Partagez | 
 

 Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Sam 27 Jan - 12:18






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Métropolis, la célèbre ville de l’Homme d’Acier, de l’Ange Gardien de Métropolis, du protecteur de la Terre, de l’Univers, Gardien… Au puis zut ! Il y avait tellement de surnoms absurdes pour un type se baladant en collant bleu avec une cape sur le dos. Me demande bien ce que les filles pouvaient lui trouver à ce gus au combien louche. Et puis bref, on n’était pas là pour lui. De toute manière pour moi, c’était juste un type qui se la jouait, amoureux de la gloire et des caméras. Et cette ville se voulant au combien belle, était aussi gangrénait par la corruption que n’importe quelle autre. Et tant mieux, sinon Ravager et moi serions au chômage. Mais comme on le disait parfois, le bien et le mal avait besoin de l’autre pour exister. Et il y avait nous, qui n’étions ni pour l’un ni pour l’autre, mais tel des Némésis, veillant à l’équilibre. C’est beau, je devrais l’écrire quelque part tiens.

Après les derniers événements, on pourrait penser que j’aurais voulu prendre ma retraite. Changer de vie et de projet. Je le pensais à un moment, mais j’avais bien trop de responsabilités à faire. Mais du changement, il y en a eu. Après, je ne pouvais pas trop dire quoi, pour le moment, c’était minime, mais je sentais que cette grosse révélation en moi, m’avait métamorphosé. Il fallait attendre pour voir quoi. Et le boulot, ça aidait pas mal à réfléchir. Et parlant de bosser, Rose et moi étions sur un très beau contrat. Je n’avais pas oublié la promesse faite à ma fille, une mission où il y aurait un peu plus d’action avec une explosion à la fin. Ma boite mail sur le darknet était remplit de demande d’aide. De personnes peu recommandables étant prêt à mettre le prix fort pour louer nos services. Il n’y avait donc qu’à choisir ce dont j’avais besoin.

Nous roulions en pleine nuit, dans le pickup, nous dirigeant vers les limites de la ville. Notre duo devait emporter avec nous le plus de matériel possible, car on avait reçu la permission de nous « amuser ». Mains sur le volant, je regardais la route qui nous menait à la frontière. Au revoir les beaux bâtiments modernes de la ville, on arrivait dans les coins reculaient qui attiraient pas mal la mauvaise graine. Pourtant, l’endroit semblait encore bien occupé, avec toutes ces voitures qui circulaient et ses piétons qui s’animaient.

"Tu ne diras pas que ton vieux père ne tienne pas ses promesses."

Avec ceux qu’on avait à faire, il était clair que je ne me fichais pas de ma partenaire. Le deal était simple. Deux sociétés, inutiles de dire à quel point elles étaient corrompues, se faisaient la guerre ici. L’une d’elle nous a donc engagé pour faire sauter un entrepôt appartenant à sa rivale, où se trouvait armes, marchandises, etc. Cela porterait un coup presque fatal à sa rivale. Et on avait permission de se débarrasser de toutes personnes sur les lieux, tout membre de la seconde organisation pouvait être supprimé. De quoi réduire l’armée adverse. Et vue la récompense à la fin, c’était le job parfait. Si Rose trouvait à redire, je ne serais plus quoi faire, à part l’enfermer dans sa chambre et la réduire au pain sec et à l’eau plate pour la calmer. Je plaisantais, bien entendu. Enfin…

Passant un grand grillage ouvert, nous entrions dans une zone industrielle qui avait des allures de film post-apocalyptique. Il ne manquerait plus que des zombis ou des mutants, de quoi faire passer le temps en s ‘entrainant. Phares éteint, je nous garais derrière un vieux bâtiment condamné, se trouvant non loin de l’entrepôt qui devait partir en fumée. De tous, c’était celui qui était éclairé, et en meilleur état. Pas mieux pour marquer la cible.

"Ca y est, on se prépare. Tu as vraiment tout ? J’espère que tu n’as pas oublier les munitions à la kryptonite ou les leurres. Batman est sans nul doute gonflant, mais Superman est pire. Alors s’il se tape l’incruste, faudra agir."

Je ne doutais pas que Rose avait tout prévu, c’était surtout l’idée que Supercollant nous tombe dessus qui me dérangeait. Je n’avais pas peur de lui, je pouvais l’affronter sans problème. Mais il pouvait gâcher la fête et venir nous ralentir. Un peu comme le gars lourd qui venait vous dérangeait pendant que vous bossiez pénard. Si on nous avait demandé à nous de faire ce taff, c’était uniquement à cause de Superman. Il fallait une équipe exceptionnelle pour venir à bout d’un homme exceptionnel. Loin de moi de me vanter, juste je savais mes capacités, mais je restais prudent. Ce qui m’aidait à remporter mes victoires, en plus de mes dons et mon expérience, était de me dire que je pouvais perdre.






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mar 30 Jan - 13:20

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! ••• Il est temps.
Si depuis leur discussion, son père lui avait enfin lâché la bride sur quelques contrats en solitaires, dans lesquels elle avait pu s'illustrer notamment au Canada et à San Francisco, la promesse qui lui avait fait n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Faire enfin un baptême du feu digne de ce nom au côté de son père, l'homme le plus dangereux du monde, et signer RAVAGER dans le sang des dommages collatéraux. Avoir enfin la reconnaissance qu'elle attendait, et marquer définitivement le monde du mercenariat de son nom. Elle en rêvait depuis des années, et enfin, c'était l'heure de frapper. L'excitation combinée au sérum l'avait privé de quelques heures de sommeil ces derniers jours, mais l'adrénaline était là, prête à exploser dés qu'il serait l'heure de frapper.
Qui dit préparation, dit entraînement en conséquence, et Rose se plia volontiers aux exigences que pouvaient demander une mission pareille. Slade était un mentor exigeant, mais aussi probablement l'un des meilleurs possibles. Jamais Rose n'avait rechigné à s’entraîner durement avec son père, bien au contraire, mais en sachant ce qui les attendait sous peu, elle avait redoublé d'effort, si cela était encore possible.

Le jour J avait été accueillit avec une impatience très difficilement contenue, encore plus quand les immeubles de Metropolis apparurent depuis les fenêtres de la voiture, et encore plus quand ils s'éloignèrent vers les recoins sales de la banlieue de la ville. En temps normal, Rose aurait probablement trouvé plus de charme à Gotham, mais dans son état actuel, elle ne put même pas faire attention à la ville de l'Homme d'Acier : C'était juste un passable obligé avant le reste.

Malgré son enthousiasme presque enfantin, le professionnalisme de Rose ne s'en trouva pas froissé, une nécessité pour une mission pareille. Ils étaient en terrain ennemi, avec une épée de Damoclès au dessus de la tête, en la personne du plus célèbre alien au monde. Et si le sérum était ravi d'une telle chose, Rose, elle, savait qu'il ne s'agissait pas de faire une bêtise hautement préjudiciable. Pas forcément pour elle, pour la réputation de son père. Pour Rose, plus que sa vie, c'était le nom de Deathstroke qui était en jeu, et celui de l'honorer pour oser siéger à ses côtés. Ce soir, il la lâchait sur le monde comme un éclair furieux et incontrôlable, et elle s'était juré d'être digne de lui.

« Un peu, ouais! » Fanfaronna-t-elle, en sortant leur lourd arsenal du coffre. « C'est beaucoup trop cher et chiant à trouver pour que j'oublie. » Et pourtant les Wilson étaient pas vraiment du genre à pleurer pour des questions d'argent. Quand même bien ils n'étaient pas les Wayne, ils avaient largement de quoi racheter la Pologne, la raser, et faire construire trois disneyland dessus. Mais La kryptonite? Ça coûtait trois fois le PIB du Pays-Bas juste d'en chercher. Et on ne peut pas dire qu'ils avaient pu en faire bombance, tout juste quelque balles qui auraient presque leur place dans un musée tellement elles étaient rares et précieuses. Heureusement que le meilleur mercenaire au monde avait ses sources.

Elle se prépara sans plus de cérémonie, armure et uniforme pour l'occasion en inspectant une nouvelle fois leur attirail. Deathstroke avait mit les petits plats dans les grands pour l'occasion. Le stock avait été ravitaillé ras-la-gueule, et vu le lieu de l'escarmouche, il y avait largement de quoi se servir sur place. Le contrecoup c'est que les types en face pouvait faire la même, chose qu'ils ne gênerait pas de faire, quand un duo armé jusqu'aux dents se tiendrait là, prêt à leur faire pleuvoir l'enfer dessus.

Il restait cependant un dernier détail à régler. D'une simple pochette qui payait pas de mine, rose en sorti son kit habituel pour sa piqûre quotidienne. Un passage obligé qu'elle répugnait à exécuter. Mais aujourd'hui, se fut-elle qui s'avança, seringue à la main vers son père, quand d'habitude c'était lui qui devait insister lourdement pour qu'il le fasse. À action démesurée, réaction proportionnelle : le sérum serait d'une aide non négligeable ce soir.

« Tu permets? » Fit-elle en lui montrant la seringue, et en désignant le bras de son paternel, lui demandant implicitement si aujourd'hui elle pouvait faire elle-même la prise de sang sur lui, qui était requise pour sa dose. Rose voyait ça aussi comme un test de confiance mutuelle. Une façon d'enterrer un peu la hache de guerre entre eux. Lui montrer qu'elle acceptait sa sentence du sérum quotidien, même si c'est douloureux, même si ça l'ampute de toute chance d'avoir un jour une vie normale. Le geste est loin d'être anodin et sans symbolique, elle espérait juste que ça changerait son avis sur elle, même juste un peu.

Son air est décidé car elle l'est, actuellement. L'Adrénaline, l’excitation, la soif de sang, ont prit contrôle d'elle : elle sait ce qu'elle veut, et c'est marcher dans les pas de son père, honorer l'affaire familial. Plus tard, elle repensera à ceux qu'elle a eu l'occasion de rencontrer récemment, en civil ou pas, et elle sera peut-être moins certaine de ses choix. Parce qu'elle est jeune, seule et indécise. Parce que pour la première fois depuis longtemps elle a une fenêtre ouverte sur le monde. Mais pour les bienfaits de la mission, la fenêtre doit être fermée hermétiquement quelques instants.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mer 31 Jan - 13:31






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Ravager était donc paré pour le combat. Et oui, rien que les munitions contre l’homme d’acier coûtaient assez chères. Niveau argent, on était plus que confortable, mais ces petites choses pouvait rachetaient un pays. Alors, en perdre une seule, et c’était ma fureur qu’on devra affronter. Mais Rose n’était pas du genre tête en l’air. Consciencieuse, elle prenait autant soin de notre matériel que moi. Donc, je n’avais pas à avoir peur de voir la facture ce saler à cause d’elle. Tiens, si cela devait arriver, je pourrais sans doute m’amuser à le retenir sur son argent de poche. De quoi lui faire une sale petite crise bien énervante. Mais non en fait. Par contre, elle me surprit en prenant les devants, me montrant son intention de recevoir son « traitement » maintenant et d’elle-même. D’ordinaire, je devais presque la forcer, elle râlait et moi, je la piquais au bras. Mais là, elle se montrait bien plus coopératif, en demandant avant. J’essayais de retenir un sourire, mais il s’esquissa au coin de mes lèvres. Mais je le cachais de suite sous mon masque.

Bien que je trouvasse cela bizarre au début, je ne trouvais qu’une explication à son comportement. Elle voulait que la mission se passe à merveille, sans bavure. Ayant tenu ma promesse, Rose devait être aussi excitée qu’une gamine à qui son père à emmener à Disneyland pour le Week-end. S’était aussi sans doute une manière d’exprimer sa reconnaissance. Bien que j’aimerais faire autrement pour elle, l’injection se passera au moins sans injures et cris. Alors, sans dire un mot, j’y procédais.

Une fois chose faite, nous nous dirigions vers le lieu de la mission. Avant toute chose, il était d’usage de suivre une certaine procédure. Déjà, une des plus importantes, tâtée le terrain. Faire de la reconnaissance, étudier les lieux, repérer les points forts et faibles, etc. Et quoi de mieux, que de prendre un peu de hauteur pour faire tout cela tranquillement. Perché sur un des bâtiments voisins, j’utilisais mes jumelles pour voir comment cela se présentait sur celui qui nous intéressait. Il était largement différent des autres. Une sorte d’usine, ressemblant à un paquebot trois-étoiles, un peu vieux et encastrer dans le béton faisant office de sol. Avec toutes ces lumières allumées, on dirait qu’ils faisaient un peu la fête… Et il y avait de nombreux endroits pour entrer ou sortir… Je me demandais si nous avions pris assez d’explosif.

"Des gardes armés… On dirait plutôt une milice."

Je passais mes jumelles à ma fille, pour qu’elle puisse en juger par elle-même. Peut-être verra t’elle quelque chose m’ayant échappé. L’endroit fourmillé d’hommes, et sans doute de femmes, gardant l’endroit. Il s’agissait d’une société se donnait aussi bien à des œuvres louables, qu’à du trafic. Donc ils avaient les moyens pour transformer l’endroit en une véritable forteresse moderne. Cela me rappela la mission en Chine avec Cheetha pour l’Injustice League. Mais l’endroit était plus petit que le labo dans mes souvenirs. Ce qui ne voulait pas dire pour autant plus facile. En plus, il y avait des projecteurs sur le toit, je ne savais pas si j’aimerais me faire voir déjà.

"Je comprends mieux pourquoi, ils permettent quelques tueries. Bon, je te propose d’éviter la grande porte. On va passer par derrière, les prendre par surprise et on fait le nettoyage. Ça te va ?"

Même si on avait le droit à une approche directe, je voulais rester quelque peu prudent. J’avais peur qui si on défonçait la grande porte, on se retrouverait vite assaillit par tous ces gars et qu’ils profitent de la confusion pour cacher ceux qu’on était censé détruire. Ils seront qu’on était là pour les armes et tous ceux qui se cachait dedans. Ils mettront tout à l’abri, du moins une bonne partie… Et j’avais horreur du boulot mal fait, ou même à moitié accomplit. Mais si on utiliser l’effet de surprise, ils auront à peine le temps de faire quoi que ce soit, et nous, on aura le loisir de s’amuser un peu.






