Partagez | 
 

 The girl from outer space

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: The girl from outer space   Mer 20 Avr - 19:51

Identité


Salut toi le petit curieux! Puisque tu veux tout savoir je m'appelle M'gann M'orzz mais on me surnomme Miss Martian. J'ai 22 ans terriens, ce qui correspond à un peu plus de soixante dix ans martiens et j'exerce le beau métier d' étudiante. Je suis née sur Mars et je vis actuellement dans une maison à National City, mais je vous détaillerai ça plus tard. Je suis célibataire et plutôt sociable. Je fais parti du groupe des Titans et je souhaite faire régner la paix. Ma tête (comme elle te plait), c'est celle de Karen Gillan. Je suis un personnage des postes vacants.

 
 
Caractère et Habilités
CARACTÈRE

Il est difficile, dans le cas de Megan, de démêler le vrai du faux, de savoir ce qui constitue réellement sa personnalité. Deux choses l'en empêche partiellement... La première est sa volonté de copier jusqu'à dans ses tics verbaux une ancienne héroïne de sitcoms qu'elle admire pour sa facilité à résoudre rapidement les difficultés qu'elle rencontre. La martienne ne s'est pas contentée de plagier son physique, elle s'est également approprié quelques traits de son caractère. De sorte à ce qu'on puisse s'interroger sur ce que cache sa bonhomie, son optimiste et ses éternels sourires... La seconde chose qui pourrait faire douter de l'authenticité de l'extraterrestre est son envie obsédante d'être acceptée parmi ses pairs. Ayant déjà connu le rejet, elle ne supporterait plus d'être une fois de plus mise à l'écart. La rouquine fait alors son possible pour rendre les personnes autour d'elle, heureuses. En général, elle utilise de petites attentions, un mot gentil, une fournée de cookie cuisinée avec amour, mais elle n'hésite pas à quitter sa zone de confort, à se mettre en danger quand la situation l'exige. Il n'y a rien qui la ferait reculer lorsqu'il s'agit d'aider un ami, elle manque d'ailleurs parfois de jugement et de vigilance, improvisant un plan sur le tas tant elle fonce tête baissée. La piéger devient alors un jeu d'enfants tant sa candeur est prononcée. Megan préfère faire obstruction des événements néfastes qui auraient pu aiguiser son jugement pour mieux regarder le monde avec une vision positive, cherchant dans chaque expérience, quelque chose de bon à retenir. C'est son complexe de survivante qui s'exprime. Elle est, avec son oncle, la dernière représentante de sa planète. Trop de ses proches se sont sacrifiés pour qu'elle puisse se laisser aller à la rancoeur, elle leur doit de mener une vie qui en vaille la peine !
Il est facile de jouer avec ses sentiments, de la blesser... Elle agit encore parfois avec maladresse et manque de confiance en elle. Elle prend les reproches trop à cœur et se remet souvent en question. C'est qu'elle est perfectionniste et porte à cœur cette volonté de bien faire et de faire régner la paix et la justice. C'est certainement cette envie qui révélera la partie la plus sombre de son caractère. Car Megan est issue d'un peuple guerrier, belliqueux et sanguinaire et elle sent bien qu'elle n'est pas capable d'enfouir totalement cet aspect de sa personnalité ; elle prend trop souvent goût aux combats contre les criminels et ne fait preuve d'aucune compassion envers eux.  Trop manichéenne, elle a une vision étriquée qui ne souffre d'aucune nuance et la notion de rédemption lui échappe totalement. Elle est sans pitié avec "les méchants" qui méritent pour elle d'être anéantis. Et même avec ce genre de réflexion, elle ne doute pas de faire partie des "gentils". Elle occulte totalement cette partie de sa personnalité, tout comme elle se convainc qu'elle est en fait une martienne verte. Sa nature profonde la dégoûte et elle craint que l'on découvre un jour la véritable caste à laquelle elle appartient. C'est un secret qu'elle ne partage qu'avec son oncle et qu'elle refuse de révéler par peur d'être rejetée.     

HABILITÉS

Miss Martian est une grande métamorphe et télépathe. Elle est capable de se transformer en n'importe quelle être humain ou animal, d'étirer ses membres ou de changer de taille. De la même façon elle peut se rendre invisible et intangible afin de traverser la matière. Miss Martian peut aussi voler. Elle possède la vision martienne (vision thermique, lasers) et une force surhumaine. Sa faiblesse est le feu: si elle se retrouve près d'une explosion ou d'un incendie, elle perd ses pouvoirs temporairement et retrouve sa vraie forme, celle d'une martienne blanche. Alors, même sans capacité particulière, on ne peut pas dire qu'elle soit sans défense. Sous sa vraie forme la rouquine est chauve et révèle un crane allongé et pointu. Sa peau diaphane est d'une solidité de pierre. Son visage émacié héberge des traits anguleux que ses yeux luisants et rouges rendent d'autant plus inquiétants. Elle est pourvue de crocs, d'une queue barbelée et pointue ainsi que de griffes sur les trois doigts de chaque main et avoisine les deux mètres.

