Partagez | 
 

 Evil Meeting feat Jason Blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
KILLER FROST ♔ ICE QUEEN
Messages : 25 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 200
MessageSujet: Evil Meeting feat Jason Blood   Ven 9 Juin - 23:51



Louise Lincoln
Killer Frost


Enfin libre de toute entrave de la prison. J’étais enfin libre de faire ce que je souhaitais. Mais contrairement à ce qu’on pouvait penser, ma première chose n’était pas d’aller détruire FireStorm mais plutôt de profiter un minimum pour me balader au soleil. Cette prison de glace m’avait donné envie de chaleur et que de mieux que la chaleur de la Floride avec son climat tropicale et ses pluies…. Pour le moment je ne souhaitais pas me faire repérer en tant que Killer Frost alors je décidais de laisser parler la chaleur en moi et de rendre à mon corps un aspect beaucoup plus humain, moins pâle et récupérer mes cheveux blonds. De cette manière je passais incognito et je décidais donc d’avancer et de chercher à m’amuser.

C’était une belle journée et je me baladais dans un beau bikini bleue et je prenais le soleil, enfin pas réellement mais bon. Qui n’a jamais dit qu’une vilaine de renommé pouvait pas prendre du bon temps pour se reposer ? Et si quelqu’un me reconnaissait et bien je pouvais toujours lui voler un baiser mortel. J’avais montré ma supériorité à FireStorm et maintenant je savais que je pouvais le battre sans le moindre problème. De plus en plus de vilain faisait surface et de plus en plus de héros étaient présent pour les stopper. Cela n’était pas réellement intéressant et je devais dire que ça m’ennuyait presque. Je voulais tenter quelque chose de nouveau et de plus intéressant. J’ai cambriolé plusieurs banques déjà et causé la panique à Hawaï en changeant totalement le climat.

Je prenais donc un bain de soleil quand bien même je rêverais de me poser dessus et de faire ma vie sur le soleil. Loin de tout et totalement au chaud constant. Ici ce n’était pas trop mal, mais malheureusement cela ne vaut pas le volcan dans lequel j’étais tombé. Mais c’était pas mal du tout. Je continuais de me reposer quand je sentis quelqu’un me faire de l’ombre. Encore un gugusse qui souhaitait s’amuser avec moi ? Le dernier avait fini en hypothermie, de même que ses potes. Je retirais mes lunettes et je voyais un homme plus vieux que moi. Je soupirais avant de lui répondre :

- Tu veux quoi mon vieux ? T’as personne d’autres à embêter que moi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1067-killer-frost-ice-queen http://legendsofdc.creationforum.net/t1073-mes-rp-de-glaces#13716 http://legendsofdc.creationforum.net/t1075-les-liens-glacant-de-killer-frost#13718
avatar
ADMIN ♔ HOST OF A DEMON
Messages : 360 Age du joueur : 26 Crédits : Thundered Batarangs : 400
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Dim 11 Juin - 12:42

Une fois n'était pas coutume, Etrigan se tenait coi, dans la psychée de son hôte. La raison de ce silence tenait au compromis qu'avait accepté de faire Jason, vis-à-vis de son alter égo infernal : l'espace de quelques jours, le druide mettrait de côté ses responsabilités de soutien et de guide du vieux peuple, pour mettre ses compétences aux services des objectifs du général démon rimailleur. Une manière civilisée d'assainir les relations entre les deux êtres qui coexistaient dans un même corps de trentenaire britannique, et qui eut le surprenant avantage d'amener l'anglais de Sheffield sur les plages ultra-médiatisées de la Floride.

Still... Il n'en reste pas moins que nous n'aurons sans doute pas trop l'occasion de bronzer. Relativisa l'anglo-saxon alors qu'il descendait sur l'interminable plage donnant sur la façade Atlantique de l'Amérique, lunettes de soleil sur les yeux, une chemise légère sur le dos et un pantalon aux jambes.

Contrairement aux très nombreuses personnes qui profitaient de la chaleur, du soleil et des vagues, Jason n'évoluait ni torse nu, ni en short sur Miami beach (une décision qu'il regrettait déjà, même si le sortilège de rafraîchissement dont il s'était paré lui évitai d'exhiber de larges auréoles au vu de tous). Sa présence dans une région au climat si éloigné de la morne Nouvelle-Angleterre aux pluies incessantes et au mercure rarement élevé portait, hélas, un nom de sinistre renommé. L'Enfer, en plus de ne pas être pavé de bonnes intentions, fourmillait de guerres intestines entretenant le climat nauséabond qui y périclitait. De vieilles rancunes tenaces existaient entre les démons, et Etrigan ne faisait pas exception. Le général infernal nourrissait à l'égard de Néron une rancœur que les millénaires n'avaient su atténuer ; encore aujourd'hui, l'entité maléfique cohabitant avec Jason Blood n'aspirait qu'à se venger de cet ancien ennemi. Le fait que Néron soit l'un des plus puissants seigneurs des Enfers ne dissuadait pas les efforts d'Etrigan, lequel ne ressentait de toute façon pas la Peur. Son hôte, lui, considérait qu'il pouvait porter quelques coups à l'emprise qu'avait Néron sur certains mortels sans pour autant devenir une nuisance suffisante pour se mettre à dos un redoutable adversaire.


Au pire... J'appellerai la cavalerie en renfort. J'en connais qui ne refuseraient pas de se frotter à un grand nom du royaume des Enfers. Tenta de se rassurer le mortel, qui ne se savait vraiment pas de taille face à un poids-lourds des cercles infernaux.

Tes mots vont au vent sur le sable chaud, piètre indigent craignant l'échafaud.  Décréta Etrigan, rapidement lassé des états d'âme de son vaisseau mortel.