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Dim 11 Fév - 18:28

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! •••L’excitation à son paroxysme, Rose en oubliait le traitement silencieux et tout ce qu'elle pouvait reprocher à son père depuis qu'il était entrer dans sa vie sans autre forme de procès. Mais pour être tout à fait honnête, si leur vie de famille était loin d'idéaliser le parfait modèle américain dépeint par la télé, force était de constater que leur relation rencontraient de nets progrès depuis quelques semaines. Outre le fait qu'il lui avait enfin donné le peu de liberté qu'elle réclamait depuis si longtemps, les deux peuvent se vanter d'avoir une relation un tant soit peu plus sereine. Rien d’idéal, mais les crises s'espaçaient sagement, les menaces volaient moins, et ils avaient même de quoi se vanter d'arriver à dialoguer un minimum. Pas de quoi leur faire postuler pour la meilleure famille du monde, mais déjà un environnement plus sain.

Mais Rose était toujours travaillée par les questions sans réponse. Celles sur sa mère s'était vaguement calmé, car la seule capable d'y répondre était six pied sous terre. Mais ses frères? Elle ignorait jusqu'à leurs prénoms. Eux aussi avaient eu l'honneur de mettre un costume et de parader aux côtés de Deathstroke? Elle eut beau chercher de toutes les façons possibles un semblant d'indice sur le sujet, les informations étaient habilement dissimulées. Ça date de bien avant qu'elle n'arrive dans sa vie, et c'était probablement resté caché pour une raison. Ça ne la rassurait en rien, et pourtant finir entre quatres planches de sapin était loin d'être sa prime terreur. Elle était juste sincèrement curieuse de ce qui ressemblait à sa seule famille, et les raisons de pourquoi elle n'aurait jamais la chance de les croiser. D'ailleurs son père n'était pas plus éloquent sur le reste de sa famille. Quid de ses parents? Il avait déjà évoqué son père et l'endroit où il avait grandit, mais pas moyen d'en savoir plus. Et pas moyen de soudoyer Wintergreen, qui avait déjà toutes les peines du monde à maintenir la famille à flot. Quoique l'atmosphère ambiance avait tendance à plus le soulager récemment, à son plus grand plaisir.

Mais pour l'autre : au diable les questions, si d'aventure il en a quoique ce soit à cirer. Rose est concentrée sur sa mission, l'adrénaline, furieuse, qui bat dans ses veines, et le cœur au bord des lèvres. Elle sourit nerveusement sous sa capuche, en suivant son père pour la première étape de la reconnaissance des lieux. Passionnée par les patrouilles désordonnées de leurs malheureux opposants en devenir.

Elle se saisit des jumelles pour observer les lieux, et hocha la tête. « Une milice dans un entrepôt: ils ont tout sur la main pour du ravitaillement immédiat quand on leur tombera dessus. Probablement des armes lourdes dissimulées dans un coin aussi. » Fit-elle, mais non pas sur un ton d'avertissement, plutôt extatique et impatiente. Comme une adolescente qui raconte la setlist d'un concert d'un groupe de rock. Ses dents sont découvertes, brûlante d’excitation sous l'annonce du feu à venir, Rose se sent bien, dans son élément. Dans l'élément que son sérum réclame, précisément.

Elle lui rend les jumelles et acquiesce à son plan, même si les débuts en toute discrétion semblent être une torture pour elle, au moins elle avait la satisfaction que bientôt, elle pourrait -enfin!- s'amuser un peu.

« Je te suis. »
Même si la dernière question était plutôt rhétorique : dans ce genre de mission, un plan est selon Deathstroke, où il n'est pas. « T'as une idée de comment on va se traîner jusque là? » Elle s'aventura à proposer une initiative, bien qu'elles étaient régulièrement déclinées par son employeur. « Quitte à les prendre par surprise, autant miner le terrain sur le chemin. Histoire, tu sais... de les saluer en fanfare. » Explique-t-elle en minant une explosion avec les mains.  « Pour les empêcher de s'organiser. Après tout, on est pas ici pour rester discrets longtemps. non? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mar 13 Fév - 9:55






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Cela faisait plaisir à voir ma fille excitée par la mission. On aurait dit qu’elle venait de déballer son cadeau et qu’elle disait avec excitation le contenu de la boîte. Attendez de découvrir le fin mot de cette histoire, ce qui l’attendait à la fin. On ne dira pas que je ne pouvais jouer les bons pères de temps en temps. Oui, bon je l’emmenais faire exploser un bâtiment et couper quelques têtes, mais chacun ses passions. Au moins elle ne me cassait pas les oreilles pour avoir un poney peint en rose ou tout autre bestiole à la maison. Ma générosité avait ses limites aussi. Comme avec Nightwing où j’avais bien voulu le soigner, mais pas être au petit soin. Non mais il ne fallait pas oublier qui j’étais tout de même.

Reprenant les jumelles, me disais dans mon fort intérieur "Restes zen Slade, zen, zen, zen ! C'est pour la petite, c'est normal." Non, mais je n’étais pas contre un feu d’artifice, mais les mines ce n’était pas donné. Surtout que notre stock… Et bien, j’avais pris ce qui me semblait bon pour faire exploser tout l’endroit et il ne fallait pas tout gaspiller dans une rue. Je ne me voyais pas dire à l’employeur "Mission accompli, on a fait sauter la rue." "Ah ? Et l’entrepôt ?" Mais je n’étais pas contre quelques compromis. Après tout, n’étais-je pas une sorte d’homme d’affaires avec qui on pouvait s’arranger, mais soucieux de respecter le contrat signé ?

"Très bien, mais n'en mets que quelques-unes. Les mines, ca ne pousse pas dans les arbres. Je te laisse t'en charger et je t'attends à la porte de service. Ok ?"

Il fallait avouer que je laissais de plus en plus d’autonomie à Ravager. Car il fallait que je fasse face à l’inévitable, ce que, à la fois rêvaient et redoutaient tous les pères de cette fichue planète. Que son enfant prenne son envol. J’étais persuadé qu’un jour, Rose serait indépendante, traçant sa propre route, prête à affronter la vie. Mais je ne la voyais pas encore prête justement, j’avais beau augmenter les entraînements et la surveiller, le vieux borgne que j’étais ne voyait encore qu’une enfant. Mais c’était le cas de tous les parents non ? J’avais connu Rose tard, bien trop tard pour la voir grandir, et donc, elle était devenue une jeune femme compétente en un clin d’œil. Au moins, je savais que si elle devenait indépendante, elle ne pourrait que me rendre fière, comme avec sa mission à San Francisco.

"Voilà ce que je te propose. Un truc tout bête. Tu passes à gauche, et moi à droite. On se partagera le boulot comme ça. Cela te convient ? Si oui, GO !"

La question qui devait vous trotter était sans doute "Depuis quand Slade demandes-tu l'avis de ta fille et que tu la suis ?" A ça, il existait plusieurs raisons. La première vous l’aurez compris, cette mission était un peu le cadeau d’un père soucieux à sa fille. Deuxièmement, je venais de dire que j’aimerais la rendre un peu plus autonome pour l’avenir, lâchant un peu de lest. Si ça vous ne l’aviez pas compris, c’est que vous n’avez pas écouter. Et troisièmement… Ce point vous serra révéler tout à la fin. Et non, ce n’était pas Noël, c’était bien mieux que ça.






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Sam 17 Fév - 5:05

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! •••Elle n'eut pas à réclamer plus longtemps : Explosion accordée. Parfait. Rose ne prit même pas la peine de dissimuler son sourire enchanté, voire littéralement extatique. Mais pas autant que l'instant précis où Slade lui offrit carte blanche pour les installer elle-même. La proposition sortait tellement de nul part, en net contraste à toutes les précédentes missions, elle s'imaginait déjà chaperonnée comme une vulgaire gamine, à faire le dos rond à un papounet exigeant et absolument insupportable. Et voilà qu'il conclue par lui demander même son avis sur la stratégie d'attaque. C'était probablement une dimension parallèle, ou fréquenter des démons au Canada avait fini par altérer la réalité. Mais tant pis : elle prenait volontiers, et ne chercha pas à comprendre plus que de raison cette nouvelle liberté.

A peine eut-il le temps de lui demandait son avis qu'elle hocha vivement la tête pour aller installer avec zèle ses mines bien aimées. Les mains et les pieds libérés de ses entraves, elle pouvait enfin en profiter pour s'amuser un peu, faire le travail dont elle a toujours rêver. Laisser chanter l'adrénaline, brûler le sérum dans ses veines qui demandait réparation pour tout cet ennui, ce temps gâché, ces chaines qui lui avaient si longtemps brûlés les poignets. Plus être la partenaire de l'ombre, trop risible pour être montrée au grand chose. Elle était une mercenaire aux couleurs de Deathstroke, l'homme le plus dangereux du monde.

Les mines furent placées avec une précision rigoureuse, professionnelle, au nez à et la barbe des sentinelles de la milice. Ses sens de meta humains amplifiés pour marcher dans les pas de ceux qui patrouillaient, plus ou moins distraits par l'ennui. Pour entendre leur mouvements et espionner leurs bouts de conversations. Le plus difficile fut de calmer les mains tremblantes par l'adrénaline, qui manquèrent bien de la faire glisser plusieurs fois, ou de laisser les précieuses mines s'échapper dans un fracas traître. Il lui fallut tout son sang-froid, une ressource bien maigre au demeurant, pour ne pas ruiner ce début de mission qu'elle avait attendu depuis des années.

C'est au point de rendez vous qu'elle retrouva son père comme stratégiquement prévu plus tôt. La porte d'entrée. Précisément au dessus, à l’abri de tout regard indiscret, bien que sous peu ce serait parfaitement superflu. Elle y retrouva son père, et fixa son œil valide dans le sien, le regard ancré, percutant, et qui n'a jamais été plus sûr de lui. Sa main jouait distraitement avec le capot du détonateur, l'ouvrant et le refermant, malgré sa main qui peinait à rester stable sous l’excitation et les effets de la drogue qui parcourait ses veines. Manœuvre aussi dangereuse qu'irresponsable, mais nécessaire pour préserver l'adrénaline, qui menaçait d'exploser à tout moment. Rose serrait les dents et hochait vigoureusement la tête, la mâchoire crispée et le regard fou, juste une étincelle nécessaire pour exploser le volcan qui avait trouvé refuge en elle. Elle n'avait pas ressenti une chose pareille depuis cette triste soirée avec l'incendie. Un seul geste, et impossible de revenir en arrière. De bien des façons. Et pourtant, ce n'était que le début de la soirée. La pierre angulaire de son futur.

« Tu es prêt? » Lance-t-elle à son père, avant de lancer tomber funestement son pouce sur le bouton, sans plus de préavis.

L'explosion retenti immédiatement, suivit d'une lourde et insupportable alarme qui fit tomber le noir absolu sur l'entrepôt, précédée de lumières rouges qui s'agitaient dans toute la bâtisse. L’alerte était lancée, il était temps de rentrer en scène.

Rose, elle, prit une énorme inspiration, comme un plongeur qui sort d'une longue apnée, papillonne des yeux, halète, et lâche le détonateur qui heurte le sol. Les dents enfoncées dans sa lèvre inférieure dans un espèce de sourire, alors que son œil était visiblement humidifié. Quelque chose venait de se passer, quelque part, comme une libération. À la fois la meilleure, et la pire qui soit.

« …Parce que moi... je l'ai été toute ma vie. »

Déjà sa main s'approchait dangereusement d'un de ses sabres, prête à dégainé, prête à devenir Ravager pour de bon, et définitivement prête à oublier Rose.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mar 20 Fév - 10:00






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Qu’il y eut de plus beau pour un père, que de voir son unique enfant heureuse ? Bien entendu, je ne sautillais pas de joie et ne lâcher pas des mots débiles pour exprimer ma gaîté du moment. Mais le cœur y était. Mon cœur était sans doute une armoire à glace, mais mon cœur lui, continuait de ressentir des émotions, que je le veuille ou non. Mais de nous deux, il serait sans doute préférable que ce soit moi, qui garde les pieds sur terre. Cette mission était un bien beau cadeau pour Ravager, et je doutais qu’elle puisse rester professionnel du début à la fin. Comme si c’était Noël, elle se jetait dans les cadeaux avec entrain. Du moins, redoutais-je qu’elle fasse trop de zèle. Les enfants… Enfin bon, jusqu’ici, tout allait bien, il n’eut pas la moindre bavure, mais nous n’étions encore qu’au début de cette histoire.

Placer mes propres explosifs fut chose facile. Les gardes ne faisaient pas plus attention que ça, à ce qui les entourait. Avec mon agilité et ma discrétion, je me faufilais silencieusement dans l’ombre, sans me faire repérer. Tel un spectre, je venais et je laçais sans me faire voir, et ceux, jusqu’à ce que je rejoigne Rose au point de rendez-vous. Le bâtiment était visible de loin, mais ses protecteurs ne semblaient soupçonner la moindre tentative d’attaque. Sans doute croyaient-ils que le nombre et les projecteurs suffisaient à dissuader tout intrus. Erreur classique. Ayant rejoint ma fille, cette dernière déclencha la série d’explosion qui signalerait notre présence à tous, lançant l’alarme. Une succession d’explosion et de flammes jaillissait tout autour du bâtiment comme dans un concert de hit-parade ou de POP pour les jeunes.

"Parfait go !"

Un coup de flingue sur la poignée, et nous pûmes entrer, alors que la sécurité elle, voulait sortir pour voir ce qu’il se passait. Quelques secondes après, une alarme résonna entre ces murs, accompagné d’une lumière variante entre le rouge et le jaune. Pas de l’orange, mais elle alternait entre ces deux couleurs. Je comprenais qu’on avait besoin d’un signal fort pour prévenir d’un danger. Mais ces lumières étant souvent réutilisées, donnaient plutôt des complications à ceux qu’elles devaient avertir. On ne voyait plus grande chose, alors si un danger était là, il pouvait plus facilement hotter la vie des occupants. Une des raisons pour laquelle, je veillais à ce que le système de sécurité de notre propriété, ainsi que de nos maisons secondaires, soit optimale pour leurs occupants.

