Partagez | 
 

 Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♔ NAUGHTY CAT
Messages : 2425 Age du joueur : 27 Crédits : Thundered Batarangs : 3330

Feuille de personnage
Nom de Code: Catwoman
Multi-Comptes: Jason Blood
Infos Diverses:
MessageSujet: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Mar 19 Déc - 0:04



Le Palomina de National city avait deux atouts majeurs : son propriétaire était une femme compréhensive, et il se situait aussi près que je pouvais le souhaiter du port de la ville. En revanche, pour un prétendu " bar italien sans prétentions ", il ne fallait pas espérer y trouver la moindre consommation à moins de sept dollars (j'avais poliment éludé le sujet de la commande, en entrant, pour aller tranquillement me réfugier au fond de la salle, non sans promener par pur réflexe mes yeux sur les clients). Deux galants hommes ne tarderaient pas à me rejoindre, je n'avais pas à craindre qu'on m'inflige longtemps une tentative de drague (pour être honnête, j'aurais presque préféré – jouer avec les attentes des séducteurs endimanchés ne me lassait jamais) ; en revanche, nous allions parler vol et délits mineurs. Autant le faire là où les oreilles indiscrètes pouvaient difficilement se cacher.

La patronne du
Palomina s'était taillée une réputation de Cerbère, pour tout ce qui touchait à la cause féministe. De plus, elle ne transigeait pas avec le comportement de ses employés, à qui il incombait de réagir avec la même diligence que leur employeuse. Dans ce bar, on ne levait pas la main sur une femme, et on n'insistait pas lourdement pour qu'elle vous suive aux toilettes (des rumeurs crédibles parlaient d'usage d'un fusil à canon scié pour dissuader les plus entreprenants d'insister dans leurs parades viriles). Si les consommations y étaient peu données, et la musique un peu trop lancinante à mon goût, au moins, dans cette établissement méditerranéen de National city, la soirée pouvait rarement se terminer mal pour les clientes (j'y voyais l'influence bénéfique de la super-héroïne locale sur les mentalités ; Gotham avait aussi ses débits de boisson sûrs pour les femmes, mais c'était généralement là où les prostitués et escorts allaient décompresser). Un autre jour que celui-ci, j'aurais esquivé le Palomina, bar bien trop sage pour être amusant, mais aujourd'hui, j'avais rendez-vous avec Leonard Snart. Or, le leader des Rogues de Central city m'avait plus ou moins dans le collimateur, et ceux qui se trouvaient dans cette position finissaient trop souvent par être... Refroidis (il allait falloir que je m'échauffe, questions jeux de mots, parce que le public serait sans doute peu réceptif, ce soir).


S'il vous plaît ? Mon pull gris se confondait mal avec la banquette rouge sur laquelle je m'étais installée, mon grand sac à main noir posé à côté de moi.

Le serveur n'eut aucun mal à me voir, mais j'avais tout de même levé un bras à son intention (et déroulé mon sourire désarmant – de nos jours, on ne sait jamais qui il faut se mettre dans la poche).


Je prendrais votre meilleure bière blonde – servie très fraîche, et un whisky. Vous n'aurez qu'à nous apporter ça quand deux hommes se seront installés à ma table. Vous les reconnaîtrez sans problème : il y en a un qui aura l'éclat de l'Antarctique au fond de ses yeux, et qui me fusillera du regard, et un autre qui sera nettement plus sympathique, avec les cheveux un peu plus longs et l'air d'avoir retrouvé le crâne de cristal de l'arche perdue du temple maudit . Décrivis-je avec un air amusé, alors que je redoutais réellement ce qui allait advenir de moi cette nuit.

Une fois ma commande passée, je fis glisser discrètement ma main dans mon sac, pour tâter le manche de mon fouet. Un tic nerveux et idiot (Snart aurait dix fois le temps de me congeler avant que j'ai pu lui cingler les doigts) mais qui eut l'improbable effet de me tranquilliser. L'
Orgulhoso n’amarrerait pas avant deux bonnes heures, ce qui nous laissait largement assez de temps pour nous organiser (de mon point de vue ; Snart détesterait se retrouver ainsi devant le fait accompli ; heureusement que j'avais donné rendez-vous aux deux hommes en insistant sur le montant des bénéfices qui se profilaient). D'ici là, j'envisageais soit d'apprendre par cœur la carte des cocktails, soit de m'échauffer les doigts en allant délester un client accoudé au bar de quelques billets (j'avais commandé pour Leonard et Jack, mais ça n'impliquait pas forcément de payer les verres de mes propres deniers). Les soirs de cambriolages, l'adrénaline circulant dans mon corps et dans mes muscles me rendait incapable de rester en place ; heureusement pour moi, je me connaissais maintenant assez bien pour me tempérer, sinon, j'aurais déjà commencé à titiller un peu un homme solitaire, pour le plaisir un peu mesquin de le regarder loucher sur mon chemiser pendant que je feindrais l'ignorance prude (tout ça pour le laisser avec ses espoirs anéantis, et dépossédé de sa montre).



__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t336-the-cat-burglar-of-gotham http://legendsofdc.creationforum.net/t345-les-promenades-de-selina-kyle http://legendsofdc.creationforum.net/t344-coffre-fort-social-de-selina-kyle
avatar
CRAZY ADVENTURER
Messages : 570 Age du joueur : 25 Crédits : Moi même Batarangs : 6975

Feuille de personnage
Nom de Code: Jack
Multi-Comptes: Slade Wilson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Lun 25 Déc - 12:40

Générosité intéressée

National City, une jolie ville à l’image de sa protectrice. Une sorte d’Athènes avec son Athéna volant au-dessus de ses nuages, prête à lancer les éclairs de son divin père sur les imprudents osant s’attaquer à sa cité tant aimée, poussant un cri de guerre et usant de son intelligence et de sa force pour les réduire en miette. Avec une telle pub, on ne pouvait que se sentir en paix ici. Un peu comme la cité Utopique, on imaginait bien les vieillards sortir se promener dans les rues, saluer les jeunes, un esprit d’entre aide et tout cela. Mais bon, ce n’était que de la pub justement, et même si la ville semblait quelque peu idyllique, ma destination n’était pas les parcs somptueux, les centres culturels ou commercial. Non, moi, je trouvais toujours les endroits les plus reculé et infâmes. Les coins sombres où peu de monde aimerait s’y rendre. C’était à se demander si j’attirais ce genre d’endroit, ou si c’était ce genre d’endroit qui m’attirait.

