Partagez | 
 

 [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 111 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 2818

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte
Infos Diverses:
MessageSujet: [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)   Sam 17 Juin - 13:21

Tout commence par un flashback. Dans le monde des geeks, des nerds et des gamers, on appelle ça une « origin story ». Si vous préférez, comment tout a commencé pour un personnage, une personne donc ou dans ce cas-ci, un duo improbable. C’est une histoire qui met en scène une sorcière à la parenté lui interdisant d’aller à la messe le dimanche, une beauté ténébreuse dont le regard inexpressif soulignait toutes les horreurs et les bizarreries qu’elle avait pu voir. Cette histoire met également en scène une farceuse à la parenté… Biopolaire… Une boule d’énergie sans foi ni loi capable du pire chaos par le moyen le plus créatif qui soit : les farces. Dans un univers en constant changement où le drame a tendance à prédominer, par-delà la quatrième dimension, voici l’histoire d’une rencontre statistiquement impossible mais pourtant bien réelle.

Je tiens à vous avertir d’une chose : tout ce que vous allez lire est vrai. Absolument vrai même si ça a l’air complètement fou, complètement impossible. Si une partie des témoins ne sont plus de ce monde, ceux qui ont survécu, depuis leur cellule psychiatrique, s’ils récupèrent le plein usage de leurs facultés mentales, pourront vous le dire. Et puis sinon, vous iriez vraiment traiter Raven, en la regardant droit dans les yeux, de menteuse? Spoiler Alert : à votre place j’éviterais. Alors sortez votre bol de maïs soufflé, installez-vous confortablement, faites une pause pipi rapide pour ne pas interrompre l’histoire et je commence à vous raconter. Et gardez les questions au minimum sinon ça casse le rythme du récit et ça c’est vraiment chiant, à force. Tout le monde est prêt? Parfait, c’est parti pour de bon cette fois. Tamisons les lumières pour un meilleur effet.

Pour moi, tout avait commencé par une annonce faite sur le deep web. Vous savez, cet endroit de l’autoroute numérique où toutes les transactions étranges se font et où tout se fait et tout se trouve? Enfin, c’est ce qu’on prétend. Moi? C’est un accident de parcours qui m’a envoyé dans cet univers glauque et morbide et ma « geekitude » qui m’a foutu (encore) dans la merde. Évidemment, quand vous pouvez manipuler la réalité à votre guise, « se retrouver dans la merde » est purement une façon de dire que vous vous êtes retrouvé embarqué dans quelque chose que vous n’aviez certainement pas anticipé. En plus, je vous jure que c’est une erreur tout ce qu’il y a de plus anodin. Ma connaissance de la langue anglaise est excellente sauf que des fois je lis trop vite et j’ai confondu « call Cthulhu » soit appeler Cthulhu et « Call of Cthulhu » soit l’appel de Cthulhu.

Quelle est la différence? Le premier est une sorte de rituel satanique pour faire venir dans ce monde une créature capable de le détruire sans même faire d’effort. Le second est un jeu de rôle sur table auquel je joue de temps en temps. Évidemment, comme je peux être vachement naïve des fois, je me suis dit : merde, les geeks doivent vraiment se cacher maintenant pour pouvoir jouer en paix. Non, c’est plus les cultistes qui tentent de causer la fin du monde. Et ça n’aide pas quand le « recruteur » vous pose des questions auxquelles vous connaissez les réponses car vous avez été maitre de jeu pour le jeu de rôle précédemment cité donc de confusion en confusion… Je me suis retrouvée à Danvers qui rappelons-le était avant Salem Village, là où vivaient en vérité les sorcières de Salem. Elles ont été jugées À Salem, dans le Massachussetts mais… Bref.

Me voilà donc au milieu de tout ce beau monde. Moi j’avais demandé si je devais apporter quelque chose, on m’a dit « juste une robe de cultiste ». Et ma robe elle est super bien faite. J’ai lu tout Lovecraft et compagnie pour que ce soit vraiment cool. J’aurais dû demander pourquoi on ne m’avait pas dit d’apporter papier, crayons et dés mais je me suis dit : hey, un maitre de jeu vraiment responsable, c’est super génial! C’est quand le « rituel » a commencé que j’ai commencé à me poser des questions. Pourquoi? Pas de croustilles. Pas de boisson gazeuse. Pas de sucreries. Toute partie de jeu de rôle qui se respecte doit avoir au minimum l’un de ces éléments. Et avant que je ne puisse poser la question, Raven est arrivée pour botter des culs, menant à bien de la confusion… Et à notre première rencontre. Disons que ça a été… Assez particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 109 Age du joueur : 22 Crédits : Twizzle Batarangs : 1206