La trace que le limier infernal avait remontée conduisit Jason vers une femme, allongée un peu à l'écart des estivants. Loin de se fier aux apparences (qu'il savait trompeuses) le druide ne s'attarda pas vraiment sur la plastique de la blonde vêtue de bleu, cherchant plutôt à trouver de quelle manière aborder la mortelle qui avait en elle la marque de Néron. Etrigan, égal à lui-même, envisagea de mettre à mort la personne concernée d'un coup de griffe aux carotides, prouvant une fois encore qu'il ne pouvait être laissée longtemps la bride au cou. Aborder quiconque frayant avec les Enfers en plein lieu public fréquenté représentait un risque élevé de causer des victimes et des dommages collatéraux ; le trentenaire châtain s'y serait refusé, s'il n'avait pas senti son alter égo si impatient d'en finir. Jamais Etrigan n'accepterait d'attendre que le druide se renseigne sur la femme blonde via divers sorts, ou au prix de journées entières de filature.


Ce qui ne me laisse pas trop d'autres choix que l'approche old school : sonder cette disciple de Néron pour déterminer grossièrement son profil, puis déterminer si elle mérite un coup de main, ou si elle représente une menace trop sérieuse. Résolut bon gré, mal gré, le britannique, qui ne portait pas les approches frontales dans son cœur.

Doucement, l'héritier de la lignée des Blood réduisit la distance le séparant de sa future interlocutrice, préparant à l'improviste ce qui allait lui tenir lieu de discours pour meubler le temps nécessaire à la personnalité de cette femme de se révéler. Sans vraiment le vouloir, il amena son ombre sur le visage de cette dernière, dont la réaction ne se fit pas attendre. D'instinct, Jason sauta sur cette occasion de jouer la victime, alimentant simplement la discussion de récriminations faites pour entretenir le climat de tension.


Ah ! The famous "american charm"... Je devine que vous êtes tout aussi charmante avec quiconque ose bloquer "votre" soleil, miss. Démarra l'anglais, en appuyant sur les intonations snobs de son accent, décochant un sourire hypocrite à l 'américaine. Vous autres, américains... Le monde tourne autour de vous car il vous appartient, donc vous pouvez vous permettre de sauter à la gorge de n'importe qui, right ? Et bien évidemment, votre premier réflexe est de penser qu'un homme s'approchant de vous veut vous "embêter"... Ha ha ha... Ricana franchement le guide touristique pour dissimuler le fait qui réfléchissait toujours à comment faire durer la conversation. Unbelievable... Miami doit faire ressortir tous ces clichés. Enfin... M'autorisez-vous à vous faire perdre votre temps encore quelques minutes, ou me suis-je d'ores et déjà rendu insupportable à vos superbes yeux ? S'enquit avec une politesse dégoulinante l'européen, en prononçant l'adjectif sur un ton de dérision.

_________________
Gone, gone the form of Man !
Arise the Demon, Etrigan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t140-jason-blood http://legendsofdc.creationforum.net/t161-jason-blood-druid-path-through-dark-days#1282 http://legendsofdc.creationforum.net/t162-jason-blood-alone-i-am-doomed#1284
avatar
KILLER FROST ♔ ICE QUEEN
Messages : 25 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 200
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Lun 12 Juin - 0:29



Louise Lincoln
Killer Frost


J’étais venu à Miami pour me détendre et réfléchir à ce que je souhaitais faire par la suite. Un braquage ? Trop simple ou bien décimer des personnes aux hasards dans les boîtes de nuits…. Non trop ennuyant et la musique serait très chiante au bout d’un moment. Et embrasser des bourrées cela ne m’intéressait pas. Non il me fallait quelque chose d’intéressant à faire et de motivant. C’était pendant ma réflexion qu’un homme débarqua et me bloqua l’accès au soleil. Non mais pour qui il se prenait celui là ? Je me retenais de ne pas le tuer directement. Il avait de la chance que j’étais entrain de penser à faire un minimum profil bas.

Je commençais à lui demander ce qu’il me souhaitait. Puis il parti dans une tirade sur le fait que j’avais mal réagis au fait que je l’avais rejeté aussi rapidement. Il parlait de mon charme Américain. A l’entendre on le croirait tout droit sortie d’une vieille émission anglaise. Franchement il n’avait rien trouvé de mieux pour m’aborder celui là ? D’ailleurs il se moqua ouvertement de ma manière de réagir. Oh celui là je compte bien le rendre totalement givré. Et dès qu’il le sera je le briserais en milliers de petits morceaux. Finalement il me demanda s’il pouvait me faire perdre mon temps quelques minutes après avoir expliqué que Miami avait fait ressortir mon côté stéréotype américain. Et bien celui là je comptais facilement me le faire. Souriante je commençais à dire :

- Je suis sincèrement désolé mais j’ai croisé la dernière fois une bande de jeunes trouble-fête qui n’ont cessés de me harceler pendant je ne sais combien de temps. Alors rencontrer un homme de votre trempe qui n’a pas peur de parler aux femmes, je me sens toute offensée de vous avoir mal parlé. Alors je ne peux dire non à votre requête de me faire perdre mon temps. Surtout que j’imagine qu’avec vous il ne sera pas perdu. D’ailleurs si vous pouviez me mettre de la crème solaire s’il vous plaît mon cher monsieur.......

