait, bien que la plupart des individus possèdent ces caractéristiques, le sang qui coule dans les veines de Feriel fait d’elle une surfemme, mettant à sa disposition des capacités physiques aussi impressionnantes que celles d’un Atlante moyen.
Amphibie : Feriel peut respirer sous et hors de l'eau. Néanmoins, contrairement à un atlante normal, elle peut demeurer immergée que quelques jours sans avoir à en subir les conséquences de la pression et suffoquer. Elle peut parfaitement survivre dans la surface, contrairement aux Atlantes normalement constitués, mais supporte mal les températures très hautes dans un milieu sec. Elle a besoin de s’hydrater régulièrement, dans ce cas-là. De plus, notre brunette possède de l’ADN Tritonien, les atlantes pourvus de queues de poisson ou d’autres appendices aquatiques qui ont inspiré les mythes des sirènes. De ce fait, une fois dans l’eau, elle possède une longue queue de poisson aux écailles dorées et quelques nuances d’orange, irisées, ainsi que des nageoires fines ayant l'apparence de voiles translucides. Sa queue disparaîtra une fois dans la surface, dès que sa partie inférieure aura séché. Elle évite de sortir les jours de pluie parce qu’elle a encore du mal à contrôler son changement dans la surface puisque les volumes abondants d’eau peuvent tromper son corps et l’inciter à se transformer. Si on lui asperge de l’eau, ce n’est pas grave, mais, si ses jambes ou ses mains sont visibles, quelques écailles pourraient apparaître sur sa peau et trahir sa nature.

Sens améliorés : Ses yeux semblent capables de voir jusqu'à 5 500 fathoms de distance – environ 10 060 mètres, sous l’eau, là où la lumière ne perce plus. Elle est complètement nyctalope, si bien dans comme hors de l’eau. De plus, elle possède une ouïe et un odorat très supérieurs à ceux des humains, lui permettant de sentir et d’entendre à des kilomètres, bien que son ouïe ne puisse rivaliser avec celle de Superman, dans l’eau, elle est capable de se mouvoir par écholocalisation et de percevoir les appels d’autres créatures à l’autre bout de l’océan comme bon nombre d’animaux vivant dans le milieu océanique. Elle perçoit des ultrasons d’un seuil très significatif.

Force et endurance surhumaine : Par rapport à ses congénères atlantes, nous pourrions dire qu'elle est physiquement faible. Très faible, mais son endurance est propre de son âge, son sexe bien qu'elle aurait certainement besoin d’entraînement pour mieux les exploiter. Si elle n'est pas capable de soulever autant de poids que ses congénères, elle peut tout de même lever quelques hectokilos - sans pour autant être capable de lever une voiture par dessus sa tête. Par ailleurs, grâce à de l'entrainement, elle serait capable de se propulser et faire des sauts aussi longs que larges, si bien dans l’eau comme dans la surface. Actuellement, elle a plus ou moins les mêmes maîtrises qu'une athlète ou gymnaste humaine avec les capacités propres à sa race. Encore est-il, si elle est déshydratée, elle perd progressivement des facultés.

Résistance surhumaine : Sa physiologie lui permet de résister à des impacts capables de tuer un humain normal. De ce fait, elle peut résister aux fortes pressions présentes sur le plancher océanique, là où les formes de vie sont très restreintes, mais... contrairement à ses congénères, elle ne peut pas y demeurer indéfiniment; comme mentionné tantôt, elle ne peut pas rester dans les eaux profondes que quelques jours avant de ressentir les effets nocifs de la pression - douleurs, faiblesse physique, migraines, nausées, vue trouble, etc. Les armes blanches ne supposent pas toujours une menace et, bien qu’elle puisse survivre aux tirs par balles jusqu’à un certain calibre, les armes plus lourdes ou spéciales peuvent avoir raison d’elle. Il arrive que les balles de calibres conventionnels la faire saigner, mais ne parviendront pas toujours à pénétrer ses muscles. Ceci dit, la douleur serait intense. Et, même les armes de petit calibre lui feraient effet d'un bon coup de poing - pouvant même lui faire perdre l'équilibre, en fonction de l'endroit où on la toucherait, sans pour autant abîmer ses tissus.

