Partagez | 
 

 Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Mer 7 Juin - 10:45



Batman
Gotham's Vigilante


Noir….. Souvent c’est la première chose que nous voyons quand nous nous réveillons. Du noir…. C’était le cas pour moi. Mais la chose la plus étrange c’était que je ne m’étais pas endormis du moins je ne m’en souvenais pas. Je me relevais en palpant tout ce qui se trouvais autour de moi et sur moi. J’avais encore mes équipements et mon armure. Ce n’était pas normal. Depuis combien de temps avais-je été évanoui ? Et comment avais-je réussi à me retrouver là…. Ma tête me faisais souffrir. Je tentais de me concentrer quand soudain j’entendis un mouvement métallique. C’était les parois de ma cellule qui s’élevaient une à une pour me laisser voir des barreaux lasers qui m’empêchait de pouvoir sortir. Où étais-je ? Un bruit de pas se diriger vers moi je m’attendais à rencontrer mon geôlier. Je sentais des mouvements comme si nous étions sur un bateau, et j’entendais aussi une foule qui hurlait de joie…. Ce fût quand je remarquais la personne qui se dirigeait vers moi que je me rappelais ce qui c’était passé la nuit dernière….

J’étais en patrouille et je surveillais les horizons. Tout était calme à Gotham, vraiment trop calme. Je n’aimais pas ça. Un appel S.O.S. qui annonçait qu’une femme était prise en otage par un homme armé et extrêmement dangereux. Je me dirigeai rapidement vers les lieux. Une fois au dessus de l’homme et de la femme en otage je remarquais que l’homme n’était pas humain, il semblait venir d’une autre planète. Ni une ni deux je plongeais sur eux et j’assenais un grand coup à la tête de l’homme qui recula blessé. J’en profitais pour l’enchaîner au corps à corps et finalement après plusieurs coup il tomba à terre k.o. Je me retournais vers la jeune femme pour lui dire que c’était fini quand soudain je reçu un coup à la mâchoire. En regardant je voyais que la femme c’était mise en position de combat.

Je me mis également en position quand je reçus un nouveau coup venant de derrière moi. Quand je me retournais je remarquais qu’il y avait une deuxième personnes, puis en tournant rapidement je remarquais qu’elle arrivait toutes, il y en avait au moins une dizaine. Au vu de leur apparitions et le fait qu’elles n’étaient que des femmes je pouvais sans hésiter dire qu’elle appartenait à la société que Astarte dirigeait. Je contactais Alfred tout en jetant une bombe fumigène au centre pour espérer prendre mes distances. Mais à peine avais-je jeté ma bombe et lancé mon grappin qu’une autre personne arriva du ciel et me cogna pour me faire retomber au sol. J’entendais la voix d’Alfred qui commencé à se demander ce qui se passé quand je reçu une sorte de piqûre, un somnifère. Je commençais à parler pendant que je tenais encore debout :

- C’est un piège tendu par Astarte…. J’active…. Le positionnement…. Contactez….. wond….

J’appuyais sur ma ceinture pour activer le système GPS avant de m’écrouler au sol endormi par une toxine….


Et me revoilà dans ma cellule. Je regardais et je remarquais que la personne qui me faisait face n’était autre que l’Impératrice en personne. Me tenant droit je la toisais du regard avant de dire :

-A quoi cela rime Astarte ? Je croyais que tu avais un accord pour ne pas attaquer les hommes ou alors est-ce que ta parole ne vaut rien ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Mer 7 Juin - 15:25

S’attaquer à sa nièce directement ne produirait pas autant de résultats que de s’en prendre à ses amis et à ses alliés pour la faire réagir. Telles étaient les conclusions de l’Impératrice du Serpent d’Argent. Naturellement, il allait falloir trouver par qui commencer pour instaurer la peur et le doute. Le choix naturel s’était porté sur Superman avant de se raviser. Non. Superman serait le dernier sur la liste. La cerise sur le gâteau. Ceci dit il ne fallait pas commencer avec quelque chose manquant d’ambition. Qui pourrait faire contrepoids au Kryptonien? Elle avait fait ses recherches et avait trouvé un nom. Batman. Intéressant. Ses guerrières s’étaient rendues à Gotham et avaient enlevé plusieurs dizaines de petits criminels pour les interroger. La majorité n’avait pas survécu. De ce qu’elle savait maintenant, par contre, son choix se confirmait.

Elle avait donc donné ses ordres pour enlever le défenseur de Gotham. Un piège d’une étonnante simplicité lui serait tendu. Un grand classique : la femme en détresse. Quand il interviendrait, ses guerrières fondraient sur lui comme autant de prédatrices sur une proie à dévorer. Il n’aurait aucune chance de fuir. Considérant que l’échec au sein de la Citizenry pouvait être puni de mort, aucune des combattantes sélectionnées ne penserait même à faire les choses à moitié. Si elles devaient mourir par dizaines pour atteindre l’objectif, elles mourraient par dizaines sans poser de question. Au final? Elles avaient capturé Batman sans pertes et sans blessés, même légers. Un fumigène. Cela avait été la meilleure défense du super héros. Dommage que l’infanterie de la Citizenry portait des casques les immunisant à ce genre de problème. Décevant, vraiment. Pathétique mâle.

Il était mieux de ne pas la décevoir une fois dans l’arène. Certes, certes, c’était Wonder Woman qui était la cible principale mais si Batman pouvait faire un reproducteur viable pour les guerrières de la Citizenry alors tout cet effort ne serait pas forcément une perte de temps. De penser qu’il avait fallu en venir à une tactique aussi peu inspirante pour tenter de réellement blesser sa nièce… Si seulement elle avait eu un enfant. C’était la faiblesse de toute mère digne de ce nom. Elle en savait quelque chose, après tout. Wonder Woman lui devait une fille et c’était une dette que l’Amazone finirait par payer tôt ou tard. Si elle ne pouvait prendre la chair de la chair de Diana, elle lui prendrait ses amis et toutes les personnes importantes à ses yeux. Batman n’était que le premier de la liste. Et parlant de cet homme, elle décida d’aller voir personnellement s’il était réveillé.

Il s’avéra que c’était le cas et les paroles de ce pseudo héros l’irritèrent au plus haut point. Comment osait-il lui parler sur ce ton, comme s’il la connaissait personnellement, sans employer son titre de noblesse, sans lui montrer le respect qui lui était dû? Pire encore, il osa mentionner une clause exigée par Wonder Woman auprès de cette traitresse de Zusen. Une clause qu’elle avait annulée dès qu’elle avait repris le contrôle de son trône, naturellement. Pour son insolence, il se prit une décharge électrique. Ce n’était pas comme si cette cellule était exempte de petits gadgets intéressants pour enseigner l’obéissance, après tout. Oui, elle allait prendre un plaisir sadique à le briser et ultimement, qui sait, à le faire ramper comme le mâle dégoûtant qu’il était. Le monde entier pourrait assister à la chute de ce Batman. Et ce serait glorieux.


« Silence, mâle. Quand tu t’adresses à moi, c’est Impératrice. Tu n’as pas obtenu le droit de m’appeler par mon prénom et tu parles sans connaitre. Cette entente a été passée entre Wonder Woman et une traitresse, Zusen. L’usurpatrice est morte et tout accord passé avec l’assassin de ma fille a été rompu. Tu combattras pour mon amusement et tu serviras d’appât pour ma nièce. Telle est ma volonté. »

En regardant Astarte, on peut deviner son héritage d’Amazone. Comment la noblesse de ce peuple avait pu être pervertie à ce point par des êtres qui étaient venus d’ailleurs pour kidnapper une enfant? Oh certes, le monde des Humains regorgeait d’engeances de ce calibre mais dans le cas d’Astarte, ceux qui l’avaient arraché à sa famille en avait fait l’instrument de leur propre destruction par le fait même. Une civilisation était morte dans le sang pour que de ses entrailles le monstre de Frankenstein se proclame seigneur et maitre de tout avant de s’embarquer dans une campagne de nihilisme absolu. En regardant attentivement, en regardant bien, on pouvait voir le peu qu’il restait de l’amazone. Mais pour passer au travers de l’armure, il faudrait plus que des mots et un peu de psychologie. Rien dans ce regard n’indiquait rédemption ou fin heureuse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Mer 7 Juin - 16:10



Batman
Gotham's Vigilante


Mes paroles se furent entendre, un peu trop bien même. A peine avais-je fini de parler que je me recevais une décharge électrique. La douleur était forte et la souffrance dura même après le choc. Suite à cela j’étais tombé à terre et je tentais de reprendre contenance. L’Impératrice ne semblait pas être du genre à recevoir des réponses. Pendant qu’elle parlait je l’écoutais et la regardais tout en essayant de me relever petit à petit. Elle m’ordonnait de me taire et de l’appeler par son titre plutôt que par son prénom. Elle m’expliqua que l’entente convenue était avec l’ancienne dirigeante et non elle. Je devais admettre que je ne connaissais qu’une partie des accords et non toutes les ficelles.

Elle continua à parler en m’expliquant que je me battrais pour elle et que j’étais un appât pour Wonder Woman. Par inadvertance je devais admettre que je l’avais contactée car elle seule connaissait bien l’organisation de sa tante. J’avais mal agis et je sentais que cela risquait de lui jouer des tours. Il me faudrait un plan de secours pour m’échapper, mais il me fallait aussi gagner du temps pour réfléchir en plein combat je n’aurai pas réellement de temps pour réfléchir. Je la toisais du regard sans peur et je lui répondais :

- Et si je refuse de me battre ? Tu me ferais assassiner, torturer ? Tu te crois au dessus de tout avec ton rang, mais tu n'es rien d’autres qu’une couarde qui se cache derrière un masque…. Le simple fait est que tu n’affronterez pas Wonder Woman seule à seule de peur qu’elle te batte de nouveau. Car après tout c’est elle qui devrait régner ici et non toi….

Je savais que l’énerver risquerait de me faire ravoir un autre électrochoc ou pire encore, mais je souhaitais la pousser à bout. D’ailleurs cela me motivé à trouver une faille dans le système et à sortir d’ici. Mon gps était toujours actif dans ma ceinture d’utilité et mes gadgets étaient tous présent. En regardant de nouveau Astarte je sentais que le seul moyen de s’en sortir était la mort…. Je venais depuis peu de revenir et maintenant voilà que je devais mourir. Je le sentais c’était la chose pour laquelle Astarte me garder en vie. Que je meurs devant Wonder Woman ou pire encore que se soit elle qui me tue. Mon plan s’enchainait petit à petit. Mais pour cela il me fallait encore un peu d’aide. Reprenant la parole je disais par la suite :

- Pourquoi faire ça Astarte ? La perte de votre fille ne tesuffit pas ? Tu veux tuer toute ta famille pour ressentir la paix ? Et bien ce n’est pas comme ça que ça marche. Cela n’apaisera pas ta souffrance et rien ne te rendra la paix interne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Mer 7 Juin - 17:46

Aux paroles de Batman, une seule réponse : un rire. Ou tout du moins ce qui serait un rire s’il y avait encore une âme derrière pour y mettre un minimum de vie. Mais il n’y a dans ce son que la mort. Pas la mort prochaine de Batman ou même une mort planifiée, non. La mort de celle qui rit. Il n’y a pas de joie dans ce rire car il n’y en a plus en Astarte. Normalement, une telle insolence aurait mérité un châtiment exemplaire mais… Autant Astarte peut être complètement folle, agissant sans raison décelable ou par pur caprice, autant parfois sa folie se faire d’une effrayante lucidité. Et c’est ce qui se passe en ce moment. Elle n’est pas idiote. Batman veut gagner du temps. Il espère que sa nièce va arriver rapidement et lui éviter de se plier à la volonté de l’Impératrice du Serpent d’Argent. Il veut jouer? Tant mieux. Ils joueront.

« Tu ne connais donc vraiment rien à mon histoire, à qui je suis. Ma nièce ne vous a pas raconté grand-chose alors. Sais-tu qui devrait régner sur les Amazones en ce moment? Moi. Quand ILS sont venus, ILS voulaient prendre Hipolyta. Ma sœur. La mère de Wonder Woman. Ma jeune sœur. Je me suis sacrifiée. Prenez-moi à sa place que je leur ai dit, me disant que mon peuple et mes dieux me porterait secours.

