Partagez | 
 

 [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 5 Juil - 3:56

Vous le savez déjà : je suis une farceuse invétérée. On ne se refait pas. Avec un père comme le mien, vous êtes naturellement prédisposée à répandre le chaos et à faire des mauvais coups. Oh oui, il y a ma mère en contrepoids, madame neiges éternelles en personne mais bon. Je tiens quand même plus de mon père que de ma mère. On ne se refait pas je suppose. Et sachez que venir de la Cinquième Dimension ne me donne pas la grosse tête. Tous les farceurs, quelles que soient leurs origines, font partie d’une grande fratrie non officielle où seul notre talent nous démarque. Et sachez que quand je m’amuse, d’ordinaire, je n’utilise pas mes pouvoirs. D’ordinaire, notez-le bien. Car aujourd’hui était un grand jour. Que dis-je, l’événement du siècle et un des plus beaux jours de ma vie. Et j’en ai vécu des choses! La rencontre de deux titans de la blague. Aujourd’hui j’allais rencontrer le légendaire Lolgan Yamandeus Meowzart.

Déjà le pseudo. Un pur délice, un jeu de mot sur un des plus grands compositeurs de tous les temps : Wolfgang Amadeus Mozart. Ensuite, si on décortique certains éléments. Lol, pour le rire. Yeah man ou ici ya man, un cri de victoire pour une blague bien réalisée. Et Meowzart. Meow, le bruit du chat, le farceur primordial de la nature. Vous pensez que les singes ont le monopole? AH! Amateurs! Incultes! Vous ne connaissez définitivement rien à l’humour, vous! Moi, mon pseudo est beaucoup plus simple mais tout aussi symbolique. Thalia. Muse de la comédie. Vous connaissez la mythologie grecque j’espère? NON!? Mais lâchez vos téléphones et allez-vous instruire et plus vite que ça! Où va le monde, je vous le demande! Ça regarde des vidéos de fails à la chaine et c’est incapable de comprendre les subtilités de l’humour. Absolument scandaleux!

Hum? Ah comment on s’est rencontré? Oh c’est tout simple. Il existe un site internet, paradisdelablague.com. Si vous êtes un farceur, un vrai, vous faites partie de ce site. Tous les grands blagueurs de ce monde y postent photos et vidéos de leurs plus beaux exploits. Lolgan est un des top posteurs et membres les plus actifs, tout comme moi. Il s’avère que jusqu’à présent il n’avait jamais vraiment mentionné où il était mais dans une photo de blague récente, j’ai cru reconnaitre le Golden Gate. Alors je lui ai envoyé un message privé, nous avons discuté et je lui ai proposé de se rencontrer pour faire la blague du siècle. Et vous savez ce qu’il m’a répondu? Premièrement un truc qui m’a fait rougir jusqu’aux oreilles. Quand il dit « perso » dans son message, il parle de ce profil que chaque farceur fait sur le site. Et qu’il dise qu’il a adoré mon profil? Un grand honneur!


Citation :
OH.

MON.

DIEU.

J'allais t'envoyer un MP en plus dans la semaine car ton perso m'intriguait et j'ai survolé un peu ta fiche et j'adooooore !!!

Donc pour la réponse à ta question c'est : OF COURSE JE SUIS PARTANT !!!!!



Nous nous sommes donné rendez-vous à San Francisco pour le lendemain et je peux vous dire que je n’ai pas dormi de la nuit. J’étais excitée comme une puce qui aurait bu un dé à coudre de Red Bull. Et puis ce gif de chat qui danse… Trop cool. La signature de Meowzart en personne! Moi qui déteste les boys bands, quand il m’a répondu j’ai dû hurler de façon suraigue comme une fangirl hystérique. Bon ça il n’a pas pu le voir, c’est par texte mais… Bref. Nous avons rendez-vous dans un café Internet. Comme convenu, je dois porter un accessoire représentant mon pseudo sur le site internet. Du coup, je porte un pendentif visible qui représente le masque souriant du théâtre classique. Un beau bijou en argent sterling. Ça se marie bien avec le reste de mes vêtements et ce n’est ni déplacé ni trop ostentatoire. J’ai tellement hâte de le rencontrer… Une légende, LA légende!

Je suis à ma troisième pause pipi tellement je suis énervée! Mais dans le bon sens du terme hein! Ça n’aide pas que j’enchaine les verres d’eau un à la suite de l’autre. Le serveurm’a même laissé le pichet à ma table. Et puis bon sang, même pas besoin d’un objet représentant mon pseudo, il ne peut y avoir qu’une boule d’énergie comme moi dans l’univers. Deux? Ce serait la fin de tout oui! Résistes à la tentation Maggie. Ne tentes pas de le contacter, Maggie. Tu vas ruiner toute la magie du moment sinon. Patience. Patience. Quand j’entends derrière moi une voix me qui dit « Thalia? », le me retourne d’un geste vif et manque de tomber en bas de ma chaise. C’est lui! Ce ne peut être que lui! Le prince du rire, non, le roi du rire, que dis-je, l’empereur du rire en personne, le légendaire Lolgan Yamandeus Meowzart! Moi, la plus grande gueule de tous les temps… Je suis en ce moment complètement muette!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 23 Juil - 17:14



Pranksters's Jokes - Part 1


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



Ce jour-là, j'étais très excité, très content de ce que j'allais faire. Le tournage de la mini-série à laquelle je participais allait commencer dans quelques jours. je me préparais quelque peu à mon rôle lorsque je reçus un message. C'était elle. Thalia. Elle voulait qu'on se voit. qu'on se rencontre enfin. J'étais très heureux de cette proposition et je lui répondis aussi sec. Bien évidemment, nous avons convenu d'un signe pour nous reconnaître, un objet représentant notre pseudo. Je me dirigeai donc vers le lieu du rendez-vous lorsque tout à coup, je...

Ah mais faut que je remonte plus loin, on va plus rien n'y comprendre sinon. Alors, que je vous explique. Vous me connaissez en tant que Garfield Logan mais sur le net, je me surnomme Lolgan Yamandeus Meowzart. Oui, je sais, c'est hilarant. Ça m'a beaucoup fait rire aussi en le trouvant. quoiqu'il en soit, cela fait maintenant quelques temps que je suis sur paradisdelablague.com. Et c'est là que j'ai rencontré Thalia. Avouez que son pseudo est très symbolique aussi. Bref, cela fait un moment que nous conversons ensemble sur la toile à montrer nos meilleures blagues. Ah j'en rie encore... Car le mieux c'est quand j'arrive à faire mes blagues lorsque je suis en mission. Bien sûr, je ne dévoile rien sur ma vie de super-héro. Je n'ai pas envie que tout le monde sache que je suis Beast Boy.

Comment je fais ? Eh bien, c'est simple, je recouvre ma peau verte d'une sorte de poudre couleur peau à chaque fois que je dois sortir. Cela évite les regards insistants et interrogatifs. Je suis pire qu'une fille... J'ai au moins une cinquantaine de pots d'avance dans mon placard dans ma salle de bain. Mais là n'était pas le propos... Je m'égare comme à mon habitude. Revenons à la merveilleuse Thalia.

J'aime beaucoup ses blagues raffinées et parfaites. Elle a un vrai talent et semble être fan de mon travail. Je ne me considère pas comme le meilleur blagueur de la Terre, mais je suis pas mal dans mon domaine. Ainsi, nous avons convenu d'enfin nous rencontrer. À San Francisco, là où je travaille autant de jour que de nuit. J'avance donc vers le lieu du rendez-vous. Si elle n'avait pas paru si excitée, j'aurai eu besoin de faire le tour d'elle pour voir qu'elle portait un pendentif représentant l'un des deux masques du théâtre classique. Je m'avance donc, un peu nerveux et stressé mais aussi excité et impatient. Pour ma part, je portais un tee-shirt très moderne représentant Mozart jouant du keytard. Je m'assieds donc en face d'elle et put découvrir son magnifique visage. Ses yeux. Son nez. Ses joues. Son sourire. Wouah. Magnifique... Je restai là pendant quelques minutes qui ne furent que quelques secondes avant de lâcher un mot tout bêtement.

- Salut...

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 23 Juil - 19:20

IL EST LÀ! Je suis muette, paralysée, je ressemble à un poisson hors de l’eau mais l’événement est de taille. Je suis en présence d’une légende! Je ne peux pas dire « il est exactement comme je me l’imaginais », je ne m’imaginais rien du tout, en fait. Cependant, il y a bien dans son regard cette étincelle pour faire des mauvais coups. Mais le genre de bons mauvais coups. Pas les mauvais bons coups non plus, c’est entièrement autre chose. Écoutez, si vous essayez de suivre sans faire d’effort, c’est clair que vous allez être perdus, bon sang! Retenez l’essentiel. Le roi du rire est assis en face de moi et… Bordel je peux manipuler la réalité et je suis comme paralysée. Je me mettrais une paire de baffes tiens et... MAGGIE! Tu te calmes. MAINTENANT! Ça va tout de suite mieux là! La surprise passée, ma joie de vivre naturelle revient.

« Lolgan Yamandeus Meowzart, la légende en personne! C’est un honneur… Moi c’est Thalia mais tu le savais déjà… Je t’offre quelque chose à boire, à manger, peut-être? Je suis tellement une de tes fans… Dit ainsi c’est un peu… Disons plutôt que j’admire ce que tu fais. Je ne suis pas du genre à écrire des fan fictions à la con sur toi dans lesquelles on… Excuses moi, c’est la nervosité qui parle. »

Bravo Maggie. Subtil. Comme un train de dynamite qui percuterait un mur. Et je tiens à préciser là, maintenant, tout de suite. Je n’ai JAMAIS écrit quelque fan fiction que ce soit sur aucun sujet d’aucune sorte. Jamais! Je le jure! Ce n’est pas mon genre de toute façon. Je suis farceuse, pas écrivaine. Mon génie créatif est mis à profit dans ce que j’aime faire le plus et c’est tout. J’espère ne pas l’avoir mis mal à l’aise, ça me ferait vraiment… Temps mort Maggie, tu as de l’admiration pour ce mec mais ce n’est pas une sorte de messie ou tu ne sais quoi. Si tu le regardes comme une idole, de symbole, tu seras toujours inconfortable. Et regardes le, il est probablement aussi mal à l’aise que toi, ne sachant pas trop comment engager la conversation. Un effort, Maggie. Tu veux que ce soit une rencontre mémorable pour les bonnes raisons, après tout.

Du coup, je commence à discuter de tout et de rien. Là vous allez me dire : tu essaies de le séduire, c’est un rendez-vous galant, ou vous préparez la blague du siècle. Mais vous êtes chiant, merde! Je suis bien élevée. On parle aux gens et une fois que le climat est propice, on commence à parler boulot. Je lui raconte quelques blagues récentes, j’échange deux ou trois anecdotes amusantes, je brise la glace et je fais en sorte que les choses soient moins tendues, moins bizarres et plus chaleureuses. Je suis en général assez douée là-dedans. Et n’allez pas penser que je flirte. Si je le fais, c’est parfaitement accidentel. Je veux juste… Vous savez ce que je cherche à faire. Vous êtes qui? Mes parents? Alors arrêtez de juger ce que je fais ou vous allez la sentir passer!