Quoi qu’il en soit, et bien que visité un musée ou tout autre monument me tenterait bien, j’avais comme presque à chaque fois, un boulot à faire. Enfin un boulot… Je n’en savais rien en réalité. Si j’étais là, c’était parce que la célèbre Catwoman m’avait invité à la retrouver dans un bar. Était-ce un rencard ? Connaissant la belle, j’en doutais fort. À chaque fois, elle avait quelque chose derrière la tête, et j’étais prêt à parié qu’elle avait besoin de mes services pour récupérer quelque chose, ou avoir des informations intéressantes sur un objet précieux. Elle était imprévisible, mystérieuse et sournoise, et j’aimais ça. Je me rendais donc à sa rencontre, sans pour autant rester sur mes gardes.

Vêtu d’un manteau épais marron à col blanc, je me rendais au « Palomina. » Je ne connaissais pas du tout ce bar, mais vue son allure et sa patronne qui ressemblait à un chien de garde, cela me semblait très atypique. Il ne faisait pas trop froid dehors encore pour cette saison, mais il était bon de trouver le chaud des lieux. Décochant un sourire à la responsable, cette dernière me montra où était installer Catwoman. La gratifiant d’un hochement de tête, j’allais retrouver ma bonne vielle copine. Enlevant mon mentaux, pour dévoilait une chemise beige que j’avais l’habitude de porter, cachant un t-shirt blanc, je pris place en face de ma commanditaire.

"Salut ma belle. Comment tu vas ? T'es toujours aussi superbe, quoi que tu portes sur le dos."

Je tentais de lui faire une bise amicale, tout en gardant un œil sur le contenu de mes poches. Au tant vous l’expliquer, Selina et moi avions une relation, disions compliqué. Nous étions deux rivaux dans la récupération d’objet d’art. Bien que son activité fût bien plus répandue que le mien, nous arrivions parfois à nous chamailler pour récupérer quelques objets intéressants comme une dague cérémonielle incrusté de rubis, un masque en argent d’Europe central, d’une statuette égyptienne faite en or etc. À chaque fois, quand nous nous rencontrions lors d’une de ces « récupérations », on se battait pour le droit de l’emporter. Mais ce n’était pas une bagarre comme le ferait sans doute Deadshot contre Deathstroke. Non, c’était plus enfantin. Cela ressemblait à chaque fois à un petit jeu entre nous et chacun partait bon joueur une fois la compétition finie. Ce qui me poussait à admirer et respecter Kyle, même si parfois, on se donner à quelques petits jeux de flirts en plus. Voulant commander à boire, je fus surpris de voir qu’on m’apportait déjà une boisson. Le service était de qualité ici. D’un rire amusé, je lançais à la voleuse :

"Tu es prévenante Selina, je t'en remercie. Alors dis-moi, que puis-je pour toi ? J'imagine que ce n'est pas le fait de voir mon minois qui te manque. Qu'as-tu en tête ma belle ?"

Demandais-je tout en commençant à siroter mon verre, attendant la probable offre que comptait me faire Selina. Oui, je connaissais sa véritable identité. Mais comme je la respectais beaucoup, je savais garder ma langue. Un secret, j’étais doué pour les garder, même si j’aimais parfois parler. Et puis, elle était venue ici en civil, je n’allais pas l’appeler dans ce cas Catwoman devant tout le monde. Je devrais sans nul doute le faire bientôt si cela se trouve.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
avatar
CAPTAIN COLD
Messages : 259 Age du joueur : 26 Crédits : Blondie et Tumblr Batarangs : 2150

Feuille de personnage
Nom de Code: Captain Cold
Multi-Comptes: Bekka - Steve Trevor - Timothy Drake
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Mer 27 Déc - 0:26

Générosité intéressée
"…C’est une blague ?"
"Je dirais que non, Sis."

Voilà à peu près les réactions de Lisa et moi-même quand le message me conviant à un rendez-vous avec Selina Kyle arriva. En soi, nous avons déjà…"travaillé" ensemble, la voleuse et moi, en tant que complices et non concurrents pour une fois. Sauf que la dernière fois s’est avérée être un véritable coup de poker pour la brune qui voulait surtout tenter de protéger ses arrières. Ah, mais ça ma chère Catwoman, ce sont des choses que l’on prévoit avant de doubler un allié. Surtout quelqu’un comme moi. Je ne l’ai pas congelée. Non, d’une part ça serait rompre mon accord avec Flash et je n’ai pas besoin de cela en ce moment. De plus, je vais être honnête, ça m’embêterait qu’elle finisse au bout du canon de mon Cold Gun, elle fait une concurrence fort distrayante. Malgré tout, je ne peux pas décemment la laisser faire ce qu’elle souhaite, se la jouer petite fille pourrie-gâtée à qui on a refusé quelque chose te qui se venge en aller travailler pour l’ennemi, a.k.a les Santinis dans le cas présents. Alors elle s’est pris un avertissement musclé.

Et aujourd’hui, sorti de nulle part, une invitation dans un bar de National City, pour discuter d’un casse aux gains…ma foi, très alléchants. Une tentative pour se faire pardonner ? Ou un autre piège pour essayer de se débarrasser de la menace que je représente. Personnellement, mon avis hésite fortement. Les deux sont possibles, connaissant la demoiselle, et si je suis prévoyant et perspicace, je ne suis pas devin non plus. Dans tous les cas, j’ai prévu d’y aller, mais pas tête baissée. Premièrement, analyser les plans du bar en question et retenir toutes les issues de secours. Deuxièmement, garder un communicateur allumé sur moi en permanence ainsi que le Cold Gun sur moi, même si dissimulé. Dernièrement, avoir Mick pas trop loin mais pas dans le bar avec moi. Ce feud entre Selina et moi est à régler entre nous. Mais avoir un renfort au cas où…Ca n’est que du bon sens.

Le chemin vers National City (un terrain neutre, au moins) se fait sans encombre et je trouve le bar rapidement. Vérifiant que mon Cold Gun est bien dans le sac que je porte à mon épaule, retenu à l’intérieur pour éviter tout déclenchement intempestif, et entre. Dire que je ne suis pas très accueillant en cet instant est un euphémisme. Mon regard balaye la salle, mais je n’ai aucun mal à trouver Selina. Un pull gris qui contraste aussi bien avec ses cheveux sombres que le rouge de la banquette, ça se repère vite. Pour ma part je n’ai pas départi de mon noir habituel, laissant aussi ma parka au placard, mais mes lunettes de protection autour du cou. Selina saurait ce qu’elles veulent dire, pour le reste du monde, elles me servent pour me protéger les yeux en moto. Je m’approche alors, et à quelques pas, je remarque qu’elle n’est pas seule. Je ne change pas d’attitude pour autant et je regretterai presque de ne pas avoir tenté quand même le Cold Gun dans son holster habituel, à ma cuisse droite.