Mais personne n’est venu. Mon sacrifice n’a pas été honoré. Mes sœurs mon oublié. Ma propre famille a rayé mon nom des mémoires. Mes dieux se sont détournés de moi malgré mes prières. Pendant des siècles j’ai été torturée, abusée, amenée à l’article de la mort parce que j’ai eu le courage de vouloir protéger un être cher qui m’a lâchement poignardé dans le dos. Diana ne savait même pas que j’étais sa tante. »


Oui, elle entre dans le jeu de Batman. Oui elle lui donne le temps de penser, de réfléchir et oui, elle agit comme une vilaine classique. Mais tant qu’à attendre sa nièce qui est en vérité la seule chose qui l’intéresse, autant en profiter pour remettre les pendules à l’heure. Et Astarte se moque qu’il existe des histoires plus tristes que la sienne. Batman pourra tenter de la convaincre tant qu’il le désire, une fois Wonder Woman morte la Terre sera détruite et la Citizenry continuera son extermination systématique de toute vie dans l’univers. Telle a toujours été le but de la Citizenry et il en sera toujours ainsi. Toujours plus de combats, toujours plus de morts et au final, des guerrières de plus en plus puissantes de génération en génération. Une évolution contrôlée vers l’apothéose de la combattante. Voilà un objectif noble et digne de ce nom.

Ceci dit Batman a été irrespectueux et le manque de respect se doit d’être puni. Une petite injection devrait lui apprendre le respect et le regarder se tordre de douleur sera divertissant. Une petite piqûre par un bras articulé et le super héros a l’impression qu’on a remplacé son sang par de la lave. Il survivra à la douleur. Pas plus de dix secondes avant que l’antidote ne soit administré. Seuls les faibles n’y survivent pas et selon le rapport de ses guerrières, Batman est loin d’être faible. Que cela lui serve de leçon. Que ce porc couine. Il n’a que ce qu’il mérite. Alors que dans le regard d’un super criminel classique le sadisme se lirait, dans le regard d’Astarte il n’y a rien. Elle se contente de le regarder de façon clinique comme si elle analysait quelque chose. La psychologie de rédemption et débattre sur ce qui apporte la paix ou non ne fonctionnera pas avec elle.


« Qui te dit que je recherche une quelconque forme de paix? Non seulement je vais tuer Diana et exterminer les Amazones mais en plus je compte bien me libérer des dernières entraves qui me lient à cette planète. Libérée de mes chaines, je pourrai reprendre sans plus de distraction la marche glorieuse de la Citizenry. ILS ont voulu faire de moi un monstre? Soit. Je serai le plus grand monstre qui soit.

Quant à ma fille, je la ramènerai d’entre les morts. Je reprendrai ce qu’on m’a volé. En la corrompant ma nièce a signé l’arrêt de mort de la chair de ma chair. Si les dieux préfèrent rester cachés, je me substituerai à eux. J’aurai ma vengeance sur tous ceux qui m’ont abandonné. C’est tout ce qui fait encore avancer ce corps de toute façon. Ce désir, cette soif de vengeance. Tu penses pouvoir raisonner avec une morte, Batman? »


Une guerrière en arme arrive et salue Astarte avant de murmurer quelque chose à son oreille. L’Impératrice fronce les sourcils avant de regarder Batman. Elle lui fait savoir que sa fourberie et son manque d’honneur sont abjectes. Pensait-il vraiment que la Citizenry ne s’apercevrait pas de la présence du signal de son GPS? Puisqu’il semble si déterminé à ne pas collaborer, pourquoi ne pas lui donner une raison de le faire? Les super héros aiment sauver les otages, non? Elle ordonne qu’on aille lui chercher au hasard cinq prisonniers. Peu lui importe si ce sont des combattants ou des candidats en train d’être triés pour leur potentiel. On peut aisément deviner ce qui arrive à ceux qui ne se « qualifient » pas. Sur le total, il y a au moins deux Humains dont un jeune homme qui vient à peine d’entrer dans l’âge adulte. Les trois autres sont extraterrestres.

Sur un ordre aboyé dans une langue que ne parle pas Batman, elle les fait tous exécuter devant la cage de Batman en lui faisant très clairement savoir que la prochaine fois, ce nombre sera multiplié par deux et qu’il a intérêt à désactiver le GPS à moins de préférer que ses guerrières ne s’en charge pour lui en le battant avec le plat de leurs armes. Ou que d’autres innocents meurent. Encore une fois, elle ne semble prendre aucun plaisir. Il n’y a rien, tout simplement. Elle a ordonné une mise à mort sur un schéma action / réaction. Il n’y a ni caprice ni orgueil, on dirait presque une réponse automatique… Et c’est ce qui est le plus effrayant. Il y a une forme de logique derrière cet aspect de la folie d’Astarte. Du coup, sur les mains de qui se retrouve le sang de ces innocents? Sur celles de celle qui a ordonné la mise à mort ou celles de ceux qui a mal jaugé la situation?


« Où est ton honneur, Batman? Tu m’accuses de couardise mais tu appelles à l’aide comme une recrue dont la peur lui dévore les tripes. Je t’ai laissé tes armes et ton équipement pour te donner une meilleure chance dans l’arène. Ne me fais pas agir sur un vulgaire caprice, je puis t’assurer que tu détesterais et pas qu’un peu le résultat ainsi obtenu. Et de penser que tu es, disent-il, le plus grand héros de Gotham.

Je vais te dire ce que j’ai dit à ma nièce. J’espère que si tu as des enfants, tu mourras avant eux. Theana était tout ce qui me restait comme raison de vivre. Elle n’a pas que tué ma fille ce jour-là. Diana a tué sa cousine et sa tante du même coup. Oui, en théorie, j’ai appuyé sur la détente. Mais Diana avait parlé avec Zusen. Elle savait ce qu’elle faisait quand elle a corrompu ma fille. Comme sa mère avait elle, elle a assassiné sa propre famille. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Jeu 8 Juin - 16:03



Batman
Gotham's Vigilante


Suite à ma petite tirade elle se mit à rire. Non pas comme le Joker qui rigolait pour un rien, mais d’un rire totalement sans vie. C’était comme entendre un faux rire. Je me mettais à réfléchir et à espérer que mon signal soit suivit. En effet il était actif depuis que je m’étais fais capturé. Je n’avais pas réellement pensé à appeler à l’aide, mais il fallait admettre que j’avais besoin d’aide en cet instant précis. Je n’avais pas réellement de données sur mes geôlières, ni leurs nombres ni où je me trouvais, la seule chose que je savais c’était que nous étions en mer. Astarte commença à m’expliquer qui elle était et son histoire. Etait-ce la vérité ou non je ne le saurais peut-être jamais. Mais je l’écoutais en la toisant du regard. Je savais que chaque criminel avait une histoire mais on faisait tous des choix.

D’un coup je sentis une piqûre dans le bras et en peu de temps j’avais l’impression que mon corps était en feu. Je sentais mon sang qui me brûlait et je n’arrivais pas à refroidir. Je n’en pouvais plus et je ne ressentais ni pouvait me concentrer sur autre chose que cela. Ce n’est que après une dizaine de seconde qu’on me piqua une deuxième fois pour calmer la douleur. Je respirais lentement et je reprenais mes esprits. Je parlais du fait que sa vengeance n’arrivera pas à faire revenir sa fille ni lui apporter la paix. Ce qu’elle me répondit fût qu’elle ne cherchait aucune rédemption et qu’elle serait le monstre que les extra-terrestres ont créé. D’ailleurs elle souhaitait la faire revenir d’entre les morts. Je savais que c’était possible grâce à Rash. Mais le fait est que je voyais que peu de possibilité quand à sa réssurection.

Une guerrière de Astarte arriva et lui parla à l’oreille, son regard changea et elle fit amener cinq personnes, dont deux humains. Puis d’un bruit de langue que je ne connaissais pas elle tua les cinq personnes devant moi. Je n’ai pas eu le temps de réagir. Elle m’apprit que j’avais le choix entre désactiver mon GPS ou que leurs nombres augmenteraient. Je levais la main en signe d’abdication et désactivé le GPS. J’avais réussi à le faire fonctionner suffisamment longtemps pour qu’on puisse me retrouver. Elle commença à me demander où était mon honneur et que je n’étais que le couard que je disais qu’elle était. Je lui tenais tête, je n’étais pas couard, je faisais une stratégie. Mieux vaut appeler la cavalerie quand on sait que l’on est en sous effectif. Elle commença à me parler du fait qu’elle espérait que si j’ai des enfants, que je mourrais avant eux. Cette fois-ci je la regardais, non pas de manière colérique mais de manière neutre, comme si je parlais à une personne qui avait besoin d’un conseil :

- J’ai quatre fils dont un biologique. J’ai connu la perte de l’un d’entre eux et je dois admettre que cette épreuve était dure, très dure. Je pouvais tuer la personne qui était à l’origine de ce meurtre, et j’ai eu des occasions de la tuer tellement de fois que je ne les compte plus. Alors oui je ressens cette souffrance mais je l’utilise pour avancer et non pour me terrer dans les meurtres. Tu devrais honorer la mémoire de ta fille plutôt que de vouloir la ressusciter. Tu penses que parce que tu vas la ramener en vie qu’elle va être de nouveau obéissante et comme tu l’as toujours vu. Détrompe toi, cela va la rendre instable et encore plus dangereuse que ce que tu crois. Alors je te conseille d’arrêter ta folie Astarte avant que tu réalises l’erreur que tu commets.

J’avais eu cette souffrance lors de la mort de Jason, et je devais dire que cela m’avait presque rendu fou, mais j’avais réussi à surmonter cela jusqu’à ce qu’il refasse surface. Jason avait été ressuscité par Rash par le puits de Lazare. Mais il avait subit un tel trauma qu’il été devenu fou. Astarte si tu as encore une once d’humanité arrête cette folie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Jeu 8 Juin - 17:17

« Alors même si tu es un mâle, tu as une mesure de ma compassion. Aucun parent ne devrait connaitre cette souffrance. Puisses-tu ne jamais connaitre à nouveau une perte aussi tragique. Et je ne peux pas faire ce que tu me demandes. L’honneur demande que Theana soit vengée. L’Amazone que je fus comme la souveraine que je suis devenue demandent que le sang soit versé. Le sang appelle le sang.

Ma fille me manque. Tu sais ce que c’est que de voir le fantôme d’un être cher à chacun de tes pas. Des décennies d’existence et autant de reproducteurs et un seul m’a donné une fille. Au vu de la cruauté du monde, je doute en avoir une deuxième. J’aurais voulu une relation plus saine avec ma nièce mais… Comment le pourrais-je puisqu’elle a assassiné ma fille. Enfin bon. Il est l’heure pour toi d’aller dans l’arène, Batman. »


Un trio de guerrière se présente pour amener Batman vers l’arène. Deux sont armées de piques électriques et de boucliers, ce qui les fait ressembler à un mélange entre un hoplite grec et un membre de la police anti-émeute. La troisième porte une arme paralysante, sorte de fusil pour éviter que les prisonniers ne fuient. L’ouïe fine de Batman pourra aussi percevoir un déclic mécanique. Sans doute des défenses automatiques venaient d’être activées au cas où il tenterait quelque chose de stupide. Est-ce que cet échange verbal aura été en pure perte? Non. Le plus grand détective de tous les temps avait maintenant bien des indices pour savoir comment interagir avec Astarte. Comment la garder calme. « Docile ». Concentrée. Tant et aussi longtemps qu’elle restait stable… Il y avait encore au moins une chance de l’emporter. D’éviter des morts additionnels.

Le héros de Gotham est conduit dans une gigantesque arène où des dizaines de combattants attendent. La plupart sont des extraterrestres, les autres sont humains et ceux-là sont de tout horizon : criminels, soldats, civils… Fait intéressant, aucune femme parmi les combattants. Non ce combat sert à trier le potentiel génétique intéressant. Aussi, contrairement à ce qu’on aurait pu attendre d’un vilain classique, il n’y a pas de décorations ostentatoires, de piliers inutiles ou autres accessoires permettant de s’enfuir facilement. Au contraire, dans la cale du navire, l’arène est étonnamment spartiate. Ce n’est pas forcément qu’Astarte est un génie criminel, simplement que dans la Citizenry, l’utilitaire prime sur tout, tout simplement. Même le trône d’Astarte est simple. Un siège surélevé décoré d’un serpent d’argent. Ce n’est pas criant de luxe ou assimilable.