 
Histoire

Il n'y a pas que sur Terre que la différence de couleur de peau est source de discrimination et de racisme. Sur Mars, la ségrégation faisait fureur. Entre la race Verte, -se revendiquant comme le digne peuple martien, le seul en droit de régner puisqu'il est à l'origine des plus majestueuses créations, des plus grandes avancées, qu'elles soient magiques ou scientifiques, et la race Blanche, dominée par les premiers depuis la nuit des temps, assoiffée de pouvoir et de justice. A la guerre qui se préparait, les parents de la martienne ont préféré répondre par l'amour et agrandirent la population en leur offrant 30 enfants (ça fait d'ailleurs doucement rire M'gann qu'une famille humaine soit considérée comme nombreuse au delà de trois enfants). Manquant de chances, sur cette flopée de progéniture, M'gann, avec l'un de ses frères, fut la seule à naître avec la mauvaise couleur. Si elle apprit rapidement à détester sa nature profonde et à la rejeter en transformant son apparence pour ressemble à la grande majorité de sa famille, elle ne fut jamais réellement intégrée parmi les siens. Une crainte subsistait, se transformant bien vite en rejet. Et cette distinction devint plus nette quand la guerre civile opposant les deux races éclata.

 
Derrière l'écran
PSEUDO: Écrire Ici

AGE: Écrire Ici

PRÉSENCE: Écrire Ici

CODE DU RÈGLEMENT: Écrire Ici

CRÉDITS DE TES IMAGES: Écrire Ici

COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM?: Écrire Ici

TON PERSO PRÉFÉRÉ CHEZ DC: Écrire Ici

AUTRE CHOSE? Écrire Ici

Ton Roleplay
[Rien à voir avec l'univers DC mais c'est un des rares écrits que j'ai à portée]

« Tu m'écoutes, au moins ? » Son ton est crispé, signe qu'elle s'impatiente. Ses doigts fins s'abattent sur l'écran tactile de l'autoradio pour le faire taire, les dernières notes de "Panic Station" s'évanouissent dans l'air. Sans la regarder, il devine sur ses traits ses lèvres pincés, ses yeux plissés, son nez renfrogné. Non, il ne l'écoute plus depuis les dernières intersections, depuis qu'ils roulent dans Blossom Grove et qu'elle a repris en coeur le refrain qu'elle n'arrive pas à s'extraire du crâne depuis quelques jours. Celui devant le convaincre qu'il n'est pas si néfaste, juste prédisposé à faire les mauvais choix. Si bien qu'Elijah ne sait plus si c'est elle ou lui, qu'elle veut vainement persuader de cette absolue vérité. Elle perd son temps et son énergie -exactement ce qu'elle lui reproche, ce qui fait naître un sourire sur les lippes du déchu. Son arrivée a quelques années de retard et son âme à sauver n'a que de trop nombreuses fois été parcellée. Son prêche a autant d'impact que celui du prêtre sur un sataniste convaincu en pacte avec le Diable. Il ne sera jamais un enfant de chœur, ou seulement s'ils se mettent à chanter du hard rock en doggystyle. Il n'a pas envie d'être "rangé", de se lever à l'heure tous les matins pour être ponctuel au boulot, aussi plaisant soit-il. Il se fout de gravir les échelons sociaux, de penser à son avenir, d'être en bonne santé, de vivre vieux, de courir après un bonheur aussi matériel que factice. Il n'a pas envie de bâtir, de se caser, de prendre ses responsabilités. Le modèle de vie qu'elle veut lui imposer le fait tellement fantasmer qu'il finirait par se faire éclater la cervelle à grand coup de tête sur le volant. Il montrait une volonté toute particulière quand il s'agissait d'échapper à tout ce qu'elle lui proposait...

Il ne lui en fait pas la remarque, il a suffisamment de patience et d'égards envers elle pour la laisser se lasser seule, se rendre compte qu'il n'y a rien de bon qui puisse sortir de lui. Il ne sait pas pourquoi elle s'est imputée cette mission divine de le remettre dans le droit chemin mais il a le sentiment que ça compte extrêmement. Et elle compte pour lui. Plus que ce qu'il est capable d'avouer. Alors il la laisse mettre de l'ordre dans son appart', dans ses comptes, dans sa vie. L'engueule quand elle vide ses bouteilles d'alcools, qu'elle fout hors de chez lui ses compagnons de beuveries, quand elle insulte les femmes qui restent rarement plus d'une nuit ; mais sans vraiment de fond, juste pour la forme. Parce que leurs prises de bec, même puériles , lui donne réellement l'impression qu'ils forment à nouveau une famille. Eux, qui n'ont jamais su communiquer autrement que par les heurts et les cris.
La voiture est à l'arrêt, il en profite pour la regarder, laisse un blanc s'installer, cherchant les mots justes pour être certain de la voir s'enflammer et prendre la même teinte que le feu rouge qui les pousse à l'immobilité. « J'emmerde ta vision étriquée de la vie ! La façon dont je mène la mienne me convient et je me fous de savoir si ça te plait. Je n'entraîne personne dans ma chute. Si tu voulais te sentir impliquée, fallait pas attendre 15 ans avant de rappliquer, fallait pas me laisser me démerder sans toi par pur opportunisme. Puis regarde où elles t'ont menées, tes grandes leçons de moral, on croirait que tu n'as plus d'autres buts que de pourrir mes journées. » Il vomissait sa rancœur, laissant planait dans la voiture des relents d'amertume. Et pourtant, il avait fait l'effort de ne pas se montrer trop virulent. Il veut juste l’agacer un peu, lui chatouiller le système nerveux puisqu'elle semble disposée à tester les limites de sa propre structure. Il a hâte, d'arriver enfin au Scotty's Diner pour faire goûter à sa sœur ce qui se fait de meilleur en matière de burger. Elle est trop polie pour parler la bouche pleine, ça lui offrirait un instant de répit, qui lui éviterait de lui fourrer le sandwich en travers de la trachée pour qu'elle finisse par la fermer.

Le feu passe au vert sans qu'il ne réagisse, il démarre en trombe pour rattraper la distance le tenant à l'écart de la voiture devant lui mais la vitesse atteinte ne lui permet pas de passer l'orange déjà bien amorcé, le forçant brusquement à freiner. Trop brusquement, peut-être ? Le conducteur à sa suite n'a pas su anticiper sa réaction et leur parechoc s'entrechoquent, secouant l'habitacle et ses passagers. La secousse n'a rien d'un séisme, ils s'en sortent indemnes, mais Elijah vient de trouver un excellent moyen de désamorcer la frustration qui commence à le gagner. Sexe, alcool, musique et violence sont les drogues coulant dans les veines de ce junkie désabusé et il est prêt à recevoir sa dose. « Tu restes là. » Il sort de la carcasse de métal avec l'assurance d'un droog accompagné par la neuvième symphonie de Beethoven. Il espère que le conducteur qui vient de le percuter a du répondant, qu'il ne souhaite pas régler cet accrochage aimablement. L'envie de jouer des poings lui mord la chair, la réchauffe, l'adrénaline commence déjà à faire son office, lui offrant les prémices d'une béatitude le faisant suinter d'assurance. Il espère se retrouver face à un molosse capable de lui refaire le portrait, il fantasme sur l'emmerdeur qui se raccrocherait au besoin d'appeler en renfort des policiers. Il avait de bons arguments pour contrecarrer ce genre de plans, sachant qu'en ce début de soirée, il explose cordialement le taux d'alcoolémie autorisé au volant. Il n'est pas en état d'ébriété, sa déchéance est trop avancée, les quelques verres qu'il s'est enfilé, dans le bar au pied de son immeuble, ne lui permettent que d'entrer en pleine possession de ses capacités. Il se serait même contenté du jeune conducteur facilement impressionné. Mais dans la voiture accidentée, c'est Elle.

La tension retombe doucement, il s'apaise plus facilement à son approche. Sorcière. Non, fée. Elle, c'est Emma, son amie, même si dernièrement, les choses ont dérapé. Il s'était pourtant promis de ne pas tout foutre en l'air avec elle, en s'y envoyant, justement. Il aimait sa candeur, sa passion, sa fraîcheur. Leur lien lui était précieux, mais l'autodestruction est chez Elijah trop bien ancrée pour lui laisser le luxe de refuser de s'y plier. C'était elle, qui l'avait provoqué, multipliant ses avances, prétextant une dispute avec son père pour s'inviter chez lui ; sa porte lui avait toujours été grande ouverte. Il n'avait pas été capable de résister à l'appel de son corps, à l'étreinte charnelle, à la douceur et à la blancheur de sa peau qui l'appelaient à explorer des contrées immaculées. Il ne regrette pas cette nuit, mais n'est pas suffisamment stupide pour occulter que c'était une erreur. Elle était trop jeune, mineure surtout et inexpérimentée. Il craint pendant un moment qu'elle s'accroche à lui à cause de cela et rêve d'une romance qu'il est bien incapable d'offrir. Mais ce n'est pas le cas, elle a disparu de son cercle après cette première et dernière nuit, ne passant plus à la boutique quand il y était, n'invoquant aucune excuse pour passer du temps dans son intimité ; peut-être n'avait-il pas été à la hauteur de ses attentes et déçue n'avait-elle pas souhaité renouveler l'expérience ? Du moins avec lui... Les raisons lui importent moins que le résultat, il se sent moins coupable, moins minable, d'avoir laissé cette nuit orpheline et d'avoir imité sa discrétion.
Alors que le trafic reprend sous un concert de klaxons signifiant la désapprobation des autres conducteurs concernant l'abandon du véhicule d'Elijah -et de sa passagère, dans ce boulevard fréquenté, le flegme du jeune homme lui permit la plaisanterie. « Je me disais justement que ça faisait un moment que tu ne m'avais pas fait de rentre dedans... Avoue que c'est plus fort que toi. »


(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
FONDATRICE ☢ POISON IVY
Messages : 1606 Age du joueur : 29 Crédits : Twizzle & Tumblr Batarangs : 1460

Feuille de personnage
Nom de Code: Poison Ivy
Multi-Comptes: Dinah L. Lance & Vicki Vale
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Mer 20 Avr - 20:20

Ouiiiiiiiiiiiiiii!!! Miss Martian!!!
Bienvenue parmi nous!!! Excellent choix de personnage! Hâte de te croiser en RP!
Bon courage pour ta fiche et n'hésites pas si tu as la moindre question, nous somme là pour toi! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Mer 20 Avr - 20:23

Bienvenu et bonne chance pour ta fiche! :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646 Age du joueur : 29 Crédits : @avengedinchains Batarangs : 210

Feuille de personnage
Nom de Code:
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Mer 20 Avr - 20:40

Bienvenue à toi, très bon choix de personnage!!
Bon courage pour ta fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t991-supergirl-is-coming http://legendsofdc.creationforum.net/t1054-les-aventures-de-supergirl http://legendsofdc.creationforum.net/t1017-liens-de-supergirl
avatar
FONDATEUR ♔ MISTAH J.
Messages : 1077 Age du joueur : 24 Crédits : Dickounet Batarangs : 550

Feuille de personnage
Nom de Code: Le Joker
Multi-Comptes: Barry Allen
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Mer 20 Avr - 20:42

Bienvenue dans la famille Very Happy

Excellent choix et courage pour ta fiche Wink

_________________


LOD's AWARDS '17:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t644-the-emerald-knight-hal-jordan-green-lantern#8187 http://legendsofdc.creationforum.net/t1201-les-folies-du-joker http://legendsofdc.creationforum.net/t1191-will-you-live-for-me
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Mer 20 Avr - 22:56

Bienvenue au plaisir de te croiser en rp Wink ET HORP aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Mer 20 Avr - 23:27

C'était trop dur de résister à un si beau forum, si bien peuplé.
Me voilà donc avec ma rouquine préférée et l'envie furieuse de partager avec vous quelques aventures !!
Merci pour le chaleureux accueil !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Jeu 21 Avr - 16:42

Hellcome parmis nous ici bas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Jeu 21 Avr - 21:41

Chris

Merci pour l'accueil ! Au plaisir de hanter les rues de gotham en ta compagnie !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 646 Age du joueur : 29 Crédits : @avengedinchains Batarangs : 210

Feuille de personnage
Nom de Code:
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: The girl from outer space   Jeu 28 Avr - 9:37

Les 7 jours pour finir ta fiche sont dépassés, souhaites-tu un délai supplémentaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t991-supergirl-is-coming http://legendsofdc.creationforum.net/t1054-les-aventures-de-supergirl http://legendsofdc.creationforum.net/t1017-liens-de-supergirl
 
The girl from outer space
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Killer Klowns From Outer Space (1988, Stephen Chiodo)
» La Bataille interplanétaire (Battle in Outer Space)
» Blood suckers from outer space (1984, Glen Coburn)
» Killer klowns from outer space [1987]
» Killer Klowns From Outer Space

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Carnet des Joueurs :: Présentations :: Abandonnées-
Sauter vers:  




Envie de voir figurer votre RP dans ce sublime encart afin de le faire partager à la communauté de LoD ? Ajoutez votre new PAR ICI !

Une News pour 100 batarangs !
Plases libres : 3/3



Réunion entre criminels
Soirée costumée

Recenser un sujet libre : CLIQUEZ ICI !