« Voilà, c’est beaucoup mieux comme ça. Discuter, échanger, apprendre et découvrir par le dialogue et surtout, rendre l’atmosphère moins lourde. En tout cas je suis super contente que tu aies pu venir. Ça compte beaucoup pour moi. On ne va pas en faire un mélodrame mais je n’ai pas beaucoup d’amis alors quand je peux sortir et passer du temps avec des gens sympas, je saute sur l’occasion. Et toi, un cercle social bien rempli ou tu es un farceur solitaire, loin de chez lui? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Sam 29 Juil - 14:38



Pranksters's Jokes - Part 1


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



- Lolgan Yamandeus Meowzart, la légende en personne! C’est un honneur… Moi c’est Thalia mais tu le savais déjà… Je t’offre quelque chose à boire, à manger, peut-être? Je suis tellement une de tes fans… Dit ainsi c’est un peu… Disons plutôt que j’admire ce que tu fais. Je ne suis pas du genre à écrire des fan fictions à la con sur toi dans lesquelles on… Excuses moi, c’est la nervosité qui parle.

Ouh... elle parle vraiment beaucoup trop et trop vite celle-là. C'est presque drôle et gênant. Elle semble, excitée, au point qu'elle se nomme alors que je la connais, du moins je connais son pseudo. Une fan ? Wouah, je n'en demandais pas tant. Je ne me considère pas comme une légende de la blague mais il est vrai que sur paradisdelablague.com, je suis l'une des personnes qui poste le plus. Je suis admiré de pas mal de monde sur le net. Et pourtant, mes blagues ne sont pas si extraordinaires que ça. surtout que ces derniers temps, je n'en fais presque pas entre le tournage et mon enquête. Oui, j'ai beau être un grand farceur, je n'en oublie pas moins mon principal objectif : retrouver l'assassin qui me priva de ma seconde mère.

Mais passons. Je chasse ses pensées et me concentre de nouveau sur Thalia. Qu'est-ce qu'elle parle !!! Bla bla bla bla. Heureusement c'est intéressant. Enfin, on fait connaissance quoi. Comment ça va ? Que fais-tu dans la vie ? Oh, j'ai adoré ta dernière blague. Dis, comment tu as commencé ? Ça te dit qu'on fasse une blague ensemble ? J'en serai honoré Le bla bla habituel entre deux personnes qui viennent de se rencontrer. Quoiqu'il en soit, je dis peu de chance, quelque peu nerveux et ne sachant quoi dire mais l'écoutant très attentivement.

- Voilà, c’est beaucoup mieux comme ça. Discuter, échanger, apprendre et découvrir par le dialogue et surtout, rendre l’atmosphère moins lourde. En tout cas je suis super contente que tu aies pu venir. Ça compte beaucoup pour moi. On ne va pas en faire un mélodrame mais je n’ai pas beaucoup d’amis alors quand je peux sortir et passer du temps avec des gens sympas, je saute sur l’occasion. Et toi, un cercle social bien rempli ou tu es un farceur solitaire, loin de chez lui?

Elle est vraiment adorable. Et elle est jolie... Non, non, non, Garfield. Tu sais bien que c'est pas possible. Pas de distraction autre que les blagues occasionnelles. J'ai une mission à accomplir. Je n'ai pas le temps pour mon bonheur et ma vie. J'ai une ville à protéger. Néanmoins, parler et boire un verre avec une amie, je peux faire. C'est calme pour l'instant à San Francisco. Et je ne suis pas le seul héro. Heureusement...

- Je suis plus solitaire. J'ai deux-trois connaissances par ci par là, des amis de temps en temps mais rarement...

C'est vrai que je suis un solitaire. Je suis livré à moi-même depuis la mort de mes parents adoptifs la même année. Je n'ai pas spécialement d'amis. Je n'ai vraiment pas le temps pour ça. Mes ennemis ne doivent pas trouver de faiblesses en moi. Quoi ? Oui je suis un super-héros, donc j'ai des ennemis. Alors non, je ne suis pas Superman ni Batman mais je reste un super-héros. Non et puis même, me faire des amis, ce n'est pas mon fort. On me trouve lourd avec mes bagues et je ne pense pas être si intéressant que ça. Et puis, n'oublions pas que j'ai la peau verte...

- Et si tu me disais ton véritable nom ? Maintenant que nous nous sommes vus, nous pourrions connaître nos vraies identités. Je me vois mal me faire appeler Lolgan dans la rue.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 30 Juil - 6:22

Un farceur solitaire, donc. Je dois avouer que je ne suis pas surprise. Nous, artisans de la farce et de la blague, sommes trop souvent appréciés à notre « injuste » valeur. Nous en faisons trop, nous sommes difficiles à supporter… Le règne tyrannique du sérieux sur un esprit autrement joyeux. Quel dommage, vraiment. Je respecte sa cause, son combat et je lui souhaite de tomber sur des gens capables d’apprécier son grand talent. Des gens comme moi, par exemple, sans trop vouloir me vanter. Ah, Lolgan… Un jour, qui sait, l’histoire se souviendra de tes farces et justice sera enfin rendue. Mais d’ici là, sache que tu as tout mon soutien et tout mon support. C’est ce que je voudrais lui dire mais mes pensées refusent de s’aligner correctement. La légende du rire est assise devant moi. Question de perception, on me dira, mais…

Il me demande ensuite mon nom et j’hésite pendant un court instant. Si je lui dis mon nom, va-t-il me juger sur ce dernier? Et puis les noms de code, c’est vraiment cool, ça permet de garder le mystère et tout… D’un autre côté, s’il a demandé à savoir, c’est qu’il s’y intéresse réellement et alors ce ne serait pas gentil de le garder dans l’ignorance. Il faut juste que j’évite de mentionner mon nom de famille et ce sera parfait. Enfin… Je crois. On verra bien ce que ça donne, au final. Parfois, il faut simplement laisser le temps faire son travail. Depuis quand je suis sage moi, au fait? Parfois je me fais peur moi-même, c’est fou! Je suis supposée être une farceuse, l’immaturité est mon quotidien, par des phrase philosophiques au rabais. Il ne faudrait pas exagérer non plus.


« Oh… Je suppose que tu peux m’appeler Maggie. Ou Mags. Ou M. C’est au choix je dirais. Ou tu peux continuer de m’appeler par mon pseudo, moi ça ne me dérange pas. Je le porte comme une seconde peau après tout. Allez. Je dois savoir. Outre un prénom, qui se cache derrière le grand  Lolgan Yamandeus Meowzart? Un génie du rire tel que toi doit avoir des tas de choses à raconter, après tout! »

Hey, pas de pression, j’ai juste demandé qu’il me raconte rune histoire, ce n’est pas un crime. La formulation était peut-être maladroite mais pas au point de créer un imbroglio. Il faut savoir voir au-delà des choses et je sais que Lolgan ne fait pas exception. C’est toujours si stimulant de faire de nouvelles découvertes pour le rire. Tant de façons de raconter UNE blague. Ceci dit, il n’existe que peu de bonnes réponses à une blague. Pour en revenir à Lolgan, je suis curieuse. Un tel artiste du rire devrait être entouré, adulé, vu comme une sorte de super star quoi. Où sont les jeunes femmes comme le veut une vieille tradition? On a arnaqué ce pauvre Lolgan, c’est scandaleux! Et de penser que j’ai vu des femmes aux bras de véritables monstres… Enrageant, oui! Je pourrais régler la situation d’un claquement de doigts mais serait-ce vraiment utile?

La conversation bifurque vers Lolgan : l’homme derrière le pseudo. Je veux tout savoir; Quand a-t-il découvert sa passion pour les farces, quelle était celle qu’il avait fait en premier, ses meilleurs coups, ses pires coups… Je ne suspecte pas qu’il soit un super héros. Pourquoi l’aurais-je fait d’ailleurs? Comme il ne suspecte pas que je vienne de la Cinquième Dimension. Ce serait… Stupéfiant. Nous sommes à la table d’un café Internet. Il y a de quoi survivre des jours durant à écouter le passionnant récit de la vie de Lolgan. Il est chanceux lui, il peut parler normalement sans risquer de faire débarquer son paternel en même temps… Mon père a le tour pour les apparitions surprises, surtout quand on ne les désire absolument pas. Allez Lolgan, aides moi à mieux te connaitre que tu puisses m’aider à faire les menus ajustements nécessaires à mon plan de faire une superbement superbe farce!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 6 Aoû - 17:37



Pranksters's Jokes - Part 2


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



- Oh… Je suppose que tu peux m’appeler Maggie. Ou Mags. Ou M. C’est au choix je dirais. Ou tu peux continuer de m’appeler par mon pseudo, moi ça ne me dérange pas. Je le porte comme une seconde peau après tout. Allez. Je dois savoir. Outre un prénom, qui se cache derrière le grand  Lolgan Yamandeus Meowzart? Un génie du rire tel que toi doit avoir des tas de choses à raconter, après tout!

Maggie. Mags. M. Intéressant. Bon, je l'appellerai pas M. Cela me rappelle une ancienne connaissance qui n'était clairement pas toute seule dans sa tête. Mais passons. Maggie est un jolie prénom alors on s'en tiendra à celui-là. Et comme elle dit, je peux continuer à l'appeler Thalia. C'est joli, Thalia. C'est grec, c'est beau les prénoms grecs. Et comme je m'y attendais, elle me retourne la question.

Qui suis-je ? Qui je cache derrière le pseudonyme de Lolgan Yamandeus Meowzart ? Telle est la grande question que cette charmante Maggie doit se poser. Il y a pleins de personnalités. Garfield Logan. Beast Boy. Changelin. Et toutes ces personnalités que je prends. Mais bon, il semble logique que je me présente en tant que...

- Garfield. Je m'appelle Garfield. Garfield Logan.

Que dire d'autre ? Je ne sais pas. Je dois avouer que je suis un peu stressé. Pourquoi ? Je ne sais pas ? Sa beauté me trouble, son sourire me trouble. Le fait qu'elle soit une vraie fan de moi, me trouble. C'est bizarre, vraiment. Que dire d'autre donc ? Que j'ai la vingtaine, j'ai en réalité la peau verte ou bien que je suis Beast Boy, un super-héros métamorphe qui parcourt les rues de San Francisco pour sauver la veuve et l'orphelin après avoir fait une blague des plus sophistiquées mais je ne détaillerai pas ici, ça prendrait des heures. Autant rediriger la conversation sur le site et les blagues. Apprenons à nous connaître via ce point commun que nous avons..

- Ça... Cela fait longtemps que tu es sur le site ? que tu fais des blagues ?

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 6 Aoû - 21:58

« Je suis sur le site depuis quelques années, je ne me souviens plus quand exactement mais des farces… Je suis née avec un sac à blagues dans les mains. Je suis née pour faire des mauvais coups, c’est inscrit dans mon ADN. Si tu veux, on s’en va à la clinique, on me fait une prise de sang et on regarde avec un microscope! Je plaisante, je plaisante! C’est plus fort que moi. Le sérieux et moi... »

Hey, personne n’a dit que j’étais forcée de dire les choses sans humour. Je pourrais le faire, oui, mais est-ce que j’en ai envie? C’est plus la question à se poser. Je ne suis pas ici pour affaires, je suis ici parce que je rencontre un confrère farceur. Le ton DOIT être léger et sympathique sinon comment voulez-vous rester dans le bon état d’esprit pour faire des blagues après? Qui plus est, il m’a posé deux questions simples, rien de bien méchant ou de personnel. Et c’est presque vrai que je suis née avec les mauvais coups dans les veines. Presque. Je viens de la Cinquième Dimension après tout. Nous avons une conception particulière des choses. Tout passe par l’expérimentation et dans ma famille, la moitié est cinglée donc… J’ai appris les blagues avant d’apprendre à marcher je dirais. Et je le prouve d’ailleurs. Je fais un clin d’œil à Garfield et…

Je m’avance vers une table voisine, feint de trébucher et ce faisant, je substitue le sucre par du sel. Toujours avoir les bons outils pour le bon gag. Qui suspecterait quoi que ce soit? Tout au plus, ma « victime » va penser avoir mal regardé ce qu’elle a pris pour mettre dans son café. C’est un grand classique ça et ça demande relativement peu de moyens. Des efforts, par contre, ça oui! L’humour, le vrai, inclus une part de théâtre qu’on se doit de maitriser. Ça ne me gêne pas du tout, j’adore ça même. De retour à la table, je ricane avant d’entendre le son caractéristique de quelqu’un qui recrache sa gorgée. Simple. Efficace. Un classique indémodable. Que demander de mieux pour une démonstration? Garfield est libre de juger comme il lui plaira. Ce n’est pas une compétition de toute façon. Enfin. Pas à mes yeux. Loin, très loin de là même.


