Partagez | 
 

 ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♔ TITANS, TOGETHER !
Messages : 491 Age du joueur : 19 Crédits : Tumblr (gifs) - Moi (avatar/codes) Batarangs : 563
MessageSujet: ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]   Mar 13 Juin - 2:20



Finalement, tout était enfin rentré dans l'ordre. Après de longs et éprouvants mois, le jeune adulte pouvait enfin respirer un grand coup et redevenir ce qu'il était avant d'hériter de la cape du Chevalier Noir. S'il est vrai que l'on n'échappe jamais à notre véritable nature et qu'on ne peut pas changer en un claquement de doigts, il n'empêche que les responsabilités et le surmenage qui s'étaient abattus sur lui sans qu'il ne s'y prépare l'avaient poussé à se renfermer un peu, à s'éloigner de certaines personnes. Il avait d'abord lutté, mais s'était très vite retrouvé englouti par ce nouveau tournant que prenait soudainement sa vie. Il avait même failli quitter son emploi au GCPD, l'accumulation de ses deux emplois à temps complet commençant à avoir raison de lui. Mais au final il n'avait rien lâché, et maintenant qu'il récupérait son ancienne vie il s'en félicitait grandement : il se serait maudit d'avoir perdu le badge dans le cas où il aurait baissé les bras. Et bien, même dans des journées où il se sentait aussi inutile qu'à ce moment même. 
Dusty Men
I play my lonely song just like an old man, I play to get along. I got my own style, you got your own style.
L'officier de police Grayson soupira pour ce qui devait être la sixième fois depuis qu'il était arrivé. Son coéquipier s'étant fait porter pâle aurait dû être le signe avant coureur que cette journée allait être laborieuse. Mais non, il avait fallu que son remplaçant ne se présente jamais au poste, sans raison connue, pour que le jeune homme commence à avoir des soupçons. Il s'était donc vu forcé de voler en solo, et bien même si cela ne l'embêtait pas plus que ça, bien au contraire. C'était contraire au règlement, mais n'ayant pas d'autre choix son supérieur hiérarchique avait fermé les yeux sur la situation, lui donnant comme simple consigne de ne rien faire de stupide et alors il avait eu besoin de faire appel à tout son contrôle de soi pour ne pas rire à la mention. Ne rien faire de stupide... Peut-être que s'il avait cinq minutes, il pourrait commencer à y songer, mais pas pour le moment. Quoi qu'il en soit, seulement un couple d'heures après qu'il ait commencé son service, un appel lui était arrivé pour se rendre sur les docks suite au tuyau d'un informateur anonyme. Or, n'ayant pas de partenaire, son travail se résumait simplement à vérifier la véracité des faits sans agir pour autant. Après tout, les officiers étaient souvent envoyés sur des fausses pistes. Il n'empêche que maintenant il se retrouvait garé là où on le lui avait demandé, chassant vraisemblablement des fantômes. Il trempa les lèvres dans son fond de café maintenant froid avant de compresser le gobelet afin de le jeter dans un avenir proche. S'il n'était qu'envoyé en repérage sur des fausses pistes de ce genre, la journée allait être rudement longue. Le justicier soupira une dernière fois avant de se décider à saisir sa radio.  «  Grayson à Central. Y'a rien ici ! », dit-il sans prendre la peine de cacher son agacement. Mais alors qu'il remettait le contacte suite à la réponse du central, il entendit un bruit lointain. Un bruit si léger qu'il aurait été facile de passer à côté, ou du moins de ne pas lui accorder d'importance. Pourtant instinctivement, le détective savait reconnaître ce bruit comme une détonation. Après tout, il était formé pour identifier ces situations depuis bien plus longtemps avant qu'il n'entre à l'académie de police. «  Attendez, je crois qu'il y a des coups de feu. », signalait-il finalement dans sa radio, intrigué par ce qui se passait sur les docks. « Bien reçu officier, les renforts sont en route. Restez dans votre véhicule jusqu'à leur arrivée. Je répète, gardez votre position. ».  «  Pf, et puis quoi encore. », grommela cependant le policier pour lui même, déjà à moitié sorti de sa voiture et une main sur son holster. Il n'y avait pas moyen qu'il se contente d'attendre sagement les gros calibres pour qu'on lui dise probablement de rentrer au poste dès leur arrivée. S'éloignant du véhicule, il entendit cependant sa radio grésiller de nouveau à la vie, le central exigeant avec insistance une confirmation comme quoi il avait bien entendu l'ordre. Mais jamais il n'y répondit. Il pouvait presque voir ses supérieurs s'arracher – une fois de plus – les cheveux et il savait qu'il aurait droit à un petit sermon de leur part, mais après avoir été le disciple de Batman en personne, plus aucun sermon ne pouvait l'effrayer... A part peut être venant du commissaire Gordon, naturellement.
Le jeune policier s'enfonçait plus profondément dans ce véritable labyrinthe de containers de métal, arme en poing. Il n'aimait pas les armes à feu et préférait éviter de s'en servir, mais s'il avait appris quelque chose à propos de ce boulot, c'était que tant qu'il n'était pas Nightwing alors cette fameuse arme pouvait parfois être son seul salut. Alors, il avait fini par s'habituer à s'agripper à elle comme à la vie. De toute façon, l'avoir entre les mains ne voulait pas nécessairement dire l'utiliser n'est-ce pas ? Il l'utilisait généralement comme simple moyen d'intimidation, s'étant toujours promis de ne tirer qu'en cas de situation désespérée. Mais ce n'est pas pour autant que l'homme était un mauvais tireur, bien au contraire il était en vérité plutôt doué. Il tourna au prochain container pour trouver une masse amorphe sur le sol, un liquide rouge s'étalant autour comme un rideau de soie. En plaçant deux doigts sur la jugulaire du malheureux, Grayson eut la confirmation que l'homme, un agent de sécurité, était mort. Probablement était-ce la détonation qui l'avait attiré ici en premier lieu. «  Hé, central. Encore Grayson. Combien de temps pour les renforts ? J'ai un mort ici ! », soufflait-il à la radio qu'il avait sur l'épaule en veillant à ne pas trop élever la voix. « Encore 15min Grayson. Retournez à votre véhicule et » «  Plus tard. On n'a pas le temps ! » coupa-t-il avant d'éteindre sa radio. Certes il était seul, à visage découvert et ne savait pas combien d'hommes erraient dans les environs, ni à quel point ils étaient armés, mais il savait que les transactions qui avaient lieu sur les docks se déroulaient en bien moins de quinze minutes. Alors, il devait foncer tête baissée et improviser, il n'y avait plus vraiment le choix s'il ne voulait pas perdre la trace des criminels qui avaient assassiné un agent. C'est de cette manière qu'il avait trouvé quelques minutes après trois hommes en train de conclure un marché sur un trafique d'armes, d'après ce qu'il avait entendu. Vérifiant qu'aucun autre délinquant armé ne se trouvait dans les environs et veillant à prendre le bon angle, à proximité d'une éventuelle couverture au cas où ça dégénèrerait, il se dressa en face des hommes, son magnum pointé dans leur direction. «  GCPD, on ne bouge plus ! Posez vos armes à terre ! » « Les flics recrutent des bleus de plus en plus jeunes ! Hé gamin, je suis sûr que t'as jamais tué quelqu'un ! », rit l'homme du milieu. Mais un coup de feu partit du barillet de Grayson pour passer à quelques millimètres seulement de l'oreille de l'intéressé. «  Je n'ai jamais tué, et c'est pas prêt de changer. Mais je te promet que je peux te faire très mal. La prochaine est pour ton genou de manière à ce que tu ne puisses jamais marcher à nouveau. », ajouta-t-il menaçant. Il ne fallut que deux minutes à l'officier pour mettre ces trois contrebandiers hors d'état de nuire, en laissant deux inconscients et le dernier menotté face au sol. Ce qu'il ne savait pas, c'est que d'autres hommes étaient sur les lieux et qu'ils furent attirés par le bruit de son coup de feu. Il ne remarqua son erreur que lorsqu'il sentit la fraîcheur familière du canon d'un revolver à l'arrière de sa tête et qu'il entendit le ricanement de la personne qui en tenait l'autre bout. « Ca fait longtemps que je me suis pas fait un flic ! ». Si le jeune héros avait été en Nightwing, il n'aurait même pas eu à réfléchir, il aurait eu une centaine de possibilités pour se sortir de ce piège fatal, cela dit il n'était présentement que l'officier Grayson, à visage découvert et sans bâtons d'escrima, ce qui amenuisait considérablement ces possibilités. Alors il se contenta de lever les mains en reddition, soupirant une énième fois au passage. Il faudrait qu'il trouve une autre solution, au plus vite de préférence. «  Et merde... ». Oui, ce matin il aurait mieux fait de se péter une guibolle tout compte fait...

_________________


LIBRE SERVICE:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://lstwizzle.tumblr.com/
 
❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» Wally hauler VARIANT ?
» G.I.JOE - DUSTY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Les Villes :: Gotham City :: La Ville-
Sauter vers:  



Batman a été enlevé par Astarte pour attirer Wonder Woman vers la Citizenry. Un combat éclatera t-il entre la tante et la nièce ? Suivez l'affaire par ICI!


Les habitants de Floride secoués par un affrontement entre le Feu et la glace ! À Miami Beach, un homme, manifestement possédé, tente d'empêcher Killer Frost de nuire ! Suivez l'affaire par ICI!


Un certain Chevalier d'Arkham vient de prendre en otage un immeuble entier. Black Canary tente de l'arrêter pour le livrer aux mains de la Justice. Suivez l'affaire par ICI!