"Alors comme ça on a prévu un renfort, Selina ? Ou bien est-ce un pauvre pigeon que tu tentes de rouler, encore une fois ?"


La rancœur était palpable dans ma voix et si mes paroles sont moqueuses, mon regard lui, ne l’est pas du tout. Oui, je suis hypocrite, ayant moi-même prévu Mick qui attend dans une voiture à quelques pâtés de maisons de là. Je m’installe, et une bière, bien fraîche, arrive et je remercie la serveuse, n’en buvant cependant pas, pas encore.

"Donc, tu proposes un casse, après ce que tu as fait la dernière fois ?" mon regard se fait plus dur "Donnes-moi une seule bonne raison de ne pas simplement repartir."
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318
avatar
ADMIN ♔ NAUGHTY CAT
Messages : 2425 Age du joueur : 27 Crédits : Thundered Batarangs : 3330

Feuille de personnage
Nom de Code: Catwoman
Multi-Comptes: Jason Blood
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Lun 1 Jan - 22:13



Un morceau un peu plus rock que les précédents se mit à sortir des enceintes du bar. J'accueillis ce changement bienvenu avec un léger sourire appréciateur. Mes doigts pianotèrent discrètement au rythme de la batterie sur ma table, jusqu'à ce que mon attention glisse vers l'entrée du Palomina. La porte venait à nouveau de s'ouvrir, et, comme à chaque fois, je vérifiai brièvement l'identité du nouvel arrivant, guettant l'un ou l'autre de mes invités. Après plusieurs fausses alertes, voilà que le battant me révélait la silhouette familière d'un archéologue franchissant tranquillement le seuil de l'établissement, aussi à son aise qu'un client régulier. Coudes en appui sur ma table, je le laissais me chercher des yeux plutôt que d'attirer son attention en agitant la main, et fut "dénoncée" par la propriétaire. Dommage ! J'aurais préféré savoir combien de secondes il fallait à M. L'explorateur-sans-frontières pour me trouver dans une foule clairsemée (ça pouvait être utile, si un jour, je devais le semer ou disparaître avant qu'il n'ait eu le temps de me repérer).

Nos retrouvailles se déroulèrent au rythme familier des échanges bon enfant, et ce casse-cou eut même le courage de s'approcher à mon contact. J'esquivais son mouvement de lèvres pour convertir la bise en accolade, en partie parce que je n'étais pas particulièrement fan de ces salutations « à la française », et également parce que je voulais garder un œil vigilant sur l'entrée.


Je ne suis pas à plaindre, Jack. Et je t'assure que la lumière de ce bar joue en ma faveur : le gris n'est pas une couleur qui me met en valeur. Répondis-je, en observant d'un air contrarié ma manche. Toi, en tout cas, tu m'as l'air sacrément en forme ! Quand je te vois, j'ai l'impression d'être la seule à vieillir. Ajoutais-je gentiment, en lançant un regard flatteur vers le torse de l'intéressé.

On ne faisait manifestement pas de gras, quand on courait aux quatre coins du monde pour dénicher toutes sortes de pièces uniques. J'avais porté mon choix sur Jack notamment pour sa condition physique, mais également parce qu'il me ressemblait sur un point essentiel : il savait improviser, et nous allions en avoir besoin. De plus, il parlait plus de langues étrangères que Snart et moi combinés, dont l'Espagnol, et je pensais pouvoir le compter parmi mes soutiens si un certain criminel de Central city décidait de rompre avec son tempérament froid en m'attaquant subitement à vue. Le serveur déposa le whisky devant son destinataire, ce qui eut l'effet bénéfique de mettre mon interlocuteur dans de bonnes dispositions. Évidemment, l'alcool ne lui fit pas perdre de vue l'essentiel, comme me le laissa entendre sa question, pour laquelle je fis volontairement traîner ma réponse.


Ne te sous-estime pas autant, beau gosse ! Le grondais-je en lui lançant une œillade pétillante. J'en connais plus d'une qui accepterait de faire le trajet de Gotham jusqu'à National city, si ça leur assurait de pouvoir passer la soirée avec toi. Les femmes adorent écouter un bel aventurier raconter d'un air modeste toutes les fois où il a héroïquement défié la mort. Souris-je, en flattant l'ego de Jack histoire de lui faire oublier que j'avais décidé de ne pas satisfaire sa curiosité tout de suite.

Faire semblant de flirter l'un avec l'autre constituait un peu notre rituel, à Jack et moi ; une manière plus amusante et pacifique de nous titiller mutuellement, puisque nous étions rivaux. Ce ping-pong verbal distrayant, Snart ne s'y prêtait pas, ou alors de très mauvaise grâce. Bien que ce ne soit ni trop l'heure, ni le lieu, je me permis une petite séance de rattrapage avec Jack, vu que lui ne rechignait pas à me donner la réplique.

Un frisson sur ma nuque me fit savoir que l'autre cambrioleur convié au
Palomina par mes soins venait d'entrer. Je fis dessiner un cercle imaginaire à mon index, sur la table, l'air absorbé par mes propres réflexions.


Pour en revenir à ce que j'avais en tête, en te demandant de venir me rejoindre ici...

Je fis mine de ne voir Snart qu'au dernier moment, lorsqu'il s’immisça assez grossièrement dans la conversation sans même avoir la délicatesse de se présenter. Mordant et agressif comme la bise sibérienne, un Captain Cold mal luné s'assit malgré tout à notre table, en posant outrageusement un sac près de lui, s'attirant de ma part une moue indignée.

Que c'est blessant ! Tu n'envisages même pas que Jack puisse être un simple rencard, qui passait par là. Alors quoi, je serais déjà trop vieille pour attirer quelqu'un comme lui ? Me plaignis-je sans avoir l'air affectée, avant d'adresser un sourire complice à mon rival. Je te rassure : Leonard est toujours un peu grincheux, mais c'est un garçon adorable. Il n'aime juste pas trop les lieux ensoleillés en bordure de désert. Prétendis-je calmement, pour minimiser le climat tendu que Snart pouvait éventuellement installer, avec ses allusions piquantes à nos antécédents.