La crème solaire se situait non loin de mon transat et je lui montrais l’endroit du doigt. Et bien entendu elle n’était pas à moi. Je l’avais volé il y a plusieurs jours à une femme. Pendant qu’il décidait de me la mettre ou non et qu’il regardait où elle se situait, je décidais de jouer un minimum avec lui. Je retirais mon haut de maillot de bain et attendais qu’il tourne la tête vers moi. Souriante je lui faisais un clin d’oeil et me mettait sur le dos en attendant qu’il me mette la crème ou non. J’avais suffisamment de contrôle pour ne pas faire ressentir le froid de ma peau et je pouvais aspirer petit à petit sa chaleur. Je prenais de nouveau la parole :

- Alors pourquoi de toutes les filles sur la plage vous êtes venus me trouver moi ? Je pensais pas que quelqu’un me remarquerait entre toutes ces beautés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1067-killer-frost-ice-queen http://legendsofdc.creationforum.net/t1073-mes-rp-de-glaces#13716 http://legendsofdc.creationforum.net/t1075-les-liens-glacant-de-killer-frost#13718
avatar
ADMIN ♔ HOST OF A DEMON
Messages : 360 Age du joueur : 26 Crédits : Thundered Batarangs : 400
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Mer 14 Juin - 13:48

N'étant pas aussi doué qu'il le souhaiterait pour démêler le mensonge de la vérité, Jason préféra croire les déclarations de son interlocutrice, plutôt que de mettre sa parole en doute. L'essentiel demeurait : il se savait face à une personne ayant été en contact avec un seigneur infernal, et qui en avait retiré un bénéfice personnel. Si l'enquêteur freelance tenait toutefois compte des faits énoncés par jeune femme, sa réaction très épidermique à son approche trouvait une explication très cohérente... Ce qui signifiait qu'en poussant un peu son numéro de britannique pédant, il avait de bonnes chances de jouer sur les nerfs déjà à vif de la demoiselle marquée par sa prise de contact avec un démon . Or, avant qu'il ait pu revenir à la charge, la blonde en tenue de plage délaissa son attitude hostile en un battement de cils pour se muer en charmante américaine très ouverte aux nouvelles rencontres.

Elle passe au charme, sans doute pour prendre le contrôle de la situation. Cette femme sait que son apparence est un outil capable d'amadouer les hommes... Et comme toutes celles qui ont reçu un don surnaturel, elle adore exploiter son influence sur les autres. Nota mentalement le magicien bienveillant, sans que cette remarque puisse véritablement lui être utile.

L'ivresse du pouvoir aisément acquis donnait généralement ce sentiment désinhibant de supériorité au bénéficiaire, quel que soit la nature du cadeau (empoisonné) reçu ; à l'observer, Jason n'aurait su dire quelle faveur avait reçu cette femme de Néron. Une seconde jeunesse ? La télékinésie ? La guérison d'un cancer ? La précognition ? Une beauté envoûtante ? La liste s'allongeait au gré de la créativité du "bienfaiteur".


Hard to tell... Ce serait encore difficile à déterminer, mais j'écarterais tout pouvoir de fascination. Considéra posément le britannique, qui avait déjà subi les effets de pouvoirs similaires lors de ses rencontres avec des créatures féériques.

Jason ne se sentait en effet pas irrésistiblement attiré par l'américaine, incapable de lui refuser quoi que ce soit. Lorsque l'intéressée, certes très belle et accommodante, lui proposa négligemment d'étaler de la crème solaire sur sa peau, le druide constata avec soulagement qu'il n'obtempéra pas derechef, et que ses muscles lui obéissaient toujours. Son tempérament de gentleman prit néanmoins ombrage de la certitude qu'avait son interlocutrice ; malgré la tournure polie de sa demande, Jason crut noter dans sa requête les intonations d'un ordre, telles une mélodie discrète, mais familière. La jeune et jolie femme blonde s'attendait à le voir accepter immédiatement de l'aider à se couvrir de crème solaire, si cela lui permettait de promener ses mains sur un corps féminin – réaction que devait susciter sa demande neuf fois sur dix, à Miami. Incertain quant au pied sur lequel danser, le trentenaire se reposa sur un sourire poli signifiant tout et rien, profitant des verres teintés de ses lunettes pour dissimuler le léger embarras qui animait son regard.


Well... Fit-il, d'une voix traînante, la bouche entrebaîllée, en réfléchissant à quelle suite donner à ce rebondissement de la conversation.

Je pourrais lancer un sort de divination mineur sur la crème solaire... Profitez du fait d'entrer en contact avec cette femme pour révéler de quelle nature est le don démoniaque qu'elle a reçu de Néron... Imagina subitement le druide, en considérant le tube sous un nouveau jour, avant de revenir à la femme en maillot de bain... Et de se figer, la bouche ouverte un peu plus grand.

La poitrine à nue, son haut dégrafé et délaissé, la victime de harcèlement lui décocha un clin d’œil joliment provocateur, bien consciente de son effet, avant de s'allonger voluptueusement, le buste tourné vers le ciel d'azur. Maladroitement, Jason plissa des lèvres, appréciant de bénéficier d'un rafraîchissement magique permanent, qui l'aida à conserver une posture neutre - sa bouche, toutefois, était devenue sèche en un instant (un possible effet du climat de la Floride). Mentalement, il compléta ses observations précédentes en considérant que cette femme avait un penchant évident (récent, peut-être) pour la séduction agressive, qui confirmait le cas de la folie des grandeurs. Très à son aise, la demoiselle continua la conversation d'un ton faussement badin, sans paraître attendre qu'on lui passe de la crème solaire. Jason considéra qu'il ne pouvait laisser passer sa chance, et prit docilement la direction qu'on attendait de lui, en improvisant au passage une justification à sa venue.


Au contraire, miss, vous sortez fortement du lot. Rares sont les femmes telles que vous à oser s'exposer au soleil de Floride. Avec un peau comme la votre, vous avez toutes les chances de développer un cancer... Prit plaisir à répliquer le trentenaire britannique, en devinant que la fausse modestie de son interlocutrice attendait plutôt une forme ou une autre de compliment sur son physique. ... Mais vous m'avez pris de vitesse, have you not ? Souligna à voix haute l'anglais, en s'emparant nonchalamment de la crème solaire. Je serais un dermatologue bien hypocrite, si je refusais par pudeur de vous remettre de la crème, miss. Admit le prétendu médecin, en adoptant un timbre détaché de praticien tout en versant de la crème dans sa paume.