"Ok on se dépêche. Je garde le détonateur sur moi, on doit faire ça vite. Et n’oublie pas Ravager, élimine tous ceux qui viennent te stopper au boulot. D’une manière ou d’une autre."

Tuer des sbires de gangs avait un petit côté défouloir. Franchement, pleurer sur des civils ou mêmes des flics tuer, je pouvais le comprendre, mais des criminels, des gens nuisant à la vie des autres, là non. Déjà que pour ma propre vie, je ne voyais pas l’intérêt de pleurer sur ma mort. Contrairement à ces gusses, j’avais de l’honneur. Mais cela ne suffisait pas à me faire passer pour un saint. Même Rose, je savais que malgré toute sa volonté à bien faire les choses, elle ne pleurera pas sur mon cadavre. Et je pense que ce serait mieux ainsi. Contrairement à moi, Ravager avait encore et toujours une chance de bien tourner. Elle était jeune et la vie lui souriait encore. Moi, je n’étais qu’un vieux usé par la vie. Mais cela ne changeait en rien du fait de se détendre en descendant quelques malfrats. Au moins eux, ne risquaient pas de récidiver. À croire qu’en réalité la Justice League faisait partie d’un complot. Quelle belle histoire, faudrait que je me penche sur cette théorie tien.

"Pas besoin que je te rappel où on les place par contre. Faut être sûr d’avoir une belle colonne de fumé à la fin. Mais fais gaffe quand même où tu mets les pieds."

Il était toujours bon de rappeler certaine chose. J’avais besoin que Rose reste concentré un maximum, et quelle ne succombe donc pas au chant des sirènes de tout faire péter n’importe comment. J’étais son père après tout, je devais m’assurer du bien être et de la concentration de mon enfant. Explosif en main, je restais pour le moment armé de mon flingue pour le moment. Mais je me tenais prêt à changer d’arme s’il le fallait, quand nous aurons changé de couloir. Le plus facile fut fait, il fallait maintenant s’attaquer au plus dure de cette histoire.






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mar 27 Fév - 19:23

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! •••Les os qui s'entrechoquent entre eux. Sa main qui tremble, agitée, fébrile. Absolument tout les sens en pâmoison devant l'explosion qu'elle vient de créer avec ses seules mains. La sensation ressemblait à s'y méprendre à celle de l'horrible incendie où elle avait laisser ses sentiments laisser place à l'adrénaline. Elle aurait voulu y résister cette fois. Se souvenir de ce qu'elle avait pu voir et ressentir, quand la normalité toquait à sa porte et qu'elle était bien obligée de prétendre être juste Rose. Une femme à peine sortie de l'adolescence, trop agitée, trop cynique et trop borgne. Mais devant les fleurs de feux qui écloraient devant son unique œil bleu, avec l'entêtante fumée qui lui tournaient tourne dans une danse débauchée, elle était définitivement perdue. Tout dans son sang appelait à la frénésie. Un voile rouge et épais posé devant le regard, elle ne rêve plus que de sang. Exige des tours macabres de membres découpés en guise d'offrande à une quelconque déité de violence. Quoiqu'y puisse bouillir dans son sang, cette engeance rageante est devenue une bête véhémente et rageuse. Une bête qui sera nourrie aujourd'hui.

La voix de son père l'appelle, elle l'entend vaguement derrière les crépitements, et pourtant ce n'est pas un problème d’acoustique. Ravager doit se concentrer un instant pour fermer l’œil et reprendre possession de ses moyens. Juste un instant avant de lâcher l'animal. Après ce départ en hostilité, Slade ouvre le bal. Les alarmes raisonnent, le bruit lui cogne les tempes avec virulence. Les hurlements l'appellent, mais elle doit se focaliser sur son père et les ordres de mission. Dernier rappel, dernière mise en garde avant de lâcher les chiens.

A dire vrai, Rose est bel et bien inquiète. Elle sent qu'elle peut définitivement perdre le contrôle et foirer sa mission. Elle ignore ce qu'il se passera quand elle sera lâchée dans le feu de l'action. Et pourtant, c'est le dernier de ses soucis. Elle trépigne, hoche la tête d'un air impatient, pense à l'appel des sirènes et des âmes qui n'attendent qu'à être fauchées. Peu importe si elle se sent prête, elle veut juste se libérer.

« J'ai compris. » Se force-t-elle tout de même à articuler pour ne pas perdre totalement pied. « Poser les explosifs aux endroits stratégiques. Liquider tout ceux sur mon chemin. Revenir au point de rencontre pour que tu appuies sur le détonateur. »

Elle ne le comprenait pas. Ce calme et cette suffisance, posées et sereines quand elle, menaçait d'exploser au moindre effleurement. Ils étaient pourtant du même sang, littéralement, avec le même poison dans les veines. Comment pouvait-il garder maître face à cette horreur dansante en eux?

Mais très honnêtement, si les questions méritaient d'être posées, Ravager n'en avait plus rien à faire. À peine l'eut-ils libérée, qu'elle a disparue. Évaporée dans les lumières rougeâtres des alarmes. Flingues sagement rangés, au profit de ses sabres dégainés. Ce soir elle refuse de se contenter de meurtre à distance, elle veut aller au contact et sentir les corps se disloquer sous ses assauts mortels. Et son souhait est très vite exaucé, parce que les adversaires accoure vers elle comme des papillons prêts à se faire griller par une lampe torche. Et c'est peu ou prou le seul destin qui les attends. Les lèvres retroussées sur les dents, les muscles bandés, les sens poussés à leur paroxysme grâce à sa piqûre on ne peut plus récente, si ils pensent rouler sur une énième pisseuse en collant venu leur gâcher la vie, c'est face à un mur de lame qu'ils se heurtent. De lames et de muscles.

Rose n'a envie ni de plaisanter, ni de jaser. D'ailleurs difficile de savoir si c'est encore Rose sous le masque de fureur. Les blagues cyniques et le détachement habituel dans ce genre de situations, laisse place à une mécanique presque sinistre. Les corps rebondissent sur les murs, troués de parts et d'autres et lacérés comme des veaux à l'abattoir. Le feu de l'action n'est plus ni drôle, ni palpitant: C'est viscéral. Passer les émois de la première explosion, tout n'est que détachement et automatisme. La bête doit être nourri par la violence, et c'est un festin après des mois de régime déprimant.

Dans les lumières écarlates, le sang n'est pas visible, l'odeur en revanche lui colle à la peau quand elle fini de placer les premiers explosifs. Un fait qui, une fois la première bataille terminée, la rend quelque peu confuse. Comme une bulle de savon qui éclate.

« Première étape, c'est fait. » Précise Ravager dans un élan de professionnalisme qu'elle aurait tôt fait d'oublier dans un bain de sang pareil. Son ton est un peu haletant et elle s’ébroue la tête. Focus, Rose, Focus. Ce n'est pas le moment de flancher. « Je continue. Pour le moment j'ai aucune résistance digne de ce nom. »

Et c'était peut-être pour le mieux. Rose grimaça, se pinça un instant les sinus, et reprit son avancée. L'esprit plus clair, l'espérait-elle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Jeu 1 Mar - 11:48






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Tout se passait comme prévu, on remontait ce fichu couloir, et chaque garde croisé, fut neutraliser. Bien que j’optasse pour des méthodes rapide et précise, Rose semblait plus porter pour celle où on repeignait les murs. Voilà ce qui se passait quand je n’étais pas sur son dos, une vraie bête furieuse, massacrant tout sans état d’âme. Il y avait sans doute une étude psychologique à faire sous ça, sans doute pour chaque membre de la famille, moi comprit, mais c’était curieux de voir la différence entre Ravager et moi. Alors que je maîtrisais garde par garde, flingues, bâton, épée, dans une chorégraphie macabre, les morceaux de corps volaient. Et avec nos aptitudes nous permettant d’anticiper les actions de nos adversaires, aucun coup ne fut porter contre nous, tout le monde n’arrivant pas à nous atteindre. Ravager donna le signal comme quoi, tout était en place, du moins pour la première réserve. Il fallait en mettre d’autres pour assurer la destruction totale de l’entrepôt.

Je m’approchais d’une plateforme en plâtre, surplombant la partie principale de l’entrepôt, où la marchandise la plus imposante, enfermer soit dans des caisses ou des centenaires, se trouvait. Je pensais passer par là pour atteindre l’autre côté du bâtiment et accélérer le boulot comme ça, tout en garantissant la qualité. Mais à peine arrivais-je au centre de ce balcon industrielle, que ce dernier se mit trembler et s’effondra. Avec un grappin, je décollais de là pour ne pas me faire ensevelir par ces blocs de béton qui voulaient m’entraîner avec eux, pour atterrir plus loin, en contre-bas. Et tout cela avec classe.

"DAMNED ! J'espère que ce n'est pas toi Ravager qui..."

Le sol continuait de trembler, faisant vibrer toute la structure et ayant coupé la sirène au passage. Mais ce n’était pas un tremblement de terre naturel, les secousses ressemblaient à un déplacement, de lourds pas, accompagné par quelque chose aimant tout casser. Allons, des petits sbires ne serait pas amusant, il fallait bien entendu corser un peu le jeu, sinon on s’ennuierait lors de cette soirée. Et Rose se serait sans doute plainte pendant des mois qu’elle n’aurait pas rigolé. C’est alors, que j’entendis cette voix, familière et dont je ne pensais jamais recroiser. Etais-je content de l’entendre et le revoir à nouveau ? Bof, dans d’autres conditions oui, mais là, il était plus une gène qu’un vieux pote qu’on revoyais après des mois sans nouvelles. Et encore… Ce n’était pas un pote.

"Solomon Grundy, Né un lundi, Baptisé un mardi, Marié un mercredi, Malade un jeudi, À l'agonie un vendredi, Mort un samedi..."

Les blocs devant moi s’écartèrent pour laisser place avec violence, une montagne de muscle gris décomposé, surmontait d’une tête des plus moches, les yeux exorbités, des dents énormes, une haleine fétide qu’il crachait avec une force incroyable et dépourvue de cheveux, hurlant les derniers mots de sa comptine pour gosse. Tu parles d’une chanson pour enfant. Ça ne m’étonnait pas qu’il y avait tant de traumatiser dans ce monde.

" Enterré un dimanche !!! Voilà la vie de Solomon Grundy… "

Sans broncher, je restais statique, bras croisé, défiant le géant super-zombi à travers mon masque. Il était vraiment très laid, j’avais oublié à quel point. Sortant mon flingue à nouveau, je vérifiais les munitions tranquillement, malgré que le gros zombi me menaçât de ses dents et de ceux qui ressemblait à un couteau de boucher géant.

"J’imagine qu’une balle dans la tête comme dans the Walking Dead ne suffira pas. Au fait, tu fais quoi là mon gros ?"

En guise de réponse, le mastodonte me fonça dessus comme un taureau. D’un mouvement agile, j’esquivais son attaque, le laissant s’écraser et pulvériser un centenaire en métal. Il était solide. Le zombi. Cependant, je me demandais bien pourquoi Solomon était là. Je voyais mal ces bandits recrutait un zombi et que ce dernier accepte de les suivre. Les Wilson devront réfléchir cela pour plus tard, car notre tâche venant quelque peu de changer, il était important de neutraliser, voir occuper ce nouveau joueur, le temps que nous finissions de réduire cet endroit en cendre. Sautant dans tous les sens pour éviter les attaques du titan zombifié, je tirais également quelques balles pour le distraire avant d’appeler Rose.

"Méfie-toi de notre ami ! C’est un coriace."






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mer 7 Mar - 5:27

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! ••• Bref massage de tempe avant de reprendre le travail. Un dernier regard à ceux qu'elle a laissé en pièce derrière elle, et elle n'est plus vraiment certaine d'être si heureuse dans son élément. Elle aurait souhaité s'adosser quelques brefs instants contre un mur, le temps d'assimiler les informations qui lui venaient de la heurter en plein visage. Mais la mission était prioritaire, bien loin devant ses états d'esprits. Bien loin devant ses questionnements, et bien loin devant son malaise palpable. C'était pourtant son boulot de tuer tout le monde ici, et après tout ce chantage, ces disputes, ces réclamations, elle devrait être ravie de pouvoir se laisser aller à toutes les pulsions qui dorment en elle.

Mais voilà le résultat : de la chair morte. Tout l'ampleur de ce qu'elle était : juste une vulgaire tigresse qui laisse des tas de viandes insalubres derrière elle. Voilà ce que le sérum avait fait d'elle. Rose sait qu'elle devrait embrasser cette destinée, saluer ce que l'horreur allait faire d'elle : une mercenaire qui avait peut-être une chance de finir en haut de l'échelle de la chaîne alimentaire. Ou bien une ignoble tueuse sans grâce et subtilité. Elle n'était pas sûre de savoir où se situer face au mélange d’allégresse et de dégoût dans son esprit. Elle savait juste que jamais elle n'avait reçu autant de shot d'adrénaline, et que jamais, elle n'avait été plus confuse.

Elle fit bruyamment craquer sa nuque en roulant des épaules, en s'avançant d'un pas décidé. Prête à reprendre l'attaque, de façon beaucoup plus maîtrisée cette fois, ou du moins essayer. Et c'est précisément à ce moment que la terre se mit à trembler sous ses pieds. Elle entendit son père la gourmander par son oreillette, accusation infondée à laquelle elle ne tarda pas à répondre.

« Hey! Je suis pas responsable à la moindre secousse, tout le monde est armé ici pour rap... »

La comptine semblait sortir de nul part, une voix d'outretombe qu'elle n'avait jamais eu l'occasion d'entendre en personne auparavant. Des pas lourds, en aucun cas ceux d'un être humain normal, qui s'approchent, avant d'exploser un mur comme si c'était du beurre. Rose évita sans peine les monceaux de débits, et elle ne pouvait pas dire autant des quelques sbires qui traînaient encore de ça et là.

Et la voilà. Face à cette montagne de muscle, furieuse, immortelle, brutale, et prête à l'écraser comme si elle n'avait été qu'un vulgaire moucheron sur son chemin. Et boom, toutes ses bonnes résolutions de se maîtriser se mirent à fondre comme de la neige jetée dans le piton de la fournaise. Le sérum battait tellement dans ses tempes que sa vision se brouilla. Une aubaine, un cadeau sur un plateau d'argent, une bénédiction : un défi! Et quel défi! Toutes ses prières les plus noires qui rencontrent ses peurs les plus sombres. Celle de perdre le contrôle, de laisser sa furie parler à sa place, de devenir le monstre horrible qu'elle redoutait, dans ses pires crises de manques. Mais elle voulait tellement rentrer son épée dans la chair morte, retirer la vie qui refuse de s'éteindre définitivement de cette chose grotesque devant elle. Les dents serrées dans un mauvais sourire, ses poignets qui la démangent, elle se prépara à s'élancer et..

Non. Non, non, ce n'était pas la façon de procéder. Rose usa de toute sa force mentale pour se clouer au sol, s'ébroua avec violence avant d'essuyer les perles de sueurs qui fleurissait sur son visage : focus Rose. Focus.

Même si elle le voulait, même si elle laissait ses sabres s'exprimer à sa place, elle n'arriverait jamais à vaincre de cette manière. C'était le meilleur moyen de finir en purée et de ruiner sa mission. Elle s'insulta de tout les noms alors que son père commençait à distraire la bête, presque avec flegme. Bordel Rose : tu es une Wilson, on t'as pas apprit à foncer comme une abrutie sans un minimum de réflexion.

« Sans déconner! » Répliqua-t-elle avec cynisme à son père alors qu'elle esquivait un énième débris tombé du ciel alors qu'il s'acharnait à foncer sur n'importe quoi.

Elle eut besoin de quelques secondes supplémentaire pour réfléchir, et elle en profita pour jeter un œil aux containers : des calibres à perte de vue, des explosifs, et des munitions. Rien qu'ils n'avaient pas déjà.

« On arrivera pas à aller plus loin tant qu'il est là pour nous faire chier. Pour une milice ils ont quand même un sacré backup. » Annonça Rose, alors qu'il devait déjà être au courant. Mais Slade est comme ça : des tests, des tests, et encore de quoi vérifier que sa fille est capable de gérer toute seule, sans pour autant complètement lâcher la bride. Elle luttait contre son envie de foncer contre l'énorme montagne de muscle, mais ne se priva pas de passer entre ses jambes, et d'esquiver habillement tout les insupportables mouvements de cette sale gosse que Deathstroke avait ramené avec lui. Elle finit par sauter agilement non loin de son père.

«  Je suppose qu'il est pas du genre à se détendre si on lui explose le plafond sur sa gueule d'ahuri? » Elle leva le nez vers le haut. « Non parce que c'est du béton solide, peut-être de quoi lui faire faire un gros dodo. » Si ils s'appliquaient suffisamment, il y avait de quoi juste faire tomber une partie sur lui, le temps de proprement poser le rester des explosifs pour faire sauter toute cette petite affaire.

« Mais si il s'agit d'occuper le bestiau... » Elle désigna ses sabres aux mains qui tremblaient bien plus que de raisons, sous pression qu'elle ne cherche plus à dissimuler : juste à retenir avec peine. « Je veux m'en charger... » Elle plisse l'oeil, et grimace sous la douleur que lui envoie l'adrénaline du sérum. « … J'ai besoin de m'en occuper. » Précise-t-elle, même. En proie à beaucoup plus de sentiments destructeurs, qu'elle avait l'habitude de gérer. Beaucoup trop. Elle ignorait combien de temps elle tiendrait avant que la bête ne se lâche à nouveau.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Ven 9 Mar - 10:33







Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


"C'est un zombi ! On ne peut que le ralentir et non l'arrêter."

Disais-je à Rose pour répondre à son idée. Quoi que, faire tombe le plafond sur lui me paraissait judicieux. J’ignorais toujours pourquoi ce gros tas de chaire morte voulait bien bosser pour ces minables, mais il était une vraie arme de guerre vivante, quasi-imbattable. Et donc, pour juste le stopper le temps nécessaire, il fallait passer par des méthodes drastiques. Même s’il était autorisé de réduire la démographie de l’entrepôt, j’aurais aimé me montrer plus fin, que de tout faire s’effondrer si vite, alors que nous n’étions même pas encore dehors. Et l’impertinence de Rose à vouloir en découdre seule avec un zombi sociopathe ne me plaisait pas du tout. Je sentais que si je la laissais faire, tout allait mal finir.

"Non ! Tu vas faire le tour. Moi je l'occupe, toi, termine la mission reçut ?!"

Une des caisses se trouvant à côté de moi venait d’exploser, car le Grundy venait d’y balancer un gros appareil inidentifiable, pensant sans doute m’avoir ainsi, mais me loupant de peu. Personnellement, je n’avais pas bronché, ce n’était qu’un coup de vent pour moi, pas de quoi fouetter un chat. Arme chargée, je bondissais sur le côté et tenter à la manière des films de viser la tête. Rare était les créatures pouvant vivre sans ce membre. Et même si Solomon survivait, il serait moins dangereux pendant un moment. Bondissant au-dessus de lui, je vidais tout un chargeur alors que j’étais à mon zénith. Le zombi tenta de se protéger avec son bras, avant d’essayer de m’attraper. Évitant sa main, j’atterrissais en roulant sur le sol.

"Arrivant sur le sol, Grundy fonça sur moi comme un taureau. Je tentais de l'éviter en sautant sur le côté, mais il me toucha en me faisant un violent coup de pied, m'envoyant m'écraser contre un mur, avant de bondir sur ma fille."

Une fois ma roulade pour atterrir sur le sol fait, je vis comme prévu ce zombi ahurit charger sur moi, avec toute la rage du monde en lui. Mais au lieu de sauter sur le côté, cette fois-ci, j’optais pour passer entre ses jambes. Ne pouvant rien y faire, le gros tas reçut un violent coup de lame de mon katana, qui le fit trébucher et rouler à l’autre bout de la pièce. Il heurta le mur, détruisant tout sur son passage, et faisant trembler la structure, que des blocs de béton tombèrent du plafond. Pas tout, mais tout le bâtiment risquait de ne pas résister encore longtemps comme ça. Malgré cela, je ne vis plus Rose, et des morceaux entravaient les sorties.

"Ravager ?! Est-ce que ça va ?!" Exigeais-je, avec une voix mélangeant colère et peur. Ma fille était résistante, mais pas invulnérable. Si jamais il lui était arriver quelque chose, sous ma surveillance…

Mais pas le temps de trop s’inquiéter, le chanteur de comptine se relevait déjà pour poursuivre les festivités…

"Moi ! Brisé vous deux !"






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Jeu 15 Mar - 4:38

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! ••• Non. Simple et direct. Demande rejetée. Va au coin jeune fille, laisse les grands faire le travail. Rose avala le refus comme on digère une insulte : mal. Comme un crachat en plein visage, comme une négation de tout ses besoins. Outrée et humiliée, elle s'écharna à ne pas comprendre sa volonté de la protéger comme une créature increvable et inarrêtable. À la place, elle sifflait entre ses dents les méandres de son injustice : Il ne la comprend pas. Il ne la comprend pas, se répète-t-elle entêtée alors qu'elle part en coup de vent dans un grognement. Elle obéit certes, mais ses mains tremblent et elle se sent prête à plus. Toujours plus de sang, plus de membres arrachés, plus de violence. Ça la terrifie et la dégoûte. L'idée de pouvoir tabasser un truc increvable jusqu'à plus soif était tellement tentante, qu'elle souffrait physiquement de devoir s'écarter pour continuer la mission bon gré mal gré. Et pourtant elle le savait quelque part : il avait tout simplement raison. La mission était l'objectif principal, c'était aussi une preuve de confiance de la laisser avancer toute seule.

Rose se força a se calmer -une nouvelle fois-. Quitte à remballer ses sabres et de continuer à courir : voilà un début. Sans arme blanche, elle n'aurait pas à avoir peur de trancher la chair avec une facilité déconcertante. Ses jambes l'emmenèrent vers la suite des opérations, mais étrangement, plus aucun homme de main pour venir se précipiter à leur trépas en essayant de la ralentir. Bordel de merde : ils avaient tout prévus ces enfoirés. Grundy dans les parages, il fallait bien mieux se planquer que de devenir un dommage collatéral supplémentaire. Très bien les gars, c'était reculer pour mieux sauter quand un Wilson n'était pas loin, alors quand il y en avait deux...

Le flash lui traversa les yeux avec une rapidité brutale. Le plafond qui s’effrite, le mur qui s'effondre sous le point du Zombie, et sa propre gueule tranchée de part et d'autres par un bout de ferraille de la tuyauterie : la bonne grosse mort de merde. Non, non, non. Hors de question d'y passer maintenant, et encore moins comme ça. Rose esquiva sans mal ce qui était supposé signer sa fin, mais en contre parti, un autre s'enfonça sans prévenir dans son bras.

« Aaaah chier!! » S'insurgea Rose en pestant contre le corps étranger logé dans son bras. Elle siffla et s'acharnait à le retirer quand sa voix de son père raisonna dans son oreillette. S'égosillant de sa sécurité « Ça va j'ai évité le pire, putaiiIIIIIIN ! »  Conclue-t-elle avec son langage si féminin alors qu'elle fini par retirer la ferraille de son bras pour le jeter avec rage plus loin. Elle regarda le désastre, mais haussa les épaules en reprenant sa course : rien que son don de guérison ne pouvait pas gérer. En plus, elle était bien trop shootée à l'adrénaline pour être arrêtée par un petit bobo. « J'arrive à la seconde étape, amuses-toi bien avec ton pote. »

La phrase avait été prononcée avec une apathie certaine, mais non sans une pointe d'encouragement particulière. Au moins la douleur avait eu comme bénéfice de la faire sortir de sa rage si particulière, une piqure de rappel de la dure réalité si particulière quand on a tendance à l'oublier sur le champ de bataille.

Enfin une patrouille était devant elle, ravie de voir que ce n'était pas Deathstroke qui leur fonçait dessus, mais sa partenaire qui devait avoir la moitié de leur âge : un menu fretin un somme. Grave erreur, mais elle leur pardonnait : ils la faisaient tous. Changement de stratégie pour Rose. Volontairement privée de ses sabre, elle s'écharna à les mettre à terre à l'aide de coups bien placés et de voltiges. Non seulement, malgré sa force de meta humaine, ses coups étaient bien moins létales, mais en plus sa rage s'évacuait bien plus facilement sans le tranchant d'une lame. Les cadavres s'empilaient, certes, mais de façon bien plus propre, bien plus digne, et bien plus professionnelle. Elle n'était toujours pas satisfaite, et ça ressemblait déjà plus à un travail propret qu'un meurtre en masse pathétique.

Et son père n'était même pas là pour voir ça. Pfff.

« Seconde étape finie. J'avance. » Acheva-t-elle avant de reprendre sa course. « Ça va tu t'amuses bien? »

Elle? C'était le pied.
Et c'était bien ça le soucis.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Ven 16 Mar - 12:24






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


J’entendais au son de sa voix, que ma fille avait mal. Damned ! Même loin du gros tas, Grundy avait réussi à faire souffrir mon dernier enfant. Zombi immortel ou non, il allait le payer. Je savais que Ravager allait s’en sortir, que son corps allait vite se la remettre sur pied, j’avais confiance. Mais cela ne changeait en rien le fait que je ne supportais pas qu’on touche à ma gosse. C’était peut-être une ado capricieuse, qui me provoquait sans doute un infarctus à chacune de ses crises et dont seul Wintergreen, un don divin sans doute, arrivait à la calmer. MAIS c’était ma FILLE ! Elle pouvait se montrer aussi difficile et têtue qu’elle veut, je ne laisserais personne lui faire du mal, sinon, cette personne devra disparaître de notre monde.

Le géant ne semblait avoir beaucoup d’attaques. Mise à part foncé et jeté de gros trucs, il demeurait lent et prévisible. Mais ce combat semblait être aussi éternel que la carcasse mouvante. Tous ceux que j’arrivais à faire, c’était lui tourner autour, le frapper avec mon katana et le cribler de balles, Solomon semblait inépuisable et rien ne le ralentissait. Au moins, j’avais laissé le temps à Ravager de poser les dernières bombes. Ce qui était mon plan, et qui fonctionna bien, ayant pour preuve l’appel de ma fille qui confirmait avoir réussi à poser les derniers explosifs. Cette nouvelle me replissait de joie, même si je ne sautillais pas pour faire la danse de la victoire, non mais j’avais de la retenue tout de même.

"Parfait Ravager."

Je n’eus même pas le temps d’expliquer le reste de mon plan, que le chanteur zombi retenta une nouvelle attaque, faisant trembler tout le bâtiment, déjà fragiliser et menaçant de s’écrouler à n’importe quel moment. Cependant, au lieu d’éviter sa charge, je la laissais me frapper en pleine face, comme un homme résigné. Le choc fut si violent, je volais à travers tout l’espace en quelques secondes, passant à travers une vitre qui séparait d’une autre partie de l’entrepôt. Mais au lieu de m’écraser contre le mur, j’amortissais l’effet de la rencontre avec la surface en plâtre avec mes pieds, et fit un joli looping dans les airs, pour atterrir parterre, sur mes deux pieds comme un chat bipède. Ou un acrobate, ce serait mieux. Atterrissant, juste devant Rose.

"Papa est revenu."

Le mur juste derrière moi, explosa en une volée de gros bloc de plâtre qui recouvrait le sol, laissant entrer par cette nouvelle ouverture, le titan mort-vivant. Il était bien énervé, surtout de fait de voir que je n’avais même pas une égratignure. J’avais de la ressource aussi. Un pistolet dans chaque main, je braquais le colosse sans broncher, il ne me faisait vraiment pas peur sur ce coup-là. À présent, ce n’était plus qu’une question de seconde, avant que le gros tas ne nous lâche pour un bon moment. Les craquements des étages supérieurs étaient la sonnerie de son horloge de vie.

"Allez on le finit."

Ravager ayant fini avec les explosifs, elle pouvait à présent jouer un peu avec le gros nounours. De quoi se défouler un peu, car si mes calculs étaient exacts, on avait plusieurs moyens pour calmer cet amas de chaire pour un bon moment, de quoi nous laisser le temps de finir la fiesta ici.






© Méphi.



__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Sam 24 Mar - 21:13

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! ••• Les bombes posées, le feu d'artifice arrivait bientôt. Les alarmes vrillaient ses sens, assez pour qu'elle ne sache pas si elle était encerclée ou non, mais Rose cogna son épaule à un mur, le temps d'observer sa vilaine plaie à son bras. La sensation dans son bras revenait petit à petit, elle serait probablement parfaitement soignée d'ici deux bonnes heures, mais d'ici là, elle ne pouvait pas compter son membre pour le reste de la mission. Qu'à cela ne tienne : il lui en restait un autre. Papa était toujours en train de jouer avec son grand pote, servant probablement de diversion, alors qu'elle ne trouvait qu'il était qu'égoïstement en train de garder tout le fun de la soirée pour lui.

À peine un garrot vite fait, qu'elle reprend le chemin vers l'action, au milieu des corps inconscient qu'elle a laissé derrière elle. Moins amochés qu'au début de la mission ceci dit, mais pas de quoi se rendre au bal après. Certainement pas quand l'entrepôt était supposé péter sous peu. Rose avait peut-être moins foncé dans le tas, sabre au poing et adrénaline au sang, mais elle n'avait pas plus d'empathie pour eux qu'auparavant. C'était le travail qui voulait ça. Et pourtant, la vision des couloirs en sang après son passage ne la quittait pas. Elle remerciait presque la douleur vive dans son bras. Un garde fou comme un autre. C'était tellement facile ici, au milieu de la furie des combats, d'oublier que tuer c'est moralement répréhensibles. Tout ce que sa mère avait voulu pour elle : parti en fumée en quelque années, définitivement annihilé  en quelques minutes.

Mais ce n'était pas à sa mère de faire un choix sur elle. Et encore moins au sérum.

Les mètres la séparant de de qui restait de la gueguerre entre deux titans se brisèrent brutalement en meme temps que le verre de la fenetre dans laquelle son père passa. Balancé comme une balle de bowling, vuglairement d'un coup de poing rageur. Mais, loin d'être diminué, après une pirouette -qu'elle soupçonnait être juste présente pour des raisons esthétiques- il atterrit sur ses deux pieds, non loin d'elle, la saluant même avec nonchalance. Rose, elle, se sentait particulièrement pitoyable avec son bras en moins, couverte du sang d'autrui, et écartée de l'action sans autre forme de procès.

Le mur derrière eux se brisa comme du carton-pâte sous la force brute de cette saloperie immortelle. Rageante et hurlante comme un beau diable, ou comme un gamin privé de goûter, au choix, mais furieusement dangereux et prêt à les réduire en charpie au premier faux pas. Rose se tourna vers son père, se faisant violence pour ne pas succomber au sérum qui lui disait de foncer dans le tas manu militari. Et aussi parce qu'elle savait le savon qui l'attendait si elle ne suivait pas les directives. La douleur en garde fou, elle attendit l'ordre de son père de détaler plus loin en attendant le feu d'artifice.

Et il n'en fut rien. C'était maintenant un travail de groupe, un saut de la foi, une sortie familiale. Allons tabasser du Zombie en tandem père fille! Rose le regarde un instant interdite, se demandant si le serum n'en était pas à la soumettre un instant à des hallucinations. Elle s'ébroula vaguement la tête pour se mettre les idées en place et se découvrit les dents avec un large sourire. Un sourire inquiétant. Parce qu'elle le sentait : l'adrénaline reprenait lentement sa course dans ses veines, ragaillardie parce qu'on lui a refusé quelques minutes plus tôt : un combat. Un vrai combat.

« Faut pas me le dire deux fois! » S'égosille Rose, fonçant déjà telle une flèche entre les jambes du géant. Elle lui fila entre lees doigts comme un insecte entre ses énormes mains, et une fois derrière lui, organisa rapidement son futur plan d'action.

Immortel, donc les coups frontaux ne ferront rien. Et pourtant c'était pas l'envie qui manquait. Elle voulait le frapper avec rage et brutalité, mais cela ne menerait à rien. Elle serra son bras endolori pour se ramener à la raison : Focus, Rose.

Elle rebondit sur son dos, de façon a atteindre le plafond au dessus d'eux, et plus particulièrement le système de refroidissement des multiples appareils dangereux sur place. Sans plus d'explication, elle enfonça son épée dans le revêtement du faux plafond

« Hey, Dickhead! »
Fit-elle en l’interpellant d'un coup de pied derrière le crane. Le temps qu'il est tourné la tête pour se venger de cette effrontée, elle acheva le mouvement de son sabre pour que Solomon prenne toute l'azote liquide en pleine face pour un ravalement de façade offert par la maison Wilson. Rien de mortel pour lui, mais de quoi le perturber un moment. Atterrissant avec agilité sur ses pieds, sourire carnassier aux lèvres, il était temps de frapper, et passer la supérieure.

Elle voulait avoir un bon spot pour le feu d'artifice.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Lun 26 Mar - 10:44






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Je n’eus même pas le temps de faire quoi que ce soit, que Rose s’était déjà jetée sur le gros tas. J’étais partagé entre la fierté de voir ma petite se battre comme une vraie lionne, mieux qu’une Amazone, mais aussi un peu inquiet de la voir se comporter comme une vraie furie. Il était possible de se dire qu’elle agissait ainsi, pousser par la hargne du combat, pourtant, je savais que mon sang y était pour quelque chose. Ravager était une vraie bombe à retardement, un volcan avec son magma qui ne faisait qu’augmenter, menaçant de tout faire exploser, et mes tentatives pour empêcher l’éruption, ne faisait que retarder l’inévitable, qui sera pire que l’explosion initiale. Toutefois, la fierté demeurait, car il fallait avouer que sous cette saleté ou non, Rose était remarquable, et voir comment elle venait de laminer le zombi était remarquable.

L’azote liquide repoussa l’ahurie vers le fond, laissant la possibilité à Rose de revenir sur terre. Le géant était désorienté, battant des bras dans tous les sens, chassant des fantômes, et ne percutant que les murs ambiants, faisant ainsi trembler d’avantage le bâtiment. Tôt ou tard, l’entrepôt allait nous tomber sur la tête, et il vaudrait mieux être loin quand ce moment viendra. Avec mon fusil, je me mis à tirer en direction de sa tête. À Solomon, je précise. Le monstre fut repoussé en arrière, sous l’impact des balles, le faisant s’écrouler lourdement au sol, et créant ou belle grosse ouverture en prime, par lequel le Grundy put rejoindre les niveaux inférieurs, poussant un ultime cri de rage avant de disparaître dans les profondeurs du bâtiment.

"On se tire. GO ! GO ! GO !"

Le géant n’était pas mort, et sans doute encore conscient. Ce ne serait qu’une question de temps avant qu’il ne revienne à l’attaque. Ce serait avec plaisir de continuer de jouer avec lui, mais nous étions en pleins boulot, on s’amusera après, si nous le revoyons après le feu d’artifice. Trainant ma fille avec moi, il fallait quitter l’entrepôt le plus vite possible. Sautant par une fenêtre, j’indiquais un toit où nous pourrions nous arrêter et lancer le feu d’artifice. De là, on avait une vie imprenable sur la zone des entrepôts et celui qui nous intéressait. On pouvait très bien profiter du feu d’artifice, tout en restant à une bonne distance de sécurité. Et d’ailleurs, c’était l’heure. Sortant le boîtier qui commandait la détonation, je retirais mon masque de métal hi-tech, pour mieux voir à travers mon unique œil valide ce petit jouet, le faisant tourner autour de mes doigts comme une baguette.

"Tu sais quel jour on est Rose ? Cela va faire une année… Une année de plus que je t’ai dans les pattes."

Me retournant vers mon unique enfant, je lui lançais le détonateur pour qu’elle le récupère.

"Cela se fête gamine."

Oui, une année de plus et cela était, heureusement, loin d’être terminé. Des regrets ? Aucun, même s’il eut des hauts et des bas, j’étais content de tout ce moment passer ensemble, avoir pu profiter comme il fallait de ma fille, et la savoir toujours en vie. Depuis cette « introspection » avec la fille de l’autre-dimension, je m’étais rendu compte à quel point, Rose m’était bien plus précieuse que je ne l’imaginais, elle était mon dernier enfant. Celle pour qui, je défiais le monde pour la protégée, celle pour qui je me battais pour son bien. Oui, bon je n’étais pas le père du siècle, je le sais que trop bien. Mais cela ne m’empêchait pas de faire mon maximum, même plus pour son bien. J’aimais ma gamine, même si parfois elle me tapait sur les nerfs. Jadis, je laissais le deuil, mon passé avec mes enfants disparu prendre une telle place, que Rose Wilson ne récoltait que des restes pouvait-on dire. Une erreur, que je comptais corriger, et je trouvais que c’était l’occasion idéal pour fêter ça, et sans doute, prendre un nouveau départ. Même si je paraissais être une armoire à glace en ce moment, ma gamine pourrait voir ma sincérité à travers mon œil brillant, qui la regardait avec fierté.






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Sam 31 Mar - 5:17

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! ••• On se tire. Rose obéit, mais non sans un léger grognement frustré. Elle s'était attendu à s'attaquer un peu plus rudement au zombie, mais à peine l'avait-elle aveuglé avec l'azote liquide, que son père l'avait mit hors d'état de nuire juste avec un coup de fusil dans la cafetière. Rose avait regardé la scène en haussant les épaules avec stupéfaction : sérieusement? C'était si facile d’envoyer Solomon Grundy dans les roses? Bon. Au moins ça ajoutait une ligne sympa sur son CV. Un peu de pensée positive était pas à jeter aux orties.

Mais pour l'heure, elle suivit son père, a travers le dédale de l'entrepôt, ratissé jusqu'à la moelle, et où les corps mort et/ou inconscients qu'ils avaient laissés là, indiquait leur chemin du retour, comme un petit poucet morbide. Malgré son bras qui la lançait, Rose tenait sans peine la distance laissée par son père, et emprunta le même chemin que lui quand il sauta par la fenêtre pour rejoindre, à sa suite, un toit à distance respectable du brasier en devenir. Sur place, elle inspecta son bras quelques secondes, le temps de s'assurer, maintenant que la lumière était un peu moins dégueulasse, malgré l'obscurité, qu'aucun débris ne gêne la cicatrisation accéléré. Rien à signaler, mais elle n'eut pas le loisir de se pencher plus sur la question avant que son père de lui adresse la parole.

Devant son casque retiré, et visage posé, et non pas tiré par la sévérité, et l’œil rempli de reproche comme à son habitude, elle regarda à droite et à gauche quand il lui demanda la date du jour. Elle ne s'en souvenait pas, et se demanda si elle avait oublié une leçon qui allait lui coûter encore une réprimande qui la lassait déjà par avance.

Un an de plus qu'elle était avec lui. Elle s'en retrouva pantoise, ne sachant quoi répondre. Elle n'avait pas spécifiquement compté les jours, ni n'avait vraiment réfléchit à la date de son arrivée. Ça lui rappelait la date de la mort de sa mère, et elle n'avait jamais vraiment envie d'y resonger. Mais le fait que lui, l'est retenu, la surprenait grandement. Pour ne pas avouer que ça l'impressionnait. Depuis quand ce genre de menu détail était un temps soit peu intéressant pour lui? Il n'avait jamais fait mention de ça. Ceci dit, malgré leurs rapports un peu moins houleux qu'auparavant, elle devait avouer que récemment, elle avait fait plus attention à ce qui dormait dans ses veines, et par le petit refuge gracieusement offert par Tim au cœur de Gotham, que parce qui pouvait traverser l'esprit de son paternel.

Réflexe toujours aux aguets, amplifiés par le sérum, elle se saisit pourtant sans mal du détonateur, et le regarda avec incrédulité un moment, avant de les relever à nouveau vers son père. Elle resta un moment silencieuse, en détaillant silencieusement son visage avec son œil valide. Jusqu'à ce qu'elle croise celui de son père, et qu'elle y voit ce qu'elle y avait désespérément cherché pendant des années, en vain.
De la fierté. De la simple et sincére fierté paternelle.

C'était on-ne-peut-plus surprenant. Mais elle ne pouvait renier le sentiment qui l'envahit à cet instant. Comme un poids lourd qui s'envole de ses épaules. Et quand, de gêne, ses  yeux tombent vers le sol, elle y voit son équipement tâché de sang à peine coagulé. Une vérité qui lui saute aux yeux, et qu'elle ignore sincèrement comment gérer.

Rose hésite encore un peu, comme se découvrant une timidité qu'elle n'aurait jamais soupçonné, mais finit par s'approcher de son père. Elle prend même le risque de croiser son regard et pose une main sur son épaule. Du moins là où était son épaule, sous les épaisses épaulettes en Kevlar et en acier. Elle serre le détonateur, sincèrement honorée et reconnaissante, et lui sourit brièvement, mais hoche douloureusement la tête.

« Je... Merci Papa. Merci... » Lâche-t-elle, simplement, ne sachant plus vraiment comment se comportent les filles dignes de ce nom.

« J'ai essayé. De me contrôler. J'ai vraiment essayé. »

Elle leva soudainement le loquet du détonateur, et sans préavis, appuya son pouce dessus.

L'explosion retenti dans un vacarme vrombissant. Semblable à celui qu'elle avait allumé avec le Red Hood, mais encore plus meurtrier, puissant, et horrible. Elle soupira pourtant bruyamment, comme soulagée par un fardeau, comme un plongeur qui remonte à la surface, comme libérée d'une frustration qui a duré bien trop longtemps à son goût. Mais elle leva son œil vers son père à nouveau, dans une détresse palpable.