« Les blagues, c’est plus qu’une seconde nature, c’est ma vie quoi. L’humour est une partie très importante de ma philosophie et s’il faut parfois tricher les règles pour y parvenir… Je dis pourquoi pas. Il y a tellement de contraintes dans la vie de tous les jours que ça tient presque du miracle que les gens soient encore en mesure de s’amuser, tu comprends? Le rire est le meilleur des remèdes, selon moi. »

Est-ce que c’est naïf de penser ainsi? Peut-être. Mais c’est ma façon de voir les choses. Pour moi, un rire, un sourire, c’est capital. Essentiel. Il en faut dans la vie de tous les jours. S’en priver, c’est courtiser la déprime. Et personne ne veut finir dépressif. Ce qui est normal, quand on y pense. Les émotions négatives n’ont pas leur place en ce monde. Le rire doit triompher de tout. Il permet de vivre plus vieux. C’est à des gens comme Garfield et moi de veiller à ce que tout le monde en profite. En fait, c’est nous les super héros. Superman amène l’espoir. D’accord, c’est beau, on a compris. Le rêve c’est bien, la réalité, c’est mieux. Et c’est ce avec quoi un farceur, un vrai, travaille. Certains font juste du zèle. Moi je travaille VRAIMENT avec la réalité. Dans le genre la manipuler au service de l’humour. Si ce n’est pas de la dévotion à son boulot ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mar 15 Aoû - 13:07



Pranksters's Jokes - Part 3


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



- Je suis sur le site depuis quelques années, je ne me souviens plus quand exactement mais des farces… Je suis née avec un sac à blagues dans les mains. Je suis née pour faire des mauvais coups, c’est inscrit dans mon ADN. Si tu veux, on s’en va à la clinique, on me fait une prise de sang et on regarde avec un microscope! Je plaisante, je plaisante! C’est plus fort que moi. Le sérieux et moi...

Elle est hilarante. Elle parle beaucoup trop mais elle est hilarante. Je l'aime bien cette Maggie. Dommage que je doive pourrir l'ambiance avec une question qui me taraude l'esprit depuis quelques semaines. Et seule cette jeune femme pourrait m'aider. Elle me connait via mes farces, elle doit en savoir plus sur moi que... que... bah personne en fait puisque je n'ai pas tellement d'amis. On ne peut pas dire que ce soit l'éclate totale sur le tournage. Et puis, je n'ai qu'un rôle secondaire dans cette mini-série donc bon...

Ah bah, pas le temps de l'ouvrir que la voilà partie faire... Oh... une farce. Je commence à me marrer derrière mes mains que je place sur ma bouche. Je vois Maggie trébucher. Bien sûr, c'est un subterfuge pour échanger le sucre avec du sel. Le monsieur qui boit son café risque d'être surpris. Elle revient s'asseoir en face de moi et nous rions ensemble. Elle m'a bien eu. Je ne m'attendais pas à cela. Au loin, on entend l'homme recracher sa gorgée et pester contre le sucrier ou Dieu sait qui.

- Bien joué, Maggie.

- Les blagues, c’est plus qu’une seconde nature, c’est ma vie quoi.

- J'avais bien remarqué.

- L’humour est une partie très importante de ma philosophie et s’il faut parfois tricher les règles pour y parvenir… Je dis pourquoi pas. Il y a tellement de contraintes dans la vie de tous les jours que ça tient presque du miracle que les gens soient encore en mesure de s’amuser, tu comprends? Le rire est le meilleur des remèdes, selon moi.

Elle a raison. Le rire soigne quasiment tout. Le chocolat aussi d'ailleurs. Il paraît que c'est un bon anti-dépresseur. Bref, je m'égare. Elle adore s'amuser et semble ne pas se soucier de ce qui peut se passer dans l'ombre. C'est normal, on ne va pas lui reprocher cela. Elle ne sait pas qu'en dehors de mes farces, je suis Beast Boy, un héros qui protège la veuve et l'orphelin. Non, sans déconner, avouez que la formulation est classe, n'est-ce pas ? Enfin bref, j'ai voulu rencontrer Maggie pour plusieurs raisons. Déjà, elle est fan de moi et rien que ça, ça valait le coup de venir. Elle me connaît via mes farces comme je l'ai dit et j'avais envie de confier mes incertitudes et mes doutes à elle. Elle me semble être la personne la plus compréhensive que je connaisse... Je bois une gorgée de mon diabolo fraise commandé quelques minutes plus tôt puis me lance.

- Écoute, Maggie, j'aurai voulu avoir ton avis sur un doute qui m'habite depuis quelques semaines... Je ne sais pas si je vais continuer mes farces pour le site... J'en fais de moins en moins et d'autres projets prennent plus d'importance en ce moment...

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mar 15 Aoû - 16:03

Ah… Le poids des responsabilités, le temps des choix… Je comprends ça mieux que plusieurs, vous savez? Venir au monde avec la faculté de manipuler la réalité vous force à développer bien vite de la maturité. Je ne suis pas toujours mature, je ne suis pas folle, mais je sais ce que sais que de se retrouver dans sa situation. Pas cool. Et trop souvent inévitable. Ceci dit, à la différence de plusieurs personnes, il se rend compte qu’il va probablement devoir faire un certain nombre de sacrifices pour que les choses évoluent. Je ne le connais pas personnellement mais je suis fier de lui. Devoir abandonner ou mettre de côté certaines de nos passions n’est pas quelque chose que tous sont en mesure de faire. Moi-même, je me demande si j’ai cette détermination en moi. Je suis prête à faire beaucoup mais pas tout non plus. Non mais.

En tout cas chose certaine, le pauvre Logan a besoin d’un câlin. C’est très thérapeutique un câlin et ça fait du bien. Ce n’est pas de la pitié, attention. La pitié, c’est mal. C’est un poison. La compassion, c’est mieux. Se montrer compréhensif à ce que l’autre dit sans prétendre savoir ce que c’est. « Oh j’imagine ce que tu ressens ». Non. Il ne faut jamais dire ça. La souffrance est différence pour chaque individu. Le respect c’est de le laisser parler et de lui offrir une épaule, pour pleurer, pour s’appuyer… Juste d’offrir un peu de chaleur « humaine » quoi. Et ce n’est pas si étrange que ça que quelqu’un reçoive un câlin dans un restaurant. Il y a toutes sortes de raisons qui peuvent expliquer un tel comportement. Les lieux publiques sont une plus grande source d’effusions qu’on ne le croit. Ce n’est pas limité au domaine privé, grand mal s’en faudrait autrement.


« Moi, quoi que tu choisisses, je continuerai de te respecter pour qui tu es et ce que tu représentes. Tu sais, c’est rare les gens qui sont capables de se dire : j’adore faire un truc mais je dois évoluer. À ta place, je posterais un beau mot d’adieu, expliquant tes choix. Quelque chose qui vient du cœur et où tu te remémores tes meilleurs moments sur le site. Tourner la page sur une bonne note, si on veut. »

Bah quoi? Ce n’est pas parce que je lui conseille quelque chose que ça veut dire que la Terre arrête de tourner. Ça ne fait au contraire que me motiver davantage à faire un mauvais coup avec lui aujourd’hui. Qui sait, peut-être la dernière blague du grand Lolgan Yamandeus Meowzart. Autant en faire quelque chose qui passera à l’Histoire, au panthéon de l’humour et qui va faire écho sur toute la planète. Je lui souhaite la meilleure des chances dans ses projets. Et plus encore même. Si jamais il a besoin d’un coup de pouce, moi comme plusieurs membres du site seront prêts à l’aider, j’en suis sûre! C’est de soutien dont il a besoin, pas de quelqu’un qui lui dit « oh non, reste, tu ne penses pas à nous, espèce d’égoïste » et tout ça, tout ça. On peut être déçu mais on ne peut pas le trainer par le fond. Ce ne serait pas respectueux.

« Parles moi de tes projets, je suis sûr que c’est cool! Je préfère l’entendre de ta bouche que de le lire dans un journal ou un magazine. Et les blagues c’est comme le vélo : avec un peu de pratique, ça revient tout seul. Et puis c’est marrant parce que tu dis : des projets qui prennent de plus en plus d’importance… On croirait entendre un super héros! Tu sais? Je dois me concentrer davantage sur la justice et nourrir les petits animaux! Ha ha ha! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Jeu 17 Aoû - 16:05



The Final Joke - Part 1


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



- Moi, quoi que tu choisisses, je continuerai de te respecter pour qui tu es et ce que tu représentes. Tu sais, c’est rare les gens qui sont capables de se dire : j’adore faire un truc mais je dois évoluer. À ta place, je posterais un beau mot d’adieu, expliquant tes choix. Quelque chose qui vient du cœur et où tu te remémores tes meilleurs moments sur le site. Tourner la page sur une bonne note, si on veut.

Elle a raison. Je ne dois pas quitter le site sans un mot, comme un voleur. Ce ne serait pas juste après toutes ces années passées à comploter et faire des farces jusqu'à plus soif. Bien sûr, si je quitte le site, cette communauté de farceurs, c'est parce que je dois me consacrer à ma nouvelle occupation. San Francisco a besoin de Beast Boy ! Et mon enquête sur la mort de ma mère adoptive avance. Je dois m'y consacrer. Le temps pour les blagues est terminé pour moi. Il y a des choses plus importantes. La réalité ne peut pas être que farces et attrapes.

- Un message, ce serait bien ça. Oui, je le ferai.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, son câlin amical me réconforte. Mais me met aussi mal à l'aise. Je ne suis pas habitué à ce genre de rapprochement. Cachant ma gêne, je lui adresse un large sourire et finit mon verre.

- Parles moi de tes projets, je suis sûr que c’est cool! Je préfère l’entendre de ta bouche que de le lire dans un journal ou un magazine.

Il est vrai que Maggie ne connaît mon côté acteur. Après tout, nous venons de nous rencontrer, elle ne me connaît pas vraiment. Hormis via mes farces et encore, sur le site je restais très discret sur ma vie privée.

- Et les blagues c’est comme le vélo : avec un peu de pratique, ça revient tout seul.

C'est pas faux. Un farceur inné comme moi le restera jusqu'à la fin de sa vie.

- Et puis c’est marrant parce que tu dis : des projets qui prennent de plus en plus d’importance… On croirait entendre un super héros! Tu sais? Je dois me concentrer davantage sur la justice et nourrir les petits animaux! Ha ha ha!

- Eh bien...