Vitesse et réflexes surhumains : Feriel a des réflexes supérieurs et peut se déplacer normalement à 120 km/h sous l'eau et à peine moins à sa surface. Dans des cas d'urgence extrême, elle peut dépasser cette vitesse. Elle est plutôt rapide sur terre, mais ce n’est pas comparable à sa vitesse en milieu aquatique et elle ne meure pas moins maladroite.

Hydrokinésie : Comme certains de ses semblables, et grâce au patrimoine génétique de sa mère, elle est en mesure de maîtriser l’élément aquatique. Elle est très créative, pouvant donner forme à l’eau, hydrater et déshydrater quelque chose ou quelqu’un comme en user si bien offensivement que défensivement. Elle ne peut pas contrôler la neige ou la glace et elle a besoin d’eau pour pouvoir user de ce pouvoir.

Empathie : À défaut d’être douée de télépathie, comme les atlantes normaux, elle est en mesure de percevoir les ressentis d’autrui et de transmettre les siens. Ce don lui permet de mieux comprendre son entourage et de percevoir les intentions hostiles.

Comme mentionné, elle a cruellement besoin d'entrainement pour améliorer ses capacités et les maîtriser en bonne et due forme mais, également. Étant autodidacte et n'ayant pas pu profiter de la présence de sa mère, l'utilisation de la plupart de ses capacités la fatiguent rapidement - notamment, quand ça concerne l'hydrokinésie ou qu'elle souhaite manipuler le flux des émotions grâce à l'Empathie. De plus, puisqu'elle ne sait pas se servir correctement de ses pouvoirs, elle évite de s'en servir. Elle a eu des mauvaises expériences et des maladresses, raisons pour lesquelles elle préfère s'en abstenir.



IRL !!!

Pseudo : Suzukihotaru ou Amerlyllian
Tu as quel âge ? sur les 24 !
Fréquence de connexion Tous les jours, sauf en cas d’imprévu ou autres.
Tu nous as trouvé où ? Je vous connaissais déjà mais via des membres que je suis venue !
Que penses-tu du forum ? Il m’a l’air super :B J’aime beaucoup votre design~
T'as un autre compte ? Lequel ? Nope !
Code de validation Vu par


 Never-Utopia par Koalz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1856-between-light-and-shadows-feriel-l-al-kamar#28804 http://legendsofdc.creationforum.net/t1869-chroniques-d-une-sirene http://legendsofdc.creationforum.net/t1868-a-siren-s-relationships http://legendsofdc.creationforum.net/t1880-arcs-narratifs-de-feriel
avatar
DEATHSTROKE
Messages : 634 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8320

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 19:28

Bienvenu^^

Tu devrais intéresser à deux, de mes perso Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
Membre de LOD
Messages : 359 Age du joueur : 24 Crédits : Raudha Athif Batarangs : 1900

Feuille de personnage
Nom de Code: /
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 20:25

Coucou <3
Merci~♪

Owi ! J'ai hâte d'être validay~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1856-between-light-and-shadows-feriel-l-al-kamar#28804 http://legendsofdc.creationforum.net/t1869-chroniques-d-une-sirene http://legendsofdc.creationforum.net/t1868-a-siren-s-relationships http://legendsofdc.creationforum.net/t1880-arcs-narratifs-de-feriel
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 20:47

Bienvenue Feriel et amuses-toi bien parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Mistress of The Dark
I can make some crazy things, like you cannot imagine ! Messages : 203 Age du joueur : 23 Crédits : Elyxir, XynPapple, Passylove, DANDELION Batarangs : 1830

Feuille de personnage
Nom de Code: Zatanna
Multi-Comptes: Megan Morse
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 20:55

A nouveau je te souhaite la bienvenue !

Et je suis agréablement surpris par le choix de sexualité de ton perso ( c'est nouveau c'est cool ça ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t937-zatanna-mistress-of-magic http://legendsofdc.creationforum.net/t1188-the-zatanna-s-history http://legendsofdc.creationforum.net/t968-fiche-de-liens-d-une-heroine-pas-trop-reussie http://legendsofdc.creationforum.net/t1189-arcs-narratifs-de-zatara-zatanna
avatar
Membre de LOD
Messages : 359 Age du joueur : 24 Crédits : Raudha Athif Batarangs : 1900

Feuille de personnage
Nom de Code: /
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 21:00