Elle a essayé, mais elle n'y arrive pas. C'est désormais ce qu'elle est. Ce que le sérum a fait d'elle.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Dim 1 Avr - 14:52






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


J’admis qu’à ce moment-là, en présence de Ravager ma fille, celle que je chérissais sans jamais l’avouer, que je voulais tant lui dire, tant crier sur les toits, annoncer sans retenue « Non mais tu vas appuyer sur ce fichu bouton ou pas ? » Non, mais je pensais qu’elle aurait sauté sur l’occasion pour tout faire sauter, vue comment Rose voulait tant voir quelque chose exploser. Là, elle prit son temps et je me demandais bien pourquoi. Ne me dites pas que maintenant elle ne voulait plus, qu’elle allait jouer la fille capricieuse qui changeait d’avis comme de chemise. Alors là non, si c’était ça, plus aucune surprise, je lui ferais. Pourtant, c’était mon avis qui changea lorsqu’enfin, elle bougea, posant sa main sur mon épaule et croisa mon regard.

Bon ok, je ne serais jamais le meilleur des pères, pas la peine de me le répéter. Mais au moins, je comprenais son geste. Je n’étais pas quelqu’un de spécialement tendre avec ma fille, voir presque jamais. Et mes efforts n’étaient que maladroits. La réalité était que je ne savais pas comment me comporter avec elle, alors je tentais un mixe du papa gentil à papa flic. Hélas pour elle, Rose ne reçut aucun geste tendre de ma part. Pas que je n’en avais pas envie, mais que cela m’était impossible. Étant un homme de sang, l’affection était quelque chose d’abstrait, et donc je ne savais trop comment faire. Néanmoins, je la laissais faire et enfin, elle fit tout sauter en appuyant sur le bouton.

Des flammes s’échappèrent par les nombreuses ouvertures du bâtiment. De la fumée noire s’élevait haut vers le ciel, devenant une colonne épaisse et mouvante. L’entrepôt avait tremblé sous l’explosion, et plusieurs parties s’écroulèrent sous nos yeux, emportant avec, ceux que nous avions laissé, soit mort ou inconscient. Le contrat était respecté, et ce bûcher en était la preuve, le symbole. Cette journée n’était pas vraiment comme les autres, elle marquait tant de chose. Je restais là, planter à admirer ce feu imposant dévoré criminels et armes mortelles, pour ne plus rien laisser derrière. Dans un sens, nous étions des héros aussi, mais je ne voulais pas repartir sur ce débat.

"On peut toujours faire mieux." Répondis-je à ma fille.

C’était peut-être un peu trop sec et violente comme réponse. Mais dans ma langue, cela voulait dire « Tu as fait de ton mieux, tu ne peux que t’améliorer. » Mais vous me voyez dire tout cela ? Déjà que je poussais Ravager à dépasser ses limites. Et au fond, j’avais l’impression qu’elle y était arrivée à se contrôler. Rose avait su se maîtriser, suivant les ordres et accomplissant sa part du contrat sans tâche. Mais j’avais la nette impression qu’elle voulait faire référence à autre chose. Le sérum devait lui être insupportable. Malheureusement, je ne connaissais aucun autre remède. À moins d’essayer quelque chose d’autre.

"Les flammes s'ouvrirent comme une bouche infernale et un immense bloc en béton sortit de cet enfer pour venir nous percuter directement. Le projectile fonça directement sur Rose, d'un tir parfait."

"Dégage Ravager !" Criais-je à ma fille en la poussant sur le côté, évitant au bon moment, le morceau de béton de ma vision.

C’était très rapide, mais grâce à ce don, je pus sauver mon unique famille d’une fin bien misérable. Au lieu de toucher Rose, le bloc s’écrasa contre le toit et retomba au sol, emportant des débris dans sa chute, se fracassant à l’impact. Je me remis sur mes deux pieds, ayant bien sentit la secousse du jet et regardais vers là, où ce projectile provenait.

"Enterré un dimanche !!!" Hurla la bête.

Le zombi sortait des flammes. Son imposante carcasse brulait sous nos yeux, mais il semblait indifférant à cela. Il ressemblait vraiment maintenant, à un monstre sortit tout droit des enfers, un zombi de feu invulnérable. Son regard était encore plus mauvais, et ses pas bien plus lourd, faisant trembler le sol et les bâtiments. Je me doutais que l’explosion ne l’aurait pas tué, mais j’aurais espéré que cela l’aurait au moins assommé pour un moment. Visiblement, nous étions partis pour un Round 2, digne d’un film d’horreur, ou les héros survivant devaient affronter pour un ultime combat, le monstre.

"La vache, c’est coriace ces bestioles."






© Méphi.



__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mer 11 Avr - 5:34

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! ••• On peut toujours faire mieux.

Elle ne sait pas vraiment ce qu'elle avait attendu, surement pas un câlin ou une tape encourageante sur l'épaule. Elle n'est pas spécialement déçue de la réaction de son père, plutôt résignée. Elle sait que Slade ne sera jamais le père attentionné et tendre, et a vrai dire, elle n'a jamais attendu ça de sa part. Sa part de tendresse est morte avec sa mère, il ne reste que la colère, la rage, l'acharnement, et le sérum. Toujours le sérum. En ce sens, Slade est exactement ce dont elle a besoin : une figure forte, écrasante presque, pour la disciplinée et l'enfermer dans cet univers de violence qui sera désormais le sien. Mais Rose est soulagée quelque part : au moins il lui a parlé, sans l'enfoncer dans un misérabilisme sale, sans lui rappeler qu'elle avait encore juste des progrès a faire, et sans sous entendre qu'elle était une incapable. Elle n'oublierait pas la fierté dans son regard, et elle s'en sentait sincèrement flattée. Le grand Deathstroke qui cesse de la regarder comme un vulgaire boulet au pied, sans lui causer comme si elle était un chien jappant entre ses pattes. Rose se sentait reconnue à une certaine mesure, mais le sang coagulé lui collait à la peau, littéralement. Appréciait-il la valeur de son évolution, du travail accomplit, ou juste l'immonde machine a tuer qu'elle était devenu? Elle en savait rien. Mais c'était un compliment pour le Terminator, du moins le plus proche qu'elle pourrait avoir de sa part. C'était un progrès, qu'elle n'irait pas nier par pure mauvaise foi. Elle n'avait pas envie de ces enfantillages ridicules, pas ce soir, pas après une mission aussi bien réussie.

Elle hoche donc brièvement la tête, sans rien ajouter, en regardant le spectacle son et lumière qu'elle venait de créer. Son travail accomplit, qui l'avait enfoncé dans le sang jusqu'aux coudes. L'adrénaline n'était plus si forte, la blessure, elle, s'est quasiment refermée. Elle n'est pas vraiment heureuse, ni satisfaite. L'ambiance avant la mission, toute ce sang qui bouillait en elle, maintenant cela l'effraie presque. Elle est effrayée, de fait. Mais uniquement d'elle-même.

Elle eut à peine le temps de sentir la vision arrivée, celle d'un projectile qui lui rendre directement dans le visage, et qui l'abat sans autre forme de procès. Mais son père est plus rapide, la pousse sauvagement sur le côté, de quoi lui faire esquiver cette menace imminente.

Balancée sans ménagement, Rose a tout de même les idées assez claires pour improviser un salto arrière pour se réceptionner agilement sur ses pieds, juste le temps de sentir la bâtisse se secouer comme un milkshake et de voir Grundy sortir comme des flammes 'tel un survivant'.

Et Rose sourit. La pupille dilatée, l'adrénaline qui est remontée d'un coup aussi sec qu'une boule de flipper. Ce qu'elle avait réussir à endormir avec l'incendie vient de ressurgir brualement, et menace de tout avaler sur son passage. Grundy l'immortel, Grundy le zombie, Grundy tout-en-flammes, Gundy a sa portée. Et elle ne répond plus de rien. Toute la frustration de ne pas avoir pu l'affronter en bonne et dû forme ressort d'un coup, avec rage, et Rose n'a qu'une envie : y répondre sur le champ.

Qu'il soit dimanche ou pas, Solomon a intérêt à checker son calendrier. En tout cas, pour Rose, ou l'avatar de Rose qui surgissait quand le sérum parlait à sa place, c'était Noël.

Elle siffla dans sa direction, et lui jeta un morceau de débrit avec son pied pour attirer son attention, boom en plein dans le crâne. « Viens m'chercher, espèce de freak! » Qu'elle fanfaronne avant de glisser comme une reine sur le reste du toit accidenté pour avoir assez d'élan pour sauter sur un autre toit. Derrière elle, le feu crépitait toujours, et Rose était parfaitement ravie de cette chasse improvisée. Pas parce qu'elle a nouveau en transe qu'elle était assez stupide pour aller au corps à corps alors qu'il était littéralement en feu.

Elle trouva ce qui l’intéressait : Un bâtiment à proximité, assez fragilisé pour pouvoir l’effondrer sur la cafetière du zombie. La première fois ça n'avait pas marché, la seconde fois, bien placé, ça pourrait avoir un meilleur effet.
Slade? Il suivait probablement. Mais Rose se sentait d'humeur a prendre des initiatives. Sa dernière n'avait-elle pas été bonne après tout?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Jeu 12 Avr - 11:51






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Ce qui suivit avait quelque chose… D’inquiétant. Bon, voir ma fille être motivée pour en découdre avec le gros zombi avait quelque chose de plaisant, savoir qu’elle ne renonçait pas facilement face à l’adversité et qu’elle n’avait pas peur. Mais, son comportement était des plus dangereux. Comme prise par une frénésie, elle se lançait à l’assaut, cherchant à attirer le gros idiot en se prenant pour une Catwoman sur les toits. Je savais qu’elle était capable, qu’elle ne manquait pas d’expérience au combat, pourtant là, elle risquait gros. Sérieusement, je ne comprenais pas ce qui lui prenait, Rose était plus que sur excitée.

Me lançant à mon tour sur les toits, je poursuivais Ravager dans sa course folle. Le sérum, ça ne pouvait être que ça. Son sang devait bouillir, une vraie cocotte-minute. Et dire qu’au départ, ce traitement visé justement à l’aider à se calmer, voilà qu’il produisait l’effet inverse. Une vraie droguée, dont seule l’injection calmait, mais dont les effets après transformaient en vrai dément. Mais par pitié, dite moi donc ce que j’étais censé faire pour aider ma gosse ! J’avais beau avoir l’esprit d’un stratège, je n’arrivais jamais à trouver quoi que ce soit qui puisse aider au mieux Rose. Sans doute, devrais-je changer de traitement, mais quoi ? Je n’avais aucune idée pour le moment. De toute façon, on devra sans doute recommencer le même ce soir, une fois rentré.

Ma gamine avait sauté sur le toit du bâtiment voisin, attirant la chose vers elle. Joignant mes doigts à mon oreillette, je tentais de la joindre. N’ayant pas de suite suivit, en m’arrêtant à la limite du premier toit, je voulais garder une vision d’ensemble sur ce qu’il se passait. Quoi qu’elle soit envisagée de faire, cela risquait de mal finir, surtout sous cet état.

"Ravager ! Mais qu'est-ce que tu fabriques ?"

Le ton pouvait paraître froid, accusateur, une réprimande sèche. Pour moi, c’était celui d’un père mort d’inquiétude pour la chaire de sa chaire. Elle était mon dernier enfant, ma chance de rattraper des années d’incompétences paternelles. Celle pour qui je donnerais volontiers ma vie, ou celle de Wintergreen, car elle avait bien plus d’importance que ce vieux fou. Après tout pouvait dépendre du contexte, mais je ne voulais pas qu’elle risque tout sur un coup de tête à cause du sérum.

Solomon devait se croire dans une arène de corrida, car il chargea tête baisser dans le mur du bâtiment sur le quel se tenait Rose. Toute la structure se mit à trembler, menaçant de s’écrouler sous un nouvel impact. Les Wilson n’étaient pas immortels, on pouvait survivre à pas mal de chose, mais enterrer vivant sous des blocs de bétons… J’avais survécu à l’effondrement d’une grotte, mais je ne me considérais pas invincible pour autant. Après, je ne m’y connaissais pas en psychologie pour ado, mais j’avais déjà vue que chez les gens normaux à cet âge, on se croyait invulnérable. Qu’est-ce que cela devait être pour Rose. Je me tenais donc prêt, à intervenir au bon moment, voulant savoir ce que cette gosse avait dans le crâne.






© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Sam 28 Avr - 5:02

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! •••Elle entendit vaguement la voix de son père derrière elle, mais qu'importe. Rose n'écoutait plus rien, et difficile de dire si c'était encore Rose qui était au volant de quoique ce soit dans son esprit, où si la moindre de ses pensées furent changées en adrénaline pure qui coulait dans ses veines. Toujours un rictus imprimées sur ses lèvres, au point d'en faire souffrir ses zygomatiques, elle courait comme une folle, cet énorme bestiaux en flamme derrière elle, prêt à affronter les feux de l'enfer eux-mêmes si cela lui donnait la moindre chance de ressentir quoique ce soit. Juste un besoin furieux d'être vivante. Et pour cela, il lui fallait flirter avec la mort.

Quand elle eut repérer le bâtiment parfait pour faire son office : un vieil entrepôt desaffecté, probablement une planque pour du recel, vu le coin. Un vieux building qui sent la cendre froide, où trois photographes faussement edgy viennent prendre des photos instagram dedans, et probablement perclus d'amiante. Parfait. Elle s'introduit dedans de la façon la plus expéditive, dans un magnifique et contrôlé saut de l'ange vers l'avant, en brisant la fenêtre avec ses pieds. Elle a à peine le temps de s'écarter en quatrième vitesse que Salomon Grundy débarque à sa suite en explosant littéralement le mur en hurlant, poings en avant, en laissant un profond impact sur le sol. Toujours en feu, il feule, ou plutôt il hurle, sur la gamine borgne qui l'a provoqué et amener jusqu'ici. Il n'a visiblement pas conscience pourquoi, alors il s'avance poing en avant, prêt à lui faire payer son arrogance. Ou juste parce qu'il ne sait pas faire grand chose d'autre. Elle ne peut pas le blâmer : C'est pareil pour elle.