Elle ne croit pas si bien dire... Je suis un super-héros et c'est pour ça que j'arrête les blagues. Si seulement je pouvais lui dire... mais non, mon identité doit rester secrète. Néanmoins, je ne retiens pas cette dernière remarque et reviens sur la question de mes projets. J'en ai tellement.

- Eh bien... par moment je me consacre à la musique mais je suis surtout acteur. Je joue dans une mini-série actuellement. Je n'ai qu'un petit rôle mais c'est assez fun. Je joue un mec qui veut se lancer en tant que clown dans un cirque. C'est rigolo.

C'est vrai que c'était rigolo. J'ai fait un vrai numéro avec une échelle. C'était hilarant !!! J'en rie encore. Quoiqu'il en soit, Maggie va pouvoir m'aider pour mon utilme vanne, ma final joke. Le grand final de Lolgan Yamandeus Meowzart !!

- J'y pense ! Tu pourrais m'aider pour mon ultime blague sur le site. Qu'en dis-tu ?

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Ven 18 Aoû - 3:40

Eh bien dites donc, il a plus d’une corde à son arc le Garfield. Et du talent à revendre en plus. C’est bien ça. Il faut toujours être capable de faire plus qu’une chose. Savez-vous pourquoi? Parce que si jamais vous ne pouvez plus faire ce que vous faites, vous avez toujours un plan B, voilà pourquoi! Je suis bien contente pour lui en tout cas. S’il se lance dans quelque chose qu’il aime, c’est ce qu’il faut. Toujours suivre ses passions. Si vous faites les choses par obligations ou pour l’argent, je vous garantis que vous allez être déçu. Et ça… Personne ne veut ça, pas vrai? Je me doute que ce doit être un choix difficile pour lui… Et appelez ça l’instinct mais j’ai l’impression qu’il ne me dit pas tout. Comme je suis une gentille fille, je ne vais pas le lui faire remarquer. Nous avons tous... Comment dire... Nos petits points sensibles. C’est tout.

En tout cas je suis soulagée. Il ne semble pas avoir trop mal pris mon câlin. Je suis très expressive. C’est dans ma nature. Alors des fois, j’agis sans réfléchir et je sais que ce n’est pas tout le monde qui va nécessairement apprécier. Je dois faire attention, tout simplement. Mais ça… C’est plus facile à dire qu’à faire, évidemment. Je suis moi, l’hyperactive de service et je m’aime comme ça. On ne se refait pas, bon. Vous n’allez quand même pas me blâmer pour ça! Les gens de cette planète sont bien trop… Prudes. Je ne sais pas si c’est le bon terme mais… Franchement, vous avez vu comment ils sont anti contacts. Oh certes, quand ça veut séduire, et que je te tripote et tout mais une simple démonstration d’affection? Même pas en rêve, c’est moi qui vous le dis. C’est vraiment bizarre comme comportement. En même temps, les Humains ont étranges donc…

En tout cas ce qu’il me propose me fait vraiment plaisir et j’ouvre de grands yeux. Moi, aider une légende du rire avec sa dernière blague? Je l’espérais secrètement mais sans plus… J’ACCEPTE! Je signe où? Il faudrait être complètement fou pour dire non! Demander à une farceuse de mon calibre de faire un truc de fou, ce serait contre ma nature profonde que de dire non. Je me demande ce qu’il a en tête. Rien qu’un petit coup de pouce de magie dimensionnelle ne pourra pas pimenter, ça c’est moi qui vous le dis. Nous sommes à San Francisco, que pourrions-nous faire de VRAIMENT épique? Trop de possibilités, voilà la réalité des choses! J’attends de voir ce qu’il va dire parce que sinon, je me connais : une fois lancée, impossible de m’arrêter. Enfin si mais… Le coup de pelle en plein visage n’est pas très agréable et… Oh et puis zut à la fin!


« TROP COOL! Évidemment que je vais t’aider, quelle question idiote! Est-ce que le soleil se lève le matin? C’est quoi le plan? Je veux savoir! Parce que c’est clair que je vais le faire. Ma curiosité est piquée. La grande finale avant de laisser le rideau retomber potentiellement pour toujours… Comment pourrais-je résister à une telle opportunité! C’est un honneur, que dis-je, un privilège! Je… Je… Je… »

Du calme Maggie ou tu vas hyper ventiler et là, tu ne pourras plus faire de blague du tout. Ce serait quand même vraiment con de tomber dans les pommes et de manquer une telle occasion. Je me force à me calmer, prends une gorgée d’eau et fais tout mon possible pour garder la tête froide. Dit ainsi, on dirait que c’est facile mais je peux vous assurer que non. Mais je dois tenir le coup. La plus grande farce de tous les temps en dépend. Oh bon sang… Et si je n’étais pas à la hauteur? Et si je décevais Lolgan? Est-ce que je devrais me désister tout de suite? Non. Non voyons Maggie, les farces c’est ta vie, tu ne peux pas échouer. Pas dans ce domaine. Du cran ma vieille. Depuis quand tu doutes de toi? Je me donnerais des baffes tiens. Je peux le faire. Et je vais le faire. Attention monde, tu ne sais pas encore ce qui t’attends, c’est moi qui te le dis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 13 Sep - 21:15



The Final Joke - Part 2


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



Maggie. Thalia. Cette farceuse hors-pair. Cette très jolie brune. Elle souriait. Elle avait un beau sourire. Garfield, lui, restait là, à admirer ce beau sourire. Et pourtant, bien que cela ne faisait que quelques minutes qu'il s'était assis à cette table pour rencontrer une amie, une de ses plus grandes fans, il avait l'impression que cela faisait des heures qu'ils parlaient. Il se sentait, pour la première fois, en confiance avec cette jeune femme. Lui qui était tout le temps seul, adorant sa solitude, aimant sa tranquillité. Peut-être était-il temps qu'il se bouge, qu'il se sociabilise. Stop. Stop. Garfield Logan est Beast Boy. Mener une vie de super-héros ne permet pas de sociabiliser. On ne compte plus le nom de fois où Lois Lane est mise en danger grâce à son super pote, Superman. Garfield pense qu'il y a quelque chose entre eux deux. C'est comme ceux qui ont une famille. Il se souvient d'un film sur une équipe de super-héros. L'un d'eux, un archer, a une famille qu'il est obligé de cacher pour que les vilains ne puissent pas les user contre le héros. Garfield ne veut pas de cela. Il ne peut pas. Ce n'est pas le moment. Mais alors qu'il ressassait cela dans sa tête, il fut subitement ramené à la réalité par la réponse de Maggie.

- TROP COOL! Évidemment que je vais t’aider, quelle question idiote! Est-ce que le soleil se lève le matin? C’est quoi le plan? Je veux savoir! Parce que c’est clair que je vais le faire. Ma curiosité est piquée. La grande finale avant de laisser le rideau retomber potentiellement pour toujours… Comment pourrais-je résister à une telle opportunité! C’est un honneur, que dis-je, un privilège! Je… Je… Je…

Ah, c'est gentil de sa part. Garfield sut à ce moment qu'il pourrait compter sur elle. Il voulait vraiment faire bonne figure et partir dignement du site de farces. Il fallait un grandiose et magistral final pour le seul et l'unique Lolgan Yamandeus Meowzart. Trop d'excitation. Faut qu'elle redescende. Voilà qu'elle a le souffle coupée, la voix qui déraille. La pauvre petite. Cela fait doucement rire Garfield qui lui prend la main et lui fait signe de respirer calmement. Ce n'est pas l'affaire du siècle. Quant au plan, Garfield n'en avait aucun à vrai dire. Il s'était juste dit qu'il ferait une dernière farce sans se demander ce qu'elle sera. Mais peut-être Maggie l'aiderait à la réaliser mais de surcroît à la penser. Au vu de son excitation et son engouement, il ne fait aucun doute qu'elle acceptera.

- Eh bien... maintenant que tu m'y fais penser, je n'avais pas réellement de plan précis. Je comptais faire la farce qui me viendrait à l'esprit et finirait en beauté mon parcours sur le site.

Peu convaincant. Garfield l'avait bien dit. Il était à court d'idées ces derniers temps. Il relacha la main de Maggie et but une nouvelle gorgée de son verre, verre qu'il venait de commander au serveur. Se concentrant sur la paille trempée dans son diabolo fraise, il repensa alors à la nuit qu'il venait de passer. Il avait coffré deux-trois malfrats sans grand mal. Et le voilà sirotant un diabolo fraise en compagnie d'une charmante jeune femme à la terrasse d'une petite brasserie de San Francisco. Il s'imginait alors pouvoir fonder une famille malgré son activité de super-héros. Enfin, jusqu'à ce que sa conscience le frappe d'un coup de bâton sur la tête. Il releva les yeux vers Maggie et lui dit.

- Tu n'aurais pas quelques idées ? Non pas que je n'en ai pas mais on va dire qu'elles ne sont pas à la hauteur de ce que j'espère pour mon grand final

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 13 Sep - 22:25

Ah ça, des idées, je n’avais que ça! Pendant que Garfield était occupé à regarder son verre, je fis discrètement apparaitre un crayon à mine. Pas vu, pas su, il supposerait que je l’avais toujours eu avec moi. Je commençai à dessiner sur une serviette de table, puis deux, puis trois… J’avais une idée, oui, et j’étais en train d’en faire le détail. Il nous faudrait un avion pour l’épandage agricole, de la peinture pouvant être projetée en aérosol, un relevé des conditions météo, plusieurs dizaines de fusées pour feu d’artifice… Ah oui, aussi, un accès à ces panneaux de signalisation qui affiche des messages à l’entrée des ponts pour la circulation. Ça devrait le faire. Qui va piloter l’avion? Bah… Moi. Parce que je viens de me donner les capacités pour le faire. Le but c’est de faire une farce, pas de se noyer dans la baie de San Francisco, voyons!

Je continue de dessiner tout en commençant à exposer le plan. L’avion et la peinture, déjà. Nous allons faire pleuvoir sur la ville plein de gouttes de peintures qui vont former le logo de Lolgan. Comme les nouvelles sont souvent rapportées par hélicoptère, en plein centre-ville, PAF! Un énorme Lolgan bien visible et qui sera retransmit à la télé. Mais pourquoi s’arrêter là? Les feux d’artifice permettront, avec un peu d’ingéniosité, de faire la même chose, dans le ciel, pour que tout le monde puisse le voir. Et enfin, comme je ne suis pas méchante, les automobilistes coincés sur le pont à cause du trafic pourront voir une compilation des meilleurs gags de Lolgan. Comme sortie de scène, ça en jette. Ça c’est la phase un du plan. Parce qu’il y a une phase deux, elle commence sur la septième serviette de table, oui, celle-là juste là. Faites attention à ne rien déchirer! Non mais!

La première phase sera faite de jour donc les gens en entendront surtout parler de soir. À ce moment-là, pour garder son air d’aller, il va falloir renchérir, mettre les bouchées doubles. Alors, je vais prendre contrôle du réseau électrique de la ville, les lumières et les lampadaires, ce qui éclaire, au fond et je vais faire des Lolgan un peu partout. Sur la façade des immeubles, avec les réverbères… La totale quoi! Sans Francisco est une très grande ville et elle ne demande qu’une petite visite d’un agent du chaos comme moi! Et pour les détails plus spécifiques, regardez les serviettes de table dix-sept, dix-huit et dix-neuf. Oh quoi. Vous allez m’en vouloir d’être enthousiaste? Ce serait bien le comble! On me demande une idée, je fournis une idée, qu’est-ce qu’il y a de mal là-dedans? Et quel coup de publicité, en même temps. Dommage qu’il prenne sa « retraite »…


« Ce qui nous amène à la phase trois du plan : prise de contrôle des ondes pour diffuser sur les médias un petit Lolgan qui danse en guise de finale. Ça demande de la planification, des ressources et de l’énergie mais c’est parfaitement faisable. Tout ça ou… En fait je ne saurais quoi proposer d’autre comme finale qui en jette. Disons que c’est à mon avis plus qu’élaboré comme blague, non? »

On pourrait aussi se rabattre sur quelque chose de beaucoup plus simple mais… En même temps, quand on y pense, ça n’aurait pas la même portée ou le même message et ça… C’est moche un peu. On célèbre le départ de Lolgan, pas « juste » sa centième blague ou une niaiserie du genre. Et je sais pertinemment que faire tout ça c’est aller contre la loi. Et alors? Ce n’est pas comme si Garfield était un super héros et qu’il allait m’arrêter. Ha ha ha! Lolgan, en collants et en costume, vous imaginez l’absurdité de la chose? Le mec est un farceur, un type simple, sympa, qui ne se prend pas la tête avec ce genre de conneries! Je veux dire, qui aurait le temps pour des blagues élaborées ET sauver le monde en même temps? Il y a, je suppose, un certain ordre de priorités, non? Enfin je crois. Encore que trop souvent, les affaires de logique humaine m’échappent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 20 Sep - 18:47



The Final Joke - Part 3


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



Sur le moment, Garfield n'y prêtait pas attention mais Maggie avait commencé à écrire, griffonner sur des serviettes en papier. Une, deux, dix, douze, vingt. Wow, okay. Apparemment, la petite maline a un plan. Elle s'empresse même de l'exposer au jeune homme qui en est déjà à son troisième diabolo fraise. Il écoute avec attention et adore complètement l'idée. Il ponctue certaines de ses phrases par des signes de tête affirmatif, affichant également un grand sourire.

- Ce qui nous amène à la phase trois du plan :

Garfield semble tout excité par cette idée. Il n'en peut plus. Il veut savoir la fin du plan. Cette idée de fin est géniale. Ce sera sa plus grande réussite. Cette farce marquera les annales de l'humour ! Lolgan Yamandeus Meowzart sera le plus grand farceur que le monde est connu ! Bon, ce serait s'emballer que de dire ça. On va dire que le petit bonhomme vert a des chances d'être reconnu encore pour un moment.

- Prise de contrôle des ondes pour diffuser sur les médias un petit Lolgan qui danse en guise de finale. Ça demande de la planification, des ressources et de l’énergie mais c’est parfaitement faisable. Tout ça ou… En fait je ne saurais quoi proposer d’autre comme finale qui en jette. Disons que c’est à mon avis plus qu’élaboré comme blague, non?

Élaborer ? Garfield ne peut se retenir de rire.

- C'est la meilleure idée du monde, Maggie ! C'est brillant ! D'où sors-tu toutes ses idées ? Et je ne parle pas que de celle-ci mais de toutes tes farces.

Oui, Garfield suivait quasiment tout le monde sur le site. Et ces derniers temps, il admirait particulièrement les blagues de Maggie. Elles étaient élaborées, pensées de A à Z, réfléchies, soignées, merveilleusement drôles. Garfield était inspiré quand il la voyait faire. C'est une pro. Elle sait y faire. Et il ne pensait à personne d'autres qu'elle pour faire son ultime farce. Il lui sourit, prit quelques serviettes pour revoir son plan, ses idées. Tout était parfait. Il leva les yeux vers elle et lança avec un sourire en coin.

- On commence quand ?

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 20 Sep - 20:16

Il va me faire rougir s’il continue comme ça. Ça me vient naturellement, c’est tout, c’est ma nature chaotique et farceuse qui fait en sorte que je suis capable de penser à tout ça en un éclair. Et là encore, c’était facile parce que ça fait un moment que je veux faire un super mauvais coup à San Francisco. Depuis que je sais que je dois y rencontrer Lolgan, en fait. J’ai eu du temps pour y penser, beaucoup de temps. Quand vous pouvez étirer une seconde pendant des années grâce à votre pouvoir… Le temps ne manque jamais au grand jamais. Vous pensez que je me sers de la manipulation de la réalité juste pour faire des farces? Ah mais non, je m’en sers aussi quand je veux étudier, ce genre de choses. Je pourrais me donner toutes les compétences du monde mais… Ce serait vraiment trop facile donc méga chiant par définition. C’est clair et net.

Il me demande quand est-ce qu’on commence. Bah… La réponse, c’est maintenant! Je m’assure que l’argent que je laisse couvre toutes dépenses possibles. Direction un magasin de peinture pour s’emparer de ce qu’il nous faut puis ensuite nous irons à l’aéroport pour commencer notre travail de… Comment dire… Décoration urbaine. Ah oui. Il ne faut pas oublier les feux d’artifice. Le relevé météo et prendre le contrôle des panneaux de signalisation, chut, on ne dit rien, je vais utiliser mes pouvoirs pour ce faire. Inutile de se compliquer la vie inutilement pour faire une super blague, vous ne croyez pas? Ah mais moi je pense que si, en fait. Il va aussi falloir se diviser le travail. Je me charge de la peinture et de l’avion. Il se charge des feux d’artifice. Il faut bien que la Phase 1 avance! Soyons sérieux : la Phase 2 commence ce soir, pas de temps à perdre!

Je donne un point de rendez-vous à Lolgan et nous allons partir chacun de notre côté pour accélérer le travail. Il est sympa et je l’aime bien comme farceur mais si on reste ensemble, on avancera, c’est sûr, mais pas aussi vite. La raison était qu’on risque de vouloir parler, déconner, tout ça et qu’après on va manquer de temps, inévitablement. Et ça je ne veux pas. Je veux que cette finale soit en tout point parfaite à la vision que je m’en fais. Ok. Presque parfaite à cause des éventuels imprévus ou libertés créatives. C’est important de se laisser de la marge de manœuvre parce que sinon on se retrouve coincé et le plan tombe à l’eau. Allons Maggie, du calme. Ce n’est pas parce que tu complotes avec ton idole que tu dois te mettre une tonne et demi de pression. Qu’est-ce que tu essaies de faire, l’impressionner? Comme si c’était ton genre, franchement.

Donc… Me voici en route pour un magasin de peinture. C’est important de procéder par étapes si on veut arriver à des résultats satisfaisants. J’entre, le commis me salue, me demande ce que je veux et je lui précise mes besoins. Il me regarde avec de grands yeux (ça en fait de la peinture, quand même) et me dit qu’il va devoir en parler avec son patron. Faites mon brave, faites que je lui réponds et j’attends sagement devant le comptoir. En apparence seulement. Farceuse un jour, farceuse toujours. Si jamais la discussion ne va pas dans la direction que je désire… Un accident rigolo est si vite arrivé! Le grand manitou des lieux arrive, un homme à la mine sévère qui donne l’impression de sortir tout droit de ces vieilles séries où le directeur d’école est limite un tyran. Eh ben. Les négociations ne sont pas gagnées d’avance. J’espère que Lolgan s’en sort mieux que moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Lun 25 Sep - 17:16



Fireworks


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



C'était parti. Le plan en trois phases de Maggie commence maintenant. Nous quittons l'endroit où nous nous étions donnés rendez-vous. Elle allait s'occuper de la peinture tandis que je devais trouver des feux d'artifice. Il est possible que nous ayons pensé à la même chose : de tout faire ensemble. Mais vu leur sérieux, ils n'avanceraient pas des masses. Ils se répartirent donc les tâches. Et pour Garfield, trouver des feux d'artifices, c'est plutôt facile. Mais il en fallait des gros, pas des petits pétards pour le 4 juillet quoi. Par chance, les boutiques de feux d'artifice ne manquaient pas à San Francisco. Seulement voilà, il n'est pas donné à tout le monde d'en acheter un gros stock. On va dire que des fonds ont été débloqué pour cette farce.

Arrivé dans le centre ville, Garfield se dirigea vers la plus grosse boutique de feux d'artifice. Il était connu là-bas et cela lui donnait un petit avantage sur les prix. Lorsqu'il entra dans la boutique, il fut très rapidement accueilli par son pote, Murphy. Toujours plein de joie et de gaieté ce garçon. Après une poignée de main des plus originale, Garfield lui demanda ce qu'il avait comme feux d'artifice. Murphy lui montra alors ce qu'il avait en rayon. Garfield l'arrêta tout de suite, le prit à part et lui dit.

- Non, Murphy. Ce qu'il me faut, c'est ce que tu as en arrière boutique.

Le vendeur le regarda avec un air innocent. Cela ne prenait pas sur Garfield. Il lui fit un grand sourire et un clin d’œil. Il savait bien que son ami vendait d'autres sortes de feux, illégaux bien évidemment. Ils attendirent que les quelques clients présents partent avant de se rendre dans une petite pièce bien fermée derrière l'arrière boutique. Enfin, petite... pas si petite que ça. Elle devait faire un bon trente mètres carrées quand même. Quoiqu'il en soit, Murphy y entreposait d'énormes feux d'artifices, un peu comme ceux qu'a Gandalf dans La Communauté de l'anneau. Garfield aurait aimé celui avec le dragon. Il regarda les étalages de Murphy. Il y en avait des gros, des très gros. Il demanda à Murphy de lui donner les plus gros. Alors que celui-ci préparait les sacs, Garfield tomba sur un feu d'artifice énorme en forme de dragon. Il éclata alors de rire, prit l'article et le mit dans le sac avec les autres.

- Ça va être grandiose !

En sortant de la boutique, Garfield avait un énorme sourire aux lèvres. Cette énorme farce totalement improbable allait être grandiose. Le sourire aux lèvres, il espérait que du côté de Maggie, les plans pour la peinture et l'avion se passent normalement.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Lun 25 Sep - 19:16

Donc… Après des négociations un brin pénibles, deux incidents rigolos et un patron de magasin qui vient de goûter pour la première fois de sa vie au chaos que seule la Cinquième Dimension peut générer, me voici en possession de toute la peinture dont j’ai besoin. Je me dirige avec mon butin vers le point de rendez-vous et disons que parce que j’ai vraiment hâte de passer aux choses sérieuses, j’avance mon récit jusqu’au moment où nous montons dans l’avion. Maintenant, c’est toujours étrange de faire ce genre de chose quand on peut simplement voler. Ah oui, il faut conserver les apparences, je le sais bien mais ce serait tellement plus simple de juste… Bref. Je procède aux vérifications avant le décollage et je n’arrête pas de raconter des blagues pour faire rire Lolgan. Bah quoi? C’est super important une bonne ambiance. C’est nul sinon!

Ah oui mais avant ça, il faut revenir dans le temps d’une petite heure parce que les feux d’artifice, on ne va pas les balancer de l’avion! Et le piratage des systèmes du pont dont j’ai besoin non plus. Donc je laisse le soin à Lolgan de s’improviser artificier pendant que je me charge de mon côté de faire une compilation rapide de ses meilleurs farces. Je suis excitée comme une puce, ça va être trop génial! Je sais, je sais, j’ai beaucoup trop d’enthousiasme pour mon bien et tout mais bon sang, ce n’est pas tous les jours que je fais une blague de cette envergure! Et j’adore ça. Travailler pour faire ce genre de chose, c’est un pur plaisir même quand on rencontre des difficultés. Enfin bon, ceci expliquant cela, retournons une heure plus tard dans la cabine de l’avion. Lolgan est investi de nouvelles responsabilités. Et pas des petites, attention, oh non, oh que non même!

C’est lui qui va déclencher les feux d’artifice et le piratage des écrans. Pour le piratage, ça va se faire tout seul. Les feux d’artifice… Ça va demander plus d’efforts et de concentration. Bah quoi, je pilote, je ne peux pas tout faire, quand même! En fait si je le pourrais mais à part lui faire réaliser que je ne suis pas humaine, ça va servir à quoi? Vous voyez bien que j’ai raison! Du coup, il faut que je délègue des tâches car je n’ai pas forcément envie qu’on s’écrase. Ce serait même un tant soit peu gênant parce que le but ce n’est pas de risquer la vie des gens mais bien de rire. Pour certains, la différence est triviale, pour moi, elle fait toute la différence. Et ce n’est pas une clause négociable. Mes idées. Mon plan. Mes règles. Si jamais Lolgan n’est pas d’accord et j’ai de sacrés doutes là-dessus, il peut toujours prendre un parachute et sauter. Oh bon ça va hein!

Je commence à répandre la peinture sur la ville, dessinant le logo de Lolgan et rigolant tout le long de la manœuvre. Je m’amuse trop, c’est tout. En contrebas, les gens commencent à réaliser que quelque chose cloche et naturellement, quelqu’un appelle la télé et un autre les flics. Je ne suis pas inquiète en cas de tentative d’interception d’un hélicoptère de la police. Ils n’oseront jamais rapporter à leur supérieur qu’au lieu de voir notre avion, tout ce qu’il y a à regarder c’est… Rien du tout. Altérer la réalité ne demande pas toujours une importante concentration. Certains trucs sont si simples que c’est d’une déconcertante facilité à utiliser. J’en sais quelque chose. Enclenchant le pilotage automatique, je me retourne vers mon copilote et lui offre un sourire radieux. Est-ce que je vous ai dit que je m’amusais comme une petite folle? Oui?


[b] « C’est vraiment trop cool, les journalistes ne vont pas tarder à arriver et ensuite… Feux d’artifice et écran géant pour tout le monde! Je suis vraiment curieuse de voir la réaction de tous ces gens. Ce n’est pas tous les jours que je fais ce genre de farce si élaborée, c’est moi qui te le dis. Mais à personnage extraordinaire, circonstances extraordinaires, tu ne crois pas? Ils en parleront encore dans dix ans![/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 4 Oct - 17:05



Let's have fun !


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



Le point de rendez-vous était bien entendu un aéroport. Mais pas le grand aéroport de San Francisco. Un petit aéroport aux abords de la ville où n'atterrissent que des avions que Garfield qualifierait de "secondaires". Les petits jets privés, les petits avions, etc. C'est donc vers cet aéroport que se dirige Garfield, la voiture remplie de feux d'artifice.

Arrivé à l'aéroport, Garfield retrouva Maggie. Il la serra dans ses bras dans une étreinte plutôt inattendue. L'avion était prêt. La peinture aussi. Garfield allait devoir s'improviser artificier. Car il se voyait mal balancer les feux directement de l'avion. Alors qu'il prépare les feux d'artifice, y ajoutant un déclenchement à distance, Garfield ne peut s'empêcher de regarder Maggie. Elle a l'air si enjouée, si excitée par cette farce. Cela fait du bien à Garfield, lui qui avait quelque peu perdu foi en ses farces, dans sa vie même en général. Son alter ego de Beast Boy prenait presque le dessus à mesure que les méchants débarquent dans les rues, entre des démons invoqués et des criminels de seconde zone, sans oublier les ennemis directs des Titans, eux aussi basés à San Francisco. Cela faisait donc bien longtemps que Garfield ne s'était pas amusé comme cela.

- Feux d'artifice, prêts !

Et c'est parti ! Nous décollons de l'aéroport et volons désormais dans l'espace aérien de San Francisco. C'est beau San Francisco vu de haut. Les buildings. Les parcs. Le pont. Oh, la tour des Titans. Les deux farceur s'amusent comme des fous. C'est le cas de le dire. Et voilà que Maggie déverse la peinture sur le peuple de San Francisco qui commence à trouver le temps bizarre. Certains courent, d'autres tentent de comprendre ce qu'il se passe. Une ou deux personnes semblent téléphoner. Cool les journalistes vont se ramener, la police sûrement, cela risque d'être fun.

- C’est vraiment trop cool, les journalistes ne vont pas tarder à arriver et ensuite… Feux d’artifice et écran géant pour tout le monde! Je suis vraiment curieuse de voir la réaction de tous ces gens. Ce n’est pas tous les jours que je fais ce genre de farce si élaborée, c’est moi qui te le dis. Mais à personnage extraordinaire, circonstances extraordinaires, tu ne crois pas? Ils en parleront encore dans dix ans!

Maggie a raison. C'est le coup de la décennie. Garfield quitte mon poste de copilote afin de pouvoir actionner la commande des feux d'artifice au signal de sa partenaire de jeu. Ils s'amusaient vraiment beaucoup et cela faisait du bien.

- Ça, c'est clair. Cela va marquer pendant un moment.

Garfield se mit alors à son poste, attendant les instructions de Maggie, et surtout le moment opportun pour déclencher les premiers feux d'artifice. La police semblait déjà sur les lieux, quant aux journalistes, ils filmaient en l'air, prenant la peinture qui tombait au gré du vent. C'était le moment. Garfield regarda Maggie et actionna les premiers feux d'artifice qui explosèrent sur leur passage, formant des éclats bleus, verts, rouges, oranges, violets, jaunes. Ça pétait dans tous les sens. Au début, les gens commençaient à fuir puis lorsqu'ils virent qu'ils s'agissaient de feux, ils restèrent là, à contempler le ciel entre la peinture et les feux d'artifice. Au fur et à mesure qu'il actionnait les feux, Garfield prenait du plaisir et regardait Maggie tout sourire. C'était vraiment la plus belle idée qu'elle avait eu, et ce pour le dernier coup de maître de Lolgan. C'est alors qu'il lança vers Maggie.

- Dis, Maggie. As-tu vu La Communauté de l'Anneau ? Je suis sur le point de me la jouer Peregrin Touque !

À ses mots, Garfield actionna le dernier feu d'artifice. Une énorme explosion retentit. Une lumière orange vive éclata dans le ciel, éblouissant la population. Les éclats se réunirent afin de former un énorme dragon, cracheur de feu. Le dragon volait dans les airs puis fit demi-tour et se dirigea vers la populace. Les gens se jetèrent à terre, s'abritant dans les commerces pour certains, hurlant qu'un dragon les attaquait. Le dragon reprit de l'altitude et s'évapora jusqu'à ne faire d'une boule orange qui explosa en un énorme feu d'artifice sous le regard ébahi des gens. Garfield voyait les gens qui semblaient applaudir, rire face à sa farce. Cela avait fonctionné. La farce se déroulait à merveille. Garfield s'était tellement appliqué à s'occuper des feux d'artifice, qu'il en avait oublié la suite du plan. Heureusement, Maggie était là. Pas de panique, elle savait ce qu'elle faisait.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 4 Oct - 20:32

HA HA HA! La tête de tous ces gens! D’abord la surprise puis un peu de peur mais ultimement… Le rire! Et c’est ça le plus beau. Peu importe que les Humains en contrebas soient pauvres, riches, grands, petits ou encore d’une croyance quelconque. Le rire est universel. Je suis en train d’en faire la preuve. Vous voyez bien qu’être trop sérieux n’apporte rien de positif. La vie est trop courte pour les êtres mortels pour être faite sans une dose quotidienne de cette chose merveilleuse. Je suis en train de rendre service, vous pourriez vous montrer un minimum appréciatif de ce que je fais, quand même. Ce n’est pas tous les jours que la Cinquième Dimension décide de s’amuser dans votre secteur, c’est moi qui vous le dis. L’univers c’est très grand et donc nous faisons des farces un peu n’importe où et surtout n’importe quand. Oh que oui.

En tout cas, il va falloir quand même se montrer prudent car je ne m’attendais pas à ce que les forces de police locales déploient si tôt des hélicoptères pour nous intercepter. Bof. En même temps, qui n’aime pas un bon challenge! C’est partit pour quelques acrobaties aériennes et dans le doute, on se rappelle des conseils de Peppy dans Stafox 64 : DO A BARREL ROLL! Je ne sais pas si Lolgan a le mal de l’air mais en tout cas, je me défends parfaitement bien aux commandes de cet appareil et je lui fais la conversation, commentant son bon goût, notamment pour le choix du feu d’artifice. Bah quoi? Vous ne pensiez quand même pas que j’allais rester silencieuse, le visage plissé par la concentration, à tenter de nous sortir de ce pseudo pétrin! C’est mal me connaitre! Je suis un vrai moulin à parole et de toute façon, nous ne craignons rien. Pouvoirs, pouvoirs.

J’espère qu’ils filment, en vas, parce que c’est une performance digne d’un film hollywoodien et au final, je leur joue un tour, nous faisant atterrir sur un terrain vague avant de prendre la poudre d’escampette. Par le temps qu’ils envoient des véhicules, nous nous sommes mêlés à la foule, avant fait deux stations de métro et avons terminé notre périple dans un centre commercial. Voilà comment on échappe aux autorités, un peu à la Grand Theft Auto. Et comme il nous reste plusieurs heures à tuer avant la nuit, nécessaire pour la phase deux du plan, consistant à s’emparer du réseau électrique en charge de l’éclairage pour faire apparaitre des Lolgan un peu partout dont sur la face des immeubles… Autant en profiter pour magasiner. Pour rappel, à l’époque où cette histoire se passe, je n’étais pas encore en couple. Curieuse sur la vie, oui, mais célibataire.

Je le précise car je décide d’aller faire les boutiques avec Lolgan et jamais je ne me serais permise certaines excentricités s’il y avait eu quelqu’un dans ma vie. Moi, par exemple, qui essaie tout un tas de maillots et de tenues légères en prévision de vacances dans le sud. Oui, je sais, on me dira « mais Maggie, tu peux te faire apparaitre ce que tu veux alors… » et c’est parfaitement vrai sauf que… Je ne me souviens pas avoir demandé votre opinion alors… Chut. Si je veux acheter quelque chose, je le fais et je n’ai pas à recevoir de leçon de quiconque sur le sujet. L’affaire est close et Lolgan va m’aider dans ma quête des vêtements parfaits pour mes vacances. Point final! Et après s’il veut aller faire des courses aussi, on ira. Comme je l’ai dit, nous avons des heures à tuer. Le temps que la stupéfaction laisse la place à cet état de fait où tout le monde en parle…


« Elle était super la dernière fusée, j’ai adoré. Maintenant, comme on a du temps devant nous… Boutiques! Et tu vas m’aider parce que j’ai besoin de nouveaux vêtements pour mon voyage dans le sud, à commencer par un maillot de bain. Tu ne peux pas refuser de m’aider, franchement, entre farceurs, on se tient les coudes! Allez quoi, ne sois pas timide, je ne t’ai pas demandé de piquer une ogive nucléaire, quoi! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 8 Oct - 17:47



Shopping Time !


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



Et voilà que la police envoie ses hélicoptères. Il fallait s'y attendre. Sans qu'elle ne lui laisse le temps de revenir à sa place, Maggie manœuvre l'avion d'une main de maître. Garfield perd même l'équilibre mais réussit tout de même à retrouver sa place et s'attacher alors que Maggie le complimente sur les fusées qu'il a choisi. Pendant ce temps, dans la tête de Garfield, c'est un peu le bazar. Plein de choses se mélangent. Plein de sentiments, de sensations. Il n'ose pas la regarder. Il s'amuse comme un petit fou et la compagnie de Maggie lui est agréable mais ses pensées dérivent et elles ne doivent pas...

Maggie pose l'avion sur un terrain vague et les deux comparses filent à l'anglaise avant même que les autorités aient envoyé des voitures sur les lieux. Oui, un avion qui atterrit est totalement remarquables. Maggie et Garfield se faufilent dans la foule et disparaissent. Ils se retrouvent dans un centre commercial. Garfield ne se souvenait pas que cela faisait partie du plan mais il suivait la jeune femme, tout sourire.

- Elle était super la dernière fusée, j’ai adoré. Maintenant, comme on a du temps devant nous… Boutiques!

Bou... quoi ? La tête de Garfield se décompose et fait non de la tête. Il déteste le shopping. Il n'a jamais aimé ça. Il se souvient alors que la phase deux du plan doit s'effectuer de nuit histoire qu'on le voit partout dans la ville. Oui, lui. Lolgan Yamandeus Meowzart. Ou du moins son logo, sa marque, sa patte. Mais en attendant, il est coincé là, dans ce centre commercial, avec une jolie fille qui veut faire... du shopping.

- Et tu vas m’aider parce que j’ai besoin de nouveaux vêtements pour mon voyage dans le sud, à commencer par un maillot de bain. Tu ne peux pas refuser de m’aider, franchement, entre farceurs, on se tient les coudes!

Garfield est limite en train de piétiner. Il veut vraiment pas faire les magasins. Il s'amusait jusque là et elle lui propose du shopping. Enfin bon soit, il n'allait pas lui refuser ça...

- Allez quoi, ne sois pas timide, je ne t’ai pas demandé de piquer une ogive nucléaire, quoi!

Ce n'était pas une question de timidité. Il n'aimait tout simplement pas. Et en plus elle voulait acheter un maillot de bain. C'est... spécial. Garfield et elle ne sont pas ensemble. Même en tant qu'ami, ce serait... bizarre, non ? Garfield se pose la question et cela le tracasse. Et si elle avait un petit-ami ? Il ne serait pas forcément pour qu'un autre homme l'aide à choisir un maillot de bain. Enfin bon, soit, Garfield rigole lorsqu'elle l'entend dire « ogive nucléaire ». C'est vrai que ce n'est du shopping.

- Bon... c'est bien parce que c'est toi.

Ils se rendent ainsi dans une boutique du centre et c'était partie pour les essayages. Pendant ce temps, Garfield avait trouvé un endroit, pas loin des cabines pour s'asseoir. Cette journée avec Maggie était tout bonnement sympathique et prouvait à Garfield qu'il fallait qu'il se sociabilise plus. C'est bon de passer du temps avec des gens qui ont les mêmes centres intérêts et avec lesquels on a de l'affinité. Plus il la regardait et plus il se sentait chavirer. Comment ? Pourquoi ? Il n'en savait rien. Son sourire. Ses yeux. Son doux visage. Ses gestes gracieux. Sa folie démente. Tout chez elle lui plaisait... Mais... Peut-être n'était-ce pas réciproque. Garfield se tapa le front. Il ne fallait pas qu'il y pense. Il ne pouvait se le permettre. Garfield a toujours été un solitaire. Il sait ce que c'est la vie d'un héros. Pas de proche. Pas de famille. Il ne voulait pas risquer la vie des gens pour qui il se prendrait d'affection. Maggie semble si... innocente. Leur amitié est plus importante que les sentiments qui commencent à germer. Profitant du fait qu'elle se change, il quitta la boutique et prit un peu l'air, histoire de se changer les idées.

La nuit commença à tomber. Garfield avait fini par supporter cet instant shopping en refoulant ses pensées. Il ne fit rien paraître et pour son escapade, il prétexta un coup de fil. Quel odieux mensonge ! Qui pouvait l'appeler, lui qui n'avait ni famille, ni amis ? Enfin soit, là n'était plus la question. La farce n'était pas encore finie. La phase 2 du plan était à mettre à exécution. Assis à une table, face à Maggie, il attendait ses instructions.

- C'est quoi la suite ? Je suis impatient !!!

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 8 Oct - 23:54

Félicitations à Garfield Logan pour avoir survécu à une virée magasinage avec moi parce que ma curiosité naturelle étant ce qu’elle est et tenant difficilement en place, je voulais tout voir et tout essayer. Un comportement, diront certains, trahissant ma nature « inhumaine » mais bon. On peut être un être humain normalement constitué et vivre sa vie en excentrique. D’autant que je sache, ce n’est pas illégal. En tout cas moi j’étais contente : pleins de beaux achats avec une carte de débit qui ne semblait jamais manquer de fonds et ultimement, le temps avait passé, lentement mais sûrement, vers cette soirée qui promettait d’être haute en couleurs. Pirater un système vaste et complexe ne serait pas trop difficile pour moi mais cela ne voulait pas dire que Lolgan simplement un spectateur. Il se peut que… Comme dire ça…

Je ne lui ai pas tout révélé mon plan, en fait. Il se peut, je dis ça comme ça, qu’un dirigeable publicitaire va se promener au-dessus de la ville, avec tout ce chaos avec les lumières et que Lolgan puisse faire ses adieux avec quelques bonnes blagues. Pas forcément des farces avec mauvais coups et tout ce qui va avec. De bonnes vieilles blagues, de l’humour, vous voyez? Une petite touche personnelle pour ses fans ici, à San Francisco et qui sera ensuite retransmise sur le web par ceux qui verront cet adieu. Enfin, ça c’est dans la théorie. Il se pourrait aussi que Lolgan refuse de participer. S’il est trop émotif, par exemple. J’ai des doutes, honnêtement mais on ne sait jamais. En tout cas, il saura le moment venu. Quand il me demande c’est quoi la suite, une fois cet intermède terminé, je me contente de lui sourire et de lui prendre la main pour le guider.

Oui, je suis une grande bavarde, je suis coupable. Ah bah si, quand même. Mais là, pour les besoins de la surprise, si je me mets à parler, je vais assurément vendre la mèche. Alors je ne dis rien. Je me contente de nous diriger et nous finissons par arriver sur un chantier de construction, un énorme gratte-ciel et nous utilisons l’ascenseur des ouvriers pour se rendre au sommet. Si on veut avoir une super vue de la ville avec tout le chaos supplémentaire qu’on va causer… Je sors mon ordinateur portable et je commence à pianoter pour prendre le contrôle du réseau électrique quand je me rends compte que quelque chose cloche. On me dira que c’est con mais je suis quelqu’un de très observateur. Pas le choix, les meilleures farces demandent un sens profond du détail. Alors, qu’est-ce qui me dérange, demanderez-vous nous sans un peu de scepticisme?

J’ai refermé la grille après notre passage. J’en suis absolument certaine. Et là, elle est ouverte, ce qui indique que quelqu’un est entré. L’absence de faisceau lumineux régulier en bas me dit que ce n’est donc pas un garde de sécurité privé, un policier ou un membre des forces de l’ordre, leur réflexe premier étant de fouiller les environs immédiats. Ensuite, en partant du principe que quelqu’un nous ait vus, il faudrait qu’il prenne l’ascenseur et donc on l’aurait entendu. Ça fait du bruit, quand même, ce truc. Pas un boucan de tous les temps mais on se comprend. Le déclic d’armes automatiques ou semi-automatiques me fait tourner la tête et je découvre non sans surprise un groupe de criminels. Ah ça pourrait gâcher ma soirée, ça. Je ne suis pas une super héroïne et révéler mes pouvoirs me semble… Mal avisé. Bon, il va falloir jouer en finesse, je suppose.

On va jouer les innocentes. Bonsoir, que je dis, est-ce qu’on peut vous aider? Autant être polie. Celui qui semble être leur leader dit qu’il nous observe depuis un moment, depuis qu’on a posé l’avion sur le terrain vague, en fait. Un admirateur, que je réponds, tentant de détendre l’atmosphère. Oui, de cet ordinateur portable qui semble très bien équipé pour pirater n’importe quel système de cette ville… Les alarmes d’une banque, par exemple. Ah non, c’est mon ordinateur, hors de question de le céder à quiconque. Je feins la surprise, pour le coup. Je fais savoir que je ne vois pas de quoi il parle, que je suis juste la coordonnatrice sur le projet de la dernière blague d’un grand farceur, Lolgan ici présent. Visiblement, il est moins con qu’il en a l’air car apparemment, il sait que même si c’est pour une blague, on prépare un gros coup… Et il me donne dix secondes pour me donner mon ordinateur portable avant que les choses ne tournent mal. Oh oh…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mar 10 Oct - 22:11



Superhero Moment


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



Garfield le sentait. Maggie ne lui avait pas tout dit. Sans se poser de question, il la suivait encore une fois. La nuit était tombée et il était temps d'effectuer la phase 2 de la farce. Garfield était impatient. Il n'allait pas être très acteur sur cette partie. En effet, la technologie et lui faisaient deux. Maggie contrôlait le piratage beaucoup mieux que lui. Arrivé en bas d'un immeuble en chantier, Garfield s'interrogeait sur l'étrange silence de Maggie depuis qu'ils avaient fini le shopping. Cela cachait quelque chose mais ne savait pas encore quoi.

Ils prirent l'ascenseur et montèrent jusqu'au dernier étage. Les ouvriers n'avaient même pas fait attention aux deux farceurs. Ils avaient sûrement autre chose à faire. Arrivé en haut, Garfield admira la vue. Ne se rapprochant pas trop du vide, il regardait tout en bas et la ville de San Francisco qui s'étendait à perte de vue. C'est en se retournant qu'il perdit ce petit sourire ravageur. En effet, voyant l'inquiétude de Maggie puis son regard se portant sur le groupe de criminels qui les avaient rejoint, Garfield comprit que le plan ne se déroulait pas comme prévu.

Maggie tentait de négocier ou de faire abandonner les criminels. Mais en vain. Ces bougres comptaient bien prendre l'ordinateur portable de Maggie. Seulement voilà, il y avait conflit d'intérêts. Garfield et Maggie avaient besoin de cet ordinateur pour la phase deux. Garfield ne voyait qu'une solution et il ne l'aimait pas d'avance. Se rapprochant de Maggie, il la prit par la taille et lui glissa dans l'oreille.

- T'as pas peur de voler, j'espère.

Et en moins de deux, Garfield sauta dans le vide, Maggie dans les bras. Il se transforma alors en ptérodactyle et survolait les buildings tandis que les criminels semblaient pris de court par la transformation de Garfield. Oubliant totalement ces brigands, Garfield espérait que Maggie ne change pas sa vision qu'elle avait de lui. Il venait de se dévoiler après tout... alors qu'il avait tout fait pour rester discret ces derniers temps et bien séparer sa vie de son devoir de super-héros. Il finit sa course sur un building, à une assez bonne distance de l'endroit qu'ils avaient choisi. Cela ne coûtait rien d'être sur un building déjà construit. De plus, la vue de celui-là était meilleure que l'autre. Garfield reprit alors sa forme humaine, laissant apparaître sa peau verte et fit face à Maggie. Il demeura silencieux, attendant une réaction, un geste, une parole... Il avait peur.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Mer 11 Oct - 5:10

Non mais attendez une minute… Il vient vraiment de se changer en ptérodactyle, là, je n’ai clairement pas halluciné. Je veux croire à un tas de trucs mais on ne me fera pas croire à une hallucination visuelle, ah ça non. Car je sais pertinemment que nous étions sur le toit d’un bâtiment en construction et que nous sommes sur un bâtiment différent. Complété. Probablement une tour à bureaux tout ce qu’il y a de plus classique. Je ne détecte aucun résidu magique ou de téléportation, ce qui confirme ce que mes sens me disent. Conclusion : Lolgan vient vraiment de se transformer en dinosaure pour nous amener loin du danger. Je ne savais pas qu’il avait la faculté de se métamorphoser en animaux, en partant du principe que c’est bien de cela qu’il s’agit. Ce qui veut dire que mon idole dans les farces m’a menti. Ce qui veut dire que...

« Tu peux te transformer en animaux? TROP COOL! Mais pourquoi ne pas l’avoir dit tout de suite? Je veux dire, avec la prolifération de super héros et de super criminels, comment tu veux être vu comme bizarre ou étrange? Je ne dirais pas tout le monde le fait mais tu sais, il y a quand même un mec mal fringué qui tire des lasers par les yeux qui protège Metropolis, s’il faut se donner une référence de base… »

Je viens. De la. Cinquième Dimension. Combien de fois devrais-je le dire? Ce qui est étonnant pour vous est trivial pour moi. Oh non! Un type tout vert peut se transformer en différents animaux! Et alors? Je peux manipuler la réalité, vous pensez que ça me fait quoi que ce soit? Je vais vous révéler un secret : pas le moins du monde. En fait je trouve ça plutôt cool, même. Ce n’est pas donné à tous la métamorphose et il le fait avec un naturel qui trahit soit une grande maitrise ou alors c’est un mécanisme très simple à utiliser. Allez savoir lequel des deux. Je n’ai pas vraiment eu la chance de l’étudier et je doute qu’il se laisserait faire sans protester, au final. Les Humains sont comme ça, ils voient le mal partout. Une biopsie n’a jamais tué qui que ce soit! Je ne dis pas que c’est agréable, je dis juste que la curiosité scientifique a sa raison d’être.

Je commence à tourner autour de lui, l’examinant sous toutes ses coutures. Ah non, pas d’erreur, il est vraiment tout vert. C’est très intéressant ça… Après je ne dirais pas que c’est normal, je ne me souviens pas avoir lu sur une faculté de métamorphose altérant la pigmentation de la peau mais en même temps, je doute que ce soit la chose la plus importante à prendre en considération dans la situation actuelle. Il y a tant de questions à poser que je ne sais même pas par quoi commencer. Mon idole dans l’humour est un super héros, c’est trop cool, c’est comme si c’était Noël ET ma fête en même temps là! Et ceux qui veulent crever ma bulle feraient mieux de se souvenir quels sont mes pouvoirs et sagement se la fermer avant d’avoir un certain nombre de petits problèmes divers. Je ne blesse pas. Je ne tue pas. Mais je peux vous pourrir la vie et grave en plus!


« Mon idole dans l’humour est un super héros. C’est trop cool! Tu bosses seul? En équipe? Est-ce que tu as affronté des super vilains connus? D’où te viennent tes pouvoirs? Est-ce que ça fait mal quand tu te transformes? Est-ce qu’il y a une limite à ton pouvoir? Taille de l’animal, type, transformations consécutives? Tant de questions à poser et pas assez de salive, c'est là toute la tragédie de la science moderne! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 175 Age du joueur : 24 Crédits : Twizzle (avatar) - XynPapple (Sign) - Google (gifs) Batarangs : 1120

Feuille de personnage
Nom de Code: Beast Boy (ou Changelin)
Multi-Comptes: not yet
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Sam 21 Oct - 17:49



Garfield is Beast Boy


- Okay, it's not a ridiculous prank... it's a BRILLIANT one! -



Garfield rougissait. Heureusement avec sa peau verte, cela se voyait à peine. Il était à découvert. Il avait usé de ses pouvoirs pour les sauver d'une mauvaise posture. Face à Maggie, il était à nu. Qu'allait-elle penser de tout ceci ? Allait-elle le rejeter ? Le trouver... monstrueux ? Eh bien, la réalité en était tout autre.

- Tu peux te transformer en animaux?

- Euh...

- TROP COOL! Mais pourquoi ne pas l’avoir dit tout de suite? Je veux dire, avec la prolifération de super héros et de super criminels, comment tu veux être vu comme bizarre ou étrange? Je ne dirais pas tout le monde le fait mais tu sais, il y a quand même un mec mal fringué qui tire des lasers par les yeux qui protège Metropolis, s’il faut se donner une référence de base…

Alors là, Garfield était perdu. Maggie trouvait cela cool. C'était l'une des rares fois que quelqu'un lui disait qu'il était cool. La référence à Superman le fit sourire et il sembla moins tendu, moins apeuré par ce que Maggie pouvait penser de lui. Elle se mit alors à le scruter, l'observait, l'analyser. Oui, il était vert de la tête au pied, pour son plus grand désarroi... Il n'était pas né comme ça mais c'était tout comme. Il était tout bébé quand la maladie, du moins ce qui l'a sauvé l'a transformé en ce petit bonhomme vert.

- Mon idole dans l’humour est un super héros. C’est trop cool! Tu bosses seul? En équipe? Est-ce que tu as affronté des super vilains connus? D’où te viennent tes pouvoirs? Est-ce que ça fait mal quand tu te transformes? Est-ce qu’il y a une limite à ton pouvoir? Taille de l’animal, type, transformations consécutives? Tant de questions à poser et pas assez de salive, c'est là toute la tragédie de la science moderne!

Garfield rigolait. Il y avait beaucoup trop de questions à la fois. Maggie avait un débit de parole incroyable. Il essayait de tout remettre en ordre dans sa tête. Il ne saurait par quoi commencer. C'était confus dans sa tête. Il ne savait pas qu'elle réagirait aussi bien. Il regarda alors vers le sol, à des mètres de là où il se trouvait. Il réfléchissait. Personne ne le trouvait cool. Quand il était Beast Boy, qu'il sauvait des gens, on le regardait bizarrement. Pas un merci, pas une remarque gentille. Maggie était différente...

- Ce serait trop long à expliquer. Je bosse seul et oui j'ai affronter des vilains connus. Enfin pas tant que ça. Je me suis retrouvé par hasard face à Deathstroke une fois. Non ça ne me fait pas mal quand je me transforme et mes limites, je ne les connais pas, si vraiment j'en ai.

Et il se plongea de nouveau dans un silence. Il se retourna et fit face à Maggie. La Lune les éclairait. Leurs regards se croisèrent. Garfield s'approcha doucement d'elle, lui prit la main. Tout en la regardant, il réfléchissait à toutes les pensées qu'il avait eu aujourd'hui, après cette merveilleuse journée passée à ses côtés. Et même alors qu'il était vert, pouvait se changer en n'importe quel animal, elle était restait et ne songeait même pas à fuir en courant. Il se rapprocha encore et finit par embrasser Maggie.

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1178-watch-out-endangered-species-comin-through-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1182-fiche-de-rps-beast-boy http://legendsofdc.creationforum.net/t1181-fiche-de-liens-beast-boy
avatar
Messages : 158 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 5070

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte et Adrian Carlyle Eversfield
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)   Dim 22 Oct - 2:14

HEY! Il m’a embrassé! Il ne faut pas, je suis en couple, Donna va faire la jalouse sinon! Et je ne vais quand même pas la tromper avec un autre, ce serait méchant ça, très méchant même! Donc voilà ce que je vais faire, pour éviter un incident qui dégénère : je vais répondre à son baiser, parce que je ne suis pas cruelle au point de m’écarter brusquement de lui en criant au pervers mais une fois le baiser terminé, je me recule d’un pas, rompant le contact et je vais lui dire que j’ai une copine. Je ne voudrais pas jouer avec ses sentiments. Je veux dire… C’est pour moi quelqu’un que je respecte énormément. Ça ne va pas changer parce qu’il s’est laissé emporter par l’émotion de ce que je crois être pour lui un bon moment. Ne dramatisons rien. Les Humains ont tendance à faire d’un rien une montagne, c’est vraiment très mauvais pour leurs nerfs.

« Écoutes, je ne veux pas être méchante mais j’ai une copine, tu sais? Et je lui suis fidèle. Je ne t’en veux pas : visiblement tu t’es laissé emporter par des émotions positives et donc ce serait… Pas bien… Que de te critiquer là-dessus. Je vais devoir le lui dire, évidemment. Je ne lui cache rien. Mais elle va comprendre, j’en suis sûre. C’est fondamentalement une bonne personne. Et toi aussi d’ailleurs. »

Les gens vont souvent dire que je suis immature. Irresponsable. Ce n’est pas du tout faux. Mon désir de toujours m’amuser, trop souvent au mépris des lois ou du danger, me désigne effectivement comme une candidate parfaite pour cette description. Il m’arrive, cependant, de dire des choses vraiment pensées ou profondes. Et c’est là qu’on découvre un tout autre côté de moi. En bien ou en mal, certains n’aiment pas mon côté plus… Sage. Ceci dit, en ce moment, je pense que Garfield saura se montrer appréciateur de la chose. Est-ce qu’il sera déçu? Très probablement. Blessé? Je ne vois pas pourquoi. Il ne peut pas vivre de rejet sur quelque chose qui n’a jamais été pour commencer. Et puis je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas devenir des amis. Nous sommes unis par les liens sacrés de la farce! Il y a un potentiel IMMENSE, c’est moi qui vous le dis!

Pour montrer que je suis parfaitement à l’aise et que je ne lui en veux pas, je prends ses mains dans les miennes, je lui souris et je m’assois sur le toit, avec lui. Il n’y a pas à se sentir mal ou autre. Tous nous exprimons nos sentiments de façon différente. Pour certains, les choses s’expriment avec plus de… Passion? Moi je me connais. Je suis quelqu’un d’expressif. Je déborde d’énergie et je suis très physique. Je gesticule, je pointe, je mime, je donne des câlins… Mon exubérance n’est pas faite pour tout le monde. Et pour montrer que je n’en veux absolument pas à Logan, je lance la phase deux et la ville se transforme en un témoignage à son travail. S’il veut prendre la parole et faire ses adieux du monde de la blague… Il aura largement le temps. Dans le pire des cas, je peux créer une phase trois à partir de rien, vous me connaissez, voyons!


« Et puis bon. Si on veut être honnête, si tu savais tout de moi, probablement que tu ne voudrais plus me parler. Nous avons tous nos petits secrets et vert, bleu, rose ou rouge, tu restes Lolgan. Quelqu’un dont j’admire le travail et que je respecte énormément. Qu’est-ce que ça peut me faire que tu puisses te transformer en moufette et que tu me fasses la conversation? Un pouvoir ne change pas forcément qui tu es. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[San Francisco] Un farceur + une farceuse = La plus grande blague de tous les temps! (PV Garfield Logan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les meilleurs combats de Bleach.
» Qui a la plus grande energie spirituelle?
» La grande énigme du Club des Cinq
» Coucher de soleil à la grande motte avec vagues et vent
» Michael Jackson,la plus grande manipulation...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde :: Amérique-
Sauter vers:  




Le très célèbre criminel Jonathan Crane dit l'épouvantail s'échappe de l'asile d'Arkham à l'aide de Deathstroke. Lire la suite

Participer aux news ICI !

Une News pour 100 batarangs !
Places libres : 2/3



Réunion entre criminels
Soirée costumée

Recenser un sujet libre : CLIQUEZ ICI !