Feuille de personnage
Nom de Code: Raven
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)   Dim 25 Juin - 17:00

C’est dingue à quel point les humains peuvent être idiots parfois. Je veux dire, dans tous les bouquins qui existent et qui parlent, avec plus ou moins de sérieux, de démons et démonologie, il est explicitement exprimé noir sur blanc – ou parfois rouge sur blanc, genre rouge sang pas frais – qu’invoquer un démon, c’est dangereux pour la santé. Et pas seulement pour votre santé, mais celle de l’humanité toute entière aussi. Et pourtant, nombreux sont les abrutis à retenter l’expérience ! A croire que l’humanité veut se suicider. Déprimant. Moi qui pensais que mon paternel avait suffi à leur apprendre la vie, apparemment il va falloir que je m’en charge aussi.

Comment je suis arrivée là ? Je sais pas. Wally m’a montré un truc, ça s’appelle internet, et j’ai cliqué avec le machin qui a un fil et qui fait bouger sur l’écran. J’ai cliqué pas mal de fois, et je suis tombé sur le « site » - C’est comme ça que Wally l’appelle – tout à fait par hasard. Pour le coup, San Fransisco – Danvers, c’est pas la porte à côté. Mais quand on est demi-démone et qu’on peut se téléporter, rien de plus simple. Quant à savoir pourquoi j’ai décidé d’intervenir cette fois, c’est très simple. Vous savez les signes cabalistiques là, sur les bords des forums du genre, écrit comme si c’était du sang sur un fond noir bien dégueu ? Ben il y avait écrit Trigon, dans le tas. Et tout ce qui a un rapport avec Trigon, je me dois d’intervenir. Voilà comment je me retrouvais à arpenter les rues de Danvers, cherchant à rejoindre une communauté sataniste s’apprêtant à effectuer un rituel d’invocation de Cthulhu.

J’approchais enfin sur les lieux de la cérémonie. Qui malheureusement, se terminerait probablement en carnage...Si je n’arrivais pas à temps. Je pénétrais dans le bâtiment, qui, comme dans tout bon cliché de film sataniste, était un vieil entrepôt désaffecté en pleine zone industrielle. Cliché. Je pris tout de même le temps de me renseigner sur ce qui m’attendait à l’intérieur à l’aide de mes pouvoirs. Mon empathie me laissait penser que plusieurs formes de vie se trouvaient dans la pièce principale, environ...six. Plus deux à l’entrée du bâtiment. Les deux séparés étaient facile à décrypter, leur esprits étaient calmes, dans l’attente de quelque chose. Probablement des invités manquants. Les autres...Joie, excitation, fébrilité...et l’un d’eux, très sérieux. Presque...déterminé, enfin...Ça n’était pas très clair. Les émotions des autres se mêlaient aux siennes, et j’avais du mal à séparer les différents membres du groupe. Il devait y avoir un code à l’entrée, qu’attendaient les gardes derrière la porte. Quant à trouver lequel c’était…difficile. J’avais beau être empathe, je ne lisais malheureusement pas dans les pensées. Enfin...Rarement. Avec un peu de chance, peut-être…

Je sautais du bâtiment où je m’étais postée, et atterris en douceur dans la ruelle en contrebas. Je m’apprêtais à léviter jusqu’à l’entrée avant de me souvenir que ces gens-là n’étaient ni humains, ni les Titans. Je me posais alors, non sans regret. Je n’avais pas l’habitude de marcher, et le manque d’équilibre dont je faisait preuve était navrant. Je titubais donc vers l’entrée du bâtiment. Déjà, mes jambes commençaient à me faire souffrir un peu. J’avais l’habitude de me tenir debout, mais marcher, c’était assez compliqué. Je toquais à la porte, et une petite trappe s’ouvrit au niveau des yeux. Enfin, au niveau des yeux de mon interlocuteur, vu qu’avec mon petit mètre cinquante-cinq, je devais lever les yeux pour voir.


- Le mot de passe ?

Flûte. Pour lire dans leurs pensées, je devais pouvoir les toucher...et encore, ça n’aurais peut-être pas marché. Zut de zut, que dire ? J’optais pour quelque chose de court.

- Euh, Cthulhu ?