Son poing rencontre un des pilliers de la grande pièce, qui explose littéralement sous l'impact. « Vais t'écrabouiller! »

Rose a esquivé de peu, déjà cinq bons mètres plus loin. Le type est lourd, malhabile, et pour peut que sa vision augmenté ne lui joue pas des tours et que rien ne vient entaché sa capacité de le voir venir à des kilomètres à la ronde.

« Alors viens m'frapper. » marmonne-t-elle, sabre rangé, droite comme un I, poings serrés. Elle esquive a nouveau. Quand il attaque encore, ses pieds martelant le sol, et ses poings réduisant en bouillit les un mur porteur cette fois-ci.

« Viens m'frapper, bordel ! » Ensuite-t-elle encore alors qu'un nouveau pillier finit en poussière et qu'elle n'a même plus envie d'esquiver. Elle se jette littéralement dessus, poings en avant, prête à affronter le gros Grundy et ses flammes dévorantes, qui lui crament la peau du visage -le reste de sa combinaison étant hautement résistante à la chaleur- à peine elle pénètre dans son périmètre. « VIENS M'FRAPPER. » Qu'elle s'égosille en lui donnant un coup de pied dans le plexus pour le faire reculer et lui déposer au passage une mini bombe qui explosa au contact des flammes.

Le recul de l'explosion lui fit reculer largement, et elle ne contrôla pas vraiment sa trajectoire, heurtant méchamment son dos à un nouveau mur. Pas le temps de s'ébrouer en paix qu'elle voit la forme de feu lui foncer à nouveau dessus, et lui faire traverser deux murs supplémentaires en la traînant en avant. Sa combinaison ne fut pas d'une grande aide contre les flammes à même sa peau, mais elle n'en fit même pas état : la bâtisse commencer à largement gondoler, sous la perte des piliers et murs porteurs. Et Rose vit rapidement ce qu'elle avait cherché du regard :

Les vieux bâtiments du genre avaient fonctionné au gaz, et il restait généralement toujours une paire de réserves pleines à ras bord dans une vieille salle des machines. Salomon lui écrasa le visage sur le mur d'un nouveau coup de poing, mais elle se fit violence pour le repousser à l'aide d'une seconde petite bombe. Elle lui explosa également au visage, mais au moins : ils furent séparés. Le temps pour Rose de  reculer suffisamment, en sautant d'un étage à l'autre, avec l'énergie de la dernière chance, et quand elle l'entendit s'élancer à sa poursuite : elle entendit le fer céder comme elle l'avait prévu. Pour qu'il chute et qu'il tombe lourdement, sur la réserve de gaz qui dormait gentiment ici depuis vingt ans.

Feu et gaz, et ce charmant mélange ne prit pas de gant à littéralement exploser dans une seconde exposition fracassante, après celle de l'entrepôt juste avant. Alors que Rose échappa in extremis du brasier en défonçant une nouvelle fenêtre à sa sortie. La déflagration la propulsa bien loin de la scène, pour qu'elle heurte de plein fouet une balustrade en fer forgé, de quoi lui donner envie de dégobiller partout.

L'adrénaline enfin retombée, elle s'y assit, presque sagement. Contemplant a nouveau son œuvre, en reprenant son souffle, et en laissant son don de guérison faire son office sur les hématomes, les côtes cassées, et surtout les brûlures. Loin d'être fière de son office, le plus difficile était de constater tout ce qui venait de se passer sous ses yeux.
Et avec le recul, se fut proprement effrayant.

« P'pa ? » Qu'elle appelle, un peu gauchement, comme une ado qui s'est perdue au rayon surgelé au walmart, absolument certaine qu'il n'était pas loin.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Lun 30 Avr - 10:50






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Alors là… Je ne savais pas trop quoi dire, ni quoi faire. D’agent, je passais à spectateur, voyant ma gamine défoncer le gros tas avec des coups et des explosions, sans oublier que le bâtiment prenait cher aussi. Un chaos des plus total. Très franchement, j’aurais eu du mal à décrire ce que je voyais. Certains y verraient sans doute un combat épic, d’autres une situation comique, moi… Je n’avais pas envie d’applaudir et encore moins d’en rire. La réalité sur mon état ? Eh bien, c’était toujours compliqué avec moi.

Une part de moi était très fière de ma fille. La voir habitée par un esprit guerrier était plaisant à voir. À la manière des légendaires guerriers nordiques berserk, Rose était devenu une vraie bête, une machine folle tueuse. Une arme dévastatrice, usant de tout ce que son entraînement auprès de moi, le lui avait offert. Mais une seconde part quant à elle, n’était que peur et colère. Je n’osais pas intervenir, car j’avais peur qu’elle fasse un geste qu’elle puisse regretter. Et pourtant, je me sentais obliger de la réprimander. Pourquoi ? Parce que oui, elle avait de la force, mais elle n’agissait que par instinct. Aucune réelle maîtrise, de la pure barbarie, c’était un travail grossier. Et surtout, surtout, elle se mettait en danger inutilement. Ravager déchaînait toute cette rage, cette accumulation de sentiments négative en elle améliorer par mon sang. Elle semblait incontrôlable, ayant dépassé la limite. J’ignorais si c’était mon instinct agonisant de père ou celui de mentor, mais je sentais que je devais agir.

Après une ultime explosion, Grundy avait disparu et Rose fut en quelque sorte calmée. Ayant eut peur pour elle, je m’étais glissé jusqu’à ma gosse pour m’assurer que tout allait bien. Fort heureusement, elle était plus solide qu’elle n’y paraissait. Rose se rassit, n’ayant rien d’impossible pour son don de réparer. Elle m’appelant comme une enfant. Une façon bien curieuse, tranchant avec notre vie hors norme et qui démontrait une part d’innocence encore en elle, une part humaine. Cela ressemblait un peu à un appel de détresse non ?

Pensez-vous que j’allais prendre ma fille dans mes bras, la réconforter après tout ça, voir même la gronder comme un bon père ? Non. Je me contentais de regarder le brasier provoquer par ma progéniture, la destruction commise en plus de notre contrat. Si c’était pour le boulot, je ne dirais rien, mais là… Je ne savais toujours pas comment nommer ça. Un vrai bazar, du gâchis. De la stupidité même. Et moi qui pensais qu’après toutes ces leçons, Rose aurait comprise et se serait comporter comme la professionnelle que je voulais. Mieux, qu’elle aurait agi de manière moins risquée pour éviter de donner des cheveux blancs à son père. La colère en moi me fit serrer du poing, il ne fallait pas que j’explose. Sans doute que Rose avait besoin d’une autre dose, étant en manque, son comportement fut altéré.

"On rentre." Ordonnais-je de façon aussi sec et tranchante.

Sans laisser le choix, je traînais Ravager jusqu’à la voiture. Nous en avions assez fait pour aujourd’hui. Rangeant notre matériel, nous devions rentrer. Cette sortie devait être spéciale, prévue pour fêter une nouvelle année passée avec ma fille. Moi qui pensais que cela finirait sur une note plus positive, voilà que même ma super vision de l’avenir n’avait prévu, nous partions la mine sombre. Contre qui étais-je réellement en colère ? Contre Rose ? Contre moi ? Contre Grundy ? Contre ceux m’ayant transformé en mutant ? Sans doute un peu de tout ça. J’avais une réelle envie de cogner, mais je me retenais toujours. Pour ne pas choquer Rose ? Après cette soirée, c’était un peu le cadet de mes soucis. Mettant le contact, je fis démarrer la voiture.

"Une fois à la maison, je te ferais une nouvelle injection. Tu sembles en avoir besoin."

Ce maudit sang… Il était à la fois la cause de nos malheurs, mais aussi la solution. Il faudra que je trouve un autre remède pour ma gamine. Car plus ça venait, plus j’avais l’impression que la situation s’empirait, au lieu du contraire. Au départ, c’était pour lui sauver la vie, éviter de revivre le même drame que les deux dernières fois. Mais à présent, j’étais pris dans une autre tourmente. Il faudra que je voie avec Wintergreen si une solution alternative existait.







© Méphi.



__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Dim 6 Mai - 17:52

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! •••Le couperet tombe : on rentre. Son regard n'échappa au poing furieux qu'il serra. Il est bien lointain, le moment où il l'avait regardé avec une ombre de fierté qui traversait son œil unique. Rose s'en mordait les doigts, honteuse et furieuse contre elle-même. Elle s'était battue, bec et ongle pour résistait à ce qui grondait en elle, et l'effet avait été pathétiquement inutile. Tout juste un coup d'épée dans l'eau. Elle n'était pas assez forte et résistante pour ne pas succomber à ça. Dés la première piqûre, celle qui l'a 'sauvé' -un bien grand mot pour celle qui n'était personne à l'époque, pas plus que maintenant- elle était condamnée à lutter avec des démons bien plus menaçants que ceux qu'elle avait vu au Canada.

Alors, Rose et sa langue bien pendue, firent silence, et se plièrent à la décision du patriarche. On rentre. Tant pis pour le contrat, tant pis pour Grundy, tant pis si elle a finit par triompher à grand coup de talent, d'ingéniosité et de prises de risque. Elle n'en tirait finalement pas la moindre fierté. L'incendie était presque froid et sinistre. Elle se sentait gourmandée comme une gamine qui avait rendu un F pour son dernier devoir de maths. Sa première grande sortie était une victoire teintée d'amertume, et elle n'avait même plus de quoi s'indigner pour les prochaines fois où il l'obligerait à se tenir à disposition de missions pathétiques et indignes.  Rose avait tellement de raison d'être en colère que toutes se bousculaient dans son cerveau et commençait à sévèrement lui voiler le regard. À moins que ce ne soit la retombée d'adrénaline. Voilà longtemps qu'elle avait renoncé à comprendre quoique ce soit au fonctionnement de son corps pathétique.

Mais voilà que, une fois dans la voiture, la nouvelle sentence tomba. Inébranlable et intransigeante. Pourtant normale dans ce genre de situation. Mais après ce qu'elle venait de voir? Ce n'était plus envisageable. Sa vision se brouilla, son front se perla de sueur froide, et elle finit par souffler :

« Non... » Elle reporta son œil unique sur son père qui conduisait et répéta, un peu plus fort cette fois. Mais pas exigeante. Juste suppliante, et terrorisée. « Non! Non, P'pa! Je peux plus! C'est plus possible! Tu viens pas de voir ce que j'ai fait? »

Elle jeta une main affolée vers la triste scène de laquelle la voiture s'éloignait jamais assez rapidement.

« Et ça? C'est rien. Je vais faire pire. Je le sais. » Elle dégluti péniblement « Tu peux pas me bourrer de sérum en espérant que je devienne soudainement sage et obéissante. Bordel, Slade! Ça ne marche pas, ça n'a jamais marché! Je te l'ai dit, j'ai essayé de le contrôler, et ça. Ne. Marche. Pas. » Insiste-elle en séparant bien tout les mots en les sifflant entre ses dents.

Elle retira sa capuche d'un geste rageur, et tirant ses longs cheveux d'argent en arrière. Traversée par trop d'émotions dans lesquelles elle finiraient par se noyer. Il lui fallait trouver une solution, mais il n'y en avait aucune. Aucune de tangible, juste un pansement sur une plaie purulente qui pouvait encore servir un peu.

« Il faut... il faut que je m'éloigne. Juste un peu. Que je me coupe de l'adrénaline. Plus j'en ai, plus j'en veux. J'ai peut-être une solution, mais si je reste à la maison ça va empirer. »

Elle grimaça un peu, se disant que son discours sonnait véritablement comme 'enferme moi à Arkham' Du coup elle tenta une ultime supplique.

« Je sais que je t'ai pas donné beaucoup de raison de me faire confiance, mais... juste une fois. Laisse moi faire. Je te promets de pas te causer de soucis. »


Elle avait une brève idée de quoi faire, mais c'était un pari risqué. Et un pari qu'elle ne devait pas perdre. Pas cette fois.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Mer 16 Mai - 8:55






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


La seule chose que je souhaitais, c’était que nous rentrions sans histoire, que Rose reçoive sa piqûre et tout le monde au lit, on oubliait cette histoire. Un désire qui pouvait être justifié, car ma fille ne venait pas jouer les fortes têtes uniquement entre les missions. Et je supposais qu’après ce spectacle, elle saurait se tenir à carreau, se faire oublier. Pourtant, les choses ne se passaient pas ainsi, alors que j’étais tendu, serrant fort le volant, menaçant de le briser. Ma fille me répondit, elle disait non. Mon visage de couleur pourpre tourna en sa direction, lançant un regard mauvais. Elle osait me contester en plus. Elle jouait les rebelles, j’avais une grosse envie de la remettre à sa place. Pourtant, aucun mot dur ne sortait de ma bouche. Rose ne disait pas non comme une sale ado capricieuse, elle était… Affolé, au bord des larmes. Elle me suppliait.

Elle me disait que c’était inutile, que cela ne servait vraiment à rien tout ce que nous faisions et montra l’incendie qui se calmait juste derrière nous pour preuve. Je fis mine de ne pas regarder, que je n’étais pas convaincu, mais ce fut tout le contraire. Ses paroles eurent l’effet d’un coup de poignard. Au fond, elle avait raison, et je le savais, néanmoins, je refusais de l’admettre. Ne disant rien, je la laissais continuer à parler toute seule, jusqu’à ce qu’elle dise ce que je redoutais le plus, l‘éloignement.

Je savais qu’à un moment à un autre, ce jour viendrait. C’était inévitable, même si j’avais fait tout mon possible pour éviter que cela n’arrive, voilà que l’effroyable vérité vint me frapper en pleine face. Je pouvais supporter les coups lors d’une bagarre, survivre à des explosions. Mais ça… N’avais-je pas au final changé ? N’avais-je pas fait des efforts pour améliorer la situation entre ma gamine et moi ? À croire que tout cela n’avait servi à rien, qu’un dieu inconnu s’amusait à mes dépends. Et le pire, c’était que j’étais d’accord. La raison me disait bien qu’il serait mieux pour Rose de s’éloigner de moi, elle aurait une meilleure vie, avec l’entraînement que je lui ai donné, elle saura se défendre. Mais une part en moi, le refusait et voulait qu’elle reste.

Au final, j’avais encore perdu un enfant. J’étais vraiment un mauvais père, ça je ne le remettais pas en cause. Mais j’aurais espéré mettre suffisamment pour assurer une certaine stabilité. Vaine tentative. Je me sentais dépasser, impuissant. Cela n’entrait pas dans mes projets. J’avais une envie de crier, verser mes larmes, tenter une approche humaine pour la convaincre de revenir sur sa décision. Néanmoins, je gâchais une fois encore tout, demeurant cette armoire à glace que tout le monde connaissait. Mais il fallait dire quelque chose, ou faire, car on ne pouvait pas rester là, à ne plus rien dire, ignorant ce qui nous arrivait. Il fallait trancher.

"Soit."

Ma seule et unique réponse à sa demande. J’avais cédé, et je ne voulais pas en parler encore. Mon ton sec me servait surtout d’armure pour ne pas craquer. Car si on revenait à mentionnant ce soir tout cela, se serait des lames plantées dans mon corps dont je ne cicatriserais. Au final, toute cette transformation avec cette tarée de Maggie n’aura servi à rien. Je pouvais le ressentir. Car j’enclenchai la vitesse supérieure pour presser notre retour. Mais à mesure que nous nous enfoncions dans la campagne noire, j’eus le sentiment de sombrer. Ce que je prenais au départ pour une faiblesse, était en réalité un cadeau. Quand je me sentais changé, j’avais peur. Mais après, j’avais compris qu’il s’agissait de la compréhension que Rose était tout ce qui me restait, devenu mon véritable trésor. Un trésor qui s’en allait, me laissant sans rien, si ce n’est une ombre fidèle qui me suivait. Même Wintergreen aura du mal à m’aider sur ce coup-là.

Ceci-dit, qu’elle ne comptait pas que je la laisse s’en aller comme ça. Même chambouler, je comptais bien prendre mes dispositions. Après tout, je n’allais pas la laisser sans que j’aie un moyen de garder un œil sur elle pour m’assurer de sa sécurité. Même à l’autre bout de la planète je veillerais sur elle, même si elle en viendrait à me haïr pour ça. Et que je sombre oui ou non dans les ténèbres, c’était non négociable. Toutefois, j’aurais aimer qu’une de mes visions se manifeste maintenant, pour m’aider à savoir quoi faire. Car là, je me sentais vraiment perdu…







© Méphi.



__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
avatar
If found please return to
Red Hood
Messages : 206 Age du joueur : 26 Crédits : avatar : twizzle Sign : 2981 12289 0 + tumblr Batarangs : 3651

Feuille de personnage
Nom de Code: The Ravager
Multi-Comptes: Cassandra Cain
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Jeu 7 Juin - 20:34

Sortie familiale explosive
Dispatch this thugs in brutal fashion, that all may hear of your arrival! •••

Soit.

Un simple et laconique 'soit'. C'était tout ce qu'il a répondu à son appel à l'aide. Etait-ce mieux que le refus et l'isolement qu'elle avait redouté, alors qu'elle était au bord des larmes, à le supplier comme jamais elle ne l'avait fait? Probablement pas. Elle le savait, c'était la meilleure chose qui aurait pu lui arriver. Mais alors : pourquoi c'était si douloureux? Il ne lui adressa même un regard. Avait-elle espérer que l'air de rien, il se battrait pour la garder à ses côtés, alors que c'était sa plus grande peur? Mais au final, était-ce étonnant? Elle l'avait déçu, presque trahi somme toute. Et quand même bien elle pouvait argumenter que ce n'était pas sa faute, que le sérum était responsable de la situation, n'était-elle pas, quelque part, bien consciente de la situation? Qu'elle accueillait pas la tendre idée d'un abandon au profit de la violence la plus brute? Rien que cette pensée la dégoûtait au plus haut point. Que cette chose soit à cause et par elle. Que le sérum soit aussi une partie d'elle même. L'idée la répugnait. Elle n'en voulait pas. Elle ne voulait pas de cette vie de violence et de sinistre. De combat oui. Noble, et avec un but. Elle ignorait lequel, mais ce n'était pas comme ça que sa mère avait conçu sa vie. Et ce qu'était pas ainsi que son père se battait.

Eux avaient vécu pour un ordre, des valeurs. Elle, n'avait rien, et n'était rien. Juste un immense gâchis. Pas même un potentiel, juste de l’anarchie avec des seins et des cheveux blancs. Pour quelle raison Slade se serait-il battu pour elle? Elle ne lui avait donné aucune raison de le faire. Qui voudrait d'un élément pareil dans ses pattes. Peut-elle qu'elle ne faisait que lui rendre service. Et tant mieux, au final.

Alors 'soit'.

« J'ai un pied à terre, pas loin de la maison. Mais je viendrai, de temps en temps. Passer dire bonjour. Voir Wintergreen, tout ça... » Elle ne se faisait pas d'illusion : si il voulait la chercher, il la retrouverait en un temps record. Elle baissa les yeux un instant, en se disant que d'une façon ou d'une autre, tout irait bien. Un espèce de mantra qu'elle devait se répéter en boucle pour se convaincre du bien fondé de son action. Elle culpabilisait déjà d'inclure quelqu'un d'autre à cette triste équation, mais seule? Elle n'arriverait à rien. C'était évident désormais. Et pour protéger tout le monde d'elle même, il fallait bien arriver à un consensus. Parce que même si elle se tirait une balle dans la cervelle, elle n'était pas certaine que son don de guérison ne lève pas un auguste majeur pour lui annoncer que non : c'était pas elle qui faisait les décision ici.

Le silence continua. Pesant. Violent. Au milieu de la nuit noire. Elle n'avait plus rien à dire. Plus rien à demander. Presque rien en vérité. Il restait encore quelque chose à faire. Elle soupirant, avachit sur son fauteuil avec fatalisme et fatigue. Et surtout culpabilité.

« Je suis désolée. » Fit-elle en secouant légèrement la tête, ses longs cheveux blancs dansants faiblement. Elle se frotta la tempe en soupirant une énième fois.

Elle ne s'attendait pas à de la pitié de sa part, ni même une réaction. Mais elle l'avait déçue. Et si elle ne chercherait pas à rattraper les pots cassés comme une petite fille, elle voulait au moins assumer son incompétence et sa dangerosité. Elle n'arrivait rien à apporter au Deathstroke. Et cela signait peut-être en lettre de sang la fin de leur partenariat, seul le temps le dira. Pour l'heure, il n'était pas envisageable d'évoluer dans ses pas à nouveau. Pas pour le moment.

Ça signait surtout une rupture entre eux. Un fossé qu'ils avaient péniblement essayé de combler. Elle jeta un regard à son père, dont l’œil unique ne quittait pas la route. Ils avaient commencé une conversation qui s'était rapidement achevé. Et peut-être bien qu'elle poussait. Mais elle sentait que si ce sujet ne viendrait pas ce soir, jamais il ne viendrait.

« Tu m'as parlé de ton père. Une fois. » Elle tourna la tête vers lui et conclue. « Mais jamais de mes frères. »

La corde est lancée. À lui de la refuser si il le souhaitait.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1580-rose-the-ravager http://legendsofdc.creationforum.net/t1605-rose-knuckles-and-swords#24192 http://legendsofdc.creationforum.net/t1581-rose-feed-my-brutality http://legendsofdc.creationforum.net/t1734-arcs-narratifs-de-rose-wilson#26728 En ligne
avatar
ANIMATEUR ♔ DEATHSTROKE
Messages : 712 Age du joueur : 26 Crédits : Iskaras (avatar) & Tumblr (gif) & Bazzart & Staff Batarangs : 8920

Feuille de personnage
Nom de Code: Deathstroke
Multi-Comptes: Jack Emerson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   Dim 10 Juin - 9:04






Sortie familiale explosive.








Slade WilsonRose Wilson


Si j’avais accepté, c’était bien parce que je voulus admettre que c’était la meilleure des solutions. Jusqu’ici, je voulais la garder près de moi, jouet le papa poule autoritaire qui ne voulait qu’une seule chose, que son dernier enfant soit en sécurité. Mais quoi que je décidasse, cela ne semblait jamais être la bonne décision, il n’y avait que souffrance et colère à la clef. Le bonheur me fut toujours interdit, et ceux me côtoyant connaissaient le même sort. Si Rose s’éloignait un peu de moi, peut-être bien arrivera-t-elle à retrouver un semblant de normal et sourire de nouveau. Tout en restant un minimum sous ma surveillance, bien entendu.

Au moins, j’étais rassurer de savoir qu’elle passerait encore dans le coin, rendre visite. Sa volonté de toujours nous voir, me donnait du baume au cœur. Notre relation n’était pas des meilleurs, trop explosif. Mais je comprenais qu’elle tenait toujours à moi, comme moi je tiendrais toujours à elle. Et il n’en sera jamais autrement.

"Tu connais le code de la maison."

C’était ma façon à moi, de dire qu’elle serait toujours la bienvenue, que la casa des Wilson… Et de Wintergreen, resterait toujours son chez-elle. Cette séparation ne sera de toute façon que temporaire, ce que je souhaitais le plus.

Par contre, elle démontra qu’elle culpabilisait. Ravager se sentait encore mal, et quand c’était le cas, je me sentais encore plus mal. Le mercenaire que j’étais, ne supportait pas voir la chaire de sa chaire souffrir. Pauvre Rose, c’était moi qui fus désolé. Désolé de t’avoir donné pour héritage un sang maudit. Désolé de ne pas être à la hauteur. Comme père, on ne pouvait pas faire pire, je m’en doutais. Si seulement elle pouvait comprendre, que ce que je voulais, c’était de la prendre dans mes bras, l’embrasser sur le front et lui dire combien je l’aimais. Mais j’étais toujours prisonnier dans une cage en glace, ne pouvant sortir. Les marques d’affection m’étaient étrangères, enfin, je savais ce que c’était, mais comme un robot, mon programme ne savait comment les exécuter. On ne m’appelait pas Terminator pour rien.

Par contre, cela pouvait aussi me soûler. Entendre souvent Ravager exprimait son regret de n’avoir « pas assuré » devenait vite lourd quelques fois. J’avais envie de crier « Arrête ! Tu exagères gamine ! » Mais ce fut au-dessus de mes forces. La vérité était que je ne savais pas comment faire pour le lui faire comprendre qu’elle se trompait, lui faire voir les choses comme moi, je les voyais. Donc, je me contentais de lui répondre sur un ton un peu sec, de manière aussi tranchante que la lame de nos épées :

"Sois désolé quand il y a de quoi."

Une façon également de dire dans ma langue, « Il n’y a aucune raison de l’être choupette. » Mais j’étais prêt à parier que cela pouvait l’irriter. De toute façon, je n’étais pas un expert dans tout ce qui concernait les relations sociales. Le seul type normal qui voulait encore bien me parler, c’était Winter, sinon je ne côtoyais que des asociaux ou sociopathes. Pour vous dire le tableau. Pensant avoir calmé le jeu, Rose poursuivit sur un sujet qui glaça mon propre sang. Elle n’était pas du genre à lâcher le morceau, comme tous les Wilson. On ne pouvait la blâmer. Mais elle s’attaquer à un sujet tabou. Pourquoi ne trouvait-elle pas une autre distraction que de chercher à déranger les morts.

Je lâchais donc un long soupir, pour libérer la pression que je sentais sur mes épaules. Mes gamins… Deux belles erreurs. Morts, à cause de moi. Je m’étais laissé aveugler, dévorer par ma vie de tueur psychopathe, ne me souciant que de ma pomme. Et je les ai laissés, sans surveillance, abandonnée quand ils en avaient le plus besoin de moi, et quand j’étais là, je n’étais pas un père. Rose avait un plus, j’avais changé, rien que pour elle, elle bénéficiait d’une meilleure attention que Joe et Grant. Alors pourquoi me tourmenter ?

"Ton grand-père est encore en vie, mais ce sont les morts qui t’intéresse."

Je ne lui ais jamais dis avant, que mon père était toujours de ce monde. Pourtant j’étais prêt à faire cette révélation, pour la déconcentrer de sa fratrie. De toute façon, à quoi cela lui servirait ? Ils étaient morts, six pieds sous terre. Elle ne pourra jamais les revoir, jamais ne passer du temps avec eux, rattraper le temps perdu pour jouer dehors ou aller au Cinéma. C’était trop tard ! Pour elle comme pour moi. Par contre, bien lancer sur les révélations, je poursuivais avec un ton grave. J’allais sans doute le regretter, mais je voulais procéder à une solution radicale pour l’empêcher de continuer à en savoir plus. Une façon de lui faire peur, tout en disant la vérité. Une vérité que j’ai dû admettre finalement. Alors, je tournais ma grosse tête vers elle, plongeant mon regard à travers mon unique œil dans le sien pour souligner la gravité de la chose, répondant avec la voix grave.

"Tu veux vraiment savoir ce qui leur est arrivé ? Je les ai tuer."







© Méphi.




__________
Wilson



Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t894-slade-wilson-pret-pour-un-nouveau-contract http://legendsofdc.creationforum.net/t906-les-missions-de-deathsroke http://legendsofdc.creationforum.net/t905-les-contracts-du-terminator http://legendsofdc.creationforum.net/t977-arcs-narratifs-de-slade-wilson
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie familiale explosive [pv Rose Wilson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tradition familiale
» Lili-Rose [pullip Papin]
» LA ROSE ECARLATE (Tome 1) de Patricia Lyfoung
» Titanic 3D, sortie le 4 avril 2012
» Les romans jeunesse de Jacqueline Wilson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Les Villes :: Métropolis :: La Ville-
Sauter vers: