Partagez | 
 

 Un braquage de questions [Barry Allen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 191 Age du joueur : 25 Crédits : Blondie et Tumblr Batarangs : 823
MessageSujet: Un braquage de questions [Barry Allen]   Lun 5 Juin - 23:49

Un Braquage de questions
Depuis quelques temps déjà, Flash a disparu de la circulation. Si au départ j’ai pensé que c’était surtout dû à sa nouvelle position dans la Justice League (après tout, quand on a des menaces plus grosses et menaçante qu’un cambrioleur armé d’un pistolet tirant du froid absolu, qui ne tue plus que par self-défense, on peut comprendre un dénigrement de ce dernier), mais quand je me suis renseigner, j’ai vite compris que non, ce n’était pas seulement mon cas qui avait été abandonné au profit de plus gros poissons, mais bel et bien que Flash n’œuvrait plus. J’ai pourtant épluché nombre de vidéos, officielles ou bien gardées (merci Rathaway), mais aucune apparition du Flash depuis des mois. Si de l’extérieur je semblais m’en réjouir, planifiant coups sur coups pour prouver cette joie, bien vite je me suis essoufflé. Quel était le principe de ma galerie de Rogues, si Flash, mon Némésis, ne venait plus me mettre des bâtons dans les roues ? Il était celui qui me permettait de m’améliorer dans ce que je faisais, à son grand damne d’ailleurs. Il mettait une pointe de défi en plus dans des cambriolages toujours plus audacieux les uns que les autres, mais qui, tous sans exception, semblaient fades et trop simples sans le Scarlet Speedster pour tenter de déjouer mes plans (parfois arrivant même à nous faire fuir sans butin).

Mon humeur en a pris un coup et ça s’est senti dans l’équipe. Heureusement pour eux, chacun pouvait mener leur propres petits projets personnels donc que les Rogues en tant qu’équipe ne fasse rien n’était pas si handicapant pour eux, hormis pour Lisa et Mick. Les deux autres du cœur des Rogues. Ca faisait des semaines qu’on n’avait pas fait quelque chose en tant qu’équipe, pas eu de vraie poussée d’adrénaline. Puis est arrivé l’idée d’intégrer Scudder à la team et la planification de son évasion de Blackgate, qui fut mise à mal pendant un temps par Batman et qui me coûte l'usage d'un bras pendant les prochains mois. Il n’était pas Flash, mais ça faisait un contrepied, un défi à la hauteur des Rogues tout entier. Une piqûre de rappel de ce qu’il manquait à Central City aujourd’hui, laissant la ville aux mains des criminels, malgré la police qui faisait son maximum et plus pour empêcher que ça ne dégénère trop.

Alors quand de nouvelles apparitions de Flash ont été reportées, je n’ai pas hésité longtemps pour monter un plan, et avoir un petit tête-à-tête avec Barry et lui demander ce qu’il s’était passé dans sa tête de Speedster ces dernier temps. Usant d’un vieil entrepôt que j’avais acheté il y a fort longtemps pour une bouchée de pain (des fois, ça sert beaucoup, surtout quand on doit cacher certaines recette de larcins divers et variés), j’ai monté un coup de toute pièce et ai fait en sorte que Flash ne sorte de sa tanière et ne vienne m’arrêter. Sauf que le plan n’était pas de simplement le faire arriver et le laisser repartir, non. J’avais des questions à lui poser et je comptais bien les lui poser et qu’il y réponde surtout. Je n’ai rien dit aux Rogues, car cette conversation était entre Barry et moi, et vu qu’aucun d’eux ne connaissait la réelle identité de Barry, il était préférable que personne ne sache rien.

Assis tranquillement dans un fauteuil ayant vu de meilleurs jours, je déclenche à plusieurs reprises le Cold Gun au plafons de l’entrepôt, alertant les alentours qu’il se passait quelque chose ici, mais pas quoi. Maintenant, je n’avais plus qu’à attendre que le Flash ne vienne. Et s’il ne venait pas…eh bien je n’aurais plus qu’à trouver un moyen un peu plus expéditif pour le rencontrer et lui poser mes questions. Quelques minutes plus tard à peine, un éclair jaune éclaira la pièce et un souffle de vent se fit sentir alors que le Flash arrivait, se stoppant net.

"Scarlet. Ca fait un bail…" dis-je, un sourire sur le visage. Maintenant, ça allait devenir intéressant.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318
avatar
FONDATEUR ♔ SCARLET SPEEDSTER
Messages : 281 Age du joueur : 23 Crédits : Tumblr Batarangs : 100
MessageSujet: Re: Un braquage de questions [Barry Allen]   Mar 6 Juin - 23:52

UN BRAQUAGE DE QUESTIONS.

Je n'avais pas compté les jours, en fait, je n'avais pas pu compter les jours. Le temps dans la speed force était une mesure totalement différente au temps sur la terre. C'était d'ailleurs en revenant une nouvelle fois, de cette zone qui semblait être ma batcave ou encore ma forteresse de la solitude, que je m'en rendis compte. Ce n'était pas la première fois que je m'abandonnais à la puissance de la zone, mais les autres fois avant j'en étais sortie bien avant, c'était surement la raison qui expliquait également le fait que je n'avais jamais remarqué la différence entre les deux notions du temps. Bien que les raisons de mon départ était largement compréhensive pour un autre héros de ce monde, je ne pouvais pas en dire autant pour mes supérieurs au CCPD, pour dire vrai, je n'avais même pas essayé d'expliquer les réelles raisons, sachant d'avance qu'ils m'auraient traitée de cinglés ou alors qu'ils auraient fait un lien avec le héros qui courent jour après jour dans les rues de Central City. Je me comptais déjà chanceux qu'ils n'aient pas fait le lien avant entre mes mystérieuses disparitions et les sauvetages héroïques de Flash.

Mon départ était resté mon secret, tout comme le fameux message que j'avais reçu d'une personne qui m'était encore inconnue. Si depuis mon entrée dans la Justice League, je prônais l'entraide et la communication entre les différents membres, cette fois-ci, ce fut à mon tour de m'exiler. Une fois de plus le monde allait faire face à une menace et si j'avais la chance d'avoir la clé de la victoire entre mes mains, je ne pouvais pas attendre une seule seconde avant d'agir. Mon absence fut largement plus longue que je l'avais prévu, mais après quelques semaines d'isolement, le retour de Flash avait à nouveau fait les manchettes. Le niveau de criminalité de Central City était loin de ressembler à celui de Star City ou encore même celui de Gotham, mais mon absence s'était tout de même fait sentir dans les rues de la ville. Les Rogues de Snart s'étaient pratiquement fait aussi discret que moi, œuvrant plutôt chacun de leurs côtés, comme-ci leurs existences n'était rien sans ma présence dans la ville, un peu comme le Joker ne semble rien sans la présence de Batman, bien que la relation entre moi et Snart était totalement différente à celle de Bruce et de son ennemi au trait clownesque.

Le rayon du fameux Cold Gun de Snart dans le ciel devait d'ailleurs prouver cette théorie qui n'avait rien de très encourageant. Mes yeux se déplaçaient rapidement entre la fenêtre de mon labo et grand tableau blanc, où j'avais commencé à récolté les informations du fameux message qui avait forcé ma disparition. Dans un coup de vent, une large toile recouvrit le tableau, puis mon labo devenu désert, alors que je prenais de la vitesse en direction de l'emplacement de Captain Cold. Le poing droit devant moi, j'activa le bouton sur ma bague laissant ainsi mon costume sortir de celle-ci avant que mon costume m'accueille une nouvelle fois. En quelques minutes, j'avais quitter mon labo, puis j'avais enfilé les traits de l'homme le plus rapide au monde afin d'arrêter une nouvelle fois Snart et ses Rogues dans un de leurs plans.

Mon entrée dans l'entrepôt créa un flash de lumière, puis je me retrouva finalement devant un Snart assez détendu dans une vielle chaise. Afin d'éviter une mauvaise surprise, j'avais pris la peine de faire un tour rapide dans l'entrepôt avant de m'arrêter devant celui qui semblait plus que satisfait de me voir, Snart avait monté ce coup et il n'avait rien dit à ses Rogues, puisqu'il était seul. Son fameux sourire était fixé à ses lèvres, puis sa voix se fit attendre, m'indiquant que ça faisait un bon moment que nous n'avions pas eu la chance de se rencontrer face à face.

« Je savais que j'avais manqué à cette ville, mais à toi aussi, tu deviens sentimentale, qu'à tu fais de ton cœur de glace, Snart ? »

Mon regard ce plongea dans celui de mon ennemi, je ne comprenais pas très bien le but de cette rencontre, mais j'osais imaginer que Snart ne voulait pas rattraper le temps perdu en mangeant une glace avec moi. Rapidement je repris la parole, ne laissant même pas la chance à Snart de prendre la parole, afin de m'expliquer.

« J'espère que cette rencontre ne couvre pas un coup de tes Rogues dans la ville, car tu sait que peu importe la distraction, ils ne sont pas assez rapide pour m'échapper. » Je croisa les bras contre ma poitrine attendant de voir ce que le criminel avait à dire, mais j'étais prêt à courir, juste en cas qu'il planifie encore un mauvais coup.
° CODAGE PAR DITA | [a href="http://epicode.bbactif.com">EPICODE °

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 191 Age du joueur : 25 Crédits : Blondie et Tumblr Batarangs : 823
MessageSujet: Re: Un braquage de questions [Barry Allen]   Jeu 8 Juin - 11:40

Un Braquage de questions
Ce petit jeu de provocation mutuelle, ces piques que nous nous envoyions lors de nos altercations…Ca faisait un bien fou de les retrouver, il fallait être honnête. Je me lève du fauteuil, lui faisant face fièrement, maintenant qu’il est là. Mon sourire se fait moqueur. Mon cœur de glace ? Toujours à sa place Scarlet, n’ai crainte. Barry et sa sentimentalité exacerbée. Un héros qui s’attache bien trop aux gens, à la fois ceux qu’il sauve, ou ceux qui ont un espoir à ses yeux. Dans quelle catégorie je me place ? Allez savoir. Je ne sais pas si je veux vraiment le découvrir à dire vrai ; je ne suis certainement pas dans la case des gens qu’il sauve, et si je suis dans sa case des gens en qui il fonde un quelconque espoir…Il risque d’être terriblement déçu le jeune speedster. A moins qu’il ne voie en moi l’espoir d’un meilleur cambrioleur (ce dont je doute fort), je ne vois pas quel espoir il pourrait placer en moi, pour être honnête. Je suis un voleur, un cambrioleur qui fait rarement cas de l’état d’âme de ceux que je vole. Que je blesse même, durant mes casses divers et variés.

Je n’ai cependant pas le temps de répondre qu’il enchaîne, me mettant en garde que si cette rencontre était une diversion ça ne fonctionnerait pas. Je ris un peu, tellement l’idée est risible. Je n’ai plus utilisé ce genre de stratagème depuis longtemps contre lui, car comme il le dit, c’est inutile et ça serait utiliser contre nous-même la stratégie de « diviser pour mieux régner », ce qui est totalement contre-productif, n’est-ce pas ? Non, je suis celui qui possède l’arme avec le plus de portée contre le Flash, je ne vais pas m’isoler pour simplement le distraire et laisser les autres fendre pour eux-mêmes. Ils savent gérer la police et tous ensembles, ils forment une redoutable équipe contre Flash, mais si c’est pour rater tout l’amusement…Merci mais non merci. Je préfère encore l’affronter en face à face. Bien qu’ici il n’en soit pas question. Mon arme est d’ailleurs sagement rangée dans son holster, n’ayant plus d’utilité ici.

"Allons Barry, tu me connais suffisamment maintenant…" l’utilisation de son prénom, de cette identité qu’il veut garder secrète et que je lui ai promis de ne révéler à personne, signalait bien ici le caractère unique de cette rencontre. Je n’aurais pas pris le risque de révéler son identité si c’était un coup avec mes Rogues. "Quant à mes raisons, je m’ennuyais. Cambrioler et les riches et puissants de Central City n’a plus vraiment la même saveur quand tu ne tentes pas de me stopper."

Ce n’est pas comme si c’était un secret, après tout. Je le lui avais déjà dit lors d’une de nos précédentes rencontre, notamment lorsque nous avons conclu cet accord qui stipulait que je ne devais plus tuer d’innocents lors de mes coups. Il avait su trouver les mots pour lui faire accepter le marché, bien que de base, je ne m’amusais pas à tuer au hasard pour le plaisir de tuer. Il y avait toujours une raison derrière, même si parfois elle se trouvait être un peu futile, en effet. Mais depuis, je n’ai tué personne ne l’ayant mérité, dans un cas de self-défense en général. Et encore, rarement avec le Cold Gun. Que voulez-vous ? J’aime les défis et prendre des vies inutilement est, par définition, inutile. Mais il était temps d’en venir au fait. A la raison précise de pourquoi je l’ai fait venir jusqu’ici.

"Je serais d’ailleurs curieux de savoir ce qui a bien pu t’éloigner de si précieuse ville, aussi longtemps ? Ce ne peut être la Justice League, j’ai eu l’occasion de rencontrer Batman par ailleurs" dis-je en dévoilant mon bras gauche encore en écharpe de la blessure que le Chevalier Noir m'avait infligé, sans plus élaborer que cela "Car si mes informations sont exactes, ils sont tous restés chacun dans leur coin ces derniers temps. Alors, Barry ?"

Mes yeux se posent une nouvelle fois dans les siens, se faisant perçants. Je voulais des réponses, sans vraiment vouloir expliquer pourquoi cela me tenait tant à cœur. Un paradoxe vivant, moi ? Non, si peu.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318
avatar
FONDATEUR ♔ SCARLET SPEEDSTER
Messages : 281 Age du joueur : 23 Crédits : Tumblr Batarangs : 100
MessageSujet: Re: Un braquage de questions [Barry Allen]   Mar 13 Juin - 2:57

UN BRAQUAGE DE QUESTIONS.

Peu importe ce que Snart recherchais en ce moment, peu importe pourquoi il avait cherché à m'attirer ici, je n'avais surement pas le temps pour ça. Depuis que j'étais ressorti de la speedforce, je ne pouvais pas trouver une façon concrète d'expliquer à mes collègues de la Justice League, mon départ. Certes, je devrais avoir confiance en eux, je devrais être en mesure de leur parler de ce message que j'avais reçu ou encore même des informations que j'avais réussi à obtenir durant mon absence, mais je ne savais pas par où commencer. C'était peut-être de la peur provenant de ma part, car je devais l'avouer la nouvelle menace qui se dirigeait vers la planète, je ne crois pas que nous avions fait face à quelques choses de similaires. Starro avait été un premier défi très déterminant pour la ligue, c'était d'ailleurs la menace qui avait confirmé que nous devions absolument rester unis contre les face à l'adversité. Sans être toujours ensemble, nous savions qu'au final, nous pouvions compter les uns sur les autres, comme une grande famille, ayant tous le même but dans ce monde.

Snart m'indiqua qu'il n'avait plus le temps de niaiser avec les petits plans d'envoyer ses Rogues à gauche pendant que je suis à droite avec lui, m'avouant également que ses crimes n'avaient plus de saveurs si je n'étais pas dans les parages pour l'arrêter. Ce criminel me surprend à chaque fois que nous avons une rencontre, bien qu'il puisse être glaciale, pour bien coller avec son identité du Capitaine Cold, il fait également preuve de conscience et de compassion par moment, c'est surement d'ailleurs ce qui m'a poussé à passer cet accord avec lui. Il ne devait plus tuer d'innocent, déjà que ce n'était pas son activité favorite. Leonard Snart avait de la bonté, il y avait de l'espoir pour celui qui avait grandi avec un père violent, dans un environnement dédié à le guider vers la vie qu'il vit désormais. Il ne l'avouerait pas, bien sûr que non, chaque personne à son orgueil et sa vision de leur propre personne, cependant en gardant une vision extérieure de l'homme, je sais qu'il n'est pas aussi pire qu'il tente de le laisser paraitre.

Mon regard se posa sur le bras de Snart alors qu'il m'annonça sa rencontre avec le fameux Batman. J'avais bien beau frappé à une vitesse incroyable, ou même courir à une vitesse qui franchit l'imaginaire des gens, je n'avais rien à envier au héros de Gotham. Je le connaissais redoutable et je ne fus même pas étonné de voir la blessure qu'il avait infligée à Leonard, un petit sourire ce format même sur mes lèvres en passant aux différentes méthodes du fameux Chevalier Noir. « Tu as fait tes recherches, je ne peux pas te dire que j'étais avec eux, car je n'étais pas avec eux, crois-moi, je n'ai pas quitté la ville pour le plaisir, loin de là même. » Si je voyais le Reverse-Flash comme mon pire ennemi, je ne pouvais pas voir Snart de la même façon, mais de là à lui parler du message ou encore même du Time Trapper ? Je ne crois pas que ça serait très judicieux, d'autant plus qu'il pourrait possiblement utiliser les infos contre nous, mais parfois, il faut avoir espoir et s'il y a un criminel en qui je fonde un espoir à Central City, c'est bel et bien Leonard Snart.

Retirant mon masque, je fis un pas vers l'avant, puis je me tourna faisant désormais dos à mon ennemi, je n'avais rien à craindre, je le savais, car sinon il ne m'aurait pas convié de la sorte, et il n'aurait surtout pas rangé son Cold Gun. « Par où commencer, quelques jours avant que je disparaisse, j'ai reçu un message crypté sur mon ordinateur. Au départ, je croyais que je rêvais, ça ne ressemblait à rien réellement, ce n'était pas un courriel, mon écran était juste toute blanc et un message s'écrivait tout seul. » Je repris mon souffle, sentant le regard de Snart sur moi. « Après quelques recherches de mon côté et du côté d'un de mes amis chez S.T.A.R labs, nous n'avons rien trouvé de concrète réellement, j'ai donc décider d'écouter ce que le message me demandait et je me suis exilé dans la Speedforce à la recherche de réponse, sans le dire à personne. » Je me retourna vers Snart, sachant trop bien qu'il voulait en savoir plus. « Tu veux savoir quoi de plus ? Pourquoi j'ai décidé de suivre les indications d'un message bizarre sur un écran d'ordi ? »
° CODAGE PAR DITA | [a href="http://epicode.bbactif.com">EPICODE °

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 191 Age du joueur : 25 Crédits : Blondie et Tumblr Batarangs : 823
MessageSujet: Re: Un braquage de questions [Barry Allen]   Mar 13 Juin - 23:20

Un Braquage de questions
Dire que le Flash m’intriguait serait un euphémisme de la pire espèce. Il y avait toujours cette espèce de légère fascination pour cet homme, ce gamin comme je l’appelle parfois, qui rôde dans mon esprit. Il est une énigme autant qu’une menace pour moi et s’il y a bien quelque chose que je n’aime pas, c’est de ne pas comprendre. Ne pas pouvoir trouver les informations que je veux. Je sais être patients pour les obtenir, terriblement même, contrairement à ma sœur, bien plus impulsive et impatiente que moi. Cependant, il faut l’avouer, le fait que Barry, malgré toutes les informations que je possède à son sujet, me soit encore aussi imprévisible, me rendait chèvre. Batman ? Je ne connais peut-être pas son identité, mais il est prévisible dans une certaine mesure. La police ? Bon sang, si prévisible que je n’en trouve même plus le plaisir à les provoquer…Flash ? Je connais beaucoup de choses à son sujet et il arrive encore à me surprendre, comme si je le découvrais presque pour la première fois à chaque fois. Ca m’enchante autant que ça m’agace.

J’ai un petit sourire, évidemment que j’ai fait mes recherches ; pour qui me prend-il ? Je ne vais jamais quelque part sans préparer le terrain au préalable, autant que faire se peut dans certains cas, mais en général j’en connais un minimum sur ce que je fais et où je vais pour ne pas me faire surprendre de trop. Alors bien sûr que je me serais renseigné sur les agissements de la Justice League avant ne serait-ce que penser à lui poser ces questions. Vu sa première réponse, je ne m’attends pas à ce qu’il m’explique grand-chose, mais à ma surprise (encore !), il retire son masque, signe qu’il m’accorde sa confiance pour le lapse de temps que nous allions passer ensemble aujourd’hui. Un équivalent à un off the book chez les journalistes. Le tacticien en moi lève les yeux au ciel, il fait beaucoup trop confiance ce héros et ce n’est pas sage, surtout avec des gens de mon espèce. Mais je ne fais rien de plus, l’observant avec attention, puis il m’explique, sans me regarder, une partie des raisons de son départ. Mon cerveau passe en revue tout ce qu’il m’expliquait, essayant de deviner ce que ce message pouvait bien dire pour provoquer une telle réaction. Une fuite sans une lettre d’explication minime, sans aucune information, dans un endroit où, qui plus est, personne d’autre qu’un autre Speedster ne pourrait le suivre. Il en a à la fois trop dit et pas assez. Mon regard croise le sien quelques secondes, laissant le silence entre nous s’allonger quelque secondes avant de prendre la parole.

"Non, je te sais assez crédule par moment pour suivre les indications d’un étrange message informatique." Je m’approche un peu plus de lui à pas lent, j’ai tout mon temps après tout "Non, ce qui m’intrigue c’est pourquoi tu m’explique autant à moi, un voleur, un criminel, alors que tes petits camarades de la Justice League ne savent rien… ?" un petit son de désapprobation quitte ma bouche et je m’arrête finalement à quelques pas de lui "Quelqu’un aurait-il jeté un froid dans la fine équipe de héros ?" j’ai un vague mouvement de ma main droite, la valide "Et accessoirement ce que ce message pouvait bien dire pour te faire fuir aussi vite." Je lève une main pour interrompre une possible contradiction au terme fuir "Car oui Scarlet, c’est une fuite, ou une retraite stratégique si tu préfères un terme moins…disons violent pour ton amour-propre."

Voilà qui était dit. J’avais beau avoir une entente…Disons cordiale, avec Barry, je n’étais pas du genre à mâcher mes mots et je n’allais pas commencer pour ses beau yeux.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsofdc.creationforum.net/t483-leonard-snart-i-m-a-criminal-and-a-liar-and-i-hurt-people-and-i-rob-them-what-did-you-expect-me-to-do-not-be-what-i-am http://legendsofdc.creationforum.net/t491-captain-cold-s-heists http://legendsofdc.creationforum.net/t488-lien-de-leonard-snart-aka-captain-cold#6318
 
Un braquage de questions [Barry Allen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Rapides de DC
» Barry Allen
» [ZOOM] Flash Family et Speed Force
» Une Nuit dans l'Enfer Juif: 1945 [Mission spéciale #1 : Time Crisis] [Ft Barry Allen, Reverse-Flash, Ace]
» Le Bon, la Brute et le Clown [PV: Barry Allen, Sinestro, Joker]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legends of DC :: Les Villes :: Central City :: La Ville-
Sauter vers:  



Batman a été enlevé par Astarte pour attirer Wonder Woman vers la Citizenry. Un combat éclatera t-il entre la tante et la nièce ? Suivez l'affaire par ICI!


Les habitants de Floride secoués par un affrontement entre le Feu et la glace ! À Miami Beach, un homme, manifestement possédé, tente d'empêcher Killer Frost de nuire ! Suivez l'affaire par ICI!


Un certain Chevalier d'Arkham vient de prendre en otage un immeuble entier. Black Canary tente de l'arrêter pour le livrer aux mains de la Justice. Suivez l'affaire par ICI!