Le garde émit un grognement, et j’entendis la porte se déverrouiller. Coup de chance ! Je pénétrais dans l’enceinte du bâtiment. C’était une ancienne usine en fait, et nous devions monter des escaliers pour accéder à la porte, qui elle même donnait sur un espèce de balcon faisant le tour du complexe, et menant à des bureaux dans le fond. Parfait pour espionner sans trop être vue. Je m’éloignais un peu, cherchant à échapper à la vue des gardes, et recommençais à léviter. Quel soulagement ! Enfin, ne nous éternisons pas. Je patientais, observant attentivement depuis un recoin les arrivants. L’une d’elle m’amusa, car elle semblait carrément euphorique, comme si la cérémonie allait se révéler être le jeu de l’année. Idiote. Enfin, peu m’importait à dire vrai. J’étais là pour empêcher un autre démon d’être invoqué, empêcher une autre erreur de la nature comme moi d’être engendrée.

Les gardes fermèrent la porte à clé, et descendirent avec les autres dans la fosse aux lions. C’est alors que je sentis chez celui qui semblait être le maître de cérémonie une émotion plutôt puissante, qui couvris les autres. Un sentiment d’accomplissement, mêlé à une euphorie très puissante. De quoi me faire frémir d’horreur. Les émotions, quoi de plus déstabilisant pour mes pouvoirs...Je fronçais le nez, et décidais d’intervenir avant que la cérémonie ne commence. Autant ne pas perdre de temps ! Je lévitais au dessus de la rambarde, et me laissais tomber au milieu de l’assemblée. Le maître de cérémonie, interloqué, me lança un regard étonné, mais n’eus pas le temps de faire plus, puisque je lançais mon poing à pleine vitesse dans sa mâchoire. Nightwing m’avais appris à faire cela, et je trouvais cette nouvelle technique plutôt grisante. Revenant à des méthodes plus classiques, je laissais sortir mon corps astral, et bientôt, à nous deux, nous avions étalé par terre quelques assaillants. Le maître de cérémonie avait été vaincu par KO au premier round, mais ses acolytes avaient eu plus de temps pour réagir, et s’étaient jetés sur moi. J’allais probablement être bientôt débordée, mais il me restait encore quelques atouts dans ma manche...A moins qu’une alliée imprévue ne m’aide ?




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t966-azarath-metrion-zinthos-rachel-roth-raven http://legendsofdc.creationforum.net/t1009-raven-journal-de-bord http://legendsofdc.creationforum.net/t1010-raven-portraits http://theskyclans.forumactif.com/
avatar
Messages : 111 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 2818

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)   Dim 25 Juin - 21:32

Vous savez dans la vie il faut savoir reconnaitre ses erreurs. Et là, je dirais que j’en ai commis une belle. Imposteurs, fourbes, iconoclastes! Vous ne faites pas partie de la grande communauté des geeks! Vous êtes d’horribles cultistes voulant causer la fin du monde! J’ai lu tout mon lovecraft, moi, monsieur. Et je sais reconnaitre les emmerdes de par ma nature, de par ma provenance de la Cinquième Dimension. Si c’est un innocent rituel, moi, je suis la présidente de ce pays! Le problème dans toute cette histoire c’est que même si je ne suis pas responsable du potentiel chaos qui va suivre, je suis au milieu de ce groupe alors… Si jamais les choses tournent mal, et elles vont mal tourner, c’est évident, je serai accusée de complicité! Et ça je ne veux pas ça parce que c’est absolument faux. Je clame mon innocence, haut et fort!

Réfléchis Maggie. Tu as une tête sur les épaules et un cerveau fonctionnel. Comment faire pour empêcher les choses de dégénérer? Parce que bon, cette planète ne m’est pas plus précieuse que cela, ni cette dimension d’ailleurs mais… Disons qu’en général, nous, êtres de la Cinquième Dimension, tentons de ne pas causer la fin du monde là où nous allons. Question de principe. En tout cas il semblerait que je n’aurai pas trop à me creuser les méninges pour trouver une façon d’interrompre le rituel car quelqu’un vient de s’en mêler, de s’en charger pour moi. Bien évidemment, je ne connaissais pas Raven à l’époque mais dans le style entrée remarquée, on peut difficilement faire mieux. Bon bah finalement je n’ai qu’à regarder le spectacle et… HEY! Ils se mettent à plusieurs contre une personne, c’est tricher ça. Attendez. Tricher, Chtullu, jeu de rôle… EUREKA!

