Partagez | 
 

 ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADMIN ♔ TITANS, TOGETHER !
Messages : 1136 Age du joueur : 20 Crédits : Tumblr (gifs) - Moi (avatar/codes) Batarangs : 2360

Feuille de personnage
Nom de Code: Nightwing
Multi-Comptes: Floyd Lawton
Infos Diverses:
MessageSujet: ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]   Mar 13 Juin - 2:20



Finalement, tout était enfin rentré dans l'ordre. Après de longs et éprouvants mois, le jeune adulte pouvait enfin respirer un grand coup et redevenir ce qu'il était avant d'hériter de la cape du Chevalier Noir. S'il est vrai que l'on n'échappe jamais à notre véritable nature et qu'on ne peut pas changer en un claquement de doigts, il n'empêche que les responsabilités et le surmenage qui s'étaient abattus sur lui sans qu'il ne s'y prépare l'avaient poussé à se renfermer un peu, à s'éloigner de certaines personnes. Il avait d'abord lutté, mais s'était très vite retrouvé englouti par ce nouveau tournant que prenait soudainement sa vie. Il avait même failli quitter son emploi au GCPD, l'accumulation de ses deux emplois à temps complet commençant à avoir raison de lui. Mais au final il n'avait rien lâché, et maintenant qu'il récupérait son ancienne vie il s'en félicitait grandement : il se serait maudit d'avoir perdu le badge dans le cas où il aurait baissé les bras. Et bien, même dans des journées où il se sentait aussi inutile qu'à ce moment même. 
Dusty Men
I play my lonely song just like an old man, I play to get along. I got my own style, you got your own style.
L'officier de police Grayson soupira pour ce qui devait être la sixième fois depuis qu'il était arrivé. Son coéquipier s'étant fait porter pâle aurait dû être le signe avant coureur que cette journée allait être laborieuse. Mais non, il avait fallu que son remplaçant ne se présente jamais au poste, sans raison connue, pour que le jeune homme commence à avoir des soupçons. Il s'était donc vu forcé de voler en solo, et bien même si cela ne l'embêtait pas plus que ça, bien au contraire. C'était contraire au règlement, mais n'ayant pas d'autre choix son supérieur hiérarchique avait fermé les yeux sur la situation, lui donnant comme simple consigne de ne rien faire de stupide et alors il avait eu besoin de faire appel à tout son contrôle de soi pour ne pas rire à la mention. Ne rien faire de stupide... Peut-être que s'il avait cinq minutes, il pourrait commencer à y songer, mais pas pour le moment. Quoi qu'il en soit, seulement un couple d'heures après qu'il ait commencé son service, un appel lui était arrivé pour se rendre sur les docks suite au tuyau d'un informateur anonyme. Or, n'ayant pas de partenaire, son travail se résumait simplement à vérifier la véracité des faits sans agir pour autant. Après tout, les officiers étaient souvent envoyés sur des fausses pistes. Il n'empêche que maintenant il se retrouvait garé là où on le lui avait demandé, chassant vraisemblablement des fantômes. Il trempa les lèvres dans son fond de café maintenant froid avant de compresser le gobelet afin de le jeter dans un avenir proche. S'il n'était qu'envoyé en repérage sur des fausses pistes de ce genre, la journée allait être rudement longue. Le justicier soupira une dernière fois avant de se décider à saisir sa radio.  «  Grayson à Central. Y'a rien ici ! », dit-il sans prendre la peine de cacher son agacement. Mais alors qu'il remettait le contacte suite à la réponse du central, il entendit un bruit lointain. Un bruit si léger qu'il aurait été facile de passer à côté, ou du moins de ne pas lui accorder d'importance. Pourtant instinctivement, le détective savait reconnaître ce bruit comme une détonation. Après tout, il était formé pour identifier ces situations depuis bien plus longtemps avant qu'il n'entre à l'académie de police. «  Attendez, je crois qu'il y a des coups de feu. », signalait-il finalement dans sa radio, intrigué par ce qui se passait sur les docks. « Bien reçu officier, les renforts sont en route. Restez dans votre véhicule jusqu'à leur arrivée. Je répète, gardez votre position. ».  «  Pf, et puis quoi encore. », grommela cependant le policier pour lui même, déjà à moitié sorti de sa voiture et une main sur son holster. Il n'y avait pas moyen qu'il se contente d'attendre sagement les gros calibres pour qu'on lui dise probablement de rentrer au poste dès leur arrivée. S'éloignant du véhicule, il entendit cependant sa radio grésiller de nouveau à la vie, le central exigeant avec insistance une confirmation comme quoi il avait bien entendu l'ordre. Mais jamais il n'y répondit. Il pouvait presque voir ses supérieurs s'arracher – une fois de plus – les cheveux et il savait qu'il aurait droit à un petit sermon de leur part, mais après avoir été le disciple de Batman en personne, plus aucun sermon ne pouvait l'effrayer... A part peut être venant du commissaire Gordon, naturellement.
Le jeune policier s'enfonçait plus profondément dans ce véritable labyrinthe de containers de métal, arme en poing. Il n'aimait pas les armes à feu et préférait éviter de s'en servir, mais s'il avait appris quelque chose à propos de ce boulot, c'était que tant qu'il n'était pas Nightwing alors cette fameuse arme pouvait parfois être son seul salut. Alors, il avait fini par s'habituer à s'agripper à elle comme à la vie. De toute façon, l'avoir entre les mains ne voulait pas nécessairement dire l'utiliser n'est-ce pas ? Il l'utilisait généralement comme simple moyen d'intimidation, s'étant toujours promis de ne tirer qu'en cas de situation désespérée. Mais ce n'est pas pour autant que l'homme était un mauvais tireur, bien au contraire il était en vérité plutôt doué. Il tourna au prochain container pour trouver une masse amorphe sur le sol, un liquide rouge s'étalant autour comme un rideau de soie. En plaçant deux doigts sur la jugulaire du malheureux, Grayson eut la confirmation que l'homme, un agent de sécurité, était mort. Probablement était-ce la détonation qui l'avait attiré ici en premier lieu. «  Hé, central. Encore Grayson. Combien de temps pour les renforts ? J'ai un mort ici ! », soufflait-il à la radio qu'il avait sur l'épaule en veillant à ne pas trop élever la voix. « Encore 15min Grayson. Retournez à votre véhicule et » «  Plus tard. On n'a pas le temps ! » coupa-t-il avant d'éteindre sa radio. Certes il était seul, à visage découvert et ne savait pas combien d'hommes erraient dans les environs, ni à quel point ils étaient armés, mais il savait que les transactions qui avaient lieu sur les docks se déroulaient en bien moins de quinze minutes. Alors, il devait foncer tête baissée et improviser, il n'y avait plus vraiment le choix s'il ne voulait pas perdre la trace des criminels qui avaient assassiné un agent. C'est de cette manière qu'il avait trouvé quelques minutes après trois hommes en train de conclure un marché sur un trafique d'armes, d'après ce qu'il avait entendu. Vérifiant qu'aucun autre délinquant armé ne se trouvait dans les environs et veillant à prendre le bon angle, à proximité d'une éventuelle couverture au cas où ça dégénèrerait, il se dressa en face des hommes, son magnum pointé dans leur direction. «  GCPD, on ne bouge plus ! Posez vos armes à terre ! » « Les flics recrutent des bleus de plus en plus jeunes ! Hé gamin, je suis sûr que t'as jamais tué quelqu'un ! », rit l'homme du milieu. Mais un coup de feu partit du barillet de Grayson pour passer à quelques millimètres seulement de l'oreille de l'intéressé. «  Je n'ai jamais tué, et c'est pas prêt de changer. Mais je te promet que je peux te faire très mal. La prochaine est pour ton genou de manière à ce que tu ne puisses jamais marcher à nouveau. », ajouta-t-il menaçant. Il ne fallut que deux minutes à l'officier pour mettre ces trois contrebandiers hors d'état de nuire, en laissant deux inconscients et le dernier menotté face au sol. Ce qu'il ne savait pas, c'est que d'autres hommes étaient sur les lieux et qu'ils furent attirés par le bruit de son coup de feu. Il ne remarqua son erreur que lorsqu'il sentit la fraîcheur familière du canon d'un revolver à l'arrière de sa tête et qu'il entendit le ricanement de la personne qui en tenait l'autre bout. « Ca fait longtemps que je me suis pas fait un flic ! ». Si le jeune héros avait été en Nightwing, il n'aurait même pas eu à réfléchir, il aurait eu une centaine de possibilités pour se sortir de ce piège fatal, cela dit il n'était présentement que l'officier Grayson, à visage découvert et sans bâtons d'escrima, ce qui amenuisait considérablement ces possibilités. Alors il se contenta de lever les mains en reddition, soupirant une énième fois au passage. Il faudrait qu'il trouve une autre solution, au plus vite de préférence. «  Et merde... ». Oui, ce matin il aurait mieux fait de se péter une guibolle tout compte fait...

_________________




AWARDS:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
avatar
Messages : 468 Age du joueur : 23 Crédits : Twizzle ♥ Eo Batarangs : 530

Feuille de personnage
Nom de Code: Kid Flash
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]   Mar 29 Aoû - 4:44

DUSTY MENDick Grayson & Wally West
“A friend is someone who knows all about you and still loves you." ••• Les soirs où Wallace ne jouait pas aux super héros il les passaient au labo, à bricoler sur ses derniers projets, qu'ils soient personnels ou professionnels. Ce soir étaient l'un de ceux là, la musique émanant de son pc portable pour seule compagne, trois boîtes de pizza éparpillées sur le bureau, une bonne dose de paperasse contenant divers croquis et calculs Wally passait le temps tout en travaillant sur la dernière trouvaille de son patron. Oh il n'était pas obligé, mais faire mumuse avec des lasers réveillait toujours le gosse en lui et de toute façon il préférait rester là plutôt que seul dans son appartement. Remontant   ses lunettes sur son nez, Wally s'était presque résolu à aller se coucher tôt pour une fois et en vidant un énième verre de soda, il fronça les sourcils en entendant la radio grésiller.
Alors ouais, il avait peut être volé ça a un flic, ouais il avait probablement piraté la fréquence pour être branché sur le commissariat de Dick mais il lui avait demandé son autorisation avant !  ... ou peut être pas, tout ça n'était pas très important à ses yeux contrairement à ce qu'il venait d'entendre.
Un petit sourire vint illuminer le visage du roux qui abandonna bien vite ses lunettes avant d'enfiler un sweat bleu marine pour filer vers les docks, ce qui lui prit à peine quelques minutes. Ce soir il avait décidé de laisser Kid Flash de côté, pas par flemme d'enfiler un costume juste parce qu'il avait l'espoir de traîner Dick en ville si tout ça se terminait bien mais après tout, que pouvait-il bien arriver de grave...
En arrivant sur les lieux, Wally n'eut qu'à suivre la trace de son ami, passant devant sa voiture de patrouille jusqu'au cadavre du garde qui le fit grimacer. Capuche sur la tête, le justicier ne craignait pas vraiment d'être vu, parce que de 1) il faisait noir 2) il avait une capuche et 3) Barry lui avait montré comment faire bouger son visage si rapidement qu'il en devenait une toile brouillée aux yeux des autres.
Finalement tout en restant discret, le jeune homme avait continué à suivre sa piste, remontant finalement jusqu'à l'entrepôt où il retrouva enfin Dick qui était en plus mauvaise posture qu'il ne l'aurait imaginé.
Les deux étaient dos à lui et Wally se racla bruyamment la gorge pour faire remarquer sa présence avant de s'annoncer.
" On t'as jamais dis de surveiller tes arrières mon grand ? "

C'était destiné au trafiquant évidemment mais ça s'appliquait également à Dick vu la façon dont il s'était fait avoir. La suite était à prévoir, à peine le type avait changé de cible, prenant le speedster en ligne de mire et celui ci ne broncha pas, n'essayant même pas de s'écarter en sachant qu'il n'en fallait pas plus à son meilleur ami pour qu'il retourne la situation à son avantage.
L'attention du bolide fut attirée par un autre arrivant et avant qu'il ne dégaine son arme, Wally fonça sur lui, l'emportant dans sa course avant de quitter l'entrepôt pour y revenir seul, sa capuche maintenant retirée à cause de la vitesse, avant de désigner l'extérieur d'un geste de main.

" Jl'ai accroché quelque part sur un bateau. ... alors, d'autres invités surprises ou on est bon ? "

Ouais, Dick se demandait sûrement comment il était arrivé là et ça arracha un petit sourire à Wally qui s'approcha de son meilleur ami.

" J'ai mis un traceur dans ton café. "

C'était totalement faux, mais drôle, il était peut être un peu con et fou mais pas à ce point et il n'était pas devin non plus il avait simplement vu le gobelet dans la voiture.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t499-wally-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t591-kid-flash-wally-west http://legendsofdc.creationforum.net/t592-wally-west-kid-flash#7447
avatar
ADMIN ♔ TITANS, TOGETHER !
Messages : 1136 Age du joueur : 20 Crédits : Tumblr (gifs) - Moi (avatar/codes) Batarangs : 2360

Feuille de personnage
Nom de Code: Nightwing
Multi-Comptes: Floyd Lawton
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]   Mer 30 Aoû - 3:43



Son esprit marchait à deux cent à l'heure, analysant chaque élément de son environnement et ainsi jaugeant chaque possibilité envisageable, chaque avantages faiblesses à prendre en compte. Il n'allait pas se laisser abattre, dans tous les sens possibles du terme, si facilement. Pas comme ça, là, dans un entrepôt. En uniforme de police. La seule question état de savoir quelle serait l'issue, comment il allait se sortir de ce pétrin. En utilisant son arme de poing comme projectile, à l'instar de ses éternels bâtons d'eskrima ?
Dusty Men
I play my lonely song just like an old man, I play to get along. I got my own style, you got your own style.
Trop risqué. En réalisant l'une de ces acrobaties dont il avait le secret pour retourner l'arme contre son adversaire ? Aussi peu communes qu'inattendues ? Ce serait mettre sa couverture en péril. Ou alors... Attendre qu'une voix familière ne se glisse derrière lui et que le pilote automatique ne s'enclenche à la présence de Wally West. Parce qu'ils avaient fait ça tellement de fois, le coup de la diversion et du ninja, que c'était devenu un réflexe pratiquement instinctif pour le brun. Non pas que Dick se retrouvait souvent dans de telles situations, c'est à dire du mauvais côté du canon d'une arme. Mais les deux garçons avaient appris très tôt à se comprendre, jusqu'à se connaître par cœur l'un l'autre, pour enfin un jour travailler ensemble. Alors dès que l'attention de l'homme armé fut capturée par le bolide, l'alter ego de Nightwing ne se fit pas prier et attrapa le bras menaçant du gorille, s'en servant de levier pour le faire passer lourdement par dessus son épaule avant de lui tordre ledit bras dans une clé lorsqu'il fut au sol. Immobilisé, l'homme pesta une nouvelle fois mais ne reçut qu'un coup dans la tempe en guise de réponse, le rendant alors inconscient. Avec ses trois homologues. Ce n'est qu'à ce moment que Dick eut le premier aperçu de Wally et fut surpris de trouver non pas le flou jaune et rouge auquel il s'attendait mais un mec en sweat bleu. «  Je maîtrisais la situation. », assura-t-il avec arrogance à son ami. Traduction dans leur langage : merci. Parce que c'était comme ça entre les deux, les messages implicites passaient toujours. Un autre criminel choisit cet instant pour faire son entrée en scène, mais c'était sans compter sur la vitesse du speedster qui l'intercepta aussitôt pour l'amener... Où exactement ? Ah, sur un bateau. Pourquoi un bateau ? Le brun n'en savait rien. Il aurait très bien pu l'enfermer dans sa voiture de patrouille qui attendait à l'entrée des docks, voir dans l'un de ces immenses containers... Ou même le mettre KO juste ici. Mais après tout, c'était de Wally dont il s'agissait, et c'était justement cette façon de quitter les rails de la standardisation qui faisait tout son charme. Alors l'enfant prodige se contenta de rouler des yeux et passer une main lasse sur son visage. Mais au fait, comment le rouquin avait-il su où le trouver ? Comment avait-il pu savoir qu'il était en difficulté ? « J'ai mis un traceur dans ton café. » répondit le concerné comme s'il avait anticipé sa question. Grayson pencha la tête sur le côté, une expression étrange sur son visage. «  Sérieux … ? », demandait-il avec une grimace. Pour un détective, Dick pouvait parfois se montrer long à la détente lorsqu'il s'agissait de Wally. Tout simplement parce qu'avec Wally, on ne savait pas à quoi s'attendre, même en le connaissant aussi bien que lui. Et que, oui, il aurait très bien été capable d'aller jusqu'à glisser un traqueur dans son café. Enfin la réalisation vint presque aussitôt et le jeune homme fronça les sourcils avant de frapper l'épaule de son ami en grognant quelque chose d'incompréhensible. Le poids de sa radio sur son épaule lui fit prendre conscience de la véritable cause de la présence de son ami et sans doute dans une autre circonstance il aurait pu lui faire une leçon de morale pour avoir volé des radios de police, que le speedser n'aurait écouté que d'une oreille, mais pour l'instant il était surtout content de le voir. Et puis honnêtement, ce n'est pas comme si lui n'avait pas déjà piraté les lignes du GCPD. En parlant de cette foutue radio... Il ne pouvait pas rallumer la sienne, sous peine d'attirer bêtement d'autres trafiquants à leur position, mais il savait qu'il en prendrait très certainement pour son grade à cause de son impulsivité. A vrai dire, tout le monde semblait croire qu'il fallait marcher sur des œufs avec lui au poste, bien qu'il en soit tout de même à sa troisième année de service. On continuait à le traiter comme un bleu et à le surprotéger, pour deux raisons. La première était pour son lien avec LA célébrité de Gotham City, Bruce Wayne. La seconde étant due à la relation qu'il entretenait avec la fille du commissaire, qui n'avait pu être tue plus longtemps. Mais si certains pensaient que tout était plus facile en étant pratiquement le gendre du commissaire, ils ne pouvaient pas faire plus faux. Avec Gordon, c'était même plutôt l'inverse, il préférait lui mener la vie dure. Bien qu'au fond, Grayson savait que l'homme s'en voudrait s'il lui arrivait quelque chose de grave. «  Ces gars-là... », désignait-il tous les hommes inconscients de l'entrepôt, à l'exception de l'un des trois premiers qu'il avait mis hors jeu. «  Ils font partie du même réseau. ». C'était une affirmation, pure et dure. Simplement parce que, si tous les détails aussi insignifiants puissent-ils sembler avaient leur importance, l'officier du GCPD avait remarqué des tatouages communs sur leur avant bras. Il pointa finalement du doigt le dernier homme, un sourire défiant sur son visage, tel Archimède criant eurêka. «  Celui-ci fait partie d'un autre groupe. Je ne pense pas que l'acheteur soit venu seul. ». Comme pour illustrer cette brillante remarque le jeune homme brun aperçut furtivement un flash du coin de l’œil et par un réflexe instinctif il se jeta sur Kid Flash alors qu'une salve de balles pleuvait dans l'entrepôt. «  Ok je crois qu'on est quittes ! », criait-il au travers du fracas des balles sifflant dans les airs.



_________________




AWARDS:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
avatar
Messages : 468 Age du joueur : 23 Crédits : Twizzle ♥ Eo Batarangs : 530

Feuille de personnage
Nom de Code: Kid Flash
Multi-Comptes:
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]   Lun 4 Sep - 1:35

DUSTY MENDick Grayson & Wally West
“A friend is someone who knows all about you and still loves you." •••Évidemment des que le premier coup avait retentit, Wally avait pratiquement tourné la tête pour repérer d'où le danger allait surgir. Dans ces moments il avait le temps d'analyser la scène, comme ci tout se déroulait au ralentit sous ses yeux et en reportant son attention sur Dick, il ne pu qu'apercevoir son ami entrain de se jeter sur lui... ? Tout cet effet de slow motion prit fin lorsque le brun entra en contact avec lui pour le plaquer au sol en les mettant à couvert tous les deux, et c'est avec un grognement que Wally repoussa le corps de son ami qui se trouvait toujours au dessus du sien.

" Dude.. t'es lourd ! "

Après s'être débarrassé de Grayson, le rouquin lui adressa un petit sourire en coin tout en remettant correctement la capuche de son sweat sur sa tête. Suivre Dick promettait toujours des soirées d'enfer et il devait avouer qu'avoir son meilleur pote chez les flics avait certains avantages.

"OK un partout ... Mais j'aurai pu les éviter tout seul tu sais ? "

Du Wally tout craché, il savait que Dick comprendrait le Merci derrière cette phrase, ils n'avaient plus besoin de se dire les choses pour se comprendre. Le rouquin attendit quelques instants que les balles ne cessent de pleuvoir avant de jeter un coup d'oeil rapide par dessus leur barricade de fortune avant de s'abriter à nouveau.

" Quatre tireurs et j'pense que les renforts arrivent. "

Dire qu'il avait simplement imaginé arrêter deux trois crétins avant de pouvoir se faire une petite virée entre potes, chose qui n'était plus arrivé depuis une éternité d'après le speedster.
La bonne nouvelle c'est que contrairement à ce qu'ils affrontaient habituellement, ce n'était pas bien méchant et tandis qu'il était toujours assit pas terre, dos contre les caisses qui les protégeaient, Wally lança un regard vers son ami.

" Un plan officier ? C'est l'moment, ils approchent. "

Les munitions avaient cessées de pleuvoir et on pouvait très bien distinguer les pas des trafiquants qui se mettaient déjà à brailler entre eux.
Finalement, et comme souvent, Wally ne pu tenir en place une seconde de plus et c'est en repartant à une vitesse qui ne laissait apercevoir qu'un vague flash derrière lui qu'il désarma les premiers individu, regagnant sa planque initiale pour jeter les flingues aux pieds du brun.

" Un petit corps à corps ça te tente ? "

Avec un petit rire amusé, le jeune homme reprit son sérieux en voyant les fameux renforts débarquer, arme en main, par la porte arrière de l'entrepôt. Il n'eut pas besoin de l'accord de son coéquipier pour combler les mètres qui les séparaient des nouveaux venus, laissant les quatre autres aux soins de Dick.
De nouveaux coup de feu retentirent et Wally n'eut aucune difficulté à éviter les balles, veillant tout de même à ce qu'elle n'atteignent pas son ami parce que si ça arrivait, il se ferait botter le cul par un bon nombre de personne et il accessoirement il n'avait certainement pas envie d'être responsable d'une blessure ou pire de la mort de son meilleur ami.
En quelques gestes précis, les armes furent écartées, laissant les deux hommes avec pour seules armes, leur poings... et un couteau ?

" C'est pas très fair-play les gars. Vous êtes déjà à deux contre un. "

Le combat au corps à corps était loin d'être sa spécialité mais il savait tout de même se défendre mais réussir à gérer ça tout en gardant son identité intacte c'était autre chose, ça demandait de la concentration, une chose qui manquait souvent au rouquin surtout dans le feu de l'action. Ses gestes étaient moins précis et gracieux que ceux de son partenaire mais il parvenait tout de même à garder la cadence, en partie parce qu'il avait le temps de voir le coup venir afin de l'éviter sans problème.

" Ça va de ton côté officier ? "

Ouais, c'était assez amusant d'appeler Dick par son titre, ou autrement que Nightwing, et Wally en profitait pour justement insister sur ce titre, sachant très bien qu'on pouvait ressentir une certaine petite moquerie derrière ça. Rien de bien méchant, simplement une taquinerie, chose qu'il n'avait cessé de faire depuis leur adolescence.
Pendant ce court laps de distraction où il parvint tout de même à désarmer l'homme de sa lame, un coup le percuta droit dans la mâchoire et il en perdit presque l'équilibre.
Sa capuche désormais sur ses épaules, le rouquin n'avait pas pour autant arrêter de faire vibrer son visage, masquant toujours son identité.
Serrant les dents, Wally revint à la charge, passant derrière l'homme qui avait levé la main sur lui pour lui retourner le bras, le calant contre son dos tout en serrant un peu plus la pression qu'il exerçait sur celui-ci à chaque fois qu'il essayait de se débattre.

" On se calme. Tu vas t'faire mal si ça continue ... Hé attends tu vas où toi ! "

Son attention était passé sur le second type qui prenait la poudre d'escampette. Ok il ne demanderait certainement pas d'aide à Dick étant donné qu'il lui avait laissé les quatre types pour les deux encore armés et sans réfléchir il finit par relâcher l'emprise qu'il avait sur le bras de son adversaire avant de lui envoyer un bon coup dans la mâchoire, s'aidant de sa vitesse pour donner une impulsion à son poing qui s'écrasa assez lourdement pour sonner le type avant de partir à la poursuite de son collègue.
Le retrouver ne fut pas difficile et en une fraction de seconde il fut de nouveau face à lui, et bien que celui ci ne pouvait pas voir le petit sourire en coin du speedster, il pouvait certainement entendre le ton amusé que prenait sa voix.

" Attends...Ecoute... T'entends ? ... J'pense que c'est pour toi. "

Les sirènes de police commencèrent à retentir sur les docks et Wally profita de cette petite distraction pour repartir à toute vitesse à la recherche de n'importe quoi qui pourrait servir de lien et une fois son bohneur trouvé, il se fit une joie de retourner auprès de sa cible pour en faire un joli saucisson qu'il vint déposer devant l'une des voitures de patrouille manquant de se faire renverser tandis qu'il faisait de grands signes pour que celle-ci s'arrête.

" On s'calme les fous du volant ! "

Sans rien dire de plus, Wally était reparti comme une flèche, s'arrêtant de courir lorsqu'il reconnu les lieux où il avait abandonné son ami et sans lancer un regard devant lui, plus occupé à surveiller ses arrières, il reprit la parole.

" T'es copains sont là officier. "

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t499-wally-west-kid-flash http://legendsofdc.creationforum.net/t591-kid-flash-wally-west http://legendsofdc.creationforum.net/t592-wally-west-kid-flash#7447
avatar
ADMIN ♔ TITANS, TOGETHER !
Messages : 1136 Age du joueur : 20 Crédits : Tumblr (gifs) - Moi (avatar/codes) Batarangs : 2360

Feuille de personnage
Nom de Code: Nightwing
Multi-Comptes: Floyd Lawton
Infos Diverses:
MessageSujet: Re: ❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]   Mer 6 Sep - 19:49



"Quatre tireurs et j'pense que les renforts arrivent.", exposait Wally tandis que l'averse de métal poursuivait son cours, empêchant presque l'officier d'entendre son ami. C'était sûr, s'ils arrivaient à survivre jusqu'à un certain âge, ils finiraient sourds comme des pots. Ce serait tout du moins le cas de Dick entre les explosions, les tirs d'armes à feu ou même les disputes entre Tim et Damian. Plus de concerts de rock, plus de Guns'N Roses ni d'Adèle, juste... Le silence. Est-ce que cela valait réellement le coup ? Led Zeppelin pour des vies sauvées ? D'accord, peut-être bien qu'il pouvait faire ce sacrifice, tout compte fait. Quoi qu'il en soit cela ne servait à rien de réfléchir à leur futur alors qu'ils étaient ainsi cernés si ce n'est à amoindrir leurs chances d'en avoir un. Son ami lui demanda s'il avait un plan, appuyant bien sur son titre au GCPD ce qui eut le don de faire grimacer le concerné.
Dusty Men
I play my lonely song just like an old man, I play to get along. I got my own style, you got your own style.
Autant pour beaucoup cela aurait représenté un certain prestige, une certaine fierté. Autant le jeune homme savait déceler l'air moqueur du rouquin dans ces mots, parce qu'il savait que ce n'était qu'un rôle qu'il jouait, que paradoxalement ses moyens étaient limités du moment où il portait l'uniforme. Au GCPD, personne ne se doutait qu'il dirigeait une équipe de héros, et il devait jouer le jeu, ce qui pouvait être une véritable source de frustration. « Frapper sur tout ce qui bouge sans te faire tirer comme un canard, ça te va comme plan ? », demandait-il narquoisement à son frère, un sourire défiant. Parce que dans l'immédiat, ils étaient vraiment bloqués, ils n'avaient pas beaucoup de possibilités de mouvement. Par ailleurs, ces gars là n'étaient pas exactement des génies du crime, ils étaient simplement... des grosses brutes armées ? Oui, c'était pas mal, comme description. Quoi que. "Armés" ne tint pas plus longtemps lorsque le speedster déposa leurs armes aux pieds de l'officier de police, un sourcil levé. « Ou utiliser ta super vitesse pour désarmer les gorilles, c'est pas mal, aussi. », dit-il sarcastique. Les renforts arrivèrent et les deux garçons n'eurent pas même besoin de communiquer pour s'entendre sur la marche à suivre. Ils avaient fait ça tellement de fois, tout était naturel pour eux, leur manière de fonctionner en binôme, de savoir pratiquement instinctivement où ils devaient frapper. C'était l'avantage de travailler avec quelqu'un que l'on a l'impression de toujours avoir connu, quelqu'un qui connaît tous nos secrets et en qui on a une confiance aveugle. Alors celui qui se faisait appeler Nightwing lança un regard en direction des quatre hommes désarmés avant de dévier sur leurs armes vides et inutiles juste devant lui, un sourire s'agrandissent sur ses lèvres. Il n'aimait pas l'usage des armes à feu et ne tirerait qu'en ultime recours, et encore... Mais cela ne l'empêchait pas de leur trouver un autre usage, à défaut de n'avoir sur lui ses bâtons d'eskrima. Se saisissant d'une arme il la lança contre une poutrelle d'acier non loin de lui, cette dernière rebondissant sur une autre paroi avec suffisamment de force pour sonner l'un des gars au contacte avec sa tête. Il fit de même avec les trois autres objets de métal bien que celles-ci n'aboutirent pas à l'inconscience de ses opposants, seulement à les énerver davantage. Au moins, énervés, ils risquaient de faire plus d'erreurs. Mais au final, l'officier était bien plus vulnérable ici que dans son uniforme de justicier. Sans parler des couches de kevlar par lesquelles il était doublé ni même de ses armes à portée de main, le fait est que ce genre de voyous éviteraient de tuer Nightwing. Généralement ils préféraient rester hors des radars alors s'attirer les foudres de Batman ne faisait pas exactement parti de leurs plans. À l'inverse, un flic, cela leur était égal. Il s'agissait même d'un jeu pour eux. Le justicier à visage découvert s'élança enfin vers la petite assemblée des trois volets restants. Il sentait le poids de sa matraque à sa anche, il aurait probablement pu l'utiliser à l'instar de ses bâtons jumeaux. Mais il devait la jouer finement et préférait éviter de bouger d'une manière trop semblable à Nightwing. Il devait garder à l'esprit qu'il n'était ici que l'officier Grayson, il avait un nom, et des attaches par la même occasion. Alors il opta pour un combat à main nues. Cela ne devait pas être terrible, n'est-ce pas... ? Le jeune homme se baissa alors qu'un premier criminel lui offrit un coup, se relevant dans son dos pour le frapper entre les omoplates tout en balançant un pied dans le thorax du second. Il avait la jeunesse, le gabarit et l'agilité à son avantage après tout. Le troisième se trouva néanmoins un passage pour l'attraper par le col et le plaquer contre le mur, souriant bêtement à sa prise. "Ça va de ton côté officier ?", entendit-il la voix failière de l'autre côté de la pièce. Le timing parfait de Wally, comme toujours. Un petit rire quitta sa gorge alors qu'il répondait au speedster. « Tout baigne, tout baigne ! Mais... Je crois que mes nouveaux amis ne m'apprécient pas trop... ». Au regard interrogateur des criminels, sans doute pas habitués à trouver du sarcasme dans les personnes qu'ils étranglaient, le jeune officier prit appui sur la poignée de son assaillant pour basculer et ainsi diriger tout son poids dans ses jambes qui avaient quitté le sol au profit de la cage thoracique du gorille numéro trois. Il fut ainsi libéré et donna un ultime coup de coude dans la nuque du méchant, le laissant dans le même état que le premier. Il ne lui fallut plus beaucoup de temps pour mettre au tapis les deux derniers gorilles, combat basique qu'il aurait pu réaliser les yeux fermés. C'est uniquement à cet instant qu'il entendit les sirènes au loin et l'avertissement de son ami. Oh merde, il avait oublié les renforts du GCPD... D'accord, peut-être y avait-il une réelle petite appréhension à présent dans son esprit. « Hé central, encore moi. Si vous vous demandez je suis toujours vivant, enfin je crois. Sinon la situation est contenue, vous pouvez annuler les renforts. », annonçait-il dans sa radio de nouveau allumée, pas même besoin de s'identifier, tout en rejoignant Wally à l'arrivée des voitures de police. Un flot de sermons et de reproches lui revint en réponse, chose qu'il ne prit pas même l'attention d'écouter mis à par la partie où il était un idiot. Merci, il avait trois frères et un meilleur ami qui se chargeaient déjà de le lui rappeler au quotidien. Dans un geste grotesque il rajusta son chapeau sur sa tête alors que ses collègues sortaient de la voiture. « Messieurs, ils sont tout à vous. », tapotait-il l'épaule du premier officier sur les lieux en indiquant le hangar abandonné derrière eux. Il agrippa le bras de Wally et partit en direction de sa voiture de patrouille, ne lui laissant pas le choix. « Quant à vous, je vais avoir quelques questions à vous poser pour mon rapport. J'ai l'impression qu'on va passer du temps ensemble, monsieur le justicier. », disait-il avec autorité, comme pour en revenir à quelques minutes auparavant où son ami se moquait de son titre. Enfin, lorsqu'ils furent à une distance raisonnable du reste des patrouilles de police, il donna un coup de coude amical au rouquin, changeant considérablement de posture et attrapant son chapeau sous son bras. « Mec, si cette fois je me fais pas virer ça sera vraiment grâce à mon lien avec le commissaire... Enfin, avec sa fille. ».

_________________




AWARDS:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t357-richard-dick-grayson-the-boy-wonder#4185 http://legendsofdc.creationforum.net/t359-nightwing-new-adventures http://legendsofdc.creationforum.net/t358-dick-grayson-nightwing http://legendsofdc.creationforum.net/t988-arcs-narratifs-de-dick-grayson http://lstwizzle.tumblr.com/
 
❝ DUSTY MEN ❞ [feat. Wally]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Papa Wemba feat Ophelie Winter
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Poison feat. Sam Tshintu
» Wally hauler VARIANT ?
» G.I.JOE - DUSTY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Les Villes :: Gotham City :: La Ville-
Sauter vers:  




Envie de voir figurer votre RP dans ce sublime encart afin de le faire partager à la communauté de LoD ? Ajoutez votre new PAR ICI !

Une News pour 100 batarangs !
Plases libres : 3/3



Réunion entre criminels
Soirée costumée

Recenser un sujet libre : CLIQUEZ ICI !