Astarte prend place sur son trône et l’auditoire est attentif mais entièrement silencieux. Pour le moment. Les guerrières présentes, toutes en arme même si elles sont spectatrices, attendent le discours très bref de leur souveraine. Mêlée générale. Combat à mort. Quand il ne restera qu’une dizaine de candidats, les choses passeront en éliminatoire. Simple, efficace et absolument terrifiant : la Citizenry ne compte pas garder beaucoup de reproducteurs sur les quelques dizaines présentes. Et encore là, dans le peu qui a été révélé, Batman peut en déduire beaucoup. Que la Citizenry ne prend pas plaisir à ce qu’elle fait. Qu’elle agit pour suivre une sorte de grand plan, comme une ruche ou une fourmilière. Y a-t-il vraiment malice et cruauté chez ces femmes ou est-ce simplement une sorte de loi de la jungle poussée dans ses extrêmes? Difficile à dire.

Il y a des gamines en armes et en armure dans les gradins et elles regardent la scène avec le même sérieux que les adultes. Le combat commence sans attendre et Batman peut voir que l’être humain n’est pas différent des animaux ou des extraterrestres. Il est prêt aux pires actes de cruauté pour assurer sa survie. Le plus surréaliste est encore ces spectatrices qui ne sont pas en train de hurler pour du sang. Elles observent, commentent parfois et ont plus l’air de scientifiques devant une expérience que de créatures sanguinaire qui veulent voir un carnage. Est-ce que le « mal » peut devenir à ce point une norme ou est-ce que la notion de bien n’existe tout simplement pas chez elles? Naturellement il y a plus à cette histoire. Que va-t-il se passer quand les renforts de Batman vont arriver? Si jusqu’ici rien n’a été laissé au hasard, quelle sera la suite des opérations?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Jeu 8 Juin - 23:19



Batman
Gotham's Vigilante


Astarte n’était peut-être pas aussi folle que cela finalement. D’ailleurs elle me parlait pour une fois de manière lucide et non comme une psychopathe. Mais plus comme une mère qui ne souhaite qu’une seule chose, que son enfant revienne à elle. Je comprenais cette souffrance, je l’avais moi même vécu, mais c’était contre nature que l’enfant revient d’entre les morts. Jason quand bien même tu es mon fils, ton retour d’entre les morts me divise. Astarte m’expliqua que c’était le seul enfant qu’elle avait réussi à avoir avec des centaines d’hommes. Alors le fait qu’elle soit tuée la touchée encore plus. D’ailleurs elle m’expliqua qu’elle ne pensait pas pouvoir en avoir un deuxième. Mais avant que je puisse parler elle me fit emmener par des guerrières en m’annonçant que c’était l’heure de combattre.

Les guerrières avaient des lances électriques et j’avais entendu un clic quand je sortais de ma cellule. Ce que je sentais c’était qu’au moindre geste suspect je risquais de finir mort ou blessé. Je regardais à droite à gauche en espérant trouver des indices mais malheureusement il n’en était rien. La seule chose que je remarquais été le fait que j’étais conduis dans la cale du navire. Dans ce dernier lieu se tenait une immense arène de combat qui semblait aménagé à la va vite. Nous étions plusieurs dizaines de personnes, humain et extra-terrestre mélangé. Mais tous des hommes. Serait-ce ce dont parlait Astarte en parlant de reproducteur ? Les choisissait-elle en les faisant s’affronter ? C’était une pure folie. Beaucoup de guerrières de tout âge étaient présentes afin de regarder le combat et tous semblait attendre le discours ou l’ordre de l’impératrice. De ce que j’entendais un combat à mort où seul les dix derniers seraient qualifiés pour les éliminatoires rien de plus…. Et le combat commença.

Je prenais rapidement mes distances avec les gens. Je ne souhaitais pas avoir à affronter directement des personnes. Je voulais étudier la situation. Je prenais mon grappin pour prendre de l’altitude et surveiller un peu partout. Les femmes ne s’amusaient pas et regardaient cela comme si elle faisait une expérience ou espérer trouver le parfait élément. De ce que je voyais il y avait que des créatures entrain de s’entre-tuer pour survivre. Cela me rendait malade. Mais je ne pouvais pas tous les stopper. Cela me rendait malade. Dans ce genre de situation une exoarmure n’aurait pas été de refus. Un des participants avait remarqué mon absence du combat et sauta dans ma direction pour me faire descendre. Il voulait que je tombe…. Bien j’allais tomber. Genoux en avant je frappais de plein fouet son plexus solaire et assénais deux coups au niveau de la tête. Et d’un assommé pour un moment.

Plusieurs adversaires commençaient à se diriger vers moi. Je prenais mes bombes fumigènes et les lançaient sur eux. Puis en activant ma vision détective je pénétrais dans le brouillard que j’avais commis et un à un les hommes et créatures tombaient au sol inconsciente. Je ne pouvais pas baisser ma garde maintenant, mais une personne m’attrapa au vol et m’envoya valser sur plusieurs mètres. Je me relevais péniblement avant de voir un immense colosse prêt à en découdre avec moi. J’activais rapidement mes gantelets électriques et commençais à frapper la créature en pleine face. Le choc électrique l’électrifia suffisamment afin qu’il soit hors d’état de nuire pendant au moins une trentaine de minutes. Je relevais la tête et les morts augmentaient rapidement. Nous n’étions plus qu’une quinzaine, dont cinq humains. Je désactivait mes gantelets et activait mes batarangs explosifs. Un autre alien arriva sur moi et je lançais un batarang sur lui qui l’arrêta à peine. Une idée me vint et je prenais une bombe fumigène soporifique ainsi qu’un mini masque à oxygène. Je sautais et mettais dans la gueule de l’alien la bombe qui explosa et le laissa inerte au sol, endormi.

En levant la tête je remarquais que les dix candidats étaient finalement présent. Seul un humain avec moi avait survécu. Je regardais alors Astarte en la défiant du regard. Je ne tuerais pas. Ce ne sera jamais le cas. Alors que comptais-tu faire face à ça ? Elle allait probablement tuer les personnes que j’avais endormis et je tenterais de l’en empêcher. Si je tentais de l’atteindre et de la prendre en otage une horde de guerrières me tomberaient dessus et je ne pouvais prendre ce risque. Mon intercom était toujours silencieux…. Le temps risquait d’être long.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Ven 9 Juin - 5:59

Prévisible. Il ne veut pas tuer. Intéressant. Il est prêt à combattre, à infliger de la souffrance aux autres mais pas à finir le travail. Sans surprise, il survit. Sans surprise, il fait partie des dix survivants. Correction. Des dix survivants théoriques. Certains ne sont pas morts. Tous, sauf Batman, ont une puce avec leurs signes vitaux. Ainsi donc, cet Humain triche. Il ne suit pas les règles. C’est encore plus intéressant car il suit son code d’honneur. Le code du guerrier. C’est quelque chose que normalement Astarte respecterait, même chez un mâle… Mais en même temps ne pas s’en tenir aux règles établies est un manquement à l’honneur. Un intéressant paradoxe qu’elle n’est pas la seule à avoir remarquée. Dans les gradins, plutôt que l’indignation, c’est la curiosité qui anime la foule. Ce serait bien la première fois qu’un mâle agit de la sorte. Surprenant.

Du coup… Si elle décide de tuer ceux qui sont endormis ou inconscient, Batman s’y opposera. Si elle utilise les puces pour faire le travail, ce serait choisir une voie facile et donc indigne d’intérêt. Non. Il faut que le coup fatal soit porté non pas par la Citizenry mais par les survivants eux-mêmes. Faire sortir la bête sauvage et sanguinaire sommeillant en chaque mâle. Les regards sont tournés vers l’Impératrice. Et dans le regard de l’Impératrice, bien que la folie soit là, bien que ce qu’elle ordonne et fasse crient au manque total d’humanité de celle qui fut une Amazone, une drôle d’étincelle. Un choix volontaire de prendre un risque qui pourrait être beaucoup plus payant pour Batman que pour elle. Mais en même temps… Batman n’est qu’une entrée avant que le plat de résistance ne vole à la rescousse. Sa nièce. Wonder Woman.


« Prisonniers, les règles du combat n’ont pas été respectées. Ceux qui sont debout ne sont pas les seuls survivants. Parmi ceux qui sont couchés au sol, certains ne sont pas morts. Il vous incombe de les achever faute de quoi vous ne sortirez pas d’ici. La mêlée ne se terminera que lorsqu’il n’y aura plus que dix d’entre vous en vie. Telles ont été mes consignes et elles seront honorées en tout point. Ainsi j’ai parlé.

Si vous refusez de coopérer alors je serai forcée d’ordonner la mise à mort de certains d’entre vous de manière aléatoire. J’ajoute qu’une place est de facto réservée à Batman. Sur les dix à passer en finale, neuf places seulement demeurent. À moins bien sûr que vous décidiez de me défier et de le tuer pour prendre sa place. À vous de décider de la valeur de votre propre vie : obéir ou peut-être être le prochain à mourir. »


Intéressant. À peine a-t-elle terminé de parler que l’humain survivant (pas Batman, l’autre) se rue sur le premier corps inconscient pour l’assassiner lâchement. Il est imité de près par les huit autres survivants qui n’ont pas l’intention de mourir pour des inconnus. Deux d’entre eux semblent plus intéressés à faire mordre la poussière au chevalier noir. Personne n’aime les favoris. Batman n’aura pas à tuer, d’accord. D’autres le feront à sa place… Et il ne pourra pas tous les empêcher. Son honneur restera sauf et normalement, il survivra. Il faut qu’il soit encore en vie quand Wonder Woman viendra. Car elle ne saura résister à une telle « provocation ». Batman, brisé, blessé voire agonisant, soit. Mais il doit être vivant. C’est absolument primordial. Après tout… Il connait un secret sur l’immortalité que semble ignorer Astarte. Elle n’a en rien oublié ce qu’il lui a confié. Batman doit survivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Ven 9 Juin - 10:03



Batman
Gotham's Vigilante


Je respirais lentement. Que nous réservais-tu Astarte ? Qu’allais-tu faire des personnes que je n’avais pas tué ? Mes actions avaient fait une grande interrogation dans le public. Curieuse ou offensée je ne le sais pas réellement mais une chose est sûre c’est que l’Impératrice va devoir agir et répondre à son peuple. Ses paroles commencèrent comme quoi les règles n’avaient pas été respectés et malheureusement je compris rapidement ce qui allait se passer. Non contente que j’avais tué personne elle allait faire en sorte que les autres tuent les personnes que j’avais mise à terre. Je n’allais pas rester là sans rien faire et j’allais me battre pour les protéger. J’entendis aussi que j’avais déjà une place réservée en finale et qu’ils ne seraient que neuf à passer. Me mettant en favoris cela risquait d’engendrer encore plus de problème.

Rapidement je sortais mon grappin et je tirais sur l’autre humain qui se dirigeait rapidement sur un des corps que j’avais assommé. Mon grappin le transperça à l’épaule et d’un coup sec je le fis venir à moi pour l’assommer lui aussi d’un coup de poing à la tête. Je n’avais que le temps de me retourner pour prendre un coup bien placé dans mon costume en plein dans l’estomac. Ce dernier me fit reculer de plusieurs pas. Le coup était fort et si je n’avais pas eu mon costume j’aurais pu être estoqué suffisamment longtemps pour être tué. Je relevais la tête et deux personnes se tenaient en face de moi. Ils voulaient ma mort et m’empêchaient de sauver les personnes à terre qui respiraient encore. Je devais vite terminer ce combat. Je fonçais vers eux tête la première et j’esquivais le premier coup en glissant sur le côté pour me retrouver entre les deux aliens. De là je sautais en hauteur pour frapper avec un coup de pied circulaire sur chacun d’entre eux avant de retomber au sol. L’un d’entre eux me frappa de nouveau et m’envoya rapidement au loin. Je secouais la tête en me relevant cela n’allait pas être de tout repos.

Je tentais de me relever quand soudain je sentis quelque chose de pointu et froid me transpercer l’épaule gauche. Je retins un cris de douleurs avant de me tourner et de frapper la personne qui m’avait fait cette attaque. Une troisième personne était venu les aider et voulait me voir éliminer de la compétition. Maintenant ça risquait d’être un peu plus compliqué. Je reculais en faisant plusieurs salto arrière et je sortais mon gel explosif. J’attendais que mes adversaires se rapprochent et lorsqu’ils furent tous suffisamment proches je fonçais. Je n’allais pas frapper mais contrer tout en mettant du gel explosif sur leur thorax. Une fois cela fait je reculais de nouveau et j’activais l’explosion du gel à distance. Les trois adversaires étaient ainsi hors d’état de nuire. Mais il était trop tard pour les autres personnes que j’avais sauvé. Elles étaient mortes je n’avais pas été assez rapide….

Je tombais au sol, fatigué et blessé. Le combat avait duré assez longtemps et il fallait l’admettre je n’étais pas préparé pour cela. Ce n’était pas une guerre mais une survie…. Cela me refaisait tomber dans l’année passé dans un autre monde. Il fallait survivre mais pas à n’importe quel prix. Je retirais la lame de mon épaule et je déposais un spray pour cautériser rapidement la plaie et stopper l’hémorragie. Astarte voulait probablement me voir brisé. Mais je ne le serais pas, je n’abandonnerais pas. Je regardais Astarte droit dans les yeux, ou tout du moins j’essayais au vue de la distance qu’il y avait entre nous avant de dire :

- Est-ce ceci que tu souhaites voir ? Des hommes prêts à s’entre-tuer juste pour savoir qui aura la chance d’être un reproducteur ? J’aurai cru que la Citizenry serait beaucoup plus évolué que cela, mais il n’en est rien. Vous tous vous devriez avoir honte de ce que vous êtes. Vous me rendez malade votre société et toi aussi Astarte ….

Qu'allai-t-elle faire? Me punir ou venir m'affronter directement? Cela je n'en savais rien, mais une chose est sûre. Cela risquait de mal se passer pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Ven 9 Juin - 17:36

« De belles paroles venant d’un être appartenant à un monde se pensant supérieur à tout ce qui existe même quand on lui prouve qu’il existe des technologies vastement supérieures. Ces êtres avaient le choix de poser un geste noble et héroïque. De ne pas tuer leur prochain. Ils ont préféré tuer. Ne mets pas leurs actions sur ma conscience. De toute façon, toi aussi tu as tué. Tu ne le savais pas? »

Les choses avaient pris une tournure intéressante. Il y avait moins de dix survivants et pas que cela. Ne connaissant pas la biologie des extraterrestres qu’il avait affrontés, Batman s’était battu comme il l’aurait fait contre n’importe quel adversaire humain. Or, une des composantes de sa mousse explosive s’avéra être létale pour l’extraterrestre en question. Et si on se fiait à ce que la puce avait enregistré, cela n’avait pas été une mort plaisante. Et comme pour torturer davantage le chevalier noir, utilisant de façon presque perverse ses principes et sa rhétorique contre lui, un « instant replay » s’afficha sur un écran holographique, avec les données de la puces sur un écran plus petit. Ainsi, Batman avait pensé pouvoir défier sans conséquences l’Impératrice? Oh elle n’aurait pu prévoir spécifiquement que les gadgets de Batman auraient pu tuer…

Accidentellement. Impossible de le deviner d’avance mais elle avait espéré, d’où une brochette si diversifiée d’extraterrestre. Elle avait quand même étudié un minimum son adversaire avant de le faire enlever. Le torturer physiquement? C’eut été trop facile. Trop attendu de sa part. Qui aurait pu croire que la spirale de folie dans laquelle évoluait Astarte lui aurait permis de théoriser une telle chose? Encore une fois, quelque chose de profondément révélateur. Presque trop subtil quand on avait affaire à une dangereuse adversaire comme l’Impératrice mais… Elle venait d’éviter à Batman un dilemme futur, c’est-à-dire de tuer pour continuer d’avancer dans les éliminatoires. N’importe quel tribunal humain aurait plaidé en faveur du chevalier noir. Homicide involontaire, légitime défense. Peut-on garder son honneur intact avec un meurtre sur les mains?


« Considérant les circonstances exceptionnelles de cette mêlée, le nombre total de survivant est de sept plus notre invité d’honneur. Batman passe automatiquement en dernière ronde. Le nombre requis est de cinq. Il a été décidé que sur le reste d’entre vous, deux seraient éliminés. Spécifiquement, ceux qui ont été contre ma volonté. Ce qui veut dire vous deux. Tel est le prix de la désobéissance. »

D’un geste vers la foule, deux guerrières se lèvent. L’une d’elle ne doit pas avoir plus de douze ou treize ans, épaule son arme et tire, abattant sans émotion un des deux condamnés. L’autre est éliminé aussi promptement laissant quatre extraterrestres et Batman. Est-ce un court répit, une pause pour le chevalier noir? Il est en vie, si tant est que c’est une forme de consolation. Pour le moment, le massacre est terminé. Quant à savoir si Batman aura appris quelque chose d’utile ou d’intéressant en dehors d’avoir été déclaré tueur d’un des combattants… Il serait plus que temps que les renforts arrivent avant que la torture psychologique ne passe à un tout autre niveau. Pour le moment, c’est encore relativement inoffensif. À mettre entre guillemets. Jusqu’où Astarte serait-elle prête à aller pour contraindre Batman à faire ce qu’elle désire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Ven 9 Juin - 23:27



Batman
Gotham's Vigilante


Astarte commença à me parler en m’annonçant que ce n’était pas de sa faute s’ils avaient tué mais que c’était leurs gestes qui comptaient. Pensait-elle pouvoir me contrer ainsi ? C’était elle qui décidait et qui donnait les ordres. Puis elle commença à me dire que moi aussi j’avais tué. Je la regardais et ne comprenais pas, lorsque soudain un écran holographique apparu devant moi et me montra mon action lors du k.o. des trois extraterrestres avec le gel explosif. Un deuxième écran plus petit montrait une sorte de système cardiaque. Au moment de le toucher avec….. non…. c’était impossible. Et pourtant….. Je ne regardais plus l’écran et je commençais à aller vérifier le corps de l’alien. Il n’avait pas de poux ou tout du moins il ne respirait pas. Je commençais à faire des électrochocs afin de le faire revivre, mais rien n’y faisait je n’arrivais pas à le ranimer…. j’avais tué….

Je n’arrivais pas à regarder mes mains…. Je tremblais…. Je m’étais juré de ne jamais tuer, même pour sauver ma vie ou sauver des millions d’autres. Chaque vie est précieuse et personne ne devrait mourir de la main d’un autre. Je n’écoutais presque plus ce que disait l’Impératrice. Je n’avais qu’une envie c’était de me tuer…. Toi Astarte tu m’avais piégé à tuer un alien sans que je puisse le savoir. Le pressentais-tu ? Je n’en savais réellement rien. J’entendis deux corps tombaient en plus. Ils avaient été tué eux aussi. Etait-ce moi aussi le sort qui m’était réservé ? Cela devait être mon châtiment. D’un coup mon intercom commença à refonctionner lors des éliminatoiresn alors que je pestais contre moi même sur la mort de cet alien. Mais je ne comprenais pas de suite, ce n’est que lorsque la voix de Damian m’atteignit que je réagissais en chuchotant sans que personne ne me voit, pensant tous que je m’apitoyais sur mon sort :

- Père ! Est-ce que vous me recevez….
- Oui Damian…… Je suis désolé…. j’ai échoué…. j’ai…
- Ne vous en faites pas père, Wonder Woman et moi arrivons. Elle vous sortira rapidement de là. Je vous attend avec le Batplane.
- Très bien….. Diana ? Si tu m’entends je veux que tu saches que je m’excuse d’avance pour ce qui va suivre. N’oublie pas…. la Batcave….

Je regardais de nouveau le corps de l’alien avant de m’injecter au-delà des regards et des caméras une piqûre que je rangeais dans ma ceinture sans personne ne le voit. Je commençais à me redresser. Je ne pouvais abandonner maintenant. Astarte m’avait dupé et trompé. J’avais tué sans le savoir et je me souviendrais toujours de ce meurtre. Jamais je ne me le pardonnerais et je sais très bien que rien ni personne ne changera cela. Mais cela me permit d’apprendre ma leçon…. Toujours savoir à quoi s’attendre et ne pas utiliser tout ces gadgets sur des êtres dont on ne sait rien, certains éléments peuvent être fatale. La ligne de communication utilisé avec mes camarades était crypté. Personne ne pouvait la décoder ni même l’intercepter sans avoir ne serait-ce qu’un émetteur et chaque émetteur était remis par moi et avait un signal Gps dessus. Ces émetteurs étaient surtout utilisés par la Batfamily et non la Justice League…. Ces derniers étaient légèrement moins performant que les miens. Je me redressais et voyais que la finale arrivait à son terme. C’était un alien qui avait gagné et maintenant il allait se mettre à m’affronter. Diana je suis désolé pour ce qui va suivre. Je prenais la parole envers Astarte :

- Astarte ! Tu m’as fais venir ici que pour une seule raison. Est-ce que tes guerrières le savent ? Je ne suis ici que pour attirer ta chère nièce. Le combat est truqué d’avance. En affrontant cet adversaire tu espères que je survive assez longtemps pour que Wonder Woman arrive et me voit mourir. Alors cette créature ne me tuera point, malgré tout cela. La seule chose qui t’attire c’est Wonder Woman et rien d’autre. Et tu veux savoir autre chose ? Ta chère nièce viendra ici et elle ne verra pas un homme sur le point de mourir ou de te servir, mais belle et bien un homme résolu à se battre !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Sam 10 Juin - 1:56

« Et comment aurais-je pu savoir que tu tuerais cet extraterrestre? C’est un bonus intéressant que j’espérais voir arriver… Mais sans plus. Non seulement tes accusations sont infondées mais en plus elles te donnent l’air d’un paranoïaque. C’est ton arrogance qui a causé la mort de cet être. Et il est amusant de voir que le plus grand détective de la Terre est si à côté de la vérité. Je te veux en vie.

À quoi me serviras-tu, mort? Ma nièce sera en colère et puis elle fera son deuil. Vivant, elle sait que je pourrais t’enlever à nouveau. Chaque fois que tu entendras une femme appeler à l’aide, tu te souviendras de moi et de mes guerrières. Je préfère te scarifier mentalement. C’est beaucoup plus… Poétique. Et réjouis-toi : quatre combattants vivent encore en plus de toi. Ce n’est pas un échec complet pour le chevalier noir. »


Ah, voilà le côté instable qui tranquillement refait surface. Cette idée de vengeance qui semble tant fasciner l’Impératrice du Serpent d’Argent. Cette tendance autodestructrice qui ne peut que se terminer en tragédie. À moins de croire aux miracles, il y a peu de chances de réussir à la réformer. La garder relativement stable… C’est possible. Batman vient de le prouver et de le vivre. C’est à la fois intéressant et terrifiant de savoir qu’il est possible, dans une certaine mesure de diriger les actions d’Astarte. Si on lui donne quelque chose sur lequel se faire les dents, passer son agressivité ou satisfaire sa curiosité, elle ne sera plus dans le décor pour un moment. Oui, il y aura quand même des morts mais quelques dizaines, pas quelques milliers ou pire, millions. On ne peut pas la ramener dans le chemin du bien, c’est pratiquement certain. Mais…

Wonder Woman est encore en vie. Batman est en vie. Elle avait l’occasion de le tuer et elle ne l’a pas fait. Comme si… Comme s’il y avait des étapes à suivre. Ramener sa fille semble lui tenir encore plus à cœur que de passer à la partie où elle élimine ses ennemis. Les tourmenter, oui. Les tuer… Pas encore. En même temps, ce n’était pas comme votre méchant en deux dimensions classique. Il y avait autre chose. Quelque chose de plus ancien, quelque chose qui avait survécu à l’horreur, aux traumatismes. Un vestige de l’ancienne Amazone. Le concept d’honneur. Aussi perverti que puisse l’interpréter Astarte, c’était ce qui gagnait un répit à Batman. Elle l’avait torturé psychologiquement, oui. Pour lui apprendre une leçon. Pour exposer une faille dans son raisonnement. Pour quelle raison, autrement, aurait-elle rendu son ennemi plus fort et plus sage?

Parce que malgré tout, l’Amazone qu’elle avait été subsistait encore. Apprendre de ses erreurs. Aider les autres guerrières à devenir plus fortes. Continuer à honorer les traditions. Et maintenant? Maintenant Astarte attend. Ce qu’il reste de prisonniers a été évacué. L’arène vient d’être nettoyée, sans se soucier de Batman. La scène est prête pour l’arrivée de Wonder Woman. Astarte attend. Tout simplement. Pas de piège élaboré, pas de discours grandiloquent, pas de mise en scène extravagante… Elle attend. Batman lui a confirmé que sa nièce arrivait. Et même, pour lui faciliter les choses, les panneaux de métal permettant aux grues des ports de ramasser la cargaison de la cale s’ouvrent. Pas d’entrée théâtrale pour Wonder Woman. Arrogance d’Astarte, folie ou… Courtoisie élémentaire, malgré son désir obsessionnel de tuer sa nièce? Qui peut savoir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WONDER WOMAN
Messages : 181 Age du joueur : 23 Crédits : Google Batarangs : 995
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Sam 10 Juin - 13:51

Diana Prince
Feat Astarte/Batman
Pris au piège

   

 Du temps avait passé depuis la rencontre avec Astarte qui s'était plutôt très mal passé', mais Diana avait évité une guerre de peuple. Sa tante était retournée dans son village, il faudrait un jour l'arrêter pour tout ses crimes, mais Diana n'y arriverait pas seule. Wonder était seule dans son appartement quand son téléphone sonne, une ligne cryptée cela ne pouvait être que Bruce. Elle décroche et commence à parler.

"Oui Bruce que se passe t-il ? "

"Bonjour Mademoiselle Prince c'est Alfred, monsieur Bruce est en danger il m'a demandé de vous contacter..."

"Alfred ! Qu'est-ce qu'il est arrivé à Bruce ? Où se trouve t-il ?"

"Je l'ignore Mademoiselle Prince, mais avant que le contact soit rompu, il m'a parlé d'Astarte."

A l'entente de ce nom Diana serre le téléphone de plus en plus. Qu'avait elle encore prévu, elle n'avait apparemment pas respecté leur accord et maintenant elle s'en prenait à ses amis.

"Oh attendez j'ai un signal GPS c'est bizarre, on dirait que Monsieur Bruce se trouve au milieu de nul part. Je vous envoie les coordonnés GPS"

"La Citizenry ! Je sais où se trouve Bruce, je vais le ramener Alfred."

"Faites attention à vous.."

"Ne vous en faite pas Alfred, Astarte paiera pour ses crimes."

Puis soudain une voix de jeune garçon pris la parole, c'était Damian Wayne, le fils de Bruce.

"Diana je viens avec vous, je prends le Batplane."

"Non Damian c'est trop dangereux, tu ne connais pas la puissance d'Astarte, je n'ai pas envie qu'il t'arrive quelque chose et encore moins ton père."

"Mais ! J'ai l'habitude de me battre, je te signale que j'ai combattu la ligue des assassins."

"J'ai dit non Damian ! Reste à la Batcave je vais chercher ton père"

Diana raccroche et part se changer en vitesse, elle prend son lasso, son bouclier et son épée. Espérons que Damian ne désobéit pas à l'ordre donné par Damian elle n'avais pas envie d'avoir la mort de ce garçon sur la conscience. Une fois prête, elle saute par la fenêtre direction l’immense navire de la  Citizenry. Avant de partir de son appartement Diana avait regardé les coordonnées GPS que Alfred lui avait envoyé. Le Navire se trouvait en pleine mer méditerranéenne, mais seul un œil d'Amazone pouvait le voir. Après quelques minutes de vol, Diana voit l’immense navire, la cale de cargaison, elle fut accueillit par 5 guerrières armes en mains.

"Si l'une de vous me touche, elle périra de ma lame, dites à votre reine que je suis là et que je souhaite lui parler."

L'une des guerrières demande que Wonder Woman la suive, les autres restent en arrière au cas où l'Amazone tente quelques chose. Ils montent des escaliers pour enfin arriver au dessus de l’arène, elle remarque Batman ainsi que quelques extraterrestres. L'une des guerrières prend la parole pour annoncer la venue de Wonder Woman.

"Désolée de vous interrompre ma reine mais nous avons une invité d'honneur, elle a eu le courage de venir ici sur notre navire."

Elle se pousse ensuite pour faire apparaître l'Amazone qui s'avance et regarde Astarte assise dans son trône.

"Astarte, relâche ses hommes ainsi que Batman, je t'avais prévenu de laisser les hommes en dehors de tes histoires, tu n'as pas respecté le contrat, tu vas donc en payer le prix fort."

FICHE PAR FALLEN SWALLOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t919-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t932-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t931-les-liens-de-wonder-woman
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Sam 10 Juin - 15:06



Batman
Gotham's Vigilante


Astarte commença à me parler de l’extraterrestre que j’avais tué et qu’elle ne savait pas que cela risquait d’arriver. Je la croyais mais elle l’espérait surtout que cela arriverait. Me faire affronter une ribambelle d’aliens différents n’avaient que pour but de me faire perdre mon pieds et elle avait réussit. Je le sentais la culpabilité qui me rongeait. Il ne fallait pas que je cède à cela. J’avais commis une erreur et j’en étais totalement le responsable, même si ce n’était qu’un immense piège Astarte avait réussi à me faire tuer. Inconsciemment certes mais elle avait réussi à me faire tuer. D’ailleurs elle m’expliqua qu’elle souhaitait m’avoir en vie afin que je puisse ressasser tous les jours durant le fait que ses guerrières m’avaient capturés.

Je la regardais toujours en la toisant, ignorant les alentours alors qu’ils se débarrassaient des corps. Elle m’expliquait que d’ailleurs j’avais réussi à en sauver quatre. Oui mais sur combien ? Une trentaine ? Une cinquantaine ? Je n’avais pas le nombre exact, mais c’était un échec quand même. Je savais que ce n’était qu’une question de temps avant que Wonder woman débarque. D’ailleurs en parlant d’elle je remarquais du mouvement. Beaucoup de guerrières tournèrent la tête vers l’Amazone. Intérieurement je soupirais et je voyais qu’elle était présente et elle semblait être prête à en découdre. J’activais mon communicateur pour entrer en contact directement avec Diana. Je prenais finalement la parole afin de lui dire :

- ça fait plaisir de voir un visage amicale ici. En tout cas tu n’as pas traînée. Damian t’a directement suivit jusqu’ici. D’ailleurs je suis désolé mais tu arrives en retard…. j’ai échoué…. Ce que je t’avais dit…. à la Batcave…. Je suis sincèrement désolé…. Pardonne moi….

Je regardais l’Amazone qui était entrain de parler avec Astarte ou tout du moins entrain de lui demander quelque chose. Probablement de libérer les prisonniers. J’étais heureux de la voir honnêtement. Mais je ne me sentais pas digne d’être près de sa présence. J’avais tué et j’aurais toujours cela sur mes mains. Quand bien même je ne l’avais pas fais consciemment, cela me hantera toute ma vie. Je fixais de nouveau Astarte ade quoi pouvait-elle parler ? Avec mon intercom j’écoutais la conversation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Dim 11 Juin - 2:36

« Ma nièce, n’ayant signé ni contrat ni entente, je ne vous pas de quoi tu parles. Je suis heureuse que tu te joignes à nous. Ce navire arrive bientôt à sa destination après un joli demi-tour. Des eaux internationales à la Méditerranée à… Non. Je ne vous gâcherai pas la surprise. Mais réjouissez-vous. Votre mort n’est pas dans mes plans. Non. Oh non. Pas tout de suite. Ce serait bien trop prématuré… »

Depuis que Wonder Woman était arrivée, graduellement les gradins s’étaient vidés. Sous des ordres muets donnés par les « Amazones » d’Astarte, par petits groupes, elles se téléportaient en direction du vaisseau mer, dissimulé à proximité de la Terre. Cela voulait dire que si combat il y avait, ce ne serait pas l’armée de l’Impératrice contre Wonder Woman et ses alliés… Ce qui était particulièrement inquiétant. Plus encore quand tendant à un membre de sa garde impériale sa couronne qu’elle échangea pour un casque de combat. Soit elle s’attendait à ce que sa nièce ouvre les hostilités, soit elle se préparait à de l’action. Deux possibilités toutes aussi problématiques. Une folle instable et agressive est facile à anticiper. Elle agit de façon imprévisible mais c’est plus instinctif que stratégique. Là, c’était Astarte, toute aussi folle mais en contrôle.

Elle ne semble pas le moins du monde inquiète alors qu’en théorie… Le plus grand détective de Gotham, le chevalier noir en personne et Wonder Woman, une des plus grandes combattantes de la planète, se trouvaient devant elle et très certainement capables de l’affronter même de gagner. Astarte était une redoutable adversaire mais elle n’était pas invincible et elle le savait parfaitement. D’un regard en coin à ce qu’il reste de ses troupes soit une dizaine de guerrières, elle leur ordonne de ne rien faire sans recevoir d’ordre. Si elle ne portait pas le premier coup, elle pouvait toujours se réfugier dans une pseudo légitime défense. Il était évident qu’elle avait prévu quelque chose. Mais quoi? Quoi!? Se levant, elle s’approche de la rambarde donnant sur l’arène elle-même. Et c’est là que quelque chose de terrifiant se produit : Astarte sourit. Un sourire glacial.


« Ma nièce, je suis vraiment déçue. Des années de formation et tu continues de te jeter tête la première dans un piège des plus évidents. Et capturer Batman? Un cri de femme et le voilà entre mes mains. Non. Non. Non. Les plus grands héros de ce monde ne peuvent, ne doivent pas être aussi prévisibles, ne peuvent avoir de telles faiblesses. Heureusement que je suis là pour faire le nécessaire. »

Un klaxon se fait entendre et une plateforme fait descendre Wonder Woman dans l’arène ainsi que l’Impératrice du Serpent d’Argent. Pourquoi prendre le risque de se retrouver en infériorité numérique? Pourquoi s’exposer au danger? C’était trop simple pour que ce soit seulement ce que les apparences voulaient le faire voir. Il y avait plus aux choses, une manigance, quelque chose. Jusqu’ici, rien n’avait été exactement comme on aurait pu s’y attendre. Batman était en vie. Secoué, potentiellement porteur d’un nouveau traumatisme mais en vie. Elle aurait pu le tuer, elle ne l’a pas fait. Diana est arrivée sans encombre. Pas un piège, pas un obstacle. Pourtant elle aurait pu envoyer des dizaines de guerrières l’intercepter. Alors qu’est-ce qu’Astarte cherchait à faire? Comment quelqu’un à la santé mentale si fragile pouvait penser autant?

Une fois sur le sol de l’arène, elle se dirige sans crainte vers son côté de la pièce, comme si elle se préparait à un combat de gladiateur. Sauf que bon, il serait assez surprenant que tout ceci, toute cette planification, aboutisse à quelque chose de si simple. Ce serait… Décevant. D’un claquement de doigts, quatre combattantes se retrouvent téléportées dans l’arène. Depuis le tout début, elles sont présentes. Aux côtés des guerrières adultes et adolescentes, ces enfants soldates qui contribuent au reste de la Citizenry autant que leurs ainées. Quatre gamines portant armes et armures prêtes à se battre et à mourir avec le nom d’Astarte sur les lèvres. Même les Amazones, société éminemment militaire, ne feraient une telle chose. Que cherche alors à prouver la tante de Wonder Woman par cette démonstration? Un nouveau test? Un nouvel apprentissage sauce Astarte?


« Batman, tu as beau être un mâle, tu représentes une mesure d’intérêt à mes yeux. Tu en sais plus sur la résurrection que tu en dis et je veux savoir. Je ramènerai ma fille d’entre les morts quoi que quiconque en dise. Autant mettre toutes les chances de mon côté pour que les choses se fassent correctement et sans incident. Je te le demande en tant que mère et non en tant que l’ennemie à abattre que vous voyez en moi.

Ma nièce, mon absence involontaire m’a empêchée de t’inculquer mon savoir, de te permettre de devenir une guerrière encore meilleure comme le veut la tradition des Amazones. Ces quatre auxiliaires qui se tiennent devant toi sont de redoutables guerrières, la preuve indéniable de l’efficacité de mes méthodes. Aujourd’hui : les choix, leurs poids et le prix des conséquences. La leçon commence… Maintenant. »


Trois des quatre jeunes filles, armes au clair, se ruent en direction de Batman et Wonder Woman. Contrairement aux ennemis affrontés précédemment par le chevalier noir, les deux auxiliaires se battent avec une coordination parfaite et elles utilisent des tactiques et des stratégies qui ne figurent pas dans les manuels de formation des Amazones. Oui, elles s’en inspirent mais il y a clairement quelque chose… D’alien. Qui plus est, elles ont l’air de gamines terriennes mais qui garantit leur véritable origine? Deux super héros peuvent-ils vraiment se battre contre… Des enfants? Même si elles sont de potentielles tueuses endurcis? Première leçon, l’éthique et le champ de bataille. Les règles de la guerre. C’est une expression connue. Mais ce qu’est en train de démontrer Astarte… C’est que c’est un sophisme éhonté inventé pour se donner bonne conscience.

En apparence, ce sont bel et bien des lames énergétiques que manient les auxiliaires de l’Impératrice mais sont-ce vraiment ce qu’elles paraissent être? Est-ce qu’Astarte aurait vraiment eu la cruauté ou la démence de prouver un point en jetant les gants et en y allant pour la gorge directement? Difficile à dire dans l’état actuel des choses. Le trio ne semble certainement pas disposer de l’innocence des enfants de leur âge et si Wonder Woman a réussi à atteindre jadis Theana, on peut parier l’avenir de la Terre sur le fait qu’Astarte a raffiné ses méthodes pour que jamais une telle chose ne se reproduise. Est-ce une sorte de vengeance pour la perte de sa fille, une métaphore de son propre passé tragique ou…  Autre chose? Peut-être auront-ils la possibilité de le réaliser mais le mouvement des vagues est différent, comme si le navire venait d’être transféré d’espace.


« Et comme je veux voir jusqu’où vous, héros, êtes prêts à aller, si vous refusez de participer à la leçon, qui pour épargner vos petits cœurs fragiles ne sera pas à mort, la quatrième auxiliaire qui se trouve à mes côtés va m’assassiner car c’est l’ordre que je lui ai donné. Si vous ne vous battez pas, elle va abattre une femme désarmée. Si vous tentez de l’empêcher de faire… Pourquoi vous gâcher la surprise? »

Le conditionnement des troupes d’Astarte est tel que sur un ordre de leur souveraine, n’importe laquelle de ses guerrières pourrait sans un remord assassiner sa chef. Dans un régime démocratique, la loyauté empêcherait une telle chose. Dans le monde d’Astarte, visiblement, les choses sont différentes. Est-ce qu’elle bluffe? Est-ce encore un piège? Serait-elle vraiment prête à mourir sans avoir ramené sa fille d’entre les morts? Ce serait complètement fou. Mourir sans avoir obtenu sa vengeance? Mais d’un autre côté, jamais auparavant Astarte n’a utilisé de la fourberie pure, d’un mensonge. Elle a toujours été d’une étonnante franchise… Ce qui est doublement plus surprenant venant d’une « méchante ». Pourtant… Ce qui est en train de se jouer est réel. Absolument tout. Si c’est un rêve ou une hallucination… Ce serait alors d’une puissance colossale.

Mais non. Tout est bien réel. Trop réel. Typique d’Astarte en fait. Astarte qui ne s’encombre pas d’un fusil pour tireur d’élite si elle peut trouver et utiliser un lance-roquette. Astarte qui vit selon un code d’honneur particulier qui fait qu’elle peut blesser ou tuer même les éléments les plus loyaux de son entourage. Un être consumé, rongé, ravagé par une folie qui ne peut qu’être destructrice… Et pourtant, derrière tout cela, elle veut réellement rendre plus forts tant Batman que Wonder Woman. Faire en sorte que le prochain affrontement sera une autre occasion de… Bien… De les aider à s’améliorer davantage. Elle l’a dit elle-même et même si elle ne l’avait pas fait, Batman et Wonder Woman ne peuvent, ne doivent pas mourir. Ce n’est pas le moment. Comme si elle suivait un échéancier invisible. Si ces deux-là ne doivent pas mourir alors…

Mais en même temps, ne pas tuer le duo ne veut pas dire ne pas les blesser, les faire souffrir voire dans les cas les plus extrêmes, les handicaper. Astarte ne fait pas dans le combat factice. Elle joue à un jeu dont elle seule semble connaitre les règles mais paradoxalement, elle doit constamment trouver un moyen de les contourner pour justement éviter par exemple que Batman ne soit tué. Que faire alors quand il y a tellement de choses certaines à propos d’Astarte mais qu’elles diffèrent toutes suivant son état d’esprit? Que se passerait-il si, par exemple, en déjouant ce qu’elle veut, elle perdait les pédales et sur un caprice déclenchait un terrible cataclysme? Pour Wonder Woman, c’est une affaire de famille et l’espoir probablement vain de réformer sa tante malade. Pour Batman, c’est un duel de l’esprit contre quelqu’un qui aurait sa place à Arkham.

Mais qu’est-ce que tout ceci pour Atarte? Certainement pas un jeu. Elle ne joue pas. Elle se bat. Un interlude avant de retrouver sa fille? Le combat entre deux facettes de la même personne pour garder en vie des gens qu’elle veut, en partie, morts? Pourquoi sur un navire et pas sur la terre ferme? Ou sur son vaisseau amiral? Que peut symboliser cette arène improvisée? Oui, les eaux internationales mais elle est revenue exprès dans les eaux où ont jadis vogués les trirèmes et trières grecques pour ensuite naviguer vers une destination inconnue. C’est bien certain, quand avec le recul Diana et Bruce regarderont le tableau, ils s’en voudront de ne pas avoir vu le coup venir. C’est toujours facile de remarquer les choses après les faits. Toujours. En attendant… La grande finale approche et Astarte compte faire de l’événement quelque chose de mémorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WONDER WOMAN
Messages : 181 Age du joueur : 23 Crédits : Google Batarangs : 995
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Mer 14 Juin - 17:50

Diana Prince
Feat Astarte/Batman
Pris au piège

   

  Diana se trouve maintenant en face de sa tante, au même moment Bruce active son communicateur. Diana qui porte une oreillette l'entend parler, ne pouvant pas lui répondre elle se tourne pour le regarder brièvement dans les yeux comme pour lui dire que ce n'était pas de sa faute et que tout allait s'arranger, du moins l'Amazone l'espérait. Elle apprend aussi que Damian a désobéit à ses ordres, c'était bien le fils de Bruce. Quand il s'agissait de mission, il était aussi têtu que ce dernier.
Astarte prit alors la parole Wonder Woman se retourne devant elle, poing fermé et avec un air sévère.

"Nous n’avons peut être pas signé de contrat, mais je pensais que tu avais un honneur, une parole, mais je me suis trompée depuis le début sur toi."

Qu'avait-elle prévu de faire ou le navire accosterait, sa Wonder Woman et Batman l'ignorait. Voilà c'était le grand moment Astarte avait échangé sa couronne contre un casque de combat, elle n'avait pas peur de mourir, au contraire elle se voyait déjà gagnante.

"C'est ce que tu penses ma tante mais j'ai moi aussi des ressources."

Elle accompagne cette réponse avec un sourire de coin pour faire douter Astarte.
Les gradins étaient maintenant vide, les deux jeune femmes se retrouvent dans l'arène. Diana s'avance en direction de Bruce, l'homme avait l'air vraiment affaibli physiquement et mentalement, Diana l'aide à se relever et lui chuchote quelque chose.

"Tiens bon je suis là maintenant, Robin ne devrait pas être loin, je veux que tu t'en ailles une fois qu'il sera là. C'est mon combat pas le tiens, désolé de t'avoir mis dans cette situation."

Batman tenait debout mais difficilement, Diana reste à ses côtés. En face d'eux se tenait Astarte. C'était trop beau pour que cette reine impitoyable puisse se battre seule, elle avait trop peur de perdre. Quatre guerriers se téléportent donc devant leur reine, à regarder de plus près c'était 4 gamines qui étaient à peine âgées de 15 ans. Comment pouvait-elle faire combattre des enfants ? Aucune Amazone n'accepterait ça !

"Ce ne sont que des enfants Astarte comment peux-tu les faire combattre?"
Le ton de l'Amazone avait grimpé d'une mesure.

S'en était trop pour Wonder Woman, elle ne pouvait pas laisser passer ça ! Combattre des enfants, il en était hors de questions ! Mais pourtant 3 des enfants se ruent vers Wonder Woman et Batman.

"Batman ne leur fait pas de mal et essaie de les assommer. Elles ne savent pas ce qu'elle font."

Deux gamines pour Batman et une seule sur Wonder Woman qui saute sur elle, lame énergétique en mains, Diana la contre en croissant ses deux bras, la lame frappant sur les bracelets de l'Amazone produit une onde électrochoc qui envoie la jeune fille au sol.

"Reste au sol , ce n'est pas ton combat jeune fille, Astarte te manipule."

Astarte continue de parler, elle avait tout prévu de A à Z ce que Diana entendait était de la pur folie.

"Astarte arrête, c'est de la folie qu'attends-tu de moi ? Tu veux ma mort ? Si oui viens me prendre ma vie toi seule et non de pauvres enfants innocentes."

FICHE PAR FALLEN SWALLOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t919-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t932-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t931-les-liens-de-wonder-woman
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Jeu 15 Juin - 0:06



Batman
Gotham's Vigilante


Les deux femmes se toisèrent et se parlèrent sur le fait qu’il devait y avoir une sorte d’entente cordiale entre les deux. Astarte commença à parler de notre destination. Cela ne tomba point dans l’oreille d’un sourd. Je contactais Damian afin de savoir où nous nous trouvions actuellement. Ce qu’il me parlait me laissait légèrement perplexe. Je réfléchissais à ce qu’elle pouvait bien faire avec le détroit de Gibraltar. Mais malheureusement rien ne me venait en tête pour le moment. Peut-être plus loin alors…. Mais je ne pouvais prendre le risque qu’elle blesse des milliers d’innocents. Je reprenais contact avec Damian afin de lui donner des ordres clairs et précis. Ce dernier n’était pas d’accord, mais je faisais en sorte de m’affirmer et il accepta finalement. Maintenant il me fallait reprendre mon attention sur Diana et Astarte.

Diana arriva à mon niveau et me chuchota que c’était son combat et non le mien. Elle m’aida en plus à me relever et que je devais disparaître avec Robin. Avant que je ne puisse lui dire quelque chose, Astarte commença à me dire qu’elle voulait savoir mes connaissances sur la résurrection et que c’était une mère qui demandait cela et non mon ennemi. Tenant debout et sentant que la piqûre commençait à faire effet je prenais la parole :

- Wonder Woman, cette femme m’a capturé et torturé mentalement. Elle en a fait mon combat dès l’instant où j’ai entendu parlé de ses agissements, alors non je ne fuirais point. D’ailleurs pour répondre Astarte, jamais je ne te dirais ce que tu veux entendre sur la résurrection. J’enterrais ce secret avec moi. Jamais tu ne seras en mesure de me faire dire la vérité sur ça.

J’avais été affaibli et pas au meilleur de ma forme. Mais la piqûre que je m’étais injecté avant était une solution qui me permettait de me tenir en éveil prolongé. On pourrait comparé cela à de l’adrénaline liquide, mais qui a un effet longue duré. Une sorte de caféine liquide concentré. Je voyais que Astarte avait fait apparaître des jeunes filles de même pas quinze ans et qu’elle nous les faisait affronter. Astarte avait même parlé du fait qu’elle risquait de mourir si on ne les mettait pas hors d’état de nuire. Deux d’entre elles se ruèrent vers moi prête à me tuer. Diana me demanda de seulement les assommer. J’hochais la tête avant d’activer une bombe fumigène et je sautais dans les airs pour éviter leurs attaques. Me retrouvant derrière elle je les frappais au niveau de la nuque pour en finir rapidement et elles tombèrent toutes les deux au sol. Elles étaient en vie, je les voyais respirer, mais elles étaient inconscientes. Diana avait elle aussi mise k.o. la jeune fille et elle parlait du fait que Astarte la voulait morte…. Repensant à ce qu’elle avait dit à Wonder Woman et moi-même je me doutais que ce n’était pas le cas. Que cherchait-elle ? Si elle mourrait de sa main… Non…. Il ne fallait pas. Je donnais finalement le signal à Damian.

- Maintenant !

Une, puis deux et plusieurs explosions retentirent chamboulant le navire. Robin avait tiré des missiles afin de faire sombrer le navire. Il allait en tirer de nouveau pour le moment. Mais est-ce que la puissance de feu suffira ou faudra-t-il qu’il m’envoie mon exo-armure de combat ? Je profitais de la distraction des tirs afin d’attraper grâce à mon grappin la quatrième adolescente et la mettait hors d’état de nuire rapidement d’un coup à la tête. Je me tournais vers Diana avant de dire :

- Wonder Woman, elle ne souhaite pas ta mort, bien au contraire. Ce n’est que manipulation de sa part. A ton avis pourquoi a-t-elle dit qu’elle ne voulait pas te tuer pour le moment ? Ce n’est pas une femme que tu as en face de toi, ni même ta tante mais belle et bien un serpent perfide qui a des plans remplis de noirceurs et de perfidie. Qui ne te dis pas qu’elle souhaite que tu deviennes comme elle ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Jeu 15 Juin - 5:10

Prévisible. Et Diana et Bruce refusaient de voir ces jeunes filles pour ce qu’elles étaient. Des guerrières. Pas des enfants. Des guerrières. Des individus prêts à prendre les armes pour défendre une cause, un idéal, un symbole. Ainsi, quand Diana tente de convaincre son adversaire de la « méchanceté » d’Astarte, la jeune adolescente lui répond avec la même maturité qu’un adulte moyen que Wonder Woman peut garder ses préjugés et ses jugements faciles pour elle et qu’elle n’a pas de leçon à recevoir de quelqu’un sans honneur. Un regard à coin à son Impératrice lui indique qu’elle peut rester au sol. Elle a joué son rôle et Astarte est satisfaite. Le visage juvénile esquisse un sourire fier. Pour le Serpent d’Argent, elle a combattu avec bravoure et courage. Wonder Woman cherche à « déprogrammer son adversaire alors que bien…

Il n’y a pas eu d’endoctrinement au sens classique du terme. Le combat bien que bref a servi à donner à Astarte de nouveaux indices très précieux sur ces deux membres de la Justice League. Plus encore, sa nièce parle de l’honneur de la même façon qu’on brandirait un slogan et Batman a décidé de ne pas accéder à sa requête. Qu’il en soit ainsi. La partie instable d’Astarte vient d’être piquée au vif et le volet « négociations » vient presque définitivement de disparaitre de la liste des options disponibles. Et si Batman pense qu’elle va simplement accepter un tel affront sans réagir… Si quelqu’un vient aider Batman depuis l’extérieur, ce doit être quelqu’un de précieux. Pour quelqu’un qui n’a plus toute sa tête, quoi de plus logique que de causer la mort d’autrui pour pouvoir prendre à son propre jeu celui qui refuse de vous livrer ses secrets?


« Ma nièce, tu utilises le mot honneur comme s’il s’agissait d’un slogan. Tu ne sais pas ce que cela veut dire, à l’utiliser à tort et à travers dès qu’il est question de moi. Quant à toi, Batman, je me souviendrai de ta cruauté face à une mère qui cherche à retrouver son enfant. Puisque tu veux me priver de ma fille, pourquoi ne pas te priver d’un être cher avant de poursuivre ma vengeance sur Gotham? FOTIÁ! »

Fotiá veut dire feu en grec. Le dialecte parlé par Astarte semble s’en inspirer du moins en partie. Mais feu dans quel sens du terme? Une violente explosion retentit suivie de la voix de Damian annonçant que son appareil a été touché de plein fouet par des tirs d’armes énergétiques de forte puissance et qu’il va s’écraser dans les flots agités de la mer. D’un ton glacial, ce qui permet à Wonder Woman de savoir quelle « personnalité » de sa tante domine (sois la plus dangereuse du lot), Astarte dit à Batman que si son allié se noie, il faudra songer à le ramener à la vie et qu’elle sera là pour obtenir ce qu’elle veut, soit le moyen de ramener son enfant d’entre les morts. Les missiles tirés par ce curieux appareil vont la forcer à modifier ses plans mais de toute façon, pour la grande finale, ce navire allait finir par le fond… Enfin, ce qu’il en resterait.

Arme au clair et prête à affronter sa nièce et son allié si le besoin se fait sentir, les deux super héros auront tout le loisir de se dire que peut-être, peut-être aurait-il fallu continuer de raisonner avec une Astarte à la santé mentale déclinante mais plus stable plutôt que de faire sortir sa personnalité plus… Psychopathe. Et apparemment, les choses vont aller en se compliquant car de l’extérieur et par les hauts parleurs, on peut entendre les injonctions des forces militaires navales espagnoles et marocaines ordonnant au navire non identifié de se stopper sinon il serait pris pour cible et détruit. Astarte éclate d’un rire sans joie et indique que c’est absolument parfait et que dans les minutes à venir, les médias seront sur place pour couvrir la grande finale de cette soirée où l’apprentissage est à l’honneur. Curieuse façon de voir les choses s’il en est mais… C’est ainsi.


« C’est parfait. Absolument parfait. Dans quelques instants les navires de guerre de deux nations vont ouvrir le feu sur ce navire déjà endommagé par les tirs de l’allié de Batman. Dans quelques instants, le détroit de Gibraltar connaitra une catastrophe écologique sans précédent qui le rendra inutilisable pendant au minimum dix ans. Et si les navires ne font pas le travail… Je le ferai moi-même. Ce sera glorieux.

Dernière leçon du jour : le poids des choix. Soit vous m’affrontez et vous me capturez mais la catastrophe se déclenchera. Soit vous empêchez la catastrophe mais ce faisant, je vous glisse entre les doigts et vous n’avez aucune idée des dommages que je pourrais causer. Sauver des milliers de vies tout de suite ou plus tard, n’est-ce pas là un dilemme des plus exquis? En attendant que vous vous décidiez… En garde ma nièce! »


Sans plus attendre, Astarte se rue sur Wonder Woman, engageant le combat avec toute la fureur d’un animal blessé. La dernière fois, Astarte avait retenu ses coups, certaine de pouvoir convaincre sa nièce de se joindre à elle. Ce soir… Non ce soir c’est une toute autre femme qui se bat contre elle. Et à peine l’affrontement a-t-il commencé qu’une série d’explosions secoue le navire. Les guerrières d’Astarte viennent de faire sauter un certain nombre de charges pour accélérer le processus. Un duel sur un navire en perdition… Voilà qui promet d’être fort intéressant. Et ici, oubliez l’option combat non létal. Les substances tranquillisantes fonctionnent mal sur les Amazones, à la base et Astarte a été la victime de terribles expériences. Quant à la douleur bien… Disons qu’elle est capable d’en encaisser bien plus que de nombreuses personnes en ce monde.

Mais faisons ici une courte pause pour expliquer pourquoi le détroit de Gibraltar est si important. Pour commencer, en tant que détroit, il relie l’océan atlantique et la mer méditerranée, permettant de ce fait à de nombreux pays un accès plus international à leur marine marchande. Ensuite, plus localement, il s’agit du point de passage le plus simple entre l’Espagne et le Maroc, ce qui lui confère une importance stratégique et économique non nulle. Enfin, comme dans toute chose, l’écosystème local a déjà été fragilisé par l’activité humaine et pourrait se retrouver débalancé pour des décennies si on continue de ne pas faire attention aux choses. Considérant qu’Astarte a sans doute prévu d’utiliser une technologie extraterrestre, une résolution simple est à exclure. Il faudrait une expertise spécifique qui risque de faire cruellement défaut à nos deux héros, malheureusement.

Et avec Damian à la flotte et les forces militaires en présence qui se joignent à la partie, allant jusqu’à envoyer leurs troupes pour un abordage, la situation n’en sera que plus chaotique. La partie psychopathe d’Astarte ne semble pas se soucier que si l’arme se déclenche, elle mourra comme le reste des personnes présentes. Si la partie rationnelle d’Astarte préfère un plan méticuleusement réfléchi, sa partie instable préfère y aller de façon bien plus directe, ce qui vient de rebrasser le jeu de cartes au complet. Et maintenant que les humains ordinaires sont impliqués, rien n’indiquent qu’ils se montreront raisonnables, surtout quand la gloire leur tend les bras et connaissant les journalistes, ils ne reculeront pas non plus devant le danger. Astarte a bien posé ses pièces sur son échiquier… Reste à voir qui mettra qui échec et mat. À moins bien sûr que nos deux héros aient un éclair de génie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WONDER WOMAN
Messages : 181 Age du joueur : 23 Crédits : Google Batarangs : 995
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Lun 19 Juin - 13:41

Diana Prince
Feat Astarte/Batman
Pris au piège

   

  Damian tenait de son père, ça il n'y avait aucun doute, le combat de Wonder Woman était devenu celui de Batman. L'amazone lui avait répondu d'un hochement de tête. Bruce avait mis K.O les deux jeunes filles et avait donné un signal à son fils. Soudain plusieurs explosions retentirent. Le bateau tangue alors, Diana comprit aussitôt le plan de Batman, faire couler le navire avant qu'il n'arrive à destination. Toutes les jeunes filles était à présent neutralisées. Tout en regardant Astarte dans les yeux, l'Amazone répond à Bruce.

"Quoi qu'elle ait prévu de faire, je ne serais jamais comme elle, et j'arrêterai ses plans même si ma vie en dépend."

Comme à son habitude Astarte fait preuve de méchanceté en touchant le Bat-plane afin de déstabiliser Batman. Les poing de Wonder Woman se serrent, il fallait sauver Damian avant de tenter quoi que ce soit. Il ne manquait plus que ça, le navire s'approchait dangereusement du détroit de Gibraltar et les forces navales espagnoles et marocaines criaient dans les hauts parleurs de stopper le navire avant qu'ils ne tirent sur ce dernier. Il fallait à tout prix arrêter le navire, mais il était hors de question pour Diana de laisser encore une fois Astarte s'échapper.

"Hors de question que je te laisse t'échapper, c'est fini pour de bon Astarte."

S'emparant de son épée et de son bouclier, Diana adresse ses dernières paroles à Bruce avant le combat.

"Batman ! Occupe toi de Robin et stoppes ce navire avant de causer des dégâts et d'avoir des victimes innocentes. Je m'occupe d'Astarte je ne le laisserais pas s'échapper."

Le ton de Ww était froid, elle n'avait encore jamais parlé comme ça à Bruce, mais il fallait qu'il comprenne que l'Amazone pouvait régler cette affaire seule. De plus l'honneur de Diana l’empêchait de battre en retraite.
Astarte se jette alors sur Ww, cette dernière court vers sa tante et lève son bouclier pour contrer le coup d’épée. Les deux femme se battent avec fureur, plus rien autour ne comptait, même les explosions et les cris. Ce soir c'était la fin pour l'une des deux femmes.

"Tu ne peux pas t’empêcher de mettre en danger la vie d'humains, ce n'est pas ce qu'on t'a fait qui t'a rendu ainsi, mais c'est ton véritable visage que tu montres au grand jour Astarte."

Les épées s'entrechoquent dans des étincelles, Diana tente de désarmer sa tante pour mettre fin au combat. La pitié, c'était terminé !

FICHE PAR FALLEN SWALLOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t919-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t932-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t931-les-liens-de-wonder-woman
avatar
THE DARK KNIGHT
Messages : 365 Age du joueur : 25 Crédits : Fantöm Batarangs : 3047
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Lun 19 Juin - 15:31



Batman
Gotham's Vigilante


Diana hocha de la tête pour me faire comprendre qu’elle acceptait que ceci était devenu mon combat. Finalement je lui expliquais pour le fait que Astarte devait avoir un plan derrière toute sa machination, bien pire que ce que nous attendions. Mais elle ne semblait pas prêter attention ou tout du moins elle était résolue à ne pas devenir comme elle. Je souriais en coin. Une résolution absolue c’était bien quelque chose que je connaissais que trop bien, j’avais totale confiance en Diana en cet instant précis. Damian me contacta suite au mini discours de Astarte qui me fera payer mon affront. Elle avait tiré sur le Batplane et Damian était à l’eau. Il m’annonça qu’il allait bien et qu’il grimpait à bord en cet instant.

Diana me donna l’ordre de m’occuper de Robin et de stopper le navire et qu’elle s’occupait de Astarte. Son ton froid montrait qu’elle ne plaisantait pas et qu’elle était prête à me faire obéir. Je tournais les talons pour partir en direction des machines. Non pas sans souffler au passage à Wonder Woman un mot d'encouragement, avant que son combat ne commence. Plus j’avançais et plus je remarquais que les couloirs étaient identique. Je mettais ma vision détective et je remarquais d’où provenait la source d’énergie. Il me fallait avancer. Damian apparût devant moi, trempé mais vivant. Il commença à me parler :

- Père, les soldats sont prêt à faire feu dans peu de temps. Il nous faut stopper ce navire à tout prix !
- Je le sais Robin, mais maintenant il nous faut faire face à une arme extraterrestre qui pourrait causer la mort de milliers de gens. Alors on va la stopper en premier, pendant que Wonder Woman affronte Astarte.
- Va-t-elle réussir à la vaincre ?
- J’ai confiance en elle. Wonder Woman va nous faire gagner du temps, suffisamment pour qu’on arrête ce navire et l’arme. Ensuite nous nous occupons d’Astarte.
- Bien père. Dans ce cas mettons-nous en route.


Nous nous dirigions en direction de la source d’énergie. Le trajet ne fût pas trop long mais lorsque nous arrivâmes à destination je remarquais quelque chose. C’était bien trop simple. Personne pour nous arrêter, ni même nous ralentir. Comme si elle ne c’était pas doutée du fait que nous nous séparions. Pourtant une criminelle comme Astarte devait avoir réfléchi à ce genre de chose. Je stoppais Damian dans sa course et activait ma vision détective afin de chercher le piège tendu par Astarte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t901-dark-knight-rises-again#11429 http://legendsofdc.creationforum.net/t922-batcomputer-history#11651 http://legendsofdc.creationforum.net/t921-batcomputer-files#11645
avatar
Messages : 32 Age du joueur : 33 Crédits : N.A. Batarangs : 1360
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Lun 19 Juin - 17:47

La violence et la mort. C’est tout ce qu’il y a sur ce navire en perdition. Les troupes d’abordage marocaines et espagnoles viennent de monter à bord et ils se font tailler en pièces par un tir de barrage d’armes énergétiques que les vestes pare-balles humaines ne peuvent contrer. Au bruit de combat furieux entre la tante et la nièce et aux alarmes du navire en train de couler s’ajoute maintenant les hurlements des morts et des blessés. Astarte n’a jamais forcé ces hommes à monter à bord. Ils ont fait le choix conscient de risquer leur vie et maintenant, ils paient le prix de leur témérité. De nouvelles explosions se font entendre mais cette fois ce sont les navires de guerre qui sont pris pour cible, les forçant à passer à l’attaque, précipitant le compte à rebours avant la catastrophe. Rien pour arranger les choses, s’il faut dire ce qui est autrement évident.

Dans la salle où se trouve l’arme, l’eau commence soudainement à monter. Les instruments de Batman vont clairement lui montrer une brèche dans la coque et des pompes transfèrent l’eau des autres sections endommagées du navire dans cette salle spécifique. Quant à l’arme elle-même, protégée derrière un champ de force, on ne trouve qu’un unique bouton, rouge, sur un panneau de commande. Que fait-il, à quoi sert-il, difficile à dire. Chose certaine, s’il est là, ce n’est clairement pas par hasard. La vision détective de Batman montre également plusieurs sous-systèmes disséminés dans la pièce mais quant à leur utilité… Difficile à dire. Dissimulés derrière des panneaux muraux, se trouvent d’autres boutons, leviers et autres éléments du même genre. Un système créé pour le plus grand détective du monde. Qu’est-ce qui active quoi et surtout, comment?

Ce ne sera pas facile mais Batman dispose d’un avantage de taille. Il a pu parler à Astarte pendant qu’elle était encore stable, lui donnant certains indices sur sa personnalité. Premièrement quoi que fasse cette arme, elle n’est pas faite pour tuer Batman et Wonder Woman. Ayant eu à travailler contre de nombreux criminels et psychopathes, le chevalier noir sait reconnaitre la vérité quand il l’entend et cliniquement parlant, même si Astarte voulait les tuer, elle en serait incapable, son esprit étant obnubilé par ce mystérieux « agenda ». Il y a donc un moyen dans cette pièce, en cas de déclenchement de l’arme, de protéger Batman et Wonder Woman. Un système possiblement indépendant, au cas où Batman échouerait à en trouver les commandes. Si tel est le cas, on peut raisonnablement se poser la question : quel genre d’obsession peut pousser à de telles précautions?

Est-ce que l’arme peut être désactivée? Est-ce que tout ceci n’est qu’une immense mise en scène où quoi que Batman fasse, l’arme va quand même se déclencher? En observant bien, Il y a un symbole gravé sous le premier panneau de commande dont la correspondance se trouve au niveau des systèmes derrière le champ de force. Vraisemblablement une sorte de fonction d’autodestruction donc à éviter. Pour désactiver le champ de force, il va falloir de sacrées acrobaties car les éléments semblant le réguler sont à trois endroits différents, un désormais sous les eaux, un au plafond mais qui va demander d’opérer la tête en bas et le dernier est protéger par des arcs électriques à intervalle régulier derrière un panneau lui-même dissimulé derrière un faux panneau. Rien d’insurmontable juste trop fait sur mesure pour qu’il puisse se sentir en confiance.

Depuis quand Astarte l’espionne-t-elle? Et parlant d’Astarte, si Wonder Woman décide de se battre sans considérer contre qui elle se bat, grand bien lui en fasse. Car en ce moment, mentalement, l’Impératrice du Serpent d’Argent serait bien incapable de reconnaitre sa nièce. Les explosions, le sang, les morts, tout ceci ne fait qu’alimenter cet épisode psychotique et si elle se bat avec une férocité sans égal, Diana remarquera que, curieusement, c’est un style de combat qu’elle connait. C’est le style des Amazones. Pourtant Astarte n’est plus une Amazone depuis longtemps et n’a jamais donné de signes de se battre comme ce qu’elle a jadis été. Alors pourquoi maintenant, pourquoi si soudainement? Le challenge promet d’être… Intéressant. Wonder Woman est l’actuelle princesse des Amazones, une guerrière légendaire dont la réputation n’est plus à faire.

Sa tante, par comparaison, est l’ex princesse des Amazones et a derrière la ceinture des décennies d’expérience du combat dans des conditions considérablement plus brutales que ce que la formation classique des Amazones prescrit à ses guerrières. Wonder Woman garde la tête froide ou tout du moins, garde la tête froide pour le moment mais qui garantit que cet avantage va durer? Elle entend aussi les cris des blessés et des mourants pendant que les guerrières d’Astarte éliminent sans aucune pitié tout individu suffisamment inconscient pour tenter de venir se mêler de choses qui ne les concerne pas. Si les événements de Washington, lors de la première défaite de la Citizenry, ont pu être étouffés, dissimulés, cachés du public, cette fois, le monde saura qu’il existe parmi les étoiles une force déterminée à causer la perte de Wonder Woman et des Amazones.

Ajoutez à cette folie les tirs des canons des navires de guerre espagnols et marocains et vous avez une arène encore plus dangereusement instable où vous affronter. Diana utilise une épée et un bouclier. Astarte a récupéré une seconde lame énergétique et utilise un style purement offensif là où sa nièce utilise quelque chose de plus défensif. Curieusement, il aurait été tellement facile de prendre en traitre Wonder Woman, d’ordonner à une de ses guerrières de tirer dans le dos de l’Amazone mais non. Cet ordre ne vient pas. Et il ne viendra pas. Elle veut régler personnellement cette histoire de famille. Wonder Woman pliera ou elle fera face aux conséquences. Amusant. Elle aussi, à l’époque, a dit qu’elle ne courberait pas l’échine. Et ils ont quand même réussi à la briser. Comme quoi les promesses ne sont que des mots et rien de plus, en réalité.

L’ex Amazone éclate d’un grand rire dément après s’être prit en plein visage un coup de bouclier. Crachant un mélange de sang et de salive, elle repart immédiatement à l’assaut, faisant pleuvoir les coups sur la protection de sa nièce. Rage, rage, rage… Il n’y a que de la douleur et de la colère dans les gestes d’Astarte. Ce n’est pas un combat noble ou une danse sur le champ de bataille, un échange de coups pratiquement artistique. Non c’est juste la manifestation physique du ressentiment d’Astarte vis-à-vis de sa nièce. La douleur d’une mère qui a perdu son enfant et qui refuse de croire autre chose que la faute revient à sa propre nièce. Qui des deux a raison est de peu d’importance. Ce qu’il faut se demander c’est si Diana a ce qu’il faut pour tenir le coup face à la douleur d’une mère. La douleur peut vous faire perdre la raison. C’est un fait scientifiquement prouvé.

Il n’y aura pas de reddition. Il n’y aura pas de pitié. Alors quoi? Wonder Woman ne tue pas. Elle ferait une exception pour Astarte? Même Batman ne tue pas les pires psychopathes. Combien de morts auraient pu être évitées s’il avait tué le Joker? Et Wonder Woman représente un symbole autant sinon plus puissant. Si elle tue, quelles seront les répercussions? Est-ce ce qu’Astarte cherche à prouver? Que derrière ses airs de justicière, Wonder Woman est… Une simple tueuse? Non. Alors quoi? Que poussée à bout, même Wonder Woman peut succomber? Ou peut-être est-ce plus terrifiant encore. Une part d’Astarte veut mourir. Wonder Woman a tué la fille, ce serait aussi morbide que poétique qu’elle tue aussi la mère. Si tel est le raisonnement, est-ce que Diana va s’en rendre compte et trouver un moyen de mettre un terme à cette folie ou la colère continuera de répondre à la colère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
WONDER WOMAN
Messages : 181 Age du joueur : 23 Crédits : Google Batarangs : 995
MessageSujet: Re: Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman   Hier à 15:09

Diana Prince
Feat Astarte/Batman
Pris au piège

   

  Avant de partir chercher Robin, Batman avait soufflé un petit mot d’encouragement à Diana, il ne l'avait finalement pas mal pris que l'Amazone l'exclu de ce combat.
Autour de l’arène et à l'extérieur c'était la guerre. Des cris se mêlent aux coups de canon. Diana n'avait pu arrêter le début des hostilités, elle espérait que Bruce y arrive sinon des dizaines de milliers d'hommes et de femmes allaient mourir. Pendant que Diana esquive les coups, et donne un coup de bouclier dans la tête de sa tante qui saigne légèrement, Astarte s'était emparé d'une deuxième lame pour en finir avec sa nièce. Du coin de l’œil elle voit une guerrière de Astarte tuer les quelques soldats qui s'étaient avancés dans les estrades. Diana avait du mal à se concentrer sur le combats avec ces hommes qui se faisaient massacrer, alors que la guerrière allait lâcher une épée sur un soldat, d'un geste rapide Wonder Wonder lance son bouclier d'une telle force qu'elle envoie la guerrière contre le mur perçant même la coque du bateau. Pris par cet élan d'humanité, elle ne fit pas attention à Astarte qui en profite pour lui asséner un coup de pied violent à l'abdomen qui envoie Diana à quelques mètres sur le sol.
Même si elle avait une force incroyable, ce coup lui faisait très mal, et l'énerve encore plus.

Diana se relève péniblement et relève la tête telle une Amazone fière de ses origines, elle s'empare d'une main de son lasso qui se trouvait au côté gauche de sa ceinture. Puis de rage elle lance le lasso pour attraper l'un des bras de sa tante, même si le lasso n'avait aucun effet sur sa tante, elle pourrait enfin lui parler.


"Arrête ce massacre Astarte cela ne ramènera pas ton enfant."

Au fur et à mesure que Diana parle, elle ramène Astarte vers elle. Il était impossible de raisonner sa tante par la force ou l'amour. Sa tante résiste de toutes ses forces. Dans un ultime moment Diana tente le tout pour le tout.

"Astarte je n'abandonnerais pas ce combat, tu peux dorénavant considérer que tu as perdu."

Diana tire de toute ses force sur la corde pour ramener Astarte vers elle, elle lâche son lasso et se projette sur sa tante pour l'envoyer dans la coque du bateau, les deux femme traversent la coque du bateau pour atterrir dans la salle des machines. Le choc était tellement puissant que le bateau tangue. Elle se relève en s'appuyant sur un tuyau qu'elle casse au passage. Wonder Wonder n'était plus la même avec ce combat, sa tante l'avait changée, quoi qu'il arrive, personne ne pourrait l'arrêter. Aucune fenêtre de tir pour les armées, ni pour les guerrières de Astarte, ça allait finir ici, entre la tante et la nièce.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


{Désolée pour les mots en orange c'est pour le défi}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t919-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t932-diana-prince-princesse-de-themyscira http://legendsofdc.creationforum.net/t931-les-liens-de-wonder-woman
 
Pris au piège feat Astarte & Wonder Woman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Episode 25 : Pris au piège
» Pris au piège [Inachevé]
» Pris au piège.... quelques secondes.... ouf
» Les Club des cinq actuels
» Pris au piège épisode suivant: N°8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Terre & Espace :: Reste du Monde-
Sauter vers:  



Batman a été enlevé par Astarte pour attirer Wonder Woman vers la Citizenry. Un combat éclatera t-il entre la tante et la nièce ? Suivez l'affaire par ICI!


Les habitants de Floride secoués par un affrontement entre le Feu et la glace ! À Miami Beach, un homme, manifestement possédé, tente d'empêcher Killer Frost de nuire ! Suivez l'affaire par ICI!


Un certain Chevalier d'Arkham vient de prendre en otage un immeuble entier. Black Canary tente de l'arrêter pour le livrer aux mains de la Justice. Suivez l'affaire par ICI!