Les deux hommes avaient leur verre, et moi rien entre mes doigts. Pour m'occuper un peu, je piochai dans la coupole de cacahuètes qu'on nous avait offerte en accompagnement, afin de bien montrer que je ne stressais absolument pas – une initiative qui ne m'aurait pas parue si nécessaire si je n'avais effectivement aucune raison de m'inquiéter. Heureusement, la soif induite par ces cochonneries trop salées et trop sèches chassa de mon esprit mes préoccupations. Le frère de Lisa continuait d'appuyer son regard dans ma direction, ne touchant même pas à sa bière gratuite (craignait-il que je cherche à le droguer ?). Ma main lui chipa la bouteille si délicieusement fraîche, pendant que je commençais à répondre à ses multiples interrogations.


Quoi, la perspective de t'enrichir vite et bien ne te suffit pas ? Et si je te disais que ton aide nous sera indispensable ? Toujours indécis ? Allons, Snart, je ne vais pas en plus te faire un dessin ! Je te tend déjà une perche énorme pour me rendre la monnaie de ma pièce, tu ne vas quand même pas me dire que tu bouderais une si belle occasion ! Je te propose de te joindre à nous sur ce coup ; toi, tu n'as qu'à faire semblant d'accepter de mauvaise grâce, pour finalement me trahir au bon moment et t'en aller avec le butin. Je t'ai fait une crasse, tu m'en fais une, égalisation du score et balle au centre ! Résumais-je sur un ton de conversation, ponctuant ma tirade d'une longue gorgée. rafraîchissante

Mentionner à voix haute un scénario qui ne m'arrangerait pas m'avait, à Gotham, sauvé la mise deux ou trois fois. Le truc, c'était d'avoir l'air de s'attendre à être doublée, pour laisser croire qu'on avait un plan de secours pour cette éventualité, ce qui dissuadait parfois l'autre ; même dans les cas où il y avait effectivement trahison, je me sentais plus préparée psychologiquement en ayant intégré de base cette possibilité dans ma tête. Toujours s'attendre à être trahie, quand on fréquentait des criminels.


Tu vois ? Pas de poison ; alors fais-toi plaisir : c'est ma tournée ! Dis-je, désaltérée, au leader des Rogues, en lui retournant sa bière (j'avais même résisté à la tentation de lécher lascivement le goulot pour l'embêter).

Maintenant que j'avais bien joué avec les attentes des uns et des autres, il convenait de redevenir sérieuse. Jack en avait assez entendu pour commencer à se demander si je ne l'embarquais pas dans un plan voué à l'échec, et Snart risquait de vite s'agacer de m'entendre suggérer qu'il était homme à trahir ses partenaires à la première occasion (difficile d'ignorer que Captain Cold tenait à sa réputation prestigieuse de gentleman cambrioleur).


Ce soir, un navire de commerce doit rentrer dans le port de National city : l'Orgulhoso, avec à son bord un conteneur très spécial : une cargaison d'anciens doublons péruviens. Leur valeur historique est apparemment très élevée, et ils ont encore plus de valeur pour le Cartel hasaraguayen. Annonçais-je de but en blanc à mi-voix, dévoilant à mes deux éventuels complices des informations qui m'avaient prise des mois à rassembler. Figurez-vous qu'en Amérique du sud, une baronne de la drogue est un peu superstitieuse. Elle considère que son business en Hasaragua ne prospérera que si elle réunit tous les vieux doublons péruviens de ses ancêtres. Vous aurez compris que l'Orgulhoso transporte dans ses cales une partie de ces doublons, que La Dama (c'est le pseudonyme de cette baronne) achètera à prix d'or... Enfin, disons, plus cher que leur valeur historique. Me repris-je, avant que l'un ou l'autre ne me fasse remarquer que les doublons étaient justement en or. L'équipage de l'Orgulhoso travaille pour un gang rival de celui de La Dama, ce qui signifie qu'il y aura des gardes armés un peu partout sur le bâtiment. Je me voyais mal fouiller à moi seule tout un navire cargo grouillant de gangsters, donc j'ai contacté quelqu'un pour m'épauler et assurer mes arrières, de préférence capable de parler Espagnol. Mentionnais-je en inclinant ma tête vers Jack, sans résister à la tentation d'ajouter sur un timbre feutré : Et cette fois, Emerson, tu ne pourras pas discuter le fait que je suis meilleure que toi, puisque tu seras là, quand je mettrai la main sur les doublons avant toi !

Ma provocation expédiée, je repris un air sage.

La course à qui trouvera le bon conteneur sera purement amicale, ceci dit, puisqu'au final, je propose que chaque participant reparte avec une part égale des doublons. Ajoutais-je, en veillant à ce que ma formulation n'ait pas l'air de présumer que nous serions trois à nous partager les bénéfices. Voilà, Snart. Tout ça, j'aurais pu le faire dans ton dos, et t'empêcher d'empocher un joli magot. Je te mets gracieusement au parfum parce que j'ai déjà assez d'ennemis. Si je veux pouvoir fermer l’œil de temps à autre, j'ai besoin d'éviter de cumuler les animosités dans toutes les villes où je suis susceptible de passer. S'il s'agissait de te piéger à nouveau, les retombés me coûteraient trop chères. Lui confiais-je, en le regardant bien en face.

Je n'espérais pas lui faire chavirer le cœur en battant des cils, mais on ne faisait pas ce genre de déclaration sincère sans plonger ses yeux dans ceux de l'interlocuteur. Au demeurant, je n'avais pas écarté la possibilité qu'il préfère malgré tout me tirer dessus pour se venger froidement, aussi ne le quittais-je pas des yeux par mesure de précaution.


Quoi qu'il en soit... Jack ? Qu'est-ce que tu en penses ? Demandais-je, en détournant très brièvement mon attention du chef des Rogues. Intéressé ? Parce que je t'avouerais que je comptais te confier le rôle de la diversion, mais si tu en as marre d'esquiver les balles et de prétendre être un promeneur ivre égaré sur les quais, on pourrait également se séparer, et parcourir l'Orgulhoso à la faveur de la nuit, chacun de notre côté. Fis-je, en repliant les bras sur mon buste. Évidemment, ça serait encore plus simple si nous étions trois à investir le cargo ; chacun se débrouillerait pour hameçonner les gardes de son secteur et les envoyer faire trempette. La sécurité se morcellerait avant de comprendre ce qui se passe. Songeais-je à voix haute, en papillonnant mielleusement vers le principal concerné pour ajouter une note d'humour à mon appel du pied.

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t336-the-cat-burglar-of-gotham http://legendsofdc.creationforum.net/t345-les-promenades-de-selina-kyle http://legendsofdc.creationforum.net/t344-coffre-fort-social-de-selina-kyle
avatar
CRAZY ADVENTURER
Messages : 570 Age du joueur : 25 Crédits : Moi même Batarangs : 6975

Feuille de personnage
Nom de Code: Jack
Multi-Comptes: Slade Wilson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Mer 3 Jan - 10:02

Générosité intéressée

Et nous étions lancés à un de nos petits jeux favoris, le flirt. On se lançait des compliments agrémenter de piques amicales, mais qui en réalité, cachaient une méfiance réciproque. Combien de fois sommes-nous tiré dans les pattes pour doubler l’autre. Je ne me souviens plus qui a réussi à avoir l’autre le plus souvent, mais c’était de bonne guerre, je n’en voulais pas à la cambrioleuse féline. Comme lors d’une partie de jeu, il fallait bien que l’un de nous gagner et puis, c’était le business. Même si en réalité, nous ne concourions pas pour les mêmes objectifs. Catwoman était du genre attiré par ce qui brillait, l’adrénaline et l’argent. Quant à moi, c’était un peu pour l’argent pour survivre oui, ainsi que l’adrénaline, mais surtout pour l’attrait de l’Histoire et sa conservation. Je me voyais comme un défenseur des cultures anciennes, le super-héros des artefacts, chose que souvent ont dénigré où s’intéresser pour des raisons égoïstes.

"Tu me flattes ma belle. Mais je sais parfaitement que je ne pourrais jamais te rivaliser. Qui ne serait pas tenter de voir la magnifique et fatale Catwoman ? Moi-même, si on m'avait dit où te trouver, j'aurais traversé mer et océan pour juste te voir bella." Disais-je en faisant un clin d’œil.

Je n’avais pas oublié que si j’étais là, ce n’était pas pour rien. Visite de courtoisie, mon œil. Selina Kyle ne m’a pas demandé de venir pour se taper une causette et parler du passer. Elle avait une idée derrière la tête, sans nul doute un gros coup. Et cela devait sans nul doute concerner des reliques, des artefacts, des antiquités, car elle me connaissait trop bien pour savoir que je ne viendrais pas, s’il s’agissait de voler un simple diamant sans valeur historique ou cambrioler une banque. C’est alors que je vis s’installer un autre type, à l’allure bizarre, à notre table.

Visiblement, c’était une connaissance de Selina, et vue son ton employé, il devait être dans le coup aussi. On dénotait même un certain passif entre eux d’eux, du genre « Tu ma embêter, je te boude ! » Il ne fit même pas cas de moi, ayant bien trop de rancune envers la femme chat. Je sentais que toute cette histoire allait très vite devenir intéressante et que je n’allais sans doute pas m’ennuyais. Posant ma bouteille en verre, je me tournais vers le nouveau venu, lui tendant la main, tout sourire aux lèvres, histoire d’ennuyer un peu :

"Bonjour, Jack Emerson, Historien. A qui ais-je l'honneur ?"

Je ne m’attendais pas à ce qu’il me réponde, juste qu’il me jeter un regard glacial avant de recauser à Selina. Il était bien chauffé contre elle pour se soucier de ma personne, alors j’en profitais pour m’amuser un peu. Kyle poursuivit en expliquant que tout cela était dans le seul but de réparer un tort à notre ami. Je me retenais de rire. La fameuse Catwoman vouloir se faire pardonner en rendant service, acceptant de se faire doubler ? J’avais du mal à le croire. Combien de fois m’avait-elle piqué quelque chose sous mon nez, sans la moindre compensation ? Elle ne m’avait jamais dit « Bon Jack, je suis désolé, pour dire pardon, je te passe une statue de Bouddha en or. » Elle mijotait quelque chose, c’était clair.

Par contre, je riais quand elle évoquait l’idée du poison. Je l’imaginais bien drogué ou endormir ses victimes, mais de là à les empoisonner… Je ne l’imaginais pas en tueuse sang-froid. Elle avait ses défauts certes, mais ce n’était pas un assassin. Enfin, elle exposa son plan et je devais dire qu’il était pas mal intéressant. Des doublons espagnols, pas mal de Musée public ou privé seraient prêt à payer chère pour les avoirs. On imaginait toujours que seule leur valeur monétaire avait de l’importance. Mais en réalité, cette monnaie était caractéristique d’une époque, et donc était gravé par l’Histoire. Elle renfermait beaucoup d’information sur elle comme une clef USB. Monter sur un bateau, s’occuper des gardes et partir comme des voleurs avec un sac chargé sur le dos. Facile.

"Je dois baragouinais un peu l'espagnol vous faire entrer ? Facile. Je pourrais faire diversion si tu ne veux et je ne pense pas que j'aurais besoin de faire du hiphop pour esquiver les balles."

Des fusillades, j’en avais vue, et je remerciais le ciel à chaque fois que je m’en sortais en vie. Un vrai miracle, que je sois encore debout aujourd’hui. Car je n’avais pas de super pouvoirs ou d’armure moderne pour me protéger. Quand je prenais une balle, cela faisait très mal et il me fallait du temps pour m’en remettre. Si j’enlevais le haut, on verrait les cicatrices encore visibles de mes dernières confrontations.

"Par contre, il me faudra un peu plus de détails sur la sécurité à bord. Je pourrais vite y jeter un œil en repérage avant de partir en croisière."

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
avatar
CAPTAIN COLD
Messages : 259 Age du joueur : 26 Crédits : Blondie et Tumblr Batarangs : 2150

Feuille de personnage
Nom de Code: Captain Cold
Multi-Comptes: Bekka - Steve Trevor - Timothy Drake
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Ven 5 Jan - 18:27

Générosité intéressée
Je préfère ne pas relever les premières piques que Selina envoie dans ma direction, que ce soit à propos de son potentiel de séduction ou quand elle parle de moi à son partenaire du moment. Je m’installe pendant ce temps, de manière un peu moins polie qu’à mon habitude, mais je n’avais pas exactement envie de faire des efforts pour la cambrioleuse à l’heure actuelle et je ne connais pas l’autre type donc pourquoi s’embêter, n’est-ce pas ? Alors elle change de tactique, elle tente de me tendre une perche, de flatter mon égo, mais ça ne prend pas. Ca n’a jamais pris et ça ne prendra jamais. On ne va pas se mentir, quand quelqu’un vous fait un compliment sur votre façon de travailler, dans notre métier, ça fait toujours plaisir. Mais venant d’elle…Je la connais Selina, je sais que ce n’est jamais désintéressé, car elle n’est pas le genre à courber l’échine devant quelqu’un encore moins un homme à moins de vouloir quelque chose. Oh oui, je la connais. Mon regard suit ma bière qui passe de ma main à celle de la cambrioleuse avec la même intensité qu’un aigle ferrant sa proie. Je profite qu’elle prenne une gorgée pour en placer une.

"Tu avais une occasion de t’épargner les soucis : ne pas me faire de crasse en premier lieu. Mais tu sais ce que l’on dit des chats ? Qu’ils sont mesquins et sournois."
Je reprends ma bière, mais avant que je ne puisse prendre une gorgée, l’historien se présente et j’hésite une seconde à lui répondre puis je concède que ça serait peut-être mieux "Leonard Snart, Captain Cold. Cambrioleur."

Simple, clair, net, précis. Je ne vais pas essayer d’enrober de sucre quelque chose qui n’a pas lieu de l’être. En tout cas lui est bien content d’être là visiblement et je pense que la féline n’y ait pas pour rien. On ressent une certaine complicité entre eux et pourquoi pas, hein ? Je ne suis pas dupe, je sais pourquoi elle l’a amené, outre une possible utilité dans quoi que ce soit qu’elle a prévu, c’est pour avoir un bouclier humain, une sorte de chevalier servant au cas où il me viendrait d’avoir la gâchette facile avec mon Cold Gun. Tant pis pour lui si c’est le cas. En attendant, puisqu’elle avait une idée derrière la tête, autant l’écouter. De toute façon, j’étais en communication avec Mick et Lisa par oreillette si besoin. Je ne pourrais probablement pas répondre sans attirer l’attention, mais ils pourraient me faire passer leurs commentaires déjà. Pour le moment ils n’avaient rien à dire.

Elle exposa son coup du jour : un bateau, des doublons, des hommes armés, des histoires de gangs rivaux. Je retiens à peine le soupire qui me vient. Selina et sa manie de se mettre au milieu de guéguerre internes…Mais passons. Je les laisse terminer, elle et l’historien, et pendant un long moment je réfléchis à ma décision. Déjà je me retiens, très fort, de lui dire que son joli magot je peux me le faire plus ou moins quand je veux, sans qu’elle n’ait à me proposer du travail, sans compter, et elle le sait très bien, que je sors rarement de Central City pour un job hormis cas particulier. Finalement, Lisa me donne son avis, plutôt favorable, même si elle me conseille de ne pas me laisser amadouer par les ronrons de la demoiselle, et Mick se contente de grogner car il sait pertinemment qu’il ne pourra pas participer. Je considère ensuite la situation en elle-même : quelques heures, à peine, pour préparer un casse dont, d’un point de vue logistique, on ne sait presque rien, sans compter que l’utilisation du Cold Gun en intérieur n’est pas le plus pratique il faut l’avouer, et je n’aime pas cela.

"Est-ce que tu as les plans du bateau Selina ?" j’entends Lisa, qui a compris ce que je demande, faire passer le mot à Hartley de commencer tout de suite les recherches des plans du bateau, dans l’éventualité que la jolie féline ne les aurait effectivement pas avec elle. Mais on ne sait jamais, une bonne surprise peut toujours arriver "En tout cas, c'est d’accord. Mais tu sais ce qui t’attend si tu tentes à nouveau de me faire un sale coup, Selina." Mon ton s’était quelque peu adouci, mais pas assez pour lui assurer que je l’avais pardonné. Je ne sais pas si je le ferais un jour, soit dit en passant.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318
avatar
ADMIN ♔ NAUGHTY CAT
Messages : 2425 Age du joueur : 27 Crédits : Thundered Batarangs : 3330

Feuille de personnage
Nom de Code: Catwoman
Multi-Comptes: Jason Blood
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Sam 20 Jan - 12:28



Un bref soupir s'échappa de ma poitrine, lorsqu'il apparut que Cold ne ferait pas sa mauvaise tête au point de passer toute la soirée à me juger du regard, le doigt sur la gâchette. Je ne m'étais pas attendue à ce qu'il passe rapidement l'éponge (d'ailleurs, je me méfiais des hommes trop prompts à pardonner), mais, au moins, je pouvais raisonnablement envisager de voir le prochain lever de soleil.
Sauf s'il prétendait volontairement ne pas trop m'en vouloir pour que je baisse ma garde, afin de m'abattre dès que Jack ne serait plus dans les parages. Il n'y avait pas que les chats, qui étaient sournois.


Ne t'en fais pas, Jack : j'ai fait mes devoirs. Répondis-je d'abord à l'aventurier, en lui adressant un sourire rassurant, avant de me caler contre mon dossier pour marquer mon assurance. Inutile pour toi de jouer les éclaireurs : la sécurité de l'Orgulhoso sera similaire à celle de n'importe quel navire transportant les marchandises d'un cartel sud-américain : une vingtaine de personnes formées à la navigation maritime, pour pouvoir faire office d'équipage, et armés, au pire, de pistolets ou de mitrailleuses légères. Une horripilante musique latine monta dans le bar, s'attirant de ma part une œillade lasse : quatre fois le même morceau en moins d'une heure, ça tenait du bourrage de crâne ! Pas de sécurité privée regroupant d'ancien militaires surentraînés, ni de robots de combat ultra-moderne, et à ce que j'en sais, aucun mercenaire méta-humain n'a été engagé pour superviser le trajet. J'admets que c'est un peu banal, mais j'avais envie d'un peu de normalité, pour une fois... . Leur confiais-je pour conclure sur une note positive, en inclinant la tête sur le côté afin de regarder de travers Snart.

En marge de mon rival, qui avait demandé plus d'information sur la sécurité, le glaçon avait sondé mon niveau de connaissance des lieux... Tout en glissant au passage son accord de principe dans une enveloppe de menace. À tout autre que lui, j'aurais immédiatement réagi en me cabrant, et en lui faisant une blague sur mon envie de fessée, ou sur le fait que je regrettais d'avoir été un vilain matou... Snart, en revanche, n'y aurait vu qu'un automatisme, ce qui ne m'aurait valu que de perdre des points dans son estime.


L'Orgulhoso est un navire de fret. Un très gros bateau possédant un pont dégagé, où sont empilés les conteneurs qu'il convoie d'un port à l'autre. L'ensemble est dominé par la cabine de pilotage, pour que le capitaine puisse avoir une ligne de vue dégagée malgré les grosses caisses entassées entre son poste et l'horizon. Décrivis-je poliment, sans me montrer excessivement mordante. La portion du navire qui nécessiterait des plans pour s'y orienter ne nous intéresse pas, puisque ce que nous convoitons se trouvera à l'extérieur, dans un conteneur. Éludais-je, en répondant indirectement par la négative. Personnellement, je trouvais plus amusant de me rende en territoire inconnu : ça pimentait les choses, surtout pour un casse aussi tranquille. Leonard n'étant pas du genre à l'entendre de cette oreille, j'abattis sans attendre ma carte suivante. Plus précisément, dans le conteneur KHAS7241356. Ajoutais-je modestement, en articulant lentement le matricule pour faciliter sa mémorisation. Mon attention revint vers Jack. La cargaison officielle de ce conteneur est une boisson énergisante produite à partir de fruits cultivés au Venezuela... Sauf qu'entre les caisses de bouteilles en verre a été ajouté un innocent carton rempli de pièces d'or. Tout ce qu'on a à faire, c'est localiser le conteneur, emporter le carton, et nous diviser les doublons en parts égales. Résumais-je, en alternant la cible de mes regards.

Le plus beau étant que tout, dans ce vol, pointera
La Dama comme instigatrice du coup. Elle réfutera les accusations de ses concurrents, bien sûr, mais c'est précisément ce qu'elle ferait si elle nous avait véritablement chargés de récupérer l'or. S'en suivra fatalement des ripostes ciblant une criminelle innocente, dans l'affaire, sans doute assez violentes pour malmener son empire. En gros, à part rogner le capital financier d'un cartel, et mettre une baronne de la drogue dans de très sales draps, ce crime n'occasionnerait aucune victime, simplement des profits pour les participants. Ce qu'une femme devait faire, pour éconduire un amant jaloux !

En m'avançant vers mes partenaires, pour pouvoir parler plus bas, j'exposai une suggestion d'approche.


Pendant que Jack va aborder l'équipage, et attirer leur attention, Snart et moi localiserons le conteneur (probablement accessible uniquement pour quelqu'un capable de faire de la grimpette). Dis-je avec un haussement complice des sourcils. Un petit coup de froid neutralisera le verrou. Pendant que les deux hommes forts transporteront le carton ailleurs, moi, j'irai servir de distraction de relais : embêter les patrouilles, et les attirer dans la direction opposée, c'est quelque-chose que je fais très bien. Crânais-je, en battant des cils. Et là où on est ravis d'être à National city, c'est que les gars du Cartel ne seront pas plus heureux que nous de voir débarquer Supergirl. Si dans le pire des cas, la cape rouge se pointe, elle verra plus comme ennemis les individus armés ressemblant à des pirates que nous. Même dans l'hypothèse invraisemblable où la fille d'acier nous aborderait, Jack saura l'embobiner pour qu'elle nous laisse partir. Conclus-je, en exposant à Snart une autre des qualités de mon rival.

__________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t336-the-cat-burglar-of-gotham http://legendsofdc.creationforum.net/t345-les-promenades-de-selina-kyle http://legendsofdc.creationforum.net/t344-coffre-fort-social-de-selina-kyle
avatar
CRAZY ADVENTURER
Messages : 570 Age du joueur : 25 Crédits : Moi même Batarangs : 6975

Feuille de personnage
Nom de Code: Jack
Multi-Comptes: Slade Wilson - Adrianna Tomaz - Calypso Makhaira
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Sam 20 Jan - 15:01

Générosité intéressée

Effectivement, Kyle avait pris les devants. En réalité, elle avait tout prévu. Les moindres détails lui étaient connus. Tout ce qui manquait à faire, c’était de mettre en place les pions pour commencer la partie. Ce qui me menait à penser ceci, Catwoman avait très bien une idée derrière la tête, j’en avais la confirmation. Tout cela était trop beau pour être vrai. C’était un gros cadeau qu’on nous apportait. Et connaissant la belle, elle prévoyait sans doute, nous distraire avec ces doublons et nous dérober quelque chose par-derrière. Si seulement, ses doublons existaient vraiment. Je ne connaissais pas toutes les transactions qui se faisaient, mais je trouvais ça louche. Qui sait, peut-être que ces précieuses pièces se cachaient ailleurs, et que dans tous les cas, la voleuse pouvait vouloir nous doubler et nous laisser dans une fâcheuse situation. D’un rire, je lui posais la question suivante.

"Excuses moi de me montrer un peu méfiant, tu comprendras, mais cela je trouve ne te ressemble pas. Surtout vouloir te faire pardonner envers qui que ce soit. C'est une première que j'entends."

L’avantage avec Selina, c’était son joli minois, qui faisait bien plus de ravage que ses techniques de combat. Elle savait jouer de ça pour arriver à ses fins, et elle m’a eu ainsi plusieurs fois. Et, je savais aussi que son autre point fort, façon de parler, c’était l’égoïsme. Selina n’a toujours pensé qu’à Selina. Jamais elle n’avait voulu rétablir les scores entre nous, et j’avais toujours pris cela en bon joueur. Mais entendre tout ça, il y avait de quoi être un peu jaloux, ou se poser des questions. Je me tournais donc vers le principal intéresser, celui envers qui Selina cherchait à réparer un tort, Captaine Gold, oui je connaissais son vrai pseudo, je n’avais pas oublié. Si c’était aussi un cambrioleur qui à croiser la route de la féline, il devait sans doute penser de même. Alors je voulais en être sûr.

"Vous êtes alors partant vous aussi ?"

Bon, il était inutile de tourner en rond. Et mon cerveau carburait depuis tout à l’heure pour comprendre le plan secret de Selina. Pourquoi nous précisément ? Bon, je parlais espagnol, mais je n’étais pas le seul. Il devait y avoir autre chose derrière. Mais les possibilités étaient tellement nombreuses que je perdrais trop de temps en conjectures. Avec Cat, je ne risquais pas de tout deviner de suite. Le mieux serait de jouer le jeu et voir ce qui nous attendait. Mais c’était étrange, entre mes deux partenaires de ce soir, c’était celle que je connaissais le mieux dont je me méfiais le plus. Leonard devait être quelqu’un de redoutable et dont il valait mieux ne pas se mettre à dos, mais je me méfiais moins. Ne me demandait pas pourquoi. Pourtant, il avait tout pour être flippant. Sans doute une crise de folie en moi. Parlant de folie, autant se lancer officiellement dans cette aventure gaiement.

"Bon écoutez, tout cela me semble parfait. Dans ce cas, allons chercher ces doublons des mains de ses malfrats."

Disais-je levant ma bière en l’air pour trinquer à cet accord. Nous allions bien jouer je pensais. Le mieux oui, serait de jouer le jeu, jouer le gars un peu naïf qui fonçait tête baisser sans se douter de quoi que ce soit. Mais j’avais déjà préparé une petite stratégie. Pas très bien construire pour le moment, mais qui prendra vite forme. Déjà, faire ce qu’on m'a demandé. Diversion et neutralisation des premiers gardes, pour ça, j’avais une idée concernant l’effet de surprise. Puis, une fois sur le bateau, m’assurer que ce radeau ne cachait rien d’autre que ce que Selina nous avait parler, ce qui était sans doute le cas. Je me voyais trop entrer dans le centenaire, et déclencher un piège qui me gardera prisonnier jusqu’à ce qu’une personne peu recommandable vienne à ma rencontre. Une autre belle ironie, se méfiait plus de ses coéquipiers, que de ceux qui vont se faire dépouiller.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t994-jack-emerson-aventurier-a-ses-heures-perdues http://legendsofdc.creationforum.net/t1023-the-adventures-of-jack-emerson http://legendsofdc.creationforum.net/t1022-jack-emerson-contacts http://legendsofdc.creationforum.net/t1024-arcs-narratifs-de-jack-emerson
avatar
CAPTAIN COLD
Messages : 259 Age du joueur : 26 Crédits : Blondie et Tumblr Batarangs : 2150

Feuille de personnage
Nom de Code: Captain Cold
Multi-Comptes: Bekka - Steve Trevor - Timothy Drake
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   Jeu 1 Fév - 23:16

Générosité intéressée
Honor amongst thieves. Ha ! la bonne blague. Si j’ai un code d’honneur qui m’est personnel, je ne peux pas en dire autant d’autres cambrioleurs, Kyle faisant partie de ces gens-là. Elle n’a pas hésité à s’allier à mes ennemis pour tenter de me faire tomber, essayant de sauver sa peau quand elle a compris que ça ne fonctionnerait pas et qu’elle ferait mieux de quitter le navire avant que l’enfer ne se déverse sur Terre. Elle m’a déjà fait un sale coup, alors il est normal que je me méfie de la féline. Le seul qu’il est difficile de vraiment jauger restait Jack. Un historien ET un aventurier de ce que j’en comprends, qui a des airs un peu naïf limite benêt, qui connait lui aussi Selina, bien que les tenants et les aboutissants exacts d’une telle relation me soient inconnus. J’aurais presque envie de dire « et c’est tant mieux », mais cela serait négliger l’utilité de connaître une telle information : savoir si je dois me méfier de lui comme de la peste ou non. Car je ne fais pas confiance aux airs trop naïfs. Il n’y a qu’à voir le Flash, sous le masque, il a une tête à qui on donnerait le bon dieu sans confession, alors que je le sens capable de beaucoup de choses…Donc méfiance, méfiance. C’est presque mon attitude par défaut, ça ne me changera pas trop de l’habitude.

Durant tout le monologue de Selina, je me tais, l’écoutant avec attention, jouant nonchalamment avec ma bouteille de bière, la condensation commençant à disparaître avec le temps. La sécurité n’a rien de bien sorcier, quelques gardes et des verrous qui ne feront pas le poids face à mon Cold Gun. Le numéro du conteneur s’inscrit dans mon cerveau aussi sûrement que les codes des coffres que je prévois de dérober. Bien. Un plan simple et clair. Peut-être trop simple. Catwoman semble avoir prévu chaque points importants, mais je ne suis pas un habitué de suivre les plans des autres. Je suis celui qui fait les plans, qui prévoit le déroulement la minute (voire seconde) près, celui qui donne les ordres plutôt que les recevoir. Mais je dois bien l’admettre, ce soir, Selina a piqué ma curiosité. L’autre homme a raison : ça ne lui ressemble pas de vouloir faire amende honorable, même envers des gens comme moi. C’est donc qu’il y a quelque chose de louche derrière tout cela. Jouons le jeu, peut-être en vaudra-t-il la chandelle ? J’aurais pu y aller de mon propre petit commentaire à ce sujet, mais Jack a déjà dit plus ou moins ce que je pensais, et Selina savait très bien ce qu’elle risquait à vouloir me berner une seconde fois, répéter une menace ne fait qu’affaiblir cette dernière.

Alors je me tais et boit un peu de ma bière. Le brun à côté de moi a déjà repris la parole, et je le laisse parler. Je reste un homme civilisé et poli quand je le souhaite. Sa question me fait hausser un sourcil. N’a-t-il pas entendu quand j’ai fait entendre mon approbation ? Autant répéter, il sera content comme ça.

"Comme je le disais juste avant : oui."


J’ai ai donné une réponse. Je n’ai jamais dit que je serais gentil en le faisant. Il conclut en annonçant qu’on pouvait y aller tout de suite et je lève les yeux au ciel.

"Pas si vite, cowboy." Je me tourne à nouveau vers Selina "Peut-on avoir une idée de ton plan B ? Car tu AS un plan B, n’est-ce pas ?" Bien loin d’entendre la moindre once d’inquiétude, c’est un avertissement que je fais sonner dans ma voix "Car il serait malvenu de sous-estimer un adversaire car on a déjà pu rencontrer pire. Rappelons l’Amiral Yi Soon Shin qui, malgré augures plus que funeste pour lui, a repoussé l’armée chinoise grâce à la connaissance du terrain qu’il avait, jadis."

Probablement que cela parlerait plus à notre ami l’historien qu’à la féline, bien qu’elle soit bien loin d’être simplette (très très très loin même), mais le point est là : si l’ennemi est en infériorité numérique mais connait mieux le territoire que vous, vous avez déjà perdu. C’est aussi simple que cela.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Générosité intéressée [PV Jack Emerson & Leonard Snart]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUÊTE] Connecter un HD2 sur une prise jack / autoradio pour sortie son sur HP 5008 - 3008
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Jack Kerouac - Sur la route et autres écrits
» L'ile de Olivier de RESSÉGUIER
» JACK KIRBY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Les Villes :: National City :: La Ville-
Sauter vers:  




Arrestation sur une île du Pacifique : des pillards accusés de la disparition de Koriand'r et Jack Emerson. Des pistes sont en cours d'études. LIRE LA SUITE

Ajoutez votre news PAR ICI !
Une News pour 100 batarangs !
Places libres : 2/3


Tout commença par un acte de bêtise humaine

Recenser un sujet libre : CLIQUEZ ICI !