Hey les mecs, que je crie, vous n’avez pas roulé vos jets d’action, c’est tricher! Dans un contexte « normal » ce que je dis n’aurait aucun sens. Mais considérant que tout d’un coup une pluie de dés sortie de nulle part s’abat sur les méchants qui en veulent à cette jeune femme badass, ça prend toute sa signification. Et comme dans tout bon film à la maman j’ai raté l’avion, mettez de petits objets par terre et vous adversaires glissent dessus et se retrouvent sur le cul. Je ne peux pas m’en empêcher. ÉCHEC CRITIQUE! Que je leur dis en rigolant. C’est plus fort que moi. Je ne pouvais pas ne pas faire ce gag. En fait j’aurais peut-être dû éviter car ceux qui étaient en charge de surveiller l’extérieur, deux types aussi antipathiques que massifs décident que ce sera moi leur cible. Merde alors, ça je ne l’avais pas calculé dans mes plans. Maggie, ton enthousiasme te perdra.

Au moins, parce qu’il faut toujours trouver le positif dans les choses de la vie, la mystérieuse inconnue a un répit dans les attaques de cette bande de clowns à capuche qui semblent maintenant déterminés davantage à nous poignarder à mort qu’à compléter leur rituel. La bonne nouvelle c’est que tant qu’ils ne complètent pas leur truc, le monde est sauf. La mauvaise nouvelle, je ne suis pas particulièrement fan d’armes tranchantes en train de taillader ma chair. Vous savez, juste une constatation, comme ça, tout innocemment… Si possible j’aimerais ne pas me prendre un coup de couteau. De un, ce n’est pas hygiénique. De deux, je suis convaincue qu’ils ne s’arrêteront pas après le premier. De trois… Non je ne veux vraiment pas me prendre un coup de couteau. Et argumentez sur le fait qu’en fait c’est un poignard ou je ne sais trop… Ultimement…

Ça ne change strictement rien. Donc, nouveau plan. Pendant que miss badass finit de neutraliser les cultistes sur le cul, moi je cours dans l’entrepôt, poursuivie par ces deux types antipathiques. Je finirai bien par les semer. Je suis championne farceuse alors ne pas se faire attraper, c’est un peu, beaucoup, un pré requis. Courez les mecs, courez, vous allez vous rendre compte que je suis plus difficile à attraper que j’en ai l’air. Et je rigole, évidemment parce que dans la vie, il faut rire et il faudra plus que le prospect de me faire charcuter pour me priver de mon sens du rire. Là à part la pluie de dés, j’essaie d’éviter au maximum d’utiliser mes pouvoirs. À moitié un défi, à moitié une mesure de protection, pour être honnête. Je n’aime pas forcément qu’on me regarde comme une bête curieuse. Après tout, je suis juste… Moi. Espérons que l’inconnue s’en tire « mieux » que moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 109 Age du joueur : 22 Crédits : Twizzle Batarangs : 1206

Feuille de personnage
Nom de Code: Raven
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)   Mar 4 Juil - 21:50

Ben ça alors, si je m’y attendais…Une petite brune – enfin petite, tout est relatif, je suis plutôt petite moi-même, je peux parler – se détachais du lot. Plutôt bien même, puisqu’elle semblait s’être carrément trompée d’endroit, vu que sa tête ne cadrait pas du tout avec les robes de cultistes et le satanisme ambiant. Elle n’avais même pas été étonnée de me voir soudainement léviter au dessus de la petite foule, ni lorsque mon corps astral s’était mis à distribuer des mandales à la cantonade et sans aucune restriction. Comme quoi, les humains réagissent tous de façons différentes. Cette fille était étonnante, n’empêche !

Elle avait l’air de bien se marrer en balançant des dés multicolores et de toutes formes à la tête de nos ennemis, et mon corps astral qui avait manqué de l’attaquer eut un mouvement de surprise lorsque des dés le traversèrent de part en part pour aller rouler sur le sol et mettre au tapis deux de nos assaillants. Et la fille qui part dans un grand rire et qui hurle un « ECHEC CRITIQUE ». Allez savoir ce que ça veut dire, apparemment, ça ne parle qu’à elle. Mon corps astral me regarde, hausse les épaules, et je balance un parpaing qui traînait dans un coin grâce à ma télékinésie avec un « Azarath Metrion Zinthos ! » de circonstances. Oups, je crois que j’ai tapé un peu fort, le type ne bouge plus. Est-ce qu’il respire au moins ? Barf, peu importe, au moins il n’essayera plus d’invoquer des démons sans savoir ce qu’il fait. Ouf, c’était le dernier. Le dernier ? Attendez, et les deux affreux qui gardaient la porte, ils sont où ? Oh meeeerde. Je lève le regard de la pile d’abrutis et vois la fille en train de courir, les deux gorilles au cul, et en train de rire comme si c’était la blague la plus drôle de sa vie.

What. The. F*ck. J’y comprends rien. Je reprends contenance, assimilant la bizarrerie de la situation, et récupère mon parpaing pour l’envoyer dans les jambes de l’un des poursuivants. Wow, ça, c’était pas calculé ! En même temps, à courir avec un couteau...Azar m’as toujours dit que si je devais courir, mieux valait que je range mes armes, c’est plus sûr. Le type de derrière s’est pris les pieds dans mon parpaing, et a essayé de se rattraper, couteau de rituel en avant, sur le deuxième. Si ça c’est pas de la malchance...En plein dans le cœur, l’imbécile. Raide mort, et l’autre qui regarde son couteau de boucher d’un air idiot et qui frôle la panique. Aaaah...Tellement de sentiments...Je ferme les yeux, et me nourris de son désarroi, de son chagrin. Je sens la démone en moi s’agiter, mais je répète les mantras que m’as appris Azar, et petit à petit, je ne ressent plus rien. L’aura violette, presque noire, qui m’entourais alors que mon corps astral était revenu vers moi pâlit, puis finit par disparaître. J’ai l’impression d’avoir bu douze cafés d’un coup, et il m’est difficile de lutter contre les vagues d’émotions qui jaillissent de ce type. Le parpaing fuse, s’écrase sur sa tête, et je me pose au sol.

C’était moins une. J’ai failli perdre le contrôle. Et il ne faut surtout pas que je perde le contrôle. La dernière fois, j’ai détruit un village. Bref. Autre temps, autre histoire. La fille me regarde bizarrement. Je me ferme le plus possible à ses émotions, je ne veux pas vivre son désarroi face à la mort. Je suis posée au sol, mais je n’avance pas vers elle. Je préfère rester droite sur mes jambes, et je commence à fatiguer aussi. Et puis, c’est sans compter sur ces traîtres de dés qui roulent encore partout par terre. J’examine, de loin, le maître de cérémonie. Au moins, il n’est pas mort, juste assommé. Parfait, je vais probablement pouvoir l’interroger quand il se réveillera.


- Hey. Je m’appelle Rav...Rachel. Si ça te dérange pas, j’aimerais interroger celui-là, être sûre qu’il ne recommence pas...On invoque pas des démons sans qu’il y ait de conséquences…

Il suffit de me voir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t966-azarath-metrion-zinthos-rachel-roth-raven http://legendsofdc.creationforum.net/t1009-raven-journal-de-bord http://legendsofdc.creationforum.net/t1010-raven-portraits http://theskyclans.forumactif.com/
avatar
Messages : 111 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 2818

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)   Mar 4 Juil - 22:36

Je ne tue ni ne blesse car c’est ainsi que je vis ma vie. Ceci dit, la mort en tant que tel ne me dérange pas. Pour tout vous dire, aussi étonnant que cela puisse paraitre, elle me laisse même indifférente. Je ne suis pas une super héroïne. Je ne cesserai jamais de le répéter. En tant que tel, en tant que… Bien… on va dire force indépendante… Je n’utilise pas les mêmes référentiels moraux que vous. Ça et le fait que je ne vienne pas d’ici donc… Voilà quoi. Que cette fille bizarre tabasse tout ce beau monde avec ses pouvoirs, que les cultistes s’en prennent plein la gueule, souffrent et meurent accidentellement, car dans le cas de figure présent, c’était bel et bien un accident, ça ne me fait ni chaud ni froid. Le fait que ce soit une sacrée badass m’amuse, ça oui. Mais de là à dire que je suis traumatisée ou prompte aux émotions négatives…

Je vous rappelle que ces types voulaient invoquer un démon ou au moins une entité capable de destruction cataclysmique. Ce qui veut dire que non seulement ils avaient dans l’idée de faire quelque chose de prodigieusement stupide et accessoirement maléfique mais qu’en plus ils l’ont fait en toute connaissance de cause dans le but évident de nuire à leur prochain. Laissez-moi vous expliquer. Quand je décide que je fais une farce, je le fais dans le but de rire et de faire rire. Je ne fais pas de blagues méchantes, racistes, sexistes ou assimilables. C’est ce que vous appelez « slap stick comedy », dans le jargon. L’intention initiale est peut-être égoïste mais personne ne va en mourir et si quelqu’un se blesse, ce sera mineur. Je ne fais pas dans l’humour noir. Trop grinçant à mon goût. Tout ça pour dire que ces types n’ont eu que ce qu’ils méritaient, rien de moins. Oh que non.

Donc… Je suppose que je devrai expliquer un malentendu plus tard. Pour le moment, sans trop laisser le temps de réagir à l’inconnue, je lui saute au cou et je lui donne un super câlin. Je sais, je sais, ce n’est pas un pouvoir en soi mais bon. Elle m’a quand même un peu sauvé la vie, le strict minimum c’est de se montrer reconnaissant. Pas besoin de connaitre les coutumes de cette planète pour savoir dire merci. Ça surprend les gens, en général car je suis plus du genre pleine de bonne humeur, ce qui me confère une sorte d’aura d’insouciance. Oh mais croyez-moi par contre. Je peux être d’une redoutable maturité. Ne manipule pas la réalité qui veut sans faire attention à la trame même des choses. Mon but de toute façon ce n’est pas de détruire, c’est de m’amuser. Enfin bon. Je câline, j’irradie la bonne humeur et ce même si j’ai failli crever, plus ou moins.


« C’était trop COOL! T’es une vraie badass! Tu leur a botté les fesses comme si c’était super facile! Moi c’est Maggie, en passant. Écoutes c’est con, je pensais avoir été invitée à une partie de jeu de rôle sur table et je me retrouve au milieu de cultistes! Enfin… Si tu veux interroger leur chef, fais toi plaisir, moi je n’ai pas vraiment d’objection. Je veux dire… Considérant que tout ceci est accidentel… »

Eh, je n’ai pas dit que j’étais forcément la plus stable ou la plus saine d’esprit. Je suis qui je suis, avec mon excentricité et je ne suis ni méchante ni réellement dangereuse. Ah oui. Il faudrait peut-être que je pense à la lâcher. C’est encore cette histoire de bulle et d’espace personnel qu’on a tenté de m’expliquer. Enfin bon. On ne va pas faire exprès de créer un malaise ou un malentendu. D’un claquement de doigts, je fais disparaitre les dés. C’est con mais quelqu’un pourrait se casser la gueule, un quelqu’un qui n’est pas cultiste, s’il faut préciser les choses. Si jamais j’en ai besoin à nouveau, je sais comment les invoquer alors je ne suis pas trop inquiète. En tout cas elle a l’air un moindrement sympa cette Rachel. Je me demande comment ELLE est arrivée dans cette histoire. Je doute que ce soit sur un malentendu, elle a l’air de connaitre son affaire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
TEAM TITANS
Messages : 109 Age du joueur : 22 Crédits : Twizzle Batarangs : 1206

Feuille de personnage
Nom de Code: Raven
Multi-Comptes: /
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)   Lun 24 Juil - 19:48

J’avais failli dire mon nom. Enfin, celui que je considère comme mon vrai nom, Raven. Mais Wally et surtout Dick avaient insisté pour que je prenne un nom d’emprunt, et me voilà affublée du doux nom de Rachel Roth. Comme quoi, même une demi-démone peut faire certaines concessions. Et Nightwing a suffisamment insisté là-dessus. Mais je crois que je n’ai pas encore trop compris quand je dois donner quel nom, du coup j’estime que humain=Rachel, et les autres je leur tape dessus. Dans l’ensemble, on m’as appris que les non-humains n’ont rien à faire sur terre, alors je n’y vais pas par quatre chemins.

Étrangement, la fille n’as pas l’air plus choquée que ça par la mort de deux types en moins de quelques minutes. Ni même par l’aura démoniaque qui m’as entourée, l’apparition temporaire d’une paire d’yeux rouges supplémentaires sur mon front, ou l’air de béatitude et d’appétit satisfait qui composait mon visage de démone avant que mes mantras ne reprennent le dessus. Elle a du cran, j’aime ça. Ou alors elle n’as pas vu. Dans tous les cas, je rabats ma capuche sur mon visage, le plongeant dans l’ombre à nouveau. C’était sans compter sur la fille, qui se jette sur moi pour un câlin improvisé et imprévu. Sa reconnaissance m’étouffe, tant physiquement que mentalement, et je suffoque rapidement. Trop rapidement. Sa bonne humeur et sa joie inébranlable me font le même effet que la douleur et la peine du type de tout à l’heure. Trop d’émotions...Auxquelles s’ajoute ma peur. J’ai peur de perdre le contrôle, et de tuer cette fille qui respire la joie de vivre. Mes mantras passent en boucle dans ma tête, et je préfère fermer les yeux pour me concentrer sur les paroles, répétant sans cesse les même mots sans proférer un son. Enfin, elle me lâche. Et la pression exercée sur les murs que je dresse à coup de mantras se calme enfin. Je m’autorise à respirer.

- Ne. Refais. Jamais. Ça.

Mais elle ne m’écoute même pas. Elle me fait penser à Starfire, toujours de bonne humeur, et qui ne cesse jamais de parler. Et j’ai vraiment du mal à supporter Starfire. Je prends sur moi, esquisse un sourire forcé alors que mes yeux suintent l’agacement et l’envie de lui arracher les siens. Mes mâchoires sont crispées tandis que je me reconcentre sur ce qu’elle raconte. Quelle diarrhée verbale !

- C’était trop COOL! T’es une vraie badass! Tu leur a botté les fesses comme si c’était super facile!

Je lâche un soupire, et grommelle :

- Barf, c’était pas grand-chose.

- Moi c’est Maggie, en passant. Écoutes c’est con, je pensais avoir été invitée à une partie de jeu de rôle sur table et je me retrouve au milieu de cultistes! Enfin… Si tu veux interroger leur chef, fais toi plaisir, moi je n’ai pas vraiment d’objection. Je veux dire… Considérant que tout ceci est accidentel…

- Attends, t’es sérieuse ? T’as vraiment cru que c’était un jeu ? Mais t’as du petit suisse à la place du cerveau ou quoi ? Se précipiter dans la gueule du loup comme ça...T’as eu de la chance d’avoir des pouvoirs, quoi que très bizarres si tu veux mon avis, et surtout que je te tape pas dessus comme les autres crétins !

Je secoue la tête, et préfère m’occuper l’esprit pour éviter de traiter encore une fois Maggie d’abrutie. Je m’approche, très doucement, du maître de cérémonie. Encore dans les vapes. Je n’ose pas le toucher, et préfère le faire léviter, et moi avec – je ne tiens plus sur mes jambes – pour l’asseoir contre un mur. Toujours aucun mouvement. Je soupire, et tends un bras derrière moi, attrapant une bouteille d’eau qui traîne avec mes pouvoirs. Je lui vide le contenu sur la tronche, et le maintiens contre le mur tandis qu’il crache l’eau en se réveillant.

- Bienvenue parmi nous imbécile.

- Quoi ? Mais que ?

- Bon écoute mec, ça va être très simple. Plus jamais tu n’invoque un démon de ta vie. Tu reste loin d’eux, des mecs qui veulent les invoquer, et surtout, surtout, tu me détruit ce site idiot qui mélange satanisme de pacotille et véritables rituels.

- Quoi ? L’un de nos rituels est un vrai ? Lequel ? Mon maître Cthulhu…

- Non, ferme ta gueule. Cthulhu est non seulement un mollusque imbécile, mais en plus IL MANGE DES GENS ! A ton avis, en arrivant sur terre avec la dalle monstrueuse qu’ils ont tous, qui tu crois qu’il va bouffer en premier hein ?

- …

- Ah, t’y avais pas réfléchi hein, c’est malin tient. Crétin des Alpes. Bon, Maggie, apparemment l’idiot que voilà a compris qu’on invoque pas de démons sans se faire bouffer, tu crois que tu pourrais faire quelque chose pour fermer leur truc sur l’internet ? Moi perso je comprends pas bien ces trucs, là, les ordinateurs…

J’avoue que je ne sais pas si je peux faire confiance au type. Ni à cette fille, Maggie...Après tout, elle était là aussi. Mais j’ai un bon pressentiment avec elle, et sa naïveté est touchante quelque part. Allez savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t966-azarath-metrion-zinthos-rachel-roth-raven http://legendsofdc.creationforum.net/t1009-raven-journal-de-bord http://legendsofdc.creationforum.net/t1010-raven-portraits http://theskyclans.forumactif.com/
avatar
Messages : 111 Age du joueur : 29 Crédits : N.A. Batarangs : 2818

Feuille de personnage
Nom de Code: Mags
Multi-Comptes: Astarte
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: [Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)   Mar 25 Juil - 0:24

Oh l’autre, miss bougon. Je suis heureuse, je suis sympa, je vois le verre à moitié plein, et alors? Ce n’est pas un crime. Je suis démonstrative dans ma façon d’agir et c’est comme ça que j’aime les choses. Je dois mentir suffisamment au quotidien pour pouvoir me permettre quelques vrais moments d’honnêteté, quand même. Vous pensez que c’est amusant de devoir dissimuler qui vous êtes? De devoir constamment être sous une forme d’emprunt parce que techniquement votre forme corporelle ne correspond pas à ce que les Humains veulent voir? Est-ce que vous avez idée de ce que ça fait sur votre psyché, ça? Évidemment que non! Personne ne pense à ce genre de choses! Statistiquement, les gens dans ma situation sont très rares. Mais ça, est-ce que cette Rachel le prend même en considération? Que nennie, la malpolie!

« Eh Rachel, mollo sur les jugements faciles. Je te ferais remarquer que sans mon intervention, tu pisserais le sang par terre. Alors qui a du petit suisse à la place du cerveau? Intervenir sans plan et sans renforts, c’est tout aussi idiot. Mais je ne t’en veux pas. Nous sommes du même côté non? Et mes pouvoirs ne sont pas bizarres, ils sont parfaitement normaux pour quelqu’un venant de… De loin de Danvers! »

Maggie, un jour, ta grande gueule causera ta perte. Bien rattrapé, suffisamment pour ne pas trop en dire mais en dire suffisamment pour au moins piquer sa curiosité. Je dois être plus prudente! Heureusement, l’interrogatoire du chef des cultistes ou au minimum l’intervention de Rachel va me donner un répit suffisant pour penser à une excuse ou deux si le besoin se fait sentir. On n’est jamais trop prudente, c’est moi qui vous le dis. En tout cas, il fait moins le malin, monsieur l’invocateur en herbe de service! Comment il a pu ne PAS penser à ce détail? Je lève les yeux au ciel et lâche un commentaire du genre « c’est pas vrai, mais quel con » en attendant de voir la suite des choses. Attends quoi? C’est tout? Rachel vient de tuer, volontairement ou non, deux mecs, elle a soudainement eu une tête et une aura bizarre et tout ça pour… ÇA!?

Tu parles d’une déception! Pas de transformation impressionnante, pas de sort théâtral, même pas un effet spécial! Je demande à être remboursée! Je me moque bien que ce soit gratuit! Qu’on me rembourse quand même cette prestation indigne de tout ce cinéma! Un peu d’eau à la figure, une remontrance et c’est tout?! Mais c’est absolument scandaleux et je… Oh et puis zut. Ce n’est pas comme si ça me faisait quelque chose, au fond. Qu’il aille en invoquer un autre, un démon, et qu’il se fasse croquer la tête! Franchement, là, tout de suite, il a eu la trouille, d’accord. Mais vous pensez vraiment qu’il va se tenir tranquille? Les Humains sont champions récidivistes, même moi je le sais et je ne suis pas forcément la plus versée dans l’étude de cette espèce. Et en général, si je le sais, un grand nombre de personnes le sait aussi. Ça va revenir nous mordre les fesses!


« Quoi, c’est tout? Rien que ça? Enfin bon. Ouais. Je peux m’occuper de la partie plus technologique des opérations. Tu veux que je fasse juste fermer le truc, que je le fasse disparaitre ou que je mette le FBI aux trousses de tous les participants à cette fiesta démoniaque? Parce que je peux le faire hein, sans trop me forcer si j’ose dire par-dessus le marché. Et tu sais comme moi qu’il va recommencer, pas vrai? »

Oui, oui, mon grand, fais de grand non avec ta tête en jurant que tu ne recommenceras plus jamais. Je n’ai même pas besoin de lire dans ton esprit, si tant est que je peux lire dans les esprits, pour savoir que c’est un mensonge de la taille d’un gratte-ciel. Je lui donne maximum un mois avant qu’il ne fasse quelque chose de stupide et cette fois, je ne me pointerai pas avec ma fiche de personnage par accident, je ne serai même pas là pour commencer! Et alors il faudra réparer les pots cassés sans moi. J’ai une tête de super héroïne, moi? Et bien non, certainement pas. Ni maintenant, ni jamais, ça je peux vous le garantir. À d’autre le boulot ingrat de sauver la veuve et l’orphelin. Merde, selon certaines définitions, l’ennemi à abattre… C’EST MOI! Vous pensez que je vais vraiment me mettre dans le camp de ceux qui peuvent me descendre « pour la justice »?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Flashback] [Danvers] L'erreur est humaine, ok, mais si on n'est pas humain on fait quoi? (PV Rachel Roth)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Armure taille humaine
» L'erreur est humaine • [Eresia - Chu-jung Liang]
» Les morts dans H.P 7
» [AIDE] Pb Touch input et zoom sous Desire 2.2
» Dégoût la lecture: besoin de conseils.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde :: Amérique-
Sauter vers:  




L'Homme-mystère s'est évadé de l'asile d'Arkham et s'en est pris aux forces de police de Gotham, heureusement que l'amazone Troia n'a pas eu peur de résoudre les sordides énigmes de ce psychopathe ! VOIR ICI

Ajoutez votre new ICI!



Réunion entre criminels
Royal Holiday

Recenser un sujet libre : CLIQUEZ ICI !