Partagez | 
 

 Tahw Nac Neppah ? ~ John Constantine [NEWYORK]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Emyt ot yrt tuo eht wen kool Messages : 65 Age du joueur : 22 Crédits : tumblr Batarangs : 500
MessageSujet: Tahw Nac Neppah ? ~ John Constantine [NEWYORK]   Mar 20 Juin - 0:20

John Constantine et Zatanna Zatara
Tahw Nac Neppah ?


Je devais me rendre à New York pour mon petit travail de spectacle de magie. J’avais des frissons en revenant dans cette ville. Tout empestait la trace magique de Nick et John. Ou c’était moi qui devenais complétement folle à les sentir tous les deux partout, alors que le premier est mort de mes mains et l’autre plus vu depuis très longtemps. D’ailleurs, je ne tiens pas du tout à le revoir. Je bouillais intérieurement à l’idée d’avoir la malchance de le croiser. J’étais arrivé depuis peu dans la ville et ne pus m’empêcher de succomber à un péché mignon, que peu d’hommes peuvent connaitre… Le Shopping. Car oui, malgré mes pouvoirs qui me permettent de changer de vêtements comme je le veux… Il faut savoir que je ne peux pas non plus changer tout le temps comme je l’entends, à force ça m’épuiserais, sauf en cas d’extrême quand je dois combattre le crime, ou participer à un évènement surprise quelconque.

A force de marcher de gauche à droite et de droite à gauche, je finis par m’obliger à faire une petite pause sur la terrasse d’un café. Mais sombre idiote comme je suis, et malchance par nature. Il a fallu que je tombe sur le seul café qui se trouve en face d’une banque qui subit une attaque… Destin à la con. Je regardais le serveur qui m’apportait mon verre. Gardez-le, je reviens d’ici quelques minutes. Je me relevais en soupirant. Ydaer Rof Elttab Fis-je avant qu’une langue de fumée ne s’enroule autour de moi et se dissiper, montrant ainsi mon uniforme pour combattre le crime. De base, j’avais un chapeau haut de forme, un costume de magicien et une espèce de short avec des bas résilles et des bottes… J’ai décidé d’en changer le jour où j’ai repris la cape de justicière indépendante. J’avais été trop vu avec mon costume parmi la ligue que pour pouvoir le garder ainsi… Puis il me rappelait trop de mauvais souvenirs, une partie de ma vie que j’aimerais oublier…

Ma nouvelle tenue se composait d’une chemise noire, au lieu d’une blanche, je n’avais plus de veston, et j’avais échangé le nœud papillon contre une cravate, elle aussi noire. J’avais un short, moins court que le précédent, avec des bas épais et noirs eux aussi, et aussi des bottes à gros talons. Le tout surplombé par une cape avec capuche, noir évidement et étincelant. Petite fantaisie. Il me fallait ce changement, mon costume de scène ressemble tellement à celui que je portais avant dans la ligue, que je ne pouvais plus me permettre, pour ma propre protection, me permette de le garder ainsi… Etativel Je me mettais à flotter, et m’envolais vers les portes de la banque. Snepo Srood ! Les portes s’ouvrirent violemment, faisant entrer comme un espèce de vent assez violent, faisant voler la moitié des feuilles dans la banque, qui était énorme. J’étais agacée et peut-être que mes sentiments s’exprimaient un tantinet trop au travers de ma magie. Mais passons

Mrasid Meht ! Les armes des braqueurs se mirent à flotter en l’air, mais l’un d’eux réussit à tirer dans ma direction. Une veine de mon front venait de se crisper sous la légère colère qui me traversait. Egnach Sehtolc Otni Sgnidnib ! Les vêtements des braqueurs se changèrent en liens, les saucissonnant sur place. Mais par malheur j’en oubliais un, et il me le fit payer. Je me retournais en grognant vers lui hurlant aux autres de sortir de là si il ne voulait pas être blessés. Yam Eht Gnorts Sdinw Dna Stsepmet Fo Sunaru, Eht Enivid Rednuht Fo Repituj, Gnirb em Roccus Dna Torppus. Yam Eht Htgberts Fo Sram Dna Eht Egdelwonk Fo Enolleb Dna Atigna Pleh Em Taefed Eht Ymene Dna- Le ciel de New York dû s’assombrir en une fois en levant une énorme tempête sur la ville. De petits éclairs jaillissaient de mes yeux qui étaient devenue d’un bleu électrique éclatant. La pluie et la foudre s’abattaient sur la ville, et plus particulièrement au-dessus de la banque. Je récitais encore ce qui me venait, comme si j’étais prise d’une inspiration pour lancer un sort très long. Mais…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HELLBLAZER
Messages : 43 Age du joueur : 29 Crédits : Angel dust. Batarangs : 80
MessageSujet: Re: Tahw Nac Neppah ? ~ John Constantine [NEWYORK]   Mar 20 Juin - 12:41


TAHW NAC NEPPAH
Feat zatanna zatara
New-York, la grosse pomme, rongée par les vers du crime, de la délinquance et des trafics en tout genre. La ville qui ne dort jamais. La ville dans laquelle je ne dors jamais. Moi, John Constantine, le détective de l'occulte. Le magicien. Le maître des arts obscurs.

Alors que je marche d'un pas lent dans les rues encore bondées, un simple coup d’œil à ma montre m'arrache une grimace qui déforme mes lèvres fines. Il est encore trop tôt pour vider des verres de whisky sans passer pour l'alcoolo de service. Depuis l'incident de Newcastle, il n'y a que ça qui arrive à apaiser la culpabilité qui envenime tout mon corps. J'ai beau me répéter des centaines de fois que ce n'est pas de ma faute... je ne fais que mentir, une fois de plus. Me mentir, ce qui est le comble pour un mythomane pathologique tel que moi. Mais entre la culpabilité et la dépression, il n'y a qu'un pas que j'ai décidé de ne pas franchir en me battant contre les forces du mal et l'alcool est une béquille sur laquelle je m'appuie lorsque les regrets sont trop nombreux.

Soupirant le peu d'air pur que j'ai encore en moi, j'attrape mon paquet de cigarettes avant d'en porter une à ma bouche, que j'allume grâce à mon plus fidèle ami : mon briquet. Mes yeux se posent nostalgiquement sur l'objet en métal, gravé de quelques lettres qui m'arrachent un autre soupir. Ruop sruojuot. Des conneries, tout ça. Les promesses, les déclarations d'amour murmurées au clair de lune et les engagements à durée indéterminée. Pour le meilleur et pour le pire, hein ? Y'a que le pire qui m'est arrivé. Encore que j'ai jamais été marié. M’enchaîner à quelqu'un jusqu'à la fin de ma vie en attendant de crever dans ses bras ? Hors de question. Ma vie ne commence pas par il était une fois, et elle ne finira pas par ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. En réalité, elle risque de se terminer dans le sang et les flammes. Mais qu'importe.

Mes pas me portent inconsciemment près d'une banque et, victoire, d'un petit café de quartier. S'il est trop tôt pour commander un whisky, je peux toujours m'arranger pour en verser un peu dans mon café. Je m’apprête à entrer dans l'établissement lorsqu'un coup de feu résonne dans la rue, provenant manifestement de la banque. Un braquage... loin d'être mon putain de problème. Je lance ma clope à moitié entamée dans une bouche d'égout avant d'en rallumer une aussitôt, les yeux braqués sur les portes de la banque. Pas mal le jeu de mot, hein ? Bref. Quand elles s'ouvrent et qu'un groupe d'hommes s'en échappent, mes sourcils se froncent sous la surprise. Trop concentré sur mes pensées morbides, je n'ai pas remarqué l'aura magique qui électrise l'air ambiant. Une magie que je connais parfaitement bien. Et les entraves qui emprisonnent les braqueurs confirment mon intuition. Elle est là. Juste en face de moi, dans cette banque. Alors elle combat toujours le crime pour sauver la veuve et l'orphelin, hein ? Un peu trop violemment à mon goût. Le ciel se transforme en maelstrom, signe qu'elle est en pétard.

Ma mâchoire se contracte tandis que je me dirige rapidement vers l'entrée du bâtiment. J'ouvre les portes le plus silencieusement possible et je m'engouffre dans la banque, observant la scène qui se déroule juste devant moi. Elle domine de toute sa hauteur un pauvre type qui est à genoux, comme s'il priait pour qu'elle épargne sa vie, des éclairs plein les yeux. Putain. Mon pauvre gars, Dieu ne pourra pas te sauver d'elle. Moi par contre... ma clope entre les lèvres, je m'avance jusqu'à me placer devant le type, auquel je n'accorde pas un seul regard. Toute mon attention est concentrée sur Zatanna qui récite une formule d'une puissance redoutable. L'arrêter ? Possible. S'en sortir vivant ? Aucune idée. Bonjour, love, sympa ta nouvelle tenue. Je tire une dernière latte avant de lui lancer un petit sourire, malgré le dramatique de la situation. La météo prévoyait un beau soleil, aujourd'hui. Et j'ai oublié mon foutu parapluie.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1055-constantine-hellblazer#13217
 
Tahw Nac Neppah ? ~ John Constantine [NEWYORK]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes 1 ere maquette Constantine John
» John Rambo
» John BUCHAN (1875-1940)
» John Williams
» Song of the Underground Railroad (John Coltrane Quartet)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde :: Amérique-
Sauter vers:  



Batman a été enlevé par Astarte pour attirer Wonder Woman vers la Citizenry. Un combat éclatera t-il entre la tante et la nièce ? Suivez l'affaire par ICI!


Les habitants de Floride secoués par un affrontement entre le Feu et la glace ! À Miami Beach, un homme, manifestement possédé, tente d'empêcher Killer Frost de nuire ! Suivez l'affaire par ICI!


Un certain Chevalier d'Arkham vient de prendre en otage un immeuble entier. Black Canary tente de l'arrêter pour le livrer aux mains de la Justice. Suivez l'affaire par ICI!