Lancer un sortilège d'identification sur une pommade ou un corps gras ne posait aucun problème au mage ; en revanche, psalmodier une incantation en Gaélique devant sa cible risquait de ne pas passer inaperçu. Il infusa donc simplement de l'énergie dans la crème (une procédure silencieuse, qui ne nécessitait pas la moindre incantation), ce qui lui permettrait dans un second temps de déclencher un sortilège d'identification (l'incantation nécessaire serait alors réduite au strict minimum : un mot suffirait pour obtenir l'effet escompté).


De loin, je vous avais prise pour une de mes compatriotes... if you don't mind me saying so. Glissa poliment Jason, en commençant timidement à étaler la crème sur l'abdomen de la plaisancière, le plus loin possible de son sternum. Votre teint est typique des britanniques : très pauvre en mélanine, susceptible de déclencher des coups de soleil à la moindre exposition... Étonnamment, le druide crut sentir son sortilège de rafraîchissement s'intensifier... Il avait de moins en moins chaud, mais n'y prêta pas attention. Pour ne pas trop penser à ce que ses mains faisaient, il s'efforça de se focaliser sur sa comédie du médecin engagé dans la prévention du cancer de la peau. D'ordinaire, je ne me serais pas permis de vous déranger, miss. Je ne suis pas du genre à...

En plein soleil, à Miami, le guide touristique se sentit soudain frissonner. Un juron lui échappa, suivit d'un mot bref, lâché dans la précipitation.

Bloody hell! Fhuasgladh ! Articula le magicien, en écartant ses mains du corps de l'américaine, tandis que la crème présente dessinait un mot en caractères blancs sur l'épiderme exposé.

Fuar. " Froid ". Lut Jason, en traduisant le mot gaélique apparu, avant de braquer un regard assombri sur l'intéressée, ses poings fermés et la mâchoire crispée.

_________________
Gone, gone the form of Man !
Arise the Demon, Etrigan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t140-jason-blood http://legendsofdc.creationforum.net/t161-jason-blood-druid-path-through-dark-days#1282 http://legendsofdc.creationforum.net/t162-jason-blood-alone-i-am-doomed#1284
avatar
KILLER FROST ♔ ICE QUEEN
Messages : 25 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 200
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Mer 14 Juin - 23:00



Louise Lincoln
Killer Frost


Il s’était arrêté en plein début de sa phrase en me voyant et d’ailleurs il en resta bouche bée. J’aimais beaucoup faire ce genre d’effet sur les hommes, ainsi que les femmes mais c’étaient beaucoup plus dure. Un homme était rapidement à vos pieds si vous lui montriez qu’un minimum de votre corps. Généralement il pensait que le tour était joué si vous êtes quasiment dénudé devant eux. Qu’est-ce qu’ils se trompaient énormément les hommes. Je m’allongeais sur le dos et d’une manière assez osé afin de le mettre suffisamment mal à l’aise. Je commençais à lui demander ce qu’il faisait ici et pourquoi il était venu à moi. J’avais envie de jouer avec lui et d’aspirer petit à petit sa chaleur pour lui faire comprendre qu’il ne fallait pas m’embêter.

L’anglais s’expliqua en me disant que j’étais facilement distincte suite à ma couleur de peau blanchâtre. D’ailleurs il me disait que je pouvais mourir d’un cancer suite à ma peau. Je pouffais légèrement comme toute femme qui rigolerait à une petite blague. C’était tellement une technique pourrit que je ne pouvais penser sérieusement s’il était vraiment entrain de me draguer ou non. Finalement il commença à se présenter comme un dermatologue et il accepta de me mettre de la crème. Je souriais et n’ajoutais rien. Je le laissais faire son petit baratin et ne répondais point quand il me compara à une anglaise. Il était vraie que ma peau, tant bien même que je retiens la chaleur pour ne pas paraître froide restait blanche. Mes cheveux reprenaient quand je le voulais une couleur blonde, mais ma peau ne redevenait que très pâle. Ce n’était pas tous les jours simples de se cacher mais allons bon. Après sa petite phrase sur l’origine scientifique de ma peau blanche je lui prenais la main pour l’amener vers mon sternum avant de lui dire :

- Il ne faut pas oublier tous les endroits docteur. Sinon je pourrais en mourir.

Il continua à parler du fait qu’il ne m’aurait pas abordé d’habitude. Je souriais avant qu’il ne se retire subitement. Ainsi donc il avait commencé à ressentir le froid. Sa chaleur avait quelque chose d’intéressant et d’amusant à absorber. J’avais l’impression que ce n’était qu’un petit brasier de rien, mais en réalité je sentais une autre source de chaleur beaucoup plus forte et appétissante derrière tout cela. Qui était-il réellement ? Finalement il commença à parler à voix haute en prononçant deux mots. Le premier je ne comprenais pas et finalement il disait froid. Son attitude avait changé et il semblait être en colère. Pourquoi il avait dit le mot froid. Je me redressais légèrement l’air interrogative et incompréhensive et je remarquais que la crème solaire formait une sorte de mot. Le mot qu’il avait dis. Cela me faisait penser à Néron quand il avait incanté un sortilège afin de me donner cet augmentation de pouvoir. Je me recouvrais et retirais rapidement ce qu’il y avait sur moi l’air effrayée. Je regardais le dermatologue avant de dire :

- Que…. Que m’avez vous fait….. Pourquoi ce mot bizarre était sur moi ? Qui êtes vous ? Est-ce… est-ce… lui qui vous envoie ? Pitié… je…. je ferais n’importe quoi mais surtout ne m’emmenez pas à lui….

Je jouais la demoiselle effrayée, et s’il comprenait de quoi je voulais parler au moins je saurais un peu plus sur lui. La magie était quelque chose que je ne connaissais qu’un minimum, mais j’avais vu Néron en action ainsi que plusieurs de ses comparses ou sujets et je savais à peu près ce à quoi cela ressemblait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1067-killer-frost-ice-queen http://legendsofdc.creationforum.net/t1073-mes-rp-de-glaces#13716 http://legendsofdc.creationforum.net/t1075-les-liens-glacant-de-killer-frost#13718
avatar
ADMIN ♔ HOST OF A DEMON
Messages : 360 Age du joueur : 26 Crédits : Thundered Batarangs : 400
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Dim 18 Juin - 0:12

Le nouveau changement de ton de la jeune femme prit Jason au dépourvu ; au triple galop, son naturel d'homme dévoué au cœur sensible refit surface derrière sa posture inquisitrice. Reculant d'un pas, le druide anglais écarquilla les yeux, avant de lever ses mains blanchies par la crème solaire, pour tenter d'apaiser l'émotive blonde.

Hola ! Calm down, miss! Je ne suis pas venu pour vous emmener à qui que ce soit, et surtout pas à celui auquel vous pensez, okay? Affirma le britannique, en fixant intensément ses iris bleues pour lui laisser voir qu'il ne la trompait pas... Et aussi pour éviter de regarder plus bas.

Un petit mensonge, et ta résolution s'envole ? Ce doit être un songe... Ta naïveté me désole !  Grinça Etrigan, dans l'esprit de son hôte.

Je n'écouterais pas l'avis d'un démon sur l'honnêteté des mortels ! You, Etrigan, are not one to talk about such things ! Je laisserais plus facilement un paranoïaque me parler de confiance que de suivre les conseils d'un être de ta nature sur la véracité de mes interlocuteurs. C'est bien simple : pour toi, Etrigan, nous mentons tous !  Lui rétorqua immédiatement Jason, l'échange mental se déroulant à la vitesse des pensées.

De sa main gauche, le prétendu dermatologue fit écran entre lui et la poitrine de la femme dont le teint lui interdisait de bronzer. Grimaçant un sourire, il demanda, en jetant des coups d'œil à gauche et à droite :


Now, could you...  Mimant de la main droite le geste, il reprit : Pourriez-vous remettre votre haut, maintenant que vous êtes protégée ? Je ne fais pas dans la chirurgie mammaire...  Prétexta le druide en se risquant à faire une plaisanterie médicale pour justifier son envie de discuter avec une femme décemment vêtue.

Paradoxalement, après avoir lancé un sort sur son interlocutrice, le mage celte aurait toutes les peines du monde à rester crédible, en continuant de prétendre être praticien. Dans le but de ramener les échanges sur un terrain qu'il maîtrisait mieux, le britannique passa de nouveau à l'offensive, se frottant les mains grasses pour en dissiper la crème solaire.


As for your previous questions... Pour vous répondre, je suis quelqu'un à qui il ne vaut mieux pas mentir.  Lâcha-t-il un peu crânement, en se réfugiant derrière des répliques dignes de séries télévisées.  This.  Poursuivit l'européen, en pointant le mot qui s'était révélé sur l'abdomen de l'américaine.  Ceci est apparu sur votre corps parce que j'ai cherché à savoir ce qui se cachait en vous, depuis ce fameux jour...

Tout en baissant d'un ton, Jason s'accroupit pour se mettre au niveau de la blonde marquée par son contact avec Néron.

Look... Je n'en ai pas après vous. Pour ce que j'en sais, vous n'êtes qu'une femme un peu trop curieuse, un peu trop avide, qui s'est laissée séduire par un individu excellant dans cet type d'exercice.  Murmura rapidement l'hôte d'Etrigan. Aidez-moi, répondez à mes questions sincèrement, et je pourrais être en mesure de vous aider, à mon tour. Je me doute qu'à présent, vous regrettez votre curiosité, à en jugez par la manière dont vous avez paniqué... Et si je vous disais que je peux faire en sorte que ces inquiétudes n'aient plus lieu d'être ?  Proposa doucement le confrère de Constantine, qui maîtrisait assez bien les arcanes de la démonologie pour préserver une mortelle d'être approchée une nouvelle fois par un démon.  What do you say, miss? Intéressée ?  Demanda le trentenaire en souriant gentiment à la jeune femme, en lui tendant – par habitude – la main.

Lorsque tu m'invoqueras, honteux et ridiculisé, j'exigerai de toi les aveux de ton imbécillité.  Avertit le général démoniaque dans les seules pensées de son hôte, l'air sûr de sa prophétie.

_________________
Gone, gone the form of Man !
Arise the Demon, Etrigan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t140-jason-blood http://legendsofdc.creationforum.net/t161-jason-blood-druid-path-through-dark-days#1282 http://legendsofdc.creationforum.net/t162-jason-blood-alone-i-am-doomed#1284
avatar
KILLER FROST ♔ ICE QUEEN
Messages : 25 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 200
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Dim 18 Juin - 22:57



Louise Lincoln
Killer Frost


Il semblait croire sérieusement que j’étais une jeune femme effrayée qui ne pensait qu’à fuir le démon qui la poursuivait. Il était mignon, peut-être je le garderais pour jouer un peu ou alors je le tue lentement. Après tout pourquoi ne pas s’amuser encore avec lui. Je suis curieuse de ce qu’il risque de faire. Je le laissais me parler alors qu’il m’expliquait qu’il n’était pas là pour m’emmener avec lui. Il termina par me demander de remettre mon haut et d’un air tremblant j’acquiesçais en le mettant. Alors mon petit anglais qu’es-tu réellement ? J’ai hâte d’en savoir davantage alors ne me déçois pas sinon tu finiras rapidement gêlé.

Il commença à me dire que ce n’était pas le genre de personne à qui il fallait mentir. Intérieurement je riais, si il savait que je jouais la comédie depuis le début, le pauvre je le plaindrais presque si j’avais le temps, mais malheureusement je ne l’ai pas, enfin si je l’ai mais j’ai pas envie de le plaindre. Voilà ce qu’il en coûte de venir m’emmerder en plein bronzage. Il m’expliqua ce que le message sur mon corps qui était apparu signifié et qu’il était en chasse de la personne qui m’avait fait cela. D’ailleurs il me proposa de me protéger des démons si je faisais en sorte de lui répondre. Une idée germa dans ma tête alors que je commençais à lui répondre en hochant lentement la tête. Je tendais la main vers la sienne et au contact j’absorbais une petite partie de sa chaleur avant de me raviser et la retirer rapidement d’un air effrayée. Je commençais à dire :

- Excusez-moi ! Je ne voulais pas vous donner du froid c’est accidentel. C’est…. c’est…. tout est de sa faute…. elle a décidé pour moi comme toujours…. je n’ai aucun contrôle par…. elle voulait davantage de pouvoir…. de froid…. elle ne se satisfera jamais….. elle en veut toujours plus…. c’est pour ça qu’elle l’a…. ah…. Non…… Je…. Je…..

Jouant la comédie à la perfection je commençais à me tenir la tête comme si quelqu’un voulait me faire perdre le contrôle et prendre ma place. Mes cheveux devenaient de plus en plus bleutée tandis que ma peau blanchissait d’avantage. Je lâchais la chaleur pour me retrouver en moi même Killer Frost. Mon air et mon assurance avait changé, on pouvait clairement croire à un dédoublement de personnalité. Je souriais d’un air provocateur avant de dire :

- Oh…. j’ai droit à un beau mec on dirait. J’ose espérer que tu es quelqu’un qui sait y faire car sinon je vais vite m’ennuyer avec toi. C’est quoi ton nom mon beau ? Je suis désolée pour ce qu’elle t’a dit. Tu sais on ne sait jamais comment contrôler ses pulsions n’est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1067-killer-frost-ice-queen http://legendsofdc.creationforum.net/t1073-mes-rp-de-glaces#13716 http://legendsofdc.creationforum.net/t1075-les-liens-glacant-de-killer-frost#13718
avatar
ADMIN ♔ HOST OF A DEMON
Messages : 360 Age du joueur : 26 Crédits : Thundered Batarangs : 400
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Mar 20 Juin - 23:56

Rassuré par l'expression coopérative de son interlocutrice, le britannique n'en grimaça pas moins lorsque, en au contact de l'américaine, il sentit la chaleur quitter sa paume. Par réflexe, le druide retira sa main en même temps que la blonde, qui se confondit en excuses. Possédé lui-même par un démon, Jason comprit sans doute plus vite qu'un autre dans quelle difficile situation se trouvait la jeune femme en train de subir le diktat de l'entité démoniaque avec laquelle elle partageait son corps. Trop tardivement, il tenta de l'encourager à lutter, en se rapprochant au maximum de la damnée, sans toutefois la toucher.

No no no... N'abandonnez pas ! Fight it! Vous êtes plus forte qu'elle ! Lui répéta-t-il, en constatant avec dépit que l'apparence physique de la jeune femme changeait.

Immédiatement, le trentenaire vérifia que personne, sur la plage, ne faisait attention à cette métamorphose. Miami ne figurait pas aux premiers rangs des villes connaissant le plus d'activité surnaturelle, méta-humaine ou alienne... Le spectacle d'une demoiselle tournant au bleu glacé pouvait déclencher un mouvement de panique, ou pire : l'arrivée de la police de Floride, très peu équipée pour gérer les cas de possession. Bizarrement, l'hôte d'Etrigan ne s'attendait pas à ce que l'être infernal à qui il avait à faire accepte gentiment de reprendre une apparence normale, s'il le lui demandait. Les poings serrés, il affronta le regard de moins en moins humain de la chose (probablement une sbire de Néron, ou l'une de ses alliées) qui avait pris possession de la mortelle.


Je ne pipe mot, mais n'en pense pas moins : ce dont elle a besoin, c'est surtout d'un sot !  Se permit de préciser le fils de Belial en aparté à son alter-égo humain, alors que ce dernier reculait, maintenant qu'une toute autre personne était aux commandes.

L'anglais éprouva nettement moins de mal à ignorer le tempérament séducteur de la créature à qui il s'adressait désormais, sachant qu'elle venait des enfers. Dédaignant son sourire, dévisageant le joli visage derrière lequel était tapie une infâme monstruosité, il fit jouer ses doigts, se tenant prêt à invoquer la magie.


I know better than to tell my name to a spawn of Hell... Je ne donnerais mon nom lorsque tu m'auras donné le tien, démon. Dans le cas contraire, Bi falbh, deomhan! Lui lança le druide, qui termina sa réponse par une formule de bannissement trop générique pour avoir la moindre efficacité.

Malheureusement, sans le nom du démon, toute tentative pour chasser celui-ci de son possédé n'aboutirait pas (le druide devina qu'il n'obtiendrait donc pas ce qu'il avait demandé : un démon ne donnait jamais son nom). Mentalement, il considéra ses options. Appeler Etrigan au beau milieu d'une plage fréquentée de Miami représentait d'énormes risques, de ceux que Jason ne comptait pas prendre. Hélas, s'il ne parvenait pas à identifier quel était le démon avec lequel Néron avait empoisonné le corps de la jeune femme, le britannique se savait relativement démuni pour exorciser l'esprit hors de son réceptacle terrestre. Or, s'il ne faisait rien, la créature infernale menacerait des innocents par dizaines. Comme le lui avait signalé son hôte, " elle en veut toujours plus "...


Voyons... Un démon du froid, avec un appétit insatiable pour la chaleur...  Le silence inhabituel de son démon intérieur, qui aurait été susceptible de l'aider à répondre à la question, le fit s'agacer.  Any time, Etrigan! Sens-toi libre de participer à ta guise, démon !  Pesta en pensées le guide touristique, pour ne recevoir qu'un ricanement méprisant pour sa peine.

Il va de soi, I guess,  que je ne te laisserais pas faire de mal à quiconque sur cette plage.  Avertit Jason pendant qu'il réfléchissait, levant une main menaçante comme pour retenir à distance la damnée.  Je pourrais te demander de quitter ce corps immédiatement, mais je sais d'expérience que les démons ne sont pas de ceux avec qui il est valable de négocier. Votre parole ne vaut rien, et vous considérez pour la plupart les compromis comme une perte de temps. Écarta le mage, en pressentant qu'il aurait bientôt besoin d'un sortilège le protégeant contre les méfaits du froid.

_________________
Gone, gone the form of Man !
Arise the Demon, Etrigan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t140-jason-blood http://legendsofdc.creationforum.net/t161-jason-blood-druid-path-through-dark-days#1282 http://legendsofdc.creationforum.net/t162-jason-blood-alone-i-am-doomed#1284
avatar
KILLER FROST ♔ ICE QUEEN
Messages : 25 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 200
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Mer 21 Juin - 11:30



Louise Lincoln
Killer Frost


La personne en face de moi était proche très proche, je pouvais aisément l’attraper et lui déposer un baiser mortel, mais j’avais encore envie de m’amuser. L’entendre m’encourager à lutter c’était si…. pitoyable. Je n’aurais jamais cru qu’il serait tomber si aisément dans le panneau. J’aurais pu faire actrice de cinéma comme carrière plutôt que scientifique. Ma pauvre petite proie ne pouvait rien faire alors que j’étais entrain de retrouver ma vraie apparence. Ma couleur de peau était bleuté et mes cheveux également. Je sentais que cette petite partie promettait d’être intéressante. Je commençais à la jouer séductrice mais il ignora totalement mes avances et commença à me dire qu’il ne donnerait pas son nom à un démon de l’enfer. Il termina par une phrase que je ne comprenais pas, mais il n’y avait aucun effet. J’haussais un sourcil avant de dire :

- Sérieusement ? C’est tout ce que tu sais faire ?

Je ricanais légèrement parce que je m’attendais à bien mieux venant de lui. Mais ce qu’il me disait par la suite me faisait encore plus rire. Me demander de quitter ce corps ? Non mais il se croyait où ? Dans une sorte de possession démoniaque ? Je riais encore plus. Cela faisait longtemps que je n’avais pas rigolé de la sorte. Voyant qu’il me prenait pour un démon je me disais que cela est totalement débile. Je me redressais et commençais à m’habiller de ma combinaison bleu avec sa fourrure blanche avant de mettre mes talons et en touchant le sol je créais une petite couche de glace au sol autour de nous avant de lui dire, toujours motivée à jouer mon rôle de double personnalité :

- Tu me prends pour un démon que c’est mignon mon petit. Mais en réalité, je ne suis qu’une humaine. Celle à qui tu as parlé s’appelle Louise, une gentille fille, un peu trop ignare sur les bords, mais bon on ne peut lui reprocher cela. Quand à moi je suis connu sous le nom de Killer Frost. Nous sommes…. comment vous appelez ça déjà les docteurs…. ah oui, nous avons une double personnalité. Pauvre petit homme qui pensait avoir à faire à une démone. Mais je vais te donner quelque chose pour la peine que tu as eu à me trouver.

Je décidais de me redresser et d’un coup je lui balançais un bloc de glace en pleine figure pour le faire reculer de plusieurs mètres. Puis finalement je décidais de déclencher un petit mouvement de panique en décidant d’agrandir ma zone de froid à toute la place. Le cercle de glace s’étend sur de nombreux mètres et chaque personnes qu’il touche me fait absorber leur chaleur entièrement les transformants en statue de glace. D’un point de vue extérieur on pourrait croire que le cercle transforme les gens en glace, et comme je le sentais c’était la panique à bord. Je rigolais. Cela faisait du bien de reprendre du service.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t1067-killer-frost-ice-queen http://legendsofdc.creationforum.net/t1073-mes-rp-de-glaces#13716 http://legendsofdc.creationforum.net/t1075-les-liens-glacant-de-killer-frost#13718
avatar
ADMIN ♔ HOST OF A DEMON
Messages : 360 Age du joueur : 26 Crédits : Thundered Batarangs : 400
MessageSujet: Re: Evil Meeting feat Jason Blood   Jeu 22 Juin - 22:14

Elle me sied dûment, cette mutine de givre ; je me demande si tu pourras lui survivre...  Soliloqua le démon intérieur du druide, qui appréciait clairement le tempérament indécent de la glaciale créature, et doutait des chances de son hôte d'en réchapper vivant.

Appreciated, as always. Que ferais-je donc sans tes précieuses saillies, chère âme sœur ? Pensa en retour avec une évidente ironie l'intéressé, qui écoutait avec une incrédulité croissante la dangereuse femme balayer ses théories.

Jason ne prenait plus pour argent comptant les affirmations des créatures malfaisantes depuis longtemps. Toutefois, l'assurance imperturbable (bien qu'arrogante) qui se lisait sur le visage de la frigorifique américaine jeta le doute, dans l'esprit du guide touristique... En parallèle, cette dernière s'était rhabillé, comme si elle se préparait à l'action, refroidissant au passage ses environs sur un petit diamètre qui laissait présager une possible expansion. Profitant du calme avant la tempête qui couvait entre son interlocutrice et lui, le druide nota mentalement tout ce qui lui paraissait utile sur les pouvoirs de la mortelle contactée par Néron, gardant les mains prêtes à lancer un sortilège. Jason, néanmoins, ne put s'empêcher de s'assurer qu'aucun innocent ne menaçai de s'approcher de leur position, sur la plage ; son bref relâchement faillit lui coûter extrêmement cher, puisqu'il ne détecta pas assez vite la note de menace qui planait dans la dernière phrase de Killer Frost.


Attention à ta tête !

Poussé par l'avertissement d'Etrigan, l'anglais esquiva de peu le bloc de glace qui visait précédemment son crâne, trébuchant et culbutant dans le sable pour se retrouver à quatre pattes sur la plage, le cœur battant la chamade et le souffle court.

Fuck! Fuck this damn woman! Ce truc m'aurait arraché la tête ! Lords of Heaven and Hell ! Elle a failli me tuer !  Réalisa le trentenaire, alors même que l'autre personnalité de Louise lâchait la bride à ses pouvoirs, transformant la plage de sable fin en une patinoire contre-nature sur laquelle les estivants de Miami devenaient de force des statues de glace décoratrices.

Beau glaçon, soyons honnêtes... Se permit de saluer l'être infernal, en parlant du grêlon monstrueux qui était passé à quelques centimètres du visage de son réceptacle.

That is enough! Tu as gagné, démon ; l'Imbécile sot que je suis te laisse toute latitude pour gérer cette sbire de ton rival !  S'emporta le mortel, poussé à bout par l'indolence avec laquelle Killer Frost avait tenté de le tuer, et son intention manifeste de nuire au plus grand nombre..

Des deux maux, il opta pour le moindre, récitant sans même se relever, le regard férocement planté sur sa cible :


Devant le démon, l'homme s'efface ; Ô Etrigan, à toi la place !

Preuve de son impatience : le général rimailleur ne fit pas durer la métamorphose. Une fois n'était pas coutume, le corps de son hôte passa quasiment en un battement d'ailes de sa silhouette humaine à un profil plus simiesque. Une explosion sphérique de flammes fit office de rideau masquant la transition physique ; juste après cet effet pyrotechnique, Jason Blood ressemblait à un possédé enragé, aux griffes et crocs acérés, dont les iris rouge s'attardaient avec gourmandise sur la pâle schizophrène. Vitrifié par l'onde de chaleur, le sable entourant Etrigan investi dans un corps mortel scintillait à la lumière, pareil à de la glace, mais brûlant au toucher.

Une détonation semblable à celle produite par Superman claqua dans l'air, lorsque le fils de Belial fusa sur Killer Frost pour la saisir à la gorge. Un sifflement bestial, bruyant et empestant le soufre, filtra d'au-travers des mâchoires de l'humanoïde possédant une force surhumaine ; le contact de la peau de la femme rappelait celui d'une barre de métal restée sur la banquise, en vingt fois plus désagréable. Sans perdre de temps, Etrigan pivota sur son bassin, rejetant de toute sa puissance sa prise dans les airs, selon une trajectoire en cloche qui devait l'envoyer dans l'eau.


Well done! Quoi qu'elle soit, possédée ou non, cette Killer Frost refroidit ce qu'elle touche. Dans l'océan, elle ne pourra givrer que de l'eau de mer, et si elle commet cette erreur, elle s'emprisonnera elle-même dans un bloc de glace.  Approuva le druide, désormais plus spectateur qu'acteur de l'action.

Peu m'en chaut, pour parler vrai ; c'est sa peau, que je voudrais !  Grimaça le démon, en souriant de tous ses crocs à cette unique pensée.

No, Etrigan! Les gens, sur la plage ! Il faut les libérer avant qu'il ne soit trop tard ! Plaida le bienveillant mage, en usant de toute sa force de volonté pour faire infléchir la décision de son alter-égo.

Le Soleil et ses rayons s'en occuperont ; j'ai mieux à faire que de sauver ces merdaillons !  Dédaigna le militaire des enfers, en s'élevant dans les airs pour filer vers sa future victime les bras le long du corps, tel une sorte de parodie grotesque de l'ange de Métropolis.

_________________
Gone, gone the form of Man !
Arise the Demon, Etrigan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t140-jason-blood http://legendsofdc.creationforum.net/t161-jason-blood-druid-path-through-dark-days#1282 http://legendsofdc.creationforum.net/t162-jason-blood-alone-i-am-doomed#1284
 
Evil Meeting feat Jason Blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jason Blood] Démon intérieur
» Meeting Evil (2012 , Chris Fisher)
» Expendables 2 : Jason Statham n'en peut plus d'attendre
» Resident Evil afterlife
» meeting de landivisieau 29 /08

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde :: Amérique-
Sauter vers:  



Batman a été enlevé par Astarte pour attirer Wonder Woman vers la Citizenry. Un combat éclatera t-il entre la tante et la nièce ? Suivez l'affaire par ICI!


Les habitants de Floride secoués par un affrontement entre le Feu et la glace ! À Miami Beach, un homme, manifestement possédé, tente d'empêcher Killer Frost de nuire ! Suivez l'affaire par ICI!


Un certain Chevalier d'Arkham vient de prendre en otage un immeuble entier. Black Canary tente de l'arrêter pour le livrer aux mains de la Justice. Suivez l'affaire par ICI!