Mow~
Merci beaucoup, les filles =D

Viii ! Ya pas beaucoup de monde qui connait o/
Contente que ça plaise~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1856-between-light-and-shadows-feriel-l-al-kamar#28804 http://legendsofdc.creationforum.net/t1869-chroniques-d-une-sirene http://legendsofdc.creationforum.net/t1868-a-siren-s-relationships http://legendsofdc.creationforum.net/t1880-arcs-narratifs-de-feriel
avatar
QUEEN OF ♔ GOTHAM
Messages : 118 Age du joueur : 23 Crédits : Freesia Batarangs : 440

Feuille de personnage
Nom de Code: HARLEY QUINN
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 21:13

BIENVENUE.
et bon courage pour ta présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1813-harley-quinn-reporting-for-duty-sir#28136
avatar
Son of Atlantis
Messages : 225 Age du joueur : 30 Crédits : trumblr Batarangs : 2320

Feuille de personnage
Nom de Code: Aqualad
Multi-Comptes: Raylan H.Green
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 22:20

Bienvenue à toi o/

Très content de voir une atlante de plus ici vraiment !!!

Bon courage pour ta fiche !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1666-kaldur-ahm-aqualad-tout-simplement http://legendsofdc.creationforum.net/t1680-les-aventures-d-aqualad#25522 http://legendsofdc.creationforum.net/t1679-aqualad-liens#25520 http://legendsofdc.creationforum.net/t1682-arc-narratif-d-aqualad#25535
avatar
Membre de LOD
Messages : 359 Age du joueur : 24 Crédits : Raudha Athif Batarangs : 1900

Feuille de personnage
Nom de Code: /
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 22:22

Merciii~♪
Vous m'en voyez ravie ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1856-between-light-and-shadows-feriel-l-al-kamar#28804 http://legendsofdc.creationforum.net/t1869-chroniques-d-une-sirene http://legendsofdc.creationforum.net/t1868-a-siren-s-relationships http://legendsofdc.creationforum.net/t1880-arcs-narratifs-de-feriel
avatar
PDG LexCorp✘Injustice Team
Messages : 676 Age du joueur : 26 Crédits : Rosenboss Batarangs : 1460

Feuille de personnage
Nom de Code: Aucun
Multi-Comptes: Aucun
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 22:51

Bienvenue sur le forum Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1227-lex-luthor-montaigne-said-obsession-was-the-wellspring-of-genius-and-madness http://legendsofdc.creationforum.net/t1239-rp-de-lex http://legendsofdc.creationforum.net/t1238-lex-evil-is-a-point-of-view#15763 http://legendsofdc.creationforum.net/t1241-arcs-narratifs-de-lex-luthor
avatar
Membre de LOD
Messages : 359 Age du joueur : 24 Crédits : Raudha Athif Batarangs : 1900

Feuille de personnage
Nom de Code: /
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Ven 16 Fév - 22:52

Merci beaucoup, Lex =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1856-between-light-and-shadows-feriel-l-al-kamar#28804 http://legendsofdc.creationforum.net/t1869-chroniques-d-une-sirene http://legendsofdc.creationforum.net/t1868-a-siren-s-relationships http://legendsofdc.creationforum.net/t1880-arcs-narratifs-de-feriel
avatar
King of Atlantis
Messages : 663 Age du joueur : 32 Crédits : Chris Hemsworth Batarangs : 2220

Feuille de personnage
Nom de Code: Aquaman
Multi-Comptes: John Constantine / Lénore Dunkel / Arisia
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Sam 17 Fév - 8:41

Bonjour et bienvenue.

Nous aurons fort à parler l'un l'autre d'ici peu.

Bon courage pour terminer ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1665-un-royaume-n-est-rien-sans-la-presence-de-son-roi-arthur-curry http://legendsofdc.creationforum.net/t1705-conquetes-du-roi-des-sept-mers#26051 http://legendsofdc.creationforum.net/t1698-le-roi-d-atlantis-arthur-curry#25944 http://legendsofdc.creationforum.net/t1697-arcs-narratifs-de-arthur-curry#25936
avatar
TEAM TITANS
Messages : 249 Age du joueur : 23 Crédits : Twizzle Batarangs : 1130

Feuille de personnage
Nom de Code: Raven
Multi-Comptes: Shayera Hol
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Sam 17 Fév - 16:05

Bienvenue ! Personnage intéressant, j'ai hâte de voir ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t966-azarath-metrion-zinthos-rachel-roth-raven http://legendsofdc.creationforum.net/t1009-raven-journal-de-bord http://legendsofdc.creationforum.net/t1010-raven-portraits http://legendsofdc.creationforum.net/t1008-arcs-narratifs-de-raven http://theskyclans.forumactif.com/
avatar
Membre de LOD
Messages : 359 Age du joueur : 24 Crédits : Raudha Athif Batarangs : 1900

Feuille de personnage
Nom de Code: /
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Sam 17 Fév - 16:06

Coucouuu !
Merci beaucoup, Rachel =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1856-between-light-and-shadows-feriel-l-al-kamar#28804 http://legendsofdc.creationforum.net/t1869-chroniques-d-une-sirene http://legendsofdc.creationforum.net/t1868-a-siren-s-relationships http://legendsofdc.creationforum.net/t1880-arcs-narratifs-de-feriel
avatar
ADMIN ♔ NAUGHTY CAT
Messages : 3405 Age du joueur : 27 Crédits : Thundered Batarangs : 4190

Feuille de personnage
Nom de Code: Catwoman
Multi-Comptes: Jason Blood
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    Lun 19 Fév - 15:26


       

       
Félicitations Feriel ! Tu es validée !

       

       
     
   

        J'ai toujours apprécié les personnages exotiques, et Feriel apporte un délicieux vent de fraîcheur sur le forum Very Happy
Ta fiche est très complète, et je te remercie d'avoir tenu compte de nos demandes pour équilibrer les capacités de ton personnage. Avec les atlantes déjà joués sur le forum, je ne doute pas que Feriel progressera à bon rythme, dans l'apprentissage de ses facultés  Wink


        Bravo, tu es donc désormais validée ! Tu remportes 50 Batarangs ! Il ne te reste plus qu'à trouver ta place sur le forum et pour cela tu pourras bien sûr compter sur le staff mais aussi sur nos membres qui t'accueilleront, à ne pas en douter, comme il se doit. Tu fais désormais partie de la grande famille de L.O.D. et nous te souhaitons encore une fois la bienvenue parmi nous !

        Pour le bien de ton intégration, voici quelques liens qui pourraient t'être bien utiles :

        - ICI, tu pourras gérer ta fiche de liens et ainsi agrandir ton entourage !

        - ICI, tu pourras gérer ta fiche de RP et ainsi te lancer plus facilement dans l'arène !

        - ICI, tu pourras trouver l'explication de notre système de points, les "Batarangs" !

        - ICI, tu trouveras les Quartiers Généraux où tu pourras choisir de t'inscrire à un Sous-Groupe (Justice League, Team Titans, Injustice League, Suicide Squad).

        - ICI, tu pourras participer aux intrigues proposées par le Staff et ainsi faire avancer l'histoire du forum !

        - ICI, tu pourras participer à l'animation des "Carnets Défis" et ainsi remporter tout un tas de Batarangs !

        - ICI, tu pourras faire des demandes diverses et variées pour améliorer ton expérience de jeu sur LOD !

        - ICI, découvres notre système d'Arcs Narratifs obligatoire afin que tu puisses laisser ta marque dans l'Histoire de LOD !

        - ICI, découvres notre animation "Breaking News" pour mettre en valeur tes RP sur la Page d'Accueil !

       - ICI, tu pourras demander une galerie d'avatars entièrement réservée à ton personnage !

       
     
   
Bon jeu parmi nous et à très vite !
       

       

       
 C O D E ️️ W H A T S E R N A M E .

       

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t336-the-cat-burglar-of-gotham http://legendsofdc.creationforum.net/t345-les-promenades-de-selina-kyle http://legendsofdc.creationforum.net/t344-coffre-fort-social-de-selina-kyle http://legendsofdc.creationforum.net/t987-arcs-narratifs-de-selina-kyle
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows    

Revenir en haut Aller en bas
 
Feriel L. Al-Kamar - Between light and shadows
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vickers Light Tank Mk.VI - 1st Armoured Division B.E.F. 1940
» ORCA F3J (F3B light au vu de la rigidité)
» Cruzcampo Light
» Light-painting avec un iPad!
» [~SPOILS"~] La psychologie de Light/Kira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Carnet des Joueurs :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: